Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

À quand la fin de l’inaptocratie ?

Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R

Inaptocratie

En tant que membre de l’Académie française, Jean d’Ormesson fait partie de ceux qui ont le privilège et le pouvoir d’inventer des mots, « inventer » au sens de les faire entrer dans le dictionnaire de la langue française.

Et à ce titre, il vient d’en proposer un.
D’où d’ailleurs, c’est logique, la présence ici, de ce mot en titre : l’inaptocratie.

Et voici la définition « trop mortelle » (comme disent les jeunes) qu’en donne cet « Immortel » :

Inaptocratie :

Système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont élus par les moins capables de produire, et où les membres de la société les moins aptes à subvenir à eux-mêmes ou à réussir, sont récompensés par des biens et des services, qui sont payés par la confiscation de la richesse et du travail d’un nombre de producteurs en diminution continuelle.

À l’impôt cible nul n’est tenu

Sans le plafonnement de l’impôt, Liliane Bettancourt, héritière de l’Oréal, et connue comme étant la plus grosse fortune française, aurait dû payer plus de 61 millions d’euros au titre, justement, de l’impôt sur le fortune.

Mais grâce au plafonnement de l’impôt, cette modeste contribution a été ramenée à zéro euro.

Pour rappel, le plafonnement de l’impôt a été mis en place par le gouvernement soi-disant socialiste, du soi-disant socialiste François Hollande, dont soi-disant l’ennemi est la finance.

 

Cheikh en blanc

C’est certain. 20 millions d’euros, n’en déplaise à Serge Aurier :

« C’est pas une indemnité de licenciement d’ pédé, ça ! »

En effet, il s’agit là du montant du chèque que l’émir du Qatar vient de faire à Laurent Blanc (d’où le titre de cette brève, qu’on aurait pu également nommer « Chiffres arabes ») consécutivement à l’avoir congédié avant-hier, et remplacé au poste d’entraîneur du Paris-Saint-Germain, section football professionnel, par je ne sais plus qui. On s’en fout.
Comme quoi son fameux « 3 - 5 - 2 », qui certes, tactiquement, était une très mauvais idée, s’est finalement avéré un excellent calcul, financièrement.

 

La solution

Aux problèmes que rencontrent actuellement François Hollande et Manuel Valls :

« Ne serait-il pas plus simple pour le Gouvernement, de dissoudre le peuple et d’en élire un autre ? » (Berthold Brecht, 1953)

 

Germain Gaiffe-Cohen, directeur adjoint de la publication d’E&R

 

Voir aussi :

10 novembre
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Hollande au dîner de cons, Belkacem chez les Gaulois, Faurisson au Bataclan !
4
28 octobre
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Juppé président !
15
14 octobre
Handicap Zéro : extraordinaire Théo Berlemont
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
3
30 septembre
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
La gauche, la droite... et Plaintecontrix
12
16 septembre
Un Rocard sinon rien !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
2 septembre
François Hollande, Nicolas Sarkozy et l’esprit olympique
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
20 août
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Jean Moulin, le terrorisme et les fabricants de bougies
10
1er août
Aimez-vous les uns les autres... OK, mais quand les autres ne veulent pas ?
L’édito de Germain Gaiffe, directeur de la publication d’E&R
32
22 juillet
Belote, rebelote et dix d’Eder
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
11
7 juillet
Le Sénat, Michael Jackson, Belmondo et les seins de Raquel Welch
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
33
9 juin
Le malade imaginaire – Un vent de folie souffle sur la justice grenobloise
L’édito du directeur adjoint de la publication d’E&R
28
26 mai
Dieudonné expulsé du Canada : l’édito des directeurs de la publication d’E&R
En chanson !
15
23 avril
Panama Papers : à qui profite le crime ?
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
17
10 mars
L’éditorial des directeurs de la publication d’E&R
Alfredo Stranieri et Germain Gaiffe-Cohen répondent aux persécutions dont est victime Alain Soral
29
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1495039
    le 24/06/2016 par Bryan
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    "À l’impôt cible nul n’est tenu" : subtil, j’aime.
    Quant à Laurent Blanc, déjà payé comme un roi, il aura de quoi s’offrir une retraite en platine. Tout ça pour du foot. Rappelez-moi combien gagnent nos chercheurs...

     

    • #1495138
      le 24/06/2016 par awrassi
      À quand la fin de l’inaptocratie ?

