Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"Aide militaire" des USA à al-Qaïda et Daech : le Pentagone s’adonne au trafic illicite d’armes légères en Syrie

Selon le Jane’s Defence Weekly, citant des documents publiés par le Federal Business Opportunities (FBO) (l’organisme du gouvernement des USA qui fait la promotion des possibilités commerciales), dans le cadre de leur « campagne contre le terrorisme », les USA ont fourni aux rebelles syriens [les combattants d’Al-Qaïda modérés] de grandes quantités d’armes et de munitions.

 

Les USA et leurs alliés (dont la Turquie et l’Arabie saoudite) ont recours au commerce illégal d’armes légères fabriquées entre autres en Europe de l’Est, dans les Balkans et en Chine pour les livrer à des groupes rebelles à l’intérieur de la Syrie, dont Daech et le Front a-lNosra. Pour leur part, à partir des hauteurs du Golan occupé, les Forces de défense israéliennes fournissent des armes, des munitions et un soutien logistique aux rebelles d’al-Qaïda actifs au sud de la Syrie.

Tout en confiant à ses alliés du Moyen-Orient le soin de conclure des transactions douteuses dans le marché très porteur de la vente d’armes légères, le gouvernement des USA a tout de même commandé directement une partie importante de ces livraisons d’armes.

Ces livraisons d’armes ne sont pas conformes aux procédures de transfert d’armes approuvées au niveau international. Bien qu’elles résultent d’accords de marchés avec le Pentagone (ou le gouvernement des USA), elles ne sont pas inscrites comme une aide militaire « officielle ». C’est qu’on a recours aux services de négociants privés et d’entreprises de transport maritime actifs dans le secteur florissant du commerce illicite d’armes légères.

En se fondant sur l’examen d’une seule livraison commandée par le Pentagone faisantplus de 990 tonnes, on peut raisonnablement en déduire que la quantité d’armes légères entre les mains des rebelles de « l’opposition » en Syrie est substantielle et très étendue.

 

Contexte : l’approvisionnement en armes par les USA « passe par des pays tiers »

Bien que le gros des armes et des munitions fournies aux rebelles syriens (y compris à l’Armée syrienne libre et aux entités liées à al-Qaïda et à Daech) est acheminé par la Turquie et l’Arabie saoudite, les USA livrent aussi systématiquement des armes légères aux rebelles (provenant de pays tiers), dont des lance-roquettes antichars.

C’est le Pentagone (ou une agence du gouvernement des USA) qui commande les armes livrées par les USA aux rebelles syriens en passant par plusieurs intermédiaires, dont des négociants en armes privés et des entreprises de transport maritime présentes dans la ville portuaire de Constanta, en mer Noire. Aucune des armes fournies dans le cadre de ce programme officieux « d’aide militaire des USA » n’est « fabriquée aux USA ». Ces armes légères achetées sur le marché noir en Europe de l’Est et dans les Balkans sont relativement peu coûteuses.

La décision de Washington de ne pas livrer aux rebelles d’armes fabriquées aux USA est une forme de camouflage. Washington veut sans doute s’assurer qu’on ne découvre pas d’armes fabriquées aux USA ou dans des pays occidentaux aux mains des terroristes. Rappelons que lorsque la guerre a commencé en 2011, la directive de la Maison Blanche était « une aide humanitaire » aux rebelles, ainsi que « du matériel militaire (…) [mais pas d’armes] » (BBC, le 10 octobre 2015)

L’aide militaire des USA aux rebelles passant (officieusement) par le marché noir est une pratique courante et permanente. En décembre 2015, une livraison importante d’armes commandée par les USA au poids ahurissant de 995 tonnes a été effectuée en violation flagrante du cessez-le-feu. Selon le Jane’s Defence Weekly, les USA « fournissent [les armes] aux groupes rebelles syriens dans le cadre d’un programme qui se poursuit malgré le cessez-le-feu largement respecté dans ce pays [en décembre 2015]  ».

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

 

Utilisation de missiles antichar TOW américains par les forces antisyriennes (al-Nosra ou Daech) :

 

Comprendre la guerre impériale contre la Syrie avec Kontre Kulture :

Tension américano-russe en Syrie, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.