Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

500 personnes favorables à l’accueil de migrants devant la mairie de Saint-Martin-d’Hères (Isère)

Dans la série on trouve toujours plus humaniste que soi, en ces temps de perturbations oligarchiques migratoires, les habitants de cette petite ville de l’Isère ont donné une leçon de propagande bien apprise à toute la France frileuse : oui, les migrants sont bons pour la France, ceux qui n’en veulent pas ne sont que des fachos, et le Front national c’est la fermeture des frontières et donc de l’Europe et de l’avenir.

 

Ces habitants qui défilent ont le coeur sur la main, et on verra bientôt comment se passe la cohabitation avec les futurs députés ou ministres – dixit le Premier ministre en personne – qui ne manqueront pas de débarquer chez eux. Honnêtement, on serait pour que tout se passe merveilleusement bien entre frères humains. Simplement, l’expérience montre que deux individus aux cultures très différentes ne s’entendent pas forcément tout de suite, surtout en période de crise. Crise oligarchique, rappelons-le.

Un avant-goût de l’article de francebleu.fr sur la manif pro-migrants, majoritairement composée d’étudiants, qui ne trouveront probablement pas de travail (et encore moins d’appartement), sur décision de la même oligarchie qui leur envoie les migrants dans les pattes... On vous la refait : des victimes de l’ultralibéralisme sans frontières sont envoyées contre de futures victimes de l’ultralibéralisme sans frontières. Mais ne leur donnons pas plus mal à la tête, soyons festifs, et admirons le sursaut républicain.

- La rédaction d’E&R -

 

 

Quelques 500 personnes se sont regroupées vendredi (4 novembre au) soir sur le parvis de la mairie de Saint-Martin-d’Hères où le Front National devait protester contre l’arrivée des réfugiés. La mobilisation du FN n’aura finalement pas eu lieu, les pro-accueil des migrants ont en revanche donné de la voix.

 

Au départ de la Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres du campus de Saint-Martin-d’Hères, quelques centaines d’étudiants – 350 selon le syndicat UNEF – arborent drapeaux et pancartes. « Dans nos quartiers, on préfère 1000 réfugiés plutôt qu’un de vos fachos », « Il n’y a pas d’étrangers sur cette Terre, solidarité avec tous les migrants », un échantillon de ce que l’on peut lire le temps de cette déambulation.

 

 

À l’origine, cette marche était organisée pour contrer le rassemblement prévu par le Front national, rassemblement annulé par « crainte de débordements de la part de groupuscules d’extrême-gauche » selon Alexis Joly, conseiller municipal et métropolitain FN. « On ne peut pas accepter un discours aussi odieux, aussi méprisant que celui du Front » lance Jean-Loup, étudiant en deuxième année d’histoire. Les slogans contre le parti politique d’extrême-droite fusent : « Front social, contre le Front national » scandent à plusieurs reprises les étudiants.

Lire la suite de l’article et écoutez le reportage sur francebleu.fr

 

Sur la falsification et la manipulation généralisées, lire chez Kontre Kulture :

Les étudiants au grand cœur n’ont pas encore compris la manipulation,
voir sur E&R :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ca avait aussi commencé comme ça à Cologne ...

     

    Répondre à ce message

  • Selon un article publié dans L’Est Républicain de ce Dimanche 6 Novembre 2016, 39 migrants "grands ados" (de nationalité Afghane, Soudanaise, Erythréenne - rien de bien Syrien dans tout ça) auraient été acceuillis dans la commune de Sion à proximité de Nancy. Leur séjour durerait jusqu’en janvier prochain.

    Cerise sur le gâteau, ces "grands ados", entièrement pris en charge par l’Etat, recevront chacun une aide de 85 euros par jour. Soit pour le seul mois de Novembre, 85 fois 30 jours=2550 euros par tête "pour vivre leur vie d’ado". Kaching !!! Les retraités, chômeurs, SDF, petits salaires devraient être contents.

    Quel organisme est chargé de verser les pécules ?, à qui (un compte "migrant" peut-être) ?, comment ? Combien de personnes sur tout le territoire sont concernées par ce plan ? Quid des "non-ados" ? Comment est déterminé leur âge ? Autant de questions que ces journalopes se gardent bien de poser, par contre ils ne se gênent pas pour agîter le spectre du méchant FN protestataire.