      Quand on achète un maillot à 70 euros, alors que son coût de revient est de 5 euros max ... Le peuple est idiot, et cherche à le rester. C’est tellement plus simple. Autrement, nous serions tous communistes. c’est la seule économie politique qui repose sur le seul travail !


  • #1495076
    le 24/06/2016 par noel
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    « Ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement, de dissoudre le peuple et d’en élire un autre ? » (Berthold Brecht, 1953)

    Et bien, n’est-ce pas ce qu’il tente de faire depuis déjà longtemps et dorénavant à marche forcée ! Avec la complicité du grand patronat et de Vatican II ? ça s’appelle : le grand remplacement (de peuple) et la mise à mort du christianisme (pour ce qu’il en reste dans les consciences ....)

    Mais les forces de Saint-Michel veillent jusqu’au jour où ....


  • #1495077
    le 24/06/2016 par Rocio
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    Il me semble que monsieur Gaiffe-Cohen a fait des progrès , j’avais commenté son dernier édito comme manquant de clarté et de concision et je constate que celui-ci est plus court et compréhensible .
    L’humour s’est affiné aussi .....


  • #1495079
    le 24/06/2016 par Palikao
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    Ahh la belle équipe ! Ils ont tous une belle tête de vainqueur sur la photo. Une bande d’incapables. Escrocs !


  • #1495094
    le 24/06/2016 par réGénération
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    dissoudre le(s) peuple(s), c’est bien le projet, çà s’appelle le "transhumanisme".


  • #1495136
    le 24/06/2016 par awrassi
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    Germain, juste une remarque à ton excellent article : D’Ormesson fait partie des improductifs qui profitent de l’inaptocratie : il ne produit rien, comme tous les "artistes", "écrivains", "philosophes", et tous improductifs de ces faux métiers du capital.

     

    • #1495172
      le 24/06/2016 par Bibi
      À quand la fin de l’inaptocratie ?

      C’est très bète comme message. Digne réflexion d’un néo-libérale mondialiste, nous pensons pour vous, nous créerons et nous écrierons pour vous, ne soyez rien d’autre que que des produits.


    • #1495239
      le 24/06/2016 par Untel
      À quand la fin de l’inaptocratie ?

      Awrassi, j’ai vu aussi votre réponse à Bryan, et comment dire... vous êtes une synthèse.

      Le travail n’est pas le propre de l’homme.
      On doit travailler pour subvenir à ses besoins. Les efforts supplémentaires ont à voir avec une vocation, qui se doit d’être désintéressée, et qui a plus à voir avec l’accomplissement personnel (qui peut dégénérer en passion destructrice chez certains artistes, artisans, hommes de pouvoir...).
      Et c’est pourquoi le régime communiste est peut-être un des pires régimes qui soient car il mesure la valeur d’un homme à sa seule capacité de production "utile" à l’État, en écartant par son caractère férocement athée toute dimension spirituelle que le travail humain est susceptible d’exprimer, le réduisant ainsi à sa plus vile signification matérialiste.

      Quant aux valeurs marchandes des maillots de foot ou des oeuvres d’artistes, elles peuvent paraître absurdes mais franchement à quoi bon s’apitoyer là-dessus ? Cf. La carte et le territoire de Houellebecq...


    • #1496215
      le 25/06/2016 par Ciceron
      À quand la fin de l’inaptocratie ?

      A awrassi (et à vos détracteurs)

      je trouve, au contraire de ce qu’écrivent vos détracteurs, votre indignation bien légitime - mais peut être maladroitement exprimée.

      Qu’un histrion héritier, fils de très bonne famille, enfant d’ambassadeur et du très chic 7ème arrondissement de Paris, né dans le beau monde (qu’il n’aura jamais quitté) vienne faire la leçon "aux électeurs les moins aptes à produire" (comprendre : les fonctionnaires ?) à quelque chose d’assez dégoûtant, une sorte de racisme social.


  • #1495187
    le 24/06/2016 par dixi
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    C’est la photo des gagnants ,dans ce qu’on fait de mieux dans la destruction d’une Nation . Les champions de France de l’incapacité ,à mettre en médaillon ou dans le fond d’une assiette ,mais la meilleur des place serait dans le fond de la cuvette des toilettes pour les problèmes de constipation.


  • #1495291
    le 24/06/2016 par Pseud
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    Rien que la photo donne envie de pleurer pour la France...

    Comment on a pu en arriver là ? et je dis ça, j’ai 30 ans... donc je n’imagine même pas ceux qui en ont 50 et plus... la chute a dû terrible !

