Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Alain Soral : entretien de juin 2012

Partie 1 : Bilan des législatives ; l’erreur de Marine Le Pen ; Commentaire des commentaires ; la pensée de Rousseau ; la pensée de Nietzsche ; le philo-sémitisme de Nietzsche ; L’antisémite du mois.

Partie 2 : Le/la con(ne) du mois ; qui est Thierry Ardisson ? ; les Retournés : les nouveaux kapos ; Yann Moix ; Caroline Fourest en Israël ; manifestations racistes en Israël ; Mélenchon KO à Hénin-Beaumont ; appel aux Soraliens du Front de Gauche.

Partie 3 : Définition du Macho ; nouvelle loi sur le harcèlement sexuel ; meurtre des gendarmettes de Collobrières ; Sur la violence directe et la violence indirecte ; Beigbeder fait tourner Joey Starr ; la vengeance collective du bourgeois sur le prédateur isolé ; manifestations au Québec : un salut à nos camarades résistants.

Partie 4 : Damas : où commencera la troisième mondiale ? ; les islamo-sionistes (conscients ou non) ; Algérie, prochaine cible de l’empire ; Tariq Ramadan ; l’Algérie ; The Dictator ; Sacha Baron Cohen et Dieudonné ; les clichés au cinéma ; le juif négatif ; Hollande et le drapeau hollandais.

Partie 5 : Dieudonné à Strasbourg : 99% contre 1%, agression de Villeurbanne, l’antisémitisme en France, un nouveau procès pour Soral ; Madonna et satanisme ; Michel Onfray défend Jean Soler ; le judaïsme selon Jean Soler ; l’équipe de France n’a pas visité Auschwitz ; conseils si vous êtes coincés dans une chambre à gaz.

Partie 6 : Hommage à Téofilo Stevenson ; Thierry Roland/Roger Garaudy : deux versions de la France ; révisionnisme/négationnisme ; De l’orthodoxie à la nouvelle religion juive ; lettre d’un juif non talmudo-sioniste ; suggestions de lecture.

 


 

 


 

 


 

Transcription de l’entretien

  • Partie 1
  • Partie 2
  • Partie 3
  • Partie 4
  • Partie 5
  • Partie 6

PREMIERE PARTIE

« On est parti là, alors ? Donc, il n’y a pas de gag aujourd’hui. »

Alors, on va parler du bilan des législatives pour ce qui nous intéresse, c’est-à-dire à mon avis, le seul parti d’opposition qui existe, qui est le Front national. Et en fait, malgré une énorme poussée en termes de nombre de votants, le résultat est quand même très, très faiblard, et montre bien comment le système de ce qu’on appelle la démocratie représentative verrouille totalement la démocratie. Puisqu’il y a deux élus.

Et puis surtout là, je vais revenir sur ma divergence, d’une certaine manière, avec Marine Le Pen, c’est qu’en fait, il y a deux élus en régions Sud, sur la ligne qui n’est pas intéressante du Front, qui est la ligne ethnique en gros, qui est le vote petit-bourgeois, le vote retraité anti-immigrés, globalement. Alors que ce qui aurait été intéressant, et je pense que c’était ce qui faisait le plus peur au système, c’est que Marine se fasse élire dans le Nord, sur une ligne sociale, comme candidate, sur le plan de la gauche sociale, à gauche de la gauche. Et là, elle a échoué.

Alors elle a échoué parce que tout le système, effectivement, était contre ça. C’est-à-dire que – je l’ai déjà expliqué la dernière fois et c’était d’ailleurs la mission du maçon Mélenchon, Mélenchon la truelle – c’est qu’en fait, le système bipartite gauche-droite.

Et on verra bien, par l’élimination de Bayrou et par d’ailleurs, l’utilisation de Mélenchon et de son maintien dans la marge d’une espèce d’impuissance, que tout le combat du système aujourd’hui, c’est de maintenir le bipartisme gauche-droite. C’est fondamental. Et dans cette vision là, ils veulent bien qu’il y ait une gauche de la gauche et une droite de la droite qui servent de forces d’appoint et d’auxiliaires. C’est-à-dire l’extrême gauche pour le PS et ce qu’ils appellent l’extrême droite pour l’UMP. Ça, ça leur va. Ce qui veut dire que l’élection à la limite de Collard dont on reparlera – je ne parlerai pas de Marion Maréchal, c’est encore un petit peu différent –, mais enfin l’élection de Collard, ce n’est pas gênant. Parce que c’est un candidat « à droite de la droite » avec des alliances, extrême droite-droite. Ça, ce n’est pas gênant pour le système.

Ce qui était gênant pour le système, c’était le vote Marine Le Pen sur une terre ouvrière qui bat un candidat socialiste en étant plus à gauche que lui sur la question sociale. Ça, c’est ce dont le système ne veut pas, parce que ça met en l’air tout le baratin antifasciste qui avait d’abord été monté par les staliniens pendant la guerre mais qui après a été récupéré par les trotskystes et qui veut que ce qu’il appelle l’« extrême droite », systématiquement, soit la « droite que la droite », c’est-à-dire plus patronale que le patronat, plus libérale que les libéraux. Ce qui était évidemment faux, puisque ce qu’eux-mêmes appellent l’« extrême droite », qui est souvent en fait du nationalisme révolutionnaire, de la troisième voie, sont systématiquement des mouvements sociaux qui, quelque part, ont continué l’analyse de Marx sur comment être le plus à gauche possible sur le plan social en fonction du processus mondialiste financier, etc.

Donc effectivement, pour que l’antifascisme reste une arme de destruction massive du système, comme l’antiracisme, il ne faut absolument pas qu’un candidat du Front national soit élu en terre ouvrière en étant élu par les ouvriers parce que candidat plus à gauche, sur le plan social, que le candidat de gauche officiel. Ça c’était ce dont le système ne voulait pas.

Et il a gagné, en faisant l’union sacrée contre Marine Le Pen avec le rôle qu’a servi Mélenchon la truelle – on peut y aller. Et c’est assez triste parce que, moi, j’aurais préféré évidemment un seul élu au Parlement mais dans le Nord social et qui aurait été Marine Le Pen, que deux élus dans le Sud ethnique. Donc, de ce point de vue-là, c’est un échec.

Et là où je vais lui faire une petite critique, c’est qu’elle a été battue pour 112 voix ou 117 voix. Ce qui est très, très peu. Or je sais, par mes informations, qu’elle a été battue parce que comme on le dit « les Arabes sont allés voter » au deuxième tour, contre elle, alors que normalement, ils restaient chez eux, notamment les vieux, etc. Ce qui veut dire que là, elle a payé, ce qui est à la fois triste mais moral, elle a payé pour sa ligne, totalement grossière, sur l’islam.

C’est-à-dire que son positionnement antimondialiste est totalement cohérent et subtil. Mais sa position anti-islam est une position finalement « droitarde » qui fait de l’amalgame. Notamment sur l’affaire Merah, elle a très mal réagi. Et je pense qu’elle a inutilement et bêtement humilié des gens qui font partie de ce que j’appelle la « droite des valeurs » qui sont les musulmans patriotes, les musulmans du quotidien, et que quelque part, elle vient d’être sanctionnée, parce que ces 112 voix qui lui ont manqué, ces 112 voix qui ont été contre elle, c’est-à-dire qui ont été du côté du candidat socialiste, c’est les voix des musulmans qui se sont déplacés spécialement pour voter contre elle. C’est tragique parce que si elle avait eu un positionnement sur l’islam comme le mien, qui est un positionnement sans concession et sans démagogie, de tendre la main aux musulmans du quotidien, au nom de la droite des valeurs, sur les valeurs du Front national : respect de la famille, du patriarcat, de la hiérarchie, de la transcendance, opposition au monde mammonique, etc., etc., elle aurait été élue. Là, elle a été battue, alors qu’elle pouvait surmonter le Merluchon la truelle, elle pouvait surmonter l’« union sacrée » contre elle. Et ce qui l’a fait chuter, en dernière instance, pour 112 ou 117 voix, c’est le vote musulman. Elle a bêtement insulté les musulmans en manquant de finesse dans son positionnement. Il n’est pas question d’être baboucholâtre, mais simplement d’être honnête et moral.

Elle a très mal joué sur l’affaire Merah. L’affaire Merah ne montre pas du doigt le problème musulman en France. Il montre en France le problème de la délinquance et de la complaisance envers la délinquance qui vient d’un vison américano-trotskyste des choses. Et elle vient surtout de la manipulation des services, au service du sionisme, car l’affaire Merah est une « opération », quoi qu’on en dise, est un montage, est une manipulation, quel que soit le rôle qu’il ait joué.

Marine Le Pen a très mal réagi sur cette question. Elle a eu une position qui n’est pas digne d’un chef d’État sur l’islam et les musulmans en leur déclarant la guerre assez globalement, même si certains prétendent le contraire, le message n’est jamais bien passé. Et ça lui a couté le fait de ne pas rentrer à la Chambre et de ne pas être élue justement en terre ouvrière sur sa ligne sociale. Ce qui est assez dramatique.

Et surtout, ce qui est très triste, c’est que, finalement, elle a fait le sale boulot, elle a fait le gros boulot – car elle a fait un énorme travail – pour faire entrer à la Chambre des députés un avocat mondain franc-maçon lifté, sur une ligne finalement petite bourgeoise, rentière, retraitée, plus ou moins anti-maghrébine, c’est-à-dire Front du Sud, qui est finalement – Le Pen père l’a bien remarqué d’ailleurs – assez catastrophique, parce que Collard n’a même pas sa carte du Front national.

Donc, Marine, finalement, a été punie par là où elle a péché, et c’est le seul endroit où elle avait péché – c’est son manque de précision sur son opposition à un certain islamisme et à certains musulmans qui sont, je le dis moi, des mauvais musulmans, et qu’elle a amalgamé. Et finalement, le système l’a baisée, parce que le système est très fort, puisque finalement, tout son travail a constitué à faire élire un franc-maçon droitard, avocat mondain assez louche, qui a un parcours assez louche, et qui ne pose aucun problème au système, en réalité, on va s’en rendre compte très, très vite.

Donc finalement, peut-être la seule satisfaction de ces législatives, c’est l’élection de Marion Maréchal-Le Pen dont je dirai simplement, pour en dire du bien, qu’elle relaie, elle, sur son blog, tous les mois, ma vidéo du moi. C’est un petit signe. Ce qui veut dire que mes vidéos du mois sont maintenant relayées par un élu de la nation, ce qui est quand même un bon signe. Et je l’en remercie.


Commentaire sur les commentaires du Commentaire des commentaires

Alain Soral – Oui, alors, je lis un peu les commentaires, bon en général, très sympathiques. Et puis il y a toujours des trucs qui reviennent, des trucs qui ne passent pas.

Alors je crois que les deux sujets, c’était sur Rousseau, quand j’avais bien expliqué la dernière fois qu’il n’y a pas de « bon sauvage » chez Rousseau. Dans la pensée de Rousseau, ça n’a pas de sens, l’idée du bon sauvage. Enfin, c’est une mauvaise interprétation. Il y a peut-être une phrase de Rousseau qui prête un peu le flanc. Donc je vais repréciser cette question, notamment pour des amis royalistes parce que c’est toujours embêtant de voir que Rousseau est très brutalement attaqué comme un penseur des Lumières, ce qui veut dire penseur libéral, puisque « les Lumières », c’est le libéralisme à la française. C’est la transposition française du mouvement libéral anglais, d’une certaine manière. Et on se rend bien compte grâce d’ailleurs au travail de Marion Sigaut, notre camarade [Turgot ou l’avènement du libéralisme : la fin de l’Ancien-Régime, egaliteetreconciliation.fr], qu’en fait, les Lumières ont amené en France le libéralisme, et que c’est ce qui a détruit la monarchie.

Ce n’est pas l’absolutisme royal qui a été mis à bas parce qu’il était justement absolutiste, puisque ça n’existait pas. C’est qu’en fait, à travers les Lumières et les Encyclopédistes, ça a été finalement le triomphe de la pensée libérale, et surtout du libéralisme social. On le voit avec la Loi Le Chapelier, etc. Et c’est ça qui est systématiquement occulté.

Et Rousseau n’est pas dans ce complot, je dirais. Il est très au-dessus de ça. Il est comme je l’ai dit, comme Nietzsche. C’est un penseur complexe, ambivalent, qui excède toujours les catégories gauche-droite, progressiste-réactionnaire, etc. Donc je vais revenir là-dessus, premier sujet.

Et le deuxième sujet, c’était sur le philosémitisme. Alors chaque fois que je dis qu’il n’y a pas de philosémites avant 1945, on me sort toujours. Alors la dernière fois sur Tolstoï, on a encore insisté. Alors je vais repréciser encore. Et là on m’a dit sur Nietzsche : Nietzsche philosémite ! Alors je vais bien creuser le sujet parce que c’est assez amusant. C’est un truc à double détente, le philosémitisme de Nietzsche.

« Rousseau était avant tout un penseur des Lumières. »

Un royaliste acharné


Donc, « Le bon sauvage de Rousseau » (suite et fin) :

« Il n’y a pas de bon sauvage chez Rousseau. Ça ne veut pas dire que l’homme est naturellement bon. Simplement que le mal qui est une valeur morale n’existe pas à l’état de nature. Le lion ne fait pas de mal à la gazelle, il la mange. La question du bien et du mal naît donc avec l’homme civilisé, c’est-à-dire quand celui-ci s’élève par l’histoire au dessus des instincts pour devenir un être collectif soumis à la question morale. Là, seulement, naît la question du bien et du mal, à la sortir de l’innocence. Avant, à l’état de nature, cette question n’a pas de sens. Ce qui veut dire que la question du bien comme du mal sont à chercher, non dans la nature de l’homme ni bon ni mauvais, ou potentiellement les deux, mais dans la société qui oriente ces potentialités par ses valeurs. Et que c’est là qu’il faut mener le combat. »

Bref, c’est une question philosophique sérieuse. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’en fait, Rousseau a inauguré ce qu’on appelle la pensée de l’histoire. Avant, il y a la pensée religieuse, c’est-à-dire l’idée du péché originel, par exemple. L’homme est marqué par le péché originel. C’est la croyance des catholiques. Et de l’autre côté, il y a la pensée qui est celle de Voltaire, la pensée antireligieuse qui dit : il y a une nature humaine, donc l’homme est un animal ; alors c’est de savoir, après, s’il est bon ou mauvais, etc.

Et Rousseau introduit une troisième façon de penser qui est la façon de penser moderne révolutionnaire et qui n’est ni la pensée Dieu ni la pensée Nature, mais qui est la pensée Histoire comme processus où c’est l’homme, quelque part, qui se fait lui-même, comme être collectif, être moral, être social. Et cette explication, je l’ai donnée la dernière fois en lisant De l’état civil. C’est pour ça que Rousseau est le très grand penseur de la modernité, puisqu’il introduit la pensée historique, c’est-à-dire ni pensée religieuse ni pensée naturelle. Et tous les penseurs lui doivent quelque chose, ceux qui sont passés derrière lui : Kant, Marx, mais même le Nietzsche de la Généalogie de la morale et évidemment, La Raison dans l’Histoire, Hegel. C’est-à-dire que toutes les pensées après Rousseau sont historicistes. Et c’est lui qui a inventé ça dans ce génial bouquin dont j’oublie à chaque fois le titre qui est :

ERTV – Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes.

Alain Soral – Voilà, le Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes. La pensée comme processus historique et l’homme comme processus historique en cours, toujours en cours.

Donc de dire l’homme est-il bon ou mauvais ? C’est dans sa nature. On peut tout faire dire à la nature. Et l’homme est celui justement qui est un animal social et culturel. Et ce qui veut dire que le combat du bien et du mal est à mener dans la société. C’est le combat des valeurs. Et l’excuse de la nature ou même l’excuse de la religion, péché originel ou animalité de l’homme, est une approche très, très médiocre et très, très faiblarde pour aborder la question du bien et du mal.

Donc, je vais finir là-dessus. Ce qui veut dire que la philosophie est une question très sérieuse et que Rousseau est un très grand philosophe, qui inaugure l’ère moderne de la philosophie, et qui amène à tous les grands penseurs d’après lui. Et qui fait que Voltaire est un petit penseur libéral.

Et sinon, il y a la religion. Mais on n’est pas dans le concept. C’est-à-dire le péché originel et l’homme à l’image de Dieu, etc., etc. C’est autre chose. Et Rousseau, donc, n’est ni un penseur religieux ni un penseur de la Nature. C’est un penseur de l’historicité totale. C’est pour ça qu’il est prékantien, prémarxiste, préhégélien, prénietzschéen. Et que c’est le maître de tous les penseurs. Et il n’est pas réductible, surtout pas, à un penseur libéral, à un penseur des Lumières, à un Encyclopédiste. Les Encyclopédistes le détestaient, faut pas oublier.

« Nietzsche aussi était philosémite ! »

Je cherche les philosémites d’avant 1945

Nietzsche est un penseur subtil. Il s’oppose beaucoup à la brutalité de la pensée prussienne émergente et effectivement à l’antisémitisme prussien. Nietzsche est un penseur – exactement d’ailleurs comme Rousseau – est un penseur ambivalent. Ce n’est pas un penseur à système. C’est un penseur qui voit et qui anticipe la contradiction des systèmes dominants à venir et des systèmes des autres. Mais lui-même ne produit pas de système. Ce qui veut dire qu’il y a un Nietzsche de gauche et un Nietzsche de droite. Il n’est pas lui-même cohérent. Il est cohérent dans les critiques qu’il fait des incohérences des autres. Mais lui-même ne produit pas de système. Il y a le Nietzsche de gauche de Michel Onfray, et il y a le Nietzsche de droite des nazis. Tous les deux existent. Il y a aucun problème. Il y a un Nietzsche racialiste, et puis il y a un Nietzsche de gauche qui est plus… Je vais laisser ça à Onfray, c’est plus son truc.

Mais le Nietzsche de gauche existe. Le Nietzsche de droite existe. Et à chaque fois dire : Nietzsche n’est pas de droite parce qu’il y a un Nietzsche de gauche, ou : Nietzsche n’est pas de gauche parce qu’il y a un Nietzsche de droite. Il y a les deux. Nietzsche est un penseur critique. Ce n’est pas un penseur à système. C’est un penseur d’intuitions, ce n’est pas un penseur vraiment de concepts. C’est un penseur d’aphorismes. C’est un atypique. Et surtout avec un style très impressionnant, avec un pied presque dans la poésie. Il est dans la tradition presque des philosophes artistes. Mais ce n’est pas un penseur à système. C’est pour ça d’ailleurs que les penseurs qui aiment les philosophes à système parfois le méprisent. Ceux qui aiment Marx et Hegel ne savent pas trop où mettre Nietzsche. Mais bon, je veux clore là-dessus.

Maintenant, sur le philosémitisme de Nietzsche. Donc Nietzsche était antiprussien, profrançais, ce qui veut bien dire quelque chose. Et même à la fin de sa vie, par fâcherie envers Wagner dont il était un grand admirateur, Wagner qui est un antisémite carabiné. On verra, puisque maintenant on va faire « les antisémites du mois », c’est un génie de la musique, effectivement de l’art total – c’est lui qui a inventé l’art total et l’œuvre la plus longue de l’histoire de la création artistique, il faut le savoir [cf. La Tétralogie] – et un antisémite carabiné.

C’est-à-dire : antisémitisme égale abruti, imbécile, crétin, etc. Très difficile à vendre quand on a une vraie culture. Ça j’y reviendrai régulièrement.

Et donc à un moment donné, Nietzsche qui était l’ami de Wagner, se fâchant avec lui, prend partie, à la fin de sa vie, avant de devenir fou, pour Bizet et la légèreté française, c’est-à-dire pour Carmen contre le Parsifal de Wagner. Donc, il y a aussi une dimension humaine de colère, etc.

Maintenant je vais revenir à. Effectivement Nietzsche est un grand admirateur des juifs. Il l’a écrit plusieurs fois. Mais pourquoi les admire-t-il ?

Pour leurs capacités de haine et leur constance dans leur volonté de domination. Première chose. Deuxièmement, pour le fait qu’ils ont vaincu en tant que peuples de prêtres le Romains, c’est-à-dire des guerriers, par la manipulation sémantique et l’apologie du faible, et qu’ils ont été des corrupteurs. Il admire leurs capacités à avoir fait triompher ce qu’il appelle le « mal », par rapport à sa pensée du surhomme. C’est-à-dire les êtres faibles qui arrivent, par la dialectique, à imposer les valeurs qui détruisent le monde du bien de la virilité et de la force.

Virilité : très important, on y reviendra tout à l’heure.

Donc il aime, il est « philosémite » que pour des mauvaises raisons par rapport aux valeurs obligatoires universelles de 1945. Le mot qui revient systématiquement chez Nietzsche quand il parle des juifs, c’est leur « inextinguible capacité de haine ». Il les identifie bien comme le peuple de la haine.

Et pour ceux qui ne me croient pas, il suffit d’aller dans cet excellent bouquin de Blanrue qu’on va rééditer, Le monde contre soi. Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme. Et vous avez, sur Nietzsche, vous avez trois pages de citations qui montrent effectivement qu’il admire les juifs pour leur « inextinguible capacité de haine ». Il parle même de :

« C’est grâce à la faculté qu’ils ont de mépriser l’homme. C’est Rome contre le Judée, la Judée contre Rome. Il n’y eut point jusqu’à ce jour d’événements plus considérables que cette lutte, cette mise en question, ce conflit mortel. Rome sentait dans le juif quelque chose comme le contre-nature par excellence, un monstre placé à son propre antipode. À Rome, on considérait le juif comme un être convaincu de haine contre le genre humain ».

Vous voyez ! Donc pour les crétins – parce que c’est les commentaires des commentaires – qui continuent à me dire : « Vous vous trompez, Nietzsche était philosémite comme Tolstoï était philosémite. »

Évidemment, ce ne sont pas des antisémites carabinés. Les antisémites carabinés sont rarissimes en réalité. Même Adolf Hitler est très subtil dans ses propos sur les juifs, quand on veut bien le lire.

Mais Nietzsche aimait et respectait les juifs pour des raisons aujourd’hui totalement antisémites, comme peuple à la haine inextinguible et dont la force a été la destruction du monde du bien, qui est le monde de Rome, et dont la capacité inouïe et remarquable est sa capacité à mépriser l’homme. Donc pour ceux qui veulent continuer à m’emmerder sur les philosémites d’avant-guerre, je vais continuer à les remettre à leur place, systématiquement. Je pense qu’on peut d’ailleurs enchaîner, je crois, sur [l’antisémite du mois].



L’antisémite du mois (retrouvez-les tous !)

Alain Soral – Oui, alors l’antisémite du mois. D’ailleurs, il y en a tellement, que comme je ne suis pas sûr de vivre encore très longtemps, je ne tiendrai pas. Donc je vais en faire plusieurs par moi. Donc là, j’ai fait Nietzsche, le « philosémite antisémite ». Qu’est-ce qu’on avait d’autre ?

ERTV – Dostoïevski.

Alain Soral – Alors là, oui, je vais aborder Dostoïevski, génie de la littérature, Russe ; on ne peut pas dire que ce soit un abruti et un crétin. Alors je vais vous lire une phrase de Dostoïevski que j’ai prise dans cet excellent bouquin de notre ami Félix Niesche qui s’appelle Ex-France que nous éditons et qui parle de tas de choses. Ce sont des petits textes, des texticules. Mais c’est excellent. Et là, j’y ai trouvé justement une citation de Dostoïevski :

« Il me vient parfois en tête une fantaisie. Que se passerait-il en Russie, si au lieu de trois millions de Juifs qui s’y trouvent, il y avait trois millions de Russes et quatre-vingts millions de Juifs ? Que seraient-ils devenus chez eux, ces Russes, et comment auraient-ils été traités ? Les auraient-ils mis sur le même pied qu’eux-mêmes ? Leur auraient-ils permis de prier librement ? N’en auraient-ils pas fait tout simplement des esclaves ? Ou bien pire encore, ne leur auraient-ils pas tout simplement arraché la peau ? Ne les auraient-ils pas massacrés jusqu’à la destruction complète comme ils l’ont fait avec les autres peuples de l’Antiquité aux temps de leur histoire ancienne ? Le youpin, sa banque, dirige maintenant tout : l’Europe, l’instruction, la civilisation et le socialisme. Quand toute la richesse de l’Europe disparaîtra, restera la banque du juif et sur l’anarchie s’élèvera l’Antéchrist. »

Alors maintenant on peut me dire : bon ben, Dostoïevski, c’est un Russe, c’est un allumé !

Alors là, je vais enfoncer encore le clou. Parce que, comme ça, je pense que les commentaires après vont se clamer, commentaires intelligents. Je vais vous prendre un français inattaquable, socialiste, et socialiste du socialisme représentatif à la française, même pas un socialiste révolutionnaire, un Proudhon, etc. : Jean Jaurès. Jean Jaurès, hein ! Alors, je vais vous lire un extrait d’un discours de Jean Jaurès dans un meeting socialiste de juin 1898, tout ça est tracé, au Tivoli-Vaux Hall, consacré au Congrès de Stuttgart. Jean Jaurès :

« Nous savons bien que la race juive, concentrée, passionnée, subtile, toujours dévorée par une sorte de fièvre du gain quand ce n’est pas par la fièvre du prophétisme, nous savons bien qu’elle manie avec une particulière habileté le mécanisme capitaliste, mécanisme de rapine, de mensonge, de corruption et d’extorsion. »


Citation de Jean Jaurès. Donc là, je pense que Monsieur Prasquier devrait demander qu’on enlève Jean Jaurès, qu’on le raye de la carte, c’est-à-dire qu’on supprime toutes les rues Jaurès de France, tous les lycées, etc., etc. C’est du lourd. Alors maintenant, deuxième citation de Jaurès, au cas où vous penseriez que ça serait dans un moment de folie. C’est sur la question juive en Algérie. Donc là on est le 1er mai 1895. Donc, c’est 25 ans après le décret Crémieux. Pour ceux qui veulent s’instruire, qu’ils cherchent ce qu’est le décret Crémieux et le rôle que ça a joué en Algérie, notamment, dans la relation des colons Français chrétiens avec les indigènes musulmans, etc. Donc deuxième citation de Jean Jaurès :

« Dans les villes, ce qui exaspère le gros de la population française contre les Juifs, c’est que, par l’usure, par l’infatigable activité commerciale, et par l’abus des influences politiques, ils accaparent peu à peu la fortune, le commerce, les emplois lucratifs, les fonctions administratives, la puissance publique. »

Jean Jaurès, éditorial politique de La Dépêche, Journal de la Démocratie, mercredi 1er mai 1895, numéro 9751, intitulé « La question juive en Algérie ».

Donc maintenant si quelqu’un veut encore me défier sur les philosémites d’avant-guerre, j’en ai comme ça jusqu’à la fin des temps, des citations. Maintenant, je pense qu’on peut changer de sujet.


DEUXIEME PARTIE


« Donc j’ai perdu le fil là, c’est. »

Le/la con(ne) du mois

Oui, le con du mois, oui. On est obligé de garder nos rubriques pour être un peu constant. Alors ce coup-ci, j’ai hésité entre trois personnages.

Mélenchon pour être allé défier Marine à Hénin-Beaumont.

Caroline Fourest parce que j’ai vu une longue conférence où elle se présente comme militante antiraciste, une longue conférence en Israël, au côté de Finkielkraut, où elle vient en tant que militante antiraciste [juin 2012], au moment où, en Israël, on est en train de ratonner et de chasser les Noirs pour leur couleur de peau, c’est intéressant.

Et le troisième que je vais finalement choisir parce qu’il y a longtemps que je l’épargne, et que je pense que c’est intéressant de traiter le sujet, notamment parce que le fil rouge de mon intervention ce mois-ci va être sur la dévirilisation, l’émasculation, la féminisation, comme aussi stratégie de destruction d’une certaine intelligence, droiture traditionnelle. C’est intéressant.

Je vais prendre donc Ardisson comme con du mois parce que – on va le mettre dans la post prod – il a donné, je crois, récemment, une interview en disant que son problème, c’était qu’il était trop gentil et que notamment il avait commis l’erreur de gentillesse de donner, presque par accident, la parole à des gens comme moi et Dieudonné.

Alors là, on est vraiment sur quelque chose de tragique, qui rejoint la domination que nous subissons actuellement et dont je parle régulièrement, et que j’ose – je dirais même pas affronter – mais que j’ose simplement nommer, parce que, finalement, je la subis. Et j’ai simplement le courage de la subir « de mauvaise grâce », simplement.

C’est qu’Ardisson, aujourd’hui, après avoir été humilié et soumis, se comporte exactement comme ce qu’on appelle les « retournés ». C’est-à-dire qu’aujourd’hui, il fait le tapin, il donne des gages, et d’autant plus de gages qu’il a des choses à se faire pardonner. Et alors quand il intervient il dit effectivement : « J’ai commis l’erreur de donner la parole à Soral et à Dieudonné. »

Alors là, je vais quand même rappeler – c’est pour ça que c’est un peu le con du mois, parce que c’est facile pour moi de lui répondre, et dans le microcosme, tout le monde sait ce que je vais dire – c’est que d’abord, Ardisson était mon employeur. J’ai travaillé pour lui pendant des années. Je le connais depuis le début des années quatre-vingt, et il sait, je sais, et il sait parfaitement que je sais qui il est. Il se faisait appeler l’« homme en noir », rive droite. Donc il se la jouait « monarchiste de droite », réactionnaire. Il s’habillait en noir –l’« homme en noir » –, référence au noir : c’est fascisme italien.

D’après des infos, ça reste à vérifier, le deuxième prénom de son fils serait Benito. Et il était évidemment comme tous les gens qui ont une posture catholique traditionnelle monarchiste, il était un antisémite carabiné. Nous en parlions souvent au téléphone. Il disait : « Les Russes, Moscou. » Il ricanait. Il m’a invité, comme vous pouvez le vérifier, à toutes ses émissions quand j’ai sorti mes Abécédaire, Misères du désir. C’est même lui qui faisait mes ventes. Et c’est une des raisons pour laquelle il a été dégradé comme le capitaine Dreyfus mais à l’envers et qu’il a perdu le service public et qu’il a été dégradé sur Canal +, à condition d’ailleurs, qu’il se soumette et qu’il demande pardon, d’une certain manière. Il l’a fait en faisant le procès médiatique de Dieudonné, on a les extraits très clairement, et en disant dans ce procès qu’il ne m’inviterait plus jamais. Alors que nous nous tutoyions depuis des années et des années. Et que quand il m’invitait, on se parlait d’abord au téléphone sur les portables et on mettait au point comment il allait m’aider à propager mon discours.

Car en fait Ardisson est exactement comme l’est Taddeï aujourd’hui. Ça a toujours été un type qui n’avait pas le courage de dire ce qu’il pensait, mais qui aimait bien le faire dire par les autres. Et il m’invitait pour que je puisse propager cette pensée qui était aussi la sienne et qui est une pensée de résistance néo-traditionnelle et qui, par définition, montre du doigt une certaine communauté dominante que tous les penseurs cohérents, sur les valeurs que je défends, ont montré du doigt, avant moi, tant que c’était encore possible et qu’on ne risquait pas la mort sociale, économique, mondaine et voire physique.

Donc ce qui est triste, parce que, là, j’en fais un cas d’école. Je ne m’attaque même pas à Ardisson. C’est une épave. Mais c’est que dans ce système de domination aujourd’hui, qui est de la domination non pas frontale et virile mais domination indirecte et triangulaire, ça produit de la terrible laideur morale. C’est-à-dire des êtres qui déchoient, qui sont systématiquement des collabos, où finalement ceux qui font le sale boulot sont ceux qui ont le plus à se reprocher car ils ont été retournés, exactement comme certains services de police se servent des pédophiles, comme on manipule – l’affaire Merah – des petits dealers et des petits voyous pour les retourner, pour leur faire faire le sale boulot, etc. On est dans cette logique abjecte où, finalement, les êtres qui ont essayé de résister, sont brisés, retournés, pour désigner à la vindicte leurs anciens amis qui ont eu le courage de garder la ligne, etc.

Donc si je veux m’amuser, je dirai que ça me fait marrer quand Ardisson dit que les deux personnes qu’il n’invitera plus jamais, c’est Dieudonné et moi. Car je dirai que les raisons pour lesquelles Ardisson ne m’invitera plus, c’est notamment ma pensée. Et que sur cette pensée-là, Ardisson a été mon maître. C’est un type qui était fier d’exhiber, à l’époque, dans sa bibliothèque du deuxième étage, les Annales révisionnistes dont il avait l’intégralité.

Donc, je dis : Thierry, tu sais que je le sais, je le sais. Donc quand tu me craches à la gueule, bon ben, là je m’amuse un peu. Je rappelle effectivement qui tu es. Que la différence entre toi et moi, c’est juste la lâcheté, la soumission, exactement comme la différence entre Jamel Debbouze et Dieudonné, c’est la lâcheté et la soumission. On a tous les extraits de Jamel Debbouze qui dit : « Dieudonné est le meilleur. Il ose dire tout haut ce que nous pensons tout bas. » Etc. Et quand on voit maintenant qu’il fait le sale boulot en l’appelant le « Dark Vador du comique », etc. Les initiés et nos maîtres savent exactement qui est Ardisson, qui est Jamel Debbouze. Et ils jouissent comme un chat avec une souris de leur faire faire le sale boulot, exactement je pense, comme Louis XI jouissait, quand il descendait, vous savez, ses prisonniers politiques dans ces petites cages qu’on appelait les fillettes, pour s’en servir comme conseillers contre ceux qu’il n’avait pas encore réussi à soumettre, anciens alliés de ceux qui étaient dans les cages. Enfin, on est dans ce monde abject.

Pour en revenir à Caroline Fourest

Quand je parle de ce monde de la dévirilisation, de ce monde où systématiquement nos dominants règnent par une violence indirecte, en cooptant, en manipulant, des retournés, mais aussi des tarés, des imbéciles, des dégénérés, on est là, par rapport à un monde traditionnel, dans un monde où, systématiquement, on règne à travers : des lesbiennes hystériques – il suffit de regarder dans les pensées traditionnelles, dans les religions, Sodome et Gomorrhe, etc. – ; à travers des traîtres ; des féministes hystériques ; des homosexuels revendiqués.

Je rappelle quand même que l’homosexualité se définit par la sodomie. Il faut quand même… Voilà. Et que c’est ces gens-là qu’on met comme kapos du grand camp pour humilier, châtier les autres. Les SS, eux ne rentreront pas eux dans le camp, comme on le sait, se tenant à l’extérieur et faisant faire le boulot par les kapos qui sont des prisonniers qui châtient, humilient les autres, pour des petites gratifications.

Et ce qui est marrant, c’est que la Caroline Fourest – on mettra des extraits de la vidéo – va en Israël en tant que combattante antiraciste alors qu’en réalité, elle est une militante féministe, lesbienne hystérique dont un des actes majeurs est d’avoir organisé, payée par la ville de Paris de – on sait, voilà, la mairie de Paris – Monsieur Delanoë, un festival de films lesbiens interdit aux hommes, par exemple, voyez [Festival international du film lesbien & féministe de Paris. Quand les lesbiennes font du cinéma. www.cineffable.fr].

Donc on est bien là, à mon avis, dans ce que j’appellerais une pensée pathologique. Il y a quelque chose d’ailleurs, dans sa manière de s’exprimer, d’hystérique. Pour moi, il y a une analyse clinique à faire, en dehors de la logorrhée, des mensonges et des contradictions, qui sont faciles à établir sur la durée.

Parce que le boulot de Caroline Fourest a été d’attaquer Tariq Ramadan pendant des années, et là, récemment, elle a dit qu’il fallait être du côté d’Al-Qaïda en Libye contre Kadhafi qui était un laïc, selon ses catégories, qui mettait en avant les femmes, et qui aidait les femmes à accéder aux hauts postes. Alors qu’aujourd’hui, nous sommes dans un régime de charia. Quand elle dit qu’on doit être avec Al-Qaïda en Libye, elle fait le tapin, pour, je pense que son supérieur hiérarchique est sans doute Bernard-Henri Lévy. On a un sayan de la communauté dominante, avec ses petits employés.

On pourrait parler aussi par exemple de Yann Moix qui a, je le rappelle – là je vais m’amuser un peu parce que c’est une peu le jour où on va balancer un peu avec plaisir – Yann Moix, qui a préfacé le bouquin de Blanrue sur l’antisémitisme [Paul-Éric Blanrue, Le Monde contre soi], on peut le montrer. Et il faut savoir que Yann Moix était un des meilleurs amis de Paul-Éric Blanrue, Paul-Éric Blanrue qui est le secrétaire on va dire, presque celui qui reprend la suite de Faurisson, c’est-à-dire qui assume d’être un révisionniste, il l’est. Yann Moix a préfacé le bouquin de Blanrue, il était son ami. Yann Moix aujourd’hui travail, est un des chiens d’attaque de Bernard-Henry Lévy, et il est tenu par la communauté organisé, parce que quand il était jeune à Sciences Politiques, il a produit des écrits révisionnistes. Il faut le savoir. On a les preuves, par son frère notamment, par – comment il s’appelle d’ailleurs ? –, par Nabe, qui d’ailleurs ne sort pas ses dossiers ; sans doute il les garde en réserve.

Donc on a là, dans ce monde de dévirilisation et d’inversion des toutes les valeurs, des gens qui dominent par une domination toujours indirecte et cachée, en se servant, pour faire le sale boulot, de gens déchus, dévoyés, dans la pathologie évidente. On a dit Ardisson. On a dit Moix.

Alors je ne sais pas si Bernard-Henri Lévy sait que Moix est un ancien révisionniste et dont le meilleur ami était le bras droit de Faurisson. Je ne sais pas s’il le sait ? Sans doute le sait-il. Et il en jouit d’autant plus. Car je crois qu’il y a la jouissante cruelle du chat qui joue avec la souris. Et je pense que j’ai identifié cette jouissance d’agiter des marionnettes retournées.

Toujours pour en revenir à Caroline Fourest…

Donc Caroline Fourest qui aurait pu décrocher le pompon ce mois-ci mais qui a été battue par Ardisson, effectivement pendant qu’elle fait son petit numéro en Israël avec Finkielkraut sur : qu’elle est militante antiraciste, etc., etc. Et c’est pour ça qu’elle combat, je ne sais pas quoi, l’islam radical, on a une situation très étrange et très inquiétante en Israël où aujourd’hui il y a une volonté politique au sommet de l’État et de la représentation officielle – pas des mouvements extrémistes – Netanyahou, etc., de chasser les Noirs d’Israël en tant que Noirs, car Israël est une État effectivement qui revendique une ethnicité et un racialisme. Il n’y a aucun problème.

L’État d’Israël pratique le droit du sang intégral, ce qui nous est totalement interdit à nous, à qui nos élites maçonniques ont imposé le droit du sol intégral qui est une absurdité totale. Ça n’a jamais existé dans l’histoire humaine. Et qui fait que par exemple, qu’un touriste africain qui va aller visiter Pékin, si par hasard, sa femme accouche à Pékin, son enfant noir sera chinois. Racontez ça à un chinois, il va éclater de rire. Il pense que c’est une plaisanterie, voyez.

Et pareil, je peux le dire autrement. Si moi et ma femme allons en vacances en Algérie – ce qui serait assez original parce que ce n’est pas un lieu de tourisme – et que ma femme, par hasard, accouche en Algérie d’un enfant, cet enfant ne va pas être automatiquement Algérien. Or dans la France, c’est ce qu’on nous impose, et notamment qu’on nous impose comme quelque chose d’évidence. C’est-à-dire que quiconque pond un gosse en France, ce gosse est Français, qu’il soit noir, jaune, etc. Enfin voilà.

Alors ce qui est marrant, c’est que ceux qui nous ont imposé ce processus de destruction de ce qu’on peut appeler un peuple et une nation. C’est un processus de destruction dont on paye aujourd’hui le prix, par l’attitude de l’équipe de France de football, on va le voir, et qui va nous amener lentement à la Yougoslavie. On est dans la phase préliminaire de la balkanisation effective de la France. On le voit par l’équipe de France de football, son attitude en ce moment, etc. On y reviendra un peu. Donc j’ai perdu le fil, là.

Fourest, c’est, soit elle est totalement idiote, soit elle est totalement malhonnête. Mais voilà, quand elle va parler d’antiracisme en Israël au moment où Israël pratique la purification ethnique pour des questions de race, contre les Noirs, là on est au bout, du bout du mensonge et de la contradiction. Voilà, c’était pour finir. J’ai fait Fourest, j’ai fait Ardisson.

Et Mélenchon ?

Bon ben, c’était petite quenelle finale. C’était juste pour dire voilà, il avait voulu aller défier Marine Le Pen en terre ouvrière. Il a fait moins de deux fois moins de voix qu’elle, je crois, dans un bastion ouvrier. Ce qui veut bien dire que les ouvriers savent, sans aucun conteste, que de Marine Le Pen ou de Mélenchon, celui qui est le plus proche des ouvriers, est bien évidemment Marine Le Pen. Ça a été sanctionné par le vote. Et je le rappelle, Mélenchon est un franc-maçon socialiste en mission, qui sur toutes les questions sérieuses, on l’a vérifié, est toujours du côté impérial, toujours : sur la question libyenne, sur la question israélo-palestinienne, sur la question iranienne, sur la question syrienne, sur Maastricht. Toujours, toujours, toujours, du mauvais côté, selon moi, et du bon côté selon l’Empire.

C’est pour ça qu’il a les médias avec lui, qu’il a ce traitement de faveur. Et il est une espèce de personnage qui a pris la place de Besancenot, parce que Besancenot avait été disqualifié par ses contradictions grossières. Mélenchon est un petit niveau au dessus. Sur la question sociale, il est un peu moins dans les contradictions grossières. Il s’adresse à un monde un peu plus adulte. Mais comme on l’a montré par les affiches, par sa clientèle, Clémentine Autain, ses sbires-là, il n’y a pas d’ouvriers chez Mélenchon. Il y a des profs droits-de-l’hommistes. Il y a des trotskards. La classe ouvrière n’est pas chez Mélenchon. Et d’ailleurs, pour faire la dernière remarque, le Front de gauche a été récemment obligé de sanctionner et d’exclure, plus ou moins, trois personnages pour soralisme. C’est-à-dire que finalement les moins cons du Front de gauche diffusent mes vidéos, partagent certains de mes points de vue, et sont sanctionnés. Moi je ne vire personne de mon mouvement, mais eux ont été châtiés. J’ai les noms, je crois. On va les dire.

ERTV – Y’a René Balme.

Alain Soral – Alors il y a René Balme qui a tété châtié pour soralisme.

ERTV – Serge Uleski.

Alain SoralSerge Uleski. Et le troisième.

ERTV – Philippe Marx.

Alain Soral – Et Philippe Marx. Ce sont trois mélenchoniens, mélenchionards – je ne sais pas comment on dit – qui ont été châtiés pour soralisme. Alors je leur dis : allez jusqu’au bout de votre travail critique. Soyez vraiment courageux. Rejoignez nous parce que de toute façon, Mélenchon finira comme Besancenot. Donc gagnez du temps. Rejoignez-nous maintenant.

TROISIEME PARTIE

Alain Soral – Tiens, tu pourrais lire la phrase qu’il y a d’écrite, là ?

ERTV – Macho : gros con pitoyable dont on a dit depuis trente ans à peu près tout le mal possible, mais aussi : mâle pudique à l’ancienne, qui respectait sa mère, protégeait sa femme et se sentait responsable de ses enfants. Soit le contraire de la demi-fiotte actuelle si fragile et toujours à sa propre écoute, dont les femmes avouent avoir de plus en plus de mal à se satisfaire.

Alain Soral – Voilà, c’est une citation d’un de mes bouquins et ça donne la définition positive du macho, car il y a toujours, dans le monde qui est par définition ambivalent, de la définition positive et négative de chaque chose. Donc quand je réhabilite le macho, je réhabilite le macho pour cette raison-là.

Nouvelle loi sur le harcèlement sexuel

Oui, alors là on est sur. La loi sur le harcèlement sexuel, c’est typiquement ce qu’on appelle les mesures de gauche sociétales. C’est-à-dire que la gauche a renoncé au social, a abandonné la classe ouvrière, s’est ralliée au mondialisme et donc accompagne de façon faux-cul mais systématiquement depuis 1983 toutes les mesures antisociales qui produisent ces inégalités de plus en plus accrues [cf. « Le tournant de la rigueur » en 1983] et a besoin de temps en temps de donner le change. Et on a ce glissement de la gauche sociale vers la gauche sociétale. Donc c’est toujours : droits des homosexuels, droits des femmes.

Attention ! « droits des femmes ». Ces gens-là ont rétabli le travail de nuit des femmes ! Mais par contre, c’est des petits trucs sur notamment le harcèlement sexuel. Donc là, c’est la priorité du gouvernement et qui consiste toujours, systématiquement, à remplacer la lutte des classes qui existe et qui est effective et aggravée aujourd’hui, par la lutte des sexes. On fait effectivement des hommes, des prédateurs. Toujours désigner du doigt l’homme, l’homme comme prédateur alors que c’est souvent un ouvrier lui-même mis au chômage, d’ailleurs pas par des femmes, mais par l’oligarchie. Et de faire de la femme une victime, c’est-à-dire l’idiote utile du système qui pense effectivement qu’elle combat pour le progressisme en cautionnant ces bêtises.

Et surtout je vais le dire en dernière instance, il y a réellement du harcèlement sexuel, ça existe. Et le seul remède au harcèlement sexuel, c’est le plein emploi. C’est assez facile à démontrer. Dans une période de précarisation de l’emploi, on a très peur de perdre son travail. Et le petit chef le sait. Et quand il vous met la main au cul, ce qui fait que, vous, femme, vous ne pouvez pas lui mettre une gifle, c’est que si vous perdez votre emploi, parce qu’il vous persécutera, il vous chassera, vous ne retrouverez pas de travail. En période de plein emploi, aucun petit chef ne peut se permettre de mettre la main au cul d’une subalterne ni d’abuser de la promotion canapé.

Donc, comme une fois de plus on revient à Rousseau, la question morale se règle par la question sociale. Si on veut éviter le harcèlement sexuel, il faut se rapprocher du plein emploi. Et ce qui produit une augmentation sans doute sensible du harcèlement sexuel sur le lieu de travail, c’est la précarisation de l’emploi, le chômage de masse, et le fait qu’aujourd’hui, le travailleur est systématiquement un travailleur précaire. Et on voit que l’Europe et les mondialistes vont bientôt faire sauter en France le statut du CDI pour généraliser le CDD.

La réforme. Le plan de bataille des financiers

« C’est regrettable pour François Hollande mais la nécessité d’une libéralisation du marché du travail est le résultat direct d’une appartenance de la France à la zone euro. Aussi ne peut-on avoir l’une sans avoir l’autre. »

[Nicolas Doisy, le « chief economist » de Cheuvreux, premier broker indépendant en actions européennes, filiale du Crédit Agricole. Avec des bureaux dans quatorze pays, à Tokyo, San Francisco, Amsterdam, Boston, il conseille 1200 investisseurs institutionnels, notamment anglo-saxons – notamment des fonds de pension et des banques. Mars 2012]

Et ça sera une des choses que sera obligé de faire Hollande à son corps défendant. Et que le remède au harcèlement sexuel, c’est le plein emploi. Et là, on est face à ce mensonge total, à l’absurdité de cette loi, cette stupidité, cette désignation de l’homme effectivement, et surtout cette destruction à travers l’homme, de la virilité, et aussi de la virilité intellectuelle.

Car il faut avoir une certain virilité intellectuelle pour sortir cet argumentaire, cette concaténation, cet enchaînement intelligent de concepts qui veut bien dire que la question morale se règle par la question sociale et que le vrai remède au harcèlement sexuel, c’est le plein emploi. Je viens de vous faire la démonstration, voyez.

La féminisation, l’hystérisation dont Caroline Fourest est une des démonstrations, la mise au ban et au rencard d’intelligences supérieures comme la mienne, fondées sur une virilité morale et physique authentiques, est d’empêcher ce genre de raisonnements qui raccordent la question morale à la question sociale, pour la domination, l’oligarchie, la droite et l’extrême droite telle que je la désigne moi. On va clore sur ce sujet.



Meurtres de Collobrières

(17 juin 2012)

Tragédie. Tragédie ! Il y a plusieurs aspects. Il y a déjà le fait qu’il y a une délinquance d’origine immigrée ultraviolente aujourd’hui que nous n’arrivons plus ni à cacher ni à canaliser, et que moi, contrairement à Marien Le Pen, je n’amalgame pas avec l’islam. Au contraire.

Je dis que quand les gens issus de l’immigration sont de pieux musulmans, leur système de valeurs les tient éloignés de la délinquance dans lesquels les attirent la dialectique de l’excuse permanente des éducateurs trotskystes et les mirages de la société à l’américaine mammonique, communautaire, de bandes, voyez.

Les deux pièges pour un jeune issu de l’immigration, c’est, à l’inverse de l’islam et des valeurs – ce que j’appelle, moi, « le monde des valeurs » –, c’est l’excuse tiers-mondiste manipulée par un trotskyste et la fascination pour le gain immédiat, violent, par le non-respect des valeurs qui amène aux bandes ethniques américaines, etc., dont tout le système a fait la promotion à travers les groupes de rap minable, les Joey Starr, etc., à travers effectivement toutes ces dialectiques de l’excuse : il est immigré donc délinquant – comme s’il y avait un lien racial – qui a été validé par toute la gauche. Et donc c’est la première remarque.

