Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

27 mars 1996, l’enlèvement des moines de Tibhirine

Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, Christian, Luc, Célestin, Michel, Christophe, Paul et Bruno, sept moines cisterciens de Notre-Dame de l’Atlas de Tibhirine sont enlevés en Algérie.

Déjà menacés deux ans plus tôt, comme le rappelle La Croix dans un article paru le lendemain de l’enlèvement, ils avaient décidé de rester dans leur monastère situé à une centaine de kilomètres au sud-ouest d’Alger, dans le bastion d’organisations terroristes. Le Groupe islamiste armé (GIA) est alors immédiatement accusé par les services de sécurité algériens.

«  L’espérance, tout autant que l’angoisse  », auront duré cinquante-huit jours. Le jeudi 23 mai 1996, un communiqué portant le cachet du GIA indique que les sept moines ont été égorgés. Selon ce communiqué, signé du chef présumé du GIA, Djamel Zitouni, ils auraient été tués au matin du 21 mai. L’assassinat résulterait du refus français de négocier. Leurs têtes seront retrouvées le 30 mai dans les environs de Médéa.

Comme le souligne Bruno Frappat dans un éditorial de La Croix paru le 25 mai, en refusant de rentrer en France, «  les sept trappistes de l’Atlas n’ont pas recherché l’héroïsme, ni la gloire du martyre. Ils ont suivi, avec une rectitude tranquille, leur vocation… Ils étaient en Algérie pour l’Algérie, pour les Algériens. »

Vingt ans plus tard, les enquêteurs français cherchent toujours à identifier les responsables de leur mort  : les islamistes du GIA, qui ont revendiqué leur enlèvement puis leur exécution, l’armée algérienne lors d’une bavure ou les services secrets algériens dans une opération de manipulation destinée à discréditer les islamistes. Un rapport d’expertise, rendu public en juillet 2015, avance que la date de la mort des sept moines ne correspond pas à celle avancée à l’époque par le GIA.

 

Algérie. Sept cisterciens français ont été enlevés

(La Croix du 28 mars 1996)

Par Bernard Gorce

Proches de la population, attentifs au dialogue avec l’islam, ces moines avaient choisi de rester dans leur monastère installé en 1934 à Tibhirine, à une centaine de kilomètres au sud-ouest d’Alger.

Vers 1 h 30, dans la nuit de mardi à mercredi, sept cisterciens ont été enlevés dans leur monastère Notre-Dame de l’Atlas de Tibhirine, proche de Médéa, à une centaine de kilomètres au sud-ouest d’Alger. Annoncée par les services de sécurité algériens, l’information a été confirmée à Paris par le Quai d’Orsay, mercredi en fin de matinée. Hervé de Charette a appelé les 8 270 Français mononationaux toujours sur place à rentrer en France.

Joint en Algérie par La Croix, Mgr Henri Teissier, archevêque d’Alger, a précisé que six d’entre eux sont membres du monastère Notre-Dame de l’Atlas, le septième moine, de passage en Algérie, étant membre d’une communauté monastique cistercienne du Maroc.

Mgr Teissier a tenu à ce que l’identité des moines ne soit pas pour l’instant communiquée, et confirmé que deux autres membres de la communauté étaient absents du monastère lors de l’enlèvement.

 

Déjà menacés il y a deux ans

Selon le communiqué des services de sécurité algériens, un « groupe criminel  » (le terme désigne les groupes islamistes armés du GIA) est l’auteur de l’enlèvement. Le monastère est situé dans le bastion de ces organisations terroristes, à quelques kilomètres du camp de Tamesguida où, le 14 décembre 1994, 12 Croates avaient été égorgés.

Les moines avaient été eux-mêmes menacés une première fois il y a deux ans par des groupes armés, mais tous avaient décidé de ne pas quitter ce pays. « Ils avaient fait le choix de rester », confirme, à Rome, le P. Armand Vieilleux, procureur général des cisterciens, qui s’est rendu récemment sur place  : « Les moines ont toujours refusé la protection de l’armée et observent une très grande neutralité face aux événements  ». Ce fut leur attitude durant la guerre d’Algérie.

Lire la suite de l’article sur la-croix.com

Un sujet sur Frère Luc, moine de Tibhirine, diffusé le 21 mai 2006 :

 


 

Tibhirine, l’avocat des moines accuse le pouvoir algérien

Qui a tué les moines de Tibhirine ? Si l’enquête judiciaire n’a jusqu’ici pas réussi à répondre à cette question, de nombreux éléments remettent en cause la thèse d’un crime islamiste. Pour l’avocat des moines, le pouvoir algérien est en cause.

C’était il y a vingt ans. Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines français de Tibhirine sont enlevés puis assassinés.

À l’époque, cet assassinat est revendiqué par les islamistes du GIA qui mènent une guerre féroce sur le sol algérien depuis 1992 et l’annulation par le pouvoir en place des élections législatives remportées par le Front islamique du salut (FIS).

