Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Alain Soral à Genève : quand un "journaliste" suisse tente de comprendre le "phénomène"

Le polémiste d’extrême droite Alain Soral donnera une conférence le 12 novembre à Genève. Tentative de déconstruction d’un discours où le racisme n’est plus hiérarchisé mais qui ne parvient pas à cacher ses desseins d’un France patriarcale, blanche et catholique.

 

Plusieurs fois condamné en France pour ses propos antisémites ou homophobes, l’essayiste d’extrême droite Alain Soral est attendu à Genève le 12 novembre pour une conférence organisée par la section Rhônes-Alpes de son mouvement Égalité & Réconciliation. En 2012 déjà, l’idéologue avait également choisi Genève, dont il est originaire, pour la tenue d’une conférence. L’Université de Genève avait au dernier moment refusé de louer une salle pour l’événement qui avait alors accueilli près de 500 personnes dans une salle privée près de l’aéroport.

L’événement de novembre accueillera également Imran Hosein, théologien sunnite dont les écrits sont publiés en France par la maison d’édition d’Alain Soral. La présence de M. Hosein interpelle : l’homme rejette le modèle d’États laïcs et prône l’adhésion volontaire des communautés musulmanes à la loi coranique Or, Alain Soral s’inscrit pour sa part dans la droite dure française.

Le Franco-Suisse est très populaire sur le net. Rejetant le monde politico-médiatique classique, l’écrivain a su créer son propre espace de communication grâce aux nouvelles technologies. Certains articles sur son site internet affichent plus de 500 000 visiteurs, ses vidéos comptabilisent des dizaines de milliers de visionnages et ses livres se vendent massivement (Comprendre l’Empire est resté de nombreux mois en tête des vente du site Amazon).

 

Idéologie nationaliste et antisémite

Pourtant, les thèses défendues par Alain Soral sont loin de faire consensus. Du jeu rhétorique entretenu dans douze livres parus entre 1984 et 2013, ressort une idéologie nationaliste, où la France devrait être refondée sur des valeurs qui lui sont propres et libérée du contrôle d’un lobby mondial juif accusé de tous les maux. Ici, la question identitaire et nationaliste rejoint la lutte contre l’impérialisme atlantiste et sioniste.

Par ce complotisme imprégné d’antisémitisme, l’auteur jouit, chez certains, d’un rayonnement de résistant qui combattrait un système politique, médiatique et financier corrompu. En témoigne l’écho du pamphlétaire auprès de la jeunesse immigrée des banlieues ou des jeunes ruraux. Ainsi, M. Soral brasse un triple public allant des déçus de la gauche radicale, aux musulmans en passant par les nationalistes catholiques.

 

Flou volontairement entretenu

Comment cet individu si proche de l’extrême droite française peut attirer à lui tant de diversité ? D’une part grâce au flou qu’il réussit à entretenir autour de son mouvement. Passé par le Parti communiste français puis par le Front national avant de fonder Égalité & Réconciliation, son parcours illustre cette grande ambiguïté. Se disant héritier tant de Karl Marx que de de Gaulle, son syncrétisme idéologique permet un self-service où chacun peut trouver son compte.

Puis d’autre part, l’étiquette « réconciliation » permet de réunir dans un même mouvement antisystème des forces qui semblent de l’extérieur totalement contradictoire. Pourtant la théorie « les ennemis de mes ennemis sont mes amis » n’explique qu’une partie du phénomène. L’abandon d’un racisme hiérarchisé au profit d’un communautarisme, où chacun fait ce qu’il veut chez lui, en explique l’autre part. Et c’est sur ces points que M. Soral et son coconférencier Imran Hosein trouvent à se rejoindre. Leur rejet de l’État d’Israël et leur vision fragmentée des communautés permet de « réconcilier » des idéologies très éloignées.