On est dans une période aujourd’hui où il est très difficile de cacher une catastrophe qui est la conséquence du regroupement familial, de l’idéologie du métissage, de la destruction d’un peuple, de sa cohérence morale et même ethnique, par une idéologie de la haine de soi.

Car là, la haine de soi nous est vendue en permanence par « la France, peuple raciste, peuple colon, peuple collabo, etc. » Nous payons aujourd’hui, les prix de tout ce travail de destruction dont il faut désigner les coupables, ce que je fais d’ailleurs assez clairement. Nous avons de la violence ethnique en France très grave.

Et là, nous avons, à un moment donné, donc un type – il suffit de mettre son nom, son CV ; d’ailleurs sa mère le désigne comme une ordure ; la mère qui, elle, est encore dans l’islam, dans les valeurs traditionnelles –, qui venaient de sortir de prison et qui aurait dû y retourner. Et là, on envoie pour l’arrêter, démagogie féministe intégrale, et pareil, négation de toutes les valeurs de ce qu’on appelle les valeurs naturelles, d’une certaine manière. J’emprunte ce terme au catholicisme pas au rousseauisme : c’est-à-dire un homme n’est pas une femme. Et on envoie deux gendarmettes dont une mère de famille avec deux gosses. Et qu’est-ce qui s’est passé ?

Alors on dit que c’était une force de la nature parce qu’il faisait 1 mètre 80 pour 90 kilos. Je fais personnellement 1 mètre 87 pour 90 kilos. Donc moi, il aurait fallu m’envoyer trois gendarmettes si j’étais un délinquant. Et qu’est-ce qui s’est passé ?

On lui a envoyé deux petites gendarmettes, deux petites bonnes femmes, vingt et quelques années, trente ans, mère de famille de deux gosses, portant l’uniforme, uniforme qui incarne l’autorité du père. C’est déjà des confusions, des inversions de valeur qui au niveau symbolique sont très violentes pour un homme issu de sociétés patriarcales et traditionnelles. La femme incarne l’amour. Elle peut être mère, religieuse, médecin. Mais dès qu’elle est gendarme, flic, etc., ça pose des problèmes de représentation qui sont anthropologiques. Et donc, se faire arrêter par deux petites bonnes femmes, c’est déjà très pénible. Vous le constatez quand vous subissez des contrôles routiers par des femmes en uniforme qui simulent le phallus en se prenant pour John Wayne parce qu’elles n’ont pas le phallus – là on renverra Lacan –, avec ce côté grotesque et insupportable.

Et surtout là, on est arrivé face à une réalité physique, qu’une femme n’est pas un homme. C’est qu’elles ont été désarmées toute les deux par ce forcené, et qu’il les a assassinées avec leurs propres armes.

C’est-à-dire qu’il faut qu’on arrête de nous faire croire que les femmes soldats, c’est la même chose que les hommes soldats, et que les femmes peuvent faire la même chose que les hommes, dans le système traditionnel, on va dire l’industrie primaire et secondaire. Dès lors qu’il faut de la force physique, ce n’est pas la même chose. Tous les militaires le savent. Or, il y a aujourd’hui une volonté de parité par la force, liée à cette pensée maçonnique, cette pensée délirante qui est la négation et l’inversion de tout ce qui est évident, traditionnel et de bon sens : un homme et une femme, c’est pareil ; un hétérosexuel, un homosexuel, c’est pareil ; un enfant, un adulte, c’est pareil ; un pédophile et un hétérosexuel, c’est pareil.

Enfin on est dans ce monde de confusion, d’indifférenciation de toutes les valeurs, qui fait qu’au bout du compte, on a deux femmes tuées dans des conditions atroces avec une qui rampait sous une voiture et que l’autre a tirée comme un lapin avec sa propre arme qu’il lui avait arrachée, et qui laisse deux enfants orphelins.

Il fut arrêter avec ce mensonge et cette démagogie qui nous mènera jusqu’au bout du chaos qui est cette destruction de toutes les catégories anthropologiques morales, qui sont liées à la tradition, à l’évidence, au monde de la verticalité, etc. Et ça, c’est l’exemple parfait.

Et qu’on ne minimise pas cette affaire. Nous avons là, l’entrée en collusion de deux choses : les conséquences de l’immigration incontrôlée, droit du sol intégral, que nous ont vendu ceux-là mêmes qui pratiquent le droit du sang intégral pour eux-mêmes, car ils savent très bien ce que ça pourrait avoir comme effets très, très néfastes sur leur capacité d’intégrité et de maîtrise d’eux-mêmes et donc de domination ; ils le savent très bien ; et de l’autre côté, le fait de confondre les genres et de dire que tout est possible. Ce qui rejoint d’ailleurs cette idée de « sexualité de genre », qu’on choisit sa sexualité. On est toujours dans ce même gloubi-boulga satanique, délirant, et qui fait qu’à la fin, il y a deux morts.

Et qu’on ne nous dise pas : c’est un accident, ça ne remet pas en cause. Parce qu’on nous a dit : « Ça ne remet pas en cause… » Ça remet évidemment en cause toutes ces conneries dont il faut qu’on sorte. Les hommes ne sont pas des femmes. L’homosexualité n’est pas une sexualité normale, est une sexualité selon l’ordre de la nature dysfonctionnelle puisque but de la sexualité, c’est la reproduction. Et donc elle est culturelle. Elle est culturelle mais elle est anormale du point du vue que la norme,… c’est le naturel.

Donc tout ça, il faut quand même arriver à la dire, avoir le courage de le dire, mais à le transmettre. On ne peut pas faire fonctionner une société humaine sur des absurdités permanentes qui au début sont des stupidités mondaines mais qui quand elles prennent le pouvoir, deviennent des aberrations sociales mortifères. On est plus dans les conneries de dîners mondains de lesbiennes chics et d’homos mondains, etc., que j’ai subis dans les années quatre-vingt-dix. On est maintenant dans une dictature politique de ces valeurs-là qui amènent à des catastrophes sociales et mortelles. C’est clair.

Et comme par hasard, dernière remarque, tout ça est lié : François Hollande, pour bien montrer que « le changement, c’est maintenant », alors que c’est toujours du baratin, de l’habillage sociétal dans une logique de destructions des valeurs – on a baratin social, maquillage sociétal et toujours, dans de la destruction de valeurs ; c’est jamais positif – qui nome à la tête de sa sécurité, une femme. Bien évidemment qu’une femme, effectivement, peut s’occuper de sécurité de la même manière qu’un homme. C’est évidemment faux ! Et surtout ça nous vend des valeurs sur lesquelles il faut qu’on réfléchisse. C’est faux, c’est malsain et c’est dangereux. Et ça amènera, ce que j’appelle toutes ces symboliques de mort amèneront, à la mort réel, c’est-à-dire à l’effondrement total de notre civilisation, de notre société, dans un chaos de sang. Et on en est pas très loin.



Sur la violence directe et la violence indirecte

(Ilias Kasidiaris, membre du Conseil politique et porte-parole du parti Aube dorée gifle Liana Kanelli, en direct, sur le plateau de la chaîne de télévision ANT1, le 7 juin 2012)

Oui alors, c’est pareil. Dans un premier temps, il y a un côté gênant, dégoûtant, de voir un homme frapper une femme. Mais après, ça va me permettre de rebondir sur quelque chose qui est : de la violence directe et de la violence indirecte.

Aujourd’hui, nous sommes dans un monde bourgeois, nous sommes dans ce monde dont Nietzsche a parlé, où des prêtres faibles ont triomphé par du baratin et de la dialectique, finalement, du monde des forts ; c’est-à-dire Jérusalem contre Athènes, Jérusalem contre Rome. Nous sommes dans ce monde-là, et nous sommes donc dans ce monde de la dictature qui n’a même plus conscience d’elle-même, de la violence indirecte contre la violence directe. Cette violence indirecte étant par essence même la violence de la bourgeoisie, et si on veut employer une métaphore, la violence d’un Bernard-Henri Lévy par rapport à celle d’un Kadhafi.

Qui de Kadhafi ou de Bernard-Henri Lévy est le plus sanguinaire ?

Kadhafi a fait du bien à son peuple, il a amené une certaine prospérité sociale, il a fait l’égalité hommes-femmes, il a donné de la dignité à des travailleurs africains, il leur a donné le plein-emploi. Bernard-Henri Lévy, lui, qui est habillé comme une femme, qui a des postures de femmes, des avant-bras de femmes, des mains de femme, une vie de femmelette, est depuis qu’il est entré en politique, c’est-à-dire à la fin des années soixante-dix, un fauteur de guerre permanent. Il a partout, systématiquement, appelé à la guerre. Il a commencé par les Balkans, il a prolongé par l’Iraq, la Libye. Là, il appelle à la guerre en Syrie.

Nous sommes typiquement dans ce monde de la dictature de la violence indirecte qui pense qu’elle n’a pas de compte à rendre parce qu’elle délègue la mise à mort et qu’elle n’a pas de sang sur les mains. Et cette violence indirecte, est effectivement cette violence bourgeoise typique. Et évidement, éminemment féminine.

C’est-à-dire qu’il suffit de lire les textes classiques. La femme n’ayant pas accès à la violence directe procède toujours par la triangulation. C’est-à-dire qu’elle se sert d’un autre contre celui qu’elle veut atteindre : un homme, son amant, contre son mari, etc. Tout ça est très bien expliqué par Otto Weininger [Otto Weininger, Sexe et caractère].

Et finalement, quand on regarde cette scène telle que je l’analyse, on voit, finalement, un homme, qui est un homme viril et sans doute humilié par tout un processus social de violence indirecte qui l’amène à adhérer à Aube dorée, c’est-à-dire que c’est une victime sociale, et qui à un moment donné est dans une discussion de télé, avec tous ces codes bourgeois, du baratin, où le type doit se faire insulter, humilier, etc., etc. À un moment donné il craque, il craque nerveusement. Et comme il est un être naturel, normal et viril, je crois qu’il jette un verre à la figure de la femme qui l’insulte. Ce qu’avait fait d’ailleurs le petit [Arno] Klarsfeld contre Robert Ménard sans que ça ait choqué personne.

Et je crois qu’à un moment donné – on remontrera la vidéo –, il craque nerveusement, et il met, main ouverte, une paire de gifles. C’est-à-dire qu’il redevient un homme finalement qui se laisse aller à la violence directe et qui n’arrive pas à se maintenir dans la violence menteuse, dans la violence indirecte par l’insulte.

Ce que je subis moi en permanence : insultes – on reviendra – ; menaces de mort qui me sont envoyées anonymement, régulièrement ; persécutions mesquines : m’envoyer au tribunal alors que c’est moi qui demande justice.

Cette violence indirecte, triangulaire, mesquine, satanique, qui dévolue naturellement aux femmes, c’est-à-dire aux êtres physiquement faibles et effectivement aux êtres qui ont décidé de régner non pas par la virilité de l’hoplite ou du Romain, mais par la manipulation, par le mensonge, le diviser pour régner, l’usure aussi, la soumission économique. On voit tout ça, on voit tout ce monde, ce monde qu’on appelle le monde capitaliste, qui évidemment a vocation à amener au pinacle, en dernière instance, les femmes, la communauté organisée dont on n’a pas le droit de parler, etc., etc., c’est-à-dire tout ce qui s’oppose à la virilité.

Et donc, analysé comme ça, on voit un homme humilié qui est un looser et qui finalement a un moment donné, sombre dans la violence directe, tellement la violence indirecte qu’il subit lui est insupportable. Et c’est une violence indirecte de coalisés. Ils sont tous contre lui. Donc est-ce que c’est si horrible que ça ?

C’est une défaite puisqu’effectivement, selon les codes qui lui sont imposés, il est vaincu.

Et moi, je vois que dans les provocations que je subis, on m’a toujours poussé à la colère, au pétage de plomb et à la violence directe. Dieudonné l’a subi récemment quand on l’a expulsé par la force publique d’un théâtre. On a essayé de le pousser à la violence pour le désigner comme violent.

Nous faisons, nous, les résistants authentiques, en permanence, d’énormes efforts pour ne pas sombrer dans la violence directe de la colère et quelque part, du désespoir.

Ce qui renvoie peut-être aussi à l’affaire du chanteur Bertrand Cantat qui à un moment donné, insulté, humilié et giflé lui-même, rend la gifle, et qui est désigné comme un monstre, persécuté et détruit totalement.

Nous sommes dans ce monde de la dictature de la violence indirecte, c’est-à-dire de la persécution économique, de la violence sournoise, triangulaire, etc., où nous les hommes traditionnels, finalement, qui aimons ce monde du duel, du défi direct, qui est le monde sain finalement, le monde du chevalier, le monde de Bayard, du chrétien sans reproche mais du Français sans peur, nous sommes en permanence en train de nous retenir, de ne pas sombrer dans ces provocations que nous subissons en permanence, par les insultes, les procès, les persécutions, etc., etc.

Et quand je vois ce pauvre type d’Aube dorée céder, je comprends, quand j’ai fait toute cette analyse de processus global, que c’est lui la victime. Il est la victime, c’est clair et net. Et je dois être le seul à le dire. Et j’ai, moi, de la compassion pour lui. J’espère que ça sera bien compris.



Beigbeder / Starr : nouveaux potes ?

Dans ce, pareil, toujours pareil, outing, je me suis forcé à voir récemment le film L’amour dure trois ans de Beigbeder. Beigbeder avec qui je me suis fâché à l’époque, parce que je lui avais amené le livre de Simon Liberati Anthologie des apparitions [Voir interview de 2005, parti 7] que j’avais réécrit et que ces gens-là, pour me remercier, m’ont craché à la gueule parce qu’ils avaient très peur quand ce livre a été nommé au Médicis, qu’on sache qu’Alain Soral avait été dans le processus de réécriture et avait été l’accoucheur, avait permis que ce livre soit édité. C’est exactement comme Ardisson aujourd’hui qui me crache à la gueule pour qu’on oublie qu’il a été mon maître et mon ami. J’ai eu ce même problème avec Beigbeder que j’ai connu jeune, je dirais, comme Ariel Wizman, pro-palestinien, très lucide sur certains sujets, et qui a été progressivement retourné, ramené au bercail. Donc typiquement, ces retournés dévirilisés qui nous dominent aujourd’hui par la violence indirecte et triangulaire comme kapos du système : Wizman, Beigbeder, Ardisson, etc. Toujours ce même processus. Et pourquoi je vais revenir à ce film ?

Ce film est très mauvais. C’est un film de bobo des années quatre-vingt-dix, insupportablement narcissique, faiblard, qui d’ailleurs fait du tort à Gaspard Proust qui est un très bon comique, mais qui comme là ne dit pas ses propres mots mais les mots de Beigbeder, à mon avis, ça ne lui rend pas service. Mais ce n’est pas le sujet.

C’est que là, il y a mon vieil ami Joey Starr qui est dans le film dont je dis effectivement que c’est le piège typique, l’idiot utile consentant de la manipulation, mais qui incarnait quand même pendant des années la virilité physique. Il faisait peur physiquement, en général parce qu’il sortait en bande. Il venait toujours avec trente mecs des cités. Quand vous venez entouré de trente mecs de Montfermeil dans des soirées mondaines, vous pouvez faire peur. Tout seul, je ne pense pas vraiment qu’il aurait fait aussi peur. J’en suis à peu près certain. Mais bon, je l’ai vu arrivé en quatre-vingt-neuf à Paris. J’ai vu comment il a procédé, très malin, il avait bien pigé comment ça marchait, etc., etc.

Mais là, ce que je vois, c’est qu’en fin de course, lui qui incarnait quand même une certaine virilité du prédateur isolé, on va dire, et qui se permettait de faire peur à Ardisson sur les plateaux, de tutoyer et d’être mal poli avec les autres invités, sous-entendant qu’il avait la virilité physique et la capacité du poing pour s’imposer, je vois que dans le film de Beigbeder, il joue le rôle d’un pédé, d’un homosexuel, d’un fiotte.

Et là, je vais faire une analyse, pas du film qui est très mauvais – ce qui me rassure ; ça m’inquiète plus quand les films sont bons, je vous le dis tout de suite ; quand les sales types font des bons fils, ça me perturbe beaucoup plus –, c’est que finalement, on a bien le rapport entre un prédateur isolé et une entreprise collective d’êtres faibles mais dominants : c’est la bourgeoisie mondaine.

En fait, Beigbeder a toujours été terrorisé par les mecs virils dont moi, physiquement. Je l’ai giflé d’ailleurs. Ils portent en eux cette humiliation d’être des fiottes. Et la vengeance du bourgeois, la vengeance de l’être collectif dominant est toujours sur le long terme. C’est une vengeance collective sur la longue distance. Et là, on voit très bien que quand Beigbeder propose à Joey Starr dans sont film, c’est genre : « Joey Starr, t’es en bout de course. Les nouveaux jeunes ne vont plus s’intéresser à toi. Et il faut quand même que tu survives si tu ne veux pas retourner travailler. T’as échappé toute ta vie à l’usine. Il va falloir que tu acceptes les petits boulots qu’on te donne dans le culturo-mondain ! »

Et qu’est-ce qu’on lui donne comme boulot maintenant, pour lui l’ancien rappeur rebelle, etc. : boulots de flics et boulots de pédé. Ce qui est vraiment une volonté froide, typiquement bourgeoise, et typiquement de cette violence triangulaire que je montrais tout à l’heure, d’humilier le type qu’on garde encore. T’es un mâle dominant en fin de course, tu es un prédateur isolé, t’es finalement très faible par rapport à cette cohorte de fiottes mais qui se tient les coudes et qui est la supériorité de la horde de rats sur le lion solitaire. C’est des métaphores animalières qui ont été filées très souvent. Et donc, on te file un boulot, mais ce boulot ce sera un boulot d’enculé. Tu vois !

T’es dans mon film mais tu fais la fiotte. Comme ça, je me venge de la peur physique que j’ai ressentie face à toi et qui est une humiliation, et je rétablis bien la hiérarchie, justement, dans ce monde dévoyé où le Romain, le Grec, l’hoplite n’a plus le pouvoir, mais ce monde, où règnent les fiottasses.

Et donc, c’est ça que j’ai vu moi dans le film. C’est ce pauvre Joey Starr en fin de course, entièrement maquillé, avec la gueule détruite sans doute par des prises continues de substances illicites pendant de années – parce qu’il est entièrement maquillé, il a vraiment une gueule qui fait pitié. Il joue le rôle d’un mec qui se fait enculer par un surfeur et qui devient pédé, et qui se marie. Qui se marie ! C’est-à-dire mariage homosexuel.

Et j’aimerais bien savoir comment il encaisse, comment il supporte ça, de jouer, soit les flics maintenant, soit les pédales dans les films de l’oligarchie. Et là, on voit bien – j’en parlais récemment encore avec Dieudonné – que quand l’oligarchie vous garde et qu’elle sait que vous n’êtes pas de leur monde au départ, car vous incarnez la virilité, vous incarnez une certaine insoumission intrinsèque, on vous garde à condition que vous vous soumettiez. C’est : « Rampe ! Demande pardon ! » Tu vois. « Fais allégeance ! » Il y a tout un rituel.

Et là, nous avons donc bien la vengeance collective, et sur le long terme, de la fiottasse mondaine Beigbeder sur ce prédateur isolé, finalement très fragile sur le long terme, et très faible, Joey Starr qui en dernière instance, pour rester dans le culturo-mondain, accepte de faire le flic et l’enculé.



Retour sur les manifestations au Québec

J’ai parlé très succinctement la dernière fois des émeutes. Il y a des émeutes partout en ce moment sur terre. Le saut qualitatif de la prise du pouvoir pratiquement définitive et en pleine lumière du nouvel ordre mondial, du mondialisme, produit des effets d’insoumission un peu partout : monde arabe, monde maghrébin, et notamment Québec.

Moi, on m’a dit : « Il ne faut pas dire le Canada, il faut dire le Québec. » Ce n’est pas vrai. Le Canada, c’était bien le nom français évidemment qui a été usurpé par la puissance anglo-saxonne qui fait qu’il ne reste du Canada que le Québec.

Nous sommes bien là dans une petite bulle d’un monde qui est un monde français, c’est-à-dire d’égalitarisme tel que peut le penser Emmanuel Todd – qui ne pense pas grand-chose mais qui ça, il peut le penser –, d’un monde égalitarisme à la française avec ces valeurs humanistes à la française, face à une domination typiquement anglo-saxonne. Et là, la mise au pas de ce monde québécois, qui est aussi un monde viril puisque ce sont des Français qui ont encore quelque part la posture, la stature et même la diction des Français paysans du XVIIIème siècle. Ils ont même des patronymes. Quand on veut voir un générique de film avec des noms français, on regarde un film canadien, pas un film français où il n’y a pratiquement plus de Français.

Il y a deux manières de voir des noms français à l’ancienne. C’est de voir les gendarmes, des pompiers volontaires ou des canadiens. Là, vous verrez, il n’y a pas de noms polonais, il n’y a pas de noms ashkénazes. Là, il y a du Français : du Guillaume, Le Peletier, Gontran. C’est pompier volontaire, ou québécois, là où il n’y a que des coups à prendre. On peut filer la métaphore encore, là.

Et en réalité, qu’est-ce qu’on voit dans ces émeutes d’étudiants, aujourd’hui ? D’où sont venues ces émeutes ?

De la hausse du prix des études. C’est-à-dire que d’un système égalitaire à la française où finalement les élites passent par le savoir et le savoir égal dans son accès et ne fonctionnent que sur le mérite intellectuel, on passe dans un monde anglo-saxon de reproduction des élites.

Pas de ce crétin Bourdieu qui a contribué à détruire le système de la méritocratie française en faisant une analyse inversée, c’est-à-dire en détruisant le système français pour qu’on se mette, non pas à un système intégralement égalitaire, mais finalement de le détruire pour le soumettre au système anglo-saxon qui, lui, est une système de reproduction familiale du savoir par l’argent dynastique.

Et en fait, c’est ça qui a produit cette explosion de rébellion au Québec. C’est très symbolique. C’est qu’effectivement, les Québécois qui ont une culture humaniste à la française, égalitaire, ne veulent pas de cette société oligarchique où le savoir est un privilège de castes par le prix d’inscription à l’université.

Et on voit très bien que la mise au pas se fait par ce genre de marqueurs : la hausse du prix d’entrée dans les universités.

Descoings avait fait le même boulot pour Sciences Po. Il avait fait exploser le tarif d’entrée à Sciences Po, mais il avait fait aussi de la discrimination positive avec des bourses pour qu’il y ait quand même du collabeur et du nègre de maison : voilà, processus totalement pervers. Descoings, finalement,… de temps en temps Dieu gagne sur Satan. On ne va pas en reparler mais son sort est scellé.

Mais là, il faut bien comprendre que le Québec est un petit bastion francophone et francophile au sens profond du terme de cette société humaniste chrétienne catholique égalitaire française, car tout ça se combine, et qui résiste à sa mise au pas inégalitaire anglo-saxonne.

Donc je salue une fois de plus la résistance de mes frères québécois et effectivement, notre sympathie intuitive vient du fait que nous sommes issus de ce même monde profondément humaniste, chrétien – au sens même je dirais chrétien catholique – et égalitaire qui est ce monde, effectivement, qui était la troisième voie gaulliste par rapport à l’empire anglo-saxon et à l’empire soviétique. C’était le modèle, l’universalisme à la française qui, par rapport au panslavisme et au panaméricanisme, aurait pu s’appeler le panfrancisme.

Québec est encore un petit bastion panfranciste qui résiste, et je leur souhaite de résister jusqu’au bout. Et je soutiens leur combat, et je le comprends. Et je voudrais aider à le faire comprendre.

QUATRIEME PARTIE

« Là, je pense que là, je l’ai quand même entièrement habillé. Y’a la veste, le pantalon, le gilet, l’imperméable et les godasses. Voyez ce que je veux dire ! »

Damas… où débutera la Troisième Guerre mondiale ?

En ce moment, nous assistons à quelque chose de très grave et de très dangereux. C’est que l’Empire que j’appelle américano-sioniste, thalassocratique, judéo-protestant, néocapitaliste – c’est le même monde –, l’Empire, après avoir pris le contrôle d’un des derniers insoumis du monde de la décolonisation qu’était Kadhafi, a décidé de s’attaquer à la Syrie. J’en ai déjà parlé un certain nombre de fois.

Il s’est passé un événement important, c’est que Poutine, avec les Chinois à ses côtés, a dit : « Non, je ne vous laisserai pas faire. Je ne vous laisserai pas faire ça. » Et il le fait comprendre en tapant du poing sur la table. C’est une puissance militaire qui a les moyens.

Or là, on aurait pu penser que l’Empire avait compris et s’arrêterait à la porte de Damas. Or il ne s’arrête pas ! Il continue aujourd’hui de façon de plus en plus violente et monstrueuse, en payant des hordes de mercenaires – qu’on va appeler, je ne vais pas dire salafistes parce que c’est un mauvais mot, mais islamistes radicaux Al-Qaïda – qui aujourd’hui égorgent des femmes et des enfants [massacre de Houla], pour attribuer ça au régime d’Assad, c’est-à-dire génère un chaos sanguinaire qui est systématiquement la méthode de l’Empire.

Quand on sortait des charniers Timisoara pour faire tomber. On voit toujours les mêmes utiliser les mêmes méthodes pour disqualifier les mêmes, au service de la même chose. C’est-à-dire manipuler l’opinion publique en jouant de la sensibilité humanisto-humanitaire, en assassinant des femmes et des femmes, et en l’attribuant à l’autre. C’est l’Empire qui pratique systématiquement l’assassinat de femmes et d’enfants. Que ce soit à Hiroshima, à Dresde, à Gaza. C’est l’Empire qui le fait. C’est un marqueur du satanisme impérial.

Le monde de la virilité et de la tradition ne fait pas ce genre de choses, il faut le savoir, ou le fait à la marge et rarement, et accidentellement. Et ce n’est pas dans ses valeurs.

Donc il est certain que les charniers qu’on trouve en ce moment et que les égorgements de femmes et d’enfants ne sont pas faits par l’armée régulière syrienne mais sont fait par les rebelles al-qaïdistes payés par le Qatar notamment, entraînés souvent par la Turquie, passant par la Jordanie, etc., etc. On sait tout ça, avec derrière le baratin de tout le système dominant, y compris Ramadan et Nabe.

C’est pour ça que mes colères ne sont pas injustifiées. Elles sont cohérentes. Elles étaient anticipées et elles se vérifient de plus en plus d’ailleurs aujourd’hui.

Et donc on voit aujourd’hui qu’on est à nouveau dans la Guerre froide typique où, là, ça se joue effectivement au Moyen-Orient, comme à l’époque ça se jouait par exemple en Indochine, où on a les Russes face aux Américains, tout simplement. Et que si à un moment donné, les Américains vont jusqu’au bout pour faire tomber Damas, nous serons dans une confrontation militaire pour la prise de Damas entre les Russes et les Américains. Même si c’est par des médiations, mais ça sera des médiations de plus en plus faibles. Et ça peut être le début de la Troisième Guerre mondiale. Parce que qui dit Damas dit engagement de l’Iran. Le Pakistan a dit qu’il serait du côté de l’Iran. Israël sera visé, forcément, puisqu’il est derrière tout ça, que ce soit l’Israël géographique ou l’Israël éternel. Donc nous sommes effectivement, là, à la porte de la Troisième Guerre mondiale.

Or pour qui s’intéresse à l’eschatologie, notamment en s’intéressant aux excellentes conférences de Sheikh Imran Hosein dont d’ailleurs nous achevons en ce moment la traduction de Jérusalem dans le Coran dont nous serons les éditeurs pour la France – traduction longue et fastidieuse parce que précise ; et ce livre sortira. Si nous étudions et écoutons les excellentes conférences de ce très grand musulman, ce très grand savant de l’Islam qui est Sheikh Imran Hosein, il dit bien que dans les écrits traitant de la fin des temps dans le corpus islamique, la Troisième Guerre mondiale débutera à Damas et que c’est même à Damas que le Dajjâl, c’est-à-dire l’Antéchrist, se montrera physiquement aux hommes. C’est-à-dire que Damas, et sur le plan géopolitique et en termes d’analyse strictement matérialiste, ou sur le plan religieux – là il y a convergence comme je le dis depuis des mois et des mois – est le lieu géographique d’où l’Armageddon va commencer, puisque à un moment donné, il y a un saut qualitatif. Les gens disent : « Oui, mais on est déjà dans la guerre. » Non. Il y a l’avant-guerre et puis il y a la guerre. Ce n’est pas tout à fait pareil. L’Armageddon commencera par la prise de Damas. Nous ne sommes pas loin du début de l’Armageddon. Les mystiques et les géopoliticiens matérialistes s’accordent pour le dire. Et pourquoi ?

Parce que l’Empire ne veut pas renoncer à son projet de domination totale. Poutine et Assad ne font que résister, incarner un monde multipolaire de résistance à la volonté hégémonique totale de cet Empire que j’ai nommé et qui d’ailleurs accomplit le projet biblique, biblico-protestant puisque c’est le même. Il faut bien le comprendre à un moment donné, que ce suprémacisme, ce prophétisme, est le même chez les protestants américains, qui sont des protestants dégénérés, et aussi chez ces juifs sionistes, qui sont aussi selon les juifs traditionnels – les juifs orthodoxes authentiques –, des dégénérés.



Les islamo-sionistes (conscients ou pas)

Oui, alors là, on voit effectivement, dans les conférences évidemment de Sheikh Imran Hosein, les dangers qu’il y a de jouer à l’intérieur de l’islam de l’opposition sunnites-chiites. Et il dit bien aussi qu’il est bien montré que la victoire dans un premier temps du Dajjâl, c’est-à-dire de Satan – de l’Antéchrist des uns et du Messie des autres – passera par une trahison de tout un pan de l’Islam.

On voit bien que cette trahison, c’est l’Arabie Saoudite et le Qatar et ce qu’ils incarnent. Ils sont aujourd’hui des satanistes, et je les appelle des islamo-sionistes. Ils sont des musulmans dévoyés, retournés, au service de la victoire du Dajjâl. Et dans les écrits prophétiques, c’est le rôle joués par les Qataris et les Saoudiens dans les entreprises de déstabilisation de tous les pays arabes. Et c’est le rôle plus ambigu joué par les Frères musulmans dans leur certaine collaboration et partage du pouvoir et de la mise au pas et de la domination par le chaos, de certains pays du Maghreb et de certains pays arabes.

Et là, on touche du doigt finalement le mensonge que j’avais déjà désigné très vite, des « printemps arabes ». Les printemps arabes n’ont pas accouché de la libération des peuples. Ils ont accouché d’un chaos qui est à mon avis, dans ce qu’on appelle « régner par le chaos » – se référer à Friedman ou à Naomi Klein [La stratégie du chaos] – un processus préparant une domination plus forte. C’est-à-dire on a viré des petits potentats locaux. On a crée des élections bidon. On a créé surtout beaucoup de chaos économique, de violence sociale, pour finalement soumettre un peu plus au pouvoir bancaire des pays qui étaient déjà soumis, mais un peu moins directement. Et on génère du chaos social par la religion, dans le but de leur faire subir une domination plus violente et plus grande.

Et je l’avais dit. Le marqueur pour ces peuples qui sont en révolte, c’est la solidarité à la cause palestinienne. Que ce soit le peuple tunisien, algérien, égyptien, le petit peuple est pro-palestinien. Et ce qu’il reprochait à ses élites, en général, c’est la soumission au sionisme par l’abandon de leurs frères palestiniens. Or j’avais dit, le marqueur notamment pour l’Égypte.

Donc, c’est compliqué ce qu’il se passe en Égypte. On voit que c’est une espèce de bras de fer entre l’armée qui a toujours été et qui est sous contrôle américain depuis la chute de Nasser et le ralliement de Sadate, et les Frères musulmans qui sont dans une position assez ambiguë. Difficile à dire. C’est un monde complexe. Mais on voit bien que quel que soit ce bras de fer entre les Frères musulmans et l’armée – qui sera aussi un partage de pouvoir –, le marqueur que j’avais désigné qui était le blocus de la bande de Gaza : est-ce que ce blocus a été ouvert ou est-ce qu’il est resté fermé ?

La réponse : rien n’a bougé. Ce qui veut dire que rien n’a changé au niveau, en dernière instance, du pouvoir. C’est-à-dire que le peuple égyptien a été floué et le peuple égyptien n’a pas pris le pouvoir et n’est pas en train de prendre le pour. Car s’il prenait le pouvoir, c’est-à-dire que s’il était représenté par des représentants légitimes, la première mesure que ferraient ces représentants légitimes, c’est de faire sauter le blocus de Gaza en ouvrant la frontière égyptienne. Or de ce point de vue-là, ça ne bouge pas. Ce qui veut bien dire que pour l’instant, que ce soient les Frères musulmans ou les militaires égyptiens, ils sont sous domination sioniste ou en collaboration relative avec le sionisme sur cette question fondamentale.



L’Algérie dans le collimateur de l’Empire ?

Alain Soral – Oui, alors l’Algérie, il y a deux questions. Je l’ai dit récemment – et c’est une intuition et ça va se vérifier parce que c’est une intuition intellectuelle –, le système, l’oligarchie mondialiste qui est en train de mettre au pas un certain nombre de régimes atypiques.

Elle vient de négocier avec la junte birmane. Même les Birmans ! En mettant l’autre bidon-là, qui est en fait un agent anglais [Aung San Suu Kyi], plus ou moins en avant. Ça veut dire que la junte birmane, pour ne pas perdre totalement son pouvoir économique, a dealé avec l’Empire. On sait ce que ça veut dire.

En ce moment, il y a des mises au pas de ceux qui n’ont pas voulu céder le pouvoir. Et sinon, des tractations. Mais on est passé à une phase, effectivement.

Même l’éviction de Berlusconi, qui va revenir comme anti-européen dans le jeu politique italien, ce qui est très intéressant. Il va se révéler finalement comme un néofasciste sympathique. Le néofascisme dans l’histoire italienne. C’est des termes que je n’ai pas peur d’employer. Je ne suis pas Mélenchon, moi. Je suis dans le sérieux.

On voit très bien que l’Algérie, l’oligarchie mondialiste, quelles que soient la perfidie, la subtilité, l’ambigüité, l’ambivalence de la junte militaire algérienne, l’oligarchie mondialiste ne laissera pas en état le régime algérien. Elle fera tomber l’Algérie comme elle a fait tomber la Libye. Et donc elle fera tomber ce régime laïque et militaire par effectivement quelque chose qui avait échoué dans les années quatre-vingt-dix, par une poussé d’islamisme radical de type Al-Qaïda, etc. Elle essaiera de le faire à tout prix. Car effectivement l’Algérie malgré tous ses défauts, est un pays antisioniste officiel, qui interdit les juifs de revenir dans ce pays de leur trahison par le décret Crémieux. L’Algérie sera prochainement attaquée de ma même manière qu’a été attaquée la Libye.

D’ailleurs quand il y a eu le colloque, comment ça s’appelle, de cette espèce de truc des pays arabes-là.

ERTV – La Ligue arabe.

Alain Soral – La ligue arabe, le délégué qatari a dit au délégué algérien : « Vous êtes les prochains sur la liste. » [Le Qatar menace l’Algérie : « …votre tour viendra. » tunisie-secret.over-blog.com] Voilà donc ça se fera bientôt.

Et là, il y a une situation intéressante, c’est que ça se fera par de l’al-qaïdisme et de l’islamisme radical présenté comme de l’islamisme authentique, exactement comme contre le régime bassiste des laïques et des militaires. Il y aura le même baratin.

Et là, je pense que la position de Ramadan va être intenable. Pourquoi ?

Parce que l’immense majorité des musulmans français sont des Franco-algériens. Et même s’ils sont musulmans, ils sont très profondément nationalistes algériens. C’est d’ailleurs leur contradiction que je montre du doigt.

Ils ne supportent pas les nationalistes français. Ils vous disent que l’islam bien compris interdit le nationalisme, ce qui est faux. La Oumma qui est une communauté spirituelle, n’interdit pas, par ailleurs, d’être un national. Ce sont deux niveaux d’articulation, un peu comme dans le christianisme quand Jésus dit : « Rendons à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Et il y a tout à fait la possibilité dans l’islam, d’être patriote et musulman. Vous pouvez chercher, vous trouverez. Y’a pas de problème.

Et d’ailleurs, c’est démontré de toute façon par la pratique. C’est que les musulmans franco-algériens sont incroyablement patriotes quand il s’agit de l’Algérie. Ils sont même un petit peu durs sur la critique. Et ils ne laisseront pas détruire l’Algérie malgré toutes les critiques qu’on peut en faire. Et là, ils seront violemment pris dans une contradiction qui est leur attachement à l’Oumma et leur attachement à la nation algérienne. Et cette contradiction sera totalement incarnée par Tariq Ramadan qui en tant qu’agent qatari sera obligé d’accompagner la mise au pas et la destruction du régime laïque et militaire algérien au nom de l’internationalisme musulman, des « Révolutions de jasmin », etc.

Et là, je dis : c’est la morale immanente et la vérité sur la longue durée. C’est que Ramadan qui est déjà très en porte-à-faux et qui ne répond à aucune de mes questions, et qui est en train de perdre beaucoup de monde. Il est contesté de plus en plus en France et je dirais que comme représentant de l’islam, il a mangé son pain blanc. Tant mieux puisqu’il a joué un rôle utile, je l’ai dit. Et maintenant, il faut que ce soient les musulmans français qui parlent de l’islam en France, et des musulmans en France, et pas un Suisse d’origine égyptienne payé par les Qataris pour enseigner dans une université anglaise. Là, je pense que là, je l’ai quand même entièrement habillé. Y’a la veste, le pantalon, le gilet, l’imperméable et les godasses. Voyez ce que je veux dire ! Ça va être très difficile pour lui de répondre. Parce que moi je suis un Français en France payé par lui-même. Faut pas oublier. Ce n’est pas du tout la même chose.

Alors après, on avait un deuxième sujet : c’est qu’on a plus ou moins annoncé cette année, qu’au défilé du 14 Juillet où il y a régulièrement des invités – ce qui est très ambigüe, processus mondialiste pervers –, il serait question d’inviter un contingent de l’armée algérienne. Alors là, ce qui me fait marrer, c’est qu’il y a quelque chose de satanique dans tout ça.

C’est que chaque fois, récemment, que l’État français qui aujourd’hui est à la pointe de la manipulation impériale et même l’avant-garde de la mise au pas et de la violence impériale – on l’a vu en Libye avec l’armée française et BHL, on le voit en ce moment avec l’incroyable baratin que fait la France sur la Syrie, sans doute plus les experts militaires qui doivent être sur le terrain –, c’est que là il est question effectivement d’inviter un contingent de l’armée algérienne au défilé du 14 Juillet. Or, les deux dernières fois que des leaders arabo-musulmans ont été invités en France solennellement, c’était Assad pour un défilé du 14 Juillet et Kadhafi, comme vous le savez. C’est ce qu’on appelle le « baiser de la mort ».

C’est-à-dire que ça veut dire clairement : si un contingent de l’armée algérienne peut défiler au 14 Juillet, c’est qu’effectivement, l’Algérie est le prochain pays sur la liste. Puisque à mon avis, ça fait partie des processus pervers et sataniques. Ça passe en général par une invitation française. Kadhafi du ciel où il est – et je le salue – peut en témoigner. Et Assad peut s’en souvenir car je vous rappelle qu’Assad avait été invité officiellement dans la tribune officielle à assister au défilé du 14 Juillet lorsqu’il y avait eu d’ailleurs, une allocution de l’acteur Kad Merad. Bouffonnerie intégrale, on a déjà oublié Kad Merad d’ailleurs, ce n’est pas grave ; il a eu son petit moment de gloire.

Mais donc que les Algériens sachent que c’est pour bientôt, car la France aujourd’hui qui est la putain de l’Empire, et qui pose de ses lèvres de vieille putain abjecte, le baiser de la mort, sur ceux que l’Empire a désignés à la destruction, si un contingent de l’armée algérienne défile, comme c’est possible, le 14 Juillet, c’est bien la preuve que l’Algérie est le prochain pays sur la liste de la destruction impériale. Nous verrons à mon avis aussi, Bernard-Henri Lévy se manifester. Ma petite digression est finie sur l’Algérie, Ramadan et le rôle de la France dans ce processus de mise à mort.



The Dictator par Sacha Baron Cohen

(Prasquier qualité)

Oui, alors là, moi je ne l’ai pas vu, le film, encore. Ce cinéaste, je le trouve très ambigu. C’est évidemment un israélien produit par Hollywood. Mais ce que je peux faire remarquer, c’est que ce film – j’ai regardé la bande annonce, on va la mettre –, est à l’évidence une caricature qui se moque en faisant rire de ce qu’on appellerait les potentats, le despote oriental, cette espèce de catégorie ontologisée du despote oriental, ce qu’on oppose toujours au modèle démocratico-civilisé occidental, ce qui est très ambigu quand on regarde la réalité des faits. Mais qui renvoie à des espèces de dichotomies : civilisation et carnage, sur le monde blanc chrétien et le monde du despotisme oriental qui l’un amènerait à la démocratie, l’autre à la dictature systématiquement. Tout ça est contredit par la complexité de l’histoire et par les faits, mais ce n’est pas grave.

Mais en tout cas, on a dans ce barbu-là dictateur, la caricature grotesque et très humiliante pour la civilisation arabe effectivement qu’un homme politique majeur arabo-musulman, selon ses valeurs, ne peut être qu’un dictateur sanguinaire, cruel, comique, dérisoire, etc.

Je n’ai rien contre ce genre de film, et il est même possible que le film soit drôle. Selon Gilad Atzmon, il est dramatiquement pas drôle [Voir la critique du film The Dictator par Gilad Atzmon sur egaliteetreconciliation.fr]. J’ai une copine qui est peut-être moins cultivée que Gilad Atzmon, qui m’a dit que c’était rigolo. Je n’en sais rien. Il faudra que j’aille le voir. Ça me fait chier de filer de l’argent à Mammon et à Hollywood mais j’irai le voir.

Ce qui est certain, pour rebondir, c’est que quand Dieudonné fait son film L’Antisémite qui est effectivement de faire une grosse comédie bouffonne en caricaturant une autre communauté, de façon à mon avis moins agressive, là on crie au scandale.

Personne ne crie au scandale qu’on déshonore, qu’on humilie, qu’on ridiculise et qu’on caricature, le monde arabo-musulman. Donc on voit bien là qu’il y a un plein pouvoir, la machine de guerre qui est Hollywood sur le plan idéologique pour systématiquement, par le rire ou par la peur, montrer l’Arabo-musulman et le monde musulman comme un monde qui amène systématiquement à la violence, à la dictature, à la persécution, à frapper les femmes... Donc à quoi sert ce Sacha Baron Cohen ? Qu’est-ce qu’on penserait si on faisait le même film à l’envers ?

Et surtout, je vais faire une remarque. Dans tous les films, depuis l’après-guerre, il y a toujours le personnage négatif du mafieux sicilien, du proxénète antillais, du beauf français, on le voit bien dans Dupont Lajoie joué par – petite remarque d’ailleurs –, joué par Victor Lanoux. Et j’ai mis très longtemps à savoir que Victor Lanoux, qui incarne le beauf dans les films Un éléphant ça trompe énormément, un film de Yves Robert, avec les dialogues de Dabadie. Alors je me dis : ouais ce beauf français, finalement, en fait, il s’appelle Robert Nataf. C’est un juif. Faut le savoir. C’est un juif. Donc ça veut dire que toute sa vie, il a joué très agréablement un personnage pour disqualifier finalement le Français de base : c’est-à-dire faire le Français de base qui est une gros con de raciste, macho, etc.

Alors moi j’aimerais bien poser la question. Tout le monde y a droit, dans les stéréotypes cinématographiques. Le Chinois fourbe et cruel, le mafieux sicilien calabrais, tout ce que vous voulez, évidemment, l’allemand nazi, le beauf français, raciste, collabo, etc., etc. Il n’y a jamais, jamais, jamais, de personnage de juifs négatifs. Le Juif est toujours une victime, un être merveilleux, un virtuose, etc.

Or, moi, j’ai connu toute ma vie, des juifs qui étaient des escrocs, des salopards, des voleurs. J’en ai connu beaucoup, et j’en ai connu une majorité. Je dînais l’autre jour avec un avocat juif franc-maçon de haut vol, qui était tout content de dîner avec moi, et qui me disait à table, pour faire le malin : « Je traite moi-même des affaires de procès pour des affaires commerciales et financières au tribunal de Paris. Il me dit, 80 % des affaires sont le fait de binationaux franco-israéliens ». Il me disait : « Quatre-vingts pour cent des affaires au tribunal, d’escroquerie, etc., sont le fait de Franco-israéliens. » C’est lui qui le disait. Vérifions. J’ai un jeune qui était en stage, en ce moment. Il me l’a confirmé. Je l’ai vérifié. Il me dit : « Oui, tout le monde le sait, mais effectivement... » Il n’y a jamais de personnages de juifs négatifs dans le cinéma. Pourquoi ?

On peut se moquer des Noirs, des proxénètes antillais, des Français beaufs, des Boches, les dragueurs italiens, tout. Il n’y a jamais de personnages de juifs négatifs. Et on nous montre toujours, quand on nous montre de la propagande des années trente, la petite Sarah, la petite Rachel, des enfants qui jouent du violon, etc. Où sont les Bernard-Henri Lévy, où sont les Stavisky, où sont tous ceux que j’appelle ces prédateurs nomades, ces fauteurs de guerre ? Ils ne sont jamais nulle part. Pourquoi ? La question.

Est-ce que ce serait de l’antisémitisme ? C’est de l’incitation à la haine raciale de montrer qu’il y a des mafieux en Sicile ?

Y’a le peuple sicilien et la mafia sicilienne. On ne fait pas l’amalgame. Tous les Allemands ne sont pas nazis. On le sait très bien. On Fait quand même des films sur le nazisme. C’est de l’incitation à la haine raciale envers les blonds aux yeux bleus ?

Comment se fait-il qu’il n’y ait jamais de personnages négatifs de juifs depuis 1945, alors que moi, personnellement dans ma vie, j’en ai rencontré beaucoup ?

Escrocs, menteurs, voleurs, délateurs, ratonneurs. Ça s’est une vraie question à poser. Sacha Baron Cohen peut s’amuser à ridiculiser, à caricaturer le monde islamo-musulman. Où est l’équivalent ?

Le seul qui a osé le faire, c’est Dieudonné. Dieudonné, on a interdit la projection de son film à Cannes, au marché du film – c’est totalement illégal ; ce qui veut bien dire que c’est aussi une succursale de la synagogue ; ce n’est pas moi qui le dit ; c’est une citation de Woody Allen dont on ne parlera pas de la sexualité déviante, c’est un autre sujet.

Je dis bien, comment se fait-il que tout le monde, toutes les communautés du monde – je ne parle pas des Noirs de ghettos dans les films américains –, tout le monde a droit à son archétype négatif. Il n’y a que le juif qui systématiquement impose son archétype positif. Or au nom du réalisme ou au nom du cinéma comme reproduction du réel où est le George Soros, où est le Bernard Madoff ?

Pourquoi personne n’ose-t-il créer un personnage comme ça ? Et qu’est-ce que ça démontre en termes de pouvoir et je dirais même, de dictature ?

Donc, je dis : puisque Sacha Baron Cohen a le droit de faire son film de propagande, peut-être rigolo d’ailleurs, anti Arabo-musulman, ce qui fait partie de nos libertés et ce à quoi je suis attaché – pour moi il y a pas de sacralité, etc. ; je suis de ce point de vue-là, français – j’estime que Dieudonné a tout à fait le droit de faire L’Antisémite, ce film-là, qui est un film on va dire, symétrique. Et je ne vois pas au nom de quoi Dieudonné serait persécuté, son film interdit, tenté d’être interdit par la Licra – à chaque fois les mêmes –, le Crif, Monsieur Prasquier, né en Pologne. Je pose la question.

C’est une question de bon sens mais qui déjà demande un immense courage.

Donc, où en sommes-nous aujourd’hui en France pour qu’en posant cette question, je risque pratiquement la mort, voyez ?

Je ricane.



Le premier des Français (source officielle)

Ah ! oui. Par le football, par la haine communautaire, par la haine de soi imposée à la France, par le travail des éducateurs trotskystes, par la main mise du sionisme sur la France, par l’image négative du Français de base produite par tout le cinéma de gauche, à travers notamment Robert Nataf [Victor Lanoux], nous arrivons à un moment donné, effectivement, à une France très pré-balkanique où la France est en train de disparaître.

Et nous avons aujourd’hui un président de la République qui s’appelle Hollande, ce qui est assez drôle. De Gaulle s’appelait de Gaulle. Mendès France, il y avait encore « France » derrière « Mendès », ce qui était élégant, même si c’était derrière, pas devant. Mais là Monsieur Hollande n’est-ce pas, soumis à toutes les oligarchies mondialistes, nomades, etc., c’est une évidence – le pauvre, il n’a pas le choix –, et il fait une photo officielle où il a une tête de ce qu’il est. On dirait d’un pharmacien de province atteint de constipation.

