Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Alain Juppé : le candidat de la continuité du pouvoir des banquiers et de la Commission européenne

La prestation de jeudi 6 octobre au soir sur France2 d’Alain Juppé a confirmé que ce dernier est en passe de devenir le candidat n°1 du système politique en France. Assurément, il a encore de la concurrence, que ce soit sur sa « gauche » avec Emmanuel Macron ou sur sa droite avec Nicolas Sarkozy. Mais, on peut s’attendre à ce qu’il triomphe de ces adversaires et émerge comme le candidat de la continuité du pouvoir des banquiers et de la Commission européenne. Le ralliement d’Alain Juppé à l’Union européenne est ancien : il date du débat sur le traité de Maastricht en 1992. Mais, ce ralliement l’entraine vers des solutions qui sont désormais contradictoires avec ses propres objectifs, du moins ceux qu’il affiche.

 

L’ignorance d’Alain Juppé quant aux effets des mesures fiscales

Alain Juppé a affirmé à plusieurs reprises dans L’Emission Politique sur France2 que « son ennemi était le chômage ». Dont acte. Il faut le prendre au mot. Pour combattre le chômage la première mesure proposée par Alain Juppé consiste en une suppression de l’ISF et un relèvement de la TVA. Il espère ainsi attirer les capitaux français, tenté de s’investir à l’étranger, en France. Le souci est louable mais la méthode quelque peu curieuse. Les études de l’INSEE depuis maintenant une bonne vingtaine d’années, montrent que les mesures fiscales n’ont pas d’effet durable sur l’investissement ni sur la production [1]. Cela peut, d’ailleurs, se comprendre : on investit en fonction des opportunités d’investissement et ce n’est qu’à égalité de ces opportunités que les mesures d’allègement fiscal peuvent avoir un effet. Dans la réalité, les écarts quant aux opportunités d’investissement, que ce soit à court ou à long terme, pèsent bien plus que tous les allègements fiscaux. Il est curieux, pour ne pas dire plus, qu’un homme qui se dit avoir une longue expérience du pouvoir, ignore ceci, et les études qui le démontrent. À croire qu’il n’a jamais eu dans son équipe un jeune économiste capable de lui faire une note d’une page sur ce sujet. Ou bien, qu’il n’a jamais voulu lire cette note, car elle contredisait trop ses dogmes et ses intérêts.

 

Les mesures de Juppé sur le coût du travail

Deuxième axe de la lutte contre le chômage selon Alain Juppé, une baisse de 10 % des charges sur les entreprises. Cela aura certainement un effet, mais de quelle durée ? Car, que représentent les charges pour la comptabilité des entreprises ? Elles sont importantes, on le sait, dans la construction et dans la restauration, mais d’un effet plus faible dans l’industrie. De plus, les « charges » sont, en réalité des cotisations. Ce que l’on supprime aux uns, il faudra le demander aux autres. On sait qu’Alain Juppé veut allonger la durée du travail et retarder l’âge de départ à la retraite. Ce qui se traduira par un accroissement de la pression sur les travailleurs et donc une plus grande fréquence des maladies induites par le stress au travail. Les effets de cette baisse des cotisations patronales risquent donc d’être dans la réalité bien plus faibles que ce que prévoient les calculs de coin de table des soi-disant experts.

Lire la suite de l’article sur russeurope.hypotheses.org

Notes

[1] Crépon B. et Gianella C., Fiscalité et coût d’usage du capital : incidences sur l’investissement, l’activité et l’emploi, ÉCONOMIE ET STATISTIQUE N° 341-342, 2001 , http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc...

Pour anticiper les élections de 2017, lire chez Kontre Kulture :

Jacques Sapir, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La momie se voit déjà avec le sceptre du pouvoir !!!....


  • "Alain Juppé a affirmé à plusieurs reprises dans L’Emission Politique sur France2 que « son ennemi était le chômage »."

    Exactement comme Hollande.


  • Si Juppé est élu, nous aurons au bout de cinq ans, entre 1 et 2 millions de "migrants" supplémentaires, je ne sais pas si les gens se rendent compte.


  • Il est évident que Juppé ne changera rien au problème mais va l’accentuer ,c’est la continuité en pire .
    Le choix ne peut être plus claire :il y en a deux,
    1/ soit on continu comme ça et on se retrouve en slip ,et encore si nous le laisse
    2/soit on sauve notre cul , on vote patriote et on reprend nos billes .
    Il n’y a aucune autre alternative .,UMPS ou FN.

     

    • Quoi qu on puisse penser du FN. Si on pèse le pour et le contre sur l ensemble des thèmes, c est le seul parti pour qui on peut voter.
      Sinon s abstenir, mais s abstenir c est au moins donner une demi voix au système UMPS commission européenne.
      Le choix est fait, même ,si leur surenchère sur la laicité est dégoutante. C est au moins le véritable point commun avec les autres.
      Le laicisme.


  • Dommage pour lui d’ avoir un casier judiciaire...


  • Comment une calamité pareille ose t- elle se présenter au poste suprême ?
    Juppé, condamné par la justice à des mois de prison avec sursis,10 ans d’ inéligibilité, le PM le plus impopulaire, je me souviens des grèves en 1995, le RDS c’est lui aussi. La Lybie avec BHL et Sarko il était là aussi comme MAE.
    Les français sont amnésiques, c’est vraiment à désespérer.

