Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

6,5 millions de chômeurs en plus dans l’OCDE par rapport à 2007

Le dogme de la croissance capitaliste éternelle a vécu

Les prévisions de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) ne sont pas excellentes. Les chiffres du chômage le prouvent. Avec 39 millions de chômeurs en 2017, selon ces prévisions, soit 6,5 millions de plus qu’avant la crise de 2008, les analyses de l’OCDE montrent que la croissance n’est toujours pas à l’ordre du jour.

 

39 millions de chômeurs prévus en 2017 dans les 34 pays membres de L’OCDE. Ce chiffre montre que le chômage reste supérieur à ce qu’il était avant le début de la crise en 2008 et que les niveaux de croissance attendus restent faibles. « Le monde est piégé dans une croissance molle », a alerté le secrétaire général de l’OCDE Angel Gurria, le 1er juin.

« Plus l’économie restera piégée dans une croissance molle, plus il sera difficile de briser les effets de rétroaction négatifs, de revivifier les forces du marché et de stimuler les économies pour les inscrire dans une dynamique de croissance forte », a assuré Catherine Mann, le chef économiste de l’organisation.

 

JPEG - 20.7 ko
Le tableau montre que quasiment seule l’Allemagne a vu son niveau de chômage reculer entre 2006 et 2015

 

« La hausse du PIB mondial devrait être modeste et s’établir à 3 % en 2016, sensiblement au même niveau qu’en 2015, sous l’effet conjugué de la morosité de la progression des échanges, de l’évolution en demi-teinte des salaires et du ralentissement de l’activité sur les grands marchés émergents », note l’OCDE.

Un chômage massif parmi les membres de l’OCDE, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Non, non, non ! Il ne faut surtout pas sortir de l’UE ! dixit nos politiques...


  • Ce n’est pas la croissance capitaliste qui est un dogme, c’est la croissance qui est un dogme. La croissance capitaliste quand à elle c’est un pléonasme !


  • Que c’est beau l’Europe et l’euro qui nous apporte la prospérité la croissance le bien vivre ,ces frontières ouvertes qui nous amènent cette richesse venue d’ailleurs ,ce travail où l’on ne sait où tourner la tête avec ses PME et PMI qui embauchent à tour de bras et ses employés qui gagnent un argent fou ,venant chercher leurs payes tous les mois avec une brouette ,tout çà grâce a ce président que, tout le monde nous envie et aux petits soins avec ses citoyens .
    Bienvenue dans l’Europe !!!!!!

     

    • C’est bien résumé , tout y est...Juste un point , peut etre, à développer : la PAIX ! l’UE, c’est la PAIX....Nos allés américains stockent bien, ça et là , des missiles nucléaires , mais c’est pour soutenir nos alliés nazis ukrainiens et baltes contre la menace russe .


  • La croissance traditionnelle basée sur le progrès technique et le progrès social qui en découle (on produit plus à facteurs de production constants on peut donc donner plus et partager plus) est effectivement morte et enterrée depuis un certain temps déjà. Par contre, la croissance basée sur le consumérisme et l’endettement est toujours vivace même si les signes de faiblesse se multiplient depuis la crise de 2007 en particulier.

    Dans ce modèle de croissance, le consommateur a remplacé le travailleur, d’où les évolutions divergentes des chiffres du chômage et de la croissance qui en découle. On ne cherche plus à produire plus mais à faire consommer plus au grand bénéfice du secteur tertiaire qui se gave sur la différence entre les prix de vente au détails dopés par le crédit et les prix de gros des produits importés depuis les pays à bas coût de salaires.

    Nos exploitations agricoles et nos industries péréclitent mais ceux qui ont organisé ce hold-up en on cure...


  • Pour L allemagne il faudrait regarder la qualité des contrats de travail, comme au etats unis.
    Beaucoup de personnes sont rayées du monde du travail et ne sont plus inclut dasn les chiffres.
    C est comme ces écoles d élites avec un taux de réussite a 100%, Ils ont virés tout les mauvais.
    Au moins , en France on a 5 ou 6 catégories de chomeurs, ce qui refléte a peu près la réalité et la qualité des contrats de travails, essentiellement du Cdd et intérim, et depuis peu les rentrées en formation.
    500 000 rentrées en formation sont prévus, de quoi abaisser fortement la catégorie A, la seule citée chaque mois par les médias.


  • La hausse du PIB mondial devrait être modeste et s’établir à 3 % en 2016, sensiblement au même niveau qu’en 2015, sous l’effet conjugué de la morosité de la progression des échanges, de l’évolution en demi-teinte des salaires et du ralentissement de l’activité sur les grands marchés émergents »
    Ou pour fairre plus concis : en raison de la mondialisation


  • "Le monde est piégé dans une croissance molle"

    Pourquoi cette fixation sur une croissance perpétuelle bande de tarés du bulbe ?!
    Dans un monde sain, on se poserait même pas la question.

    Le "Monde" s’est piégé tout seul !!

    C’est cette course à la croissance frénétique qui crée des lois du genre la dernière loi travail en France, faire bosser plus pour autant d’argent voir moins !

    Jusqu’où devrons-nous aller pour nous rendre compte que c’est plus viable, que nos ressources sont limitées, que nos espaces et la nature sont limités eux aussi, que nous ne pourrons jamais aller vers une croissance constante ? C’est impossible.

    On détruit petit à petit notre Monde, peut-être faudrait-il se ressaisir ?

    Pourquoi refuser cette stagnation ? Parce que notre système est cannibale il se bouffe tout seul de l’intérieur et donc s’écroulera de lui-même un jour.

    C’est une spirale sans fin. Mais a qui profite tout ça ? Parce que certains, les 1%, se paient la tête des 99% restants.

    Il faudrait peut-être un jour revoir certaines choses, non ?

    Le plein emploi est une illusion, et dans 25 ans on sera 2 Milliard de plus sur Terre, autant dire que le chomdu a de beaux jours devant lui.


  • "Ressources Humaines" : apres David Karoutchi, Victor Amselem, Véronique Karcenty ou Benjamin Cohen, Alexandre Lichan recoit Alexandre Arcady et Eddie Abecassis (sur BFM Weill-Drahi).
    http://www.mediarh.com/