La France, c’était quand même la grande Nation. Quand on arrive au bout du bout du bout, à avoir ça comme « premier des Français », une espèce de petite chose qui ressemble à un dessert aux algues, à un chat coupé, la photo le dit bien. On regarde bien sa tête, la photo de Depardon, il y a tout.

Mais ce qui est tragique, c’est qu’il y a une espèce de drapeau tout au fond du décor à gauche, à côté du drapeau européen, et plus excentré que le drapeau européen. Et c’est un drapeau hollandais !

Parce que quand même, normalement, un Français et un haut fonctionnaire, sait ce que sait un drapeau français. Là, c’est un drapeau hollandais. Normalement, cette photo officielle est illégale. Elle exhibe un drapeau européen et un drapeau hollandais d’un type qui s’appelle par ailleurs Hollande.

Et c’est bien le symbole que la France est au bout du bout du bout. Et que ce pays qui incarne la troisième voie, le pays de ceux qui de temps en temps se lèvent pour dire « Non ! »

Ce qui a pu être fait en Angleterre sous Thatcher n’est pas faisable en France. Car la France comme le Québec est attaché à un égalitarisme, à une conscience populaire. C’est la plus vieille nation du monde, il ne faut pas oublier, la France.

Les Grecs ont inventé l’État-cité. Nous avons inventé l’État-nation. Ce n’est pas rien.

Et c’est ça qui doit être détruit aujourd’hui. Car l’Empire a bien compris que ceux qui pouvaient résister à l’Empire à cause de sa vision du monde et de son échelle quantitative, pour des raisons quantitatives et qualitatives, c’était la Nation et rien d’autre. Je l’ai expliqué dix fois à des gens qui n’arrivent toujours pas à comprendre, ce n’est pas grave. Parce que la Nation est la plus grosse communauté humaine que l’histoire a réussi à réunir pour les faire marcher ensemble sur un même projet.

Parce que l’Empire n’est pas une entité : c’est une nation qui règne sur d’autres nations. Il faut le savoir.

La plus grande communauté humaine créée par l’histoire, c’est la Nation. Et seule une coalition de nations peut s’opposer à la violence et à la déferlante impériale. Pas les régions, malheureusement la Oumma non plus, pour des tas de raisons qui sont hors-sujet, mais que Sheikh Imran Hosein explique très bien.

Donc, la Nation a été inventée par la France. La Nation est l’arme de résistance efficace et qui peut triompher dans une logique de coalition de nations, à la volonté d’hégémonie définitive de l’Empire mondialiste. Et la nation française, puisqu’elle a inventé cet outil efficace, doit être détruite. Et elle sera détruite bientôt, dans ce processus de destruction. Après la Syrie, après l’Algérie, nous passerons par la destruction de la France.

La destruction de la France se fait déjà par l’Europe fédérale et l’Europe des régions, se fait par l’allégeance totale de nos élites à tout ce qui est antifrançais : Bilderberg, Siècle, Franco-américaine.

Il faut voir qu’au somment de l’État français, et au sommet des élites politiques française, il n’y a que des antifrançais. Après Hollande, nous aurons droit à Copé. Je ne vais pas vous faire un dessin sur ce qu’est Copé.

Donc la France sera détruite.

Est-ce qu’à un moment donné, elle aura un sursaut ? Est-ce qu’une Jeanne d’Arc arrivera ? Et est-ce qu’elle triomphera, finalement, et participera de cette victoire sur l’Empire satanique ? Ou est-ce qu’elle sera détruite dans ce combat ?

Je ne le sais pas.

Mais c’est le combat de demain. C’est clair.


CINQUIEME PARTIE

« Quand j’avais sorti ma fameuse phrase qui a été condamnée par la justice française et donc je demanderai un jour réparation. Je demanderai un jour d’être réhabilité pour cette phrase qui était une phrase incritiquable sur le plan moral et sur le plan historique. »

Dieudonné à Strasbourg : quenelle de 2000 !

Dieudonné, le mardi 29 mai 2012 au Zénith de Strasbourg

Oui alors, Dieudonné est le résistant en chef, aujourd’hui à l’oligarchie française qui n’est jamais que le second rôle de l’oligarchie mondialiste. Et les marqueurs, on voit très bien ce que c’est. C’est le chantage à l’antisémitisme, la persécution par la communauté organisée qui instrumentalise la République pour des raisons systématiquement contraires aux valeurs républicaines : humanisme, antiracisme, égalité, etc.

Et Dieudonné qui a tenu bon, contrairement à Ardisson, contrairement à Beigbeder, contrairement à Wizman, contrairement à Yann Moix, puisque tous ces gens-là, je les ai connus pro-palestiniens, humanistes égalitaristes, etc., c’est-à-dire des jeunes gens avec des valeurs saines. Ils ont été retournés par le système, un système sataniste.

Dieudonné a tenu bon. Et ce qui est intéressant, c’est que quelle que soit sa fin, qui sera de toute façon héroïque, il marque des points parce qu’il tient bon. Et c’est pour ça que c’est un très, très bon exemple d’espoir.

Il devait aller à Strasbourg et la communauté organisée nous avait dit qu’elle l’empêcherait d’aller jouer là-bas. Or nous sommes quand même dans un état de droit en France, avec notamment un corps constitué qui s’appelle la Justice, qui est un corps assez orgueilleux puisque dans le monde de Montesquieu, c’est un des garants de la démocratie authentique. C’est trois pouvoirs : judiciaire, législatif, exécutif.

Et ils se font tellement humilier, et on leur demande tellement d’en faire des tonnes dans l’illégal, qu’on peut imaginer qu’ils commencent un peu à se rebeller. Et on voit que quand Dieudonné attaque, en général, il finit toujours par gagner.

En réalité, il est face à une communauté dominante qui le martyrise et qui se sert pour le martyriser de sa domination sur le monde médiatique qui est devenu un monde de pur mensonge.

Chaque fois qu’on parle de Dieudonné ou de moi dans les médias – d’ailleurs comme quand on parle de la Syrie ou tout ce qui touche aux intérêts de ladite communauté, intérêt à court ou moyen terme ou long terme –, on est dans le mensonge systématique.

Et là, Dieudonné, finalement, malgré toutes les menaces qui avaient été faites : « On va faire interdite, le préfet, machin… », la loi étant la loi, il est allé jouer son spectacle comique à Strasbourg. Deux mille personnes sont venues acheter leurs billets, malgré la diabolisation, sans aucune publicité ni relai médiatiques. Deux milles personnes. Ce qui est beaucoup. Il faut savoir qu’Élie Semoun, la même semaine, est allé dans la même ville faire son spectacle, il a fait une salle de 700 places avec 200 invités. Et le reste, c’est des comités d’entreprise.

Donc on voit bien que dans cet ancien duo, Dieudonné-Élie Semoun où on nous vendait le juif intelligent qui écrivait, et ne nègre con qui faisait le guignol, en fait, c’est Dieudonné qui écrivait. Élie Semoun est incapable de rien écrire du tout de drôle. Et comme il n’a plus d’auteur, il est de plus en plus mauvais. Et il n’a plus de public. Alors qu’il a tous les medias, la télé, les affiches, le lobby du comique, qui est le même lobby que l’autre. C’est un lobby communautaire aussi sous contrôle.

Je crois que Coluche essayait d’en parler à la fin de sa vie, mais il est mort avant de pouvoir en parler un peu plus. Il devait jouer un spectacle en septembre et il est mort en août, ou en juillet, d’un étrange accident de moto. Je pense que Coluche aurait pu devenir le Dieudonné, déjà à l’époque, mais il en a été empêché par la mort brutale et soudaine.

Donc finalement Dieudonné est allé jouer à Strasbourg devant 2000 personnes.

Alors la Licra, qui est une espèce d’entreprise dont j’ai dit qu’elle était pour couvrir des assassinats politiques sur le territoire français, que ce soit sur le plan réel ou symbolique. Il suffit pour ça de lire La France licratisée d’Anne Kling, excellent livre qui raconte l’histoire de la Licra tel que c’est.

Ça fait parti des organes de domination communautaire de la communauté organisée. C’est une arme pour soumettre les insoumis mais toujours avec soi-disant l’alibi de la République, des droits de l’homme et… de mes couilles.

La Licra a réussi à exhiber vingt cloportes, on l’a vu, des vieux, des dégénérés, des débiles, avec des petites pancartes censées exprimer la vox populi anti-Dieudonné où ils disaient que « Dieudonné avait 4000 ans », où on voyait que le mec était un débile mental. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, la communauté organisée ne coopte que des tarés, des retournés immondes, c’est-à-dire des antisémites extrémistes retournés, de arriérés mentaux et des gâteux. En termes de force vive, ils n’ont rien avec eux. On avait donc là, vingt débiles, dont on mettra bien la débilité, et en plus qui traitent plus ou moins Dieudonné de singe à demi-mot, qui étaient des menteurs, des crétins, des stipendiés. Vingt, ils étaient vingt.

Et en face, 2000 personnes qui viennent voir le comique bien qu’on leur ait dit que c’était le diable, etc. Et ça, c’est le rapport de force réel, quand on enlève la capacité de domination par une organisation d’argent et la capacité de mensonge par les médias, et une certaine soumission – et une soumission certaine – du politique.

La réalité, c’est qu’il y a 2000 personnes d’un côté, et vingt de l’autre. C’est quoi le ratio ?

C’est un pour cent. Un pour cent, c’est toujours le même ratio. C’est les 99 % qui se révoltent contre les 1 % dont je vous ai parlé dans Comprendre l’Empire que les Américains expriment aujourd’hui quand ils vont défiler sous les fenêtres de Wall Street [Mouvement Occupy Wall Street]. Je veux dire, tout est toujours cohérent.

Dieudonné a démontré qu’effectivement, 99 % des Français avaient envi de l’écouter. Et surtout que quand ils allaient l’écouter, radio trottoir après, il n’y avait rien à redire à son spectacle. C’est un spectacle qui incarne totalement les valeurs de la République, mais de la vraie, l’humanisme français, on va dire, chrétien, laïcisé en égalitarisme. Ce que défendent aussi les Québécois, ce que je défends moi : l’antiracisme, l’égalité, la fraternité, la liberté, l’égalité, la fraternité. Dieudonné incarne la liberté, l’égalité et la fraternité.

Le Crif, la Licra incarnent finalement le mensonge, la domination au nom de la race, etc., etc. Ça se vérifiera systématiquement dans les temps à venir, qu’ils gagnent ou qu’ils perdent.



Montée de l’antisémitisme en France ?

(affaire de Villeurbanne du 2 juin 2012)

Alors là, ça faite référence à l’affaire de Villeurbanne. On nous a encore vendu par le mensonge médiatique et la trahison policière de sa fonction, une Nuit de Cristal.

Je rappelle que Finkielkraut qu’on prend pour un intellectuel en France avait parlé d’une « année de Cristal pour la France ». Rien que cette phrase prouve que c’est un guignol, un hystérique, un menteur, et un crétin. L’« année de Cristal », ça veut dire que c’est 365 jours de Cristal ! Et la France, ça aurait été 365 Nuits de Cristal de suite !! Voyez.

Alors je vais être très clair. L’affaire de Villeurbanne, j’ai mes introductions aussi dans la police – beaucoup de policiers qui sont excédés des faux rapports qu’on est obligé de leur faire, etc. –, est une algarade entre deux groupes. C’est déplorable, mais c’est lié à la communautarisation de la France, à l’exhibition dans l’espace public de symboles religieux qui devraient être gardé pour l’espace sacré. Et en dernière instance, [une affaire] où il y a des gens qui passent quelques heures à l’hôpital, il n’y a pas de vrais blessés graves, etc.

On parle de matraques, de machins truc. Je rappelle que moi, j’ai été ratonné à coups de marteaux, de matraques, avec sept blessés, dans une librairie à Paris, ça a été classé sans suite. Je rappelle que Madame Bourarach dont nous avons organisé la collecte et à qui nous avons trouvé un avocat [Dons à Même Bourarach, egaliteetreconciliation.fr], son mari a été noyé, assassiné par un groupe de gens dont le leader est un cadre de la Ldj qui a déjà été arrêté deux fois sur de lieux de ratonnade anti-Noirs et anti-Arabes avec des armes. Et que c’est tout ça qui est caché aujourd’hui, par les médias, la justice qui a du mal à faire son travail, le politique, d’une lâcheté et d’une soumission intégrale.

Donc là, on monte en épingle une affaire de Villeurbanne qui est une algarade entre jeunes et due à la communautarisation de la France, due sans doute aussi à l’arrogance israélienne, au sionisme intégral de la communauté juive religieuse française, ce qui est de toute façon une hérésie selon l’orthodoxie, etc., etc., etc. On nous raconte qu’il y a eu une ignoble agression, etc., ce qui est tout à fait faux.

Prétendre qu’il y a de l’antisémitisme en France aujourd’hui, est une escroquerie et une rigolade. Il y a par contre un permanent et insupportable chantage à l’antisémitisme.

Et ce qu’on appelle aujourd’hui antisémitisme est finalement une réaction de soumission boudeuse, puisqu’on ne peut pas faire plus, à une domination communautaire de plus en plus visible, intégrale et injustifiée, puisqu’elle se fait toujours au nom des valeurs d’inégalité, au nom d’un pays étranger qui pratique la purification ethnique, le suprémacisme racial au nom d’une vision théologico-militaire. Enfin je veux dire, la contradiction est maximum.

Donc il n’y a pas d’antisémitisme en France. Il y a par contre un insupportable chantage à l’antisémitisme qui devient obscène et qui, à mon avis je le dis, parce que c’est mon message, devient de plus en plus contre-productif. Donc il faut que ça s’arrête.

Et l’affaire de Villeurbanne n’existe pas.

Par contre ce qui existe, c’est l’affaire Bourarach, l’affaire Dieudonné, l’affaire Soral. Ça, ça existe. Et c’est systématiquement classé sans suite, transformé en fait divers alors que ce sont des crimes raciaux, etc., etc., etc.

Et tout le monde le sait dans la justice, dans la police et chez les politiques, quand on en parle en privé. Je parle avec tous ces gens-là et tous ces gens-là me parlent. Et ils en ont plein le cul. C’est clair.



Des nouvelles de l’affaire de Toulouse ?

Entretien de mars 2012 (extrait)

Alors je le lis :

« Soral, l’homme qui lèche la moule puante de la salope numéro un du système, MLP, ce qui doit vouloir dire Marine Le Pen. Toi tu préfères te faire enculer par papa Le Pen (combien on te paye pour sucer Jean-Marie ?). »

Alors je reçois entre autres choses, depuis des mois, des menaces de mort, des insultes, sur moi, ma femme, etc., de façon récurrente. J’ai demandé à mes informaticiens de loger l’envoyeur par un petit système de piège qu’on a fait. Il s’est connecté parce qu’on avait mis un truc. Ces menaces viennent systématiquement d’un ordinateur dans la mairie de Toulouse, donc probablement d’un employé municipal de Toulouse. J’ai porté plainte à la police ; c’est des menaces de mort sur moi, ma femme, etc., de violences annoncées, etc., etc. J’ai porté plainte à la police. J’ai écrit à la mairie de Toulouse. Je n’ai jamais obtenu aucun résultat pratique. C’est-à-dire que ces menaces continuent. Si, à partir d’un certain moment, ça s’est déplacé à l’université de Toulouse.

Par contre, en faisant un travail de recoupement et d’enquête, j’ai désigné à un moment donné, comme possible coupable un type qui est un militant antifa notoire de Toulouse [Voir, entretien de novembre 2011, partie 2], dont je sais les propos qu’il exprime en privé contre moi, par des indiscrétions, parce que j’ai des gens un peu partout, et qui est employé municipal de la mairie de Toulouse. J’ai dit, comme ça ne s’arrêtait pas et que je n’arrive pas à obtenir que la police et la justice fasse leur travail, j’ai dit dans une vidéo qu’il est possible que ce soit ce type-là. Je ne vais même pas le renommer. Savez-vous ce qu’il se passe, depuis ?

Je suis convoqué par un juge d’instruction à Toulouse, alors que je vis entre Bayonne et Paris, pour être envoyé au tribunal pour diffamation. Voyez. C’est-à-dire que quand vous vous plaignez d’être menacé de mort, que vous dites : c’est probablement quelqu’un et je demande à la police de vérifier. La police peut très facilement identifier les personnes qui m’envoient des menaces de mort par Internet. C’est ce que je demande. C’est moi qui suis. La dernière fois que j’ai été convoqué par un juge d’instruction, je suis envoyé directement au tribunal. Le juge d’instruction ne fait qu’un travail de relai. C’est donc me persécuter, me harceler, me convoquer dans une ville où je ne vis pas alors que je travaille, j’ai une femme, un enfant à charge. C’est à mes frais tout ça.

Donc voilà comment ça fonctionne en France. Je suis convoqué par un juge d’instruction de Toulouse pour diffamation parce que j’ai osé dire : il y a quelqu’un qui m’envoie systématiquement de la mairie de Toulouse et qui est probablement municipal, que nous avons probablement identifié, par une série de recoupement cohérent, qui m’envoie des menaces de mort de la mairie de Toulouse. Et c’est moi qui me retrouverai au tribunal pour diffamation.

Quand j’avais répondu à Dantec qui appelait à l’extermination des musulmans du monde entier par la force atomique par voie de radio, que je lui avais répondu.

Mea culpa, Alain Soral interviewé par le site videodrom.org, le 3 juin 2006 (extrait)

"Il faut que Dantec fasse un peu attention. Voilà, c’est tout. Donc Dantec, excuses-moi d’avoir été méchant avec toi, mais je voulais juste te prévenir qu’il fallait que tu ne mélange pas la science-fiction et la géopolitique. Donc, voilà, c’était pour t’aider. Voilà, couché Dantec !"

Je m’étais retrouvé au tribunal pour diffamation. J’ai gagné ce procès-là, quand même. Je l’ai gagné. Et c’est comme ça que c’était moi qui m’étais retrouvé au tribunal.

Quand j’ai fait écouter ce à quoi je répondais, et que j’ai obtenu, après une interruption de séance, qu’on écoute ce à quoi je répondais. C’est ça la justice. Les cinq juges qui étaient d’ailleurs cinq femmes, les bras leur en sont tombés. Mais l’avocat. Y’avait deux avocats dont l’un était un avocat de SOS Racisme contre moi, il disait : « Ce n’est pas. Il faut juger en droit. C’est hors-sujet. » Voyez.

Alors il faut savoir si on juge en droit ou en équité, voyez. C’est toujours pareil, la casuistique. Cette violence indirecte, cette stratégie du mensonge, voyez. On a la réponse, mais on n’a pas la question. On a la gifle, mais on n’a pas les semaines, les années de persécution économiques, langagières, etc. Ce qui fait qu’à un moment donné, le type donne la gifle. Je parle toujours de la même chose.

Donc là, je suis convoqué parce que je suis menacé de mort par mails moi et ma femme, depuis des mois et des mois, par des mails anonymes. Et parce que je demande à la police et à la justice d’identifier celui qui me menace pour faire son travail, c’est moi qui suis convoqué chez un juge d’instruction, pour diffamation.

C’est comme ça que ça marche en France en ce moment, pour les gens qui osent s’attaquer, comme moi ou Dieudonné, au tout-puissant lobby qui n’existe pas et que personne n’ose nommer, tellement il terrifie tout le monde par son incroyable puissance.



Madonna n’aime pas Marine Le Pen (ouf)

Alors moi, ce qui est marrant, c’est que j’ai connu Madonna. Pas intimement, mais elle était à Paris au tout début des années quatre-vingt comme danseuse. Elle dansait je crois à l’espace Clichy. Et je l’ai vu physiquement dans les soirées, etc. C’était une petite, avec du poil ici [joue], avec des grosses jambes, moche, mais visiblement qui avait un désir de réussite incroyable. Elle est l’anti-Janis Joplin.

Janis Joplin incarnait le talent, la grâce, l’aventure de la musique pop qui était un artisanat d’art avec des jeunes qui avaient une certaine grâce, un talent inouï.

Madonna, c’est l’industrie du disque où avec beaucoup de volonté, de professionnalisme, de division du travail, on arrive à produire un produit propre mais sans âme et qui lui ressemble. Et qui ressemble à ce monde des VIP, ce monde de l’oligarchie sataniste qui fait penser. On verrait bien Madonna avec BHL, avec Kissinger, avec Obama, avec Sacha Baron Cohen. Enfin voilà, toute cette merde.

D’ailleurs je suis en train d’écrire une bande dessinée où on va tous les embarquer sur un bateau. On va rigoler, ça sera pour septembre, on en reparlera.

Donc Madonna, qui était d’abord catholique, et qui jouait de cette catholicité, appartenait à la grosse communauté italo-catholique américaine s’est depuis convertie depuis à la Kabbale, cette espèce de secte New Age, néo-juive. Et le mot Kabbale est symptomatique, puisqu’effectivement, la domination financière mondiale, je l’ai dit, en dernière instance, c’est une domination par un processus kabbaliste qui est effectivement, de déconnecter l’économie du réel, d’en faire une soumission par le chiffre et les mathématiques pures, une soumission du monde réel et humain, réduits en esclavage par une dérive kabbaliste de l’économie réelle devenue finances mathématiques pures [Voir Entretien de décembre 2011]. Donc il y a un lien vraiment entre le satanisme, le kabbaliste et la domination oligarchique, avec ses marqueurs communautaires forts aujourd’hui.

Et Madonna, finalement aujourd’hui, se réclame de cette religion new ago-judaïquo-kabbaliste qui s’appelle la Kabbale, qui d’ailleurs qui est un truc hollywoodien, et inaugure effectivement une tournée de chant ou ce qui consiste à chanter avec un micro – assez mal – des chansons écrites par d’autres en s’exhibant comme une vieille pute qu’elle est, qui existe entièrement à coup de bodybuilding, de piquouzes.

Parce que c’est quand même tout sauf Sofia Loren ou Silvana Mangano. Ce n’est pas la grâce de la magnifique petite prolétaire ou paysanne qu’on trouve dans une cour de ferme dans l’Italie de l’après-guerre. C’est fabriqué entièrement. C’est un demi-boudin transgénique.

Et elle, elle inaugure sa tournée de concerts où elle va. On a vu toutes ses provocations grotesques, toujours la fausse gauche sociétale, la fausse transgression, se mettre un doigt dans la chatte, parler de sexe… Enfin ridicule ! Lady Gaga a repris d’ailleurs la suite. On voit bien que c’est une des figures du satanisme et de l’éducation de la jeunesse aux antivaleurs sataniques.

Elle commence sa tournée en Israël. Je pense d’ailleurs que les orthodoxes religieux, n’ont pas dû aimer. Et effectivement, elle trouve le moyen de montrer Marine Le Pen désignée comme ennemi des valeurs qu’elle représente – ce qui est très bon signe –, avec évidemment, la croix gammée, évidemment. Marine Le Pen et la croix gammée.

Donc je rappelle bien que Madonna fait partie de cette industrie du showbiz satanique qui coopte et qui fabrique des putains pour corrompre la jeunesse. Donc en fait, quand elle s’attaque à Marine Le Pen, quelque part, elle la valorise. C’est quelque part, c’est cohérent. Et donc, on ne soit pas s’en plaindre.

Et je ne dirais pas plus sur Madonna parce que de tout façon, elle est déjà vieille et elle est déjà remplacée par Lady Gaga. Donc je pense que maintenant, elle va être, dans le miroir, face à son vieillissement, les sous dont elle ne sait pas trop que faire, parce qu’elle est multimilliardaire sans doute, sa solitude, l’hostilité de ses enfants. Enfin c’est ce prix à payer, sur la distance, pour tous ces gens qui sont montés par la soumission au diable, par le mammonisme et la soumission à Satan.

Il est possible qu’elle n’ait pas une vieillesse heureuse.



Michel Onfray défend Jean Soler ! (et l’antijudaïsme ?)

Oui, alors là, y’a deux aspects. Alors d’abord, c’est dans Le Point.fr qui est l’organe où règne de façon totalement illégitime et grotesque Bernard-Henri Lévy, par son bloc-notes, où cette espèce de marquise de Pompadour nous fait part de ses états d’âme, toutes les semaines. Un des marqueurs de la domination de cette communauté illégitime par ses petits marquis qui normalement ne devraient même pas être pigistes.

Donc dans Le Point.fr, Onfray fait une apologie de Jean Soler. Je vais remettre mes lunettes, parce que c’est assez précis.

Alors déjà, Jean Soler est un intellectuel français qui a une œuvre assez conséquente. Nous avons d’ailleurs immédiatement commandé ses bouquins pour les vendre sur Kontre Kulture. Son dernier livre s’appelle Qui est Dieu ? C’est très, très intéressant parce que c’est un type qui critique les monothéismes. Et donc, la matrice, c’est le judaïsme, c’est la Torah, la Bible, le Pentateuque. Et qui explique bien ce dont aujourd’hui Onfray se fait le relai.

Je rappelle qu’Onfray, il y a encore quelque mois, disait que Dieudonné devait être arrêté par la police pour antisémitisme. Il s’est passé quelque chose depuis dans la vie d’Onfray, à mon avis. Onfray est un type d’origine populaire qui a été très longtemps un con, c’est-à-dire un libéral libertaire. Depuis quelque temps, il a redécouvert la question sociale. Il anime une université libre, je ne sais pas où, à Nantes, en Bretagne ou en Normandie [université populaire de Caen], et récemment, il a commis un crime de lèse-communauté, mais qu’il n’a pas identifiée immédiatement : il s’est attaqué à la psychanalyse. Donc Onfray s’est payé la psychanalyse, et la mafia psychanalytique s’est payé Onfray. Ce qui lui a fait dire, à un moment donné : « Je ne suis qu’un pauvre goy. » On mettra l’extrait si on le retrouve :

« Moi qui suis tout juste un goy terroir du bocage de Basse-Normandie » réponse de Michel Onfray à Élisabeth Roudinesco. Blogs.mediapart.fr

Donc, il a bien compris que c’était une mafia ashkénaze. Et pour avoir moi-même croisé dans des raouts à l’époque où je fréquentais les jeudis du Seuil, ou certaines soirées littéralo-intellectuelles, j’ai pu voir la Roudinesco en personne pour voir qu’on était bien face à une maquerelle, et que c’était bien une escroquerie communautaire.

Donc, ça a dû le rendre une peu énervé et un peu courageux, le Onfray. C’est toujours pareil. C’est comme quand on regarde ceux qui ont voté les pleins pouvoirs à Pétain, c’est ce très bon sociologue israélien qui nous le dit, Simon Epstein : la grande majorité des députés qui ont voté les pleins pouvoirs à Pétain étaient issus du Front populaire et membres de la Lica, ancêtre de la Licra.

[Simon Epstein, Les dreyfusards sous l’Occupation, Un paradoxe français]

Donc je pense qu’à un moment donné, ils ont été excédés, et qu’ils se sont un peu fâchés contre leurs anciens amis qui les ont un peu trop roulé dans la farine et qui les ont un peu trop humilié.

Ce sont des processus historiques constants que nous constatons depuis la fuite d’Égypte, et qui ne font que se répéter de façon récurrente comme le reconnait le très bon et très sympathique rabbin Rav Ron Chaya et que fait semblant de ne pas comprendre Élisabeth Lévy, menteuse professionnelle, agent israélien et sayan, quand elle ne comprenait pas ce que je voulais dire quand j’avais sorti ma fameuse phrase qui a été condamnée par la justice française, et dont je demanderai un jour réparation.

Je demanderai un jour d’être réhabilité pour cette phrase qui était une phrase incritiquable sur le plan moral, sur le plan historique.

Alain Soral, Complément d’enquête, France 2, 2004 :

"Quand avec un Français, juif, sioniste, tu commences à dire : « y a peut être des problèmes qui viennent de chez vous. Vous avez peut-être fait quelques erreurs. Ce n’est pas systématiquement la faute de l’autre, totalement, si personne ne peut vous blairer partout où vous mettez les pieds. » Parce qu’en gros, c’est à peu près ça leur histoire, tu vois. Ça fait quand même 2500 ans que chaque fois où ils mettent les pieds quelque part, au bout de cinquante ans, ils se font dérouiller. Il faut se dire, c’est bizarre ! "

Si je vis assez vieux, je demanderai réparation, pour cette unique condamnation infamante de toute ma vie, totalement injustifiée.

Donc pour revenir à Onfray, Onfray fait l’apologie de Jean Soler qui effectivement dit que :

« Le judaïsme et la religion qui est la matrice de tous les monothéismes et qui a inventé la haine raciale, le génocide et la purification ethnique. »

Et que ça se vérifie actuellement par la politique israélienne. Et alors Onfray se cache derrière Soler pour dire ça, qui est une manière de balancer ce que tout le monde sait depuis toujours, mais qu’il n’avait pas le courage de dire et que maintenant il est devenu un peu courageux, à force d’être humilié ou même de n’avoir pas eu les fromages universitaires auxquels il avait droit, ou auxquels il croyait avoir droit.

Parce que quand on partage très mal – comme disait Mitterrand : « Il faut que tout le monde mange. » – quand on ne donne que des ordres, qu’on humilie, et qu’on ne donne rien à bouffer, au bout d’un moment, même les plus lâches redeviennent un peu plus courageux par la colère.

Donc c’est très intéressant de voir qu’Onfray qui était encore il y a quelques années, un con libéral-libertaire, est devenu aujourd’hui un type qui s’intéresse à la question sociale et qui ose montrer du doigt, à travers Jean Soler, la communauté organisée à travers sa matrice idéologique éternelle qui est l’Ancien Testament, en disant bien que la Bible, la Torah – qui ne sont pas les Évangiles, c’est pas du tout Jésus – est le corpus idéologique d’où sortent « la haine raciale, le génocide, la purification ethnique ». Et là je vais citer à la fois une phrase typique de l’Exode :

« Je (Dieu) chasserai vos ennemis peu à peu au fur et à mesure que vous (les Hébreux) deviendraient plus nombreux et que vous occuperez le pays. Finalement votre territoire s’étendra de la mer des Roseaux à la mer Méditerranée et du désert du Sinaï à l’Euphrate – c’est le Grand Israël en construction – car je livrerai en votre pouvoir les habitants de ses régions afin que vous les chassiez. »

Exode 23:23-33

Donc la Bible est bien le projet sioniste et dit bien qu’un peuple élu, au nom d’un Dieu vengeur, ethnique et tribal, effectivement va dominer les autres nations qu’elle détruira et réduira en esclavage. C’est clair et net comme projet. C’est donc de l’incitation à la haine raciale, du suprémacisme ethnico-racial au nom d’un projet théologico belliqueux fondé sur la haine de l’autre systématique.

Ça rejoint ce que disait Nietzsche aussi, qui lui d’ailleurs s’en flattait car lui aimait une certaine constance dans la haine. Ça l’impressionnait, lui. Parce que ça avait sans doute un côté antisocialiste et antichrétien.

Alors Jean Soler, je cite :

« >"Tu ne tueras point" est un commandement tribal. Il concerne le peuple juif, et non l’humanité dans sa totalité. »

Oui, « Tu ne tueras point », ça veux dire « Tu ne tueras point de Juifs ». C’est un code de solidarité communautaire. Ce ne sont pas des valeurs universelles. Là est le mensonge évidemment. Donc là, Jean Soler le dit bien. Tout ça je le sais, tous les érudits le savent :

« "Tu ne tueras point ", est un commandement tribal. Il concerne le peuple juif et non l’humanité dans sa totalité. »

Donc quand c’est « Tu ne voleras pas », c’est « Tu ne voleras pas un autre membre de ta communauté ». Mais tu peux par contre voler tous les autres : c’est le Talmud, etc., etc.

Donc, c’est un code moral et juridique de solidarité communautaire dans un but d’efficacité collective dans un but de domination sur les autres à qui on peut faire tout ce qu’on ne fait pas entre nous. C’est ça que ça veut dire.

« La preuve, Yahvé commande de tuer, et lisons l’Exode, 32:26-28 : >"Trois mille personnes périssent sous son ordre. > " Dans Contre Apion, l’historien juif Flavius Josèphe établit au premier siècle de notre ère une longue liste des raisons qui justifient la peine de mort : adultère, viol, homosexualité, zoophilie, rébellion contre les parents, mensonge sur sa virginité, travail le jour du sabbat, etc. Jean Sorel aborde l’extermination des Cananéens par les Juifs et parle à ce propos "d’une politique d’épuration ethnique à l’encontre des nations de Canaan". Puis il signale que le livre de Josué précise qu’une trentaine de citées ont été détruites. Ce qui lui permet d’affirmer que les Juifs inventent le génocide, "le premier en date dans la littérature mondiale "… Jean Soler poursuit en écrivant que cet "’acte généalogique’ est révélateur de la propension des Hébreux à ce que nous nommons l’extrémisme." Toujours soucieux d’opposer Athènes à Jérusalem, Jean Soler note que la Grèce, forte de cent trente cités, n’a jamais vu l’une d’entre elles avoir le désir d’exterminer les autres. »

Michel Onfray

C’est-à-dire que là Onfray s’appuyant sur Jean Soler, et Jean Soler s’appuyant sur la Bible, sont passés dans un antisémitisme carabiné qui n’est jamais que renouer avec l’antisémitisme permanent et éternel qui a été valable jusqu’a 1945, qui est de bien montrer que le judaïsme est la matrice de tous ce qui est de l’ordre de la haine raciale dans l’histoire du monde.

Et que cette haine raciale a essayé d’être corrigée par le Christ qui a été mis à mort par le Sanhédrin pour cette raison-là, a essayé d’être corrigée par la Oumma du dernier des prophètes arrivés, Mohammed, a essayé d’être corrigé par l’humanisme français, par le socialisme laïcard, etc., etc.

Et que finalement, toute l’entreprise du monde a toujours été de résister, de corriger, ce projet de haine.

Donc, moi, j’attends que Monsieur Prasquier réponde à tout ça. Qu’il nous dise. Je ne sais pas, il pourra peut-être dire que c’est sorti du contexte. Parce que c’est la grande phrase, effectivement. Alors là je lui dirais qu’effectivement que beaucoup des discours d’Adolf Hitler sont sans doute sortis de leur contexte.

Donc là, j’ai lu des extraits de l’article de Michel Onfray, citant Jean Soler. Jean Soler qui a une œuvre très cohérente et très respectable et jamais attaquée, évidemment.

Donc je dis bravo à Onfray pour ton courage tardif.

Et maintenant, tu vas voir tout ce que tu vas prendre dans la gueule. Et je pense que bientôt, on te verra aux avant-premières des spectacles de Dieudonné.

Voilà, je vais finir sur ce petit sujet.



L’équipe de France n’a pas visité Auschwitz !

(Prasquier Denied ! Faute grave !)

Oui alors déjà, on peut se poser la question de ce petit Monsieur Prasquier qui est je ne sais pas quoi, cardiologue, président d’une espèce de truc, qui représente officiellement un juif sur six, sachant que les juifs, je le rappelle sont un pour cent de la population française. C’est-à-dire qu’il y a quand même 99 % de gens, en France, qui sont ce qu’on appelle des « goys », c’est-à-dire des non-juifs. On est un peu majoritaire quand même.

Donc ce Monsieur Prasquier donne toujours des. On l’a vu quand il a organisé le dîner du Crif. Il a le président sortant et le nouveau président qu’il tient sous son bras, et donc le président de la République, le premier magistrat de France je crois, Monsieur Sarközy à l’époque – qui là doit maintenant essayer de fuir la justice humaine, en attendant la justice divine – qui l’appelait lui-même « président ».

C’est-à-dire que Monsieur Prasquier est le président des présidents, bien qu’il représente un sixième de un pour cent des Français. C’est assez compliqué.

J’aimerais qu’on creuse un peu le sujet, que les sociologues fassent leur boulot, nous expliquent d’où vient l’incroyable pouvoir de ce Monsieur Prasquier, petit homme juif né en Pologne, je crois [né le 7 juillet 1945 à Gdansk en Pologne]. Et qui effectivement se consterne que l’équipe de France de football composée essentiellement d’Africains et de Maghrébins, c’est-à-dire de victimes de colonialisme français organisé par Jules Ferry et d’Africains victimes de la traite négrière.

Je ne vais pas creuser ces sujets. Là on verra qu’il y avait de l’argent qui venait d’une certaine communauté qui en avait beaucoup. Tout ça est démontré, prouvé, dans le bouquin de Werner Sombart [Les Juifs dans la vie économique]. Moi, sur les sources, je suis assez inattaquable.

Donc, je ne vois pas pourquoi les Arabes et les Noirs de France seraient allés se prosterner à Auschwitz, je ne vois pas pourquoi, surtout que c’était à 1500 kilomètres de l’endroit où ils jouaient au football.

Les Anglais, eux y sont allés. Les Français eux n’y sont pas allés. Monsieur Prasquier n’et pas content.

Je pense que les footballeurs s’en foutent que Prasquier ne soit pas content. Mais c’est intéressant de voir effectivement que tous les médias ont relayé que Prasquier, cardiologue, qui représente un sixième de un pour cent de la population française, enfin relayent systématiquement ses désidératas, envies, désirs, etc.

Et qui nous dit bien effectivement que la nouvelle religion mondiale, c’est la Shoah, qui est une religion : c’est quelque chose d’inexplicable, d’inexpliquée, etc. C’est la plus grande tragédie de l’Histoire. Évidemment pas les siècles et les siècles de traite négrière, pas la bombe atomique sur les populations civiles japonaises. Et le truc, la croix, c’est la chambre à gaz.

Et il faut, effectivement, que tous aillent visiter la chambre à gaz, comme avant je pense qu’il fallait se signer, mettre un genou en terre, etc. On est là-dedans.

Alors moi je vois que les Anglais y sont allés. Les Français n’y sont pas allés.

Et je me dis quelque part, tant mieux !

Parce que quand vous imaginez que dans cette pièce, à Auschwitz, qui fait je crois 100 mètres carré, pour que les six millions soient un chiffre possible, quatre millions et demi d’êtres humains sont morts en moins de deux ans, je crois. Ce qui est le plus grand prodige de l’histoire de l’humanité, si vous réfléchissez aux conditions matérielles que ça implique.

Je me dis qu’heureusement que les footballeurs n’y sont pas allés parce que quand on voit comment cet espace doit être saturé de je ne sais pas quoi, de reste de gaz, ça aurait été peut-être même dangereux pour leur santé.

Et je le dis d’ailleurs, si jamais ils y vont une autre fois, parce que cette fois ils n’y sont pas allés, la prochaine fois ils seront obligés d’y aller, parce que ça ne rigole pas. Je crois que la visite à Auschwitz et la chambre à gaz sera un truc dans le programme des écoles assez vite. Moi, j’y ai échappé à cause de mon âge mais je pense que mes enfants n’y échapperont pas.

Alors je dis, si jamais vous vous êtes pris de malaise à cause des restes d’émanations de gaz dans la chambre à gaz, il y a une truc, c’est une petite porte en bois avec un carreau en verre qui est d’époque, et là je le dis, je donne ce conseil, vous donnez un coup de coude et vous cassez le carreau de verre pour pouvoir un peu respirer.

Et je dis d’ailleurs que c’est absolument tragique qu’aucun de ces quatre millions et demi de morts n’aient pensé à casser cette petite vitre, parce que vous imaginez que ça aurait pu sauver quatre millions et demi d’êtres humains. Comme quoi parfois l’ironie de l’histoire est incroyablement cruelle. Enfin voilà.


SIXIEME PARTIE

« Je vais finir par une note d’espoir, je dirais, où là les générations futures pourront dire : Soral était philosémite, voyez. »

Téofilo Stevenson : gauche du travail, droite des valeurs

(1952-2012)

Repose en paix, camarade !

Téofilo Stevenson a été trois fois champion olympique de boxe poids lourd. C’est sans doute le plus grand boxeur de l’histoire de la boxe moderne. C’était on va dire l’anti-Mohamed Ali. Car en fait, il était dans un pays socialiste qui s’appelait Cuba, il n’a boxé qu’en amateur car le régime socialiste cubain estimait que la boxe professionnelle avait à voir avec les jeux du cirque et était quelque chose, de faire se battre des Nègres pour de l’argent devant un public de Blancs, avait quelque chose de malsain.

On le voit d’ailleurs avec la fin tragique de Mohammed Ali, la maladie de Parkinson. Et surtout ce grand Téofilo Stevenson a vécu une vie humble bien que ce soit le plus grand boxeur de tous les temps. Il n’a jamais vraiment gagné d’argent. L’État cubain, pour le remercier d’avoir porté haut les couleurs de la révolution cubaine, de l’État cubain et du socialisme cubain lui a offert une maison où il a vécu heureux au milieu des siens. Il est resté cadre et entraîneur. Il a formé notamment Félix Savón qui lui-même a été trois fois champion olympique. Et Stevenson a été trois fois champion olympique. Il aurait dû l’être quatre fois, parce qu’il y a eu le boycott des Jeux olympiques de Los Angeles.

Et on voit là, un personnage incroyablement positif, c’est-à-dire un type qui n’a jamais recherché l’argent, qui a compris qu’il y avait quelque chose, que le bonheur était aussi fondé sur les valeurs. Quelque chose qui a existé dans le socialisme et dans l’espoir socialiste qui fait que moi, j’ai été communiste pendant des années. Il est mort très récemment. On n’en a pas parlé beaucoup.

Il était important – on va montrer des vidéos – de montrer ce qu’a produit le régime cubain et la révolution cubaine sur lequel crache toute la gauche française notamment en organisant des espèces de cérémonies de glaviot notamment au Théâtre du Rond-Point avec des connasses siliconées comme Catherine Deneuve qui viennent parler sur le régime cubain. Qu’est-ce qu’on en a à foutre de ce que pense Catherine Deneuve de la révolution cubaine !? Je ne sais pas, voyez.

J’ai un grand respect pour la révolution cubain et pour Fidel Castro parce qu’il a permis des êtres supérieurs, qui sinon auraient été des esclaves sous Videla, des êtres supérieurs, humainement et sportivement, comme Téofilo Stevenson qui est mort la semaine dernière.



Roland / Garaudy. Deux façons d’envisager la France…

Sont morts en même temps Thierry Roland et Roger Garaudy.

Roger Garaudy, il y a eu trois entrefilets pour dire que ce type, qui avait été résistant, enseignant, agrégé de philo, ami de l’abbé Pierre, combattant de la vérité, de la justice et de la défense des humbles toute sa vie, était devenu une merde immonde parce qu’à un moment donné, par un livre qui s’appelle – que nous avons là, tiens ! – Les Mythes fondateurs de la politique israélienne, en vente sur Kontre Kulture, par ce livre-là, il était devenu un ignoble salaud, une ignoble ordure parce qu’il était devenu « négationniste ».

Nous sommes toujours dans le même processus. Antisémitisme, ça parle des sémites. Monsieur Prasquier n’est pas sémite. C’est une Polonais et en plus sa langue d’origine est une langue germanique. C’est le yiddish.

De toute façon, le sémitisme est un racialisme et en plus, un racialisme linguistique. Donc, il n’y a rien de sémite chez ces gens-là. Donc pourquoi ne pas employer les vrais mots ?

Judéo-critique, c’est beaucoup mieux. Ça critique une religion, donc un système de valeurs.

Dans un État laïque comme la France, on peut critiquer une religion. Houellebecq n’a pas manqué de le faire en disant que l’islam était une religion d’enculeurs de chameaux.

« L’islam ne pouvait naître que dans un désert stupide, au milieu de Bédouins crasseux qui n’avaient rien d’autre à faire, pardonnez-moi, que d’enculer leurs chameaux. »

Michel Houellebecq, Plateforme

Il a gagné au tribunal. Il a le droit de le dire. Donc j’ai bien le droit de dire que le judaïsme est une religion de menteurs et d’escrocs. La République française me l’autorise.

Donc, Garaudy était un saint homme, un type qui a voué toute sa vie à la vérité, à la défense des humbles. Et à un moment donné, on me dit que c’est devenu une ordure parce qu’il a critiqué Israël et fait un lien entre Israël et une certaine mythification de la réalité historique qui s’appelle la Shoah.

Je rappelle que la Shoah n’est pas dans Nuremberg. Pareil pour la Loi Gayssot. Le mot Shoah n’est jamais écrit dans Nuremberg. Ça n’existe pas, ça été inventé dans les années quatre-vingt. Donc je n’attaque les comptes-rendus de Nuremberg en critiquant la Shoah. Ce n’est pas dans Nuremberg. Donc déjà, voilà. Ça c’est pour mon avocat.

Et donc, ce pauvre Garaudy serait devenu une ordure, parce qu’il serait devenu « négationniste ». Donc je dis, déjà toujours, on triche sur les mots.

Le négationniste n’existe pas. Ce qui existe, c’est le révisionnisme qui est le processus naturel de l’historien qui est de toujours passer de l’idéologie dominante à quelque chose d’un peu plus objectif, qui aurait à avoir avec quelque chose de l’ordre des sciences humaines honnêtes, parce que plus on s’éloigne de la période historique jugée, plus on s’éloigne du pouvoir et donc, plus on peut passer de l’idéologie à l’histoire. Donc tout historien est par essence un « révisionniste ». Et qu’il est évident que la version officielle des vainqueurs, un an après la guerre, ne peut pas être de l’histoire. Et que pour faire de l’histoire, il faut de temps en temps, retourner travailler aux sources, aux documents, etc., avec du recul.

Aujourd’hui, c’est tout l’inverse qui est fait. On a beaucoup moins de recul, aujourd’hui, sur la Deuxième Guerre mondiale qu’au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, que dans les années cinquante, dans les années soixante, dans les années soixante-dix, quatre-vingt, etc. On ne fait que reculer, de ce point de vue-là, à cause notamment de la Loi Gayssot.

La Loi Gayssot a été votée pour empêcher aux historiens de faire de l’histoire. Parce que sans la Loi Gayssot, ils auraient défoncé la mythologie shoahtique, c’est une évidence.

Et donc Garaudy, à un moment donné, comme c’était un humaniste et qu’il s’était engagé du côté des Palestiniens, comme l’a fait Jean Genet, comme l’ont fait tous les humanistes dont le cœur a saigné sur l’injustice faite aux Palestiniens, il a fait le lien entre la Shoah et l’impunité israélienne. Et il a écrit ce bouquin : Les Mythes fondateurs de la politique israélienne.

Il a été envoyé au tribunal, déshonoré, diffamé, lui qui était quelque part je dirais, intouchable moralement. Il avait été ministre communiste, membre du PC, il avait dénoncé la dérive stalinienne, il s’était fait exclure du PC parce qu’il ne voulait pas couvrir la pacification de la Tchécoslovaquie. Enfin, vraiment, c’était un saint homme. Et puis d’ailleurs il s’est reconverti au catholicisme puis à l’islam.

Il a eu le même genre de processus, quelque part, que moi, Dieudonné, etc., les gens combattants de la vérité.

Et là, je vois, les médias lui crachent un petit peu à la gueule en disant : « Bon, c’était un honnête homme qui à un moment donné est devenu une merde parce qu’il est devenu négationniste. » Comme par hasard, il a touché aux intérêts de la communauté organisée et de la manière dont la communauté organisée nous domine et nous écrase sur le plan symbolique.

Un mot sur Thierry Roland ?

Donc effectivement, Garaudy traité comme un chien crevé. Mais par contre, on en a fait des tonnes sur Thierry Roland. Qui était Thierry Roland ?

Un con qui commentait le football. C’était un beauf total. C’est un peu comme Robert Nataf qui jouait les beaufs, sous le nom de Victor Lanoux. Là, lui, c’était un vrai con, un vrai beauf.

Mais je veux dire, j’écoutais Thierry Roland, je regardais les matchs de foot, ça me fait marrer.

Mais que dans un pays, on crache à la gueule d’un type comme Roger Garaudy dont on parle deux minutes dans les médias, et qu’on passe en boucle le panégyrique, l’éloge funèbre, d’un con comme Thierry Roland, prouve bien qu’on est une société malade et de valeurs totalement inversées. À un moment donné, j’ai regardé le journal du soir de TF1, le jour de la mort, tout le journal a été sur Thierry Roland ! C’est une catastrophe.

Ce mec-là était un con, commentateur de football, qui disait à peu près tout le temps des conneries, qui était drôle à ses dépens.

Donc, je m’honore d’appartenir au même pays que Roger Garaudy, grand humaniste, grand intellectuel, toujours du côté des pauvres, de la vérité, qui s’est sacrifié toute sa vie avec courage, mort à quatre-vingt-dix-huit ans, dans l’opprobre, la solitude et la pauvreté. Champigny, petit pavillon, etc.

Et de l’autre côté, voilà, Thierry Roland ! C’est la France, effectivement, qui fait qu’on est quand même aussi un pays de beaufs, un pays de supporteurs de football qui n’est pas capable de jouer au foot, un pays même pas capable de se rendre aux stades puisqu’on a les stades les moins remplis d’Europe. On les regarde à la télé, pour écouter Thierry Roland...

Donc, comme je m’enorgueillis d’appartenir à la France de Roger Garaudy, j’ai aussi conscience d’appartenir à la France de Thierry Roland. Et ce n’est pas pour ma plus grande fierté.