Plusieurs pistes mènent à un autre suspect : les services secrets algériens, qui auraient une part de responsabilité dans la mort des moines. Presque 20 ans jour pour jour après la mort de ces sept hommes, beaucoup de questions restent encore sans réponses. L’enquête judiciaire se heurte à un mur.

 

Trévidic enfin en Algérie en 2014

Pourtant, en octobre 2014, les juges Marc Trévidic et Nathalie Poux avaient enfin réussi à se rendre en Algérie avec une équipe d’experts. Leur objectif était d’exhumer et d’autopsier les têtes des moines, leurs corps n’ayant jamais été retrouvés. Des prélèvements médico-légaux sont alors effectués sur place. Mais Alger refuse que les juges et les experts français repartent avec ces prélèvements qui pourraient livrer des indications cruciales sur la mort des moines.

Lire la suite de l’article sur franceinter.fr

L’Algérie des années de sang, où Sécurité militaire et GIA sont mêlés, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Malaise, à cette lecture...


  • #1429660

    Manipulation ou pas, il faut être capable de perpétrer de tels actes.
    Personnellement, je ne pense pas que je pourrais à ce point ignorer le caractère précieux de la vie, être à ce point dépourvu d’empathie.
    Que leur exemple nous eveille sur les limites du dialogue et de la "fraternisation".


  • #1429661

    Ce qui est terriblement troublant, c’est que ce genre de faits hautement symboliques profite, in fine, toujours aux mêmes...

    - ceux qui "soufrent" du terrorisme et dont les médias comparent de plus en plus les situations jusqu’à les amalgamer,
    - qui nous aident à espionner en proposant leurs services à la CIA pour aider à craquer les iPhones,
    - qui ont l’armée la plus morale du monde,

    En bref à créer le mythe d’une civilisation qui n’existe pas : la civilisation "judéo-chrétienne " en l’opposant à la "barbarie".

    dans un monde où rien n’est laissé au hasard et où tout n’est que pyramide de Ponzi (toujours augmenter la taille du système pour qu’il ne s’effondre pas), j’en viens à devenir réellement complotiste.

    Décider de tout cela ne choquerait absolument pas les puissants cyniques qui nous gouvernent, le réaliser est l’enfance de l’art, c’est même leur seul orgueil.


  • #1429665

    Peu de temps après, Pierre Claverie, Evèque d’Oran, a également été assassiné. Même en temps ordinaires, si cela est possible en Algérie, il règne une profonde hostilité au catholicisme. Les croyants y sont régulièrement persécutés, la loi condamne toute forme de prosélytisme, la police mène des enquêtes contre les chrétiens etc.

    En France, en revanche, au moindre mot de travers, on se fait traiter d’islamophobe et on est prié de tendre l’autre joue.

     

    • #1431380

      Sauf que la l’Algérie n’est pas la France justement. C’est la France qui se déclare état laïc ou religion et état font deux, état des droits de l’homme, état de de si état de ça.... pas l’Algérie ! Il faut arrêter de croire que le monde est la France.


  • #1429678

    Vers une déstabilisation de l’Algérie ?

     

    • #1429911
      le 27/03/2016 par avis d’ailleurs
      27 mars 1996, l’enlèvement des moines de Tibhirine

      Vous voulez dire que le régime algérien cherche à se déstabiliser lui même en refusant de laisser sortir de son territoire des prélèvements médico-légaux dans une affaire d’assassinat vielle de 20 ans ?


  • #1429692

    ce sont les vrais martyrs de Dieu .
    Là , où ils sont, ils doivent certainement continuer à œuvrer, pour protéger les algériens d’une nouvelle guerre civile .


  • #1429712

    Les persécutions des barbares sont permises par Dieu. Elles représentent la damnation éternelle des dits barbare, la Croix des moines qui ont suivi notre Seigneur dans son calvaire et le chemin difficile qui les a mené directement au Royaume des Cieux. Ces persécutions sont les actes qui séparent le bon grain de l’ivraie.

    En ce jour de Pâques, prions pour les terroristes de Daesh et pour les Sionistes qui les aident. Qu’ils reviennent tous dans l’amour de Jesus-Christ et de leur prochain, et qu’ils échappent ainsi qu jugement de Dieu et au feu éternel.

     

    • #1429787
      le 27/03/2016 par Requiem for a Dream
      27 mars 1996, l’enlèvement des moines de Tibhirine

      Pardon mon Frère Tuck mais je préfère prier pour les moines martyrs de Tibhirine que pour les monstres de DAECH. Il ne faut pas non plus que notre bonté Chrétienne nous perde. Je ne puis tendre la joue gauche pour recevoir un coup de sabre sur celle de droite, le Christ nous demande d’être fort et de nous battre.