Cette stratégie qui semble fonctionner sur le net arrivera-t-elle à avoir une concrétisation matérielle ? Rien n’est moins sûr. Alain Soral essaime au fil des livres l’espoir d’une France patriarcale, blanche et catholique. Un jour le masque déjà fendu se brisera, et sa coalition de partisans explosera de l’intérieur, comprenant la supercherie.

 


 

L’auteur de l’article, Quentin Pilet, devrait se poser la question : « Et si les partisans de Soral avaient compris qu’il n’y a pas de supercherie et qu’il représente les véritables aspirations des Français ? »

 

Retrouvez la pensée authentique d’Alain Soral chez Kontre Kulture :

Quelques exemples de « concrétisations matérielles », sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est vraiment assassin de votre part d’avoir mis le profil de l’auteur à la fin de l’article, auteur qui dit "passer directement des salles de cours aux salles de concert". Assassin, parce que ça se passe de tout commentaire sur le profil de cette jeune tête d’oiseau et de son profil hédoniste et nombriliste, qui se place du côté du système, à un âge ou la tendance devrait plutôt être à la rébellion. Un fils à papa dont les onéreuses études privées doivent lui avoir été payées par son géniteur, et qui a tout à apprendre de la vie. Et n’a sans doute fait que compiler et remixer en un brouet insipide - les différents articles critiques existant déjà sur le marché - concernant Alain Soral et E&R


  • une supercherie qui a plus d’audience que les partis politiques j’en ai jamais vue !!!


  • Dès la première phrase c’est signé, "antisémite" business... Les journaleux du lobby sioniste n’ont plus de frontière, non ?
    Je dis ça parce que quand les journaleux écrivent sur les politiciens, ils ne retracent pas leur pedigree judiciaire...


  • Par populaire sur le net faut-il comprendre les vrais gens dans la vraie vie,le peuple en somme ?
    Question flou et ambiguités entretenues par Alain Soral je rejoindrai l’article en constatant qu’effectivement on ne sait pas trop si Alain préfère la boxe française ou admire plus le mma et aussi il entretient le flou parce qu’on sait pas trop s’il préfère Haziza ou bhl mais pour le reste je le trouve plutot très clair et sans concessions,comme un Homme doit l’etre.
    Merci à lui pour son combat


  • Quentin Pilet ou le Kevin Poireau suisse avec le physique de Julien Doré.
    En tout cas la conférence c’est déjà complet.
    Bien fait pour leurs gueules, merci et bravo.

     

    • Tiens je l’avais oublié l’autre légume !

      Bon, faut bien qu’il ait son diplôme ce pauvre gars. Quant il se mettra à chercher du boulot et qu’on lui proposera la précarité du pigiste ou la rubrique des chiens écrasés, lui passant des salles de cours aux salles de concerts, il prendra la carte de membre ER vite fait bien fait, ayant alors compris la supercherie universitaire.

      A moins que monsieur ait un papa ou un piston qui lui permette de ne pas souffrir la situation actuelle et lui permettant de continuer d’aller voir des concerts, de rester dans un repli sur son petit moi dégoulinant de narcissisme et de n’avoir aucune empathie pour tous les gens de cette planète qui souffrent et il y en a un paquet...


  • Quentin Pilet : "(...) je m’intéresse à la musique et plus largement à la culture sous toutes ses formes, passant sans transition des salles de cours aux salles de concert".

    Tente une transition un de ces jours, lis un livre !

     

  • C’est toujours le même gloubi-boulga sans intérêt et dénué de la moindre argumentation. Un travail qui n’a rien de sérieux et qui ne vaut pas grand-chose, pondu par un pseudo-journaliste gauchisant. J’ai à peine lu l’article, ça n’en vaut vraiment pas la peine.


  • C’est bien, qu’il fasse encore un peu des études, notre pauvre "auteur" ! La vie lui apprendra un jour que les profs n’avaient PAS toujours raison...


  • Le seul intérêt de ce genre d’articles, c’est qu’il peut donner envie aux moins sots d’aller voir par eux-mêmes, ce qui est devenu facile avec internet. Donc merci à ce médiocre journal.