Lettre d’un juif non talmudo-sioniste

Oui, oui, alors moi, attention. Comme je ne suis pas un antisémite, c’est-à-dire que je ne crois pas à la transmission des idées par le sang. Voyez parce que ce serait ça l’antisémitisme. Je crois que les systèmes de valeurs se transmettent par l’éducation, et que même s’il y a une forte imprégnation sociale, qu’on appelle l’habitus chez les sociologies de deuxième zone-là, on a toujours, en dernière instance, les moyens par l’intelligence d’adhérer ou non à un système de valeurs, en fonction de critères moraux.

Donc je ne pense pas qu’il y ait de la fatalité. Ce n’est pas parce qu’un type est né juif, qu’il porte en lui héréditairement, racialement et définitivement la laideur effectivement que Jean Soler désigne, que tous les penseurs classiques désignent. Donc je ne suis pas antisémite. C’est-à-dire qu’a priori, rien n’est jamais joué, rien n’est définitif, rien n’est congénital, c’est-à-dire contracté à la naissance et de façon définitive.

Et donc, comme à la fois je montre du doigt une communauté organisée qui nous domine et qui domine aussi d’ailleurs sa masse et sa base en jouant souvent d’ailleurs contre elle.

Il y a une lutte des classes cachée par le tribalisme à l’intérieur de la communauté juive. Les choix stratégiques des élites, par exemple de Bernard-Henri Lévy, vont faire le malheur des juifs de base qui vivent aux côtés des Français pauvres et des Français d’origine immigrée, c’est une certitude.

Donc il y a des antagonismes de classes à l’intérieur de la communauté, et les élites communautaires jouent le jeu de la domination, avec d’autres d’ailleurs, dans une coalition oligarchiques mondialiste, en faisant souvent le malheur de sa base. C’est toute l’histoire juive décrite d’ailleurs dans La Controverse de Sion de Douglas Reed.

Donc non seulement j’ai le courage de montrer du doigt les élites juives pour ce qu’elles sont, mais je tends la main aux juifs du quotidien, aux juifs de base, aux « juifs par hasard », parce qu’en fait, rien n’est racial, pour moi, contrairement à eux qui croient que le génie se transmet par le sang de la mère. Aujourd’hui, tous les petits cons de juifs qui te disent : « Nous sommes le peuple des prix Nobel, etc. », alors que lui vend des jeans au Sentier, je lui dis : toi, à par le prix Nobel de la connerie, t’as rien d’autres. Mon QI est bien supérieur au tiens.

Et moi, je ne me prétends pas être de la race des seigneurs. Je suis un moyen bourgeois déclassé savoyard. Et mon intelligence vient essentiellement de mon travail et de ma souffrance. C’est les deux, comme d’ailleurs l’intelligence juive historique venait de son travail et de sa souffrance, de l’étude permanente du Livre et du fait d’être victime d’une hostilité, à cause effectivement des valeurs de leurs élites. Donc on voit bien que c’est la souffrance et le travail qui amène l’intelligence, pas la race. Et quand on commence à croire à l’intelligence raciale, on devient une bande d’imbéciles, et on devient Bernard-Henri Lévy. Voyez, là, la boucle est bouclée.

Donc, je vais finir par une note d’espoir, je dirais, où là, les générations futures pourront dire : Soral était philosémite, voyez. Parce qu’effectivement, il y a toujours l’ambivalence et la morale, voyez.

Donc déjà, je vais avant de lire l’extrait d’un jeune juif qui m’écrit. Parce qu’il y en a beaucoup de juifs qui m’écrivent pour me dire : « Je suis d’accord avec vous, je sais que vous êtes un homme de vérité. Ce que vous dites m’interpelle aussi. » Des orthodoxes, des laïques, y’en a, et y’en a tout le temps. J’en reçois, pas tous les jours, mais plusieurs par semaine. Ce qui est très bon signe. De même d’ailleurs que j’en reçois d’Algériens qui me disent : « Vous avez raison de critiquer l’Algérie », de musulmans qui me disent : « Vos critiques de la communauté musulmane de France sont fondées. » C’est pour ça que je fais ce travail, aussi. Globalement, c’est positif. Ça tire tout le monde vers le haut. Justement, je ne suis pas dans une logique de « haine », moi, voyez. Je suis dans une logique de main tendue et de réconciliation nationale. Mon association s’appelle Égalité et Réconciliation, pour une réconciliation nationale, gauche du travail, droite des valeurs.

Donc déjà, je vais expliquer, ça fera peut-être même le lien avec Madonna et tout ça, pourquoi notamment les juifs orthodoxes m’écrivent pour me dire : « Nous vous soutenons. Pour nous le sionisme est une hérésie. » Je vais l’expliquer en lisant la petite note que j’ai faite à quelqu’un qui ne le comprenait pas récemment.

 Je lui dis, voilà : « De l’orthodoxie à une nouvelle religion juive qui est le sionisme. »

Le sionisme auquel s’est rallié finalement la majorité des rabbins. C’est-à-dire qu’effectivement, il y a eu une conversion des religieux à quelque chose qui était une hérésie religieuse. Mais c’est pareil avec nous pour Vatican II. Les religions sont en dernière instance historiques. Elles se soumettent à l’idéologie dominante. C’est pour ça qu’il faut aller aux textes sacrés, et aux apparitions et aux anges. C’est-à-dire que c’est de Dieu dont on doit tenir la vérité, pas des Églises. C’est très important. Je le dis aussi bien pour les musulmans qui voudraient suivre aujourd’hui le sunnisme officiel saoudien, pour les catholiques qui voudraient suivre Rome et pour les juifs qui effectivement voudraient le rabbin Bernheim. Écoutez Dieu, allez aux textes. Les Églises sont par définition, fatalement des dévoiements historiques. Et je vais expliquer pourquoi :

« De l’orthodoxie à la nouvelle religion juive qui s’appelle le sionisme »

« C’est quand Rothschild qui est une réalité et une métaphore, c’est-à-dire la puissance économique juive, déclare qu’il a accumulé suffisamment d’argent et de pouvoir pour ne plus attendre Israël de Dieu mais se l’acheter lui-même. »

C’est le processus qui a amené à Israël : déclaration Balfour, création de la Banque, etc.

« Avec le ralliement progressif des juifs religieux au sionisme, on passe d’un peuple craignant Dieu et essayant de l’élever à l’exigence de sa promesse, à un peuple se prenant pour Dieu, sombrant dans le narcissisme et le racialisme. Ainsi, le juif pieu traditionnel savait que sa souffrance était une punition divine, c’est clairement dans les Écritures. Tandis que le juif moderne accuse partout le goy de sa souffrance et se croit le droit moral de déverser partout sa haine de l’autre pour son insoumission à sa volonté inextinguible de domination. » 

Là, on rejoint ce que je disais tout à l’heure, sur qu’est-ce que l’antisémitisme aujourd’hui.

C’est quelqu’un que les juifs n’aiment pas, l’antisémite. Et c’est quelqu’un qui se soumet de mauvaise grâce à la domination juive. Ce n’est que ça. C’est clair et net. Les antisémites, c’est ultra-rare. J’en ai rencontré très, très peu dans ma vie.

Et donc, je dis : ce peuple de la religion dévoyée où on achète ce que Dieu vous a promis et que vous devez mériter. On n’attend pas qu’il vous le donne. On ne le mérite plus, on l’achète en douce dans son dos. Je veux dire, c’est vraiment une insoumission à Dieu caractérisée. C’est satanique. C’est la révolte contre Dieu. Et surtout d’avoir une récompense qu’on n’a pas méritée et qu’on ne mérite pas. Dieu les punira pour ça, c’est une certitude.

Et c’est ainsi, je dis, c’est un peuple par ce ralliement à la religion sioniste devenu peuple de la haine dans la permanente inversion accusatoire. Nous sommes clairement aujourd’hui dans un peuple de la haine qui déclare sa haine du monde goy, sa gaine du Palestinien, sa haine de Dieudonné, sa haine de Soral, sa haine du Français de base, sa haine de Marine Le Pen, sa haine de quiconque ne se soumet pas à sa prétention suprémaciste racialiste fondée en dernière instance sur une domination par l’argent.

Qu’est-ce que c’est que le sionisme aujourd’hui et la religion sioniste ?

C’est quand Rothschild se prend pour Dieu et achète quelque chose qui devait être la récompense de Dieu à un peuple qui était sorti d’une période d’errance maudite parce qu’il n’était pas à la hauteur de l’élection divine. C’est-à-dire que c’est une entreprise de corruption, et c’est le blasphème le plus grave qui soit.

C’est pour ça que les juifs orthodoxes authentiques. Parce qu’aujourd’hui il y a des religions sionistes et des religieux authentiques. C’est compliqué, cette Église juive est dévoyée. Avant il n’y avait que les laïques sionistes contre les religieux antisionistes. Aujourd’hui, il y a toute la confusion des religieux sionistes. C’est pour ça que les juifs religieux me disent : « Nous ne reconnaissons pas l’autorité du rabbin Bernheim. Pour nous c’est un apostat et c’est un bolchevik. » [Voir Entretien d’avril 2012, partie 1]

Voilà, j’ai tous ces documents à disposition. Et là, pour finir, je reçois la lettre de ce que j’appelle un juif non talmudo-sioniste qui m’écrit :

« Bonjour Monsieur Soral, j’espère que vous allez bien. Je suis en train de terminer le livre d’Atzmon. »

Donc le très bon livre de Gilad Atzmon que nous coéditons et qui, lui, dit tout ça, explique tout ça [Gilad Azmon, Quel juif errant ? (The Wandering Who ?)] Juif israélien et grand musicien de jazz, type charmant avec qui j’ai dîné. Nous échangeons une correspondance. Comme quoi, il n’y a pas de fatalité et de races dans tout ça. Il faut partie, comme moi je l’espère, de la communauté universelle des honnêtes gens. Voilà, ça existe. Et qui ont effectivement, des tas de choses à se dire et peuvent constituer une communauté fraternelle au dessus d’ailleurs des nations, ce qui n’empêche pas les nations. Car nous aimons bien pouvoir échanger nos différences culturelles, au niveau culinaire, au niveau même linguistique, pour le plaisir de donner. C’est-à-dire je lui donne mon génie français, il me donne son génie juif bien compris. Voyez, c’est pour ça que nous sommes des antimondialistes car le mondialisme amène au melting-pot, à la culture unique, toujours d’ailleurs par son plus petit dénominateur commun, c’est-à-dire par le bas. Il suffit de regarder Joey Starr pour comprendre que c’est la vérité.

Donc il me dit :

« Monsieur Soral, j’espère que vous allez bien. Je suis en train de terminer le livre d’Atzmon. C’est une >"bombe >" comme on dit communément. Incroyable travail d’introspection et de réflexion critique sur la question juive. Au final, je dois avouer que l’essai fait mal et qu’il peut profondément déprimer une personne d’origine juive, quelle que soit une des trois catégories à laquelle il appartient. »

Qui étaient : « le religieux », « le communautaire » et « le juif par hasard ». C’est un peu les catégories d’Atzmon.

« Ce livre me confirme que cette communauté religieuse dont je suis originaire va s’en rependre plein la gueule »

Effectivement, je le déplore aussi, et c’est contre ça que je lutte depuis ma condamnation de 2006 ou 2010, pour mes propos de 2004.

« Je ne suis pas sûr que l’on assiste comme vous le soutenez à la victoire préliminaire du Dajjâl avant sa défaire future. »

C’est-à-dire que lui ne croit même pas que ces gens-là vont gagner dans un premier temps, comme je le pense moi-même en me référant aux Écritures :

« Il est probable que l’État incriminé disparaisse bien avant. »

Il parle d’Israël là.

« Car la prise de conscience mondiale du mal et de son origine grandit tous les jours. »

Ça veut dire ce que ça veut dire. Le mal, c’est Israël, aujourd’hui. C’est clair.

« Ce n’est pas non plus évident que le soutien des États-Unis demeure indéfectible car ce soutien va contre ses intérêts stratégiques dans le monde arabo-musulman. »

Oui, ça c’est le livre de Mearsheimer et Walt [John J. Mearsheimer and Stephen M. Walt, The Israel Lobby and U.S. Foreign Policy]. Effectivement, aujourd’hui, la communauté juive organisée sioniste a pris le pouvoir sur l’Amérique contre les intérêts de l’Amérique profonde. Ça commence à ruer dans les brancards au niveau de certaines élites républicaines, au niveau de ce qu’on appelle les corps constitués : West Point, l’armée, etc., Plus le petit peuple américain protestant calviniste, ce peuple de pionniers, etc.

Et c’est les révoltes en ce moment des 99 % conte les 1 %. Ça risque de mal finir.

Faut pas oublier que l’antisémitisme éclate toujours dans les pays où la communauté juive est la plus puissante et la mieux installée. C’est l’histoire de l’Allemagne hitlérienne qui était faite de juifs parfaitement assimilés qui avaient fui la Russie puis la Pologne. Ils étaient heureux comme Dieu en Allemagne jusqu’au traité de Versailles. Donc pareil pour ceux qui veulent venir m’emmerder sur la culture historique, ils peuvent venir, y’a pas de problème. Donc il dit :

« Ce n’est pas non plus évident que le soutien des États-Unis demeure indéfectible car ce soutien va contre ses intérêts stratégiques dans le monde arabo-musulman. »


Il est clair que le jour où les Américains laissent tomber les Juifs, ils sont très, très mal.

« Il n’est pas sûr non plus que les pays arabo-musulmans ou tout simplement musulmans restent désunis à jamais. Ce n’est clairement pas dans leurs intérêts, aussi. »

Là, je crois que malheureusement, il sous-estime le travail de destruction pervers qui a été fait par les islamo-sionistes, l’Empire anglais, les sionistes, les Américains, aujourd’hui les Français, etc., etc. etc. Alors bon, ça c’est son point de vue.

« Honnêtement, je pense que cela va faire mal, et il est possible que les gens comme moi qui veulent juste vivre en paix, en bonne entente et en bonne communion avec les autres, en prennent plein la poire. »

Et ce jeune garçon s’appelle Florent D.

Alors je dis à Florent D. : je suis tout à fait d’accord avec toi. Je suis d’ailleurs consterné que vos élites communautaires vous traitent finalement comme les élites capitalistes françaises ont traités le paysan français en l’envoyant dans les tranchées face aux paysans allemands. Ils vous envoient au casse-pipe. Je pense que Bernard-Henri Lévy n’est pas votre ami. Il est même votre pire ennemi. Je pense que Prasquier n’est pas votre ami, il est votre pire ennemi.

Et je lui dis que moi, vivant, Florent, tu pourras toujours venir te réfugier chez moi.

Et je serais comme je l’ai fait, comme mes ancêtres, mes vrais ancêtres physiques, l’ont fait entre 40 et 45. Puisque je suis issu d’une famille de résistants savoyards. Mon oncle Jean, Compagnon de la Libération, d’ailleurs vient de mourir dans le Nord de la France. Lui, il a fait quatre ans de camps, deux tentatives d’évasion, rejoint de Gaulle dès l’appel du 18 Juin, aviateur observateur, descendu au dessus de l’Allemagne. C’est-à-dire que je viens moi d’une famille de résistants savoyards qui sont un haut lieu de la résistance.

Pas comme, on va prendre un exemple, pas comme Michel Drucker. Je ne suis pas fils de collabo. [Se renseigner sur Abraham Drucker. Voir Maurice Rajsfus, Des juifs dans la collaboration. L’U.G.I.F 1941-1944]

Donc je te dis, Florent D., car je ne suis un racialiste et que je suis un humaniste authentique : moi, mes amis et tous les gens d’Égalité et Réconciliation, nous te protégerons, en faisant virilement rempart de notre corps contre tous les ennuis qui pourraient un jour t’arriver malheureusement à cause de la folie de tes élites et à cause de la bêtise malheureusement des masses, qui malheureusement, se transforment quand les chose dérapent, comme on le sait, toujours en bête sauvage. C’est tragique, mais c’est là-dessus qu’a joué Bernard-Henri Lévy, n’oublions pas, pour faire liquider physiquement et sodomiser ce pauvre Kadhafi. Et je finirai sur cette note d’espoir, cette main tendue et cette mise au point morale et politique. Voilà.

Sur ce, salut à vous tous et peut-être au mois prochain, si on me l’autorise.

>>> Afficher la transcription en pleine page

Voir aussi :

3 juin
Alain Soral : commentaires de l’actualité et conseils de lecture
Mai 2014
277
9 mars
Alain Soral : entretien de février 2014
Commentaires de l’actualité
427
7 février
Vidéo du mois : conseils de lecture
Janvier 2014
201
Décembre 2013
Alain Soral : entretien de décembre 2013
Commentaires de l’actualité
555
Novembre 2013
Vidéo du mois : commentaires de l’actualité et conseils de lecture
Octobre 2013
425
Septembre 2013
Alain Soral : entretien de rentrée 2013
Commentaires de l’actualité
608
Juillet 2013
Alain Soral : entretien de mai & juin 2013
Commentaires de l’actualité
449
Mai 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Mai 2013
209
Mai 2013
Alain Soral : entretien de mars & avril 2013
Commentaires de l’actualité
678
Mars 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Février 2013
332
Février 2013
Alain Soral : entretien de janvier 2013
619
Décembre 2012
Conseils de lecture
Décembre 2012
109
Décembre 2012
Alain Soral : entretien de novembre 2012
976
Octobre 2012
Alain Soral : entretien d’octobre 2012
886
Octobre 2012
Conseils de lecture
Octobre 2012
184
Septembre 2012
La rentrée 2012 avec Kontre Kulture
121
Septembre 2012
Alain Soral : entretien de septembre 2012
La totale en 6 parties !
944
Mai 2012
Alain Soral : entretien de mai 2012
608
Avril 2012
Alain Soral, entretien d’avril 2012
455
Avril 2012
Alain Soral, entretien de mars 2012
enregistré le 20 mars 2012
578
Février 2012
Alain Soral, entretien de février 2012
492
Janvier 2012
Alain Soral, entretien de janvier 2012
374
Décembre 2011
Alain Soral : entretien de Noël
Décembre 2011
500
Novembre 2011
Alain Soral, entretien de novembre 2011
475
Octobre 2011
Alain Soral - entretien d’octobre 2011
Entretien vidéo en 4 parties
367
Septembre 2011
Alain Soral, entretien de rentrée
Septembre 2011
205
Juin 2011
Alain Soral - Entretien de Juin 2011
148
Mai 2011
Alain Soral, entretien de mai 2011
201
Mai 2011
Alain Soral, entretien d’avril
Enregistré le 28 avril 2011
106
Mars 2011
Alain Soral, entretien de mars 2011
94
Février 2011
Alain Soral, entretien de février 2011
35
Janvier 2011
Alain Soral, entretien de janvier 2011
43
Décembre 2010
Alain Soral, entretien sur l’actualité de novembre 2010
(son remasterisé)
1
Novembre 2010
Alain Soral, entretien sur l’actu d’octobre 2010
Septembre 2010
Entretien de rentrée avec Alain Soral
Septembre 2010
Juin 2010
L’actualité du mois de mai avec Alain Soral
Les entretiens du président
Mai 2010
Alain Soral commente l’actualité du mois d’avril
L’entretien mensuel du président
Avril 2010
L’entretien mensuel d’Alain Soral (Février/Mars)
Spécial élections régionales
Février 2010
L’entretien mensuel d’Alain Soral
Janvier 2010
1
Décembre 2009
L’entretien de décembre d’Alain SORAL
1
Septembre 2009
La rentrée d’Alain Soral - Partie 1, 2 et 3
1
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



1066 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #178684
    le 01/07/2012 par David
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Ahhhh Enfin !!!!!!!!!!!

     

  • #178685
    le 01/07/2012 par Siham
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Excellent, je l’attendais avec impatience.

     

  • #178689
    le 01/07/2012 par lucille
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    On ne peut effectivement plus s’en passer ! La fin du mois avec Alain, c’est devenu un rituel...
    Merci Alain,
    tu es vraiment une miséricorde pour nous les petites gens !


  • #178692
    le 01/07/2012 par Dominique stock de Fion
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Très bon.

    Vous auriez le titre de la musique de la Première partie au début svp ?

     

    • #178710
      le 01/07/2012 par ubik
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      L’intro des trois parties, c’est KYUSS :
      1- Caterpillar March
      2&3- Demon Cleaner


    • #178712
      le 01/07/2012 par Nicéphore Phocas
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est Caterpillar March du groupe Kyuss, un de mes groupes préférés. J’étais encore étonné de l’entendre au moment de lancer la vidéo. Je suis souvent impressionné par les sélections de rock couillu dans ces vidéos. Je me demande qui les fait. J’ai déjà entendu The Jesus Lizard et certaines des meilleurs chansons de Queens of the Stone Age et de Kyuss comme ça.


    • #178715
      le 01/07/2012 par twang
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      "Katerpillar March" de Kyuss.

      Merci président pour cet entretien tant attendu !


    • #178735
      le 01/07/2012 par Thinnegan
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Si je ne m’abuse, il s’agit de Caterpillar March, par KYUSS.


    • #178809
      le 01/07/2012 par JC1987
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est Caterpillar March du groupe Kyuss, un de mes groupes préférés. J’étais encore étonné de l’entendre au moment de lancer la vidéo. Je suis souvent impressionné par les sélections de rock couillu dans ces vidéos. Je me demande qui les fait. J’ai déjà entendu The Jesus Lizard et certaines des meilleurs chansons de Queens of the Stone Age et de Kyuss comme ça.



      C’est vrai. j’aimerai bien connaître le nom de la personne en charge de la post-prod qui nous gratifie toujours d’un petit extrait "Metal". J’avais eu la surprise lors de mes premiers visionnages de tomber sur un extrait de Metallica (à la période où ils étaient Thrash et authentiques).


    • #178810
      le 01/07/2012 par Dominique stock de Fion
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Merci beaucoup pour ces informations :)


    • #178889
      le 02/07/2012 par Stev
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Josh Homme, guitariste de Kyuss et chanteur des Queens Of the Stone Age a été accusé d’homophobie, pour avoir traité un spectateur de "faggot" ! La boucle est bouclée ! :D


    • #179685
      le 02/07/2012 par Crylovitch
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Pareil j’avais une vingtaine de balais et j’étais un fan de Kyuss de la premiere heure.Bravo a la post prod pour leur choix musicaux.


    • #180368
      le 03/07/2012 par Kirk
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je suggère un petit Master of Puppets (Metallica) pour la prochaine :) ! Le titre pourrait illustrer pas mal de thèmes abordés par E&R


  • #178694
    le 01/07/2012 par Arnaud
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    MERCI ALAIN ! :)
    C’est comme si t’étais dans mon salon, mais les bières en moins. ^^


  • #178698
    le 01/07/2012 par yael
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’attends toujours avec impatience les sujets des vidéos : toujours denses et passionnants.
    Je ne me sens plus concerné par cette société mais seuls les sujets d’AS me redonne envie et goût pour lire et relire des choses étudiées fût un temps....

    BRAVO ALAIN ! vous donnez beaucoup d’espoir à des gens isolés, esseulés dans leur réflexion et donc socialement...

     

    • #178707
      le 01/07/2012 par karimbaud
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @yael..............ton post est très pertinent !....et je me joins au concert de louanges concernant le rdv mensuel du président soral, désormais indispensable !


  • #178701
    le 01/07/2012 par Philippe
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Super, je l’attendais avec impatience !

     

  • #178703

    Ma bouffée d’air frais du mois !!!!!


  • #178705
    le 01/07/2012 par Harisajajin
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Il y’a beaucoup de sujets finalement et en plus y’en aura plus demain, j’en doutais vu que je n’ai pas la TV je ne sais pas vraiment ce qui ce passe ( ou se passe pas).

    Merci à E R et M. Soral pour ces lumieres


  • #178714
    le 01/07/2012 par Ludo
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Deux choses qui me font aimer la fin de mois : ma paie, le vidéo d’Alain

    Merci

     

    • #178833
      le 01/07/2012 par Gogol
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Toi je ne suis pas sur que tu aies compris ce qu’Alain pense de salariat !


    • #178997
      le 02/07/2012 par Montréalais
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Il ne peut pas apprécier la paie qui le nourrit sans comprendre que c,est une aliénation ??? On peut pas changer de monde on 2 jours mec.


    • #179596
      le 02/07/2012 par glorflindel
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Il peut être sain de se réjouir de gagner un peu d’argent pour vivre même si vous êtes un salarié.
      Pour certains c’est un soulagement tout les mois le renflouement du compte ...dont moi.
      Faudrait arrêter de vivre en dehors de la réalité ou alors prenez des risques, ouvrez votre boîte et "en avant Guingamp" ; au bout d’un an vous ferez moins les professionels de l’analyse marxiste.


  • #178716
    le 01/07/2012 par Vlad
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    On s’impatientait, mais Soral répond toujours présent et ne se défile pas !
    Longue vie à Alain et E&R !


  • #178720
    le 01/07/2012 par julius
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    C’est pas possible !!! Marine lepen en fait exprès quand elle dit que c ’est le fondamentalisme islamique qui tue en libye, en irak, en indonesie , etc... Quelle mauvaise foi ! Quelle déception !

    Merci de m’avoir montré ça.

    Cela dit, je sais que les autres (PS, UMP, ect...) sont pires encore.

    J’espere que le FN n’est pas la prochaine entourloupe que nous prépare l’empire, car l’information circulant plus vite, il sait que nous sommes plus malin qu’avant, la propagande de l’empire est de plus en plus identifiable et visible, mais peut etre que l’empire le sait, et qu’il s’en sert à notre dépend.

    Serait-il possible que l’empire cherche bien à nous montré qui est son ennemi juré (le FN) afin que nous le definissions comme la solution ?

     

    • #178791
      le 01/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Si tu veux un conseil d’ami camarade ne vote pour personne laisse les dans leur monde utile à l’oligarchie


    • #178943
      le 02/07/2012 par Jayz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Tout à fait d’accord avec Kasiar : chaque fois qu’on vote on valide le système qui nous opprime, je suggère à tous ceux qui ne sont pas encore sur les listes électorales de s’inscrire afin d’exercer leur droit à l’abstention !

      Puisque le vote blanc n’est pas exprimé c’est la seule chose à faire pour montrer qu’on refuse cette mascarade électorale profondément anti-démocratique ou aucun candidat ne représente vraiment le peuple. Faut arrêter de croire qu’on pourra changer le système par la voir des urnes, c’est trop tard pour ça et complètement utopique. Voter contre ou voter pour le moins pire c’est terminé pour moi...


    • #179058
      le 02/07/2012 par killuminati
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je n’avais pas vu cet extrait de Marine Le Pen également. Comme vous dites, le changement par les urnes, c’est de l’utopie.

      Je me suis fait cette réflexion julius, quant à la stratégie de l’empire à diaboliser le FN, pour que nous le définissions comme la solution. Beaucoup d’entre nous, avons une vision globale commune, du projet de l’empire. Plutot que de rester isolé, ne pourrions nous pas, chercher à nous regrouper, créer un lien suivant nos zones géographiques ? En quelques sortes, faire un pas vers les stratégies de BAD.


    • #179091
      le 02/07/2012 par denver
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Le faschisme vert, elle a fait un clin d’oeil à Bhl avec la théorie du faschismee vert. Bref pas digne d’un chef d’état pour amalgame et nous sortir des analyses néocons sionistes


    • #180512
      le 04/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Pour emmerder le Système tu peux voter FN. Mais cela ne change pas le régime de gouvernement représentatif que combat Etienne Chouard. En effet une bonne démocratie Athénienne avec tirage au sort et constitution écrite par le peuple ça reste indépassable. Maintenant si le peuple est débile et conflictuel, un Bon vieux Roi qui tranche (dans un système de Crypto-Monarchie à l’Iroquoise) avec comme devoir de défendre le peuple ça reste top.


    • #181655
      le 05/07/2012 par PatriceT
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Le FN ennemi juré ou complice de l’empire ? Bonne question !

      C’est bien Mitteux qui dans les années 80, à fait monter le vote FN durant lesquelles il a eu quelques entrevues assez dicrètes avec Jean-Marie, non ? D’ailleurs, quel intérêt aurait eu Le Pen père à faire ses ’dérapages’ répétés, si ce n’est pour endosser volontairement le rôle d’épouvantail officiel ? Je veux bien croire beaucoup de choses, mais pas qu’il aurait été con au point de ne pas avoir su ou il allait à ce point là.

      Gains pour le FN : assurer à la fois son indépendance d’infréquentable et se positionner durablement comme outsider, pour préparer l’avenir... on y est peu ou prou.

      Gains pour le système : Favoriser la fin de la liquidation du PC et accentuer encore la pression sur les classes moyennes, en permettant à la frustration populaire de s’exprimer là et pas ailleurs (enrayer la montée d’autres forces anti-système moins visible, cas p.ex. de Dupont-Aignan qui reste à des scores faiblards). Focaliser de débat autour de questions ethniques plutôt qu’économiques. Permettre des postures ’anti-fascistes’ à peu de frais... ça fait déjà beaucoup.

      Noter en passant que le discours économique du FN devient de plus en plus pertinent et critique au fur et à mesure qu’il se rapproche du pouvoir. Et sur le plan idéologique, le retour des questions de fond économiques sérieuses, qui devient de plus contradictoire avec le discours ethnique qui était la justification de sa diabolisation voulue : d’où les hésitations Marinistes actuelles entre la nécessité de se positionner en force montante et le risque de scier la branche sur laquelle le FN est assis depuis 30ans... et la différence d’Alain qui n’a lui pas ces raisons d’être incohérent.

      Ma conclusion personnelle : le FN n’est ni un parti du ’système’, ni un parti ’anti-système’ : un pied dans chaque camp, sa position est ambivalente. C’est pourquoi, oui, l’Empire veut promouvoir le FN comme challenger officiel. La suite d’ l’histoire nous dira quelle tendance l’emportera, entre un FN mettant en avant le ’choc des civilisations’ (avec sa bienveillance, of course) ou si sa mue en une opposition sérieuse se poursuivra (et alors l’Empire ne sera pas, mais pas du tout bienveillant).

      Seule certitude, dans les deux cas il y aura du boulot !


    • #182632
      le 07/07/2012 par Alainsoralforever
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est pas le bouddhisme qui tue en Irak que je sache. Un peu d’honnêteté !


  • #178728
    le 01/07/2012 par julien alsace
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    merci Alain ! d’autant que comme d’habitude il n’y a que de la m°°de à la télévision ! chaque moi c’est une petite dose d’espoir pour tous ceux qui te suivent et nous sommes de plus en plus nombreux !
    vive E&R !


  • #178729

    Merci d’exister Alain, ton influence est telle à présent sur ma façon de penser que, dans tes entretiens, j’ai plaisir à vérifier si je pense droit sur les sujets du mois et, ainsi, à continuer d’évoluer.
    .
    Je suis plutôt du genre indépendant et ne recherche pas de gourou, mais tu es un maître. Le nier ou ne serait-ce que le discuter relèverait de la mauvaise foi, de l’imbécilité ou de la débilité.
    .
    Quelle puissance intellectuelle, quel courage, quelle droiture. Ce sont tes gosses qui ont de la chance d’avoir un tel père.
    .
    Merci pour ton travail ! (et à Dieudo aussi, en passant).

     

    • #180585
      le 04/07/2012 par FaridDominique
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      J’aurais voulu exprimer mes sentiments à l’égard d’Alain Soral que je n’aurais pas dit autrement. Mais comme tu le dis mieux que je n’aurais réussi à le faire, je te remercie de l’avoir fait, pff, et si tu me permets je reprends toutes tes formules exactement et au mot près, pour les transmettre de ma part à Alain Soral.
      Farid


  • #178731
    le 01/07/2012 par AxeDuMal
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Une grande bouffée d’air frais dans ce monde d’abrutis sans cervelles ( quel pléonasme ! ).

    Merci Monsieur Soral !


  • #178733
    le 01/07/2012 par Blitz658
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    ENFIN ! Merci !

    Sans vouloir être exigeant, la vidéo de la conférence Drac - San Giorgio est-elle en cours de montage ?

    Longue vie à ER, nous ne pourront jamais vous remercier assez pour ce que vous faites.


  • #178736
    le 01/07/2012 par Hamou
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Les persécutions que subissent les hommes virils défendant les valeurs et le bon sens qu’évoquent Soral dans la dernière vidéo, me font penser à cette histoire qui fait grand bruit au Maroc d’un imam très respecté et par conséquent interdit de mosquée, qui sur une vidéo diffusée sur Youtube, réagissait vivement aux déclarations du rédacteur en chef d’un quotidien national sur une chaîne satellitaire arabe où ce dernier appelle ouvertement à la dépénalisation de la fornication et se dit "favorable" à ce que sa mère ou sa sœur puissent avoir des relations sexuelles en dehors du cadre du mariage.
    La justice marocaine a ordonné dimanche l’ouverture d’une enquête pour "incitation à la violence" contre cet imam...

     

    • #178793
      le 01/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Hamou

      Le Maroc part en cacahuète depuis que l’on a changé de roi, j’ai l’impression.

      Le Maroc d’avant 2000 ce fut autre chose


    • #179371
      le 02/07/2012 par aurelien362
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      On peut etre un "homme viril", et se foutre completement de ce que fait sa soeur, ou meme d’ailleurs sa mere si elle n’est plus mariee. Merci de ne pas tout melanger :)


    • #179638
      le 02/07/2012 par Hamou
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @aurelien362 : En Islam cher ami, fermer les yeux sur la fornication d’un des membres de sa famille est très grave et cette personne s’appelle un "Diyouth".


    • #179693
      le 02/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Disons qu’un homme viril ne laisse pas sa femme sa mère ou sa soeur aux proies aux pièges de nos ennemis ;)


    • #180059
      le 03/07/2012 par temet nosce
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @kasiar
      Aucun des mohameds [inserer un chiffre] ne vaut/ne valait le coup ,tous pourris ,quand tu en vois un se gavait lorsqu’une partie de son peuple galère ,je dis mort au roi


  • #178737
    le 01/07/2012 par Adrien Lambert
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Kyuss pour annoncer Soral. Décidément ces mecs sont nos meilleurs potes !

     

    • #180312
      le 03/07/2012 par Crylovitch
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est clair !! Fan de Kyuss de la premiere heure,j’ai toujours adoré l’approche musicale créative de Josh Homme.


  • #178738
    le 01/07/2012 par temet nosce
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Quand j’ai vu le t-shirt "retour au concret" je me suis étoufé de rire ,bravooo


  • #178739
    le 01/07/2012 par Mohand
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Est il possible de mettre un lien pour avoir des version mp3 des entretiens d’alain soral pour écouter au taf ?

    Merci

     

  • #178744
    le 01/07/2012 par Bob Kelso
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Salut Alain, à la fin de la 2nde vidéo, tu finis en disant que :

    "dans la France, c’est ce qu’on nous impose, et notamment comme une évidence : c’est à dire que quiconque pond un gosse en France, ce gosse est Français, qu’il soit noir, jaune etc..."

    Dans l’idéologie, oui, on peut admettre qu’on tend vers ça, mais en pratique et en droit, au moins jusqu’à présent c’est tout à fait faux : aucun article du CESEDA ne permet le droit du sol intégral : le seul fait de naitre en France de parents étrangers ne fait pas acquérir la nationalité à l’enfant. Par contre, oui, certains articles permettre de demander la naturalisation après plusieurs années passées en France, notamment avec la scolarisation avant 18 ans etc.

    Je sais que c’est une idée super répandue, mais attention aux gros raccourcis, ça te fait perdre en pertinence sur le coup.

    Cordialement.

     

    • #178862
      le 02/07/2012 par Carla
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Les donneurs de leçon j’adore !!!!
      Tout d’abord sache qu’Alain n’a pas tort car un enfant né sur le territoire français devient français, si la filiation du parent étranger lui est transmise, il obtient donc la nationalité de ce parent...


    • #179144
      le 02/07/2012 par CISLA
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      En effet, Alain Soral va un peu vite sur le droit du sol et du sang. Il n’existe pas le droit du sol intégral, pas encore ; ( Je conseil à Alain d’aller lire les articles 18 à 27 du code civil. )
      Il n’y a pas que le droit du sol qui pose problème mais aussi le système d’acquisition de la nationalité. Il est en effet très facile d’avoir la nationalité française sans même être né en France. La condition de résidence en France de 5 ans avec un pseudo "stage". Ou encore les 2 ans d’années d’étude supérieur sans "stage".

      N’importe qui peut être français , il y a des dizaines de façon d’acquérir ou de se voir attribuer la nationalité française.


  • #178746
    le 01/07/2012 par Mister Arkadin
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Site de Marion Le Pen mentionné par Alain Soral apparemment piraté ?
    En tout cas, l’adresse donnée renvoie à un jeu en ligne.


  • #178748
    le 01/07/2012 par wallace
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Oh punaise il parle de Fourest !!! Ou est mon saut ?

     

    • #179069
      le 02/07/2012 par ROBOUSSE FILS DE ROBERT ET LAROUSSE
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      D abord on écrit "où est mon seau ?"

      Ensuite désolé je l ai utilisé avant et c’est pas joli joli

      Enfin encore des fautes comme ça et tu feras un saut tête la première dans ce seau petit sot !
      amicalement


    • #179154
      le 02/07/2012 par mandrake
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      "Cours Fourest, cours... et fais dans le (seau, sceau, saut, sot...)"
      Elle a chopé la courante là-bas.


    • #180595
      le 04/07/2012 par FaridDominique
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ ROBOUSSE FILS DE ROBERT ET LAROUSSE
      Donneur de leçon agacé par les donneurs de leçon :

      Dabord on écrit "où est mon seau ?"
      Ensuite désolé je lai utilisé avant et c’est pas joli, joli.
      Enfin encore des fautes comme ça et tu feras un saut tête la première dans ce seau petit sot !
      Amicalement.

      Amicalement aussi.


  • #178750
    le 01/07/2012 par algemost
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Comme exemple de rapport de force triangulaire H-F, le Québec a vient d’assister à l’exemple parfait : Jean-Guy Turcotte, cardiologue, cocu, assassine ses 2 gamins à coups de couteau quelques minutes après avoir lu les emails entre son ex et son amant, emails remis par la femme de l’autre. Google : procès jean-guy turcotte.

     

    • #178804
      le 01/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      almegost

      Eh oui, depuis quelques décennies, les femmes sont encouragées à avoir des relations libertines, à se faire coquettes, à être de plus en plus ouvertes comme pour un appel à se faire b....r. Au lieu de copier les hommes qui ont choisi librement la chasteté, la pudeur et l’entraide.
      Je ne dis pas que toutes les femmes sont comme celà, mais c’est surtout le cliché médiatique qui me gêne sous entendu que l’homme est un trompeur en puissance, à côté Don Juan c’est un petit joueur et que les femmes sont sages, loyales et intègres.
      Je pense notamment aux films américains, car au moins dans certains films français qui se font de plus en plus rare, l’adultère de la femme était reconnue.

      Le libéralisme est vraiment un virus qui a atteint son apogée à notre époque précise.


    • #178844
      le 01/07/2012 par Moi, Peter Sellers
      Alain Soral : entretien de juin 2012


      Eve lève-toi et danse avec la vie
      L’écho de ta voix est venu jusqu’à moi
      Eve lève-toi tes enfants ont grandi





    • #178969
      le 02/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      ouhais faut pas pousser quand même ! le cocufiage a toujours existé, des deux côtés.....c’est pas non plus une raison pour trucider des mômes !! On verse carrément dans le gloubiboulga là !! Attention les mecs à ne pas vous transformer en pleureuses professionnelles et à faire un amalgame à la mord moi le noeud........Des mecs qui tuent des mômes parce qu’ ils sont cocus... ils ont d’abord un gros gros problème psychiatrique.


    • #179097
      le 02/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Tatie baba

      Le problème est que le cocufiage est traité au sein de notre société comme si c’était quelque chose de normal.
      Le pire est l’excuse d’aller voir ailleurs pour les hommes et d’échapper à la monotonie chez les femmes.

      Je le sais car j’ai déjà vu des discussions à ce sujet.


    • #179167
      le 02/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @KASIAR

      Blabla............""Au lieu de copier les hommes qui ont choisi librement la chasteté, la pudeur et l’entraide.".......

      Jusqu’à aujourd’hui ce sont bien des hommes qui me draguent éhontément et lourdement bien après que je réponde à leurs invitations en disant que j’ai un mari et que je ne suis pas disponible !! (précision je ne porte ni string ni décolleté plongeant !)
      Je ne mets pas tous les hommes dans le même panier non plus, alors ne faites pas d’amalgame ridicule dans un sens ou dans un autre.


    • #179236
      le 02/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Votre réponse transpire un chouia la pleurniche féministe. qui n
      ’ a clairement pas sa place sur un site fondé par un antifeministe.
      Pas d’ amalgame je dénonce uniquement les photocopies d’ hommesque sont devenu les femmes à cause des pseudos valeurs gauchiasse. moi même à une certaine époque j’ ai connu des mecs qui se faisaient draguer.
      Le reste de ton commentaire n’ est qu’ un délire émotif de lectrices de marie claire


    • #179778
      le 03/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @kasiar 13 ;54

      Je vous laisse à votre monologue et vos idées toutes faites, car vraiment votre production est le point zéro de la pensée. Vous tournez en rond autour de vos idées fixes.
      Même chez le coiffeur je ne lis pas Marie-Claire. Par contre je ne suis pas certaine que ce ne soit pas votre cas.


    • #181695
      le 05/07/2012 par PatriceT
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ Décidément Sacré Kasiar ! toujours aussi délicat avec les dames...

      En passant, petits rectificatifs :
      - Le libertinage est très loin d’être une invention moderne : voir l’histoire romaine, les livres de Marion Sigaut sur la période des lumières. La dialectique de la pudibonderie et du libertinage a toujours existé, aussi loin que l’on cherche dans l’histoire. Quant au jugement moral, chaque position évaluant l’autre depuis la sienne, il n’y a pas de vérité transcendante sur ce sujet, comme pour toute question morale.
      - Le libéralisme n’a donc rien à voir avec le libertinage : son passif est plutôt celui de la marchandisation du sexe (prostitution, porno) ce qui n’est pas la même chose.
      - La tendance supérieure des hommes à aller voir ailleurs découle de leur fonction biologique (nécessité de répandre ses gènes, vs nécessité de sélectionner un bon donneur de gènes chez les femmes). Une fois cela compris, on peut les considérations morales pour ce qu’elles sont : pas grand-chose.
      - Don Juan n’est pas un trompeur (il n’est ni marié ni en couple), mais un séducteur manipulateur.
      - Le mariage est par excellence le lieu de la frustration sexuelle librement consentie (la quantité mais pas la variété). Pour sortir de ce dilemne, il n’y a pas 36 solutions : fidélité, investissement dans une autre activité, cocufiage ou libertinage commun. Idem que précédemment pour l’aspect moral.

      Pour ce qui est de Marie-Claire, moi non plus ; en revanche, j’ai lu ’Vers la féminisation’ d’Alain Soral et je te le conseille vraiment.

      @Tatiebaba,

      Il ne faut pas en voulloir à Kasiar, si tu regardes ses interventions sur ce site, tu verras que c’est un gentil garçon, même s’il lui reste du boulot sur ce sujet.
      Vois le bon côté des choses : si tu fuis les dragueurs, avec lui tu pourra être en confiance, sa technique est pas vraiment au point...


    • #181699
      le 05/07/2012 par rioma echizen
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @patriceT

      Laisse tomber la discussion est close pour ma part, et ce n’est clairement pas mon genre de femme beuuurkkkk

      Je préfère encore la veuve main droite ;)


    • #182686
      le 07/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @Le 5 juillet à 17:06 par rioma echizen

      Ah ben voilà, là on situe totalement votre niveau. Au fait, cela fait au moins trois pseudos différents que vous utilisez pour commenter la vidéo de SORAL, auriez vous un sérieux problème de personnalité ?
      Question de pure forme bien sûr.


  • #178754
    le 01/07/2012 par Louis
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Vidéo 3 :

    Je vous suggère d’ajouter un extrait du film Les gendarmes et les gendarmettes ; à 7.20 minutes du film où le colonelle dit "ayez l’œil, ne les laissez pas s’exposer inutilement" : la suite du film je vous le donne en mille elles se font enlever.. avant une fin plus heureuse que dans le réalité..

     

    • #178807
      le 01/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Oui à la fin elles arrivent à terrasser à elles seules l’équipe de margoulins qui l’ont enlevé et séquestré.
      Bien que j’aime les films où De Funès, Galabru et Lefèvre, ces films ont quelques scènes de fictions : extraterrestres, portrait de la femme de Cruchot qui bouge dans "le gendarme en balade", l’electricité statique dans "le gendarme se marie", Louis de Funès qui devient un capitaine due navire du XVIème siècle "le gendarme à Saint Tropez"....

      Beaucoup de scènes portent à confusion.


  • #178755
    le 01/07/2012 par Elgo
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Quand j’écoute Alain Soral parler, j’ai envie de lire Rousseau, Nietsche, Soljenitsyne, Céline et tant d’autres.

    Puis la vidéo se termine, et je finis par retourner sur la télé en attendant le mois prochain… Foutu manque de motivation :(

     

    • #178863
      le 02/07/2012 par Kratos Wight
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Dans se cas ne retourne plus vers la TV ^^)


    • #178948
      le 02/07/2012 par Jayz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Arrête la télé c’est nocif !
      Moi aussi j’attends impatiemment les vidéos d’Alain mais bon sang il y a de quoi faire avec tous les liens que tu trouves ici pour des conférences... Puis il y a d’autres sites qui font de la ré information... Moi ça fait des années que j’ai viré cette merde qu’est la télé, c’est sur qu’avec le web tu remplaces un écran par un autre mais tu es moins enclin à te laisser hypnotiser par le flot d’immondices que déversent le petit écran, tu choisis ce que tu regardes.
      Côté lecture il faut se motiver un peu c’est sûr, moi j’ai toujours aimé lire mais surtout pour me distraire : romans essentiellement. J’en ai eu marre aussi, je passe à des trucs plus sérieux bien qu’il y ait des romans très intéressants.
      Courage ! Motive toi !


    • #179026
      le 02/07/2012 par MisterPINK
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      oui en effet, le problème c’est que moi(j’ai quand même quelques-uns des livres mentionnés), toi et autres sommes isolés... et que peu de gens parmis notre entourage sont sur la même ligne d’idée....


    • #179351
      le 02/07/2012 par Guillaume
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Personnellement, je commence à sortir de ce manque de motivation. J’aimerais partager mon expérience :

      - y aller progressivement (on ne se met pas à lire 4 heures quotidiennement, du jour au lendemain),

      - chercher des personnes proches idéologiquement,

      - les fréquenter régulièrement.

      - trouver des moyens de consulter du contenu pertinent (vidéos converties en audio écoutées avec un lecteur portatif/dans la voiture durant la journée),

      - se faire à l’idée qu’on devra apprendre la discipline relativement seul.

      En étant parti de zéro, je suis personnellement à plus ou moins 4 heures de lecture et une vingtaine d’heures d’écoute (conférences/débat/...) par semaine et je continue d’avancer, progressivement (principalement côté lecture). C’est hautement faisable pour la quasi entièreté de nous.

      Courage à tout le monde.


    • #182594
      le 06/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @Elgo
      je ne sais pas quel âge tu as, mais je m’interroge sur l’effet que peuvent avoir aujourd’hui télé "zapping", jeux vidéo, iphone et autres activités hypnotiques. La capacité de concentration de nos jeunes est surement en chute libre ! (normalement lorsqu’on est intéressé par un sujet, on devrait pas avoir de mal à y ’accrocher’). Et c’est pas notre école actuelle qui poussera les jeunes vers l’esprit critique, l’appropriation critique des connaissances et donc vers la soif de culture ... La forme vidéo des entretiens de Soral est surement la forme qui convient le mieux pour toucher un maximum de gens à notre époque.
      Avant l’existence de la télé, que faisaient nos têtes blondes latinistes et hellénistes pour s’occuper ? Lire ne devait pas être une torture !
      Donc mon ami : courage, un peu de souffrance et de persévérance pour désapprendre le dressage de l’ignorance.


    • #187508
      le 16/07/2012 par Professeur Bibolini
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @elgo
      Tu devrais essayer des petites periodes de sevrage de la television, et planifier tes lectures.
      Commencer leger, genre une soiree par semaine,avec le sujet qui t’interesse le plus par exemple.

      Tu peux par exemple aussi aborder l’idee qu’en regardant la tele, tu regardes les autres vivre pleins d’aventures (ou vivre une vie finalement tres artificielle et fictive), alors que tu leur sacrifies un peu de ta vie tous les jours, un peu de ta pensee, de tes ressentis, et beaucoup de ta volonte. Au final, c’est enorme, fais le calcul sur un an.... des heures de ta vie precieuse, unique et qui passe a une allure folle, heures offertes a des gens qui s’enrichissent sur ton dos, et qui te donnent en echange des choses que tu auras deja oubliees deux jours apres.

      Ton temps libre t’appartient, A TOI ! C’est dommage de ne pas t’en servir pour des choses plus concretes que la tele.
      Je te dis ca, parce que moi-meme je me suis rendue compte du temps perdu, assise, a regarder des trucs qui passent et laissent peu de traces..... Je ne dis pas que je ne regarde jamais plus, mais vraiment j’evite....
      Une journee defile tellement vite, et les livres a lire s’accumulent !

      PS : desolee pour les accents manquants.


  • #178757
    le 01/07/2012 par Marcus 9
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Ben voila pourquoi ça à pris du temps les vidéos font au moins 1 giga chacune, sacrée boulot pour les mettres sur Dailymotion. Merci camarades d’E&R...
    Bon courage...