      Le Christ n’a jamais exigé de nous que nous nous laissions anéantir , il a d’ailleurs fait preuve d’une colère féroce devant les marchands du Temple. N’oublions pas que les paroles du Christ furent prononcées avant l’an zéro de notre époque, il ne pouvait connaitre le salafisme ou l’islamisme radical.


  • #1429731
    le 27/03/2016 par Requiem for a Dream
    27 mars 1996, l’enlèvement des moines de Tibhirine

    C’est l’une des pages les plus difficiles à tourner dans l’histoire des relations franco-algériennes. Tout le monde sait bien ici que le GIA était instrumentalisé par l’armée. C’est un secret de polichinelle mais la France continue sa politique d’à plat-ventrisme, comme elle l’a fait lors des dernières commémorations des accords d’Evian où notre mou président avait estimé que son auguste présence plairait à son vivier électoral en déclin.

    J’espère que la lumière sera faite sur l’affaire des moines martyrs de Tibhirine. Si jamais, ils avouent officiellement que c’est bien le gouvernement algérien qui portait la lourde responsabilité de ce crime odieux, j’ose espérer que la France agirait en conséquence en mettant fin à sa politique d’à plat-ventrisme, ce dont je doute malheureusement...

     

    • Si la France se couchait devant l’Algérie, on le saurait ... Elle se couche devant Israel, cela est beaucoup plus vrai ! La conivance entre certains généraux algériens et les successifs gouvernements sionistes de France va aussi de soi.


    • #1429795

      Ce sont les medias français (le qui tu quie, C+ etc) qui le disent ça ! C’est comme si les médias algériens disaient que les attentats Charlie, de Novembre et de Bruxelles ne sont que l’oeuvre de vos services.

      Ou comme quand on accuse Bachar de gazer sin peuple ou Khadafi de bombarder ses citoyens.
      Non l’Algérie à affronter seule, toute seule, les hordes terroristes. Elle est la 1ere à avoir expérimenté les printemps arabes, et la France ainsi que l’UE accueillait à bras ouvert les "réfugiés" des GIA. Tout en imposant un embargo sur la ventr d’Armes à l’Algérie. Mais l’Algérie a vaincu le complot.

      Sinon les chrétiens ne sont pas persécutés en Algérie, des Eglises sont mêmes rénovées au frais du contribuable algérien, et les frères et soeurs qui y pratiquent leur culte comme à la Basilique St Augustin d’Annaba vivent en harmonie avec les algériens. Ce qui est interdit en Algérie c’est le prosélytisme et l’apostasie, ce qui est normal car en Algérie nous avond une religion d’Etat.

      Vous croyez les medias quand ça vous arrange.


    • Chère @Requiem...,

      Sache que la souveraineté tant agitée de l’Etat algérien est un mythe, la France a certes quitté l’Algérie physiquement, mais son emprise reste totale, elle continu ses manouvres à distance.

      "J’espère que la lumière sera faite sur l’affaire des moines martyrs de Tibhirine...", la lumière ne sera jamais faite car : gouvernement algérien = gouvernement français !


    • #1430058
      le 27/03/2016 par Requiem for a Dream
      27 mars 1996, l’enlèvement des moines de Tibhirine

      gouvernement algérien = gouvernement français



      Oui...Sans doute, on sait en tout cas que les cellules terroristes sont téléguidées au plus haut. En fait , tout ce petit monde est complice , mais je continue de déplorer l’à plat-ventrisme de la France vis-à -vis de l’Algérie, la France donne l’identité française à tours de bras aux ressortissants de ce pays et je ne vois pas au nom de quoi. Certainement ce bouillon de repentance propre aux consciences gauchistes qui gouvernent en France...


    • #1430166

      @dream ne pas oublier le droit d’ingérence ,un droit que les grand lobbys se sont auto délivré puis les fals flag et toute la méthodologie perverse qui en découle et comme la souligné un internaute avant moi il vient de quelle média(quelle milliardaire) l’article ?


  • #1429746
    le 27/03/2016 par Laurent Guyénot
    27 mars 1996, l’enlèvement des moines de Tibhirine

    Le crime de Tibhirine est à mettre sur le compte de l’État algérien : Lire Jean-Baptiste Rivoire, Le Crime de Tibhirine. Il est établi que le GIA n’est pas une émanation du FIS, mais des services secrets algériens. C’est un bon exemple de terrorisme islamique fabriqué par un État pour neutraliser et diaboliser l’islam, tout en justifiant l’état d’urgence et la répression.
    Extrait d’un bon article de Nafeez Mosaddec Ahmed ; http://www.reopen911.info/News/2012...
    à la fin des années 1990, le gouvernement algérien dissident et certaines sources du renseignement laissèrent émerger des preuves montrant que les atrocités attribuées au GIA étaient en réalité imputables à l’État. Youssef-Joseph [Joseph Gilles Breault, alias Youssef Mouammar], un agent secret de la sécurité militaire algérienne, s’exila en Grande-Bretagne en 1997, et raconta au Guardian que les massacres de civils en Algérie, imputés au GIA, étaient « l’œuvre de la police secrète et d’escadrons de la mort issus de l’armée… et non pas des islamistes extrémistes ». Le terrorisme du GIA était « orchestré » par « Mohammed Mediane, chef des services secrets algériens », et par « le Général Smaïn Lamari », chef de « l’agence de contre-espionnage ». D’après Joseph, « Le GIA est un pur produit des services secrets de Smaïn Lamari. Je lisais autrefois tous les télex secrets. Je sais que le GIA a été infiltré et manipulé par le gouvernement. Le GIA a été complètement retourné par le gouvernement… En 1992 Smaïn a créé un groupe spécial, l’Escadron de la Mort… Cet escadron a organisé les massacres… Les membres du FIS n’en étaient pas les auteurs. »

