Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Alain Escada : "L’ordre social chrétien et les corporations comme troisième voie"

Deuxième volet de l’entretien qu’Alain Escada, président de Civitas, a accordé à MPI-TV sur la nécessité de revenir au catholicisme social, troisième voie entre le libéralisme et le socialisme.

 

]

 

Retrouvez Alain Escada, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quelle tristesse : tous les poncifs néolibéraux/capitalistes et gauchistes/alter-mondialistes réunis en quelques minutes...

     

  • quel homme, cet escada. On sent qu’il en a...


  • Sortir de la matrice imposée par la Révolution Française, du clivage droite /gauche ou du capitaliste/communiste est une bonne approche.

    Les corporations et les communautés paysannes ont fait la France durant des siècles. S’il est évident qu’on ne peut pas reprendre exactement le même modèle, on pourrait effectivement s’en inspirer.

    Que les catholiques sortent enfin de la peur du communisme qui les a rangés dans le camps libéral pour proposer quelque chose d’autre d’un point de vue économique… cela fait du bien. Les types qui envoient leur fric en suisse, les enfants en école de commerce, qui bossent dans une banque mais qui vont à la messe tous les dimanches…. Y’en à marre. Le père vomit les tièdes et le fils viendra un jour relever les compteurs… L’addition risque d’être salée pour certain…

     

    • "Les corporations et les communautés paysannes ont fait la France durant des siècles. S’il est évident qu’on ne peut pas reprendre exactement le même modèle, on pourrait effectivement s’en inspirer."

      Informez-vous sur le mouvement UBUNTU crée par Michel Tellinger. La communauté de l’être sans argent, l’idee prônée par Francis Cousin. Il y’a même des partis politiques UBUNTU de part le monde tendance croissante. Nous devrons changer de système sinon nous périrons.

      Cordialement


  • Retour à la case départ. On fait comme si rien ne s’était passé durant les siècles de gouvernement de Vatican. On reprend les mêmes poncifs du sentimentalisme catholique et on repart pour vingt siècles d’ignorance béate.
    Il existe fort heureusement une quatrième voix . Celle du devoir inhérent à la condition humaine à raviver.


  • Si nous reconnaissions que :

    - le Décalogue est notre Constitution
    - la Déclaration des Droits de l’Homme son inverse

    Nous comprendrions que :

    - c’est le régime républicain qui est revolutionnaire
    - mais que le peuple de France est contre révolutionnaire

    Qu’ainsi :

    - la France est décaliste pour ne pas dire catholique
    - c’est la république qui est antifrançaise pour être christophobe

    Chez elle, la laïcité est la forme la plus polie de sa haine de tout ce qui est chrétien et donc français.

    la République française est un oxymore

    En dehors de ce constat toute politique programmatique est un leurre

    La troisième voie préconisée par Escada est d’application impossible dans le cadre de la république antifrançaise christicide


  • revenir à la tradition c’est revenir au réel, nous sommes dans une société factice , hors sol ,complètement à la dérive , une société sans queue ni tête !


  • Sur ces sujets, ER devrait si possible procurer une extension du nombre de caractère, car tous les dissidents de tous les horizons ne tomberont jamais sur un processus commun contre la mafia de la finance internationale mondialiste avec 2500 lettres, espace, et en bon Français.

    C’est impossible, pourtant pour les meilleurs de chaque "" obédience "" un contact sur ER est indispensable.

    a voir, à réfléchir, à solutionner.


  • Alain Escada parle là un langage incompréhensible pour la majorité des Français : combien d’entre eux sont croyants ? Une infime minorité ; le reste est indifférent à la religion, pour ne pas dire athée...ce que le catholicisme n’a pu empêcher hier, il ne le fera pas demain. Les solutions n’existent pas pour l’heure...

     

    • Là pour le coup je vais prendre la défense de M. Escada. Dans cette intervention il n’est pas question disons de religion ou spiritualité au sens propre du terme mais de structure de sociétés et de relations sociales en découlant.
      Sur ces méthodes en gros on conserve à peu près tout de la concurrence, de l’argent, de la monnaie, de l’état et on espère que la lutte des classes qui n’existent que si on veut bien y croire, et on espère un monde aux antipodes du réel actuel, relève de la naïveté et de la méconnaissance de certains mécanismes...


  • Pourquoi pas une France spirituelle, où le Christ serait Roi, et ... l’économie de type marxiste ? Le marxisme est une économie fondée sur le nationalisme, la propriété publique, le travail et la répartition équitable des richesses produites. Sans compter la représentation populaire !!!