  • #178758
    le 01/07/2012 par patrick W
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    C’est trop court ! On en veut encore !


  • #178760
    le 01/07/2012 par Peper
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Enfin de bonne infos, avec l’art qui va avec, merci alain


  • #178762
    le 01/07/2012 par leruss
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Caroline Fourest : Quelle horreur ! Je ne la connais pas (comme l’a dit Soral, on ne connaît pas vraiment les gens avant de les avoir rencontrés) mais tout ce qui se rapporte à son action et à elle dans mon esprit ne me donne pas envie de la connaître.


  • #178763
    le 01/07/2012 par temet nosce
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je viens de regarder la 1ere vidéo et là je me dis mais bon sang pourquoi vous ne vous présentez pas Mr Soral !! je voterez immédiatement pour vous ,vous êtes le Malcom X français, seul quelqu’un comme vous pourras sauver la france !!!

     

    • #187138
      le 15/07/2012 par Damien
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Nous avons nos propres modèles de "sauveurs du pays " en France sans avoir besoin de référence extérieure, Jeanne d’Arc est la première d’entre eux.
      Cordialement.


  • #178764
    le 01/07/2012 par Carla
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    La vidéo 1 me réconcilie avec mes copains adhérents d’E&R Toulouse ;)
    La vidéo 2 très intéressante ! Pour approfondir, je conseille le livre de Shlomo Sand "Comment le Peuple Juif fut inventé ?"
    La vidéo 3 : je la visionne :)

    Merci Alain !!! Très impatiente de retrouver les fameuses vidéos du mois...


  • #178765
    le 01/07/2012 par charles durant
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Il y a 2 ans, aux régionales de 2010, j’avais lu sur un forum que Marion Maréchal était soralienne, apparemment ça se confirme.

     

    • #178805
      le 01/07/2012 par Arrakis
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est parce-qu’elle doit aimer les grosses quenelles :)


    • #179353
      le 02/07/2012 par Guillaume
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Arrakis, autant je trouve ça déplacé autant je dois avouer que tu m’as fait rire. :)


    • #179945
      le 03/07/2012 par Saker
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Il n’ y a pas si longtemp Marine Le Pen avait fait une affiche avec une beurette et avait apparut à Beur FM, c’ etait avant la campagne de 2007 (Farid Smahi faisait son éloge).

      Tout ça pour dire qu’ elle evoluera par rapport au contexte (par rapport à ce qu’ elle doit faire pour exister politiquement).


  • #178766
    le 01/07/2012 par Mustapha
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain, dans la seconde vidéo à la 16ème minute 30, juste pour rester dans la précision, Saïgon n’est pas en Chine mais au Vietnam, donc en faisant ce parallèle avec le droit du sol appliqué ailleurs qu’en France, l’enfant de ce touriste africain qui y serait né deviendrait vietnamien et cela ferait éclater de rire les Vietnamiens, et donc pas les Chinois... :-)

     

    • #179532
      le 02/07/2012 par hemavan
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      D’autant plus qu’il s’agit maintenant d’Hô-Chi-Minh-Ville, rebaptisée ainsi depuis 37 ans.
      Tu as raison, plus nous serons précis, plus nous serons crédibles ! Mais on ne t’en veux pas Alain, c’est déjà beau de réussir à produire autant d’analyse de tête et en impro. L’erreur est humaine, et toi, en tant qu’humain avec un grand H, heureusement que tu en fait de temps en temps. ;)


  • #178767
    le 01/07/2012 par PoOy
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je suis gay et j’aime Soral, Dieudonné... toute la clic quoi..
    Tout ce qu’ils disent me fait plaisir.
    J’aime toutes les vidéos de ce site.

    Même si l’homosexualité n’est pas normal, que puis-je y faire ?

    Rien ne me touche, même pas les coups.
    Et c’est là le travail à faire pour éviter les frictions qui mènent aux guerres.

    Il y a un saint : nithyananda qui dit "la force d’un homme se mesure en sa capacité à encaisser et non avec la force de ses coups"

    Je m’intéresse de plus en plus aux textes saints, je crois en Dieu depuis peu j’ai eu une sorte d’illumination.

    J’en conclu que même en étant homo, cela n’empêche pas de se ranger du côté du bien.
    Et de recevoir une forme de grâce.

    Ce que je veux dire c’est que c’est un peu une brouitille ce "problème"

    L’important c’est de s’unir du côté du bien.

    bouhouuuu je suis une tante... héhé

    Qu’en pensez-vous ?

     

    • #178813
      le 01/07/2012 par Marcus 9
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      On en pense rien, que tu sois gay ou astronaute tu as un cerveau structuré pour distinguer le "bien" du "mal" c’est tout c’qui compte.

      Mais à vrai dire, j’ai du mal à saisir pourquoi mettre en avant le fait que tu sois gay, c’est juste une pratique sexuelle. C’est comme si j’arrivais en disant : "j’éclate des poupées gonflables, mais j’aime bien e&r et Soral".

      Quel est le projet derriere ton commentaire ?


    • #178818
      le 01/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      On est pas contre des spécificités de la nature : hermaphrodisme, homo ... mais contre la propagande LGBT qui veut imposer l’homosexualité comme une norme et non comme une spécifité propre à l’humain.

      Par conséquent libéraliser le mariage (union de personnes de sexes différents), l’homoparentalité et l’adoption ne devrait même pas préoccuper les homos qui eux en choisissant de se mettre avec une personne de même sexe sont conscient qu’ils ne peuvent se reproduire et réellement fonder une famille.
      Donc rien à voir avec le fait d’être une tante, une folle ou autre sodomite.


    • #178830
      le 01/07/2012 par timjoe
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Bah je suis aussi une tante...une fiotte, une pédale, un enculé et j’avoue que ca me gène un peu de l’entendre parler des homo comme ca !
      J’aime aussi beaucoup Alain mais on a quand meme le sentiment de ne pas attirer sa sympathie.
      Y’a t-il des homos qui le connaisse bien et qui pourraient juste nous dire comment ils prennent la chose ?

      Encore merci pour vos brillantes analyses !!! Quel cerveau ;-)


    • #178886
      le 02/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Hello,

      Vous êtes homosexuel, pourquoi vous dire "gay" ou "tante" ? Bon enfin je ne vous connais pas, peut-être êtes vous vraiment le sosie de l’autre dans la cage aux folles........Bref. Vous l’êtes. Pour moi, et je pense pour beaucoup ici, le "problème" n’est pas que certains soient homosexuels, la nature a aussi ses exceptions........qui confirment la règle........Non le "problème" est la mise en scène de plus en plus violente pour faire entrer dans la tête de tout un chacun que c’est presque ça la façon "normale" d’être....bientôt il faudra montrer patte blanche "pro homo" si on est hétéro.....prouver que l’on est à 100 % pour l’homosexualité, que l’on s’excuse de ne pas l’être quoi.....Tout ce cirque, ces manifestations, ces "gay pride" (mon cul !), ces intoxications à destination de la jeunesse via les livres scolaires....l’homo de service dans tous les spectacles jusqu’au plus ringard des téléfilms........Je ne peux plus !! Allergie !! L’homosexualité comme nouvelle norme, comme exemple, désolée ça ne passe pas. Chacun fait ce qu’il veut de sa vie mais halte au bourrage de mou venant des dictateurs de la pensée qui ne font pas ça gratos !
      A part ça, aucun problème avec un homo qui vit sa vie privée sans faire chier le monde entier !


    • #178887
      le 02/07/2012 par Etienne Marcel
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Disons que c’est le premier truc auquel on fait attention...

      Tu vois n’importe qui, le premier truc qui te frappe c’est son genre.

      Donc quand c’est pas clair, t’as besoins de savoir : il a l’air d’un homme mais a un comportement, des manières de femme.

      Ensuite voilà, une fois que c’est sût on regarde d’autres choses... l’humour, l’intelligence...

      Je suis persuadé que même si il y a un modèle culturel d’humain normal certains naissent différents parce que c’est une décision prise dans l’au-delà par l’âme pour justement vivre une expérience particulière... Se sentir différent c’est vivre la solitude, se sentir unique... qui sait ce que se sentiment vaut aux yeux d’une âme non incarnée ?

      Ensuite Alain Soral ici et là émet des jugement, on finit tous par s’en prendre un dans la gueule !


    • #178891
      le 02/07/2012 par dédé75
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      .
      Je ne suis pas homo mais je ne pense pas que tous les homos soient forcément des "pédales" ou des "tantes". Il y a aussi une homosexualité virile : les grecs et romains de l’antiquité par exemple. Est-ce que les plus grands guerriers et conquérants de l’histoire des hommes comme César ou Alexandre le Grand étaient des "tantes" ? j’en doute.

      D’ailleurs il est bien connu que les milieux très masculins comme l’armée par exemple ont toujours développés en leur sein des tendances homosexuelles. Pour ceux qui ont fait leur service militaire, on en a tous connu et c’était pas des folles...
      .


    • #178897
      le 02/07/2012 par killuminati
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Cela fait plaisir, j’ai écrit un peu plus haut et j’y exprimais mon ressenti sur ses dires. Déjà le simple fait de se dire tante, en étant gay, c’est grave. Cela veut dire que tu cautionne le statut de sous homme que l’on te donne. Et moi, je ne le cautionne pas. Etre une merde n’a en rien rapport avec la sexualité, le sexe, l’ethnie ou la religion.

      J’aime bien Alain Soral, mais s’il dit respecter les hommes de valeurs, qu’ils les respectent peu importe leur caractéristiques identitaires, comme il le fait pour les croyants de différentes religions, ou peuples de différentes ethnies.


    • #178923
      le 02/07/2012 par Dent pour Dent
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Ce que je veux dire c’est que c’est un peu une brouitille ce "problème"

      L’important c’est de s’unir du côté du bien.




      L’important c’est le monothéisme pur (tawhid), ce pour quoi on a été créé, ce qui protège de l’éternité en Enfer.

      Cherche la satisfaction du Roi des rois, pas celle des gens, et Il te guidera dans le droit chemin et mettra de la haine dans ton cœur pour la sodomie et tout ce qu’Il a interdit, ce qui te poussera à ne plus commettre d’actes abominables in sha Allah. Il faut méditer sur le Coran.


    • #178958
      le 02/07/2012 par Edgar Detriach
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @dédé75
      Les grecs étaient plutôt bisexuel, l’homosexualité était "culturelle" chez-eux il me semble. Elle découle de leur vision des sexes où la femmes est perçue comme un être inférieur peu fiable. Elle était recluses au gynécée. Il existait des cas particuliers comme le bataillon sacré thébain, la troupe d’élite de la ville de Thèbes, dont tous les combattants étaient en couple avec un autre soldat et se battait au coté de son amant. En ce qui concerne les romains là encore il faut faire attention... L’homosexualité de César, n’est pas, il me semble un fait avéré, il s’agit selon moi d’une campagne de dénigrement de ses adversaires politiques. En effet, Le jeune Jules César aurait eu, pour accélérer des négociations diplomatiques, des relations sexuelles passives avec le roi Nicomède IV qui était friand de jeunes esclaves mâles... Mais c’est loin d’être avéré. Autre point l’homosexualité "active" est tolérée chez les romains mais l’homosexualité "passive" est vraiment très mal vue. Le romain se doit d’être "viril" en toute occasion, même pendant l’acte sexuel. En gros on pouvait enculer des esclaves mais surtout pas se faire enculer. On calomniait un adversaire politique en l’accusant d’être sodomite. Ainsi l’empereur Commode était raillé au sujet d’un de ses favoris surnommé "onos". Ce qui signifie "âne" et se rapporte aux dimensions de son sexe. D’où la réputation (fausse selon moi) de César : "l’homme de toutes les femmes et la femme de tous les hommes". En tout cas les romains n’était pas particulièrement homosexuels.


    • #179088
      le 02/07/2012 par PoOy
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Effectivement, rien à foutre de la question du mariage ou de l’adoption, la gay pride… Je suis le premier à les critiquer, disons que pour moi il n’y a pas de problème je ne sais même pas pourquoi j’ai posté ce message. Je ne suis pas une pédale… Ce qui me choque ce n’est pas ce que dit Soral, c’est plutôt le fait que mon petit ami ne veuille même plus me voir à cause de ce site, Soral et son « intolérance » et pourtant on s’aime comme jamais. Ce que je dis c’est qu’il a une grande gueule Soral, c’est un provocateur rien de plus, un boxeur ! Il est brillant et j’aime l’entendre. Quand je dis tante, gay, pédale c’et avant tout pour rire. Mais je vois que ce sujet intéresse.
      Dent pour Dent : je m’intéresse au Coran … Je ne crois plus au fait que ce soit mauvais sinon pourquoi aurais je reçu une grâce, je crois en Dieu, sans dogme sans religion. Je n’ai plus peur de rien. Et tout cela du jour au lendemain en ayant reçu pendant 3 jours une force entrante dans les yeux. Vous avez le droit de sourire.


    • #179090
      le 02/07/2012 par Vorace
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Mais à vrai dire, j’ai du mal à saisir pourquoi mettre en avant le fait que tu sois gay, c’est juste une pratique sexuelle.



      Merci marcus pour ce bon sens...


    • #179101
      le 02/07/2012 par PoOy
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Crois-moi Dent pour Dent, les différences ce ce type pour le divin n’a pas d’importance.
      C’est une vérité qui s’est révélée.

      La haine comme vous dites est mauvaise.
      Rien que le fait d’employer ce mot montre que vous n’êtes pas tout à fait en paix.

      Ne jugez pas, pardonnez, aimez.

      Dieu est plus complexe et plus vaste que cela.

      Nous n’avons même pas besoin de religions pour croire et ressentir.
      Quand une personne est bonne, n’a plus peur, pardonne tout, encaisse tout, elle se dirige vers Dieu.

      J’ai du mal à croire que certains religieux y croient vraiment...
      Il ne suffit pas d’y croire mais de ressentir cet amour pur, cette satisfaction ou vous vous trouvez, seul ou pas avec ou sans rien.

      Mais je m’intéresse aux textes saints au sujet de la fin des temps !

      Les textes ne sont pas toujours à prendre à la lettre, souvent métaphoriques.

      Il faut s’intéresser à tout, par exemple après plusieurs livres, je crois en Dieu (La croyance est différente puisque qu’elle se grave à jamais en vous, il ne suffit pas d’y croire c’est une persuasion) , aux extra-terrestres, au changement de conscience de l’humanité... Aux différentes prophéties...


    • #179137
      le 02/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      POoy

      Sans vouloir te décourager camarade le Coran sans dogme c’est comme une glace sans goût, autrement celà ne sert à rien.

      En revanche je t’invite à approfondir la religion musulmane et qu’Allah Te Mette sur la bonne voie ;)


    • #179140
      le 02/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Les extraterrestres, fantômes et farfadets n’existent pas chez les musulmans chez nous on parle de djinns.

      Cordialement


    • #179364
      le 02/07/2012 par Majestic12
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ Kasiar, tu as là l’attitude typique du croyant dogmatique convaincu de détenir la vérité absolue et indiscutable. Le mot djinn n’est qu’un vocable comme un autre, si il a envie de dire extra-terrestres ou entités immatérielles d’une autre dimension, beh c’est qu’une autre façon de voir la chose. Je suis moi aussi comme lui, je crois en Dieu parce que je ressens la puissance à travers sa création, mais je ne crois pas qu’il soit exclusif aux juifs, aux musulmans, aux chrétiens, aux terriens. Il est universel, et nul besoin de réciter la chahada ou de dire "djinn" pour être agrée. Je ne crois pas non plus qu’il enverra tous les mécréants en enfer comme le stipule ta religion, je crois qu’on sera jugé pour ses actes et de façon équitable.


    • #179367
      le 02/07/2012 par PoOy
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Merci Kasiar, il est bon de s’intéresser à tout et d’apprendre des autres.
      comme les djinns.


    • #179999
      le 03/07/2012 par Tremah
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      A mon sens Soral ne parle pas de l’homosexualité en tant que choix individuel (à traiter essentiellement par l’indifférence ; ainsi tout le monde peut coexister pacifiquement) mais d’un point de vue social et anthropologique ; le "gay" incarnant la catégorie moderne et libérale du bourgeois par ses multiples revendications (individualisme narcissique, hédonisme antisocial, communautarisme, etc.)

      D’ailleurs, il me semble l’avoir vu ou entendu confesser à plusieurs reprises une certaine "tendresse" à l’égard des homos "subversifs" des années 70 qui étaient encore authentiquement libertaires et opposaient leur "gaité" iconoclaste et leur dérision politique au sérieux mortel et pontifiant des (faux) gauchistes qui prétendaient parler au nom du peuple. Aujourd’hui les gays et surtout les gens qui parlent en leur nom sont les nouveaux bien-pensants.

      "Misères du Désir" comprend également des analyses assez "pénétrantes" du milieu gay, décrit non pas comme une sorte de communisme sexuel ouvert et libertaire (image encore renvoyée par les médias) mais comme un enfer marchand et matérialiste dominé par l’argent, le jeunisme et le culte malsain de la "viande" sexuelle.
      Il décrit ainsi la trajectoire de vieux homos rejetés sombrant dans la misère affective et échouant finalement dans les bars à poivrots avec les vieux hétéros également rejetés, tous rassemblés en dernière analyse par le même déterminisme social.

      Avec Soral comme toujours il faut manger la première vague qui correspond à la provoc’ verbale (le monsieur reste un punk) pour accéder ensuite au grand-large et à la profondeur océane de la pensée (ça c’est bien dit).


    • #180609
      le 04/07/2012 par Boris_93
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Dés lors que tu fais ta vie tranquillement avec ton ami, que tu es du genre convivial sans chercher l’homophobie c’est tolérable, tu n’y es pour rien.
      Je connais un couple de gay discrets qui n’ont que des amis ( hétéros, bi et homo)
      Personne sur terre ne doit juger et si le divin fini par nous prendre en charge c’est par amour, donc il ne veut condamner personne, ce qu’il demandera c’est juste l’humilité et l’amour tout le monde en a plus ou moins c’est pour ça que "bien des premiers seront derniers et bien des derniers seront premiers"


    • #180939
      le 04/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @Le 3 juillet à 14:05 par Tremah
      J’adhère à 100 % à votre commentaire !


    • #182604
      le 06/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ killuminati (2 juillet à 00:48)



      Cela fait plaisir, j’ai écrit un peu plus haut et j’y exprimais mon ressenti sur ses dires. Déjà le simple fait de se dire tante, en étant gay, c’est grave. Cela veut dire que tu cautionne le statut de sous homme que l’on te donne. Et moi, je ne le cautionne pas. Etre une merde n’a en rien rapport avec la sexualité, le sexe, l’ethnie ou la religion.

      J’aime bien Alain Soral, mais s’il dit respecter les hommes de valeurs, qu’ils les respectent peu importe leur caractéristiques identitaires, comme il le fait pour les croyants de différentes religions, ou peuples de différentes ethnies.



      c’est bien là le problème : l’homosexualité en tant que ’caractéristique identitaire’, quand on met son anus en avant (alors que, si vous me le permettez, il devrait rester derrière)
      ’Comme une religion ou une ethnie’ ??? genre : bonjour, Jean-mimi, 33 ans, je suis originaire de Gomorre et je crois en mon trou du cul.. ?..?
      ce qui serait bien c’est que les homosexuels vivent leur sexualité dans leur coin sans nous emmerder, et se définissent comme êtres sociaux : par leur condition sociale et économique, leurs opinions politiques sur la situation actuelle.
      amicalement


  • #178769
    le 01/07/2012 par HoChiMinh
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Saigon en Chine ? C’est pas un peu comme Leningrad en Ouzbékistan ?

    Non seulement ça n’existe plus sous cette dénomination mais en plus c’est pas trop dans ce coin là de la planète.

    Allez sans rancune ! Tous le reste est suffisamment instructif pour rattraper cette petite boulette. :)


  • #178770
    le 01/07/2012 par contrario
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Soudanais : ISRAEL fait du tout et du tout son contraire ; c’est un LABO d’analyses des mouvements de mentals c’est comme l’histoiere du libéralisme et du socialisme tous deux d’inspiration essentielle judéo-judaique .


  • #178772
    le 01/07/2012 par seber
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je ne commente plus les entretiens d’Alain, vu leur succès. C’est inutile vu la quantité de messages. Je me dépêche donc de placer le mien AVANT de le regarder.
    Juste pour savoir si Alain va relever le défi, la barre des 1000 commentaires ce moi-ci ?
    Bon, il n’y a pas que des commentaires d’un grand intérêt, loin de là, mais c’est bien de se rendre compte de l’enthousiasme et de l’intérêt soulever par Alain et cette excellente idée.
    Rendez-vous sous d’autres articles....


  • #178773
    le 01/07/2012 par dimetrodon
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Dommage, vraiment dommage !
    Vous avez posté cette vidéo sur Dailymotion. J’ai toujours des problèmes avec ce serveur. Ca ne marche jamais -je suis équipé d’Ubuntu-. Impossible de voir les vidéos en entier. Dailymotion est un système compltement dépassé, pour pas dire mourrant. Dailleurs pas étonnant qu’Orange mette le grappin dessus.
    De grace la prochaine fois pensez à ceux qui ont du mal avec Dailymotion, et mettez les vidéos sur Youtube, -à défaut de le mettre sur vos propres serveurs, je sais j’en demande un peu de trop- vous toucherez un maximum de monde.
    Pour l’instant il n’y a pas de système franco-français, étant donné qu’Orange et donc Dailymotion c’est du privé detenu à plus de 70%.l’alternative c’est peut être de l’étranger par exemple outre Youtube, il y a entre autre rutube.ru, et peut être Liveleak.

    Par avance merci.

    Bien à vous.

     

    • #178880
      le 02/07/2012 par PhilS
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @dimetrodon

      bizarre moi ça marche nickel :

      - Ubuntu precise 12.04
      - Firefox 13.0.1

      dans la barre d’adresse de firefox tappe : "about:plugins" (sans les guillemets)

      moi j’ai ces plugins :

      Fichier : libflashplayer.so Version : Shockwave Flash 11.2 r202
      Fichier : IcedTeaPlugin.so Version : The IcedTea-Web Plugin executes Java applets.
      Fichier : libtotem-cone-plugin.so Version : The Totem 3.0.1 plugin handles video and audio streams.
      Fichier : libtotem-mully-plugin.so Version : DivX Web Player version 1.4.0.233
      Fichier : libtotem-gmp-plugin.so Version : The Totem 3.0.1 plugin handles video and audio streams.
      Fichier : libtotem-narrowspace-plugin.so Version : The Totem 3.0.1 plugin handles video and audio streams.
      Fichier : libvlcplugin.so Version : Version 2.0.1 Twoflower, copyright 1996-2011 VideoLAN and Authors

      Tout ces plugins ne sont peut-être pas nécessaires mais en tout cas pour moi avec ça ça marche :)


    • #178966
      le 02/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      bizarre j’ai un vieux portable de 6 ans, pas entretenu, et tout marche impeccable !! direct sur le site clic et ça part !! En wi-fi ! au Québec .........Serait ce là la raison ? Je suis curieuse de savoir pourquoi si un as de l’informatique peut l’expliquer à une nulle de la technologie ? Merci par avance


  • #178774
    le 01/07/2012 par charles
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    L’histoire des deux gens-de-larmes m’a fait pleuré... c’est atroce !

    Quant à l’harcèlement sexuel, j’aimerais bien savoir ce qu’est devenue la plainte déposée contre le Conseil constitutionnel, car étant juriste, je sais que le Conseil était obligé, au regard du principe de légalité, d’abroger ce texte médiocre et illégal... un comble pour une disposition pénale ! [le harcèlement moral dans le code pénal et dans le code du travail vont subir certainement le même sort, parce qu’ils sont construit sur la même logique]


  • #178776
    le 01/07/2012 par tribal
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je ne suis pas d’accord sur Thierry Ardisson, sa déclaration à déjà fait l objet d un article, suivi d une pluie de commentaires acides !!

    - Ardisson a déclaré : "je ne pourrai cautionner ses propos"
    "cautionner"...c est même pas un jugement de valeur !
    — 
    Ceci dit, Ardisson n’a jamais ete ni subsersif,ni culturel, a la riger il a eté "in" durant une petite decennie.
    A ceux qui lui reproche sa couardise, je leurs reproche d avoir cru en lui, et de maintenant l accuser lui, Ardisson, au lieu de reconaitre s etre fourvoyer !
    — 
    Ardisson a toujours ete un acteur de la pensée dominante, vantant l homosexualité, la vie debridée,les pratiques sexuelles deviantes,les attitudes extremes, la "night",la decdance morale en un mot !.... jamais il n’a encensé des valeurs tel que "respect ,travail, education,etc" !!!

    - Son acception de la difference a toujours ete excessive,jamais naturelle ; sa curiosité malsaine , rarement spontannée, et son interet souvent feint !
    — -
    C est pour ainsi dire lui qui a mis en place le principe de la promotion grossiere a la television, ou l on invite quelqu’un uniquement si il a un produit a vendre !
    Son audience aidant,c est devenu la norme, et maintenant on vend un produit, plutot qu on recoit une personne.
    — 
    Je ne saisi pas bien ce que Soral pourrait attendre d Ardisson ? une emission avec lui ?
    C est inconcevable et ca n’aurait aucun impact sur la diffusion du message de E et R, Ardisson a retourné sa veste il y a 15 ans + en recevant tout le systeme mediatico-politique Francais autorisé !

    Ca me gene de faire un si long commentaire pour M. Ardisson, mais cette "rancoeur"(et la pluie de commentaires le traitant de traitre) temoigne d une mauvaise appreciation du personnage, apres je pense sincerement qu en depit de tout ca M. Ardisson est un type sympa pour sortir !

     

  • #178777
    le 01/07/2012 par JubJub
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour Mr Soral, encore un entretient passionnant (vivement demain pour la suite !)
    En ce qui concerne Marine Le Pen, j’ignorais qu’elle avait perdu à cause de cette histoire de mobilisation musulmane. Bien que moi même sympatisant FN, je suis d’accord avec vous sur la ligne qu’ils devraient tenir. Cependant, Marine peut-elle tout simplement changer de ligne ? Imaginons qu’elle prenne la ligne E&R, elle ne serait jamais crue, on crierait à l’électoralisme. Comment peut-elle s’en sortir ? (en supposant que ce soit sa volonté bien sur)


  • #178778
    le 01/07/2012 par Alcuin
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je n’ai pas encore visionné. Ce doit être très bon, comme d’habitude.
    MAIS ! Des videos de 2 Giga chacune, est-ce bien raisonable ? 4 à 5 heures de téléchargement chacune !
    Ne serait-ce pas possible de faire plus léger pour ceux qui téléchargent et convertissent en MP3 pour mettre sur CDs écoutables en voiture à destination des parents et amis qu’on cherche à convertir.
    6 Gigas, c’est de la folie ! Faites quelque chose !
    Merci.

     

    • #178802
      le 01/07/2012 par nateo30
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      formatfactory.exe une application gratuite pour windows qui vous permet de transformer une vidéo en mp3.
      (en fait cela permet d’enregistrer en plein de format différent)


    • #178836
      le 01/07/2012 par Sigmund Goldknödel
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      2 Go chacune ? J’en ai pour 1.35 Go au total.

      Essaye jDownloader. Très pratique pour télécharger sur DailyMotion, YouTube et sites aux pénibles captchas.

      http://jdownloader.org/download/index


    • #178883
      le 02/07/2012 par Sigmund Goldknödel
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      J’ajouterai que ceux qui se "plaignent" de DailyMotion n’ont pas tort avec la suggestion YouTube.
      YouTube propose les vidéos dans différentes qualités. Cela permet à ceux qui ont une connexion (bien) plus lente de profiter du spectacle sans coupure.


  • #178780
    le 01/07/2012 par jeanjean
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Magistral.


  • #178784
    le 01/07/2012 par Benjamin Le Preux
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci Alain pour toutes ces analyses pleines de pertinence !
    Cela fait du bien d’entendre cette dissidence dans ce monde de conformisme.


  • #178786
    le 01/07/2012 par francaisGaulliste
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Ah il a bien descendu les prostituées et les agents du sionisme en France !!!

    Mais Soral est quasiment seul à faire ce boulot et il faudrait des dizaines de soral à la télé pour faire le ménage parmi les mythes sionistes


  • #178788
    le 01/07/2012 par shabb
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    merci E&R pour la vidéo, par contre j’avais une question toute bête : serait-il possible de publier les futurs entretiens sur youtube également ??? parce que dailymotion...j’en peux plus, ca coupe toutes les 30s et si je laisse charger la vidéo, ben ça charge rien du tout. dur de se concentrer sur le contenu quand il est haché !!
    merci

     

    • #178817
      le 01/07/2012 par Mathieu
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Arf c’est pareil pour moi,qui n’ai pas un réseau internet de grande ville,daily motion est épouvantable.Probablement le site le plus merd.... de la toile.Je ne commenterai même pas la vidéo en elle même car je n’arrive pas à la lire,c’est simple.


    • #178821
      le 01/07/2012 par un citoyen
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      oui, je plussoie. Ce qui m’enerve c’est que ça fait x fois que le problème est soulevé mais ER persiste avec Daylimotion qui est vraiment un service de merde. sur You tube je mets ça en 240 et je regarde tranquille. L’image sera moche mais je m’en fou, ce qui m’intéresse chez Soral c’est ce qu’il dit, pas d’avoir sa trombine en HD.

      De plus j’avais trouvé le truc de charger les video avec un plugin de Firefox mais là elles sont données pour 2 GO chaque, dois y avoir une couille !

      Bref, Par pitié lachez Daylimotion pour you tube ou postez sur les deux si vous voulez mais faites quelque chose !


    • #178895
      le 02/07/2012 par laurent Jamer
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Salut camarade !

      Il suffit de copier le lien, d’aller dans l’onglet "media" de VLC (que tu peux télécharger là ; http://www.01net.com/telecharger/wi... ) , de choisir l’option "ouvrir un flux reseau", d’y coller le lien, et hop t’as une super qualité !!! Bon visionnement.


    • #178915
      le 02/07/2012 par Jayz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je crois que c’est surtout un problème avec ton ordi, ça le faisait chez moi et j’ai plus aucun problème depuis que j’ai changé d’ordinateur. Essaie déjà de faire un coup de nettoyage sur le tien ça devrait suffire.


    • #178919
      le 02/07/2012 par misterpink
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      moi ca fonctionne parfaitement...
      pour youtube, inscrit toi sur comprendrelempire, c’est un peu plus long a arriver mais tu te plaindras moins.

      ( vos questions mathematique sont de plus en plus difficile... xD )


    • #179802
      le 03/07/2012 par shabb
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      de la bombe la technique VLC, je l’utilise depuis longtemps mais je connaissais pas cette possibilité !!!
      malgré ma connection wifi scandaleusement gratuite (merci les coupains) et donc lente ça passe nickel !!!
      merci !!!!!!!


  • #178789
    le 01/07/2012 par fifty miles
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Concernant Louis XI, dont l’historiographie a été élaborée par ses ennemis ou détracteurs, l’ouvrage de Jacques Heers (LOUIS XI) remet les pendules à l’heure comme il est souvent nécessaire de le faire, en imaginant la biographie de Monsieur Alain Soral écrite par Finkelkraut ou botulenti lévi. Là aussi l’histoire mérite d’être regardée de plus prés.


  • #178790
    le 01/07/2012 par La Bohème
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    P.S. Franc-Rire


  • #178794
    le 01/07/2012 par pandanlagl
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Au sujet du touriste africain de la 2ème vidéo, juste une remarque d’ordre géographique (surtout ne m’en veuillez pas), mais Saïgon - Hô-Chi-Minh-Ville depuis 1975 - se trouve au Viet-Nam, pas en Chine.


  • #178797
    le 01/07/2012 par General_Snake
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Le 18-25 pose son drapeau :noel :


  • #178801
    le 01/07/2012 par ptitpère
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Une Victoire par K.O, comme d’hab. Seul regret, maintenant va falloir attendre encore un mois avant de voir le prochain combat :/

     

    • #178831
      le 01/07/2012 par Bouledejuif
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      T’es fou, toi.

      Soral va prendre des vacances (bien méritées) et on se reverra pendant les vacances. On aura tout le temps pour ruminer cet entretien.

      Heureusement que pour cette fois ça continue demain.


  • #178803
    le 01/07/2012 par Erca
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Rousseau n’était tellement pas intégré au mouvement des Lumières qu’il s’est littéralement fait lyncher par eux...

    http://etienne.chouard.free.fr/Euro...

    Sinon, c’est pas que je veuille absolument prolonger la discussion sur le philosémitisme pré-1945, mais j’ai commencé à relire les Contemplations de Hugo récemment et je suis tombé là-dessus :

    "Je leur raconte aussi l’histoire ; la misère
    Du peuple juif, maudit qu’il faut enfin bénir"

    http://fr.wikisource.org/wiki/La_Vi...

    Je ne crois pas qu’il y ait de sens caché ou d’ironie. A recouper peut-être avec d’autres passages de son oeuvre, plus longs et plus explicites...

     

    • #178843

      "Juif qui parle, bouche qui ment" V. Hugo


    • #179060
      le 02/07/2012 par mandrake
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      "C’est l’honneur, c’est la foi, la pitié, le serment,
      Voila ce que le juif a vendu lâchement !
      Marche, autre juif errant ! Marche vers l’or qu’on voit
      Luire à travers les doigts de tes mains mal fermées !
      Judas qui vend son Dieu, Leclerc qui vend sa ville..."
      Le chant du crépuscule - Victor Hugo


    • #179516
      le 02/07/2012 par Erca
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Merci mandrake pour cette source. Il semblerait en fait que Hugo soit passé de l’antisémitisme commun de son époque à un certain philosémitisme...

      http://www.juif.org/le-mag/261,vict...


  • #178808
    le 01/07/2012 par Propaganda
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci M.Soral pour votre entretien mensuel, toujours de très très haut niveau et d’excellente qualité.


  • #178811
    le 01/07/2012 par alimdza
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Quelqu’un pourrait me donner le nom du livre d’où est tiré la citation de Fiodor Dostoïevski ?

     

    • #178917
      le 02/07/2012 par Frédéric
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Ex-France de Félix Niesche. AS l’a présenté cette fois et en a déjà fait la promotion une autre fois (E&R le vend via "Kontre Kulture").


  • #178812
    le 01/07/2012 par JC1987
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Heureux d’avoir ces pistes de réflexions mensuelles (je considère ça plus comme un mécanisme de réflexion que comme un dogme à assimiler dans son intégralité). Dommage cependant que les médias soient si verrouillés. Je trouve qu’Alain aurait beaucoup à dire dans un débat en face à face d’une heure sur une chaine de télé pour toucher d’avantage.

    Les téléphiles ne savent pas ce qu’ils perdent.


  • #178822
    le 01/07/2012 par Carla
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Pour la vidéo 3 je voudrais revenir sur le harcèlement et le féminisme... En tant que femme je ne supporte plus les féministes en quête de parité et de réussite sociale absolue.
    Il n’y a que de l’hypocrisie... Je suis cadre dans une grande boîte et ce que je vois au quotidien m’exaspère. Les nanas savent très bien que pour monter dans les strates, le physique et les attitudes aguichantes sont leurs meilleurs alliés, alors la parité H/F liée aux compétences... "AH AH AH !", jamais vue :)
    Moi je me sens harcelée par ses nenettes qui ne comprennent pas qu’en tant que femme, l’on ne court pas toutes après les promotions et que le bonheur est aussi de se barrer à 17.30 pour passer plus de temps avec sa famille... Ce qui laisse bien sûr peu de place pour se faire draguer lourdement au bureau ;)

     

  • #178823
    le 01/07/2012 par san real
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    le PRINCE SORAL au top de sa forme ,autant j insiste systématiquement sur le plafond de verre du jugement sur les juifs a savoir que de toutes les communautées les juifs sont les plus enchainé et berné par iblis , les juifs ont toujours été la priorité de satan en inversant totalement la maison royale pour ne pas que le graal la reprenne mais sur le reste san real te salut ,si je devais choisir mes apotres tu serais le premier mon abou baker . ce qu il ne faut jamais oublier est que jésus est un juif roi des juifs qui veut et voudra restaurer la maison royale ,une maison pour l humanité, jésus est messi car il aime et défend cette humanité si destesté par le déchu .

     

    • #178861
      le 01/07/2012 par David
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Bonjour San Réal,

      Jésus était un Hébreu et n’était pas roi (c’était une parabole).
      Juif ça n’existe pas (le terme "jew" fut inventé au XVIème siècle par un anglais).
      Enfin... plutôt ça correspond à la synagogue de Satan, ces faux "juifs" dont à parlé Saint Jean.
      Les Juifs sont des anciens Khazars.
      Les Hébreux étaient des Sémites.
      Rien à voir !
      Les Israéliens et les Juifs de part le monde ont dans 95% des cas des visages d’européens et ce n’est pas rare qu’ils soient blonds aux yeux bleus. CQFD.
      Je n’ai pas lu "Comment fut inventé le peuple Juif ?" mais il doit y avoir des explications intéressantes, j’imagine.
      Si j’ai dit une sottise, toute correction est la bienvenue.

      Bon courage à toutes et à tous.

      David.


    • #178902
      le 02/07/2012 par dédé75
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      .
      Le mot juif n’est pas une invention mais un dérivé du mot judéen ou jûdæus en latin. Autrefois on les appelaient les jûdæus quand le latin était la langue parlée et aujourd’hui on les appel les juifs puisque nous ne parlons plus latin mais français.
      .


    • #178971
      le 02/07/2012 par Jayz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ David :
      j’ai pas encore lu Schlomo Sand mais j’ai entendu une interview ou il disait avoir découvert que l’exode était un mythe chrétien du XIIIème siècle. De plus, après la destruction du second temple (an 70) par les romains il était totalement inimaginable que ces derniers puissent déporter toute une population. Ce qui explique pour Schlomo Sand le fait que les "juifs" de l’époque se soient dispersés autour de la méditerranée et en Europe était le caractère prosélyte de leur foi. Il en conclut que les authentiques descendants de la population "juive" de l’époque sont en réalité les palestiniens d’aujourd’hui.

      Autre chose que j’avais envie d’ajouter ici à propos du mythe de l’exode et de la terre promise : il parait que c’est une constante que l’on retrouve sur tous les continents et anciennes civilisations, cela symboliserait la fin du nomadisme et la sédentarisation. En gros, quand l’homme est passé de "chasseur cueilleur" au stade de l’agriculture et donc de l’enracinement il y a environ 8000 ans.


    • #180088
      le 03/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @SAN REAL 1° SORAL distingue bien le juif respectueux de la vérité et du bien, et celui qui se sert de livres mauvais pour "empiriser" (voir "vempiriser".....) le monde.
      2° Alors après on peut discuter le bout de gras pour savoir si le juif mauvais est une marionnette innocente ou coupable mais bon est ce bien nécessaire ? Quelle finalité aurait cette discussion ? S’agirait il de définir les termes "possession" "libre arbitre" ? afin d’innocenter les coupables ? Franchement je ne crois pas que le débat se situe là. Laissons cela à Dieu s’il existe, car nous notre problème est ici et maintenant,
      en nous aidant dans notre démarche de principes sains moraux, et religieux lorsqu’ils sont bons, pour tenter d’avoir une vie terrestre digne.


  • #178825
    le 01/07/2012 par hystrion
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Avisé, pertinent, brillant… un phare dans la nuit. Merci Alain Soral.


  • #178826
    le 01/07/2012 par abderrahim
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci Alain...
    J’ai trouvé l’explication sur Joey Star très très juste.
    Encore une pute devenue...
    Ce monde est affligeant...


  • #178828
    le 01/07/2012 par jeff
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’avais hâte ,ouf enfin.merci E&R


  • #178838
    le 01/07/2012 par kasiar
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonsoir,

    Je viens de visionner la dernière vidéo (les autres je les regarderais ce week-end.)
    Pour le terme macho, on va dire que je suis demi-macho pour mes ennemis (les féministes), car tout ceux qui ne pensent pas comme eux sont machos. Quand c’est une femme, elle a été éduquée à être macho. Voilà la limite de la novlangue de la feminista (c’est un surnom qu’on leur donne). Le vrai macho pour moi est celui qui maltraite, bats sans raison, fait des blagues miso et trompe sa femme et se sent supérieur en la femme tandis que homme et femme nous sommes complémentaires.
    Mais une femme macho ça existe et de plus en plus.

    Ensuite pour les femmes battues qui camarades je vous le dit est de la poudre aux yeux (truquage des chiffres, non prise en compte de la réalité de la situation ... ). Dans le subconscient de la masse, c’est homme violent et femme victime. Pourquoi ? Matraquage des assoces payées par NOS impôts pour nous emmerder, sortir des inepties et mensonges.
    Un lien
    Chaque fois qu’une femme se fait battre c’est comme pour les sionistes, toutes les assoces du monde entier se mobilisent.

    Pour le harcèlement, il faudrait détailler la loi, car il y a comme un flou pour cette loi. En effet il suffit de voir les hommes qui se font injustement accusé, beaucoup de femmes en ont abusé donc elles n’ont récolté que leur semence. D’ailleurs parfois une femme peut porter plainte si on la regarde même si elle se fait remarquer (Etats-Unis) Donc cette loi du harcèlement démontre clairement la limite de la liberté des hommes et des femmes.

    Sinon concernant les femmes et le corps militaires et de la sécurité, non les femmes ne peuvent pas faire le même boulot que les hommes d’un point de vue physique, mais le simplisme trotsko-gauchiste a fait en sorte que le matraquage médiatique et politique a mis en place cette connerie dans le subconscient des masses. L’année dernière dans Courrier internationale j’avais vu un article sur les femmes, les gardes du corps femmes se font de plus en plus notamment aux Etats-Unis. Elles ont beau être ceinture noire de karaté, mais elles ne maîtriseront pas plus les aléas de la réalité. D’ailleurs c’est pas pour rien que les grosses boîtes mettent des vigiles noirs baraqués en sortie de magasin. Le coup des gardes du corps féminins c’est juste un délire de bobo qui ne sait quoi faire de son argent.
    ...


  • #178839
    le 01/07/2012 par abderrhamane
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    bel éclairage sur les élections législatives et le FN
    Sur J. Starr, rien à dire ....
    Que du bon ... Alain est un bon pédagogue.
    J’aurais bien aimé l’avoir comme prof d’histoire ou de philo plus jeune au lieu de cette pauvre fiotte socialiste, raciste que j’ai eue quand j ’étais au lycée ... Je me serais senti moins humilié (moi le maghrébin avec mon camarade de classe congolais de l’époque) et plus intéressé surtout

     

  • #178842
    le 01/07/2012 par kasiar
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    (suite)
    J’invite nos amis bien-pensants à encourager les femmes dans les métiers du bâtiments, d’electricité chez EDF (dans les nacelles) ... Donc oui pour le coup des gardes du corps, c’est juste un buzz de la même façon que la marche des salopes, des femen, d’osez le féminisme ... Rien de bien profond quoi.


  • #178845
    le 01/07/2012 par killuminati
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’ai beau être d’accord sur plusieurs points, l’homophobie de Soral me dérange. Tout cela est trop caricatural et ne reflète pas la réalité de ce qu’est l’homosexualité. Je suis d’accord pour pointer cette féminisation et ce culte de l’homme lache et soumis que les médias nous renvoient qui d’ailleurs concerne l’ensemble des blaireaux qui occupent le petit écran et ce, peu importe leur orientation sexuelle.

    En ce qui concerne l’anormalité, à la limite, si vous voulez. Si on parle d’un système stricte de reproduction. La nature a fait des hommes et des femmes. Sauf que, parmi eux il y a des hétérosexuels, des bisexuels et des homosexuels et ce n’est en rien un choix. Le seul choix, c’est de le vivre ou non. Pour ce qui est des droits etc, je m’en contrefous. J’estime que la communauté en a déjà bien assez obtenu.

    Bref, je n’arrive pas à comprendre cet axe de raisonnement, qui par ailleurs remet en question la virilité et le système de valeurs de l’homme. Cela n’a aucun rapport. La soumission et la lacheté n’a ni d’ethnie, ni de religion, ni de sexe, ni de sexualité. On parle d’homme, de valeurs.

     

    • #178877
      le 02/07/2012 par seber
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est toi qui est complètement caricatural.
      Non, la nature ne "fait" pas des "hétéros", des "bi" ou des "homos", ton raisonnement n’a aucun sens en plus d’être faux. Cherche et tu trouveras, pour le moment, tu n’as pas compris grand-chose. A moins que tu revendiques une origine génétique des déviances sexuelles, bien pratique pour échapper à toute responsabilité, le comportement homosexuel n’est PAS dans la nature, mais issu de la culture. A ce compte-là, un handicapé mental ou physique est normal et lui non plus ne l’a pas choisi. A quand une "handicap-pride" ? On y est presque remarque....
      Ce qui devient pathologique par contre ici, c’est la recrudescence de commentaires hystériques revendicateurs et pleurnichards que je qualifierais presque de "fiotasses". Posez-vous des questions les "mecs". Vous aimez Alain Soral pour sa pensée ou bien vous avez des fantasmes de mâle viril ? Je commence à pencher pour la deuxième hypothèse, vu qu’on a l’impression que c’est le sujet qui vous préoccupe. Ce narcissisme et nombrilisme (pour ne pas être plus vulgaire) homosexuel a d’ailleurs été identifié par monsieur Soral il y a déjà un bout de temps.
      Ce que je constate, c’est que vous êtes d’accord avec lui tant que le thème ne vous touche pas personnellement. L’auto-critique vous dérange ou vous fait peur ?
      Je vous conseille donc de réfléchir fortement sur vous-même.
      Changez d’air.


    • #178908
      le 02/07/2012 par dédé75
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      « le comportement homosexuel n’est PAS dans la nature, mais issu de la culture.  »
      - ça peut se discuter, calmement. Chez certaines espèces animales autres que l’homme le comportement homosexuel existe. La nature aussi peut avoir des ratés...

      « A ce compte-là, un handicapé mental ou physique est normal et lui non plus ne l’a pas choisi. »
      - Qu’est-ce que la normalité ? et naître handicapé n’est-ce pas naturel ?
      A ce compte-là, la maladie n’est pas naturelle non plus...
      .


    • #178945
      le 02/07/2012 par killuminati
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Comme la plupart des personnes ici, je me sens concerné d’abord par ce qui se passe réellement dans nos sociétés, et ce que l’on nous cache. Plus encore, je tente de cerner les rouages du système, en ai appréhendé quelques uns, mais je suis curieux d’en apprendre toujours plus.

      Etre capable de faire son autocritique ? En tant que citoyen français, donc forcément pion d’une manière ou d’une autre du système, je pense que je la fais ma critique et que je n’exclus pas ma part de responsabilité. A la base, je viens ici pour échanger, comprendre. Apparemment, tu as la science infuse, tu dois surement être un penseur éclairé, la lumière parmi les lumières. Donc, puisque donner son avis, tout en pouvant potentiellement dire une connerie est strictement interdit ici, la question est : ai-je ma place ?

      Ma réponse est oui. Effectivement, c’est quelque chose qui fait partie de moi, donc forcément cela me touche également. Et d’entendre des conneries monumentales sur cela, forcément je réagis. Alors ok, je te l’accorde, la nature n’entre pas en jeu. Dans ce cas, puisqu’on est sur un lieu d’échange, et qu’apparemment tu es l’Encyclopédie Vivante, éclaire moi de ta précieuse lanterne ? Et, approfondis le parallèle avec le handicap mental, parce que ca m’intéresse aussi.

      Et pour le fantasme du mec viril, tu as fait fort, mais stp garde le haut niveau. On vise le soleil non ?


    • #179046
      le 02/07/2012 par Frédéric
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      AS ne fait pas montre ici d’homophobie (en tout cas pas "caractérisée" !), ou alors étaye ton propos qui risque autrement de passer, précisément, pour caricatural. Il se contente juste de rappeler une évidence, mais salutaire au point où nous en sommes, à savoir que si cette déviance que l’homosexualité, cette "a-normalité" s’impose en norme et tend à se généraliser, nous "allons aller" droit dans le mur (Qd bien même les homos seraient prêts à adopter tous les chtis enfants qui sont à l’autre bout du monde - parce que eux ils auraient du cœur, etc. – pourvus qu’ils soient pas ch’tis !!) : mais il faut se dire que nous ne sommes qu’au pied du mur. Plus sérieusement, tu fais remarquer pertinemment qu’il ne suffit pas d’être PD pour être un lâche, et des PD ne se sont pas interdits de faire montre de virilité. Je pense également comme toi qu’on est comme on naît (même si à cet être ou essence s’ajoute un vécu ou une existence) et que la nature "fait" bien des homos comme des handicapés (et même des cons qui parlent et ne comprennent pas grand-chose... ;-). Comme l’a très bien dit "notre maître" (ss jeu de mot !), la dignité n’a pas de couleur, etc. Je ne suis pas sûr de comprendre l’"axe de ton raisonnement" (p-ê moi le con !), ce que dit AS (même si p-ê pas expressément ici) c’est que Virilité et Vérité semblent aller de pair, et que pour avoir l’une, il faut avoir l’autre, point barreau ! ;-) Ou autrement dit : pour toucher à la vérité, il faut une certaine sévérité…


    • #179055
      le 02/07/2012 par killuminati
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      On a pas le droit à l’erreur, ni à la réponse. J’ai jamais prétendu tout comprendre. A la base, si je regarde les vidéos, c’est avant tout pour en apprendre davantage sur le monde qui nous entoure, l’histoire telle qu’elle nous n’est pas dévoilée. J’ai pas la prétention de me dire cultivé et je l’assume sans problème. Mais cela dit, ca ne m’empeche pas de fouiller pour recadrer un raisonnement. Alors, c’est vrai j’ai peut être donné trop de capacités à la nature, en tant que mécanisme de production de personnes ayant une sexualité. C’est avant tout un mécanisme de production de personnes "chargées" de reproduction.

