Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

1940 : heureux comme un soldat allemand en France

Ach, il est loin le front russe !

Pour les uns, farcis de propagande, la France est un « grand bordel », qui fourmille de femmes aux « lèvres rouge vif ». Pour les autres, un coin de paradis aux douceurs incomparables, loin, très loin du front russe.

 

 

Regards sur la Seconde Guerre mondiale chez Kontre Kulture

La Seconde Guerre mondiale, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1580541

    J’usqu’ au printemps 44, la France était considérée par les militaires allemands et par l’OKW comme une zone de repos . "Glucklich wie GOTT im Frankreich "


  • #1580556

    Mon pauvre père a connu cela…

    Après avoir combattue plus de deux ans sur le front de l’Est, il a passé avec son régiment, six mois à combattre les Anglo-américains en Italie, en guise de vacance.
    Une fois reçu l’ordre de marche pour retourner en Russie, lui, et ses camarades, ont dû trouver, décrocher, enterrer ceux qui ont préférés se suicider plutôt que de retourner affronter les « Ivans ».

    Heureusement que tout cela c’est bien terminé pour mon père… Sinon, je ne serais pas là pour le dire.

     

    • #1580661

      Vous pouvez être fier de votre père. Il a combattu les vrais ennemis de l’Europe. Heureusement que Staline et Roosevelt et Truman ne sont plus sur terre ils doivent brûler encore en enfer pour expier tout le mal qu’ils ont fait.


    • #1581024

      C’est bien de raconter l’Histoire de votre père comme celà.Il ne faut pas oublier ce que c’était la guerre en tant qu’Homme pas en tant que généralité.
      Si ce n’est pas indiscret dans quel régiment et dans quelle arme était votre père ? C’est juste pour information car j’ai une passion pour ce conflit ( unités,armements,batailles,uniformologie...)


  • #1580635

    "heureux de ne pas finir dans un camp....."
    Si, ils ont fini dans pire !
    Car les alliés les ont mis dans des camps sans abris sans latrines sans rien. On les a laissé mourir de faim, de soif, de maladies sans leur apporter aucune aide. Plus d’un million sont morts ainsi (lire James Bacque). Mais les historiens sur France 2 ne vont pas vous en parler.
    Comme on ne parle pas des américains qui eux aussi pensaient qu’ils étaient dans un grand boxon et ont violé des centaines de françaises.

     

    • #1580862

      effectivement, le livre :

      Morts pour raisons diverses... de James Bacque éditions Sand (en français) qui doit être pratiquement introuvable...

      sous-titre : enquête sur le traitement des prisonniers de guerre allemands dans les camps américains et français à la fin de la seconde guerre mondiale.

      Une fois que l’on a lu ce livre on s’aperçoit des mensonges de nos démocrates droitsdelommistes.


    • #1580905

      1944 débarquement américain en Normandie : 25000, 30000 viols ?
      Mai 1940, l’armée allemande passe la Meuse à Sedan et finit le boulot en 2 semaines : 0 viol !


    • #1581007

      On arrive à trouver le livre de J. Bacque en anglais à un prix raisonnable. Sinon en français c’est hors de prix. Une réédition s’imposerait, mais qui osera ?
      Par la perte de ces centaines de milliers d’allemands pour beaucoup jeunes, cela s’ajoutant à la destruction massive des civils, la démographie de l’Allemagne a été dès cette époque condamnée à ce qu’elle est maintenant. Et par là, à la justification de l’immigration.


  • #1580652

    Comme on dit : "Le malheur des uns fait le bonheur des autres " ;)


  • #1580667

    effectivement, apres la bataille de france, qui a été durement combattue (plus de 100 000 morts francais en quelques semaines) mais ou les alliés ont été defaits a la loyale et ou les anglais se sont barré a dunquerke, la france sous le choc (qui ne voulait plus se battre depuis 1918 mais qui a été tirée par la tignasse des cheveux dans cette guerre pour la polgne) a cessé officiellement le combat (sans armee il est difficile de combattre...on le voit aujourdhui avec les commentateurs internet qui se plaignent derriere leur clavier que l armee ne dépose pas valls et hollande...2 guignols qui ne sont pourtant pas hitler ni klaus barbie...) donc la France n etait plus une zone de guerre...quelle decouverte !