  • Merci à vous Monsieur Escada de porter ici bas la parole du nécessaire besoin.


  • Grâce au recul historique, Marx a pu prévenir des dérives de la récupération de son travail et a clamé dès le début ne pas être marxiste.

    Le Christ quant à lui, s’il nous regarde doit être bien dépité des propos tels que Christ Roi ou encore Eglise Catholique. Je ne parle même pas des croisades ou de l’accumulation de richesses du Vatican...

    Un monde sans argent et sans état, c’est pourtant simple comme concept.
    Si on est pas capable d’éveiller sa conscience à ce niveau basique, alors rien ne sert de se disperser à chercher d’autres pis-allers.

     

    • Les richesses du Vatican n’appartiennent a personne concrètement...Ou plutot si, elles appartiennent à l’humanité. Ils en ont juste la gestion, et il y a des règles strictes. Aucun pape, aucun cardinaux n’en est le propriétaire, ce ne sont pas des rois. Ses richesses comme vous dites, avant d’être des richesses économiques (étonnant cette vision de la part de quelqu’un qui prétend parler d’un monde sans argent) sont avant tous des richesses artistiques, d’une incroyable beauté. Ils témoignent du sommet des oeuvres humaines dans le domaines des arts et sont, avant d’être des billets de banques..., de magnifique chef-d’oeuvre inspirés par le divin. Si vous voulez vous vautrer dans la laideur actuelle qui parsème déjà le monde, c’est votre problème (comme les communistes ?), mais laissons à l’Eglise ces témoignages de notre Foi, entre de bonnes mains.

      De plus, l’Eglise reverse la majeur partie de ses revenus aux organismes de soins de santé qu’elle a fondée par dizaines de milliers ; cliniques, hopitaux, hospices pour personnes agées abandonnés, centre de vie pour les malades, pour les pauvres, pour les orphelins....Saviez vous que 26% des établissements de santé dans le monde sont gérés par l’Eglise Catholique ?
      Je suis presque sur que non, l’Eglise ne s’en vante pas particulièrement, par contre il est aisée de lui cracher à la figure au nom de l’ignorance comme beaucoup le font . C’est un chiffre colossale, qui n’a pas d’égal en dehors des systèmes gouvernementaux.

      Mais aussi elle reverse aux oeuvres de charités à travers les nombreux organismes qu’elle a fondée, également pour les milliers d’ écoles et universités.
      Le reste est versé au fonctionnement de l’Eglise, indispensable pour la continuité de sa mission de charité terrestre (qu est aussi et avant tout une mission spirituelle et divine) au vu du nombre de ses serviteurs. En ce sens, elle n’a de leçon de charité à recevoir de personne.

      Quand au terme Eglise Catholique, il signifie Eglise Universelle, un terme qui plairait au Christ à n’en pas douter.


    • Le terme Christ-Roi vous étonnes ? Ah bon, Jésus n’est il pas roi ? Je laisse la bible répondre ;

      Jean 18
      …36 Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas.
      37 Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix.

      Pour finir sur les croisades oui la violence ne résout pas les problèmes et beaucoup d’erreur ont été commises. Mais connaissez vous le contexte au moins ? Il faut remonter bien avant le 11e siècle ;

      Sac de Rome en 840 par les sarrasins et pillage du Vatican et de la basilique constantine, invasions mauresques de l’espagne, invasions de l’Italie, invasions de la corse, invasions de la France, piraterie barbaresque en méditerrannée (pillage des bateaux, villages, meurtres des hommes, enlèvement des femmes et enfant pour l’esclavage...) pertes de plusieurs sièges de la pentarchie (Antioche, Alexandrie, Jérusalem) massacres des pèlerins chrétiens par milliers, destruction du St Sépulcre...etc
      Ca ne justifie évidemment pas les crimes commis par les croisés qui sont tout aussi ignobles, mais ça justifie tout de même de commencer à se bouger un peu vous ne croyez pas ?... De plus le pape a souvent perdu le contrôle de la direction des croisés, ou c’était devenu l’affaire des puissants seigneurs qui se partageaient le gateau.

      1 Timothée 5:8 Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.

      Ceci dit, je veux bien trouver un point d’accord avec vous, sur l’argent vous avez parfaitement raison...

      Bonne journée.


    • @Mika

      Un homme conscient travaille à l’émancipation de tous.
      Car tout dogme a sa clientèle et c’est bien là le problème.


Commentaires suivants