Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Alain Escada présente Civitas au micro de Radio Courtoisie (version non censurée)

31 juillet 2016

Alain Escada était l’invité de Radio Courtoisie le 31 juillet 2016 afin de présenter la mutation de Civitas en parti politique.

Le président de Civitas commente l’actualité, le développement du terrorisme, l’invasion migratoire, la mise en place du chaos, le rôle des forces occultes et des mondialistes. Alain Escada n’hésite pas à parler des nuisances de Georges Soros et ose transgresser toutes les règles du politiquement correct.

Il lance aussi un appel à rejoindre Civitas pour mener une offensive politique catholique et anti-système.

 

 

Retrouvez Alain Escada sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Même moins croyant que lui , nous reconnaissons un homme respectable
    qui pense selon ses croyances et sait faire la différence entre le bien et
    le mal , c’est la moral chrétienne .

    A chacun ses convictions et croyance , il faut respecter toutes personnes
    de bonne volonté .

     

    • "moins croyant" ? j’ai du mal à comprendre ce que ça signifie... En général je comprends qu’on soit croyant ou non croyant, mais "moins croyant" ça veut dire que tu ne crois qu’à 39-40% !du message divin ? ou tu y crois en intégralité mais avec une croyance faible ? j’ai du mal à cerner l’idée


    • Je pense qu’il voulait dire "moins pratiquant".

      Genre tu y crois, mais tu n’y crois pas assez pour porter en pratique dans des situations Y ou Z des principes catholiques.

      Le suivi de la sainte parole et la croyance sont deux choses distinctes mais liées.

      C’est compliqué les religions monothéistes, c’était plus marrant avec les Grecs antiques ou les Égyptiens tout aussi antiques et leur pappardelle de dieux divers & variés...


  • pour mener une offensive politique catholique et anti-système, on vous rejoint de suite monsieur Escada -
    on était plus d’1 million contre le mariage pour tous et là , bloquer les nuisances de Georges Soros et de toutes ces crapules qui le soutiennent, c’est un devoir pour tous les citoyens du monde....

     

  • Ne manquez pas sa conférence avec Pierre de Brague et Damien Viguier près de Genève :

    http://www.egaliteetreconciliationr...

     

    • J’aurais aimé, vu l’association d’Alain Escada et de Pierre De Brague, que l’un d’eux fasse référence au personnage d’André Renard ; Alain Escada étant Belge pourrait en parler eventuellement puisque c’est un personnage important qui a tenté de faire la jonction entre le syndicalisme et le militantisme identitaire, sous le nom de Renardisme ; et, s’appuyant sur Georges Sorel, est un personnage qui s’inscrit dans la logique du Cercle Proudhon.


  • #1526190

    Excellent, en l‘écoutant sur la franc mac j‘avais parfois l‘impression de relire comprendre l‘empire du Boss.


  • Alain ESCADA et le mouvement CIVITAS dont il préside la destinée m’apparaissent, à la lumière du déclin français impulsé par les deux grands appareils politiques démocratiques et républicains de l’alternance acquis au mondialisme d’obédience anglo-saxon, comme les indispensables trublions capables de porter hautement et fièrement l’étendard de la gloire d’antan de l’histoire de France des grands hommes qui ont contribué à l’édification de la nation sous les auspices des évangiles et des rois de France.

    S’agissant de ce débat animé par Jean-Pierre DICKES, ce dernier est toutefois pétri d’un anti-islamisme primaire confondant bien des notions comme l’égalité théorique juridique entre l’homme et la femme alors que la nature et la tradition, y compris chrétienne ont posé la question différentielle à caractère anthropologique et relative à la féminité et à la virilité non pas en regard d’une abstraction sociétale purement démagogique, mais en se plaçant sur le terrain du concret, du réel et du vrai qui se réalise de manière quasi naturelle. L’animateur fait montre d’une certaine obsession envers l’islam et les musulmans en leur imputant des travers d’autant plus imaginaires qu’ils sont le produit d’un processus mondialiste sous-jacent à la théorie du clash civilisationnel horizontal.

    Alain ESCADA, qui est par ailleurs un homme courageux, intelligent et subtil, doit se garder d’une certaine complaisance d’esprit consistant à ne pas trop déplaire à certains esprits étroits sur certains sujets, qui participent aussi de la diabolisation de l’islam et des musulmans sans aucune nuance, ni distinction.

    Son public doit comprendre en priorité les chrétiens authentiques sans se départir des populations non-chrétiennes qui partageraient à la fois l’idée du salut de l’âme (foi des croyants authentiques) et celle de la résistance à l’impérialisme du nouvel ordre international et de la déstructuration du système anthropologique historique, culturel, philosophique et scientifique fondé sur le temps long multimillénaire.

    En tant que français né de parents musulmans issus de l’Algérie coloniale (entrés en France en 1953 sous le statut bâtard de français autochtones), ce serait un honneur pour moi de servir ce pays qui est le mien (n’en déplaise aux fieffés cocus, aux fêlons et aux baveux, en me rendant utile auprès d’Alain ESCADA et de CIVITAS pour y apporter mon savoir-être, mes compétences transversales et ma loyauté sans faille, et ce,...

     

    • Un français autochtone est par définition un français qui vit sur son lieu d’origine. Tout comme les amérindiens sont les véritables autochtones du continent américain. En dehors de cette erreur de linguistique, je rejoins votre ligne et vous salue respectueusement.


    • Bonsoir Bonsignore,

      Un français autochtone qui s’expatriait en France métropolitaine resta et demeura alors un français autochtone, et ce, peu importe que l’établissement de sa résidence ait été située dans les départements français d’Algérie ou en France hexagonale. Antérieurement à l’indépendance algérienne, l’autochtone algérien résidant en France métropolitaine était administrativement placé sous le statut dépréciatif de l’indigénat.

