Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

300 000 volailles devraient être abattues dans un élevage de l’Ain

L’association L214 frappe fort

Deux jours après une vidéo montrant des conditions d’élevage indignes dans cet établissement, les autorités ont ordonné un vide sanitaire. L’association L214 s’inquiète du devenir des animaux.

 

Des poules déplumées, entassées dans des cages à perte de vue, asticots... Après la diffusion de la vidéo de l’association militante L214, les autorités ont ordonné un vide sanitaire dans un établissement de l’Ain. Une « décision exceptionnelle » qui devrait conduire à l’abattage des 300 000 volailles.

« Cet élevage est en très grande difficulté économique, avec un nombre d’employés devenu insuffisant pour remplir correctement les tâches quotidiennes d’un élevage. L’activité ne peut plus être assurée dans le respect des normes environnementales », justifie le préfet, Laurent Touvet, dans un communiqué qui ne laisse guère de doute sur le devenir des animaux.
« Les 300 000 poules présentes dans l’établissement (200 000 poules pondeuses et 100 000 poulettes) seront abattues ou vendues à des tiers » pour être transformées en farine pour l’alimentation animale, précise-t-il.

 

« On est juste horrifié »

Le Gaec du Perrat, situé à Chaleins, pourra ensuite « repartir sur des bases saines » ou procéder à une liquidation judiciaire, ce qui semble « vraisemblable », a-t-il ajouté. « Je vais abattre mes poules et mes poulettes car mes fournisseurs me lâchent, je n’ai plus de quoi nourrir mes bêtes. Je vais aussi devoir arrêter l’élevage porcin qui ne représente que 30% de mon chiffre d’affaires », a déclaré Dominic Raphoz, cogérant du Gaec, ajoutant que la piste de la liquidation n’était pas encore décidée.

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

 

 

Le document constitue une bien mauvaise publicité pour la vente des œufs issus d’un élevage industriel. Comment faire pour stopper la pratique ? Il y a un moyen simple pour le consommateur d’y remédier en arrêtant d’acheter ce type d’œufs, grâce à leur codage, qui permet d’identifier le type d’élevage dont ils sont issus. En l’occurrence, les œufs dits « industriels » sont marqués d’un « 3 ».

Car, la production est soumise en France à une réglementation communautaire précise en matière d’étiquetage, comme le rappelle le site de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

 

Le marquage de la coquille

Le marquage de la coquille n’est pas le même s’il s’agit d’œufs commercialisés via un « centre d’emballage » – en grande ou petite surface par exemple – ou directement par un producteur sur un « marché public local ».

Pour ce qui est des œufs vendus en dehors des marchés, le code débute par un chiffre qui va de 0 à 3. 0 correspond à un élevage « bio », en plein air, 1 correspond à un élevage en « plein air », 2 « au sol » et enfin 3 « en cage ». Il est suivi par un code ISO relatif à l’état membre de l’Union européenne où il a été produit – « FR » pour la France.

Avec ces premières indications, le consommateur a donc toute latitude pour décider d’acheter ou pas un lot d’œufs, en fonction de son mode de production.

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

L’œuf, la poule et l’homme, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cela fait plus de 40 ans que je dénonce ces élevages inhumains .Ce genre d’élevage devrait être tout simplement INTERDIT !!! un animal n’est pas une chose ,mais un être vivant ,et la moindre des choses est de le respecter.Il est vrai que l’être humain l’est à peine . Certaines personnes se comportent comme des sauvages pour l’appât du gain et bien sur les grandes surfaces complices .Tout est bon pour faire du fric ,c’est indigne et inacceptable.

     

  • C’est vraiment des camps de concentration . J’ai déjà travailler la dedans ts les mati s je devais enlever les poules mortes écrasés ds la nuit 12 poules par cage. Bref... C’est l’enfer !