  • C’est curieux,mais son discours polémique
    et de dépit sonne comme un hommage !


  • 0 réflexion dans ce papier
    la fin est ecrite au debut
    le fond de l’analyse esr absent
    le propos : ceci est une manipulation ...
    il a été payé cher la journalope ?

     

  • Pour vous donner une vision de l’avenir de ce torchon qu’est le Courrier, lorsque celui-ci, probablement sur ordre de la Cicad, me crachait dessus, mon beau-père né en 1940 m’a simplement demandé : ça existe encore Le Courrier ?... Ce journal est tellement désespéré qu’il avait publié de la pub pour l’UDC qu’il méprise et insulte dans ses articles à longueur de semaine. Comme dit le père Soral, un journaliste c’est soit un chômeur, soit...

     

  • La chute est excellente, avec la photo de l’auteur dans son jus... on situe très bien l’énergumène, un non-penseur à temps plein (même en salles de cours certainement) qui se permet d"analyser" la pensée d’un vrai penseur !

    Merci pour ces quelques minutes de rire !


  • Dès que je lis "extrême droite" dans les cinq premiers mots d’un article ça me donne envie de faire mal à un journaliste.
    Je vais me trouver une poupée vaudou tiens !


  • Quentin Pilet aime la culture sous toutes ses formes à condition qu"elle soit validée par le système .. c’est bien mon garçon tu l’auras ton passeport de journaliste officiel.


  • Soral a raison.
    Point !!!
    Concernant ce jeune qui pue encore le lait de sa mère, comme dit par un de nos membres ( TeddyTed ) " Tente une transition un de ces jours, lis un livre ! "
    Concernant le "journal" le courrier, tout les soit disant journalistes sont des bobos....
    Ils vivent dans un monde de bisounours...
    Pour ma part, je ne vois pas l’heure d’assister tant à la conférence d’Alain Soral et de Sheikh Imran Hosein, ainsi qu’à celle de Vincent Lapierre et Pierre Hillard.
    Ca sera du lourd....
    Et de pouvoir enfin serrer la main de ces Messieurs...
    Longue vie à ces Hommes
    Longue vie à tout les adhérents d’E&R
    P.S Le journal Le Courrier est en perte de vitesse depuis de nombreuses années.
    Moins de 7000 exemplaires selon mes sources, avec un déficit important chaque année ( env. 400’000.- CHF )
    Et portant, il serait tellement simple de le relancer, à savoir faire de la vrai information et taper là ou ça fait mal !!!!


  • il faut bien gagner de quoi bouffer à la gamelle donc utiliser le "menu" de ses enseignants pour décrocher son diplôme. Il fait ce qu’on lui dit de dire sinon il n’a plus d’argent de poche pour ses sorties culturelles. Penser par soi même devient source d’angoisse pour beaucoup d’entre eux


  • Mention "encouragements mais peut mieux faire"

    Je voudrais amicalement faire remarquer à Quentin Pilet qu’il a oublié de glisser les adjectifs "conspirationniste" et "confusionnisme" dans sa diatribe alambiquée.

    Allez, encore un petit effort et quelques mois de travail et tu seras adoubé par le système !


  • C’est pathétique de naitre vieux...

    De tout faire comme un vieux et d’abord semblant....

    De vivre avec des schémas de vieux...

    D’être (mal) payé pour rester vieux...en approfondissant sa vieillesse

    Et de se faire rappeler chaque matin que ce sera la clochardisation de l’esclave (vieux) par ses maitres, si l’esclave venait à se plaindre de la lourdeur de ses chaines....et de sa lâcheté.....

    ....de vieux.


  • On veut plus de dates en Suisse ! =D
    Poussez donc jusqu’au canton de Neuchâtel si vous le pouvez !



  • sa coalition de partisans explosera de l’intérieur, comprenant la supercherie




    Heureusement que les médias sont la pour nous faire comprendre " les supercheries " de ce monde ... J’ai faillit me faire avoir !

