Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

100 000 Brésiliens manifestent contre le “putschiste” Temer

La pilule oligarchique ne passe pas

Des dizaines de milliers de Brésiliens soutenant l’ancienne présidente de gauche Dilma Rousseff, destituée mercredi, ont défilé dans les rues de Sao Paulo dimanche contre son successeur Michel Temer, qui a minimisé l’événement.

 

« Dehors Temer ! », « Des élections maintenant ! », pouvait-on lire sur les banderoles brandies par environ 100 000 manifestants, selon les organisateurs, qui remplissaient l’avenue principale de la capitale économique du pays. Ils soutiennent que la destitution de Mme Rousseff est un « coup d’État » et demandent de nouvelles élections.

Le Sénat a destitué mercredi Dilma Rousseff pour maquillage des comptes publics. Michel Temer, ancien vice-président du parti de centre-droit PMDB devenu son rival, assume désormais le pouvoir jusqu’en 2018 malgré une cote de popularité aussi faible que la dirigeante issue du Parti des Travailleurs (PT).

[...]

Michel Temer, en déplacement en Chine pour participer au sommet du G20 quelques jours à peine après son entrée en fonction, a déclaré que les manifestants étaient « des petits groupes de prédateurs ».

« Ce sont des petits groupes, des groupes minimes (...) Je n’ai pas les chiffres exacts, mais il y a 40, 50, 100 personnes, pas plus. Sur 204 millions de Brésiliens, je crois que c’est insignifiant », a-t-il assuré, cité par des médias.

« Le président putschiste du Brésil a dit que nous étions 40 personnes. Voici les 40 personnes, nous sommes presque 100 000 sur toute l’avenue Paulista », a répliqué Guilherme Boulos, du mouvement des Sin Techo (sans toit), qui avait appelé à manifester avec d’autres organisations de gauche.

Lire l’article complet sur lapresse.ca

 

D’autres dirigeants non-alignés menacés ou éliminés par l’Empire,
à découvrir chez Kontre Kulture

La reprise en main de l’Amérique Latine par l’Empire est en marche, voir sur E&R :

 






Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1549313

    100.000 sur 194 millions... on ne peut pas parler de mobilisation populaire... Et quand bien même ! Y’en a qui se frottent les mains, d’autres qui brassent de l’air...

     

    Répondre à ce message

    • #1549419
      Le 5 septembre à 12:44 par The Shoavengers
      100 000 Brésiliens manifestent contre le “putschiste” Temer

      Toujours ce genre d’argument tarte à la crème. Vous croyez que les gens ont tous le loisir de s’arrêter de travailler et de se rendre dans la capitale pour danser la samba démocratique ?
      En France c’est pareil, ce sont toujours les mêmes qui manifestent. Cela ne veut pas dire que les revendications ne valent rien.

       
  • #1549344
    Le 5 septembre à 10:00 par Micheline
    100 000 Brésiliens manifestent contre le “putschiste” Temer

    100 000 manifestants anti Temer avant qu’il ne prenne les rennes du pays c’est déjà pas mal ! Quand on demandera à la majorité du petit peuple brésilien de travailler plus pour être moins payé et que les richesses de son pays ne leurs sera plus distribuées il y aura des millions de brésiliens dans la rue si ce n’est une guerre civile fomentée par les ONG parasites de Soros !

     

    Répondre à ce message