      Maintenant faire son autocritique, je crois que comme tout le monde ici, je fais forcément partie d’une case pointée du doigt d’une manière ou d’une autre : citoyen français, salarié, catholique. Si j’aime les vidéos de Soral, c’est avant tout pour ses analyses brutes de vérité, on a besoin de types comme lui et même si ces vérités me concernent !!

      Pour tout le reste, à moins de t’envoyer bouler, je ne vois pas qu’elle pourrait être ma réponse autrement. Ma première réponse n’ayant pas été parue, tu te contenteras de ma deuxième.


    • #179081
      le 02/07/2012 par killuminati
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Ce que je trouve grave, c’est de dire : le mec est né handicapé, le mec se découvre à 9ans homo=> il est une erreur de la nature. Ce n’est pas faire dans la fiotasserie comme mon ami éclairé voudrait bien le croire, mais juste réfléchir à la gravité d’un tel raisonnement. Mec, tu peux te baser sur la bible, sur n’importe quelle théorie, le fait est qu’il y a des personnes comme cela, et qu’il faut les prendre en considération. Et que ces personnes ont un amour propre. Si j’insinuais que tu étais une merde, un raté de la nature, tu le prendrais bien ?
      Je ne relate pas les propos de Soral là, mais bien le raisonnement de beaucoup ici.

      Ensuite, pour ce qui est de l’ "expansion" de l’homosexualité et de la bisexualité dans la société, que dire : je suis bien placé pour en parler. Pour moi, et je l’ai déjà dit dans un autre message, cette division est volontaire et programmée. Pourquoi pousser politiquement les mouvements tels que la LGBT si ce n’est pour créer, dans le fond, des tensions entre hétéros conservateurs et le reste. Ces sujets comme le mariage gay, l’adoption ne sont qu’un bout de viande qu’on balance aux hyènes citoyennes...pour mieux les enfermer dans le piège.

      La libéralisation sexuelle me répugne également. A ce sujet, j’avais vu une vidéo sur youtube sur une déesse mère, interviewée par David icke. Je vous conseille de la visionner parce qu’elle explique notamment cette "hypersexualité" des élites et notamment en terme d’orgie voire de pédophilie.

      Pour l’un des derniers commentaires, rassure toi, je ne prends personne de haut. Je n’ai pas la science infuse. Ma seule envie c’est de comprendre les choses et encore une fois, même s’il n’épargne, je prefère la sincérité d’un Alain Soral aux roublardises de nos animateurs de débats télévisuels.


    • #179105
      le 02/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Franchement les mecs vous vivez dans une grotte ou bien ? Faut arrêter de croire que tous les homos sont des effeminés. Il m’est arrivé d’avoir connu des gens d’orientation homosexuel et je peux vous dire qu’ils étaient loin d’être dévirilisés sauf sans doute dans leur relation. C’est juste une histoire de moral et de pudeur, mais que les gens vivent librement leur sexualité à condition de garder celà pour eux. Après tout on sera tous jugé au Jour Dernier.

      A l’inverse il y a de plus en plus de "fiottes" hétéros qui ont pour fantasme de se faire dominer, e.....r, chier dessus ... par les femmes quand ce n’est pas leur femme. Il y a aussi beaucoup d’hommes qui donnent plus de libertés à leur femmes qu’ils n’en ont. Pour moi ce sont les pires, car non seulement ils se font dominer par leurs femmes en tout point mais en plus il manque cruellement de virilité et d’amour propre. C’est surement de cette catégorie d’homme dont Alain Soral parle.
      La soumission aux femmes mènent inévitablement à une société morte.


    • #179184
      le 02/07/2012 par killuminati
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      kasiar, c’est exactement là où je voulais en venir.
      Cette tendance à la dévirilisation est en expansion. Ce n’est même pas une voie vers l’acceptation de la sensibilité du mec, on l’est tous plus ou moins. Un truc tout con, si Alain ou Dieudo ne l’était pas, ils ne combattraient pas le système.
      On est, depuis quelques années déjà, dans une transition vers l’ablation des burnes. Les soi disants soldats du rap, qui se réclament rebelles sont en fait très bien analysés par Soral ou Llp. A côté de cela, on a les icones médiatiques qui sont soient des "retournés", soient recrutés pour leur absence de burnes. Pour les fanatiques de foot, je pense à des mecs comme Frédéric Callange (le reporter terrain de tf1). Et c’est cela qu’ils aimeraient nous montrer en modèle.
      L’homme se féminise ( ne serait ce que par l’apologie du "prends soin de toi", véhiculé par la pub, les magazines de mode et conduits par les icones médiatiques) ; Au final, voilà le tableau présenté par les médias : un homme c’est soit un mâle soumis, lache et faible, soit une icone de mode : en d’autres termes, "fais tes abdos, mais reste une couille. C’est pour ca qu’on t’aime. "


    • #179318
      le 02/07/2012 par Jayz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je viens de lire attentivement tous vos commentaires et d’ailleurs j’ai failli poster hier soir sur le même thème.
      Pour ma part je ne pense pas du tout qu’Alain soit homophobe, il est assez clair il me semble dans ce qu’il dénonce : à savoir une montée d’un communautarisme revendicatif sur fond de compétition victimaire.

      Par contre si j’avais envie de poster sur le sujet hier soir c’est parce que je trouve qu’il y va un peu fort ce mois ci. Du moins, j’ai envie de lui dire qu’il est bon de rappeler certaines bases pour ceux qui n’ont pas suivi ses raisonnements depuis le début. C’est chiant mais la pédagogie demande beaucoup de répétitions. Ce serait bête de rebuter de nouveaux camarades qui assimileraient ses propos à de l’homophobie, comme certaines femmes sont très critiques en pensant qu’il est "macho" ( au sens crasseux du terme ) et misogyne.

      D’un autre côté c’est aussi pour ça qu’on l’aime notre Soral : sa grande gueule et sa tension artérielle à 25/12...

      Sur ces histoires de sexualité, ça me fait penser à une soirée "thema" sur Arte il y a quelques années. Je vais résumer grossièrement :
      l’orientation sexuelle est principalement inculquée par la culture ( bleu pour les garçons, rose pour les filles...), en fait à la naissance et dans les premiers mois on peut considérer que l’on est tous bi-sexuel ou sans appartenance de genre (excepté nos attributs physiques). Si l’on suit ce raisonnement la bi-sexualité serait l’état naturel initial, notre sexualisation se ferait ensuite par nos acquis culturels et expérimentaux.
      Je trouve ça intéressant car ça rejoint assez bien les propos d’Alain sur la féminisation des esprits qui finalement est issue d’un matraquage médiatique... Sans oublié les larges conséquences de la monoparentalité qui se généralise : nos mères nous apprennent à être de "gentils garçons" bien élevés ( ce qui est honorable ) mais pour ceux qui connaissent un peu les grands principes de la séduction, vous savez bien que la femme aime le "bad boy", l’homme viril un peu "macho". Je sais, je sais, elles disent le contraire... Là encore un grand principe de dragueur : "n’écoute pas ce qu’elle dit, écoute ce qu’elle fait".
      Désolé pour la digression et merci à ceux qui auront eu la patience d’aller jusqu’au bout.
      Love !


    • #179652
      le 02/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Jayz ce n’est pas tout à fait vrai en fait :
      « Dans les kibboutz d’Israël, à partir des années 1950, on chercha à instaurer une égalité absolue entre les sexes et à libérer les femmes du poids de l’éducation des enfants. L’ensemble des activités étaient ouvertes aux deux sexes et les femmes adoptaient un aspect extérieur similaire à celui des hommes. Le maquillage et les vêtements féminins furent proscrits. Les enfants vivaient, non dans des familles traditionnelles, mais dans des maisons gérées par un personnel spécialisé. Cette éducation, sans distinction de sexe, était censée éviter l’apparition de comportements de filles et de garçons.

      L’anthropologue américain Melford Spiro étudia les effets de ces innovations, au cours des années 1956 à 1958. Malgré les consignes du personnel, garçons et filles s’orientèrent vers les comportements sexués : notamment, les garçons se mirent à jouer avec des petites voitures et les filles avec des poupées. M. Spiro reprit son étude 20 ans plus tard pour voir ce qu’étaient devenus les anciens enfants du kibboutz. Il constata que les filles, loin de s’être émancipées et de choisir les mêmes professions, valeurs et objectifs que les hommes, étaient revenues à la répartition traditionnelle des rôles entre les femmes et les hommes. »

      Source


    • #179918
      le 03/07/2012 par Vorace
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Hébé c’est la saison des co(u)mming out sur ER ??

      Vous etes fatigants vous autres homos avec vos pleurnicheries, vivez votre vie comme bon vous semble mais par pitié stop à la victimisation et arrêtez de crier à l’homophobie dès que ça vous arrange/dérange ça rappelle un certain lobby...

      PS :

      Superbe entretien du mois, merci Mr le Président.


    • #185607
      le 12/07/2012 par Siham
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      L’homosexualité est anormale, ça ne fait pas partie de l’ordre naturel, c’’est contre nature, c’est ainsi. Un gosse de 3 ans est capable de le comprendre, pourquoi pas vous ? Si on raisonne comme tu le fais, la pédophilie devrait êfre également considérée comme une orientation sexuelle comme une autre, après tout pourquoi ne pourraient- ils pas dire comme toi ? " J’aime me taper des gosses, j’y peux rien, mais mis à part ça je suis un homme d’honneur et courageux ".
      L’homosexualité existe parmi les hommes et les femmes, merci de nous l’apprendre, et que vous l’ayez choisit ou non n’est pas la question. La question serait plutôt de savoir : devons nous la banaliser, et l’accepter comme une norme ? La réponse est bien evidemment : non, ce serait causer la société à sa perte.
      D’ailleurs, dans l’Histoire de l’humanité, elle n’a jamais été considérée comme une norme.
      Sous l’Antiquité, et notamment en Grèce, l’homosexualité n’était pas tolérée comme une norme contrairement à ce que l’on croit. Il s’agissait d’une coutume qui s’appelait la pédérastie et qui voulait qu’un jeune homme prépubère offre ses fesses à un homme mature, qui était une façon de le remercier de lui apprendre l’art de la guerre et de lui donner de l’éducation. Mais en aucun cas, on ne tolérait que deux personnes de même sexe vivent une vie de couple, et l’homosexualité n’a jamais été mise sur le même plan que l’hétérosexualité.
      Je ne vois même pas pourquoi nous devons débattre là-dessus, tout cela va de soit. Fais ce que tu veux dans ton espace privé , mais ne nous force pas à admettre que tout cela est normal, fais toi violence quand tu es en société.
      "Bref, je n’arrive pas à comprendre cet axe de raisonnement, qui par ailleurs remet en question la virilité et le système de valeurs de l’homme".
      Se faire enc** n’a jamais été signe de virilité, en effet.

      "La soumission et la lacheté n’a ni d’ethnie, ni de religion, ni de sexe, ni de sexualité".
      Epargne nous tes résidus de pensée gauchiste.

      Ps : Je ne sais pas ce qu’en pense Soral, ce n’est que mon avis personnel.


    • #185612
      le 12/07/2012 par Siham
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @Jayz : Ce que tu décris c’est la théorie du genre. Elle est enseignée depuis peu dans nos écoles. E&R ne soutient absolument ce discours de dégénéré, car elle est l’antithèse des valeurs traditionnelles prônée par Soral. Tu as du mal comprendre son discours . C’est par ailleurs, une théorie qui a été developpée par les féministes américaines dans les années 70. C’est aux antipodes de la pensée de Soral.


  • #178846
    le 01/07/2012 par Tenez
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je crois au droit du sol ! Je suis ne a Toulouse et n’y ai vecu que peu d’annees mais je me sens toujours tres "toulousain". Ce qui s’applique a une region, s’applique aussi a un pays, un continent...a la planete elle - meme. La dessus je ne rejoins pas Soral. Mais ne se sent- il pas Suisse lui aussi ? Je crois qu’il le dit meme dans une video precedente.

    Un etre est quelque chose de complexe. Sa genetique est bien sure extremement importante (c’est son histoire en gros) mais l’environnement, l’endroit dans lequel il nait, l’est aussi et fait parti de l’etre qui le constitue. On peut croire que c’est un "accident" de naitre en un pays etranger lors d’un voyage...mais ce lieu influencera la personne aussi, d’une certaine facon....meme si il n’y reste que 15 jours.

    Les Anglais aussi appliquent le droit du sol et je trouve ca un acte noble.


  • #178848
    le 01/07/2012 par Frenchy
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Encore une fois fortement interessé par votre mécanique intellectuelle et vos circonvolutions très juste,resultante de lectures, d’un vécu,d’un d’un esprit critque et d’une intelligence aiguisée qui force l’admiration (ça fait lèche cul non ?),la mise en parallèle des destins de djamel debouze et de Joe Starr complètement inféodés au système (à l’empire)dans leurs évolutions respectives m’a bluffé mais tellement vrai encore une fois...cette soumission inssuportable jusque vendre son âme..

    vive le décodeur Alain Soral..tout cela n’est guère joyeux,après toutes ces lectures suggérées sur E&R que j’ai avalé goulument.. dans le désordre :votre dernier ouvrage "Comprendre l’Empire" qui est un brûlot incontournable,le printemps des sayanim de Monsieur Jacob Cohen, comment le, peuple juif fut inventé de shlomo sand,les intellectuels faussaires de Pascal Boniface,

    Décolonisez l’afrique de bernard lugan, Sarkozy Israël et les juifs,mais aussi un ouvrage que je pense vous devez avoir lu qui est aussi fort interessant (mais qui date déjà) de Paul Yonnet "Voyage au centre du Malaise Français,l’antiracisme et le roman national",bref,toutes ces lectures me rendent amère et péssimiste,mais encore une fois vous êtes un révélateur de conscience

    merci


  • #178849
    le 01/07/2012 par Olivier_8
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain, cher camarade,

    Je voudrais apporter un complément à ton analyse stratégique, car elle ne répond pas à une question :
    - Comment se fait-il que l’homme, qui a, inscrit au plus profond de son être, une âme de chasseur, des instincts de chasseur, et des capacités de chasseur, se laisse-t-il à ce point déstabiliser lorsqu’il se retrouve encerclé ou frappé au flan ?

    On le voit dans tous les domaines (des mathématiques à l’art)  : seuls les hommes avancent vraiment, et c’est manifestement grâce à notre qualité de chasseur, de tacticien, de stratège.

    Pourquoi alors ne réagissons-nous pas froidement, en techniciens et professionnels de la traque et de la chasse que nous sommes ? Pourquoi avoir ainsi peur et perdre ainsi son sang-froid ?

    La réponse que je propose à cette question, c’est que notre instinct économico-social (ce que tu développes dans "Vers la Féminisation ?") nous fait sentir au plus profond de nous le sens de ce qui se produit, et nous donne la capacité de nous projeter dans l’avenir, et ainsi ressentir, tous, au plus profond de nous, que cette civilisation est en chute libre, cette civilisation que nous sommes les premiers à avoir construite. Ce qui est vraiment insupportable, c’est cette intuition hyper-prégnante, que tout ce qui a été construit par nos pères, et les pères de nos pères, est déjà virtuellement détruit, mis en pièces. Subir un coup de pute, un persiflage pervers, par une conne (Cantat) ou subir des calomnies et des injures en meute (mec d’Aube Dorée) ne sont pas des choses qui justifient un pétage de plomb. Contrairement à la conscience que derrière çà, se joue en fait la chute de tout l’édifice, ce qui procure une sensation de vertige, voire de terreur, absolues.

    C’est donc seulement le jour où nous aurons un plan, une stratégie, qui dépasse la stratégie de l’ennemi, et que cette stratégie sera intégrée par le plus grand nombre d’hommes, que nous retrouverons en même temps, et le chemin de la victoire, et le sang-froid, y compris dans les petits désagréments de nos vies quotidiennes.

    Ainsi, plus que de penser à construire des BAD à horizon 5 ou 10 ans, je pense qu’il est urgent de réfléchir en termes de NAD (Nation Autonome Durable), en n’oubliant aucun aspect, en partant de la morale et de l’éthique, pour, certes, peut-être, aller jusqu’aux BAD, mais en n’ayant rien oublié en chemin ...

     

    • #178882
      le 02/07/2012 par seber
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Vu ton discours, où tu es a peu près insensible à tout ce qui t’entoure, ou tu n’as jamais été confronté à des situations réellement déstabilisantes ou dangereuses.
      J’ai beau essayer d’utiliser et de repousser ma capacité de raisonnement et de rationalité toujours plus loin, il est très clair que nous avons des instincts et malgré une certaine éducation "saine" dirons-nous, il est de plus en plus difficile, pour certains en tout cas (tant mieux pour les autres, passez devant et agissez au lieu de palabrer dans ce cas) de ne pas péter les plombs.
      Quant à ta digression sur les BAD, essaie déjà d’en élaborer une toi-même avant de fantasmer sur des "BAD géantes" ou "NAD" comme tu dis. Fais les choses dans l’ordre.


    • #178977
      le 02/07/2012 par Olivier_8
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      À seber

      "... où tu es a peu près insensible à tout ce qui t’entoure"
      - Au contraire : je peux te dire que ce qui arrive à la France m’atteint très profondément.

      "ou tu n’as jamais été confronté à des situations réellement déstabilisantes ou dangereuses"
      - Il y a mille types de situations déstabilisantes et dangereuses, mais si tu entends par là la baston de rue, eh bien j’ai envoyé à l’hôpital, et j’y ai aussi été envoyé ... J’ai aussi été plusieurs fois pris à parti ou injurié, seul, par des meutes dans les transports en commun parisiens, m’en sortant, soit par la fuite, soit par la parole et le sang-froid ...

      "Quant à ta digression sur les BAD, essaie déjà d’en élaborer une toi-même"
      - C’est un argument trop facile ; c’est comme dire à qqun qui voudrait faire le marathon en moins de 3h de commencer par courir le 100m en moins de 13s ... : çà n’a rien à voir. D’ailleurs, une BAD, j’en ai quasiment une ... (je suis dans une situation très proche de celle de Piero San Giorgio ... pas dans les mêmes montagnes, c’est tout ...)

      "Fais les choses dans l’ordre"
      - Justement !!

      => Nous n’avons pas le choix : nous devons trouver une stratégie gagnante, ou sinon, nous serons balayés, purement et simplement. Nous ne pouvons nous offrir le luxe d’être émotifs ou impulsifs. C’est une putain d’obligation de résultat ... Nous devons être maîtres de nous-mêmes, d’un sang-froid de samouraï, et aussi fins stratèges que Sun Tzu, Klausevitz, et Napoléon réunis.


    • #181865
      le 05/07/2012 par PatriceT
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Un long raisonnement qui vaut ce qu’il vaut, mais malheureusement les prémices ne sont pas complets :
      - Les qualités de stratége sont celles qui sont requises pour la survie à moyen et le long terme.
      - La violence est le mécanisme d’urgence qui se met en marche lorsque l’enjeu devient vital à très court terme.
      - ... et au delà, le sens moral est favorable à la survie de l’individu à très long terme.
      Cette trilogie (violence, intelligence, sens moral) existe depuis la nuit des temps : il n’y a donc pas besoin de convoquer une ’chute libre de la civilisation’ pour expliquer ce genre de choses... les observations suivantes ne sont par ailleurs pas forcément fausses, il suffit d’être un habitué de ce site pour savoir à quoi s’en tenir.

      Sinon, pour ce qui est de la stratégie, ce n’est pas le tout d’avoir des ardeurs guerrières, encore faudrait-il avoir des idées un peu plus précises : la BAD n’étant qu’une stratégie de survie (d’accord, c’est un bon bon début), après avoir sauvé nos peaux, on attaque comment, chef ?


    • #182250
      le 06/07/2012 par Olivier_8
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      À PatriceT

      Euh ... bon, en fait on est d’accord alors ...

      J’en profite pour compléter :
      - Il faut dès maintenant penser au-delà de la BAD, car en face, çà ne m’étonnerait guère qu’ils aient déjà un coup d’avance ...


    • #182374
      le 06/07/2012 par PatriceT
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ Ollivier_8,

      Sur cette question ’Ah, que faire ’ concrêtement :

      - 1°) La lutte idéologique (ce qu’Alain fait, et nous sommes pour la plupart ici pour ça), soit dénoncer le fonctionnement du système en vigueur. Nécessaire mais insuffisant : dans cette logique il faudrait ensuite prendre le pouvoir.

      Constat d’évidence : vu la force du système, cette prise de pouvoir est quelque chose dont on peut à peine rêver. Autre constat : la dérive oligarchique du pouvoir démocratique tient aux propriétés de l’argent en tant que modalité d’échange économique ; Une improbable révolution serait condamnée d’avance à dégénérer, les nouvelles classes sociales dominantes suivant leurs intérêts qui les ramèneront à la même logique, quelles que soient les bonnes intentions initiales.

      Ainsi, si l’on part du principe que l’accroissement des inégalités découle des propriétés aggrégatives de l’argent. Propriétés par ailleurs nécessaire sur certains plans (l’accumulation du capital est aussi ce qui permet les avantages tels que les retraites, la sécurité sociale...). D’où mon intuition sur un autre angle d’attaque :

      - 2°) Si l’argent est irremplaçable, il est peut-être possible d’inventer un autre média d’échange dont les propriétés soient dispersives, et non plus aggrégatives : un ’argent qui n’aille pas à l’argent’ (dit autrement, un argent dont les propriétés génèrent sa propre inflation. Un tel média, placé en compétition avec l’argent, aurait pour propriété de se propager préférentiellement dans les milieux sociaux les moins favorisés, et ses propriétés elles-mêmes travailleraient dans le sens d’une égalité qui ne serait ainsi plus dépendante du sens moral des acteurs économiques. Autre avantage, l’application d’une telle idée ne nécessite pas au préalable la conquête d’un pouvoir politique.

      - 3°) Autre idée : les relations entre les modalités d’usage de l’argent et la psychologie individuelle (le profil psychologique influe sur les modalités d’usage de l’argent, qui en retour influe sur la dynamique des instances psyshique. Ceci a été il me semble ont assez peu exploré. Il y aurait une ’psychopathologie de l’argent’ à écrire, et surtout à enseigner sous une version simple : soit à la base une façon d’inculquer les vraies valeurs, plutôt que de laisser la jeunesse les découvrir (ou pas) elle-même par les hasards de l’existence...


    • #182643
      le 07/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @PatriceT



      Il y aurait une ’psychopathologie de l’argent’ à écrire



      peut-être à regarder du côté de chez Marx et du ’fétichisme de la monnaie’ ?


    • #182773
      le 07/07/2012 par PatriceT
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ robert pierre,

      Pas faux, mais cela ne fait qu’aborder une des facettes de ce vaste sujet, dont il existe déjà beaucoup d’éléments disparates, mais pas vraiment d’étude systématique.

      Enfin, à mes yeux, le point le plus important de mon intervention (sur lequel j’espère voir des critques) est le 2°).


    • #183845
      le 09/07/2012 par Olivier_8
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      À PatriceT

      Déjà, merci pour ton commentaire ...

      Ma façon d’aborder le problème, est, très classiquement, de hiérarchiser les sujets comme suit :
      - 1 : L’éthique et la morale.
      - 2 : La politique, stratégie des stratégies, définie conformément à l’éthique et à la morale.
      - 3 : Les stratégies particulières à chaque domaine : instruction, sécurité intérieure, économie, défense, etc.
      - 4 : Les tactiques. (rappel : on passe de la stratégie à la tactique lors du contact avec l’adversaire ou l’objet du type d’action dont il s’agit)
      - 5 : Les opérations. (éléments directement exécutables)

      Sachant que, pour chaque niveau, il faut définir :
      - L’objectif, la cible.
      - Le chemin, la méthode, pour la transition depuis la situation présente jusqu’à cet objectif.

      ÉTHIQUE et MORALE
      - OBJECTIF : il est clair : nation, gauche du travail, droite des valeurs, égalité, réconciliation, définition de la liberté, place de la propriété privée, rôle de l’argent ..., catholicisme, islam, tradition philosophique gréco-latine, ...
      - MÉTHODE : la question du chemin est rapidement réglée, puisqu’il s’agit d’une adhésion pleine et entière à cette morale et cette éthique.

      POLITIQUE
      - OBJECTIF : il est constitué des institutions que nous pensons les mieux adaptées pour garantir et faire vivre concrètement l’objectif moral et éthique dans le monde réel : royauté ? démocratie avec tirage au sort ? alliage subtil de démocratie et de théocratie, à la manière iranienne ? etc.
      - MÉTHODE : faut-il préparer et susciter l’insurrection (comme dans "L’insurrection qui vient") ? ou faut-il rester dans la voie des institutions actuelles et suivre le FN ou NDA ? ou faut-il créer une vraie Nation France dans la fausse France d’aujourd’hui ; créer comme une Nation Autonome Durable, anticipant sur l’après-effondrement économique, sémantique, moral, et éthique, de l’Occident, et comptant sur la force de l’exemplarité ?

      STRATÉGIES :
      - OBJECTIF : en conformité avec les points précédents, quels objectifs fixer pour l’économie, l’instruction, la culture, la diplomatie, etc.
      - MÉTHODE : faut-il organiser une transition par palier ? ou créer d’emblée les structures conformes aux objectifs en isolant ces dernières de la réalité actuelle par un dispositif d’interfaces ?

      ... On poursuit ainsi la déclinaison vers le bas ...

      La proposition que tu fais dans ton 2°) se situe au niveau politique, et tu la définis toi-même à la fois comme objectif et comme méthode.

      (voir suite)


    • #183852
      le 09/07/2012 par Olivier_8
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      (suite)

      Je crois qu’on peut relier ta proposition 2°) à :
      - L’indexation qui avait cours suite au CNR, et d’après l’économiste Maurice Allais.
      - Le modèle assez répandu parmi les cultures "primitives", consistant à disposer de plusieurs monnaies, chacune étant affectée à une nature de bien, afin, par ex, qu’un objet religieux ne puisse être échangé pour de la nourriture.

      Dans ta proposition 2°), tu touches un point essentiel : celui de la progressivité de la transition, ce qui renvoie à la fragilité de la stratégie BAD.
      Car il est bien meilleur de gagner en compétence adaptative qu’en préparation à un groupe de scenarii :
      - Que fera le réseau de BAD s’il n’atteint pas le niveau critique de capacité de défense ? Et ce niveau critique, où se situe-t-il ? à 1 Français sur 10, 1/5 ?
      - Que fera le réseau de BAD face à l’armée et aux réquisitions que le pouvoir en place ne manquera pas de décréter ?
      - etc.

      La démarche de Piero San Giorgio est de sélectionner une classe de scenarii, puis de préparer sa survie face à eux. Après avoir trouvé çà excellent, je crois finalement que c’est beaucoup trop fragile :
      - Mieux que se préparer, nous devrions nous préparer à nous adapter, c-à-d augmenter notre compétence à nous adapter à tout scenario, et même à en profiter.

      Qu’est-ce que çà veut dire ? Réponse sous forme de questions :
      - Vaut-il mieux postuler le chaos et se constituer en élite survivante, ou préparer l’adaptation progressive de la France dans sa totalité ?
      - Vaut-il mieux partir du principe que l’eau des fleuves, une fois les usines d’eau potable rendues inopérantes, sera inutilisable, ou bien être capable de constituer les équipes de techniciens et d’ingénieurs ayant pour mission de garder la distribution de l’eau potable opérante ?
      - Vaut-il mieux que chacun apprenne à constituer son potager, ou que Claude Bourguinion et les agriculteurs travaillent ensemble pour nous nourrir tous ?
      - etc., etc.

      En un mot :
      - Vaut-il mieux se placer dans l’hypothèse d’une situation très dégradée, où déjà une immense quantité de possibilités ont déjà été perdues, et penser en termes de retranchement de survie, ou bien lutter pied-à-pied en gardant toute notre capacité d’invention et d’adaptation, et en traitant les problèmes tels qu’ils arriveront ?

      Je préfère la seconde option, et dans ce cadre, le plus important n’est pas l’eau, mais la communication et l’information. De plus, on pourra même mettre les difficultés au profit de nos valeurs ...


    • #184010
      le 10/07/2012 par Olivier_8
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      (Erratum)

      Euh, pardon : ta proposition 2°) se situe au niveau de la tactique économique, et non au niveau politique ...


    • #187124
      le 15/07/2012 par PatriceT
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ Olivier_8
      Merci également pour ces messages, longs et denses. Désolé d’avoir tardé à répondre, mais on n’est pas toujours dispo..
      - Première remarque, je suis réservé quand à cette façon de ’hiérarchiser les sujets’ : cela est utile pour ordonner ses idées, mais il y a le risque de disperser son énergie tous azimuts. Pour moi il faut plutôt :
      - Etablir un corpus idéologique succinct (sans planification détaillée, ni évidences ni spéculations). A mon sens, il faut s’efforcer d’analyser le système existant pour en dégager quelques point faibles sur lesquels on doit concentrer son action.

      Sur mon idée principale :
      - Elle est différente des monnaies primitives (de ce que j’en connais, mal) car non dédiée à un usage généraliste : ce média d’échange devrait être universel, donc faire coexister 2 médias d’échange aux propriétés opposées.. Soit l’exact inverse de ce modèle primitif (deux monnaies aux propriétés identiques mais dédiés à des types d’échanges différents).
      - Elle est différente de celle de l’indexation du CNR, qui nécessite un pouvoir politique fort, alors que je pars du principe qu’il faut inventer un système qui puisse s’en passer. Mon idée est que le média d’échange doit être dispersif, donc entre autre être capable de générer lui-même sa propre inflation.
      - La monnaie fondante de Gesell est donc assez proche de ce à quoi je pense : elle a eu un certain succès avant d’être interdite par les banques qu’elle concurrençait...
      - L’idée la plus importante n’est pas ce média d’échange en lui-même, qui seul ne serait pas viable, mais celle d’une compétition Darwinienne entre l’argent et celle-ci : au point d’équilibre, il y aurait préservation de la nécessité de thésauriser (retraites, épargne) et simultanément stimulation de l’activité dans les milieux ou l’activité est la plus faible.
      - Un exemple de média d’échange dispersif est le troc, mais celui-ci est d’une efficacité très faible : il n’est donc plus utilisé que dans les grandes périodes d’effondrements économiques,.
      - Il reste un (gros) détail, c’est de savoir en quoi pourrait bien consister un tel média, sachant qu’il sera nécessaire d’abord d’en faire une critique systématique (simulations du comportement des acteurs économiques) puis un test dans le monde réel. Il faut partir de la propriété dispersive que devra posséder ce média : une ’monétisation’ du futur travail d’un individu est peut-être une première idée. J’attend les idées et les critiques...


  • #178852
    le 01/07/2012 par garantez
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Au risque de déplaire, je ne partage PAS DU TOUT l’analyse d’Alain sur "l’échec" de Marine Le Pen. Quand Le Pen a voulu suivre la ligne d’Alain, c’était en 2007 : on a vu le résultat ...
    Marine Le Pen n’a probablement pas "perdu" à Hénin-Beaumont : des quantités de gens ont signé la liste d’émargement du vote au premier tour, et ont signé d’une croix au 2e ! ils auraient désappris de signer entre les 2 tours .... cherchez l’erreur !
    Et dire que les 118 voix viennent des immigrés mécontents de Marine, je regrette mais c’est manifestement tordre les faits : si c’était vraiment ça le problème : c’est pas 118 voix d’écart qu’il y aurait eu en plus, mais bôôôôôôcoup plus !!!!!!!!!
    Cela dit, je ne peux pas m’empêcher de l’"adorer" le Alain ! ;-)

     

    • #178859
      le 01/07/2012 par Kirk
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      A mon sens, tant mieux si Marine Le Pen a finalement gagné à Hénin. Ceci dit, il y a une réalité intangible qui est que si lorsque le front est au second tour d’une élection, tous les musulmans ou plus largement toutes les personnes issues de l’immigration votent comme un seul homme contre lui, il n’a aucune chance. C’est malheureusement ainsi !

      Concernant 2007, Le Pen doit bien plus sa défaite au siphonnage de Sarkozy et à son baratin qu’à la main qu’à légèrement tenté de tendre Le Pen aux français récents.


    • #178986

      Soral ne parle pas des immigrés, mais des musulmans. Apprend à faire la différence entre les deux avant de te lancer dans une analyse politique de seconde zone..


  • #178853
    le 01/07/2012 par Nadjib
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci Alain, lache pas l’affaire ! Dieu te garde !!


  • #178855
    le 01/07/2012 par luxembourgiste
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Pour Joey Starr "il joue le rôle d’un mec qui se fait enculer par un surfeur"
    Dans le rap,ils appellent ça une punchline.


  • #178858
    le 01/07/2012 par patachon01
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci Alain !! Ton discours de maniere generale fait beaucoup de bien. Tes interventions sont a chaque fois mes seuls petits kifs mensuels dans un paysage mediatique corrompu, menteur, collabo. Merci d’exister et de résister face a ce systeme degueulasse. Longue vie a E&R et à Soral !!


  • #178860
    le 01/07/2012 par soralien
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    ÉNORME COMME D’HABITUDE, ALAIN SORAL C’EST DIEU

     

    • #179082
      le 02/07/2012 par QuoVadis
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Dire des âneries pareilles. Je ne pense pas, du moins je l’espère qu’il se revendique comme tel. Cette remarque est désobligeante envers tous les croyants, même si vous, vous ne l’êtes pas. Je doute qu’Alain Soral apprécie une telle idôlatrie dégoulinante. Beurk, ça colle !


  • #178867
    le 02/07/2012 par Apocalypse
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je suis très heureux d’avoir toutes ces précisions sur la pensée de Rousseau.Je commence seulement à le découvrir. La dernière fois, quelqu’un métait tombé dessus parce que j’avais osé parler de la formule qu’on attribue à Rousseau qui dit en substance que l’homme est bon naturellement.C’était vraiment très innaproprié de m’agresser alors même que je n’avais pas lu "le discours sur l’origine des inégalités" et alors même que je ne prétendais pas détenir un quelconque savoir sur ce sujet.

    J’avais pour idée que l’inné, le génétique, jouait tout de même une grande part dans la perversité et l’infâmie de certains individus.
    En fait, l’homme est par essence un individu qui se construit par l’acquis et la Culture.Culture qui est inhérente à la nature humaine.

    J’ai souvent tendance à appuyer sur l’inégalité naturelle et génétique des hommes parce qu’elle existe réellement. Il y a autant de différences entre chaque homme qu’entre chaque Nation et chaque culture de cette planète.
    J’ai beaucoup de mal avec la formule "l’existence précède l’essence" de Sartre je crois, (j’espère qu’il a vraiment dit cela cette fois).

    En fait, l’Homme a l’état de nature n’a jamais existé, il a toujours vécu en société.Si on parle de l’homo sapiens, je crois que ce sont des êtres culturels dès le début donc moraux.Peut-être que génétiquement, il y a des êtres plus disposés à trangresser et violer les règles, et selon le sens qu’on attribue à leurs actions, on définit une acte bon ou mauvais.
    Je crois que l’une des causes de l’inégalité des hommes résident tout de même dans leur nature, leur génétique, si bien que parmi les premières injustices de l’Histoire commença peut-être celle qui donnait à l’un la capacité de produire de la Culture, de la croyance, du sens, et à l’autre la naïveté de le croire.

    Pardonnez moi cette comparaison un peu déplacée, mais d’une certaine manière la vie est comme le poker, l’important n’est pas d’avoir des bonnes cartes mais de trouver la bonne manière de les jouer.

    Bon, j’espère que cette fois je ne vais pas me faire lyncher comme de coutume ! Je ne suis pas fondamentalement pour l’égalité sociale en réalité, j’excècre cette société parce qu’elle donne la fortune aux individus de manière inversement proportionnelle à leurs qualités morales et à la quantité de travail qu’ils fournissent.Voilà en somme.

     

    • #178998

      la vie est comme le poker, l’important n’est pas d’avoir des bonnes cartes mais de trouver la bonne manière de les jouer.



      Je n’aurais pas mieux dis. On vit dans un programme dont les bases sont déjà préconstruites par la société, la culture, le conditionnement mediatique ect ect mais on peut être maître dans sa programmation, vu qu’on ne peut pas être maître de sa programmation.


  • #178870
    le 02/07/2012 par Platone
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Excusez moi Monsieur Soral, l’entretien est comme d’habitude, drôle et très instructif MAIS, Saïgon (aujourd’hui Hô-Chi-Minh), est la capitale du Vietnam et NON de la Chine. C’est juste une petite rectification sans aucune prétention ; et puis avec le boulot titanesque que vous fournissez il est tout à fait normale de faire parfois des erreurs. Merci pour tout ce que vous faîtes avant tout !

     

  • #178871
    le 02/07/2012 par Simon Lambert
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je suis d’accord avec tout ce qu’a dit Soral, sauf sur l’analyse de Marine Le Pen a Henin Beaumont.

    1) Si elle échoue a 49,9% c’est parce que Gueant a redécoupé sa circonscription au profit du PS.

    2) La seconde raison est qu’il y a peut etre eu fraude.

    3) Si elle avait eu un autre discours elle aurait peu etre gagné des voix mais elle en aurait aussi perdu.

    Sinon, Collard c’est pas une ligne "ethnique" c’est plutôt antiraciste.

     

    • #178989

      Je suis plutôt d’accord avec tes trois arguments, cependant, la ligne FN-Sud, c’est à dire la ligne Alliot, n’est pas antiraciste, mais joue justement, sur la stigmatisation des musulmans, et tire le FN vers le bas, en voulant rester sur l’ancienne ligne politique du Front. Cette ligne politique touche plus la petite bourgeoisie, les vieux, et les beaufs. La bonne ligne politique, c’est celle de Philippot/Marine Le Pen. Critique du mondialisme, souveraineté nationale, défense des ouvriers, rassemblement des patriotes de gauche comme de droite..


    • #179015
      le 02/07/2012 par petit_poney
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Pour le premier et peut-être le deuxième point, l’explication donnée par Soral me semble très juste. Maintenir le clivage droite-gauche est important pour le système.

      Pour le troisième point, il faut comprendre que Marine Le Pen n’est pas libre sur son discours.

      Pour qu’un employé soit embauché il doit rapporter plus que ce qu’il coûte n’est ce pas ?
      Pour qu’un parti soit accepté par le système, il doit rapporter plus que ce qu’il coûte.
      Si le FN avait la ligne exacte d’E&R, il aurait aussi le budget d’E&R, la visibilité médiatique d’E&R, et les chances de gagner une quelconque élection d’E&R (à voir les résultats de la liste antisioniste et plus récemment de Salim Laïbi que j’avais prédit).

      C’est souvent Alliot qui fait le sale boulot (Heil Israël, humiliation devant Pulvar et Polony...).
      Son rôle au FN est capital, le boxeur payé pour perdre.

      Si Marine Le Pen avait un discours très anti-immigrationniste et pas du tout anti-islamiste, franchement ça ne changerait rien pour ses électeurs malgré la propagande médiatique anti-Islam. Ca ne changerait rien non plus pour les Arabes qui voteront toujours contre elle de toutes façons. Même si en privé pour avoir parlé à nombre d’entre eux, ils ont des propos sur les ravages de l’immigration bien plus tranchants qu’elle, ils ne voteront pas FN, c’est lié au cerveau reptilien.

      Ce qui changerait c’est qu’elle aurait encore plus de mal pour avoir du pognon et du temps d’antenne, les deux ingrédients mille fois plus importants pour gagner une élection que le fond du discours qui n’intéresse que les pauvres types comme Soral, vous ou moi.


    • #179020
      le 02/07/2012 par kalicean
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Entièrement d’accord


    • #179027
      le 02/07/2012 par lapierrefolle
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Moi j’ai éstimé qu’elle avait fêté sa victoire une semaine à l’avance. Le soir du premier tour, la victoire a été si brillante (gros score plus élimination de Mélanchon) qu’elle en a oublié de remobiliser son électorat pour le tour suivant. Elle aurait du lancer un message du style "plus fort sera le score, plus profond sera la quenelle" (c’est pas son style de dire ça mais vous m’aurait compris)


    • #179035
      le 02/07/2012 par arnaud
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Tu sais, les causes s’additionnent... Moi je trouve que c’est une bonne leçon pour le FN.

      On peut dire que c’est mauvais pour la France mais de toute façon - à mon humble avis - si on attend après ce parti pour faire changer les choses, c’est pour dans 35 ans le changement... Le cour de l’histoire basculera avant et les Le Pen se cacheront dans leur propriété.


  • #178872
    le 02/07/2012 par prof crasseux
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Dieudo et Soral ont-ils confronté leurs points de vue sur Bertrand Cantat ? Bourreau protégé pour l’un, victime pour l’autre... moi je ne sais plus quoi penser...

     

    • #179005
      le 02/07/2012 par petit_poney
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est une question de sensibilité.

      D’un côté, on peut souligner le fait qu’on oublie tout ce qu’a pu endurer Cantat pour en arriver là, violences psychologiques et menaces.

      De l’autre, on peut se questionner sur la peine qu’aurait encouru Cantat s’il avait été noir ou Arabe, et surtout sur la manière dont ce fait divers aurait été reporté dans ce cas.


    • #179057
      le 02/07/2012 par Brahim
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je passe aussi sur les retours permanents à l’hoplite, l’homme fort, le romain, etc, et une sorte de vision de l’empire romain comme truc sain, par rapport à la Judée corrompue. Mouais...je rappellerais juste que la moitié du temps à Rome, c’était quand même une dictature militaire, un Empire, une société de castes où le socialement élevé avait droit de vie et de mort sur le socialement inférieur, et ils n’ont attendu ni les discours pervers des marchands du temple, ni le sionisme, ni les juifs pour inventer l’esclavage et en faire un vrai moteur économique oligarchique.
      Donc le truc de l’homme sain et virile romain mis à bas par les fourberies de la communauté...c’est un peu simpliste. Mais je vois où il veut en venir. Sur la chute des valeurs chevaleresque et la domination de la violence de fiotte indirecte et bourgeoise, on ne peut qu’être d’accord.
      Mais la vénération de l’hoplite, bientôt du spartiate je le vois venir d’ici, c’est historiquement et humainement un peu injuste, je trouve.
      J’ai beaucoup aimé le reste, sinon. Merci Alain.


  • #178876
    le 02/07/2012 par Bouledejuif
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Défi, monsieur Soral.

    Un philosémite avant-guerre.

    Maximilien de Robespierre :)

     

  • #178884
    le 02/07/2012 par Bansky
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Saigon est au Vietnam et non en Chine , mais c’est pas bien grave .

    Sinon bon entretien , même si je pense qu’Alain s’est un peu auto censuré sur les casseroles d’ardisson . Chevaleresque Alain sur ce coup !

    En revanche , Moix , suis sur le cul ! À n’y plus rien comprendre .


  • #178885
    le 02/07/2012 par miché
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain Akbar !

     

    • #178979
      le 02/07/2012 par Algérien d’Algérie
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      ? ? Si tu veux dire par " AKBAR ", le plus grand sache que tu t’es gouré car AKBAR veut dire qu’il n’y a rien d’autre de plus grand et c’est un adjectif qu’utilisent les musulmans pour déclarer le commencement de leur prière. Et c’est un adjectif dédié à dieu seul car il n’y a de plus grand que lui.


  • #178893
    le 02/07/2012 par Air Climatisé
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je n’en suis qu’à la 9e minute et déja, je dois réagir à ce que j’entends. Soral dit que Marine a perdu dans sa circonscription à cause de ses amalgames sur les arabes/musulmans avec l’affaire Merah. L’extrait vidéo nous montre Marine parlant du fondamentalisme islamique à travers la planète.

    ’’ les arabes sont allés voter contre elle, parce-que normalement, ils restent chez-eux ’’ !!!!!!

    Ailleurs, Soral nous dit que la Oumma musulmane est un fantasme. On dirait bien qu’il se trompe. Comment expliquer alors que lorsque Marine parle des fondamentalistes musulmans du monde entier, les arabes francais se sentent concernés ?

    Si Marine avait déversé un filet d’eau tiède sur l’affaire Merah, les arabes seraient restés chez-eux ?

    Zut alors !! les arabes vont voter... Faut savoir ce qu’on veut hein.

     

    • #178938
      le 02/07/2012 par hadji
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      On fait dire ce que l’on veut a Nietzsche du fait de son absence de systeme.C’est Soral lui meme qui le dit.
      Alors pour équilibrer en faveur du Nietzsche philosemite je propose ma rasade de citations :

      « Définition de l’antisémite : envie, ressentiment, rage impuissante comme leitmotiv de l’instinct, la prétention de l’« élu » : la plus parfaite manière moralisante de se mentir à soi-même - celle qui n’a à la bouche que la vertu et tous les grands mots. Et ce trait typique : ils ne remarquent même pas à qui ils ressemblent à s’y méprendre. Un antisémite est un juif envieux - c’est à dire le plus stupide de tous... » (1888)

      - « Ce que l’Europe doit aux Juifs ? Beaucoup de choses, bonnes et mauvaises, et surtout ceci, qui appartient au meilleur et au pire : le grand style dans la morale, l’horreur et la majesté des exigences infinies, des significations infinies, tout le romantisme sublime des problèmes moraux, et par conséquent ce qu’il y a de plus séduisant, de plus captieux et de plus exquis dans ces jeux de lumière et ces invitations à la vie, au reflet desquels le ciel de notre civilisation européenne, son ciel vespéral, rougeoie aujourd’hui, peut-être de son ultime éclat. Nous qui assistons en artistes et en philosophes à ce spectacle, nous en sommes - reconnaissants aux Juifs. » (Jenseits von Gut und Böse - Vorspiel einer Philosophie der Zukunft)
      (1886)

      « C’est un fait que les Juifs, s’ils voulaient - ou si on les y forçait, comme semblent le vouloir les antisémites -, pourraient dès maintenant exercer leur prépondérance et même littéralement leur domination sur l’Europe ; c’est un fait également qu’ils n’y travaillent pas et ne font pas de projets dans ce sens. Pour le moment, ce qu’ils veulent et souhaitent, et même avec une certaine insistance, c’est d’être absorbés dans l’Europe et par l’Europe, ils aspirent à s’établir enfin quelque part où ils soient tolérés et respectés, et à mettre enfin un terme à leur vie nomade de "Juifs errants". On devrait bien tenir compte de cette aspiration et de cette pression (où s’exprime peut-être déjà une atténuation des instincts juifs) et les favoriser ; et pour cela il serait peut-être utile et juste d’expulser du pays les braillards antisémites. »
      ((Jenseits von Gut und Böse - Vorspiel einer Philosophie der Zukunft)-1886)


    • #180348
      le 03/07/2012 par Blios
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Quand AS parle du fait que la communauté musulmane n’existe pas, notamment lors des élections, il parle du fait que les musulmans ne s’organisent pas pour décider d’un candidat à élire, ce qui est logique puisqu’il n’y a pas de clergé en islam, donc personne pour décider...
      Cependant, les musulmans sont des gens comme les autres, et si un candidat les insulte ouvertement, il est normal qu’il ne récoltera pas leurs voix, voir même qu’ils voteront massivement contre lui.
      prenons un exemple. Si un candidat décrète demain que les blonds sont dangereux pour la France, qu’ils sont terroristes, qu’ils menacent la sécurité du monde, et qu’il est primordial de garder un œil sur eux, je suis prêt à parier que si ce candidat est en passe d’être élu, les blonds iront massivement voter contre lui, sans même se passer le mot, car ils se seront tous sentis insultés. ça ne veut pas dire qu’il existe un lobby des blonds...
      Marine le Pen, par ses amalgames, a insulté chaque musulman, et je trouve ceux d’entre eux qui sont allés voter pour elle bien patients...


    • #180749
      le 04/07/2012 par Blios
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      De plus, lorsqu’elle a parlé des fondamentalistes du monde entier, elle n’a pas exclue la France, elle a visé tout le monde, sans distinction de nationalité et d’origine, avec pour seul point commun l’islam. Alors oui, il est normal que les musulmans français se soient sentis visés...


  • #178896
    le 02/07/2012 par Jejeplk
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Commentaire pas très constructif, mais juste MERCI pour le boulot accompli, MERCI de nous faire partager tes réflexions & analyses, tu ouvres les yeux à de plus en plus de gens chaque mois avec ces vidéos (que j’attends impatiemment chaque fin de mois ...)