     

  • cet énième tentative de discréditer Mr A Soral continue à conforter l’extrême faiblesse argumentaire du système qu’il combat. A cet effet les tenants du système sioniste qui gouvernent la France se refusent toujours à un débat face à face, préférant des attaques indirectes (bien à l’abri), évitant même maintenant d’y mettre eux mêmes la main à la patte en y envoyant de médiocres et illustres inconnus. C’est plutôt rassurant pour la fiabilité des idées de la dissidence.


  • Quentin Pilet S’intéresse à la musique, dit-il. En tout cas il joue bien du pipeau, dont il a plus d’une variante bien en bouche. Ce jeune homme illustre le propos que John Swinton, alors Rédacteur en Chef du New York Times, émit au jujet des journalistes : « nous sommes des prostituées intellectuelles ».


  • L’inversion accusatoire typique de ce personnage idiot utile de l’oligarchie ...racisme, complotisme, extrême-droite...Bla Bla Bla...
    L’inversion accusatoire est une tromperie grave car elle porte sur la distinction entre le Bien et le Mal. Car avec l’inversion accusatoire, le Mal se pare des couleurs du Bien et du Juste en jouant sur la peur. Cela relève du vampirisme énergétique et il faut donc ne pas trop prêter d’attention aux inquisiteurs et accusateurs de toutes natures.
    Pour les dissidents l’intelligence du coeur avec l’éveil de la conscience permet de renaître en dehors de la matrice qui emprisonne dans l’illusion et la dualité. On ne combat les forces de l’ombre qu’en les plaçant dans la lumière. L’énergie démultipliée permet de continuer sur le chemin ardu de la liberté et de la vérité.


  • Encore et toujours les mêmes ficelles, ça ne s’invente pas. Extrême droite (X3), racisme, propos antisémites ou homophobes, complotisme imprégné d’antisémitisme, etc. Pour sûr à chaque fois les "mots clés" sont présents. Parviendront-ils un jour à renouveler le stock de ce qui leur fait office d’argumentaire ? Qu’il s’agisse de l’ensemble du contenu d’E&R, des livres ou des vidéos de Soral, je ne vois pas l’ombre d’un de ces attributs bouche-trous et galvaudés.

    Sur ce point "ses vidéos comptabilisent des dizaines de milliers de visionnages", ce sont des dizaines de MILLIONS sur la toile. Rien que le compteur global ERTV sur DM affiche 40 millions, puis il y a YT et autres plateformes, puis les copies des copies, les extraits, les compils, etc. Eh oui que ça plaise ou non le succès grandissant de Soral et E&R est indéniable. De moins en moins de citoyens sont dupes ou tombent dans le piège tendu par ceux qui fabriquent Soral à l’image d’un démon. Et de plus en plus le rejoignent ou adhèrent à ses analyses et son franc-parler.

    Quentin Pilet fait mine de ne pas saisir le duo Soral/Hosein, c’est donc soit qu’il ne s’est pas du tout intéressé à Soral/E&R, soit il n’a pas la lumière à tous les étages, soit il est intellectuellement malhonnête, soit un peu des trois (qu’il fasse un tour sur KontreKulture, que le-dit amoureux de la Culture se cultive).

    Il suffit de quelques dizaines de minutes ou quelques séquences de Soral, ou quelques clics sur E&R, pour constater la supercherie officielle justement, mettre à nu tout le bla bla des politiques et merdias corrompus, ayant fabriqué la fable Soral pire ennemi public (avec Dieudo) et a posteriori nous savons pourquoi. En revanche - en dehors des moisis et classiques "mots clés" avec seul but de diaboliser - pour critiquer ses analyses ou ses oeuvres, comme d’habitude, y a plus personne.


  • Pilet, si tu nous lis (apparemment oui) : SORAL A RAISON.


  • Etant genevois, je peut vous affirmer que "le courrier" sert juste à se torcher avec, quand on as plus de papier, tellement ses articles sont intéressants et dotés de sens critique.... !
    Il doit rester quelques personnes âgées qui le lisent encore....