    Allez ! Positivons aujourd’hui avec le Brexit ! Dans le bon ou le mauvais sens, ça devrait bouger.

     

    • #1496419
      le 26/06/2016 par Toutatis
      À quand la fin de l’inaptocratie ?

      "Comment on a pu en arriver là ? ... Allez ! Positivons aujourd’hui avec le Brexit !"



      Tout simplement : il suffit que l’électeur ne vote pas en fonction de l’intérêt du pays mais seulement en fonction de son intérêt personnel. Ces gens, sur la photo, ont très bien compris cela. Ils distribuent prébendes sur prébendes et s’assurent les bulletins qu’ils leur faut pour pouvoir poser sur la photo. C’est tout.

      Regardez les raisons invoquées par les signataires de la pétition contre le Brexit et qui demandent un nouveau référendum (notamment les jeunes !) : ils s’inquiètent pour leurs revenus et leur position sociale à venir. Autrement dit : ils n’ont rien à faire de la soumission idéologique de la Grande Bretagne dès lors qu’ils peuvent avoir un bon job avec une bonne rémunération. D’abord mon compte chèque, le reste, rien à cirer !

      Ce ne sont (comme beaucoup d’électeurs, hélas !) que des mercenaires soumis qui s’offrent au plus offrant. Aucune conscience politique ou sociale.

      Voilà les raisons qui font que les pays ont les gouvernants qu’ils méritent. Ce sont ceux qui sont sur la photo et c’est un autoportrait : des mercenaires vendus au plus offrant élus par des mercenaires soumis aux plus offrant !

      Toutatis


  • #1495337
    le 24/06/2016 par anonyme
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    Ces éditos (tout comme les chroniques " Un jour en France ") ont une saveur bien particulière ...
    Celle de me faire rire tout en énonçant des vérités bien agréables à lire ...
    Merci.
    Mo’Truckin’.


  • #1495398
    le 24/06/2016 par gainsbar75
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    Prévenez ER quand vous mettez une photo pareille,je viens de chopper la chiasse.
    Tres bon article de Germain Gaiffe.Merci


  • #1495585
    le 24/06/2016 par Jérôme2709
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    Merci Germain pour ce super mot : inaptocratie.

    Kleptocratie est pas mal non plus :

    http://www.egaliteetreconciliation....


  • #1495792
    le 25/06/2016 par philippe
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    Excellent Germain. Concis, direct, bref, bon sens...porte-toi bien !


  • #1496303
    le 25/06/2016 par cons tat
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    L’INAPTOCRATIE , ce mot est trop gentil !
    L’ENCULOCRATIE , c’est beaucoup plus précis !

     

  • #1496410
    le 26/06/2016 par anonyme
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    http://www.wikiberal.org/wiki/Inapt...

    En poussant jusqu’au bout le principe de Dilbert, on aboutit à la conclusion, optimiste ou pessimiste selon les points de vue, que la politique pourrait bien être le moyen qu’a trouvé la société civile de fournir une occupation à la frange la plus incapable et la plus immorale de ses membres. L’impôt serait seulement le prix à payer pour que les inaptes et les malfaisants laissent tranquilles les capables et les industrieux. Ces derniers, étant plus intelligents, trouveraient toujours un moyen de remédier aux décisions imbéciles des inaptes, ou de les contourner. Le pouvoir, ou plutôt l’illusion du pouvoir, serait ainsi détenu non par une élite, mais par la lie de la société.



    Abruti : personne omniprésente dans les domaines de la spéculation intellectuelle, également très active dans les voies de l’activité morale. Crétin : membre d’une dynastie régnante dans les lettres et dans la vie. Imbécile : membre d’une grande et puissante tribu, dont l’influence dans les affaires humaines a toujours été prééminente. (Ambrose Bierce)




    Nous n’avons plus de grand homme, mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect. (Pierre Desproges)




    Quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents. Des gens intelligents, il y en a 5 à 6 %, il y en a 3 % avec moi et 3 % contre, je change rien du tout. Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse. (Georges Frêche)



    pas mal de citations sur cette page.


  • #1497382
    le 27/06/2016 par ART SCENIQUE et DENTELLE
    À quand la fin de l’inaptocratie ?

    L’inaptocratie vieille technique d’Aïkidos qui consiste à utiliser la force (de travail) de l’Autre pour le battre. Un grand classique. Rien de nouveau sous l’ombrelle.


Commentaires suivants