    ce type de reportage de france television n a pour but que de demoraliser les francais en leur faisant mepriser débilement leurs ancetres...curieusement (?) on ne parle pas du rationnement et de la famine en france pendant cette epoque (organisée politiquement par hitler), ni de la gestapo contre les francais recalcitrants, ni surtout de ceux qui ont poussé a la guerre en premier lieu...

    ce serait pas mal de faire un reportage sur les titres de journaux de 33 a 40 en france, sur les signatures et les affiliations des journalistes ultrabellicistes, sur les discours de leon blum, sur la sous militarisation du pays et les discours a l assemblée, sur les financements rotschild de cette guerre, sur le fait que ceux qui ont déclaré la guerre n avaient pas de plan pour la faire et la gagner, et sur le parcours de toute cette joyeuse equipe une fois les combats engagés...les plus bellicistes avant la guerre n ont pas combattu une fois que celle ci est survenue, ni leur famille...mais leurs descendants nous pondent des reportages biaisés et réecrivent l histoire

     

    • #1580755

      100.000 c’est beaucoup mais c’est pas toute une armée.

      La France n’avait aucune excuse ni prétexte pour se rendre, à part un certain Philippe qui se voyait dictateur de l’Occitanie ?

      Arrêtez de chercher des prétextes pour la défaite de la France, nous avons été trahis et c’est tout. Heureusement qu’il y en a un qui s’est réfugié à Londres pour sauver l’honneur !

       

      • #1580996

        Comme quoi y’en a qui ont été bien gavés au biberon de la propagande Gaullo-communiste.
        Le lait s’écoule encore de leurs narines.

        On pourrait ajouter un troisième larron à "Gaullo-communiste" mais c’est tellement évident que je ne vois pas l’utilité de le rajouter.

        Bon gogoy en tout cas.


    • #1580804

      This je ne cherche pas de prétexte vu que j ai dit que l on s est pris une déculottée, et à la loyale...il faut le dire en quelle langue ?
      Mais se servir de ce qui s est passé après, une fois la défaite actée pour rabaisser les francais 70 ans apres est pour ma part incompréhensible. Donc ton message moralisateur na pas lieu d être.

      Quant aux pertes francaises c’est 60 000 militaires et 20 000 civils. Je navais pas vérifié les chiffres depuis un moment. Donc C est 80 000 morts en quelques semaines, ce qui est une hécatombe. Avec l armée qui est totalement mise hors jeu.une fois que l’armée est mise hors jeu qu est ce que l’on fait ? Quand la moitié de la population à fui le conflit sous le bombardement des avions allemands tu fais quoi ?
      Quand la gestapo fait régner l ordre d une main de fer c’est quoi le plan ?

      En tout et pour tout la 2ème guerre mondiale c’est plus de 500 000 morts français, et au final une victoire. Présenter cette période de cette facon toujours défavorable, ne pas parler des causes. Ne pas parler des victoires. Ne pas parler des autres conflits.. .Et sur le service public en plus...

      Pour te faire plaisir il faut dire quoi ? Ramper jusqu a la fin des temps ?cette deuxième guerre est précisément le pretexte à la situation actuelle...
      Je te préviens, ramper ça ne sera jamais suffisant aux ennemis de la france...je refuse de m’excuser pour mes grands parents. Après toi tu fais ce que tu veux.


    • #1580964

      En tout et pour tout la 2ème guerre mondiale c’est plus de 500 000 morts français, et au final une victoire.

      ...Et Alain Finkielkraut à l’Académie Française. Cette Grande Victoire des braves gens...

      Que dis-je ? Des Justes...


    • #1581021

      Exemple de comportement de l’envahisseur nazi, raciste, belliqueux.

      En France 8 millions de réfugiés avaient fui l’avance allemande 1940 dans le plus grand désordre croyant l’arrivée d’un nouveau Attila. Ils doivent la vie à la Nationnal Sozialistiche Volkswohlfarth NSV = Organisation nationale socialiste pour le Bien public.
      Distribution de vivres (récupération de la nourriture abandonnée en France lors de la fuite)
      Aide médicale
      En 3 mois 27 millions de repas froids et 15 millions de repas chauds sans compter ceux de la Wehrmacht et croix rouge Allemande.
      3 millions de pains 
      100000 malades soignées 700 enfants mis au monde
      2.6 millions de réfugiés hébergés dans les locaux de la NSV


  • #1580683
    le 17/10/2016 par La porte en bois
    1940 : heureux comme un soldat allemand en France

    À l’inverse, comme un milicien judeo-sioniste en Palestine occupée...


  • #1580713

    J’ai vu un soldat Allemand qui souriait. On n’est pas loin du reportage négationniste là non ?


  • #1580794
    le 17/10/2016 par Francois Desvignes
    1940 : heureux comme un soldat allemand en France

    Quand on vous parle de la guerre en termes rassurants, familiers ou élogieux c’est que ceux qui vous en parlent , en vous en parlant, souhaitent vous l’annoncer.

    Nous voyons un film sur l’histoire de la II guerre mondiale alors que c’est un film de propagande pour la guerre où le message est triple :

    - vous ne devez pas la craindre, ça ne fait pas mal et vous pourrez continuer à acheter votre plaque de chocolat préférée
    - ceux qui vont vous occuper sont très gentils
    - vous ne devez donc pas vous battre contre des ennemis gentils : c’est inutile, dangereux et méchant.

    Sur chaine publique , s.v.p. !

    Si vous voulez savoir qui a fomenté cet exercice de propagande, allez à la fin de la vidéo, là où on vous parle de Zorro vous libérant dans une happy end.(avec zero mort !)

    Si vous voulez savoir qui sera l’ennemi gentil donc pas dangereux mais ennemi quand même donc à abattre et qui va donc quand même s’en prendre plein la gueule, il s’appelle dans la video "Front russe".

    Et pour les intimes : Poutine

    Mais en apparence c’est un film sur les putes à Paris pendant la seconde guerre mondiale et la qualité du chocolat et des services postaux en temps de guerre.

    Du pur CIA propagandastaffel.

     

  • #1580919
    le 17/10/2016 par borussia1871
    1940 : heureux comme un soldat allemand en France

    @Thôz Tu parles de celui qui a fuit à Londres pcq il n’était plus repris dans le nouveau gouvernement et a été condamné à mort pour désertion ?


  • #1580953

    Le pire des péchés envers nos semblables, voyez-vous, ce n’est pas de les haïr, mais c’est d’être indifférent à leur égard. En vérité, je vous le dis, c’est là l’essence de l’inhumanité. (George Bernard Shaw, Le Disciple du Diable)

    Maintenant encore un extrait de : MORTS POUR RAISONS DIVERSES de James BACQUE

    Dans les zones d’occupation américaine et française, plus de cinq millions de soldats allemands furent entassés dans des enclos de barbelés, nombre d’entre eux littéralement serrés épaule contre épaule. Le sol des camps devint rapidement un immonde bourbier de déjections, véritable foyer d’épidémies. [18]
    Sous-alimentés, sans le moindre abri, privés des installations sanitaires les plus rudimentaires, les prisonniers commencèrent bientôt à mourir d’inanition et de maladie. Du mois d’avril 1945 jusqu’au cœur de 1946, près d’un million d’individus furent anéantis, la plupart d’entre eux dans les camps américains, les autres dans les camps français.
    Depuis les atrocités commises au cours de la guerre de Sécession, dans la prison d’Andersonville, administrée par les confédérés, aucune cruauté de cet ordre n’avait été perpétrée sous contrôle militaire américain. Pendant plus de quarante ans, cet épisode tragique de la Seconde Guerre mondiale resta enfoui dans les archives des Alliés.

    Encore merci pour l’auteur du "post" sur le Forum qui nous a informé de ce livre...


  • #1581077

    A la fin de la guerre on nous montre des soldats allemands heureux d’avoir été faits prisonniers et d’avoir ainsi échappé à la mort : erreur . Dans "Morts pour raisons diverses" le canadien James Bacque démontre que des centaines de milliers de prisonniers de guerre allemands sont morts de FAIM dans les camps de prisonniers US et... Français ! Les Anglais , il faut leur rendre cette justice, ne feront pas crever de faim leurs prisonniers . Il y avait une solution pour échapper à ce destin : s’engager dans la Légion Etrangère pour être envoyé en Indochine : 30 000 allemands ont signé, 3 000 (?) tomberont en Indochine . Ou encore accepter de déminer le terrain : 5 000 soldats allemands périront de cette façon, qui était une idée de Raymond "Aubrac", en fait Samuel, celui qui a "donné" Jean Moulin aux Allemands et qui a eu droit, pour ce haut fait d’armes, à des funérailles aux Invalides...

