Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

30 avril 1863, la bataille de Camerone

Le grand fait d’armes de la Légion étrangère raconté par une fille de légionnaire

Camerone, la Légion, et la France, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1455505
    le 30/04/2016 par SE210CaravelleIII@yandex.com
    30 avril 1863, la bataille de Camerone

    Gloire éternelle à notre Légion, gloire éternelle aux défenseurs de la France.

     

    • #1455774
      le 30/04/2016 par edmont
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      Excellent ! Donc dans ce cas précis les Mexicains nous avaient déclarée la guerre et avaient pénétré sur le territoire Français.. ?


  • #1455655
    le 30/04/2016 par oklez
    30 avril 1863, la bataille de Camerone

    Dommage que les officiers de la Légion Etrangère ne soient pas issus du corps des sous officiers voire, pourquoi pas, issus des militaires du rang.

     

    • #1456358
      le 01/05/2016 par DolceGusto
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      Tout simplement parce que les légionnaire n’ont rien de français. Ils viennent tous de divers horizons. Il faudrait se le rappeler ...


  • #1455772
    le 30/04/2016 par philippe
    30 avril 1863, la bataille de Camerone

    OK...Ceci dit, il est difficile d’admirer ou de plaindre des gens armés organisés pour sévir délibérément ailleurs que dans leur pays, non pas pour se défendre sur leur propre territoire, mais pour agresser les habitants d’un autre...On comprend tout-à-fait, à contrario, ce que les Mexicains pensent de nos jours encore de ces français venus faire régner au Mexique l’hypercontrainte par l’hyperviolence. Cela rejoint les ’héros’ Allemands de la 1° ou de la 2° guerre mondiale occupant la France, les ’héros’ de l’armée US morts au Vietnam où ailleurs. Sur le fond, celui qui laisse sa peau dans un pays étranger qu’il est venu agresser a tout simplement tout ce qu’il mérite. Il a vécu par l’épée et c’est par l’épée qu’il est mort. Il y a des choix vraiment fondamentaux a opérer dans l’existence, et faire celui de vivre en allant tuer ses contemporains dans un pays qui n’est pas le sien rétrograde le candidat quelques échelons sous la véritable dignité. Non, tous les moyens ne sont pas bons pour gagner sa vie.

     

    • #1455791
      le 30/04/2016 par zapata
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      A mon avis, la version Mexicaine est plus fidèle à la réalité !


    • #1456000

      On parle de Français qui combattent des descendants de colons Espagnols ? Je sais pas si il y avait beaucoup d’Aztèques à la bataille de Camerone.


    • #1456364
      le 01/05/2016 par DolceGusto
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      Philippe t’as tout dis ! C’est drôle l’hypocrisie qui hante certains. ça fait que critiquer les américains, anglais etc.. pour leur ingérence autour du globe. Mais dès que c’est leur pays qui est impliqué dans une guerre injuste sur un territoire qui n’est pas le sien, ils deviennent des héros. Hypocrites !!!


    • #1457100
      le 02/05/2016 par Ronnie
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      Remettons un peu d’ordre dans tout ca.

      Tout d’abord, la version mexicaine sera encore moins fidèle à la réalité ; version à la gloire de Benito Juárez, l’un des pires traitres au peuple mexicain, encensé par ceux qui pillent aujourd’hui le pays.
      Premier président indigène, orphelin très jeune, pris en charge par un prêtre franciscain qui le fera accéder aux meilleures études, il devient franc-maçon anticatholique et fait voter des lois pour saisir des terres aux indigènes, entre autres.
      Un double traître en quelque sorte.
      L’intervention française au Mexique a lieu environs 15 ans après l’amputation du 1/3 nord du Mexique après la guerre américano-mexicaine.
      Le Mexique, aux mains des laïcs capitalistes alliés des américains, a une grosse dette extérieure et décide de refuser de la payer. La France, soutenue par l’Espagne notamment, souhaite établir une colonie au Mexique pour contrer l’influence nord-américaine.
      Le prétexte du non-paiement de la dette permet à Napoléon III d’envoyer ses troupes.
      A noter que la plupart des catholiques mexicains étaient favorables à l’intervention française, qui valait mieux qu’une soumission aux protestants US.
      Les français ne seront chassés qu’une fois la guerre de sécession terminée. Notre cher Benito, très américanophile, récupèrera beaucoup d’armes à ce moment-là.

      Alors oui, les mexicains ont le droit de combattre l’envahisseur français, mais il faut savoir que ce n’était pas une guerre contre le peuple mexicain, plutôt une question de stratégie.
      D’ailleurs c’est l’armée républicaine mexicaine qui combattait. La même armée qui sera envoyée plus tard pour mater les "Cristeros", sortes de Chouans mexicains...


  • #1455787

    C’est vrai que les troupes mexicaines s’apprêtaient à envahir la France ! Tout comme l’armée du Mali aujourd’hui !!

     

    • #1455873
      le 30/04/2016 par raoul
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      @max
      Sans parler des invasions du territoire US par la Corée, le Vietnam (ex Indochine qui avait commencé par envahir la France) Le Laos, l’Irak, ect...ect...ect, la liste est longue ne serait-ce que dans les cent dernières années ; autant d’occasion de fabriquer du ’héros’ (ce genre de ’héros’ là) à tours de bras. On reste toujours interloqué par la ’logique’ très spécifique qui préside à ces méfaits notoires. Le problème c’est que ça tache dur et qu’on est mis par les victimes, dans le même panier que ces vrais coupables.


  • #1455953
    le 30/04/2016 par jollyroger
    30 avril 1863, la bataille de Camerone

    Il serait bon de faire quelques mises au point sur cette "mystérieuse" expédition du Mexique. D’abord il faut remonter à 1848 où le Mexique, après une guerre savamment provoquée par les Etats-Unis, perdit la moitié de ses territoires. Des patriotes mexicains voulurent sauver leur pays en reconstituant l’Empire du Mexique avec l’idée de mettre un Habsbourg à sa tête. On les appela les Monarchistes. Les Américains soutinrent leurs ennemis qu’on appelait les Libéraux qui étaient anti-cléricaux et dominés par la franc-maçonnerie. Si au début les Monarchistes eurent le pouvoir, ils furent chassés par Juarez, le chef des Libéraux. Juarez est un curieux personnage. Un pur Indien Zapothèque qui commença bien en luttant pour la justice mais qui finit par se vendre aux oligarchies et devint franc-maçon. Même il élimina la propriété collective des Indiens, que l’Eglise espagnole avait préservée, au profit de spéculateurs fonciers. Juarez refusant de rembourser les dettes contractées par les Monarchistes aux puissances européennes entraina une intervention de celles-ci : France, Grande Bretagne et Espagne. Seuls les Français restèrent car les Monarchistes avaient contacté l’Impératrice Eugénie qui était Espagnole et Napoléon III décida de se jeter dans l’aventure mexicaine afin d’y constituer un Empire latin et catholique avec Maximilien d’Autriche à sa tête qui était un Habsbourg.
    Napoléon III avait signé un traité avec Maximilien et il s’était engagé à aider Maximilien par ses ingénieurs pour reconstituer le pays et l’armée française aidait évidemment à combattre les forces de Juarez. Nos forces s’élevaient à 35 000 hommes et il avait été décidé qu’on évacuerait 10 000 hommes par an, le temps que l’armée mexicaine se constitue. Malheureusement, Maximilien ne fut pas à la hauteur de la situation et lorsque les dernières troupes françaises quittèrent le pays, ce fut le drame de Queretaro où Maximilien s’était enfermé stupidement alors qu’il pouvait encore gagner.
    Je terminerai avec des petits détails qui en disent longs. La fièvre jaune fut éradiquée du Mexique par les médecins militaires français. Lorsque la guerre de sécession s’arrêta, nos avants-postes furent attaqué par des soldats Noirs. Pendant la guerre de 1870 le président Grant se fit l’allié des Prussiens.

     

    • #1456069
      le 01/05/2016 par "Droite des valeurs"
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      Commentaire intéressant et instructif, merci beaucoup !


    • #1457121
      le 02/05/2016 par Ronnie
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      Pour l’anecdote, on fêtera bientôt la bataille de Puebla, victoire mexicaine sur la France, qui retardera l’entrée des troupes françaises.
      Ce jour est férié et fêté...aux Etats-Unis !!!
      Pour ceux qui veulent creuser un peu, intéressez-vous à Porfirio Díaz, "dictateur" mexicain, que beaucoup de gens ici considèrent comme le meilleur président qu’ait eu le Mexique.
      Très peu de rues, places, monuments à son nom, ce qui est un bon point pour lui !


    • #1457158
      le 02/05/2016 par ibaguereño
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      très intéressant en effet. depuis que je fréquente le site ER je me rends compte du lien entre marchants, franc maçonnerie et politique libérale . Je connais mal l’histoire des guerres entre Libéraux et conservateurs en Amérique Latine mais je suis intéressé par celle qui a eu lieux en Colombie. Connaissez vous un peu le sujet ? Auriez vous des suggestions de livres, sites internet ou autre qui présenteraient ce conflit autrement qu’une simple opposition entre progrès social et conservatisme catholique ?


  • #1455993
    le 30/04/2016 par Gaviel
    30 avril 1863, la bataille de Camerone

    Formidable exemple de courage en effet mais malheureusement, cette guerre est comparable à celles que mènent les Etats Unis de nos jours...


  • #1456114
    le 01/05/2016 par Honneur & Fidélité
    30 avril 1863, la bataille de Camerone

    C’est tout de même quelque chose que le courage de ces légionnaires ! Incompréhensible qu’il n’y ait pas eu un film digne de ce nom consacré à ces héros ! Alors qu’il y en a des dizaines sur Fort Alamo... Trop héroïque, trop patriotique, trop français j’imagine. Trop d’exemples, de vrais hommes. Trop d’honneur. Trop facho quoi... Et aucun rapport avec leurs officiers supérieurs actuels, piquant très mal leurs ennemis, et finissant par rendre des comptes à Marc-Olivier Fogiel (de sinistre mémoire...). Honneur à la Légion Étrangère !

     

    • #1456174
      le 01/05/2016 par Alien
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      Rendre honorable une opération d’occupation étrangère est à peu-près similaire à soutenir la légion tshall sur la Bande de Gaza.
      Comme si les français venaient "défendre" une valeur quelconque dans ce pais lointain, si ce n’était le caprice de l’impératrice.
      On est encore dans le délire napoléonien de ce pais.


    • #1456258

      @Alien Sauf que le Mexique et son peuple originel était déjà occupé et pratiquement totalement génocidé depuis 400 ans sur leurs propres terres par les hispaniques. Et même si ce n’était pas le cas, vous êtes incapable de voir deux secondes un événement spécifique hors de son contexte géopolitique ? On ne peut pas admirer les victoires techniques du Baron Rouge ou de Wittmann si on est français ? Qui fait la liste des gentils ?


    • #1456423
      le 01/05/2016 par Honneur & Fidélité
      30 avril 1863, la bataille de Camerone

      @Alien : personne ne parle du bien-fondé de l’expédition du Mexique, pas moi en tout cas ! Je parle de cette poignée de braves (pas de ceux qui mangeaient dans des services en or, dans des haciendas réquisitionnées ou à Paris). Ceux qui n’avaient pas voix au chapitre politiquement ou militairement et n’ont eu comme seul choix que de défendre leur peau et celle de leurs frères d’arme, assiégés par un ennemi en surnombre. Mais je suppose qu’il serait de bon ton de les renier au nom de la repentance éternelle ?