Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

11-Septembre : malgré Obama, le Congrès ouvre la voie à des poursuites contre l’Arabie saoudite

Les familles et les proches des victimes des attentats du 11-Septembre, dont le quinzième anniversaire sera commémoré dimanche, ont reçu vendredi le feu vert du Congrès américain pour poursuivre en justice des pays étrangers soupçonnés de soutenir des attaques contre les États-Unis.

 

Le texte, contesté par l’Arabie saoudite, fréquemment accusée, en Occident, de financer des mouvements extrémistes et d’avoir favorisé la propagation du salafisme dans le monde arabe, doit encore être ratifié par le président américain. La Justice Against Sponsors of Terrorism Act a été adoptée vendredi à l’unanimité par la Chambre des représentants, quatre mois après avoir été approuvée par l’ensemble des sénateurs.

Quinze des 19 terroristes qui ont perpétré les attentats du 11-Septembre, revendiqués par al-Qaïda, étaient des ressortissants saoudiens. Cette loi permettrait aux familles des victimes des attentats de poursuivre, notamment, la monarchie wahhabite pour obtenir des indemnisations, si sa responsabilité était prouvée. Or aucune implication de Riyad n’a jamais été démontrée.

Les soupçons d’une implication de l’Arabie saoudite dans ces attaques n’ont jamais été confirmés par des preuves irréfutables, avaient conclu les enquêteurs dans des pages censurées d’un rapport du Congrès datant de 2002, et publiées en juillet. Selon le New York Times, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir avait averti des élus à Washington en mars de possibles représailles si le texte était adopté, notamment la vente de 750 milliards de dollars en bons du Trésor américain et autres actifs et biens détenus aux États-Unis.

[...]

Le président Obama, qui avait déjà exprimé son opposition à une telle mesure parce qu’elle contredit le principe d’immunité qui protège les États de poursuites civiles ou pénales pourrait toutefois refuser de ratifier le texte.

Lire la suite de l’article sur france24.com

 

La rencontre de deux idéologies meurtrières, à lire sur Kontre Kulture

L’interdépendance entre l’Empire et son banquier, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Contre l’Arabie saoudite ?
    Ah oui c’est vrai les arabes.
    Amis de E&R, je ne cesse de l’écrire ici.
    L’arabie n’est pas un pays indépendant, c’est une colonie américaine, ils ne font rien et ne disent rien sans que oncle Tom l’ordonne.
    Merci de le dire
    Ne varietur


  • Alain a raison.

    Dans l’univers de l’Empire, toute opération géopolitique est toujours doublée d’une opération commerciale.


  • Je vois pas le rapport entre le 11 septembre et l’Arabie saoudite

    le 11/09 était juste une opération militaire de l’état profond et rien d’autre
    ci vous croyez encore à la fable d’un barbus dans ca grotte c’est que vous êtes con comme vos pieds !!

    que j’en sache le proprio des tours c’était pas un saoudien non ?

     

    • La famille Saoud ou Washington c’est la même, le dindon de la farce c’est comme toujours le peuple saoudien qui continu de gober des miettes des richesses colossales de son sol, qui aurait dû faire de l’Arabie Saoudite un des pays les plus développés du monde, aujourd’hui ils n’ont même pas de trottoirs dans les villes pour marcher.

      Pourvu que cette loi passe, les Irakiens, les Afghans, les Vietnamiens... n’auront plus qu’à préparer leurs dossiers à leur tour, pour la bonne réciprocité, et là on verra la gueule du Congré sioniste, pardon américain.


    • "que j’en sache le proprio des tours c’était pas un saoudien non ?"

      Non, en effet. Les saoudiens du nom de Silverstein ne courent pas les rues........


  • Un signe fort que :
    - L’entité sioniste lâche les arabes du golfe.
    - que l’enquête du 11 septembre va entrer dans un nouveau sable mouvant.
    - que les États Unis finalise leurs mouvement vers l’Asie.
    - que Panamza ( un Francais d’origine maghrébine) reste à la pointe de l’info avec son sur Israel et le 11 septembre.

     

  • du vent, Israel rien d’autre


  • Pour faire entrer l’islam dans le XXI éme siècle, il faut liquider l’Arabie saoudite et sa conception moyen-àgeuse de l’islam ...ensuite, j’imagine que le système créera de toutes pièces le fameux " islam des lumières " cher aux mondialistes, avec pour point central le Maroc ( c’est pratique vu que le roi y est le commandeur des croyants ) le hasard fait bien les choses, non ?

     

    • Si Trump passe, il se fichera pas mal de qui fait quoi au Moyen-Orient, sauf pour garder le pétrole pas cher et, sans doute et si c’est toujours possible, même si personnellement il n’en a pas envie, continuer de taxer les autres pays (pétrodollars).


    • Plusieurs pays musulmans envoient leurs ressortissants se former en tant qu’imams au Maroc, tant il est reconnu que les rois du Maroc ont toujours profondément été attachés aux valeurs de l’Islam, religion du juste milieu. Au Maroc, on pratique les "causeries religieuses", où tout un chacun peut venir écouter et s’instruire, dans le respect des traditions. Il n’y a pas à y voir un intérêt marocain pour s’approprier la religion.


  • La plupart des membres du Congrès étant vendus à un certain pays dont on ne peut prononcer le nom, je pense, au vu du changement de discours envers l’Arabie saoudite depuis l’année dernière, que nous nous apprêtons simplement à voir la suite des plans de remodelage du Moyen-Orient, puisque tous incluaient de se débarrasser de ce pays une fois l’avoir bien utilisé. (par ailleurs l’Arabie saoudite compte normaliser ses relations avec Israël, ouvrir une ambassade, etc, donc ça sent le pays qui a peur d’être lâché) Autant je n’ai aucune considération pour le régime saoudien, autant je sens que ce qui le remplacera, à terme, sera sans doute un chaos clanique et tribal.

    Peu importe le rôle de le l’Arabie saoudite dans le 11-Septembre, ça n’a été au mieux qu’un outil. Surtout que du point de vue politico-médiatique, ça ne gêne pas vraiment la ligne de l’Empire. On passe des vilains islamistes (al-Qaida) à d’autres vilains islamistes (Arabie saoudite), et dans tout ça s’en sortent les néoconservateurs et les sionistes.

     

  • Et qui c’est qui a fait exploser les tours ?

    Les avions c’est une chose, la démolition, bon, c’est encore autre chose.
    Après 15 ans, l’émotion est passée, alors, qui va encore soutenir qu’il n’y a pas eu 3 bâtiments détruits de manière "classique" ce jour là ? Ils sont pas tombés tout seuls, c’est acquis normalement.

    Et là, vu la logistique et la préparation, même avec des techniques de pointe, ça semble difficile pour quelques terroristes de mener un plan si ambitieux sans se faire chopper


  • et pas un mot sur le milliardaire juif qui a acheté les tours,contracté une assurance spéciale terrorisme et touché 4,65 milliards de dollars.


  • L’enjeu actuel du dossier ce sont les 750 md$ d’actifs saoudiens liés aux USA.
    Les plaignants vont vouloir les faire placer sous séquestre en attendant un éventuel procès d’ici 10 ou 15 ans - une perspective horrible pour les saoudiens -, et ces derniers, se dépêcher de chercher à les mettre hors de portée. Vu leur situation budgétaire, les Saoudiens ont besoin de cet argent.
    Il est assez rare qu’un dossier engagé 750 Md$...sans compter qu’une fois les opérations engagées les saoudiens cesseront tout investissement aux USA.
    Chaud !