     

    • #1429863

      Je te renvois à mon commentaire du dessus. On croirait entendre les médias justifier les printemps syriens et Lybiens au motif que Assad et Kadafi massacrent leur peuple. L’Algérie ne subira pas le sort de la Syrie et de la Lybie, l’Armée Algérienne a vaincu le terrorisme. Le reste de la propagande pro empire.


    • #1429875

      JB Rivoire et les Editions La Découverte, issus de la DST. Pas si crédibles comme sources, surtout qu’elles s’appuient sur les "témoignages de déserteurs de l’armée algérienne" prêts à tous les mensonges pour obtenir l’asile, et celui de terroristes.

      Les généraux Majors Mohamed et Smain Lamari, Mohamed Mediene, Khaled Nezzar, Bachir Tartag, ont sauvé l’Algérie du chaos, et les médias occidentaux ont menti. Ils ont accusé ces résistants repsectés en Algérie des mêmes mensonges qu’ont a attribué à Saddam Hussein, Assad, Kadafi etc...
      Mais les Généraux Algériens se sont montrés plus coriaces, et ont vaincu les terroristes. Le GiA, le Fis sont des terroristes, des irresponsables qui ont appelés au sang et à la guerre civile. Les membres du GIA et du FIS trouvaient refuge en Europe au même titre que l’actuelle opposition syrienne, et leur agenda était de s’appuyer sur les traîtres à la nation algérienne (fis et GiA), pour le compte de puissances étrangères (Europe, Arabie etc...) en utilisant le terrorisme, pour renverser le pouvoir algérien. Mais ça n’a pas marché.


    • #1429930

      @Jugurtha,

      "Les généraux Majors Mohamed et Smain Lamari, Mohamed Mediene, Khaled Nezzar, Bachir Tartag, ont sauvé l’Algérie du chaos...", s’il n’y avait pas eu 200 à 300.000 Algériens massacrés durant la décennie noire, ce serait presque comique. Seul un fils de général peut défendre un tel point de vue.

      Tous ces généraux ne sont que des valets de la France, ils sont aux ordres, leur marge de manœuvre est quasi-nulle. Ils possèdent tous la double nationalité et tous sont propriétaires d’hôtels particuliers à Paris.
      Ou se font soigner les Bouteflika ou les Mohamed Mediene dit "Toufik" ? Qui a amnistié tous les responsables des massacres de masses avec l’incroyable "Réconciliation nationale", décrétée par Bouteflika, manouvre unique dans l’histoire de l’humanité pour fermer la porte à toutes enquêtes ?

      Du reste, y’a qu’à voir l’état dans lequel ces "héros" ont mis l’Algérie, pas un hôpital digne de ce nom qui pourrait soigner son président... alors que l’Algérie a engrangé près de 1000 milliards de dollars de recettes en 10 ans, de quoi construire un deuxième pays.

      Faut arrêter le délire, ce patriotisme algérien exacerbé rend aveugle, les secrets remontent à la surface de plus en plus et tout finira par se savoir, pour autant, je crains un avenir encore plus noir pour l’Algérie, trahie par ses dirigeants, un peu comme la France.


    • #1429943

      Des valets de la France ? Si c’étaient le cas l’Algérie s’armerait auprès de la France, pas de la Russie. Valet de la France ? Si c’était le cas Trevidic aurait pu prendre les prélëvements. Valet de la France ? Si c’était le cas l’Algérie aurait soutenu l’intervention en Irak en 91, le démembrement de la Serbie en 99 or Alger ne reconnaît pas le Kosovo. Valet de la France ? Comment expliquez vous que l’Algérie ne suive pas la France dans sa politique en Syrie et en Lybie.m

      Non l’Algérie est un État souverain, comme les faits sus-cités le prouvent. Le reste une propagande pro empire anti algérienne.


    • #1429946

      @L’ignorant
      On se fiche d’où se soigne les généraux et Présidents. Moi je vis en Algérie et je parle de ce que je sais et vois ici. Tout n’est pas rose mais le peuple algérien ne crève pas de faim, et une grosse classe moyenne vit confortablement. Tu peux venir le constater ici visuellement si la vérité t’intéresse. La propagande ne m’intéresse pas.