      Les statuts de l’étranger et du français étaient respectivement réservés aux ressortissants étrangers ou français, y compris des départements et territoires à l’exception des autochtones.

      Salutations fraternelles.


    • Bonjour bonsignore,

      C’est plus une erreur de langage, son usage, en l’occurrence de choix lexical, que d’une erreur "linguistique", qui serait relative à l’étude systématique du langage.


    • Je vous remercie tous deux pour vos réponses. En vous souhaitant une bonne journée.


    • @ Carotte et Bonsignore.

      Vous avez raison quand vous soulignez, à juste titre, que la notion d’autochtone s’applique à un ou plusieurs groupes ethniques qui est (sont) implanté(s) de manière multiséculaire à un territoire délimité dans l’espace temps. Ledit autochtone perdant cette qualité lorsqu’il s’expatrie ou voyage en dehors de la terre ancestrale. Toutefois, d’un point de vue administratif et juridique français, l’autochtone (indigène) relève d’un statut particulier d’infériorité qui relègue l’expatrié et le renvoi à ses origines en le traitant légalement de manière différenciée.

      Bien à vous deux.


  • Salut les camarades, savez vous comment on peut faire un don à un monastère ou une abbaye ? Il y a une cistercienne où vivent et travaillent des sœurs près de chez moi. Mais je n’ose pas y aller pour donner une enveloppe. Et vu la situation actuelle (et ma tête de mi arabe/de souche), je ne veux pas les effrayer. Comment donner et être sur que l’argent sera bien entre leurs mains ? ll s’agit d’une grosse somme. Cordialement.

     

    • Tu y vas, tu les salues, tu leur dis que tu leur fais un don et tu leur tends ton enveloppe.


    • Allez-y quand même. Portez vos convictions.


    • La peur de l’inconnu est souvent mauvaise conseillère. Elles ne seront nullement effrayées à la vue d’un visage rappelant les hauts moments de Notre-Dame de Paris. Le métèque n’inspire pas l’antipathie, s’il est lui-même inspiré de bonnes intentions. Prends ton courage à deux mains et vas-y sans te retourner en sonnant à la grande porte d’entrée et en expliquant à ton interlocutrice la raison qui guide ce geste de solidarité et de partage. Bien à toi, camarade.

      Quasimodo


    • Le meilleur moyen de faire un don est de faire une retraite. J’en ai fait une à l’abbaye de Sénanques, c’est un endroit magnifique, idéal pour méditer dans le silence et méditer. J’ai tellement aimé que je m’y suis retiré pour mes études. A chaque fois qu’on paye ses séjours, on paie pour l’abbaye qui donne le pain du pays et les fruits du travail de ces moines. Ils suivent le silence, on doit évidemment assister aux messes qui sont en latin (magnifiques chants grégoriens) et donnent à notre petite existence une autre vision de notre vie et le sacré de ce qu’on nous a légué.
      Cette abbaye m’a donné du sang neuf, du recul à ma vie parisienne, au métro dodo. Nous nous agitons comme des misérables fourmis. Quand on va là bas, quand on observe le silence et la foi, on revit. Si vous y allez je vous conseille de sortir la nuit, de vous retirer, vous allonger sur le dos et d’admirer la nuit étoilée.
      C’est d’ailleurs ce qui motive chez moi le retour à la campagne et ne jamais subir notre société libérale ; transmettre le respect envers notre civilisation.
      Donner de l’argent comme ça ne vous servira à rien. Il faut que vous ayez cet apport que vous offre le pays réel.

      http://www.senanque.fr/ 30 euros la nuit.


  • Pourquoi version non censuré ?

     

  • Concernant les réfugiés syriens, la question "accueillir ou pas accueillir" est un débat satanique (choisis entre papa et maman). La seule vraie réponse est de remonter aux causes, il y a eu des réfugiés syriens parce qu’on a attaqué la Syrie pour les intérêts d’Israël. On a les preuves.
    La seule action noble est de traquer les lobbyistes sionistes en France "jusque dans les chiottes". Le reste, c’est de la lâcheté, de l’évitement.


  • la mutation de Civitas en parti politique.
    un espoir qui est le seul moyen de nettoyer la France de tous ces déchets qui se sont accaparés de notre terre de Chrétienté .....
    éradiquer toute cette faune qui squatte notre système, au plus haut niveau de l’Etat -

     

  • Civitas en politique est une bonne nouvelle, à condition de jouer le rassemblement de tous, musulmans compris et de se définir par rapport au système bancaire , autrement ça fera un porte parole en plus vers qui se tendront les micros mais sans réelle solution, sauf celle d’occuper le terrain médiatique, ce qui nous avancera pas plus qu’avec les autres.

     

    • Je suis sur la même longueur d’onde que vous en ce qui concerne la contestation dissidente et son devoir de rassembler massivement les gens du peuple en vue de l’insurrection qui vient...

      La nécessité de rester unis en refusant de tomber dans le piège de la division horizontale relève à la fois de la sagesse et de l’intelligence d’esprit.


  • Bravo M. Escada. On a vraiment besoin d’ un partit qui défende les chrétiens.
    Quand je vois aujourd’hui l’église de Ste Rita évacuée avec violence juste après l’assassinat d’un prêtre, et après tout ce battage merdiatique à vomir, je deviens révolté.
    La maçonnerie ne prend plus de gants maintenant car ils pensent être en train de gagner. C’est bien de leur montrer qu’il y a encore des catholiques qui résistent.


Commentaires suivants