Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Alain Finkielkraut et la liberté d’expression

Regard critique sur la posture victimaire d’un élu

Quelle belle chose que la « libre communication des pensées et des opinions », consacrée par la déclaration des droits de l’homme ! Selon certains, la liberté d’expression et la liberté de mouvement constituent une question de principe et, face à l’intolérance, on ne saurait céder un pouce de terrain !

 

Fort bien, si ce n’est que le droit d’aller et venir de nombreux anonymes est loin d’être garanti : confrontés dans leur vie quotidienne à l’insécurité, ils n’ont pas le choix et sont sans défense.

On ne peut faire abstraction des intentions et des circonstances. La liberté est corruptible en licence et peut être instrumentalisée. Un chantage à la liberté d’expression peut la prendre en otage. Raymond Aron observait, en 1968, que la technique des manifestants consistait souvent à tenter de pousser les policiers à la faute, afin de pouvoir s’afficher en victime de brutalités policières. Technique reprise de nos jours par les « no-borders » à Calais, ou par les Femen. En février 2015, lors de la fusillade de Copenhague qui visait le caricaturiste suédois Lars Vilks, une Femen a même pris une pose victimaire.

Qu’une cause soit celle de la liberté d’expression requiert donc la réunion de conditions : que celui qui l’incarne soit à la hauteur de sa tâche et que la menace qui pèse sur lui soit tangible. Ainsi, à Calais, le général Piquemal s’étant adressé aux policiers avec un paternalisme déplacé, on ne pouvait plus prendre fait et cause en sa faveur, contre son interpellation contestable. A contrario, compte-tenu de la menace de mort qui pèse sur lui, on ne pouvait pas ne pas prendre fait et cause en faveur de Robert Redeker, même si l’on trouvait ses propos excessifs. La défense de la liberté d’expression doit donc être modulée en fonction des circonstances.

Alain Finkielkraut se trouve, de facto, dans la position jadis détenue par Aron, Furet, puis Revel, d’être le plus célèbre intellectuel de droite français du moment (talonné par Zemmour). Mais noblesse oblige ! Un académicien a un devoir d’exemplarité, on ne profère pas des onomatopées...

Lire la suite de l’article sur contrepoints.org

Finkielkraut, un Élu qui conserve jalousement sa posture victimaire, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1451771

    "le droit d’aller et venir de nombreux anonymes est loin d’être garanti : confrontés dans leur vie quotidienne à l’insécurité"...
    On voudrait vraiment n’avoir que cette raison là a invoquer quand on parle des ’libertés’ qui restent véritablement au citoyen lambda. Mais le fait est qu’elles sont parvenues au point d’asphyxie par toutes les manières d’y faire obstacle. On remarque d’ailleurs que les décisions visant à transformer en peau de chagrin (au sens propre et au figuré) la ’liberté’ d’un habitant de cet endroit du monde, sont trop souvent prises totalement en dehors d’un champ de débat démocratique déjà réduit à sa plus théorique proportion. Attendus, réglements, décrets, le foisonement des contraintes de tous ordres fait qu’en matière de ’libertés’, en gros et en détails, on a plus vite fait d’en faire le compte en passant par celles qui restent (pour combien de temps) Portion congrue, c’est le moins qu’on puisse dire et d’ailleurs le fait de devoir passer par un site qui fait l’objet de tant d’attaques de la part des réducteurs de libertés(élagueurs fous) pour pouvoir exprimer sa révolte, est suffisemment significatif. N’est-ce-pas ?


  • #1451776
    le 25/04/2016 par insoumis de la dissidense
    Alain Finkielkraut et la liberté d’expression

    Finkielkraut, un gnangnan totalement incohérent.
    (ne pas confondre incohérences et contradictions, les premières étant le marqueur de la malhonnêteté intellectuelle et les secondes celui d’une pensée à équilibrer, à nuancer)


  • #1451802

    Liberté d’expression à ER !

    Existe-il un endroit où la liberté d’expression directe
    ou "différée",soit plus assumée !
    Existe-t-il un endroit où le point de vue de Tous
    soit exprimé ou reproduit ?
    Chapeau à Alain Soral !