      Quand aux militaires algériens, aussi surprenant que cela puisse paraître en France, ils so trop ailés par le peuple algérien. C’est tout ce qui compte. Les étrangers n’ont pas à dire aux algériens qui ils doivent aimer et qui ils doivent détester. C’est comme la propagande anti syrienne qui enjoint aux syriens de détester leur armée et de préférer les terroristes. Pour ne pas comprendre cela, il faut le faire.

      Les algériens font ce qu’ils veulent chez eux, et personne n’a à nous dire quoi faire. Donc oui les frères Lamari, les Nezzar, Tewfik, Tartag sont bien vus des algériens dans leur ensemble, peu importe la propagande pro empire. Que certains les détestent en Europe, ne nous importe pas, et les mensonges colportés à leur encontre ne nous touchent pas. Quand à leurs revenus, heureusement que des généraux de corps d’armée (plus haut grade en Algérie) gagnent bien leur vie, rien d’anormal. Quand à la corruption elle touche tous les pays du monde.

      Enfin si tu es inquiet pour l’avenir de l’Algérie, ne t’en fais pas. On a largement de quoi faire face, comme dans les années 90. Il faut plutôt agir pour l’avenir de le France lorsqu’on vit en France.


    • #1429955

      @ l’ignorant

      Cette façon de voir des généraux et fils de partout... Comme si ils commentaient sur ER.
      ’Le patriotisme algérien on en est fier, chez nous ça s’appelle le nif. on souhaite que les français ait le même patriotisme.Les morts ? C’est la guerre, regarde en Syrie et en Lybie... Une guerre sans mort ça n’existe pas. Les généraux ont défendu l’Algérie contre les terroristes soutenus par l’eEmpire, pendant que l’Europe accueillait les terroristes comme Rabah Kebir par exemple en leur offrant une tribune. Et sanctionnait l’Algérie d’un embargo sur les armes.

      Nos élites n’ont rien trahit, l’Algérie est encore debout au contraire de la Syrie dont le sort dépend de la Russie, et de la Lybie détruite. L’Algérie est un État souverain et ses décisions le prouvent :

      1991 l’Algérie refuse et condamne l’agression contre l’Irak.
      1999 L’Algérie refuse l’attaque contre la Serbie et refuse de reconnaître à ce jour le Kosovo
      2002 L’Algérie soutient Chavez en lui envoyant des ingénieurs de Sonatrach pour contrer la grève anti chaviste qui paralyse le secteur pétrolier vénézuélien
      2011 L’Algérie refuse l’action contre La Lybie et offre refuge à la famille de Kadafi
      2011 L’Algérie dénoncé la décision de la ligue arabe d’évincer le représentant dû gouvernements syrien
      2012 L’Algérie refuse de fermer l’ambassade syrienne à Alger
      2016 L’Algérie refuse de qualifier le Hezbollah de groupe terroriste

      L’Algérie a d’excellentes avec la Russie, la Chine et l’Iran.
      Je ne vois aucune trahison.


    • #1430050
      le 27/03/2016 par Laurent Guyénot
      27 mars 1996, l’enlèvement des moines de Tibhirine

      @Jugurtha
      Je veux bien revoir mon jugement, et admettre qu’il est insuffisamment informé : la question de la culpabilité dans le crime de Tibhirine et celle, plus générale, de la nature réelle du GIA, sont plus difficiles à trancher que je pensais. Il est vrai aussi que les journalistes qui accusent l’armée algérienne, comme Rivoire, ne sont pas au-dessus de tout soupçon. Rivoire, fils de pieds-noirs, est un produit Canal +, et pas toujours du côté de la vérité ; pourtant, j’ai trouvé la thèse de son livre assez crédible. Il me semble évident que le GIA a été manipulé, ou au moins radicalisé, et n’est pas une émanation naturelle du FIS ; si ce n’est pas l’État algérien qui en est responsable, alors qui ?.
      En tout cas, échange intéressant.


    • #1430086

      @Laurent Guyenot
      En effet les échanges sont intéressants. C’est la richesse d’échanger entre gens qui peuvent accepter la vérité.
      Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il y avait en Algérie déjà des groupes soit disant islamiques ( ils n’ont rien à voir avec l’Islam) armés, comme les "Maquis de Bouyali" bien avant la création du Fis. L’Armée les traquait déjà.

      En 1988 il y eu le premier printemps arabe, celui dOctobre 88 avec de 200 à 500 morts au cours de plusieurs jours d’émeutes. Suite à cela le Président Chadli a décidé d’ouvrir tous les champs en Algérie. Ce fût la 1ère démocratie arabe, avec une liberté totale jusqu’en 1991.

      Fin 91, début 92 le Fis fait un raz de marré et emporte le 1er tour de l’élection législative. Mais ce groupe a déjà des caches d’arme, menace déjà de prendre les armes au cas où (voir les discours de Ali Benhadj un des 2 leaders du mouvement).
      Face à une possible victoire de ce parti devenu fou, le Président Chadli démissionne, ce qui selon la Constitution en vigueur annule de facto les élections. Face à cette vacance du pouvoir, l’Armée a le devoir moral de se mettre en avant et d’occuper le pouvoir vacant.

      Aussitôt le Fis crie au complot mais ces militants font une erreur en voulant prendre les armes et re courir à la violence, ce qui est parfaitement inacceptable.

      Pour l’Empire l’occasion est trop belle de renverser un régime "pas très ami"(l’Algérie est le pays arabe qui soutient le plus l’OLP, qui a fait exclure l’Afsud de l’apartheid de l’ONU chose que Mandela louera, a soutenu Che Guverara dont un boulevard porte le nom au coeur d’Alger, et milite pour le non alignement ni USA ni URSS).
      Dès lors comme en Syrie, on soutient une rébellion armée et terroriste. L’UE décrète un embargo sur les ventes d’armes à destination de l’armée algérienne, et une campagne médiatique salit les militaires algériens en se basant sur les déclarations de terroristes réfugiés dans les chancelleries occidentales.
      L’Armée n’a pas d’autre choix que de frapper fort, et mobiliser le peuple, ce qui permettra de vaincre l’Ais et les GiA qui existaient depuis longtemps mais qui ont bénéficié du ralliement des ex du Fis.
      Evidemment pour comprendre ces structures et les détruire, la SM (sécurité militaire algérienne dirigée par Mohamed Mediene alias Toufik et Athman Tartag alias Bechir) infiltre les GiA. Ce sera efficace, car contrairement à la Syrie et la Lybie, les terroristes ne créeront pas de ligne de front, ni le contrôle de zones.


    • #1430088

      Suite :
      Par contre imputer des crimes à l’Armée Algérienne est un hoax comme ceux utilisés contre l’Armée Syrienne en les accusant d’avoir gazé la Ghoutta alors que ce sont les terroristes qui l’ont fait.
      Cordialement


    • #1430414
      le 28/03/2016 par Laurent Guyénot
      27 mars 1996, l’enlèvement des moines de Tibhirine

      @ Jugurtha
      Scénario crédible, en effet. Après tout, c’est bien ainsi que ça s’est passé un peu partout, par exemple en Tchétchénie peu après.
      Je me sens déjà un peu moins idiot, mais j’aimerais approfondire. Avez-vous un bon livre à mon conseiller sur le sujet ? Sinon, pourquoi ne pas proposer à ER un article sur le sujet ? C’est un dossier qui mérite d’être traité.


    • #1430421

      @Jugurtha,

      Merci pour cette énumération sélective de prises de position de l’Etat algérien vis-à-vis de certaines causes ou conflits internationaux, mais il faut raison gardée, l’Algérie ayant un poids anecdotique dans l’échiquier mondiale, et ses prises de positions relèvent plus du symbolique que d’autre chose, de plus, la souveraineté des peuples et la non-ingérence sont deux valeurs essentielles et chères aux yeux des Algériens, l’Etat le sait et fait en sorte de ne pas y déroger pour ménager le peuple et asseoir sa légitimité, voilà tout.

      Si tu pouvais répondre à mes autres remarques stp, tes explications m’intéressent.



      Ou se font soigner les Bouteflika ou les Mohamed Mediene dit "Toufik" ? Qui a amnistié tous les responsables des massacres de masses avec l’incroyable "Réconciliation nationale", décrétée par Bouteflika, manouvre unique dans l’histoire de l’humanité pour fermer la porte à toutes enquêtes ?

      Du reste, y’a qu’à voir l’état dans lequel ces "héros" ont mis l’Algérie, pas un hôpital digne de ce nom qui pourrait soigner son président... alors que l’Algérie a engrangé près de 1000 milliards de dollars de recettes en 10 ans, de quoi construire un deuxième pays.



    • #1430471

      @L’ignorant
      Personne ne prétend que l’Algérie est une puissance, ce n’est pas mon propos. Mon seul propos est de dire que l’Algérie contrairement à nombre de pays, est souveraine et valet de personne. Ces décisions ne sont pas séléctives, car c’est une constante de la diplomatie algérienne.
      ’Je peux également te citer le refus d’intervenir au Yemen au contraire de la majorité des pays arabes.
      La défense du peuple du Sahara Occidental depuis 1975, le soutient de l’Anc à une époque où ils étaient mal considérés en Occident, la tribune offerte à Yasser Arafat pour la 1ère fois à l’ONU, le soutient des peuples africains dans leur volonté d’indépendance.

      Pour tes remarques, sache que le secteur hospitalier en Algérie n’est pas bon. Il est au moins gratuit au contraire de ses voisins même si des médecins moneyent illégalement des soins. L’Algérie n’a pas engrengé 1000 milliards en 10 ans, sachant qu’au plus haut cours, Sonatrach reversait 60 milliards par an au Trésor Public algérien, car une partie doit être ré investi chez Sonatrach pour forer, explorer, moderniser le secteur pétrolier. Mais qu’un Président aille se soigner ailleurs, c’est commun. C’est pareil pour les souverains arabes du Golfe malgré qu’ils soient plus riches. Mohamed 6 bientôt souvent se faire traiter en France sans que les médias en pale trop.

      Pour la réconciliation nationale, oui Boutef l’a décidé, mais beaucoup de membres de l’appareil sécuritaire étaient contre, ils sont nommés les éradicateurs. Le débat existe, on ne pourra pas contenter tout le monde. Mais une chose est sûre, ceux qui sont dans les maquis sont toujours activement combattus, il suffit de regarder les actualités de l’Armée algérienne pour s’en rendre compte.
      Autrement, je suis content que cette amnistie est permise de ramener un calme plus grand dans mon pays, même si les terroristes étaient aux abois. Le but est la paix, pas la vengeance. Toute guerre se finit par des armistices, des amnisties, des accords... Il y a toujours des insatisfaits. La loi n’exonerait pas les criminels de sang reconnus coupables non plus.

      Quand aux enquêtes, l’Algérie n’a pas à répondre aux injonctions étrangères d’enquêtes. Elle est souveraine chez elle. La loi de réconciliation nationale a été adoptée suite à référendum par le peuple. Qu’il y ait eu des exactions c’est fort probable, mais c’est le lot de toutes les guerres dans le monde. Bush, Blair ont bien commis des exactions donc non ce n’est pas "unique dans l’histoire" !


    • #1430489

      @Laurent
      Hélas je n’ai pas de livre à vous conseiller, car la cause nationaliste algérienne ne fait pas recette hors d’Algérie. Il faut avoir vécu les évènements de l’intérieur, et mieux comprendre le monde comme nous cherchons à le faire pour cerner ce qui s’est passé ici.
      Qu’Abassi Madani numéro 1 du FIS ait trouvé refuge au Qatar devrait vous donner encore plus d’indications sur ses évènements.

      Aujourd’hui en Algérie les idées du FIS ne font plus recette, les algériens ont confiance en leur armée, et le peuple est derrière l’appareil sécuritaire dans sa lutte contre les terroristes. Il n’y a pas de dictature militaire ici, les algériens aiment leur armée. D’ailleurs on parle souvent avec eux (militaires, policiers, gendarmes) dans les rues, aux terrasses de café etc... Ils sont accessibles, sociables et ne sont pas payés pour nous mettre à l’amende.

      Votre idée d’article est pas mal également ;-)
      Cordialement mon cher


  • #1429796

    Je ne sais pas qui les a tué, mais ils soignaient les terroristes du GIA ce qui est grave ! Ca s’appelle du soutient et ça rappelle l’actualité belge et française.

     

    • En pleine guerre civile - certains estiment qu’elle aurait fait prés de 200 000 morts - un exode rural brutal avec des conséquences anarchiques, une désorganisation massive du pays, le monastère isolé dans une région infestée de maquis islamistes, les moines intimement liés à la population locale, elle-même terrorisée par les massacres continuels, prisonnière persécutée du conflit terros militaires. Moines ou médecins, pouvaient-ils fermer leurs portes et refuser de soigner leur prochain ?
      Plutôt que de me placer en juge de cette affaire macabre, je préfère m’interroger sur le lien particulier existant entre le monastère de Tibhirine et le peuple algérien. Au coeur de la campagne rural, montagnarde, dans une société traditionnelle orientale, l’impact de ses petites communautés chrétiennes est considérable dans le dialogue inter culturel et religieux.


  • Propagande anti- Algériens comme d’habitude ! A qui profite le crime ?


  • Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ces pauvres moines de Thibirine (que Dieu leur accorde sa miséricorde) ont été victime d’une bavure de l’armée algérienne. Tout le monde le sait dans les hautes sphères en France comme en Algérie. Il y a pire... Vous vous souvenez de ce pauvre alpiniste français, Hervé Gourdel, parti faire de la randonnée en Algérie et qui a été soi-disant enlevé puis exécuté par des terroristes ? Là encore, abominable manipulation. Tout le monde sait que c’est une réponse des services algériens au gouvernement français qui, sous la pression des familles, voulait rouvrir le dossier des moines de Thiberine. Les services sont sans aucune pitié. Qu’ils s’appellent CIA, DRS, Mossad ou FSB, c’est les mêmes tordus qui sont aux commandes.


  • #1429913

    Dire que " la securité militaire et les gia " sont mélés est un acte anti-algerien. Je vous invite à continuer à propager la propagande officielle. Tout en oubliant les premieres phrases de la charte d’e&r : "nationalistes de tout pays unissez vous".