  • #178899
    le 02/07/2012 par Olivier
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Salut Alain,

    Merci pour tes analyses toujours aussi completes et divertissantes. Si je peux me permettre une petite précision sur le droit du sol, je me suis trompé comme toi sur le cas francais lors d’un diner avec mes parents ou mon pere m’a gentillement remis a ma place. Un enfant né sur le territoire francais n’est pas automatiquement francais, contrairement aux Etats-Unis ou au Mexique qui appliquent le stricte droit du sol. Wikipedia dit : "La France reconnaît le double droit du sol : naît français l’enfant né d’un parent lui-même né sur le territoire français. Le droit du sol reste quant à lui un droit conditionnel : il accorde la nationalité française de plein droit à tout enfant né en France lorsqu’il atteint sa majorité civile, sous réserve d’avoir vécu de façon durable sur le territoire français et d’en faire la demande." Le FN a été le haut parleur de cette fausse idée selon laquelle la France reconnait le droit du sol intégral or force est de constater que l’acquisition de la nationalité francaise est conditionnelle et non immédiate. Je connais ta passion pour la vérité et l’honneteté intellectuelle, par conséquent je me suis senti obligé de faire la remarque. Pour le reste, chapeau l’artiste et bravo a toute l’equipe de production.


  • #178903
    le 02/07/2012 par Tristesse
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour à tout le monde,

    Je comprends pas trop ton raisonnament Alain ou bien Mr Soral vis à vis des noms Polonais à la fin des films, j’aimerai bien un éclaircisement sur ce point. Je ne comprends pas bien pourquoi vous dites ceci alors que nous sommes un peuple profondement chrétien et que depuis que je vous écoute je partages tout à fait votre point de vue.
    Comme je dit Chrétien je dis aussi Musulman car j’y retrouve beaucoup de croyance, de verité dans l’expression de la foi à travers la lecture du Coran et bien sur l’analyse de Cheikh Imran Hosein que je partage et qui m’éclaire chaque jour.
    Depuis des siécles nous sommes l’expression de ce que vous decrivez dans votre analyse de Juin 2012 des hommes restant debout pour pairir à votre place dans la Légion Etrangere ainsi que partgeant vos valeurs et votre pensée alors rendez nous cette peine ne nous assimiler pas à Joey Star.

    Cordialement,

     

    • #179085
      le 02/07/2012 par omar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      salut tristesse

      Quand Alain Soral parle de noms Polonais sur les géneriques des films, il parle évidemment de noms ashkénazes ou bien a consonnance polonaise ( genre horowitz, waijntraub, dynovizs, bernstein, eilenberg) mais juifs.
      Tu n’est pas sans savoir qu’énormement de juifs polonais ont immigrés en France mais aussi au Benelux et surtout aux Etats-Unis durant la première moitié du siècle dernier ; et donc tu retrouves ce genre de noms dans les génériques du cinéma hollywoodien mais aussi Francais car la communauté juive a le monopole de l’industrie cinématographique occidentale.


  • #178905
    le 02/07/2012 par Philippe
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    A chaque fois, j’hallucine de la capacité d’Alain Soral à démonter tous les foutages de gueule. C’est le genre de truc que je sens mais qu’il est difficile à formuler pour mettre vraiment en évidence les incohérences.


  • #178910
    le 02/07/2012 par Piccolo
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    En ce qui concerne les grands penseurs "philosémites", il semble qu’il y en avait tout de même un en la personne de... Jean-Jacques Rousseau.
    Citations à partir de la page 7 : http://rousseaustudies.free.fr/arti...
    Plus précisément, il a peu écrit sur les juifs, mais les rares lignes qu’il y consacre sont plutôt sympathiques voire admiratives devant leur survie en tant que peuple depuis des siècles, même après s’être dispersé un peu partout. Sans préciser où ni comment, il souhaiterait les voir retrouver un Etat plutôt que de rester apatrides. En fait il semble totalement mettre de côté le fait que les élites juives s’étaient très bien accomodées du nomadisme et en profitaient pour tenter de dominer le goy sédentaire.
    Précisons que Voltaire était très "antisémite" (l’alliance bourgeoisie des Lumières/juiverie ne se mettra en place qu’au XIXème siècle), ce qui a pu inciter Rousseau à prendre le contre-pied.


  • #178913
    le 02/07/2012 par julien
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonsoir, j’aimerai avoir accès à une critique plus detaillé de l’oeuvre de Bourdieu. Vous l’aurez peut être relevé, Soral évoque souvent le travail du sociologue mais de manière trés superficielle. Existe-il un débat ou une étude critique interessante de Bourdieu ? merci

     

  • #178920
    le 02/07/2012 par Rico
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Excellente video,encore une fois,avec en plus une sérénité ,un calme,qui donne encore un peu plus de poids à sa ou ses pensées.J’ ai comme le sentiment en regardant cette video que le combat est en train d’etre gagner(attention caroline Fourest),dans le sens ou tout le travail d’analyse et d’explication du système sous tous ces aspects a été effectué,a porté ses fruits(personne ne peut aujourd’hui dans le systeme se confronter à cette analyse).Du coup,Soral a la tranquilité du devoir accompli (il est dejà rentré dans l’histoire) et il peut affiner ses reflexions et de plus approfondir sur des considerations philosophiques ou literraires etc.La verité explose au grand jour et Dieudonne comme Soral ou quelques autres ont déjà gagné ce combat qui consistait à detruire le mensonge s’incarnant sous de multiples formes.Bon,je vais continuer les videos avec toujours autant de plaisir et d’espoir que le bien et l’intelligence soient un jour dominants


  • #178934
    le 02/07/2012 par delac
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Oui, je veux bien pour Hénin beaumont, c’était pas la bonne strat pour le Nord, mais ces musulmans de la "tradition et des valeurs", ils votent quand même à 93% pour Hollande, alors franchement je sais pas si c’est là qu’elles sont les voix manquantes pour MLP...
    C triste mais C comme ça.


  • #178936
    le 02/07/2012 par Joel
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci Alain de la mise au point sur Rousseau , vue que je partage totalement .


  • #178940
    le 02/07/2012 par Vilizt
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Est-ce lié a cet entretien ? Le site Marionlepen.net n’est plus. Je suis redirigé sur un truc a la con...


  • #178946
    le 02/07/2012 par bibi
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    " Encore un siecle de journalisme et tous les mots pueront. " Nietzsche ( puisque ça parle de lui )


  • #178949
    le 02/07/2012 par David Amblard
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    C’est la première fois que je laisse un commentaire sur le site de E&R, bien que je suive les vidéo de Alain depuis deux ans et que j’ai lu trois de ses livres dont le dernier "Comprendre l’empire"

    Je suis très ému par la dernière vidéo, l’explication rigoureuse et censé sur la "castration" et "la violence indirecte" exercé au QUOTIDIEN sur les hommes de la classe moyenne/prolétaire (le riche y étant exclue de par son statut et son "rôle" de chef) eclaire parfaitement l’état de la société actuel.
    Cela a enfanté une génération (dont je fais partie) "non d’hommes", soumis par les vrais hommes (issu de l’immigration et d’un société traditionnel) sur le plan physique, et soumis moralement par la société consommatrice "féminine".
    Des hommes sans bases SOLIDES et surtout CONTRE NATURES, dont le mal être et aussi puissant que leur violence intérieur.

    Et cela rejoint ce que Alain n’oublie jamais de mentionné, c’est encore les plus déclassés et pauvres qui sont victimes de cette "violence indirecte", ne pouvant pas ce satisfaire des biens matériels, la manipulation se fait sentir rapidement avant de ce voir de plus en plus.


  • #178951
    le 02/07/2012 par fred
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    bonjour,

    pour ceux qui on des problême pour voir les videos sur Dailymotion.

    vous avez votre antivirus (pour ma par AVIRA) qui bloque .

    ouvrez avira ou autre
    clic sur protection web configuration
    protection web recherche
    logiciels malveillants (décoché).

    sa peut servir pour d’autre...


  • #178954
    le 02/07/2012 par Tatiebaba
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Un vrai bonheur comme d’hab !
    Je me permets un bémol sur la société Québécoise une fois encore idéalisée (je le comprends puisque cela a été aussi mon erreur) ...........Il faut y vivre pour se rendre compte du grand écart entre l’image que les Québécois réussissent à donner d’eux et ce qu’ils sont réellement, bien sûr dire "ils" pour un peuple est réducteur et ne tient pas compte des exeptions..... On ne peut le comprendre qu’en y vivant plus de quelques mois.
    Détail dans le flot de vérités de notre SORAL "vénéré" (je le dis en souriant, et je me sens obligée de le préciser pour tous les hueurs qui n’attendent qu’une occasion pour casser de "l’idolâtre"........et puis tiens, j’emmerde les hueurs !)

     

    • #179473
      le 02/07/2012 par guizmo
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je suis totalement d’accord avec toi sur l’idéalisation de Soral et de beaucoup de français sur la société québécoise.
      Surtout utiliser le terme virilité et catholique pour désigner le peuple québécois est une erreur car selon moi il encore plus féminisé que le peuple français, la détestation du catholicisme est encouragé fortement chez eux et les valeurs progressistes sociétales sont a un stade très avancé(homoparentalité légalisé depuis fort longtemps par exemple). D’ailleurs même les "méchants" anglo-saxons du canada sont plus sensible aux valeurs traditionnelles qu’eux(famille,mariage,religion, morale,etc..)
      Bref la seule chose que les québécois défendent est le français mais rien d’autre c’est à dire que le peuple québécois est soumis à la société moderne néo-libérale depuis un moment déjà...


    • #180154
      le 03/07/2012 par greg
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Un vrai bonheur va souvent de paire avec une touche d idealisation ou au moins de projections...tout comme le fait que toi Française t’ es eu le coeur de partir vivre plus de quelques mois au Quebec pour pouvoir en parler sans idealiser mais avec un certain bonheur de pouvoir suivre Soral de la bas pour le coté soutien indeffectible de la pensée coherente et consciente...J ai quand même l impression (par ceux que j ai croisé en France ou dans d autres pays style Thailande, sans avoir eté au Quebec moi même peut etre etaient ce tous des exceptions...) que les Quebequois sont en règle generale plus aptes à partager ensemble les entretiens du mois de notre veneré Soral dans la critique ou plutot le soulagement "bien compris" que la moyenne des Français...Cela dit encore un VIVE SORAL sans idolâtrie mais dans la gratitude de se voir rassemblés en masse Francais Quebequois (et autres...) autour de valeurs auquels on tiens sans pouvoir les exprimer aussi bien que le maître en la matiere..
      On se tiens chaud grâce à Alain Soral...et on emmerde les hueurs !


    • #181479
      le 05/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @greg
      Des vidéos géniales pour rire franchement (cela fait du bien aussii : "LES TETES A CLAQUES" produit Québécois vraiment à mourir de rire !! Surtout quand on sait que c’est du pur documentaire.....OUILLE je sens que les Québecophiles et Québécois vont m’ honnir !!


  • #178959
    le 02/07/2012 par palétuvier
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’ai eu l’occasion de rencontrer J. Star.

    Il ne m’a pas impressionné du tout et il a été très poli d’emblée.

    Nous avons à peu près le même gabarit, ça aurait pu tourner au combat de coqs, ça n’a pas été le cas.

    C’est simplement un type moyennement intelligent qui dira les mêmes choses que Soral dans vingt ans si la vie lui en laisse le temps.

    Il aura, j’espère, un jour, le courage d’avouer publiquement qu’il a gagné beaucoup moins d’argent que ses producteurs.
    (c’est pas sûr)

    Il a des enfants et n’aura pas de retraite (comme nous tous d’ailleurs), donc ya plus que du citron dans son ti-punch.

    Montebourg est est bien meilleur exemple (parmi nos très contemporains) de retournement total :

    Apôtre de la décroissance nommé ministre du redressement industriel...qui a déjà sa retraite à vie...
    Qui n’a même pas eu la dignité de refuser le poste...

    Ouais, ça donne envie de gerber.
    (et je suis pas juif)


  • #178961
    le 02/07/2012 par [email protected]
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    courageux et juste. je suit depuis 2 ans l’association et j’aime les entretiens.ça m’as permi de lire, et de comprendre et bien sûr de reprendre la lecture . 3ième volet magnifique.

    merci à toi, alain , couille engagé
    si j’ai fais des fautes, excusé moi mais je recommence à lire et il me faut un peu de temps


  • #178967
    le 02/07/2012 par félix
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    D’abord merci de prendre le temps de faire ces vidéos chaque mois, comme d’habitude c’est passionnant.

    Je suis quasiment tout le temps d’accord avec AS, cette fois il y a juste deux détails qui me chiffonnent.

    Le passage sur Bertrand Cantat n’était pas indispensable je pense, dans l’histoire le type est le meurtrier, pas la victime. Et en plus à lire les textes de ses chansons, à quelques exceptions près, le bonhomme est plutôt un ennemi idéologiquement, je comprends pas pourquoi Soral le défend...

    Autre chose : j’ai rien a redire sur le passage sur les femmes gendarmes, ou soldat, etc...
    Mais c’est quoi le problème avec le travail de nuit des femmes ?
    Il faudrait l’interdire ? Pour quelle raison ? Ce travail n’est pas forcément plus physique, et en principe il est un poil mieux payé..
    Qu’on soit contre le travail des femmes, je peux comprendre la logique, mais contre le travail de nuit... Il doit y avoir quelque chose qui m’échappe.


  • #178974
    le 02/07/2012 par Le Grecque
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Avé Mr Soral,

    J’ai découvert vos vidéos mensuelles, vos productions littéraires ainsi que le site d’E&R depuis peu et j’y écris mon premier commentaire.

    Je vous remercie tout d’abord pour votre travail de vérité et vos analyses toujours très pertinentes, c’est un réel plaisir intellectuel !

    Merci également à l’équipe d’E&R pour la mise à jour quotidienne de cette excellente source d’information, constituant une alternative de choix face à la bêtise confondante de nos médias mensonges !

    Pour en revenir à l’entretien, je trouve très intéressante la démarche de nous présenter votre regard sur les grands auteurs et philosophes en plus de votre décryptage de l’information.

    Mes salutations à toutes et à tous, vous comptez un soldat de plus de vos rangs !


  • #178975
    le 02/07/2012 par Laurent
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Magnifique

    Chaque fin de mois j’attends 2 choses, la paie, et la video du mois d’Alain.

    Et chaque fin de mois, j’ai peur de perdre les 2...


  • #178981

    Salut Alain.

    Tu parles des différentes révoltes dans le monde, que penses-tu de l’Islande ?

    On n’en parle pas assez, ni sur ton site d’ailleurs.

    Merci,
    JR

     

  • #178992
    le 02/07/2012 par bilal
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain Soral est bon comme d’habitude dans ces analyses .Je trouve aussi qu’il explique a merveille ce qu’on pourrais appeler "la destruction de la virilité façon paiennne"(dans l’antiquité c’est les femmes qu’on jetais ou bruler pour faire offrandes au dieux) dans le sinistre et misérable sort de joer starr.Cet avilissement de ce rappeur devenue grande folle est le processus finale pour ceux qui croient encore que l’insoumission ce sont des paroles (nique ta mère ,nique la police) et qui finiront fatalement avec des sucettes d’anis a la bouche.

    Par contre ,j’avoue que j’ai été touché par cette question su sol ,car moi même étant français d’origine algerienne et né en France depuis 42 ans ,si demain on me demande de retourner en Algérie et bien niet et je vous dis pourquoi:j’ai inconsciemment assimilé ce jeux de rôle , "s’engueuler avec une nana au boulot et PUIS fermer sa gueule pour ne pas être traité de macho" "s’indigner du sort de la femme dans la société "elle devrait être libre" "indépendante" et tout le baratin qui va avec . Ce que je veut dire c’est en Algérie,moi je ne tiendrais pas 5 minutes ,car las bas c’est une société d’homme de" Rajel" comme en dit en arabe et pour les gars de las bas , je suis plutôt un être étrange et trop" féminisé " dans le sens que j’accorde trop d’importance a des idées simples ,comme l’égalité homme femmes et bien d’autre choses.

    Pour moi il est hors de question que je retourne en Algérie et chrétien ou pas je me sent français et pour ma part je ne quitterais pas le sol de France et si on m’y contraint ,je prendrais les armes ;la dessus je suis déterminé a vendre ma peau très chère

     

    • #179120
      le 02/07/2012 par David
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Bonjour Bilal,

      Tu te sens Français ? C’est très bien. Bravo. Tu dois aimer ton pays, la France, et être prêt à te battre pour lui alors, mais pas à te battre pour ta petite personne ???
      Petite taquinerie...
      Alain SORAL parle ici d’anthropologie, de politique et finalement d’histoire, donc de catégories.
      Il ne parle pas de personnes ou d’individus.
      Si tu ramènes son propos à toi, effectivement, ce serait même insultant ou presque.
      Il s’agit ici de réfléchir non à partir de son égo mais au niveau de la Nation (ou du Royaume c’est selon).
      Attention au pêché d’orgueil... et bonne continuation à toi.

      Bon courage à toutes et à tous.

      David.


    • #179320
      le 02/07/2012 par bilal
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      David@

      Je sens français et fier de l’être et je mourrais pour défendre une certaine idées de la France ,celle que j’aime .
      Pour moi la nation c’est une aventure collective et croire aussi que la France a un sens et ceux qui veulent la bousiller en essayant de monter les uns au autres ,je le dit simplement que je résisterais et que mon étendard sera le drapeau bleu blanc rouge ,ce pays qui est mon seul bien ,mon patrimoine et cela ne se négocie pas..

      Vive la France


  • #178995
    le 02/07/2012 par Montréalais
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je vous salut monsieur Soral et vous remercie pour vos analyses je vous suis depuis 7 ans environ et vous êtes une des personnes les plus honnêtes que j’ai connue ( directement ou indirectement). Mais j’aimerais vous rappelez que beaucoup de mes concitoyens sont des américains de langue française et que de plus en plus l’oligarchie gagne du terrain ici malgré la résistance d’une partie de la jeunesse pour les plus de 50 ans on peut oublier. J’aimerais bien vous voir pour en conférence dans la belle province prochainement.

    Bonne chance pour le future et que Dieu vous protège . De la par d’un Québécois d’origine maghrébine.


  • #178996
    le 02/07/2012 par ARIEL HUMPHREY
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Excellent Alain Soral comme toujours :

    comme d’habitude

    Analyse objectives et rationnelles (application de la virtuosite du LOGOS comme je l’aime) + les opinions subjectives d’Alain Soral a propos desdites analyses objectives (je suis pas toujours d’accord sur les jugements et conclusions ... enfin bon je comprends pourquoi il pense ainsi en tant que nationaliste que je ne suis pas).

    1) Mort des deux Gendarmettes : d’apres les propos de la mere de la personne qui a commis les meurtres, son fils avait des problemes psychiatriques j’ai l’impression ... cas de schyzophrenie severe peut-etre dans cette situation : Monsieur Soral ne prend pas du tout en compte l’aspect psychiatrique de la chose ce qui rend les conclusions globales sur ce cas precis legerement biaisees ... a verifier dans les faits de l’espece ...

    2) Sur le droit du sol : Soral critique le principe de droit du sol integral et absolu... OK... cela veut-il dire qu’il est contre le principe du droit du sol a 100% ou il admet une dose de droit du sol avec droit du sang ? la reponse a cette question permet de savoir si l’on est sur une vision racialiste/ethnique de la nationalite francaise ou s’il l’on est sur une vision culturo-linguistico et territoriale de la nationalite francaise.

    Je suis metisse (1/2 noir americain, 1/4 anglais et 1/4 francais, mes ancetres francais etant bourguignon a l’origine), je suis ne en france, j’ai grandi en France, j’ai la nationalite americaine, j’ai fait toutes mes etude en France et je parle bien evidemment parfaitement francais... que j’aime la France ou pas que je sois nationaliste ou non que je le veuille ou non que quiconque le veuille ou non je suis francais : Linguistiquement, Culturellement et Territorialement.

    C’est dommage que Soral ne tempere pas ses propos en disant clairement positivement pour qu’il systeme il est : en partie droit du sang et en partie droit du sol ? ou exclusion du droit du sol ... ? Je pense que c’est une question importante pour operer la reconciliation nationale dont Monsieur Soral parle. Son public de francais de confession musulmane ou de francais d’origine africaine sub-saharienne etc. ont besoin de savoir qu’ils sont consideres comme 100% francais. manque de clarete de maniere positive sur ce point... dommage ... propos pas assez politique et rassembleur a mon gout.

    3) sur Joey Starr = en effet Soral a raison c’est tres triste ce type d’evolution dans le show business

    4) Yan MOIX=c’est plus que triste comme evolution

     

    • #182298
      le 06/07/2012 par pafpafsasete
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Bonjour Ariel,

      Difficile de te répondre sans choquer. En restant à une certaine altitude, l’intérêt général n’est pas la somme des intérêts particuliers mais depuis De Gaulle et la décolonisation de l’État au profit des seules entreprises, la pureté du concept mené par un militaire nationaliste catholique (notre vénéré Charles) s’est perdue dans la liquidation de la France (valeurs, histoire, traditions : continuité)... Le droit du sol certes concept "humaniste", mais rendu très malsain par trop d’immigration qui empêche l’assimilation qui fût notre modèle d’accueil imposé. Le droit du sang n’en est pas moins humaniste mais bien plus "protectionniste" des valeurs (ci-dessus) portées par le Général et prédécesseurs, qui n’ont pas vu venir (faute d’orgueil) les manœuvres d’anti-France (mai 68, regroupement familial, loi du 3 janvier 1973 sur la Banque de France)... Bref... oui tu es français par la qualité de ta langue et l’honnêteté de ton questionnement (Linguistiquement, Culturellement et Territorialement)... le retour au droit du sang et au protectionnisme permettrait de régler pour une part énorme des problèmes que nous subissons depuis l’après-guerre : assimilation des non-européens, libre choix d’une nationalité unique, enseignement obligatoire et complet de l’histoire de France depuis un peu avant Vercingétorix, autant que l’instruction civique et l’instruction des valeurs chrétiennes que la révolution et la république ont pillées, pour le meilleur parfois pour le pire souvent. En résumé et en toute amitié c’est malvenu de "gueuler sa race" en France (1/2 noir americain, 1/4 anglais et 1/4 francais), mais c’est très bienvenu de débattre de légitimité passée et future, valeurs et continuité historique... (besoin de savoir qu’ils sont consideres comme 100% francais)... Pour moi le mieux serait que les entreprises françaises cessent de les piller chez eux, afin qu’ils arrêtent de croire que la France c’est chez eux aussi, sans faire l’immense effort de s’assimiler : Belle gageure de dignité antimondialiste et contre manœuvre pour le salut des nations.

      Donc ta remarque est fort judicieuse (vision racialiste/ethnique de la nationalite francaise ou s’il l’on est sur une vision culturo-linguistico et territoriale de la nationalite francaise) : Respectons les autochtones et les migrants mais pour trancher dans ce merdier organisé et avilissant pour toutes nations ça va être coton !


  • #179002
    le 02/07/2012 par Jakaltalui
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’ai adoré les anecdotes croustillantes sur Ardisson. Je savais que cet homme pouvait pas être complètement mauvais..
    D’ailleurs, il y a une vidéo sur youtube où il nous présente son appart’, décoré partiellement de motifs Vichy, ça m’avait choqué qu’il le dise sans complexe, ce n’est pas un hasard ?


  • #179003
    le 02/07/2012 par Mimi
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Que du bon comme tjr, trop court...
    Propos tjr aussi intéressant et donne à réfléchir sur des choses importantes qui de nous concernent tout un chacun de près ou de loin.

    Je me suis poser la même sur Bertrand Cantat et je pense à mon humble avis, que c’est un peu des 2 malheureusement.


  • #179004
    le 02/07/2012 par ernestosankarabullard
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour mr Soral et merci pour la vidéo.
    Deux remarques :
    je trouve dommage de ne pas nuancer votre propos sur la place des femmes dans la police, sans tombé dans les écuelles de différentiation des sexes,il est possible qu ’ elles aient une psychologie plus fine et une capacité d écoute plus grande. Ces capacités peuvent être digne d intérêt dans l accueil des victimes voir les interrogatoire ainsi que dans d autres taches peu valorisées dans le métier de gardien de la paix.
    La deuxième remarque concerne l’ attitude du parlementaire grec qui cède a la violence.
    N est ce pas un des enseignement de rousseau qui comme vous l expliquer accède a une hauteur morale en laissant de coté les pulsions primaires de l ’état de nature au profit de jugement fixer par des valeurs.
    Finalement le pardon chrétien remplaçant œil pour œil dent pour dent.
    Je comprends cette idée en l ’ appliquant a ce cas par un certain abandon de la violence directe pour la violence indirecte autrement dit la fin de la vengeance pour la justice ?
    La 2eme remarque est une interrogation et non une affirmation ...
    Je finirais sur le fait que vos vidéos sont toujours un plaisir !
    Ainsi qu’une petite note d’ optimisme : étant en école d’art je peux vous citer une statistique a contre-courant des idées reçu ( les miennes ) sur ce milieu incestueusement bobo (on dit hipsters chez eux,l’ anglicanisme est so nice ...)
    Bref dans cet écosystème que j ’imaginé aux antipodes des idées développées par vous et par vos pairs nous sommes 3 peut être plus je ne les connais pas tous.. a vous suivre et a apprécier votre travail sur une école de 200 personnes ... De la a s ’aventurer en calcul hasardeux ... ( c est déjà le cas dans la question de contrôle )
    Sur ce bonne continuation !


  • #179006

    Merci Alain pour cette vidéo, il me semble que vous y allez quand même un peut fort avec MLP car il me semble qu’elle avait bien fait attention justement de ne pas diaboliser les musulmans, mais pour ma par je comprends parfaitement la colère à ce sujet, car nous subissons une colonisation criminelle sans précédent.

    Sinon pour le reste, il me tarde que ça pète pour de bon, et qu’on explose définitivement ce capitalisme esclavagiste dictatorial mondialiste immigrationiste lobotomisant.

    Je viens de l’extrême gauche, et en me cultivant, j’ai compris que dans les régimes récent qu’a connu la France, le moins pire était probablement la monarchie ; et même si dans l’absolu je suis pour la démocratie directe ; dans l’immédiat, je pense qu’une monarchie ou un fascisme soucieux de rétablir la souveraineté nationale, la justice sociale, de sortir des patte des banques et de la loi de 73, et qui rétablirait l’identité nationale avec des expulsions massives, le droit du sang et la préférence nationale, serait bien bien mieux que l’horreur sans précédent que nous avons aujourd’hui.

     

    • #179495
      le 02/07/2012 par Jacques Attali
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ H
      Avec ton discours je pense que tu es sur la ligne identitaire( droit du sang, expulsion massive) bref c’est la reconquista que tu désires.
      Je comprends que tu aimes Soral qui est un homme brillant avec du charisme mais son projet n’est pas le tien, en effet la réconciliation national c’est chercher à éviter le choc des civilisations justement.
      Le problème que pose des gens comme toi est qu’ils ont des pulsions revanchardes mais contrairement à Soral ne comprennent pas que la testostérone n’est pas dans leur camps donc que leur fantasmes ne se réaliseront pas ou sinon au prix d’une guerre terrible qu’ils regretteront le jour venu lorsque la violence les frappera...


  • #179010
    le 02/07/2012 par Stéphane
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Juste une petite remarque constructiviste sur Dame Nature.
    La concept sexuel n’est pas nécessairement lié à la reproduction, il l’est souvent, mais pas toujours. Dans certain rare cas il est uniquement là pour le brassage d’informations via le code génétique, et est lui même découplé de l’acte de reproduction qui lui se fait à un stade ultérieur.
    (être vivant de bas niveau dans l"échelle de l’évolution, mais néanmoins dépositaire du concept usité).
    Il est a remarquer que l’acte sexuel est par contre presque toujours là pour l’échange d’information, sauf rare cas de mime sémiotique.

    J’ignore si la remarque est utile...


  • #179013
    le 02/07/2012 par Alain de Montréal
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je suis français expatrié au Québec et j’aimerais préciser quelques éléments quitte à choquer ceux qui auraient une image enjolivée du Québec :

    - Contrairement à ce que dit Soral, il n’y a pas grand chose de français chez les québécois. Culturellement, ils sont totalement anglo-saxons :

    — dans leur manière de penser (l’économique passe avant l’humain). Ils sont extrêmement capitalistes et acceptent sans problème des boulots à 9 ou 10 dollars canadiens par heure et passent leur temps libre à consommer. Ils achètent, consomment et jettent, selon moi, bien plus qu’en France. ;
    — dans leur manière de se comporter (queues en attendant le bus, obéissance à l’autorité, hypocrisie, ...) ;
    — dans leur architecture aussi (escaliers à l’extérieur et devant les immeubles les moins récents, gazon inutile devant les maisons, ...) ;
    — la société est communautariste à l’anglo-saxonne. Les communautés se mélangent moins qu’en France, à part les exceptions notables suivantes :
    — - les québécoises de souche sortent beaucoup avec des noirs africains ou haïtien à la fois à cause des films pornos (fameux "noirs à grosse bite", dixit Soral) et qu’en général ces noirs sont en position d’infériorité sociale face à la femme, ils sont donc entièrement soumis ;
    — - également les québécois de souche qui se marient de plus en plus avec des latino-américaines afin d’échapper aux femmes québécoises qui n’ont plus beaucoup de valeurs familiales, qui sont toutes puissantes judiciairement et qui se comportent comme des hommes-bis ;
    — le féminisme l’a emporté (un homme est perdant par défaut dans un tribunal face à une femme, un homme peut être trainé en justice s’il hausse le ton envers une femme, etc.). Un tiers des mères sont des femmes séparées (le double des autres provinces canadiennes) ;
    — La population a pour seule valeur l’argent et la consommation.

    - de plus, ils ne sont pas francophiles contrairement à ce que dit Soral. Bien sûr, si vous allez en vacances là-bas, vous les trouverez très sympathiques. C’est en les côtoyant que vous découvririez ce qu’ils pensent vraiment des français. Leurs maîtres anglais leur ont transmis leur haine des français (c’est le "syndrome du larbin" qui prend position en faveur des intérêts de son maître) ;

    - enfin, les québécois ne sont pas habitués à manifester. En France, les politiciens n’auraient même pas osé aller aussi loin (loi totalitaire, moqueries) pour cause de risque de grèves. Il y a donc des chances que Charest soit réélu.

     

    • #179129
      le 02/07/2012 par Matrix le gaulois
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Au moins, ce qui me fait marrer dans tout ça c’est qu’eux, qui passent leur temps à faire la morale aux autres (et notamment à nous) sur la démocratie, le communautarisme, les libertés de ceci ou de cela, se mangent enfin des manifestations de bobo étudiants (attention : je suis conscient que beaucoup d’étudiants sont sincères et voient par cette augmentation des frais de scolarité, l’impossibilité de terminer leur cursus...mais je pense qu’un bobo consumériste qui arbore un tee-shirt che guevarra tout en buvant du coca, qu’il soit français ou canadien...ça reste un bobo).

      C’est toujours drôle de voir le donneur de leçon s’en prendre plein la gueule.

      La dernière fois que je me suis autant marré ce fut pour les émeutes en Angleterre l’été dernier...après que les tabloïds anglais aient traité la france de ’racist’ et de ’fascist’ pendant les émeutes de 2005, ils faisaient eux aussi l’expérience de ce que les "z’y-va" et autres délinquants savent faire de mieux.


    • #179185
      le 02/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Vraiment rien à ajouter à cette parfaite analyse........
      Tatiebaba à Mont-Tremblant.


    • #179477
      le 02/07/2012 par Kaizoku
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je suis un acadien expatrié au Québec. Il y du vrai dans ce que vous dites mais jveux revenir sur quelques trucs.

      >Culturellement, ils sont totalement anglo-saxons

      On ne pourra pas nier que 250 ans de domination britannique, en plus de la proximité aux États-Unis, a eu une influence énorme sur les québecois. Cependant, comme bien des français, vous commetez l’erreur de comparer le Québec à la France post-révolution, alors que le Québec tire ses racines de la France ancienne. C’est donc normal que vous ne voyez aucune similarité entre la France et le Québec.

      Le français au Canada était identique au français de Paris avant la révolution.
      http://www.youtube.com/watch?v=yESK...

      >La population a pour seule valeur l’argent et la consommation.

      Plus qu’en France mais beaucoup moins que dans le reste du continent. Les québecois sont restés à l’extérieur de la vie politique et marchande jusqu’aux années 60, en raison de leur fervent catholicisme. Vous pourrez encore trouver à ce jours des québecois qui voient le profit comme quelques choses de négatif, notion inexistante chez les anglo-saxons.

      Je tiens aussi à dire que depuis quelques années, nous vivons une vague d’immigration massive de français vers Montréal en quête d’argent et de consommation.

      >de plus, ils ne sont pas francophiles contrairement à ce que dit Soral

      Beaucoup de Québecois ont un complexe d’inférioté face aux français. Les Parisiens, par exemple, sont percu comme snob et chiant ; un stéréotype qui se confime facilement. On peut obsever des phénomènes semblables chez n’importe quel peuple d’Amérique face à leurs origines européennes. Ils sont fiers de leurs origines mais affirment leurs différences. Cela ne fait pas de nous des francophobes pour autant.

      Je suis originaire du Nouveau-Brunswick, et malgré tout, les acadiens se sont toujours dit français. Pas francophones, français. Quand on parle de la France, on dit des français de France puisqu’on utilise le mot français à priori nous définir nous même. Vous pourrez toujours répèter qu’on a rien de français, c’est votre perception. Nous avons beaucoup plus en commun avec les français du 17e et 18e siècle qu’avec la France bourgeoise.

      >le féminisme l’a emporté (un homme est perdant par défaut dans un tribunal face à une femme, un homme peut être trainé en justice s’il hausse le ton envers une femme, etc.). Un tiers des mères sont des femmes séparées (le double des autres provinces canadiennes) ;

      Parfaitement vrai.


    • #179502
      le 02/07/2012 par Guizmo
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ Alain de Montréal
      Bien résumé le vrai visage du Québec effectivement.


    • #179583
      le 02/07/2012 par joelle
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Excellente analyse. Mais il faut également ajouter a cela la haine viscerale que portent les quebecois envers la religion, surtout le catholicisme. Les seuls quebecois qui sont encore de vrais catholiques sont ceux qui vivent en régions, également haient par les quebecois citadins.


    • #179779

      Bonjour

      En tant que Québecois non-expatrié je suis plutot déçu de cette mauvaise foi dont vous faite preuve.
      Plusieurs de vos remarques par exemple sur le Québec et le fait que nous sommes larbins et obéissant,hypocrisie etc quand ont pense à votre situation en France avec le système immense de fonctionnaires employés de bureau c’est plutot l’éléphant qui ce moque de la souris.Généralement l’idée reçu d’un Québecois sur un français est quelqu’un d’arrogant et je dois dire vous,avec votre analyse de bac à sable,d’une personne qui n’a probablement jamais quitté la région Métropolitaine et hyper anglicisé autour de Montréal et qui ne connait pas les régions(ce qui est quand même l’immense majorité du Québec..),les confortés dans cette idée.Tout cela est aussi pertinent qui si je donnais une description de l’ensemble des français,mais en prenant les Parisiens comme modèle d’étude,je pense que le français moyen serait offensé par ce genre d’amalgame.Je ne sais pas si je serai publier mais au moin je n’aurai pas laisser passer ça.


    • #180057
      le 03/07/2012 par Alamo
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Français expatrié au Québec, et cet analyse a beaucoup beaucoup de points très vrai que je constate chaque jours.

      Une société qui consomme a crédits, tous les étudiant sont sur-endettés avant même de finir leur cursus.

      Et une haine vicérale de la religion catholique et des religion en générale, l’idée de dieu y est souvent bafoué et rejeté par bon nombre de Quebecois de souche.

      Et que dire des droits des femmes !!!! La femme a les plein pouvoir au Quebec, la révolution féministe fait des ravage.


    • #180170
      le 03/07/2012 par Alain de Montréal
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ Kaizoku

      Je suis d’accord avec vos rajouts :
      - j’ai toujours pensé que le Québec était une France sans Jeanne D’Arc (malgré l’époque différente) pour la victoire sur les anglais et sans Napoléon pour la grandeur passée ;
      - je n’ai pas mentionné les français qui immigrent au Québec, mais ceux-ci comprennent en grande partie des bobos, donc issus de milieux aisés. Les résultats électoraux au Québec reflètent cette boboitude : Hollande très largement devant Sarkozy (57,74%) aux présidentielles. Aux primaires socialistes : Aubry à 44% et Hollande à 25% (Montebourg seulement 4ème après Royal) ;
      - je n’ai pas vécu dans les provinces atlantiques, mais la nuance entre acadiens et québécois semble se voir sur le drapeau : celui des acadiens est... le drapeau français avec une étoile jaune (étrange coïncidence cette étoile, vu l’histoire de la déportation des acadiens !).

      @J-P

      Je comprends que vous soyez vexé de mon message. Cependant :
      - avez-vous remarqué que jusqu’à présent, tous les français ayant posté des réponses avaient approuvé ou constaté les mêmes choses que moi ? Ce n’est pas par haine, puisque la France a tout intérêt à se rapprocher du Québec. Or, nous sommes dans la version anglo-saxonne du "diviser pour régner" : les anglais ont très bien réussi à enfoncer dans le crâne des québécois la célèbre phrase adressée aux français par les québécois : "vous nous avez abandonné". Cette phrase, n’importe quel québécois la récite par coeur ! Faites le test vous-même. Or, l’histoire est très mal maîtrisée par les québécois en général, à la fois sans doute pour ne pas envenimer les relations entre anglophones et francophones mais aussi parce-qu’économiquement ça a peu d’utilité ;
      - j’allais tous les ans, hiver comme été, au lac Saint-Jean (les gens que je côtoyais au début venaient de là). Ils habitaient pourtant sur la rive-sud de Montréal le reste de l’année. Vous oubliez que ceux qui habitent les environs de Montréal viennent souvent des régions ! Ils viennent dans l’agglomération de Montréal pour le travail. De plus, la moitié de la population du Québec habite Montréal ou ses environs (3,5 millions sur 7 millions et quelques !).
      - je rajoute que Montréal est la première destination des homo-sexuels. Ils ont leur quartier (le village) s’étalant sur 3 stations de métro (de Berri à Papineau). Selon certaines statistiques, 15% de la population québécoise serait homo-sexuelle !

      Cette province a une société malade (suicide, féminisme, sexualité déviante, ...).


    • #180256
      le 03/07/2012 par Alain de Montréal
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @tous

      En repensant aux fondements même de ER (égalité et réconciliation entre autochtones et immigrés en France), je me dis qu’il faudrait faire la même chose au Québec : égalité et réconciliation entre québécois et français afin de lier les deux peuples malgré l’emprise - culturelle particulièrement - du monde anglo-saxon sur l’un et l’autre.

      Les français ignorent sans doute que les québécois ne connaissent plus beaucoup de chanteurs français au-delà des années 1960/1970 (ils se sont arrêté grosso-modo à Sardou et Aznavour). Le cinéma français - quoi qu’on en pense - est raillé par les québécois qui sont abreuvés de films américains à la télévision en encore plus grande quantité qu’en France (tout y passe : les films mal traduits, les émissions télévisées en anglais où le doublage en français se superpose aux voix des anglophones, etc.). Depuis les années 1970, les québécois érigent leur langue en norme concurrente du "français standard", avec leurs propres dictionnaires, leur propre syntaxe, etc. Les immigrants qui suivent des cours de français au Québec doivent apprendre la version québécoise de la langue française (avec quelques réticences). Il s’agit, là encore, de diviser la francophonie (notons l’époque où toutes ces choses ont commencé : à peine quelques années après le voyage de De Gaulle - et son fameux discours - au Québec). Même les réformes linguistiques sont soumises à la pression des idéologies (féminisme, avec la féminisation de tous les mots qui va jusqu’à l’absurde, puisque dans les papiers administratifs tout est répété deux fois, au féminin et au masculin, même lorsque le mot est identique !) alors que l’égalité consisterait en un terme unique pour les deux sexes (intrinsèquement ni masculin, ni féminin malgré ce que prétendent les féministes).

      Par ER Québec, je ne pense pas à, par exemple, des vedettes du spectacle qui se serreraient la paluche et s’embrasseraient pour faire bien à la télé. Mais plutôt à des réunions à la Soral avec des gens des deux communautés qui remettraient à plat l’histoire notamment ainsi que les valeurs morales de la société car ces principes ont pour but de permettre à une société de se perpétuer. Et la destruction de toute empathie envers l’autre (qui n’est considéré que comme un bien de consommation, on consomme un "ami" comme un ipod) ainsi que certains comportements sexuels ne permettent pas à une société de se pérenniser.


    • #181673
      le 05/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @kaisoku 18.21

      Québecois n’est pas Acadien.
      Vous dites : "Beaucoup de Québecois ont un complexe d’inférioté face aux français. Les Parisiens, par exemple, sont percu comme snob et chiant ; un stéréotype qui se confime facilement. """ ...........Si ce n’est pas une généralité hostile qu’est ce que c’est ? Je ne vais pas faire la critique du chapitre sur le manque de cohérence et de bien fondé entre les deux phrases...pas le temps ! Mais vous avouez clairement que pour les Québecois tous les Français sont des Parisiens et snob et chiants, et qu’il existe un complexe d’infériorité à PRIORI !! Que dire de plus ?
      Quant à la langue parlée au Québec c’est un mélange d’ancien français qui n’a pas évolué comme en France, et de traduction littérale de l’Américain qui donne les mêmes faux-amis qu’en Américains directement et prête à énormément de quiproquos et non compréhension, d’autant plus que les mots forment la pensée et l’esprit d’où rellement une impossibilité à communiquer réellement.

      Le Québecois (sans tenir compte des exceptions) a définitivement rayé de sa vie toute discussion polémique, toute discussion autre que les vacances en Floride ou au Mexique, le moyen le plus rapide et le plus facile de gagner l’argent pour y aller, la ""température""", le hockey....La superficialité en toute chose a gagné. Que ce soit dans le moindre travail manuel ou intellectuel ici tout est fait pour être rapide et inconsistant (comme leur cuisine) , conforme au protocole qui annihile toute initiative (les syndicats sont rois dans beaucoup d’entreprises et si ils ne génèrent pas autant de grève qu’en France il faut voir l’effet débilitant qu’ils ont sur la façon de travailler dans l’entreprise, totalement infantilisant débilisant !)
      Si vous tentez de communiquer sur un autre sujet vous êtes un Parisien snob et arrogant d’où que vous soyiez et quoi que vous soyiez.
      vOUS DITES

      """"On peut obsever des phénomènes semblables chez n’importe quel peuple d’Amérique face à leurs origines européennes. Ils sont fiers de leurs origines mais affirment leurs différences.""""

      Alors expliquer nous concrètement quelles sont vos avancées, vos différences, les choses réelles dont vous être fiers ?

      Cela ne fait pas de nous des francophobes pour autant."..............Vous n’aurez jamais le courage de dire clairement que oui vous n’aimez pas les Français. Mais d’autre part vous n’aimez pas les Amérindiens, vous n’aimez pas les Américains, vous n’aimez pas les Arabes, ni les Chinois.


    • #182052

      Je ne suis pas d’accord avec cet argument du :"Mais plein de Français sont d’accord avec moi".Désoler mais moi ce serait plus une validation d’un Québecois que je trouverais plausible.Je me demande quel serait la réaction d’un français si je viens en france et commence a dire que votre pays c’est de la merde,je ne pense pas être bien reçu et ont va plutot me dire si tu est pas content fou le camp.Je n’aime pas qu’un groupe de personnes qui ont choisis de vivre chez nous car il fait mieux vivre et économiquement c’est plus facile de réussir viennent ce plaindre que c’est l’enfer etc,alors que la réalité c’est qu’ils ont fuit la France.J’ai eu pas mal d’amis universitaire français qui ont souvent tous dit la même choses(une compagne française d’ailleur aussi et c’est souvent moi qui leur montraient ER)Je ne suis pas dans une optique de conflict mais je trouve plutot dommage ce genre d’attaque,car jamais un québecois ne va ce permettre de critiqué quand il va en France,mais le français lui est souvent hyper-critique.Pour finir je ne suis pas contre un ER québecois(bien au contraire)seulement l’objectif serait tout de même différent car le Québec lui est quand même dans une optique de séparation envers le Canada.


    • #182994
      le 08/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @Le 6 juillet à 04:37 par J-P

      Personne ici n’a dit que le Québec est de la merde ni que c’est l’enfer !!!! Nous avons fait remarquer à SORAL et à beaucoup d’autre, de ne pas commettre l’erreur d’idéaliser le Québec qui est loin d’être idéal. C’est tout.
      Si votre susceptibilité ne vous permet pas de lire cela peut-être est elle un peu exacerbée ?


    • #183398
      le 09/07/2012 par Ziou
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Ayant vécu pratiquement un an au Québec près d’Alma, je me suis d’abord senti un peu agacé de voir Soral se méprendre naïvement, mais assez classiquement pour un français, sur la question du Québec et des québécois. Cela dit c’est compréhensible et ça illustre la fameuse relation d’amour-haine ; les français en grande majorité aiment les québécois par naïveté parce qu’ils en ont plus ou moins rien à foutre déjà, mais comme ils entendent vaguement qu’on y défend la langue contre l’anglais dominant, parce que finalement ce sont nos cousins, catholiques et luttant contre la Reine d’Angleterre, on se sent naturellement proches d’eux. Mythes et légendes que tout cela ! Allez-y voir quelques mois vous verrez ! Sur le papier on y parle la même langue, VOUS RIREZ MES AMIS et vous lirez dans leurs yeux toute la haine du monde quand vous ouvrirez la bouche ! Comme expliqué dans les commentaires excellents d’Alain, de Tatie et tous les autres expatriés, le choc sera grand, immense, et la déception de même ampleur. Je me suis senti moins étranger au fin fond de la Pologne qu’au Québec ! Je crois que chaque français expatrié a déjà expérimenté le « maudit français » (c’est de l’humooouuur)), « vous nous avez abandonné » etc... Dans la pleurniche eux aussi, signe des forts. Pour l’accent lisez le Choc des Patois sur Wikipédia, c’est plus objectif, réaliste et intelligent que ce que vous dit le monsieur plus haut... Au XVIIème, d’un bout à l’autre de la France on ne parlait pas qu’une langue loin de là.

      Pour le reste si je peux résumer la relation québécois-français, j’ai un lien, mais ne m’en voulez pas, comme la totalité des émissions-débats là-bas sont d’une médiocrité inouïe, celle-ci n’y échappe pas et il est très probable qu’en tant que français, qui plus est un minimum fier de, vous éprouverez de la difficulté à aller au bout... Vous remarquerez aussi ce Belge qui vomit sournoisement sa haine de la France et des Français, et la pauvre Jacqueline qui se force à dire de gros mensonges pour ne pas fondre en larmes... Et les jeunes abrutis enjoués... toute la mayo quoi !

      http://www.985fm.ca/audioplayer.php...

      Ne vous énervez pas et restez en France mes amis, vous ne serez jamais bien là-bas, vous déprimerez devant cette immense médiocrité et ce fossé culturel. Malgré tous les défauts de la France qui vont grandir et se multiplier, croyez-moi, vous y serez toujours mieux à moins de vivre entre français dans le ghetto français de Montréal !


    • #184589

      Tout d’abord, je suis Québécois. Je ne vais pas commenter tout ce bouilli indigeste et snobinard que je viens de lire mais je vais revenir sur un petit truc qui pique ma curiosité. La fameuse ligne d’autobus que Alain de Montréal mentionne.

      Pourquoi quand un Français parle du Québec, il nous traite de cons quand on fait la ligne pour prendre l’autobus ? Je lis souvent ce genre de commentaire sur les forums internet, je n’ai jamais entendu un Français le dire haut et fort en pleine rue. (Vous n’avez pas les couilles ?) Je ne vois vraiment pas ce qui a de con à faire la ligne. C’est la politesse pure et simple, c’est le savoir-vivre. Si je pense comme ça est-ce parce que je suis un soumis, un arriéré mental ou une lopette féminisée ? Il faudrait m’expliquer parce que pour moi ce genre de comportement je l’ai vu dans plusieurs autres pays aussi. C’est peut-être juste un problème de VOTRE part, non ?


    • #185946
      le 13/07/2012 par Alain de Montréal
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @J-P
      "plein de Français sont d’accord avec moi" reprend ce qu’a déjà dit Soral sur un autre sujet : si les critiques vont dans le même sens et nous sont défavorables, il faut se poser des questions et se dire qu’on est peut-être pas tout blanc.
      J’en profite pour dénoncer la politique "d’immigration choisie" canadienne : les diplômés maghrébins et sud-américains se retrouvent dans des usines (j’y étais, hélas) car en tant qu’immigrants, ils acceptent n’importe quel boulot (salaires bas = motif de l’immigration !!!) pour survivre (la plupart des diplômes ne sont pas reconnus et les gens finissent chauffeurs de taxis ou ouvriers s’ils renoncent à tout recommencer). Les contremaîtres, incultes et sans qualification, sont québécois évidemment.
      Quand je parlais d’ER version québécoise, c’était pour mettre fin à cette haine des québécois envers les français (et la naïveté dans l’autre sens).

      @ML
      Personne ne dit que c’est con de faire la queue. Je préfère ça que de voir les africains s’étriper en prenant le bus les jours de marché à Saint-Denis (dans le 9-3). C’est juste un comportement révélateur d’une mentalité (comme les précédents qui s’étripent).