  • #1451880

    Provocateur et agitateur, membre de la 5°colonne agissant au profit d’une nation étrangère, section délitement, terrorisme intellectuel, psychologique, institutionnel. Incrusté dans l’appareil d’état avec la complicité de traîtres à la Nation ; afin de domination pour évincement et spoliation. Tous les moyens sont bons et il les emplois tous.


  • #1451973

    Bon, je ne vais pas me lamenter sur le manque de liberté d’expression de Finkie ..... Il passe quand même sa vie sur les plateaux de télévision et consorts, alors que tant d’autres n’y sont jamais invités !!!


  • #1451990

    de quoi il se plaint ? toutes les grandes chaines télé lui déroulent le tapis rouge alors que des français qui défendent leur peuple sont baillonnés à vie.je cite pour exemple le général Piquemal.


  • #1452038

    Comme dirait BHL, il faut faire taire le coq français, le patriote, l’amoureux de ces racines spirituel, de son terroir, de son histoire. Il faut donner la paroles aux communautés qui s’autoproclament opprimées car elles ont beaucoup souffert (juif, gay, femmes)
    Peut être qu’un jour le bon sens,la vérité refera surface dans nos médias, on parlera des problèmes des 99%, du père de famille hétéro qui a du mal a faire vivre sa famille parce qu’il est payé au lance-pierre pour faire gagner des millions a son patron, dont sa femme rêve dune autre vie qui n’existe pas et qui est en promotion a la télévision, de sa fille qui a 15 ans a déjà baisé avec la moitié de la classe parce qu’elle a vue que c’était "so swag" dans une série américaine. Ce monde sans fondation s’écroule.
    "Le monde du père s’effondre quand les fils font irruption. Tout tombera à l’eau quand ils verront les fils de l’illusion". Lucio Bukowski


  • #1452156
    le 25/04/2016 par Kim Carl Gustav Jung
    Alain Finkielkraut et la liberté d’expression

    Suis-je le seul à percevoir le Judaïsme talmudique contemporain dominant comme une maladie infantile... C’est un prisme, un grille de lecture intéressante... L’Haziza... L’Hanouna pipi-caca...
    Minc ou Attali et leurs petits cartables de petits hommes...

     

    • #1452467

      Bonne analyse mais cernée par un terme inadéquat. Il ne s’agit pas d’une maladie infantile mais bien d’une constante dommageable dont est affligée la grille de lecture de ceux qu’elle handicape et inscrits dans la rigidité psychique,psychologique et comportementale. Sur le fond, un écho fossile, rudimentaire, archaïque, conditionné par une propention indéracinable aux superstitions de tous ordres(voir secte) une fuite éperdue permanente dans le fictionnel(voir hollywood). Des terrains sur lesquels croissent le stéréotypage à outrance, une forme particulière de fanatisme, un aveuglement total quant aux réalités et une avidité monomaniaque due aux angoisses que ces tares soulignées plus haut engendrent. C’est profond au point d’être chronique et c’est autodestructeur cycliquement. On peut le vérifier dans les faits(voir shoa).


  • #1452170

    Liberté d’expression ou loi du plus fort ?
    On dirait oui à 99,99 % car elle tend à être plus que jamais à géométrie variable (deux poids deux mesures), d’autres ont vécu et/ou vivent encore de pires situations que ce qu’à vécu le philosophe lors de son passage à Nuit Debout.
    Malgré cela on continue à y croire à fond...


  • #1452498

    Ne jouons pas le jeu idiot qu’ils jouent à Nuit Debout.
    Je n’apprécie pas Finkielkraut ; mais je défendrai ses droits et sa liberté d’expression au même titre que celle de n’importe quel autre.
    Que le mec soit hyper représenté à la TV subventionnée, je n’en ai cure : ce n’est pas moi qui décide des programmes TV, et dans tous les cas je ne la regarde pas.

    En revanche, dans un rassemblement ou on affiche ouvertement qu’on est pour la liberté d’expression, il est idiot de prôner des règles différentes pour les uns ou les autres suivant si on est d’accord ou non avec eux. Si on est pour la liberté d’expression, alors on est censé la défendre indépendamment des opinions de celui qui s’exprime. Et à ce titre, Finkielkraut a ni plus ni moins de droits de s’exprimer qu’un autre. Sans cela, on est juste sur un mouvement partisan, ce qui est l’inverse d’un mouvement rassembleur ; et il ne faut alors pas s’étonner si on ne rassemble pas plus que cela.