Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

60 ans de l’insurrection de Budapest : Viktor Orban compare Bruxelles au régime stalinien

Où s’arrêtera Orban ? Il a pris l’Union européenne et Bruxelles en grippe, et ne lâche plus son steak. Heureusement, la chaîne Euronews, européiste comme son nom l’indique, met en valeur l’opposition hongroise, qui critique les choix indépendantistes de son Premier ministre.

En réalité, le rapport de forces politiques n’a rien à voir avec le 50/50 que l’on voit dans le reportage. Le peuple hongrois, avec la gifle migratoire de 2015, a compris ce qui l’attendait s’il se soumettait complètement à l’ordre bruxellois.

Ce qui est étonnant, c’est qu’au nom de la libération du joug soviétique qui s’est manifestée à partir de 1956, les opposants à Orban célèbrent le joug européiste. Qui n’est pas aussi brutal, mais dont la finalité est la même.

- La rédaction d’E&R -

 


 

La Hongrie célébrait dimanche le 60ème anniversaire du début de l’insurrection de Budapest. En 1956, les habitants s‘étaient rebellés contre la dictature communiste. La révolte s‘était terminée dans un bain de sang après l’intervention des troupes soviétiques.

 

Devant ses fidèles, le Premier ministre Viktor Orban en a profité pour comparer l’Union européenne à l’ancien régime stalinien.

« Nous devons sauver Bruxelles de la soviétisation, de ces gens qui veulent nous dire comment nous devons vivre dans nos pays »

Les célébrations officielles ont été perturbées par plusieurs centaines de Hongrois hostiles à la politique anti-migrants de Viktor Orban. Il y a eu quelques échauffourées et le Premier ministre a été copieusement sifflé.

Lire la suite de l’article sur fr.euronews.com

 

L’insurrection de Budapest : 60 ans après, Ferenc se souvient

L’insurrection de Budapest, c‘était il y a soixante ans, jour pour jour. Le 23 octobre 1956, ont lieu les premières manifestations pour dénoncer l’oppression de l’Union soviétique. Les étudiants sont en première ligne. Spontanément, une marche s’organise au coeur de la capitale hongroise jusqu’au Parlement.

 

« L’atmosphère était réellement révolutionnaire. [...] Les Soviétiques ont vu les gens qui faisaient la queue ici, c‘était juste des gens ordinaires qui voulaient du pain, et je pense que c’est juste pour une raison stupide qu’ils ont commencé à tiré. Beaucoup de gens sont morts, les corps jonchaient le sol ici. [...] Peut-être que nous sommes devenus un petit peu plus libres après ça... »

Les archives de l’INA sur l’insurrection de 1956 étant difficilement exportables (à moins de faire une note de taxi), nous sommes contraints de diffuser ce résumé en anglais, avec les images essentielles d’époque :

 

Et la théorie alternative de David Irving :

 

Sur l’Union européenne et l’immigration organisée, lire chez Kontre Kulture :

Dernières nouvelles de Hongrie, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il ne doit pas être bien loin de la vérité. Si ça irrite BXL, c’est qu’il met le doigt où ça fait mal.

    Mais il serait intéressant que la Hongrie soit virée de l’UE...ça pourrait mettre en lumière une autre porte de sortie, pas forcément plus douloureuse, qu’un truc négocié comme le Brexit (que BXL va rendre aussi difficile que possible, ils ne s’en sont pas cachés, en bon dictateurs mous qu’ils sont). Et les Hongrois, récupérant leur pleine souveraineté, seraient bien entendu gagnants au change...


  • Il a bien raison , c’est exactement la même chose !


  • Comparer l’UE à l’URSS, pourquoi pas. Mais alors qu’il soit pas faux-cul et propose à son peuple d’en sortir de l’UE…
    Bon après il pourra pu recevoir son chèque cadeau de 5 milliards d’euros chaque année (bénéficiaire net de l’UE), et ne pourra donc plus baisser les impôts pour les entreprises au frais du contribuable français notamment. Et il risquerait aussi de perdre les usines allemandes…. La Hongrie sans l’UE….
    Oui Orban veut le pognon sans les contraintes,…dit différemment le beurre, l’argent du beurre et la crémière.

     

  • Je suis fier que mon président, Andrzej Duda, était le seul chef d’État à se rendre au 60e anniversaire. Il a notamment déclaré :
    " — Le soulèvement des ouvriers polonais de Poznan en 1956 a donné l’impulsion à l’insurrection hongroise. Aussi bien les Polonais que les Hongrois, à de nombreuses reprises, nous avons payé pour la liberté rien de moins que le prix ultime, le prix du sang. C’est pourquoi, quand nous parlons de souveraineté et d’indépendance, parfois l’Europe occidentale ne nous comprend pas. C’est parce que nous connaissons le prix de la souveraineté et de l’indépendance que nous ne laisserons pas nous en dépouiller. C’est pourquoi depuis des années, nous marchons ensemble."


  • C’est insultant pour Staline... Le pauvre, je ne suis pas sur qu’il aurait aimé être comparé à des traitres apatrides, vendus aux USA et imposant des pratiques décadentes ainsi qu’une dilution des peuples européens.


  • bonjour

    Mickael Zhakine conseiller de Poutine prétend que l EU est plus centralisée que ne l était l URSS et que les républiques soviétiques disposaient de davantage d autonomie