  • Je suis en colère de voir des choses pareilles , ont se dit civilisés ???
    quand je vois ce spectacle , ça me fait mal et j’y pense de plus en
    plus souvent , c’est insupportable de voir que ça continue , cela est la
    faute des pouvoirs public qui ne font rien , c’est révoltant...

    Ces élevages et abattoirs industriels devraient être purement et
    totalement supprimées de la planète et en 1er en France .

    Tous les jours , je me dis si tout cela ne s’arrête pas , je ne mangerai
    plus de viande , mais pour que cela ait un impact , il faudrait être très ,
    très nombreux bien-sûr !

     

    • Oui, mais vous pourriez aussi voir la chose ainsi : il n’est pas nécessaire d’être nombreux tout de go, mais de le DEVENIR, et pour le devenir il faut bien que quelqu’un commence.

      Soit dit en passant qu’il y a longtemps que j’ai cessé de consommer la viande.


    • Moi quand j’achète des oeufs, je ne prend que des "bio".
      Ca ne doit pas non plus être la panacée, mais ça doit être moins pire.

      Je pense que ça peut être plus efficace de monter des lobbies pour faire pression sur les gouvernements et changer les lois, que d’arrêter de manger de la viande. Enfin l’un n’empêche pas l’autre.

      Egalement sensibiliser le plus de monde possible dans son entourage. Il y a forcément des solutions pour pouvoir manger de la viande et des oeufs, d’animaux non élevés et abattus dans des conditions sordides.


    • c’est justement parce qu’on est civilisé , synonymes :
      amélioré
      apprivoisé
      élevé
      évolué
      poli
      policé
      sociable
      Qu’on voit ces genres de choses.

      Les "bourrins de pécores" il y a encore quelques décennies prennaient leurs poules sur les genoux pour les caresser.

      Et plus on va se civiliser, Loi travail , profit , charges, RSI, plus ça se passera comme ça.
      Avec 20 000 vaches dans une stabulation etc.

      Jusqu’au jour où il n’y aura plus aucun employé bavard, que des robots !

      Comme ça on sera au courant de rien et on bouffera sans crainte - Soleil vert -


  • Horrifiant !


  • A propos de volailles, je me suis demandée si les élevages de canards à foie gras du Sud-Ouest, qui ont été obligés d’abattre leurs volailles pour soit-disant grippe aviaire, et de désinfecter les installations, ne nourrissaient pas, par hasard, leur animaux avec de la graille industrielle toute préparée.

    Comme toute ces nourritures industrielles, pour rats de labo, cochons, volailles, ruminants, sont contaminées par des OGM, cela pourrait très bien expliquer la maladie des canards à foie gras.

     

    • 90% du foie gras du sud-ouest vient de canards élevés, abattus et préparés en Hongrie ou Pologne. Aucune marque industrielle haut de gamme (labeyrie et autre) n’utilise de canards français.


    • @Robert

      "90% du foie gras du sud-ouest vient de canards élevés, abattus et préparés en Hongrie ou Pologne"

      Faux, ce que tu dit existe et concerne l’industrie de masse mais le chiffre de 90% c’est du fantasme de type qui connait très mal la production de foie gras en sud ouest.

      labeyrie, marque industrielle haut de gamme... ?


  • L’association militante L214 frappe encore.


  • La seule solution est dans le caddie ! Boycott total de la viande d’animaux produite dans ces conditions infernales, boycott total des oeufs de batterie ! S’il n’y avait pas d’acheteurs il n’y aurait pas de telles élevages monstrueux !
    Pour ma part le mieux est de devenir végétarien le plus possible.


  • "pour être transformées en farine pour l’alimentation animale" : çà n’a aucun sens !

    Les animaux carnivores ne mangent pas de farine, ils veulent chasser, tuer et manger leur proie fraîche et sanguinolante, c’est leur nature.

    Comme les animaux domestiques, chiens et chats, mais leur proprio préfère leur donner du ronron industriel ou des croquettes toutes sèches, et après il s’étonne que sa bête est malade ! Donnez-leur des souris et du petit gibier !
    Évidemment çà nécessite un espace vert, mais quel idée d’avoir un animal dans un appartement ?!

     

  • Merci d’avoir relayé cet article.

    Surtout ne JAMAIS acheter des œufs du commerce marqués 3,2,1 . Au pire achetez des œufs marqués 0 (qui ne sont pas beaucoup plus chers que les autres). Mais le mieux c’est d’acheter des œufs non marqués, c’est-à-dire qui viennent directement de chez le fermier ou de ses propres poules.

    Egalement, évitez d’acheter des gâteaux, biscuits industriels et autres produits (ex. mayo) de grande surface qui contiennent des œufs provenant de ces élevages. Préférez faire maison vos propres gâteaux, pâtisseries, etc qui seront largement meilleurs, plus sains (moins de sucre, d’addictifs, de colorants, et autres produits chimiques rajoutés) et plus éthiques ! Vous en mangerez moins mais quand vous vous ferez plaisir, vous ferez également plaisir à votre corps ;)


  • Conditions d’élevage indignes pour les animaux...et pour les êtres humains.
    Cela va de pair.


  • L’horreur...


  • Qui peut prétendre ne pas savoir sur ces monstruosités que sont les élevages concentrationnaires, logique d’une société de consommation poussée à son extrême, où seul le profit, le gaspillage et le gavage, non pas des oies mais de nous les humains, finira par nous tuer...un oeuf de poule élevée en plein air ne coûte vraiment pas beaucoup plus cher, à chaque fois que je prends un oeuf, je le regarde et me dis que c’est un animal qui a fait l’effort de le pondre, je le respecte et ne souhaite pas que cet animal ait souffert pour le pondre, question d’éthique, mais pourquoi condamner ces pauvres poules à mort, pourquoi pas les proposer et les replacer chez des gens dont ils feraient le bonheur dans un vrai poulailler et bien traitées, gaspillage honteux et inhumain !

     

    • Le BIO c’est très souvent du bluff (le cas des saumons par exemple)
      Mais ça reste encore à prouver qu’il est possible de nourrir la planète sans ce type d’élevage. Oui, vous payez quasiment le même prix, mais derrière quel serait le prix si tout le monde achetait les mêmes oeufs que vous ?
      Si on devait abolir pour tous les produits alimentaires, les animaux, ce type d’élevage, il faudrait une revenir à une population à 90% paysannes qu’on ne possède plus depuis plus de 100 ans. Il faudrait faire saisir des terres pour créer des exploitations et des champs BIO. Vous êtes clairement dans un monde fictif avec une vision d’un autre temps, impossible ! C’est même en total contradiction avec l’évolution démographique du pays et de la science. On ne revient pas en arrière, on ne peut pas sacrifier 90% de notre population à gérer des choux, des vaches, pêcher à la ligne des poissons, et élever des poules pour faire du BIO... on a besoin d’ingénieurs, de développeurs, de scientifiques, de militaires, de médecins, de commerçants. Les paysans sont devenus inutiles à notre époque, le reste du monde nous laissera jamais vivre comme des gaulois pendant qu’eux ont des légions de robots... Hier je suis passé dans la campagne tout était à vendre, les maisons anciennes étaient en ruine, aucun jeune sur des km², faut aussi accepter que la jeunesse ne veut plus vivre comme nos arrières grands parents. Salim Laïbi passe son temps à critiquer le monde moderne occidental, mais ce sac de chiasse ne fait rien d’autre que d’être devant son ordinateur à pondre des articles tel un geek. Ceux qui critiquent le modernisme avec la nostalgie type ancien régime sont souvent ceux qui sont les plus modernes avec tous les gadgets à la mode... Le bio ne reste qu’une option, pas toujours clean, qu’on ne peut pas développer pour tout le monde.


    • @Ujirx

      Nous sommes actuellement dans un état de transition. Nous avons connu l’exode rural, et bientôt, nous connaitrons l’exode urbain.
      La nourriture sera une source de dépense de plus en plus importante sur le budget des ménages en ville, qui obligera une grande partie d’entre eux de quitter les villes pour survivre et produire leur propre nourriture.

      Bien sur que nous avons besoin d’ingénieurs, de développeurs, de scientifiques, de militaires, de médecins. Mais sans l’agriculture, ces métiers n’existeraient tout simplement pas.


    • @ Ujirx
      il est vrai qu’on peut trouver du bio labellisé qui n’est pas du bio au sens initial des pionniers de l’agriculture bio, au sens d’une agriculture vraiment respectueuse du monde vivant.
      Je pratique l’agriculture (élevages et cultures) depuis le milieu des années 80. A cette époque le label « AB » n’existait pas mais dans le Jura où j’avais ma petite ferme (j’ai une petite ferme en Auvergne à présent) les agriculteurs « bios » du Jura (dont je faisais partie) avaient déjà mis en place un label et des contrôles pour offrir un minimum de garanties aux consommateurs. Lesquels étaient, il me semble, majoritairement motivés et acteurs de la bio.
      Ce qui m’amène à ma première remarque :
      quel que soit la qualité de l’agriculture que nous pratiquons, partageons ou subissons, nous sommes tous acteurs de cette agriculture. Ce sont nos choix de vie, nos achats qui construisent l’agriculture et le reste. Plutôt que de montrer du doigt un bouc émissaire, que chacun fasse sa part et tout ira beaucoup mieux.

      Ujirx, tu dis « reste encore à prouver qu’il est possible de nourrir la planète sans ce type d’élevage » , cela m’amène aux remarques suivantes :
      nous savons, il est prouvé chaque jour, que ce type d’élevage industriel dénoncé dans cet article ne nourrit pas la planète. La malnutrition s’aggrave avec l’industrialisation de l’agriculture. On peut présumer que de se nourrir de ces animaux n’est pas une nourriture favorable au bien-être humain. Le bon sens voudrait qu’on expérimente autre chose. Le bon sens devient rare.
      A ma connaissance, il y a des études qui disent justement que l’agrobio pourrait nourrir la planète (avec sa population actuelle), ce que ne fait pas l’agriculture chimique industrielle (oui, j’insiste parce qu’on semble l’oublier).
      Les industries agroalimentaires ont participé, plus ou moins violemment (en fonction des lieux), à l’exode rural, avec la complicité et la trahison (une fois de plus) des élus politiques. Ce sont des centaines de millions de personnes sur la planète qu’on a chassé de leurs lieux de vie. Lieux de vie qui leur garantissaient une autonomie alimentaire naturellement « bio » (= de bonne qualité pour favoriser la vie)
      L’agriculture chimique industrielle a pris son essor après la deuxième guerre mondiale, avant l’agriculture était majoritairement et naturellement « bio » et pratiquée naturellement en France, dans la majorité des nombreuses petites fermes du début du xxéme siècle.


    • Ujirx, tu dis aussi :
      « Si on devait abolir pour tous les produits alimentaires, les animaux, ce type d’élevage, il faudrait une revenir à une population à 90% paysannes qu’on ne possède plus depuis plus de 100 ans. Il faudrait faire saisir des terres pour créer des exploitations et des champs BIO. Vous êtes clairement dans un monde fictif avec une vision d’un autre temps, impossible ! »

      La réalité me semble bien différente de ton propos. On sait produire la meme quantité d’animaux de consommation (poulets ou autres) dans des conditions beaucoup plus respectueuses. Il y a de nombreux labels dont celui du bio qui vont dans ce sens. Mais le bon sens voudrait que les consommateurs changent leurs habitudes alimentaires non seulement en qualité mais surtout en quantité : on mange beaucoup trop de viande dans les pays « riches ».
      Ce changement c’est l’avenir, plus que le passé, si nous souhaitons mieux vivre ensemble.

      Ujirx, tu dis aussi :
      « Ceux qui critiquent le modernisme avec la nostalgie type ancien régime sont souvent ceux qui sont les plus modernes avec tous les gadgets à la mode... »

      ben, en ce qui me concerne, je critique le modernisme mais je n’ai aucun gadget à la mode. Pas même un portable ou la télé. Sur ma petite ferme nous ne produisons qu’avec ce que la nature nous donne gratuitement, et nous produisons presque la totalité des légumes, de la viande, des produits laitiers, du miel, … que ma petite famille consomme.


  • 200 000 pondeuses à 0.8 œuf par jour, soit 160 000 œufs par jour, à combien on lui paye pour que ça ne couvre pas les charges ?


  • j’ai deux choses à dire : la première je me suis fait mon petit élevage personnel ,pratiquement tout le monde peut avoir deux poules, (jamais une seule ) car je ne supporte pas l’idée de poules en cages nourries avec n’importe quoi j’ai donc 10 à 15 poules en enclos du printemps à l’été et de l’automne à l’hiver dans tout le jardin en quasis liberté avec tout le confort ombrage eau propre bonne nourriture et super poulailler frais l’été et chaud l’hiver au sol ce sont des copeaux de bois (propre et changer souvent ) et perchoir en bois carré pour le confort de la nuit je prend soin de mes poules et je les aiment bien je leur bêche toujours un coin pour qu’elles y grattent et "jouent " je les garde 3 ans après j’en prends de plus jeunes les anciennes sont consommées (poule au pots ou rillettes ) je ne vends aucun œufs je les donne aux voisins, amis (cela crée des liens en plus ) et les enfants qui viennent voir les poules ont droit aussi à des œufs (les enfants adorent les poules c’est normal ce sont des bêtes sympathiques ) voila pour la première chose la seconde chose je me méfie de ces L214 qui parlent avec ce ton condescendant , derrière la bonne volonté affichée je crains des pensées non avouées de vouloir supprimer toutes les viandes de nos assiettes pour moi je dis méfiance !! envers ces gens au début c’est toujours beau souvenez vous des début de médecins sans frontières ou des touche pas à mon pote , mais après les gens se dévoilent et nous découvrons petit à petit le pot aux roses et surtout les roses pas si roses mais pleines d’épines

     

    • @Jacques le site de l214 c’est viande info, dont le directeur de publication est au comité de rédaction des cahiers antispécistes...


    • pour laurent71
      et bien merci pour l’info et les précisions , j’avais vue juste sur les principes de ces gens ou du moins une partie de ces gens moi pour ma part je suis opposé à toutes formes de maltraitance animale quel qu’elle soit mais il faut bien pour ceux qui en mange tuer des animaux pour en consommer la viande ou la chaire maintenant que les végétariens ou autre gens du même acabit arrêtent de nous marcher sur les pieds qu’ils mangent leur vers et autres chenilles ,leur salades ou poignées de noisette je ne les empêchent pas qu’ils en fasse de même avec mon steak


    • @jaques,
      les vegetariens ne mangent pas des vers où de chenilles.. pas d’insectes..

      Pour info, puisqu’on parle des insectes, les savants musulmans ont plusieurs opinions. Le Quor’an indique : « est illégal tout ce qui est sale ». D’un autre côté il y a la règle selon laquelle ce qui apporte des bienfaits est autorisé et certains insectes étaient utilisés en médecine (fourmis de certaines régions contre le diabète).

      Quoiqu’il en soit nous mangeons déjà des escargots et il me semble que dans le sud algérien certains mangent des criquets. De toute evidence dans de nombreuses sociétés traditionnelles l’homme consomme des insectes.

      L’apport en protéines étant tellement important et l’aspect gustatif n’étant pas inintéressant nous aurions tord de ne pas y penser.. La solution à l’arrêt de l’élevage intensif étant compliquée il ne faut pas négliger les alternatives qui pourrait réduire le recourt à toute cette viande..

      En ce moment les gens mangent deux fois par jour de la viande.. si on pouvait descendre à une fois tout les deux jours ça serais déjà remarquable et pas bien difficile à réaliser, si il reste les produit laitier, les poisons, les œufs et pourquoi pas les grenouilles, insectes, etc..

      Manger de la viande une seule fois par jour, c’est déjà réduire par moitié les bêtes qui entrent à l’abattoir.. Même un peu c’est beaucoup..


  • Un des effets imprévus de ma fréquentation de ce site est que je ne suis plus très loin d’être végétarien.

     

  • #1475465

    Pourquoi tuer 300 000 volailles ? Ils ne peuvent pas les laisser en plein air histoire qu’elles se refassent une santé ? Nous vivons véritablement dans un monde stupide !

     

    • Ta remarque est très pertinente.. Ce qui l’est encore plus c’est que ce ne soit pas l’association révélant la maltraitance qui l’ai faites !! Ils s’en fouttent du sort de ces bêtes ?..

      Ça ne leur viendrait pas l’idée de suivre le dossier ? On vous informe sur les bêtes maltraitées (enfin surtout pourquoi vous avez intérêt à devenir végétarien) mais les poules ont s’en fout c’est surtout un instrument pour prouver qu’ça tourne pas rond..

      Effectivement les pratiques capitalistes des grands groupes de l’agro-alimentaire sont inhumaines mais ont n’est pas des gogos ont connaît les glissements sémantiques, techniques de propagande moderne qui consiste à étendre ou à changer la signification d’une réalité.. subtilement on passe de pratique inhumaines à la consommation de viande qui serait inhumaines.. Comment peuvent-ils avoir recours a des basses manœuvres de ce genre ?!..

      Les pratiques traditionnelles ancestrales sont attaquées par la modernité qui fut une révolution dans nos modes de vie.. Ne vous trompez pas certains groupes vegan ou adeptes du vegetarianisme sont des contre-révolutionnaires qui ne veulent pas mettre de l’ordre dans la maison mais comme les précédents la mettre sans-dessus-dessous.. À l’utopie des uns (élevages intensifs) il veulent imposer une autre utopie (arrêts de l’élevage animal)..

      Comment leur expliquer que des millainaires de pratiques ancestrales n’ont pas besoins à nouveaux d’apprentis sorciers ?... L’arrogance de l’Homme moderne.. Féminisme, veganisme, trans-genderisme, trans-humanisme, des mouvements messianique qui veulent révolutionner votre future pour votre bien (même si de toute evidence vous n’êtes pas convaincus).. N’oubliez jamais que le féminisme à réussis à banaliser l’avortement.. La pente est glissante..

      Une personne dans le forum disait qu’il n’appréciait pas qu’on qualifie ces aberrations d’occidentale.. Au contraire l’occident moderne qui a trahis sa spiritualité et sa religion a produit les pires horreurs qu’ai connus l’humanité.. Et toutes les civilisations sur terre suivent la même direction. Alors la division Occident orient ne tient pas dans les faits.. Et puis l’OTAN ça réunis tout ce beau monde.
      Pas le temps d’élever des bêtes ? réfléchissez au phénomène d’adoption d’animaux domestiques qui s’est généraliser avec l’exode rural. Un vide comblé ? Avoir des petits poulailler et des petits élevage dans nos pavillons est possible, troc, commerce, grenouille, insectes ? Croissance !!!


    • L’ACRF, association des Chats et Renards de France soutiennent ton message


  • De plus ces pauvres poules sont alimentées aux maïs et soja OGM.......
    Je lis message tout fait comme si avec une cuillère à pot tout est réglé ,en réalité le problème est profond ,la diminution drastique du nombre agriculteur découle toute cette nauséabonde production industrielle !!!!!!!!!!!!!


  • Toute cette souffrance accumulée dans nos assiettes altère notre santé physique, mentale, et spirituelle. Pas étonnant qu’avec un tel karma, l’humanité aille au désastre.


  • Je vois pour ma part que le probleme de fond n’est pas évoqué.
    Si son exploration lui laissait davantage de revenu, je suis persuadé
    qu’il n’en serait pas en arrivé là.
    Évidemment, quand un chef d’entreprise qui au départ est un investisseur,
    se fait plomber par l’URSSAF, le fisc, les charges patronales et sociales, et que son terrain est trop petit parce qu’il lui manque un peu de moyen, voilà ce qui arrive. L’entreprise française en générale est obsolette et dépassée.
    Il faut virer des fonctionnaires pour alléger les charges qui pèsent sur les entreprises.


  • un humain travaillant dans cet univers de barbarie la plus totale ne peut avoir une once de sensibilité ! ces gens la sont anti humain !

     

    • Dans les cahiers du cinéma il y a quelques mois ils parlaient de la réalisation d’un documentaire concernant le grand abattoir d’Alger.. Le réalisateur parlait de la pudeur des protagonistes qui n’évoquaient pas à l’image ou dans leur entourage l’environnement dans lequel ils évoluaient..

      La raison est simple, les nombreux hadiths concernant le bien-être des animaux sont en contradictions totale avec ce qu’on a fait accepter aux croyants de nos jours.. Ce décalage avec les textes ne peut que sauter aux yeux de ceux qui arpentent ces couloirs de la mort.. Comparez :avant un paysan à la lumière de l’aube aux abords d’un champs loin du regard des enfants prélevait une bête pour se nourrir.. et encore pas souvent...

      Comme dans le culte juif, aujourd’hui le nettoyage du sang (l’animal dont le cœur bat toujours quand il est egorgé expulse, draine plus efficacement le sang du corps, source d’impuretés) devient l’alpha et l’omega du rituel islamique.. Évacuez par la fenêtre toutes les recommandations éthiques faites par le prophète (psl) ?!

      Surtout qu’en Islam, purifiez la viande totalement du sang n’est pas une obsession vu que l’animal abattus à la chasse peut être consacré à Dieu (demande de pardon, rappel de l’autorisation : au nom de Dieu je sacrifie cette bête) même après qu’il soit mort...

      L’abbattage rituel doit être fait avec avec un seul coup de couteau, si il est faut s’y réprendre à plusieurs reprise les savants considèrent que la viande n’est plus consacrée qu’elle a ete victime d’un assasinat (?).. Pareille pour une bête ayant une blessure mortelle, elle ne peut être sacrifiée..
      Égorger deux bêtes à la suite est interdit car la deuxième a vu la mort venir.. Dans cette période décadente les musulmans (soucieux avant tout des difficultés des pauvres pour se nourrir ?) ont délaissés l’éthique musulmane concernant le bien-être animale..

      C’est le monde entier en acceptant l’élevage intensif et l’abattoir de masse qui en découle qui a perdue ses règles élémentaires d’éthiques envers les animaux.. Pas surprenant : dans les rayons du supermarché qui sait réelement ce qui se trame dans ce bizzness ?....


  • La on peut parler de camp de concentration...


  • #1476458

    Ces poules dans les cages, sont ni plus ni moins ,que des nugets avec des plumes et un bec !
    De la merde !!
    Vive Mac Do, vive Charal, vive carrefour, vive le capitalisme
    On est en plein dedans que Dieu nous vienne en aide !!

     

  • Alors, il faut fermer tous les élevages car ils sont tous comme cela avec un suivi + ou - rigoureux.

    Alors, c’est pareil pour les élevages de porcs...

    Alors, c’est idem pour la production laitières...

    Comme cela nous mangerons de la viande aux hormones made in USA, des œufs et de la volaille avec des farines animales made in Brésil et des porcs des pays de l’Est,etc...

    Cela me fait rire de voir une petite dame faire son BlaBla avec Paris derrière les carreaux de l’immeuble. La réalité est bien différente sur le terrain et avec la concentration des exploitations, cela se dégrade d’année en année.


Commentaires suivants