  • Une belle plume de vainqueur !


  • Et un article de plus écrit par un robot, un.


  • Connaissant le "journaliste " en question (qui n’est finalement qu’un jeune pseudo-gauchiste qui ne cherche que de la reconnaissance et de l’admiration, je n’en dirais pas plus), cet article m’amuse et me désole un peu. Du remâché de journaux de gauche subventionné, rien de nouveau... Bref, ca me ferait bien rire si ca ne montrait pas que certains jeunes sont tellement matrixés qu’ils en viennent à tapiner pour la presstituée en se prenant pour des grands intellectuels engagés (par qui ?).
    Syndrome BHL ?


  • Quentin Pilet a bien bavé,
    Quentin Pilet a bien bavé,
    il faut voir,
    il faut voir,
    il faut voir si il a pas copier.....


  • Alain Soral joue l’intelligence "E&R" afin de ne pas permettre la guerre civile qu’on nous prépare.
    Maintenant je pense qu’il voit comme Dieudonné.
    Dieudonné encourage les Camerounais à retourner chez eux.
    Les gens peuvent voyager d’un pays à l’autre mais rien de tel que de vivre dans son pays avec sa famille.
    D’ailleurs la France ne fait plus rêver.


  • Quentin Pilet, en lisant votre analyse sur Monsieur Soral qui le définit comme "d’extreme droite", on voit déjà que vous ne maitrisez absolument pas le sujet. Revoyez ce que contient ce ponsif pour comprendre que vous dites des betises qui ne nous donnent plus envie de lire la suite... Dommage !
    Quand on a si peu de culture jeune homme, on ne vient pas tenir tete à "un lanceur d’alerte si intuitif "...et qui est suivi par bien plus de gens que vos petits articles vides et qui se rangent politiquement, là ou on leur a dit de se ranger. Monsieur Soral ne marche pas sur un chemin pratiqué par les hiérarchies de pouvoirs, mais sur celui caillouteux d’une sagesse batie tout d’abord sur une vertu fondatrice : LE COURAGE. Qualité que vous n’avez visiblement pas....car il en faut pour nager à contre courant. Cette connaissance il ne la doit qu’à lui meme, il ne la pas acquise en usant des jeans sur les bancs de l’université, dont les professeurs, d’ailleurs ne sont que les produits issus du rabachage des "idoles" engence, plus précisément, d’une reproduction sociale d’esclaves..." une culture d’esclaves et de ses idéaux mortifères"...Non, son travail et sa connaissance ne lui viennent que de son instinct de chercheur de vérité pas d’une culture de péroquet, il flaire le dyonisiaque et se gonfle d’énergie nouvelle...il a plongé dans le lac d’or...il va ressortir sur l’autre rive....attendez le nouvel homme !

    Je vous laisserez méditer cette maxime "Pour le sage toutes les choses sont familières et sanctifiées, tous les évènements utiles, tous les jours sacrés, tous les hommes divins" Voyez vous, il ne cherche pas à séparer (comme vous le faite avec des mots surinvestis de mensonges et de ressentiment) Monsieur Soral, unit par la réconciliation et non par le ressentiment, ses forces sont créatrices d’un monde nouveau. En dénonçant il ANNONCE un renversement de sens, il n’a pas la passion de la boue ni de l’état d’esclave, mais il a la passion de l’homme libre ! Sa passion de la vérité aura toujours l’odeur d’un destin, pas d’un savoir ! c’est ce qui le différencie des petits autres parleurs...
    Monsieur Soral est comme le fou sur la place avec sa lanterne et il crie...
    Oui, "les fous" crient, Monsieur, pour les anes comme vous qui n’ont pas de grandes oreilles, mais pour ceux qui entendent son silence assourdissant c’est une parole sacrée qui vient du dedans, des entrailles, et pour nous, c’est pure poésie !


Commentaires suivants