Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Abbas demande au Royaume-Uni de s’excuser pour la Déclaration Balfour

Sans la complicité anglo-américaine, quel destin pour le sionisme ?

Lors de la session plénière de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, le président de l’État de Palestine à demander à Londres de présenter ses excuses au sujet de la Déclaration Balfour qui, en 1917, a ouvert la voie à la création d’un État juif.

À l’approche du 100e anniversaire de la Déclaration Balfour, Mahmoud Abbas à appelé le Royaume-Uni à reconnaître l’État palestinien, au nom des conséquences qu’a eues cette lettre ouverte du chef de la diplomatie britannique de 1917 sur le sort des Palestiniens. Celle-ci avait conduit à l’expulsion d’autochtones arabes de leurs terres palestiniennes, afin que puisse être créé un État juif.

« Nous demandons à la Grande Bretagne, alors que nous approchons du 100e anniversaire de cette infâme déclaration, de tirer les leçons nécessaires de celle-ci et d’assumer la responsabilité historique, légale, politique matérielle et morale des conséquences de cette déclaration, en présentant des excuses au peuple palestinien pour les catastrophes, les misères et les injustices que cet acte a générées, et en agissant afin de rectifier ces désastres [...], ce qui passe notamment par la reconnaissance de l’Etat palestinien », a déclaré le président palestinien lors de son intervention à la tribune de l’ONU, jeudi 22 septembre. Avant d’ajouter : « C’est le moins que la Grande-Bretagne puisse faire ».

Le dirigeant palestinien a également déclaré que la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie allait réduire à néant tout espoir d’une solution à deux États selon les frontières de 1967. En outre, il a appelé les Nations unies à faire de 2017 l’année de la fin de l’occupation israélienne sur les terres palestiniennes.

La Déclaration Balfour est loin d’avoir été oubliée par les hauts responsables palestiniens : mi-juillet, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Malki, avait annoncé à la Ligue arabe que le Royaume-Uni devrait rendre des comptes pour les conséquences de celle-ci.

 


 

La Déclaration Balfour

 

Cher Lord Rothschild,

J’ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l’adresse des aspirations sionistes, déclaration soumise au cabinet et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les Juifs jouissent dans tout autre pays.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

Arthur James Balfour

 

Sur la Déclaration Balfour et le projet sioniste, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.