  • #1429950

    Bon que ce soit le GIA, l’Armée Algérienne ou autre, ces pauvres religieux ont été assassinés dans des conditions épouvantables et, Dieu les garde là où ils sont, car ils ne méritaient pas çà. J’ai fait une prière pour eux en ce jour de Pâques, mais j’ai aussi eu une pensée pour les Algériens "du coin", ceux qui vivaient près d’eux dans une entente qui devait ressembler à ce qui est montré dans le film qui a traité de ce douloureux sujet. Pour ma part, j’ai quitté l’Algérie en 1963, après l’indépendance et alors qu’il y avait encore un peu (larvée) une sorte de guerre "civile" (ponctuellement envers les Français qui "traînaient")... Pourtant, nos "amis" Algériens restaient nos "proches" même s’ils ne le montraient pas comme auparavant, lorsque tout allait bien, pour préserver leur propre sécurité vis à vis, dirais-je, d’ultras ou d’intégristes. Un vieil ami de la famille (kabyle) qui nous portait des légumes chaque semaine et nous invitait aux brochettes de temps en temps, nous avait fait part de cet état d’esprit "populaire". Quand on était dans le petit resto, il mettait son verre de vin devant moi (qui n’avait pas l’âge de boire du vin, évidemment, c’était flagrant) en cas de "contrôle". Il y avait momentanément une ambiance "iranienne" dans ce pays pour ce qui concernait les "manquements" religieux. Pourtant, çà se passait bien, personne n’était dupe et on était tranquilles, même en ces temps troublés.
    Enfin, ce que je veux exprimer (d’où, quoiqu’il arrive mon suivi de ce site de "réconciliation" et l’adhésion à l’idée du Président Soral), c’est que là bas à l’époque, il y avait déjà sur un plan humain, cette "amitié" qu’on recherche aujourd’hui ici à travers RECNAT. Les gens du quotidien n’ont pas grand chose à voir avec les fumiers orchestrant les chaos. C’est sûrement de ma part assez maladroitement dit, mais je suis sûr que vous aurez compris.


  • #1430025

    Les algériens sont trop patriotes. Ils ne tomberont plus jamais dans le piège de l’Islamisme. On a fait l’erreur une fois pas 2. Vive notre armée nationale populaire qui protège nos frontières. Dire que l’armée tuait des civils est une aberration. Mon oncle a fait son service militaire en Algérie et a combattu ces monstres barbus que certains tentent ici d’innocenter. Nous ne sommes pas des syriens ou des irakiens. Nous somme la pire espèce patriote qui puisse exister. Il faut faire attention avec nous. Nous respectons tout le monde mais ne touchez pas à notre Algérie. Nous frapperons comme à In Amenas et Tiguentourine. Nous aimons les autres patriotes. Nous nous sentons les patriotes de toutes les patries opprimées. Nous avons lu et compris Bakounine.

     

  • #1430026

    Ceux qui disent que l’Algérie est hostile au catholicisme, je réponds que c’est faux. Les églises sont rénovées chaque année. Allez voir notre dame d’Afrique à Alger. Elle est plus propre que notre dame de Paris.
    Nous algériens sommes hostiles aux évangélistes protestants américains qui sévissent en Kabylie et dans le restant de l’Algérie.

     

    • #1430116

      Paradoxalement, il semblerait que les Eglises Chrétiennes situées sur les territoires "Musulmans" comme l’Algérie soient mieux "protégées" que sur notre sol de France (Sans doute que la franc-maçonnerie et autres pourritures négligent pour l’instant ces sites excentrés). Concernant l’Algérie, par exemple, ça n’a pas été le cas pour les cimetières catholiques Français, à un moment. Mais, bon... Enfin, comme c’est parti, les dernières Eglises de France seront peut-être "Algériennes" ou "Africaines" (Nombre de pays Africains Musulmans respectent les Eglises Catholiques aussi).


    • @Jeanneausecours : "les dernières Eglises de France seront peut-être "Algériennes" ou "Africaines"

      Il fut un temps, au début de la christianisation de la France, où l’Algérie comptait plus de diocèses qu’il n’y en avaient en France.


  • #1430361

    Pourquoi ne serait-ce pas des services étrangers qui les auraient tués ? ce n’est pas des barbouzes qui leur auraient manqué pour une telle tâche.


  • Rappelons que a/ les moines avaient été avertis par l’état algérien, priés de partir et malgré tout protégés par les forces du gouvernement, b/qu’ils avaient été avertis par le GIA opposé à l’état, c/ que les autorités de l’église leur avaient demandé de partir, d/ qu’ils ont décidé envers et contre tout de rester. Ils ont subi les conséquences de leur décision. On ne va pas en faire une affaire nationale. ....Question à ceux qui insistent : êtes vous sûr que tous les massacres perpétrés à l’égard des Algériens durant les "événements " d’Algérie ont été élucidés ?


Commentaires suivants