     

    • Vous avez terriblement raison ...... A tout ce que vous avez rappelé, il faut encore ajouter le fait que c’est lui qui a produit la "réforme" des études médicales qui a amené la raréfaction catastrophique des médecins en France et créé les "déserts médicaux" ..... Et depuis on essaye de faire venir en masse tout un tas de médecins roumains, algériens etc..... dont les compétences ne sont pas toujours au top d’une part, et qui manquent ensuite gravement à leurs pays d’origine d’autre part ..... En fait, "le meilleur d’entre nous", comme disait l’autre, est une catastrophe majeure pour notre pays !!!


  • Je me demande s’il y à une corrélation entre le taux de fluor dans l’eau du robinet et dans l’eau de bouteille et l’amnésie des gens quand à leurs choix stupide.

    Voyons les partis comme des familles royale. On vote pour un mec charismatique, il s’avère que c’est un trous du cul de la pire des espèces. Bon, tempi... Le fils à l’air plus clean, donc on vote pour lui. Pareil, c’est encore un sale truands qui est aussi un meurtrier ! Zut, bon, pas grave, le second fils est cool lui, on va voter pour lui. Mince ! Encore un meurtrier ! C’est pas grave, il à un fils, on vas voter pour lui... Hoo, c’est trop dommage, c’est aussi un malade qui fais des délires psychotique avec les banquiers. Pas grave, on voteras pour le fils la prochaine fois et on changeras le monde !

    A la maison les poules vont dans la forêt, elles se font un peut mangée par le renard et reviennent en courant. Le lendemain elles y retournent comme s’il n’y avait pas de renards. Les animaux des bas niveaux n’ont pas trop de mémoire.


  • Jacques Sapir : l’enfonceur de portes ouvertes, comme d’habitude.

    Que Juppé soit le candidat du système, et qu’il n’ait aucun programme pertinent pour le peuple, et aucun programme cohérent tout court, tous ceux qui réfléchissent un minimum le savent déjà.

    En plus Jacque Sapir bloque sur la sortie de l’euro, en en faisant l’alpha et l’oméga de son discours, et pourtant il ne n’apporte absolument aucun argument, aux problèmes extraordinaires à court terme que poseraient la sortie de l’euro. Je précise que je suis pour la sortie de l’Euro, mais de manière coordonnée et sur 3-5 ans.

    Sortir unilatéralement de l’Euro et à court terme, est aussi incohérent et catastrophique que le programme de Juppé

     


    • Je précise que je suis pour la sortie de l’Euro, mais de manière coordonnée et sur 3-5 ans.



      Donc pendant 3-5 ans on mélange un peu les euros et les nouveaux nouveaux francs, c’est ça ?

      Plus sérieusement vous croyez vraiment que des pays aux intérêts économiques divergents peuvent s’entendre sur la manière de revenir à leurs monnaies respectives ? C’est justement pour ça que l’UE ne marche pas et ne pourra jamais marcher (à part pour les USA, évidemment) !


    • @rectificateur

      Pas du tout.
      Imprimer des milliards de coupures (du nouveau franc), il faut au moins 2 ans.
      Donc déjà dire qu’on peut sortir de l’euro en - de 2 ans, c’est une escroquerie.
      Ensuite, pour éviter un crack monétaire (du franc), il faut absolument négocier avec les autres partenaires pendant la phase transitoire.
      Qu’on le veuille ou non, repasser au franc est une opération hautement complexe et périlleuse qui peut détruire le système financier de la France si elle n’est pas menée avec soin, et pour ce faire, il faut minimum 3 ans.
      Tout ceux qui disent l’inverse n’y connaissent rien ou sont des menteurs.


  • Anecdote : un jour, c’est pas hier...y’avait le rpr rue de Lille je discutais à côté de sa bagnole du mec qui faisait la sécurité de Juppé, son prénom était Stéphane et il était de Bordeaux. Le mec sympa et tout, d’un coup Juppé arrive le mec devient tout blanc, me calcul même plus, je ne comprends même pas ce qui se passe.... des semaines plus tard on se recroise je dis : " Ben alors ?" il me dit... déconnes pas ça fait des années que je bosse avec lui il ne m’a jamais serré la main !
    C’est ça Juppé humainement... Bonne chance les gens MDR !! ;)

     

    • J’ajoute : l’intelligence de Juppé est surfaite, mets le devant un mec qui sait bien raisonner et c’est cuit pour lui. Juppé est un produit de l’éna, le con par excellence, avec ses collaborateurs il est abject et se prend pour un petit monarque. Chirac disait, le plus brillant d’entre nous et Chirac je peux en témoigner était un bonhomme super sympa hors de la politique mais surement pas un érudit en dehors de ses connaissances sur l’Asie. Etre considéré comme le plus brillant par un mec que tout le monde traite de con je ne sais pas si c’est franchement gratifiant pour Juppé.....


  • Certains ont raison, le fachisme est l’UMPS, les autres ne seront jamais au pouvoir. C’est voulu et c’est dans leur plan.


  • Un bon goy bien soumis a ces maîtres !!!


  • Le crif à choisi le prochain roitelet qui mènera la politique voulue par wall-street et tel-aviv ! Le reste n’est que folklore et cirque médiatique !


  • Sapir reste un économiste : il continue de pondre des réflexions de type "et si je mets un petit peu plus de taxes" ou "et si je mets un peu moins d’aides sociales".
    Je n’ai pas envie de choisir le président sur le taux de prélévements obligatoires qu’il propose.

    Tout cela continue le système capitaliste, un machin totalement artificiel. Si c’est simplement pour revenir en 1970 ça ne m’intéresse pas.


  • Ha et puis "la lutte contre le chômage" !

    Il n’y a plus de travail pour tous, et il n’y en aura plus jamais. C’est pour ça qu’on a créé des machines. Juppé comme Sapir ne s’en sont pas encore rendu compte.


Commentaires suivants