     

    • #1581359

      Désolé, mais le livre de Bacque montre que les anglais ont été d’accord pour considérer les prisonniers de guerre allemands comme ne relevant pas de la Convention de Genève, mais d’un statut bidon, inventé par le camp du Bien pour n’avoir aucune obligation envers eux et donc pouvoir les laisser crever sans qu’on ait à leur reprocher.
      N’oublions pas aussi que les anglais sont responsables de Dresden et du massacre de populations civiles et des réfugiés (femmes, vieilards et enfants) qui arrivaient de l’Est. Peut-être le premier massacre, par bombardement à grande échelle, de civils qui sera suivi de bien d’autres jusqu’à maintenant, par encore le camp du Bien. Il n’y avait aucun objectif militaire à cet endroit. Non les anglais ne sont pas des saints.


  • #1581203
    le 18/10/2016 par Le Courrier normand
    1940 : heureux comme un soldat allemand en France

    Pour un parachutiste canadien planqué dans le marais par les gars du cru, dix civils fusillés. L’arrière grand père, à quoi ça tient, doit la vie au fait d’avoir eu envie de pisser et vu que les chiottes c’était la cabane au fond du jardin... Ben c’est le voisin qu’à pris le pruneau dos au mur. J’suis sûr qu’avant de crever, le Pierrot, l’a dû les fusiller du regard ces fumiers qui disait Pépé. Pendant que le bidas sur la plage, posté là, à attendre de revoir sa gamine filait sa ration de chocolat à ma mère du même âge.
    Il était gentil ce soldat allemand, comme celui qu’à sorti mon père d’un charnier dans les Ardennes, disait ma mère. Mais pourquoi, 70 ans après, j’entends encore le bruit des bottes au pas de l’oie résonner dans ma tête ?

    J’sais pas Maman, t’as peut-être des hallucinations.

    P’te ben qu’oui, p’te ben qu’non.

     

    • #1581613
      le 18/10/2016 par AdolphSpielberg
      1940 : heureux comme un soldat allemand en France

      J’ai été très touché par ton récit douleureux de la mémoire. Ne jamais oublier la souffrance dans la tête et la peine du pas qui fait mal aux oies.

      ...C’est ainsi que, graçe au chocolat canadien, la Normandie vécu heureuse et eu beaucoup d’enfants...crépus.

      Ma grand-mère, qui habitait en Pologne, lorsque les Allemands, en ce temps là, et caetera...


    • #1581675
      le 18/10/2016 par Delacres-de-Tassigny
      1940 : heureux comme un soldat allemand en France

      ...ton histoire me rappelle un film... le gars a appris à la télé-vision que "des proches" se sont fait executer par "l’ennemi"... Tellement qu’il immagine les gentils et les méchants, il fait alors beaucoup de cauchemards (la nuit, dans le film) Des oies noires ! Du sang Partout ! Il était terriblement affecté par le scénario (dedans le film)

      Le "brave gars du film" a par la suite accepté de joindre une équipe spéciale de représaille... Après qu’ils ont assasiné les "terroristes" (par devoir de mémoir extrapolé et prévention contre le cauchemard) le brave gars du film est devenu encore plus sympathique pour les braves gars d’en dehors du film. C’est super cool.

      Tellement mieux, qu’à la fin du film, j’avais carrément envie de m’acheter une pomme et de la croquer sur le pont de Brooklyn...

      Mais tout ça, c’est du cinéma... Revenons à nos oies !

      Pour un parachutiste canadien planqué dans le marais par les gars du cru, dix civils fusillés.

      L’innocence des Justes et chocolat au lait...Qui l’eût cru...L’eusses-tu-cru ?

      Moralité de l’Histoire :

      Telle la manne d’Abraham,
      Un chocolat tombé du ciel est toujours plus séduidant qu’une denrée venu de l’Est.

      A bonne boulimie, mon Charlie...


Commentaires suivants