    Vive la République ! Vive L’Union Européenne !(Ironie)

     

    Répondre à ce message

  • Il veut des migrants qu’il les prennent !
    Franchement au bout d’un moment il va falloir créer 2 états en France .
    Comme pendant la 2nd Guerre ( Zone libre / zone occupée)
    Et laisser chacun vivre comme il ’entend de son coté .

     

    Répondre à ce message

  • Je suppose que la plupart de ces manifestants se disent "anticapitalistes" (drapeau du NPA)pourtant en soutenant les réfugiés ils font le jeu des capitalistes qui organisent à leur profit ces mouvements de populations (jeunes hommes 20-30a) depuis tant d’années. Cette "immigration"(les mots évoluent selon les années) leur offre de la main d’oeuvre à bas coût permettant ainsi à ces groupes financiaro-industriels d’augmenter leurs profits : un sans papier c’est tout bénèf pour les grosses boites qui ont besoin de main d’oeuvre (BTP).
    En somme ces "anticapitalistes" manifestent pour que les grosses boites puissent accroitre leur marge ! Géniale la manip !

     

    Répondre à ce message

  • Vu la teneur des commentaires ici et le caillassage verbal à l’encontre de ces étudiants : certains sur ce site ont oublié qu’il s’appelle ’Egalité et Réconciliation’ et non pas Condescendance et Lapidation.

    Souhaitons simplement à ces jeunes étudiants enflammés de se questionner sur :
    - Pourquoi cet Amour soudain et exalté pour des ’migrants’ ?
    - Cet ’Amour’ sans-frontières est-il le revers d’une franche détestation de la France millénaire, son histoire, son peuple (nos ancêtres) ?
    - Cet auto-détestation et cette honte d’être Français et blancs, ne vous ont-elles pas été inculquées depuis votre enfance en vous faisant culpabiliser à mort sur la IIe Guerre Mondiale, l’esclavage, l ’Algérie (pour la liste complète se réferer aux commémorations des présidents français depuis 20 ans). Quoi ? coupables sur plusieurs generations ? Avez-vous personnellement participe a ces faits ?
    ’’Ni oubli ni pardon’, ’oeil pour oeil’’ vs. le pardon chretien ? (oui il y a bien une dimension spirituelle la-dedans).
    - Se pourrait-il que cette haine de la France ait été encouragée, financée par ’nos élites’, ’nos médias’ ? Et celui qui aiment sincèrement le pays, ses braves gens, sa culture, son histoire reçoit l’etiquette de facho, extrême droite, la Bête. N’est-ce pas le monde a l’envers ??
    - Quand vous défilez ainsi pour la venue des migrants, n’avez-vous pas l’impression de servir les agendas mondialistes, ultraliberaux, de l’oligarchie (Hollande, Sarko) qu’au fond vous détestez cordialement.
    - Avez-vous observé ailleurs dans le monde, à part en Europe de l’Ouest, une pareille honte de son propre pays, de son propre voisin de campagne, de sa couleur de peau, une telle difficulté à brandir son drapeau ?
    - Parabole de fin : y-at-il des maisons où l’on aime davantage le voisin (l’étranger) que sa propre famille (compatriote) ?

    Courage !

     

    Répondre à ce message

  • #1594476

    500 habitants de Saint-Martin-d’Hères ?

     

    Répondre à ce message

  • #1594481

    En 2013 Saint-Martin-d’Hères 38 000 habitants, encore une preuve que ce sont les minorités qui commandent... Sous la pression souvent violente ! Un lobby pro-violent ?

     

    Répondre à ce message

  • Si seulement ils se rendaient compte que l’immigration n’est qu’un dumping social mondialisé...

    Si seulement ils se rendaient compte que la soupe qu’ils distribuent à ces pauvres gens, c’est le Capital qui la boit...

    Et ils osent se prétendre de gauche...

    "L’instruction publique ne fera qu’augmenter le nombre des imbéciles, disait Flaubert."

     

    Répondre à ce message

  • Ces jeunes et braves étudiants ont été bien manipulés, sans doute par les réseaux SOROS et ses complices, qui ne manquent pas de fonds.

    Quant ils vont réaliser leur erreur il sera trop tard, et ils seront cocus pour longtemps. Qui va les plaindre ?

     

    Répondre à ce message

  • 500 personnes y croient dans le département de l’Isère , alors
    que 1 000 000 , n’y croient pas , mais ils n’ont pas le droit de s’exprimer !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents