Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

148 000 euros par an : Valls trouve un point de chute en or pour Huchon

Les rats quittent le navire

Jean-Paul Huchon a été désigné par le Premier ministre pour intégrer la direction d’Arafer, l’Autorité de régulation des activités ferrovières. Dans un entretien accordé au Parisien, l’ancien président de la Région Île-de-France se dit légitime pour remplir ces fonctions qui selon Le Monde, devraient lui rapporter un salaire annuel de 148 000 euros brut.

 

En politique, trop de « traîtres, de médiocres et de connards »

« Eh oui, je peux encore servir ! » Dans un entretien accordé au Parisien, Jean-Paul Huchon, ancien président de la Région Île-de-France, a confirmé son intention de prendre les commandes de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer). Ce poste qui selon Le Monde, lui aurait été offert par son « petit frère » en politique Manuel Valls, devrait lui rapporter un salaire annuel de « 148 000 euros brut ».

« C’est un poste un peu technique. Mais pas nul : je serai un peu le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel, ndlr) du rail. J’ai bien été le président du Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France, ndlr) et les trains, je connais », a-t-il fait valoir, sans doute pour justifier cette générosité controversée.
« À ce poste, je serai indéboulonnable pendant six ans », s’est-il réjoui.

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

 


 

Encore un membre du cabinet de François Hollande exfiltrée de l’Élysée

On a trouvé le nouveau gisement d’emplois créé par la révolution environnementale ! Les nominations de fonctionnaires dans le domaine de l’écologie explosent. Dernière en date, Marie-Hélène Aubert, qui avait intégré le cabinet du président de la République en mai 2012.

 

 

Un traitement supérieur à sa rémunération à l’Élysée

L’ancienne députée européenne des Verts dépendait de la cellule diplomatique du Château, où elle était en responsable des négociations internationales sur le climat. En tant qu’inspectrice générale, elle devrait obtenir un traitement supérieur à sa rémunération à l’Élysée, bien qu’officiellement, selon la grille salariale en vigueur au sein de l’administration du développement durable pour les fonctionnaires de catégorie A, le salaire brut soit de 5 556,35 euros.

Ces nominations politiques de fonctionnaires à des postes importants en fin de carrière permettent aux bénéficiaires de jouir d’une retraite plus confortable.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Huchon père et fils, dans les bons coups (bas) de la République, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants