Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

37 morts dans la "révolution colorée" en cours au Venezuela

Le bolivarisme peut-il tenir ?

Hecder Lugo, 20 ans, a été mortellement touché à la tête par un tir, jeudi à Valencia, lors d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre.

L’opposition au Venezuela se préparait samedi à poursuivre ses manifestations au lendemain de la mort vendredi d’un manifestant de 20 ans, décès qui porte à 37 le nombre de morts selon les autorités, un mois après le début de ce mouvement social.

 

Plus de 700 blessés

Le jeune Hecder Lugo a été touché à la tête par un tir jeudi à Valencia lors d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre qui ont également fait autres blessés, a annoncé le maire d’opposition Enzo Scarano sur Twitter. Les violences ont fait plus de 700 blessés depuis le début des manifestations début avril et plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées dont 152 sont toujours sous les verrous, selon le dernier décompte des services judiciaires.

 

Une statue de Chavez détruite

Dans un geste lourd de symbole, des jeunes hommes ont détruit une statue de l’ancien président Hugo Chavez dans l’état pétrolier de Zulia, selon les vidéos qui circulaient vendredi soir sur les réseaux sociaux. On y voit la statue mise à terre sous les vivats des badauds avant d’être jetée sur le trottoir puis sur la voie publique tandis que la foule lance des insultes à l’encontre de l’ancien dirigeant socialiste, décédé d’un cancer en 2013. "Des étudiants ont détruit cette statue de Chavez. Ils l’accusent, à raison, d’avoir détruit leur avenir", a déclaré le député d’opposition Carlos Valero près cet incident, également rapporté par la presse locale.

Lire la suite de l’article sur europe1.fr

 


 

Le 1er mai, Nicolas Maduro annonçait la convocation d’une Assemblée constituante

Le chavisme a repris l’initiative après un mois dans les cordes : on mettra en marche un processus constituant citoyen pour convoquer une Assemblée Nationale Constituante (ANC). C’est ce qu’a annoncé le président Nicolás Maduro devant la manifestation de masse réunie le 1° mai à Caracas. Il l’avait déjà laissé entrevoir dans son émission de télévision « En contact avec Maduro », c’était l’une des hypothèses dans un scénario d’incertitude marqué par l’escalade de la violence de la droite.

Légalement, cette convocation se base sur les articles 347 et 348 de la Constitution : Article 347- Le peuple du Venezuela est le dépositaire du pouvoir constituant d’origine. Dans l’exercice de ce pouvoir, il peut convoquer une Assemblée Nationale Constituante pour transformer l’Etat, créer un nouveau ordre juridique et rédiger une nouvelle Constitution.

Article 348- L’initiative de la convocation de l’Assemblée Nationale Constituante pourra être prise par le Président ou la Présidente de la République en Conseil des Ministres, »

Politiquement, cette annonce a eu un fort impact : il en a appelé à l’origine du processus chaviste : l’Assemblée Nationale Constituante de 1999 en tant qu’élément fondateur et a mis en marche une initiative propre aussi importante que réformer la Constitution dans un moment de résistance aux attaques de coup d’Etat. Se défendre avec une réponse démocratique et participative, c’est de cela qu’il s’agit, avec une ligne pour tout le chavisme qui devra se regrouper autour de l’objectif commun et surtout convoquer la majorité de la société à la constituer. Ce processus, a souligné Maduro, sera celui des citoyens et des citoyennes, pas celui des partis politiques.

Lire la suite de l’article sur venezuelainfos.wordpress.com

Le Venezuela à l’honneur, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article