      @Ziou (j’ai été régulièrement à Alma aussi. J’ai testé le Québec de fond en comble :-)
      Je viens d’un quartier populaire du nord-est de Paris : j’ai donc eu affaire à des propos et comportements racistes à l’école dans les années 1980 en tant que français de souche (à l’époque, les jeunes les moins bien éduqués devenaient hostiles à partir du passage au collège, classe de 6ème). Cependant, il n’y avait pas la même hypocrisie et absence de justification. Dans le premier cas, c’était lié souvent à la guerre d’Algérie (enfants endoctrinés par les parents). Au Québec ? Voir mon 1er message.
      J’ai l’impression que culturellement nous sommes plus proches des peuples issues de nos colonies et encore côtoyés de nos jours - ou plutôt territoires sous contrôle puisqu’on s’y est peu installé hormis dans quelques cas - que des québécois dont nous sommes séparés depuis le 18ème siècle.

      Malgré les erreurs d’analyse de Soral sur le Québec, j’espère que l’association aura une petite influence sur les consciences, mais j’ai des doutes, vu comment nous sommes manipulables et opposables les uns aux autres. Une fois les québécois débarrassés de leur francophobie, ils pourront se retourner exclusivement contre les anglais plutôt que contre nous.

      Je suis également étudiant et j’ai aussi côtoyé le système judiciaire québécois.


    • #187576
      le 16/07/2012 par Dersoz Paradox
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Tu na aucune idée de ce que tu avances .... Je suis Québecois , je connais tout les roi de france , je connais énormément l’histoire de la mère patrie.

      Nôtre drapeau est beaucoup plus représentatif de l’histoire francaise que le votre.

      Nous resistons face a un systeme comme vous le faite et vous venez vous permettre de nous critiquer ?

      Vous jouez le jeu de la division ? Au Québec malheureusement le Média Bashing est très fort. De gaule avais en haute estime les Québecois.

      Vôtre analise ne sème que la divisions. Pour gagné dans un monde Anglo-Saxon c’est pas en insultant le plus grand territoire Francophone du monde en les comparant presque a des larve a la botte des Anglo-Saxon....

      Nous Sommes des milliers au Québec a nous mobiliser Constament pour lutter contre l’Establishement impérialiste Anglo-Saxon...

      Vous n’avez aucune connaissance de l’histoire de resistance du Québec et de nôtre combats.

      VOUS N’AVEZ AUCUNE LÉGITIMITÉ DANS CE QUE VOUS DÎTES !!!!

      ALLEZ DANS LA RÉGION DES APPALACHE AU QUÉBEC VOUS VERREZ DES CROIX A TOUT LES KM

      Si nôtre nation c’est retourné contre le clergé c’est accause de sa trahison et de sa collaboration avec l’Impérialisme Anglo Saxon qui domine le monde.....

      Retourne en france si tes pas content. Ont a pas besoin d’un imbécile dans vôtre genre qui ne comprend pas a Quel point la manipulation MACONIQUE EST FORTE AU QUÉBEC....

      Nous avons des réserves énorme de pétroles , les plus gros gisement d’or et de fer a l’heure actuel , du Gaz naturel en énorme Quantité.

      Nous sommes les maîtres incontesté du génie Hydro-Electrique de loin beaucoup moin risquer pour l’envirronnement qu’une france tellement nucléariser que si un jour vous subissez des catastrophe naturel votre territoire entier ne sera plus habitable.

      Il y a encore énormément de travail a faires au Québec.... Et vous les francais.... Vous étiez ou quand les anglais brulais nos patriote , nos femme après les avoir violer ? Vous étiez ou quand ont nous a volé du référendum démocratiquement gagné ?

      Vous étiez ou quand il brûlait nos ferme et laisse des gens du peuple mourrir de faim durant l’hivers ?

      Vous étiez ou quand la majorité de la population vivait dans des bidonvilles a ce faire exploité par l’Élite anglaise ?

      Vous étiez ou quand 3 premier Ministre Nationaliste Québecois sont mort en moin de 10 ans dans des circonstances étrange ?

      NOUS SOMMES DES FRANCAIS LÉGITIMES AUTANT QUE VOUS !!!


  • #179017
    le 02/07/2012 par Cstg
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Brillant, honnete, instructif, drole et inspirant comme toujours. Merci a M.Soral de faire mention du Québec ces dernier temps, car je soutiens mes cousins Francais qui luttent et nous devons nous serrer les coudes. Déja hate a demain pour la suite !


  • #179019
    le 02/07/2012 par heine
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je suis d’accord pour dire que le plein emploi serait un remède au harcèlement sexuel des femmes , mais de la a en faire une panacée , je pense que la c’est peut être un peu restrictif.... Avoir le pouvoir sur des gens desquels on serait le petit patron ne se résume pas au volet économique de la dépendance selon moi , je pense qu’il aurait peut-être été plus complet de mentionner aussi le volet chantage ( par exemple ; étant le seul a être a dépositaire d’une expertise juridique concernant sa profession un patron demande a une de ses employées de faire une chose qu’il sait illégale en en gardant des preuves pouvant lui permettre de faire pression par la suite ) , et aussi de mentionner le volet dépendance psychologique car certaines personnes même en période de plein emploi n’auraient manifestement pas le courage de refaire sa vie dans une autre entreprise , ce serait beaucoup trop difficile pour certaines d’avoir a refaire tout le travail d’acclimatation sociale dans une autre entreprise ..... Le regard et le jugement des autres après un départ sans justifications pourrait être mal vécu , sans justification car même en période de plein emploi l’omerta demeure ; les patrons de même secteurs parlent entre eux dans leurs " clubs de golf privés " et une femme qui aurait parlé d’un patron harceleur pourrait aussi se voir refuser un emploi dans une autre entreprise tout bonnement ...


  • #179021
    le 02/07/2012 par Dakota
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je sais bien qu’il ya de nombreux sujets d’importance, qu’on ne peut pas les traiter tous. Pourquoi e&r ne relaie pas plus le combat de Laurent Louis qui cherche à révéler la vérité sur l’affaire dutroux.


  • #179023
    le 02/07/2012 par greg
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Et voila en un mois j avais oublié pourquoi ça allait mal dans ma vie entourée de folie elevée au rang de normalité dans ce monde ou ce qui devrait se trouver en haut en model à suivre se trouve encore dans les bas fond des vies de ceux sur qui on chie le plus,
    Alain remet sur les rails de la raison face à l immondice de bassesses des rapports humains de ce monde qui part en lambeaux arrachés sur le dos de ceux gràce à qui ça tient encore...malgres le fait qu on nous chie sur la gueule comme sur tout ce qui a encore gout d ’authentique ...C est bon d entendre simplement qu on a pas tord de ne pas être devenu une merde de plus pour se sentir "lâche et laid comme tout le monde".
    Merci Alain pour ton aide on se sent le droit d’ exister grâce à toi.
    Longue vie aux braves pour le plaisir de queneliser chaque jour ce monde de putes...


  • #179033
    le 02/07/2012 par kalicean
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Un petit complément sur le rapport Dieu/nature. Il ne faut pas oublier que la pensée politique moderne (libérale et socialiste) provient d’une synthèse qui s’est faite sur plusieurs siècles, principalement au travers du christianisme, et de la figure même du Christ (Dieu fait chaire), entre la conscience d’un déterminisme naturel qui se développera tout au long de l’histoire des sciences rationnelles (et duquel notamment l’Islam se contentera, ainsi que les stoïciens, les spiritualités orientales, boudhistes, etc, toutes très proches de la nature en réalité) et la conscience morale propre à l’homme qui confère à ce dernier la capacité de choisir d’agir bien ou mal. Les deux consciences étant, selon la théologie chrétienne, conférées à l’homme par Dieu pour lui permettre de tendre vers la perfection, le Salut et la béatitude comme être "élu". C’est cette reconnaissance de la dignité humaine au travers de la raison, du libre-arbitre et de la responsabilité individuelle qui est la base de la pensée humaniste. C’est cette très (trop) grande importance donnée à l’individu qui a causé la mort de la religiosité en Occident, les hommes s’étant progressivement rendus indépendants de l’action divine par la confiance en leurs seules aptitudes et leur seule volonté, tout en montrant de plus en plus précisément (et là réside toute la contradiction de la modernité) qu’ils étaient en fait entièrement déterminés par des causes naturelles (psychologie, neurobiologie, science cognitive,...). Le tournant s’est, à mon sens, opéré avec Spinoza, juif marrane semi athée (panthéiste tibétain pour Hegel), qui a admis l’idée que Dieu et sa création étaient une seule et même chose, et que ce n’était pas en lui que résidait le sens du bien et du mal, mais en l’homme seulement, la morale qui venait d’en haut devenait l’éthique qui venait d’en bas. Cela a conduit bien-sûr au relativisme, au scientisme, à l’arrogance athée et laïcarde.
    Si la pensée libérale est apparue comme l’aboutissement de la pensée chrétienne, notamment pour les Lumières, qu’il s’agissait même de dépasser, la pensée socialiste qui lui a succédé ayant constaté le désordre et les inégalités produites a complètement abandonné l’individualisme métaphysique et n’a gardé de cette ambivalence "être rationnel/être moral" que l’aspect rationaliste pour nier l’individu comme entité libre et potentiellement bonne ou mauvaise, et pour justifier un système politique total ou l’individu est entièrement imbriqué.

     

    • #179118
      le 02/07/2012 par kasiar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Un homme ne peut pas à lui tout seul résumer le bien et le mal, car il est prédisposé lui-même à faire le bien ou le mal. Même les scientifiques reconnaissent la complexité du cerveau.
      Nos actions sont régit par notre conscience = raison, notre inconscient = instincts et pulsions.
      En réalité, notre liberté devrait être une harmonie entre notre surmoi et le ça. Quand j’entends les trotsculs parler d’éducation ça me fait doucement rigoler.

      Or éduquer revient à imprimer des marques dans le subconscients, ce qui n’a pas grand chose de réaliste.

      Si un psychalyste ou psychologiste (un vrai) pouvait me reprendre.


    • #180991
      le 04/07/2012 par C’
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      le rapport Dieu/Nature est très simple : si vous vous servez de votre zizi pour batifoler avec d’autres créatures que votre épouse, vous êtes condamnés à l’Enfer pour l’éternité.Amen


  • #179040

    J’étais surpris et intrigué du fait que Marion Maréchal-Le Pen affiche publiquement des vidéos de Soral, au point que çà rende intéressant ce qu’elle a à dire. J’ai donc voulu voir son site et visiblement çà n’a pas l’air d’être celui qui est présenté dans la vidéo. Il appartient à un certain Remy Anthony (vérification whois) qui semble être membre du fn et sympathisant actif de Marion. D’ailleurs le site en question n’est plus accessible http://www.marionlepen.net/ mais les pages toujours visibles via le Cache Google

    Voir les mentions légales du site en question

    Son site officiel semble être celui-ci : http://www.marionlepen.fr/

    Excellentes analyses du mensonge de la parité, des baltringues bourgeoises vengeresse et de la situation du Québec.

     

  • #179042
    le 02/07/2012 par charles durant
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Dailymotion trafique le nombre de visionnages, les 3 vidéos n’ont été vus, officiellement, qu’une dizaine de fois.

     

    • #179127
      le 02/07/2012 par antinazepointcom
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Le compteur de dailymotion ne fonctionne pas en temps réel (comme celui de youtube). D’ailleurs je n’ai jamais fait le calcul du temps de rafraichissement du compteur, si quelqu’un l’a fait ?


  • #179048
    le 02/07/2012 par Frédéric
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Curieux qu’AS n’ait pas évoqué ici en miroir le harcèlement sexuel dont sont victimes les hommes (jeunes comme vieux, mais qui n’est pas sans épargner les femmes et les enfants en fait !), et les travaille au jour le jour alors qu’ils se rendent justement, innocemment, au travail, cela sans qu’ils ne puissent rien faire pour y échapper ! à savoir le "(Pour) une pub, une pute" : que notre environnement visuel soit en effet devenu un véritable et perpétuel harcèlement sexuel du fait de ces publicités où, pour nous vendre n’importe quoi donc, s’affiche toujours une donzelle aguicheuse (Remarque qu’il avait dû faire, en substance, sur le plateau-télé d’un certain Pierre Ardisson, à l’occasion de la sortie de Misère du désir si je ne me trompe). Mais où sont les féministes pour dénoncer cette odieuse et "rétrograde" (mais en fait jamais vue !) instrumentalisation de la Femme ?

    Serait-ce que la censure moralisatrice (cette castratrice par la tête ou dans les têtes) s’est reportée sur autre chose que la "Fesse". De nouveaux comités de vigilance se sont dressés bien "roides", une nouvelle police a vu le jour, celle de la pensée, pour traquer les pets de travers des rares dissidents, vrais résistants d’aujourd’hui....

     

    • #182671
      le 07/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      ’une pub, une pute’ très bonne remarque. On voit bien que ce n’est pas la vocation des féministes mi-putes mi-soumises de combattre sur ce terrain là.
      la liberté sexuelle des femmes c’est la femme-objet sexuel !
      (et la liberté c’est le suicide ! (dixit attali)
      et la démocratie c’est la guerre d’extermination ! (160 000 morts en Libye))
      vive l’inversion satanique !


  • #179049
    le 02/07/2012 par Qwerty
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Lundi 2 juillet, 7h45 du matin.
    Pas encore visionné les vidéos, mais vois 128 commentaires pour seulement 23 vues sur Dailymotion pour la 1e partie, 14 vues pour la 2e, 11 pour la 3e...
    Il y a comme un problème là. Censure ?

     

    • #179094
      le 02/07/2012 par Laurent Coq
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Dailymotion a commencé par faire la campagne électoral de F. Holland, puis après que je les ai "affiché" en publiant noms, prénoms et adresses eMail des responsable ils ont commencé celle de NS.


  • #179052
    le 02/07/2012 par Frédéric
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Excellent, comme tjrs. Une nuance pour cette fois cependant.
    AS a bien raison de dire que comme Rousseau, Nietzsche est un penseur éminemment complexe qui, sur la question de l’antisémitisme, la question qui fâche, la question des questions ! est plus ambigu qu’on veut bien le dire aujourd’hui ici ou là, selon qu’on veut le perdre ou le sauver, tant il est vrai qu’aujourd’hui l’on vous condamne un penseur selon qu’il soit "y’a bon" (judéophile) ou au minimum "problématique" (antisémite), au mépris de toute l’œuvre ou la pensée qu’il a pu produire "à côté" - à côté de la question donc. En fait, Nietzsche n’est nullement admiratif de la faiblesse et haine des juifs, bien au contraire il la dénonce comme tout bon antique Romain, et même pourrions-nous dire tout bon Ancien qui se respecte ! Nietzsche prend parti pour les forts, c’est ce qui en fait un singulier penseur, un penseur si renversant ! Il a des mots positifs (et d’autres bcp moins !) à l’égard des Juifs en tant que "race", que peuple (même si, on le sait aujourd’hui, les Ashkénazes ont peu à voir avec les anciens Hébreux…), mais combat avec la plus ferme résolution, ou du moins condamne sans égard le judaïsme (tout en disant préférer l’Ancien Testament au Nouveau), à l’origine selon lui de l’inversion (ou renversement) des valeurs… Il s’interdit tout antisémitisme car il identifie justement ce dernier à la haine des forts, cette même haine qui anima jadis "la Judée contre Rome". Maintenant on pourrait se demander si ce n’est pas cela même la tragédie humaine : qu’il faille toujours recourir à la haine – qu’elle soit secrète, dissimulée, ou ouverte, avouée, - pour nous faire accomplir de grandes choses ! la haine, cette passion la plus humaine ! Le fait qu’il faille puiser dans autrui, plutôt qu’en soi-même, propremt dit, notam. pour vaincre l’adversaire…
    Soit Nietzsche un "anti-antisémite", selon son propre mot, doublé d’un "antijudaïque" carabiné, dont la philosophie est 1rement antichrétienne et 2ndairement slmt antijuive, en tant qu’elle est la source du mal, c-à-d de la morale ! un anti-antisémite qui donne volontiers dans l’antijudaïsme (ce que dit assez bien Onfray, dans je ne sais plus lequel de ses livres sur Nietzsche ! même s’il est entendu qu’entre Soral et Onfray, l’esprit de Nietzsche se porterait au-dessus, ou au côté – droit ! – de Soral, préférant un rousseauien de droite, ou tt court, à un nietzschéen de gauche ! ;-)

     

    • #185367
      le 12/07/2012 par Frédéric
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Bon puisque personne ne me répond, je me réponds donc à moi-même ! Non, juste pour repréciser une chose ou deux et essayer de clarifier mon propos :

      1/ Nietzsche trouve des qualités aux Juifs en tant que "race" persistante à travers l’histoire, même si les Juifs qui dominent actuellement, comme on le sait maintenant, n’ont sans doute que très peu à voir "racialement", ou pour employer un mot qu’il a consacré, "généalogiquement", avec les anciens Hébreux/Juifs initiaux (étant vraisemblablement issus des Khazars, un peuple d’origine turque massivement converti au judaïsme, fin VIIIe-début IXe s. Source Wikipédia) : il appelle d’ailleurs à un métissage entre éléments juifs et européens, pour un "métissage supérieur"... voyant là un moyen d’améliorer la race ! Ce qui est intéressant c’est de voir que lui d’habitude si original, ne s’interdit pas ici de faire siens des clichés antisémites tels que, par ex., celui du Juif "dominateur effectif de la presse" (GS, § 361), en bon esprit libre me direz-vous ? ;-)

      2/ En revanche il est très critique envers le judaïsme et les juifs eux-mêmes (comme il remonte des pensées aux corps qui les émettent, des fruits à la racine, d’où que ses jugements soient souvent si mordants ! Ce que ne s’interdit pas de faire AS, en quoi d’ailleurs il est assez nietzschéen, au moins sur ce point), considérés cette fois "religieusement" et pour leur rôle historique néfaste (Nietzsche serait donc redevable en cela de Rousseau ? Merci M. Soral pour ce bel éclairage), comme les instigateurs du "soulèvement des esclaves dans la morale"...

      Soit Nietzsche plutôt bienveillant envers les Juifs (en tant que peuple persévérant notamment, mais aussi "dominateur" - avant de Gaulle ! qui lui-même ne devait pas l’entendre aussi négativement que les "journalistes" ont bien voulu l’entendre - ou encore adaptatif, etc.), mais hostile aux juifs (en tant que "peuple de la rancune sacerdotale la + viscérale", GM, 1ère dissertation, §7) !

      Enfin, ce que je voulais dire à la fin de ma précédente intervention, c’est que notre Soso national est sans aucun doute plus nietzschéen, bien que rousseauien avant tout, qu’un "nietzschéen (de) gauche" à la Onfray (notre philosophe "régional", lui, par comparaison, et à mon grand dépit, en tant que moi-même normand !), qui pour sa défense cependant prend un meilleur tour ces derniers temps, "file un mauvais coton", et s’il continue, ne devrait pas tarder à rejoindre les rangs d’E&R ! ;-)


  • #179061
    le 02/07/2012 par Damas
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    La citation de Dostoevsky m’a marqué je dois dire, assez puissante..


  • #179064
    le 02/07/2012 par Patrick
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour,

    Pouvez-vous poster les videos sur Youtube, Dailymotion ne passant plus a Hong Kong ... Merci.

    Un habitué des videos du mois.

     

  • #179078
    le 02/07/2012 par omar
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    "Il semble même, selon certains chercheurs chinois d’aujourd’hui, qu’en 1154 ce soient des juifs qui, les premiers, aient fabriqué des billets de banques en jute : sur les quatre côtés d’une plaque d’impression retrouvée récemment, on pourrait lire comme des caractères hébraïques."

    Source : Les Juifs, le monde et l’argent, Jacques Attali, éd. Fayard, 2002 (ISBN 2-2136-1044-4), p. 218

    Jacques Attali.

    Sinon comme d’habitude, ma vidéo preférée du mois, un grand merci à Alain Soral et toute l’équipe, bon courage et bonne continuation.


  • #179079
    le 02/07/2012 par Starkinfernity
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Les valeurs morales en France, comme dans le reste du monde sont en train de s’inverser.
    Il faut agir maintenant au moins pour la France parce qu’elle est en cours de dénaturation complète.
    Merci pour vos vidéos M. Soral et vivement le jour ou votre association deviendras un parti politique ! :)


  • #179084
    le 02/07/2012 par l’arlesien nihiliste
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour j’ai une petite anecdote à propos du sujet sur beigbeder.
    Vous avez passé un reportage sur une avant première de ce superbe navet "l’amour dure 3 ans" dans un cinèma de chez moi que je connais bien et pour cause j’y ai travailllé et j’ai même eu le privilège d’offrir mon kleenex usagé à beigbeder pour moucher son nez plein de poudre (authentique).
    Sur un plan de cet extrait on voit , parmi la bande de "fiotasses" qui passe devant l’affichage de l’entrée, une qui fut mon ancien patron et je peux le dire aujourd’hui sans aucune crainte car ce binoclar qui se revendique du parti socialiste m’a viré pour d’obscurs motifs à faire palir le plus pourri des libéraux (je suis trop soralien peut être haha !).
    aujourd’hui je suis en procédure prud’hommale.
    comme quoi les "fiotasses" de la petite bourgeoisie de province illustrent aussi, bon gré mal gré votre dialectique monsieur Soral et merci pour ce petit moment salvateur.

     

    • #179162
      le 02/07/2012 par mandrake
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Quand Soral a pris Beigbeder par le colbac, celui-ci a fait "Kafka" sous lui !


    • #179190

      Donc tous les patrons qui renvoient un employé sont homos ?


    • #180858
      le 04/07/2012 par fifty miles
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @qer
      Vous vous êtes spécialisé dans les commentaires ineptes ?
      Un peu de subtilité vous aurait permis de comprendre que le terme "fiotasse" utilisé par l’arlésien exprime moins l’homosexualité que l’absence de virilité morale.


  • #179087
    le 02/07/2012 par Rkrishna
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci, A. Soral pour cette vidéo du mois !
    Les deux 1ères parties étaient très intéressantes, néanmoins j’ai relevé une contradiction importante dans la 3ème, et je me propose de la présenter ici (et de m’entretenir avec vous par mail) :

    Les lois de la Nature

    Une fois qu’on a défini une loi comme une constante immuable, il est possible d’émettre ce jugement tiré de la célèbre maxime : "La raison du plus fort est toujours la meilleure", à laquelle on ajoutera cette autre phrase, "Natural selection is the survival of the fittest" (c’est-à-dire, "La sélection naturelle se fait par la survie du plus apte".

    Les adjectifs "apte" et "fort" qualifient à la fois une domination physique et/ou une domination intellectuelle. De sorte qu’il ne suffit pas simplement d’être le plus fort physiquement, mais aussi le plus rusé ou fûté.

    Or, en société, le droit a été créé pour diminuer le pouvoir par la domination physique et le pouvoir par la domination intellectuelle afin de rétablir un équilibre morale de justice sociale. Ainsi, le droit s’oppose profondément à la loi de Nature.

    Je remarque que, selon le sujet, vous validez la loi de la Nature, puis le droit (égalitaire), et vice-et-versa, au gré de votre convenance, ce qui devient incohérent, contradictoire et donc absurde (au sens guénonien du terme).

    C’est ainsi que vous validez la loi de la Nature lorsqu’il s’agit de la relation de Genre (Homme/Femme), mais que vous la refusez lorsqu’il s’agit de lutte sociale. Si vous acceptez d’une part la lecture naturelle de la domination de l’Homme sur la Femme, du rejet de l’Homosexualité, etc. pourquoi donc refusez-vous la lecture naturelle de la domination de l’Elite (plus forte intellectuellement) et qui augmente les frais de scolarité dans les universités québecoise ? Il s’agit bien d’une contradiction, car les deux valeurs sont opposées.

    "Egalité et Réconciliation" est un slogan qui relève du Droit. Il s’oppose donc à la loi de Nature. Le droit garantie la protection du citoyen (homo ou hétéro), et l’accès égal à l’éducation et aux postes (Homme ou Femme et Riche ou Pauvre).

    Alors il faut choisir, soit c’est la loi de Nature, alors on accepte la domination de l’Elite (puisque la Nature a voulu qu’elle soit la plus forte) etc., soit on applique le droit et on remet tout à plat (égalité totale) ; on ne peut pas s’amuser à piocher dans l’une ou l’autre de ces valeurs qui s’opposent en tout.

    Merci de votre réponse !
    Bien à vous,
    RKrishna

     

    • #179128
      le 02/07/2012 par David
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      "Alors il faut choisir"... ah bon et pourquoi diable cette injonction ?

      Vous nous proposez quoi sinon ? Un système manichéen ? Un nouveau totalitarisme ?

      Peut-être que c’est justement de l’intelligence que de "piocher" comme vous dites dans le meilleur de l’un ou de l’autre en fonction de VALEURS morales ?

      Bon courage à toutes et à tous.

      David.

      PS : Si Alain SORAL vous fait une réponse, j’ai déjà hâte de la voir !


    • #179158
      le 02/07/2012 par nateo30
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Les biches existent car les loups existent : car sans les loups les biches n’ayant pas la capacité de gérer le stock d’herbe, elles bouffent toute la végétation et ensuite elles crèvent, ainsi que les animaux qui se nourrissaient de l’herbe (expérience faite sur une île avec des cerfs sans prédateurs mais je n’ai pas la source de cette info).
      Les prédateurs m’apparaissent donc comme nécessaire.

      Cela dit je vois un rapprochement avec les élites prédatrices, d’une certaine façon l’humanité est obligé d’évoluer globalement face au système des prédateurs-humains, sinon c’est l’esclavage, misère, maladie, guerre, etc.
      Là aussi les prédateurs-humains joueraient un rôle pour l’évolution, pour la survie de tous...

      J’en arrive au point important, car j’ai un doute : le système a conditionné beaucoup de monde dans la connerie et le mensonge, et c’est très difficile d’en sortir, puisque le cerveau se trouve lui-même câblé biologiquement n’importe comment (d’autant plus avec les substances chimiques administrées dès l’enfance, il y a de plus en plus d’enfant autiste).
      Il me semble que l’organisation qui existe de façon naturelle dans la nature est de très loin supérieure à ce que les hommes ont créés.

      Pour ma part j’en conclu, que tant que nous n’auront pas le niveau de conscience qui permet de dépasser la violence, le droit et les lois sont nécessaires.
      Et donc si les élites en place se servent du droit pour nous dominer il est logique de vouloir des lois qui nous protègent, plutôt que des lois qui nous asservissent.


    • #179181
      le 02/07/2012 par Rkrishna
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      >David

      Vous avez partiellement raison ! A priori, on pourrait croire que je fais du dualisme, mais ce n’est pas le cas. Le Droit ne nie pas la loi de Nature, au contraire, il commence par la valider, puis propose de la rectifier ou de la corriger afin de garantir la protection des plus faibles (les femmes, les minorités, les pauvres etc.) : c’est le règne de la compassion et parfois de sa version la plus exagérée, le sentimentalisme.

      "Egalité et Réconciliation" est un slogan qui relève du Droit. Il s’oppose donc à la loi de Nature dans le sens où il s’agit de dompter celle-ci. Les termes de ce slogan n’existent pas à l’état de Nature. Ce n’est qu’en société et en droit qu’on développe un tel discours. Le Droit valide, L’Homme est un animal, et se propose de rectifier cette condition en le civilisant ; il valide, L’Homme est physiquement plus fort que la femme, et se propose de rectifier cette condition, en protégeant la femme des abus éventuels.

      Le Droit est un discours de progrès civilisationnel qui se veut au-dessus des lois de Nature. Une fois qu’on commence à développer un tel discours on ne peut revenir en arrière (c’est ce qu’on appelle une régression).

      En revanche, nul ne doit être stupide au point de manquer de discernement sur la nature même du Droit. Le Droit ayant pour but de dompter la loi naturelle commence par la valider, ainsi lorsqu’il s’agit d’interpeler un criminel, on prend en compte la loi de Nature et on lui envoie des colosses pour l’arrêter, et certainement pas deux faibles femmes, car le rôle du droit est de garantir la protection de la femme en premier lieu.

      Je demande donc à Alain Soral d’arrêter le va-et-vient entre loi naturelle et droit. Il ne s’agit pas de faire des zigzags, mais de tracer une ligne droite qui démontre une progression de la pensée vers une civilisation de plus en plus équilibrée.
      L’exemple que je vais donner est un parmi d’autres, mais il revient souvent (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs) dans la bouche d’A. Soral : s’obstiner à voir chez l’homosexuel autre chose qu’un citoyen (égal en droit), est une régression du droit, en faveur de la loi naturelle. Là où la loi naturelle dit, Il faut écraser les tapettes, le droit rectifie en définissant en société chacun comme citoyen, et, en garantissant l’intégrité physique de chaque citoyen le droit instaure la paix sociale, c’est ça la Politique !
      Ce que vous appelez "piocher intelligemment" David, se résume à avancer, puis, à reculer !


    • #179203
      le 02/07/2012 par félix
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      L’élite ne domine pas grâce à la force physique (violence directe - Loi de nature), elle domine grâce à de la violence indirecte, grâce au système, grâce au droit.


    • #179357
      le 02/07/2012 par Rkrishna
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      > félix

      Non Félix, soit vous faites mine de ne pas comprendre soit vous ne lisez pas, l’élite domine à la fois par la violence directe et par la ruse (violence indirecte) qui sont les deux valeurs de la loi de Nature.

      Ici la ruse a consisté à dévoyer le Droit en s’appropriant sa terminologie, de sorte que lorsque vous parlez vous ne comprenez rien. Exemple : ce qu’on appelle démocratie aujourd’hui est en réalité un retour à l’ordre naturel pyramidal par l’élection des meilleurs. Or en Droit, la démocratie est le droit du peuple à se diriger lui même pour éviter l’émergence de tyrans.


    • #179417
      le 02/07/2012 par Rkrishna
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      >David

      Puisque vous vouliez le savoir, je me sens obliger de vous tenir informé :
      A part m’accuser avec condescence de ne pas arriver à la cheville de Rousseau ou de Hegel, je n’ai pas reçu une seule réponse sur la contradiction relevée.
      Par ailleurs, tombé dans le piège de l’analyse trop rapide, il m’a vaguement parlé de dualisme (prétendu) en y ajoutant de l’essentialisme, puis m’a accusé de vouloir faire de mon discours une analyse historique générale.

      Bref, pas un mot sur le fond, pas même son avis sur la question, qu’il délègue à Rousseau et Hegel, à croire qu’il pense par procuration... Dommage et tanpis, on ne peut pas tout avoir.


    • #179560
      le 02/07/2012 par dédé75
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      « .Ainsi, le droit s’oppose profondément à la loi de Nature. »

      Le droit ne s’oppose pas forcément à ce que vous appelez la loi de Nature ( lois naturelles en philosophie ) car il y a aussi un autre concept concernant le premier : celui de droit naturel, fondamental dans la philosophie libérale. Il s’en distingue seulement.
      .


    • #180280
      le 03/07/2012 par Niet !
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Très très très intéressant, peut-être le commentaire le plus intéressant ici.

      Soral est un critique de la société libérale... Vous omettez le contexte social et idéologique dans lequel nous sommes et dans lequel est ancré le discours de Soral.

      Il me semble que Soral ne propose pas un monde où la femme n’aurait pas les mêmes droits que l’homme et où les homosexuels seraient condamnés pour perversion etc...
      D’ailleurs on voit bien que lorsqu’il décrit par exemple Khadafi, il se félicite de ce qui a été fait pour les Femmes en Libye.
      Partie 3 à 18’12" : "Il a fait l’Égalité Homme-Femme" => Il est indéniable que dans sa bouche c’est profondément positif, et ce n’est pas la première fois qu’il tient ce genre de propos ; ainsi, on ne peut pas l’accuser de vouloir d’une supériorité du DROIT des Hommes sur les Femmes...
      Aussi, il prend le harcèlement sexuel au sérieux et propose une excellente solution.

      Alors que dit A. Soral ? Et dans quel contexte son analyse se déploie-t-elle ?

      Je crois comprendre qu’il tient un type de discours subversif, qui s’oppose à une mise en place, par l’emprise maternelle (ce qu’il appelle triangulaire cf Michéa ou Zizek) de phénomènes culturels (féminisme, culture gay) visant à inverser les réalités de la Nature voire les supprimer.
      Soral rappelle simplement qu’un homme n’est pas une femme, un enfant n’est pas un adulte, un homosexuel n’a pas une sexualité ’normale’ etc.
      Pourquoi le rappelle-t-il ? Parce que notre société est en permanence bombardée par un discours idéologique dont la volonté est de détruire totalement la loi de Nature...Or sans loi de Nature pas de Droit.
      Le Droit ne rend pas la femme, homme... Le Droit est là pour rééquilibrer la Nature sur le plan Politique et Civique, il n’est pas là pour "changer" ou "supprimer" la Réalité Naturelle.

      Voilà, je crois que vous vous méprenez sur les intentions d’Alain Soral...Vous ne voyez peut-être pas à quel niveau il parle... Il change souvent de registre. Il y a le Soral qui critique et remet en place les discours (du type "Gender") qui veulent justifier par le Droit, un eugénisme ou du moins un inversement des valeurs Naturelles. Et il y a le Soral Rousseauiste, Hegelien qui plaide pour une société réconciliée (avec elle-même et avec ses RACINES HISTORIQUES).
      Je pense que l’idéal pour Soral c’est le Common Man d’Orwell

      Après, c’est ce que moi j’entends...Certains ici entendent ce qu’ils veulent entendre.
      J’espère que ça répond à vos questions.


    • #182685
      le 07/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @Rkrishna
      c’est le problème de la logique et de la dialectique... droit et nature ne sont pas en opposition logique comme le sont A et -A. Pour des objets plus complexes que des chiffres ou des propositions logiques (en référence à la logique mathématique pure) tels que société, droit, nature...il faut tenir compte qu’il y a plusieurs logiques en même temps dans le même objet ! Votre première intervention revient à ceci : si vous étiez très malade de malbouffe et que votre médecin vous prescrivait de manger des fruits, vous péririez d’inanition car vous ne trouveriez pas de fruits mais que des pommes, des bananes...mais pas de ’fruits’ en tant que tels ! Suivre un seul axe logique aveuglément est stupide et anti-humain, contraire au bon sens. Une société humaine est une société constituée d’humains concrets avec des hommes et des femmes (donc un plan naturel) et des lois établissant leur égalité ou pas (sur le plan du droit). Les lois établissent éventuellement leur égalité de traitement devant la loi et non pas leur égalité physique (puisqu’un homme n’est pas une femme et une femme n’est pas un homme). C’est deux niveaux différents qu’il s’agit d’articuler comme ont essayé de vous faire comprendre les commentaires précédents. Il nous faut défendre la différence des sexes comme réalité naturelle et défendre en même temps l’égalité devant la loi comme valeur morale.
      On peut aussi dans un autre registre articuler bon sens et réflexion théorique poussée, il n’y a pas forcément opposition.
      Quant à la philosophie naturelle que vous mêlez à un marécage darwiniste, elle s’établit sur une seule logique : la ’nature humaine’ (comme essence) bonne ou mauvaise et prescrit des lois en adéquation logique avec elle. Mais comme on voit ce qu’on veut dans la nature (par exemple : les mantes religieuses dévorent le mâle après l’accouplement, les ’papa hippocampes’ portent les bébés ; le loup mange la brebis, c’est normal que les prédateurs-nomades bouffent les autres ou au contraire la stratégie d’entraide renforce le groupe qui l’adopte face aux menaces extérieures etc), ces lois proposées ne sont que l’expression d’une doxa mais qui ne se reconnait pas comme telle.
      Bref, lisez avant d’envoyer des mails au président d’E&R ! je suis même étonné qu’il vous ait répondu.
      amicalement


    • #186126
      le 13/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je viens de lire attentivement l’échange entre krishna et ses interlocuteurs et j’ai trouvé l’ensemble très intéressant, car propice à une réflexion intelligente, pertinente, chacun ayant un axe de pensée qui se défend et me semble sincère. Le seul commentaire n’apportant pas de vraie pensée (une pensée personnelle et argumentée à la fois sincèrement et sur des bases de connaissances et de réflexions honnêtes) est celle de robert pierre qui utilise (habilement) des syllogismes fallacieux et se montre d’une condescendance insupportable , fielleuse, sous une apparence cordiale. Tout ce que je fuis. En tous les cas bravo et merci aux autres pour une discussion qui sème des graines et fait avancer le schmilblick. C’est pour apprendre grâce à ce genre d’interventions que je lis tous les commentaires sur E& R.


  • #179122
    le 02/07/2012 par Marion Sigaut
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je suis persuadée que la liberté pour les femmes est la liberté économique.
    Pas d’autre solution, à quelque problème de couple que ce soit, que d’avoir le choix entre partir ou rester. La dépendance psychologique se résoud par la remise en question de soi-même. La dépendance matérielle est la plupart du temps insoluble et la source d’une souffrance incommensurable.
    A propos du rôle de l’homme traditionnel dans le couple, j’attire votre attention sur la catastrophe qui s’est abattue sur les femmes du peuple quand leurs hommes ont cessé (voir le lumineux programme de Turgot sur le travail des femmes et des enfants) de pouvoir les entretenir. Les femmes du peuple devenues mères se sont scindées en deux : celles qui, travaillant à l’usine, ne pouvaient allaiter leurs enfants, et celles qui ont fait de l’allaitement de ces derniers leur métier. C"est absolument affreux : toutes ces mères étaient obligées de se séparer de leurs petits, celles-ci pour continuer de gagner leur foutue vie, et celles-là pour s’occuper de ceux des autres. Les nourrices qui pouvaient allaiter leur bébé et celui d’une autre étaient bienheureuses, des milliers d’autres le confiaient à qui elles pouvaient pour aller vendre leur lait ailleurs. On n’a jamais entendu le cri de douleur de toutes ces malheureuses victimes de la barbarie libérale.



    "Au fils chétif d’un étranger nos femmes vendent leurs mamelles
    Et lui plus tard croit déroger en daignant s’asseoir auprès d’elles"




    Pierre Dupont


  • #179126

    Hé ! Vous l’avez reconnu ? Le prêtre du mariage Gay de Joey...
    C’est Moustic le présentateur vedette de Groland. Symbolique : La messe est dite, avec la bénédiction de Canal + !!

     

    • #179163
      le 02/07/2012 par lelibreparleur
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Clair, c’est à se demander si le "+" de "canal +" ne représente pas le crucifix, en gros : canal pseudo subversif sioniste pour cons de chrétiens.


    • #179206
      le 02/07/2012 par ouais_bof
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Quel humiliation pour ce mongol !!

      Un film qu’il regrettera le restant de sa vie....


    • #179302
      le 02/07/2012 par QuoVadis
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      A lelibreparleur :
      Mélanger Canal+, antre satanique judéo-maçonnique avec la religion chrétienne, bravo ! En une phrase, ce qui doit constituer le bout de votre pensée, vous avez associé les termes de crucifix, de sioniste, de chrétien et de cons. Bonjour l’amalgame ! Concentrez-vous plutôt sur les sionistes car les chrétiens ne représentent plus en aucune façon un danger mortel pour quiconque sauf peut-être pour les analphabêtes comme leurs pieds, à côté de la plaque, qui crachent, pissent, chient sur le Christ et qui se trompent de cible (à moins que cela ne soit la finalité). Et pour eux, même si Jésus à dit "Si on te frappes la joue gauche...", je réponds, veuillez m’excuser Seigneur, "Je tends le poing droit", en l’occurrence une belle "tarte à la merde" appréciée notamment par J.M. Ribes. Sachez que les Chrétiens et autres croyants seront les derniers martyrs et résistants face à l’Empire du Mal qui s’en vient, citant l’eschatologie biblique, pendant que les autres larves ramperont devant leur maître Dajjal. Pour être frondeur, il faut s’attaquer aux vrais tyrans, mais pour ça, il faut en avoir une paire dans le caleçon. Faites comme A.S. et pas comme lelibreperroquet que je subodore en vous.


  • #179138
    le 02/07/2012 par fan de vichy
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    merci alain pour votre vidéo du mois !c’est toujours un plaisir !
    jean marie le pen doit aussi regarder vos vidéo car il a copié un de vos concept :
    le con de la semaine dans son blog vidéo !héhé
    sinon,merci pour votre avis si attendu sur le très louche collard,car en effet,il trimbale des casseroles assez inquiètante !


  • #179155
    le 02/07/2012 par Loïc
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Très en forme ce moi-ci. Merci bien. :)


  • #179166
    le 02/07/2012 par djoe
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    le site de Marion Maréchal Lepen a été hacké :s


  • #179169
    le 02/07/2012 par shoananas
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    L’extrait de MLP est fort ! Refuser de dire que la tragédie irakienne, afghanes est le résultat de l’impérialisme américain c’est décevant venant d’elle !
    L’extrait de Fourest : je ne comprend pas pourquoi cette chose ait le droit de parler, parler au nom des français surtout ! C’est dingue ça !
    Concernant le féminisme à deux balles, j’ai envie de dire à ces femmes luttant dans un combat aveugle qu’il y aura toujours quelque pervers ici et la pour vous mater ou vous mettre la main au fesses ( ou bien adoptez un vêtement un peu plus décent et encore c’est pas sur), allez vous battre plutôt contre les vrai pervers, ceux qui ont fait de vous de la viande à vendre partout, qui vendent votre corps comme il vendrait n’importe quoi, qui vous pousse à travailler comme des esclaves et abandonner vos enfants. Vous ne ressemblez même plus à des femmes, c’est tragique, vous êtes des hommes, plus aucune féminité, de douceur, bref c’est vraiment tragique !

     

    • #179261
      le 02/07/2012 par temet nosce
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Ce n’est pas parodoxale qu’à notre époque où les jupes ressemblent à des ceintures, les décolletés exhibant des poitrines siliconés et où l’on crie a gorge déployés harcelement sexuel à tout va, non mais franchement et je vous passe les gamines qui se prennent pour des femmes en portant le "string" .Dans cette histoire les seuls gagnants sont l’industrie du vêtement ,tellement que la "mode" économisent dans le tissu ......


    • #179323
      le 02/07/2012 par shoananas
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Oui elles confondent " etre feminine" avec " etre vulgaire"


  • #179175
    le 02/07/2012 par François
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’ai trouvé Alain moins pertinent que d’habitude dans les concepts avancés et l’élaboration des arguments notamment quant au harcèlement sexuel ( le plein emploi comme remède absolu, ok pour le social avant le sociétal mais la solution avancée m’apparaît un peu simpliste), l’homosexualité (une personne homosexuelle vivant en ermite dans une grotte restera homosexuelle, le culturel n’a pas d’impact dans sa sexualité) et les amalgames sur l’échec de l’intégration et le meurtre des deux gendarmettes (avant d’être origine maghrébine, c’était surtout un individu souffrant de graves troubles psychiques).

     

    • #179227

      On peut aussi rajouter le fait qu’il prête le flan à la critique en parlant de l’échec de MLP. Rien ne dit qu’elle n’aurait pas perdu encore plus en suivant la ligne qu’il préconise.

      Vouloir valider ses propos à posteriori c’est bien, faire une analyse complète c’est mieux.


    • #179253
      le 02/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je n’ai pas réécouté le passage mais je ne crois pas que SORAL parle de "remède absolu". Il y aura toujours des connards......Mais il est évident qu’une femme se sentant libre de retrouver du travail facilement si elle perd son job actuel sera moins soumise aux connards.........Une personne homo vivant en ermite dans une grotte deviendra.........onaniste........OK c’est juste pour rire car votre exemple, n’étant étayé par aucune démonstration, prête à sourire ! Pour ce qui est des femmes gendarmes assassinées, votre présentation manque de subtilité.
      Je pense effectivement qu’un choc culturel peut entraîner des troubles psychiques plus ou moins graves et donc SORAL n’a pas tort. Même si a mon avis, ce dingue aurait probablement agi de même avec des hommes gendarmes. A moins que ces hommes aient eu une présence particulière peut-être, il est toujours difficile de refaire l’histoire, et des gendarmes hommes tués il y en a aussi..........
      Lorsque j’ai entendu la description des faits aux infos j’ai tout de suite pensé au total manque de formation des personnes assassinées. Deux personnes armées qui se font tour à tour tirer comme des lapins par une personne au départ non armée, désolée mais c’est avant tout la cause d’une totale lacune de formation.
      Alors que le sexe intervienne dans une part du problème, peut-être ; sans doute que généralement, les femmes répugnent plus à la violence physique, ont moins le réflexe d’auto défense violent.....Peut-être, dans ce cas le recrutement devrait être très sélectif et ne retenir que les personnes capables de faire ce qu’elles doivent faire en cas de nécessité. On ne porte pas une arme impunément, il faut être prêt à tirer et à à toucher, sinon on est un danger pour tous et pour soi-même.
      Il y a certainement un gros manque de sélection efficace, peut-on être, non pas femme et gendarme, mais mère de famille et gendarme ? Je me pose sérieusement la question.........Il est certain que le schéma traditionnel, ancestral, est que l’homme est le guerrier.......Les schémas évoluent, mais il faut que l’évolution ait du sens, reste en relation directe avec le réel (comme dit le T. SHIRT) est ce qu’une mère de famille peut avoir la violence nécessaire pour faire ce boulot ? N’est ce pas hormonalement contre-nature ? A part si ses propres enfants sont directement menacés ? Question, la réalité tend à démontrer le contraire.


    • #191030
      le 23/07/2012 par Popov
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      tu ne nais pas homosexuel, tu le deviens, c est donc culturel


  • #179194

    Alain, pour appeler des gens d’un autre parti à te rejoindre, il faudrait qu’un parti existe.

     

    • #179284

      Putain encore un kéké qui veut faire le beau, mais qui devrait plutôt se taire au lieu de l’ouvrir. E&R est une association, et non un parti politique. On peut rejoindre E&R en étant proche du FN, du Front de Gauche, de la ligne politique de Dupont-Aignan, ou même en étant apolitique..


    • #179352
      le 02/07/2012 par petit_poney
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      La question du parti a déjà été discutée.

      Faire un parti comme solidarité et progrès ou l’UPR, perdre notre temps et nous ruiner pour chercher 500 signatures qu’on nous donnera pas. Il y a mieux à faire.


  • #179197
    le 02/07/2012 par Le Krueger
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Salut à tous, Salut Alain,

    Voilà maintenant plusieurs mois même des années que je vous suis, toujours avec grand plaisir grâce à la pertinence des sujets abordés et des analyses qui sont toujours « un peu d’air frais » comme dirait Orwell, mais pour être franc c’est la première fois que l’entretien du mois me déçoit. Je vois en bas de la dernière vidéo : « Dès demain...la suite ! », j’espère donc que le reste sera plus intéressant. Je m’explique : je trouve les sujets abordés très légers par rapport aux évènements très importants qui se sont passés ce dernier mois : les réunions des pays de l’OTAN et des "amis de la Syrie", l’affaire de l’avion turc, les différentes réunions intra-européennes pour "« sauver » l’euro, la réunion du groupe Bilderberg aux Etats-Unis (en Virginie il me semble), les élections remportées par les frères musulmans en Egypte (il faut s’intéresser à cette organisation, sa fondation, son histoire, ses soutiens), la répétition de faits divers violents souvent perpétrés par des français issus de l’immigration sub-méditerrannéenne dont je suis (quoiqu’abordés rapidement), le comportement des joueurs de l’équipe de France et le traitement journalistique pernicieux qu’il y a eu derrière (il me semble qu’il y ait des gens à blâmer dans chaque partie, à ce sujet je trouve assez pertinentes les analyses du sociologue Stéphane Béaud). Bref, au lieu de ça, Alain s’intéresse à des sujets très secondaires je trouve par les temps que nous vivons comme le Macho, le philosémitisme ou non de penseurs des siècles passés (quelque part à l’heure qu’il est, c’est un débat dépassé), Joey Starr (dont plus personne n’a rien à foutre, effectivement qu’il aille se faire enfiler par Beigbeder chez Guillaume Durand sur un fond de « Sympathy for the devil » avec Ardisson et Caroline Fourest qui les regarde en gloussant et en sirotant une coupe de Ruinart).

    Aucune antipathie dans mon post, au contraire, j’espère apporter une critique constructive plutôt que dire « bravo hourra !!! » à chaque entretien du mois. Mes respects et chapeau bas... Hâte de voir la suite s’il y en a une...

     

    • #179212
      le 02/07/2012 par Wary
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      T’excites pas trop vite il manque encore 3 ou 4 vidéos et il est libre de choisir les sujets qu’il souhaite aborder quand même, non ? Personnellement Bilderberg je m’en contre fou royalement, il y a déjà assez sur le sujet partout sur internet. Je trouve ça bien qu’on parle un peu plus de la France et des sujets qui concerne les habitants des ce beau pays. De plus si tu suis tous les entretiens du mois du dois savoir qu’il a déjà abordé, au moins une fois, tous les sujets que tu cites.


    • #179252
      le 02/07/2012 par Alix65
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Comme Wary je trouve ça bien qu’Alain Soral décrypte pour nous la merde ambiante dans laquelle on nage au quotidien. Ca peut paraître futile, moi je pense que c’est de la sociologie qui aide à sortir de l’enfumage permanent. Ne pas oublier que l’Empire s’appuie sur ces concepts chiasseux pour exercer sa domination. Parler des grands sujets économiques et géopolitiques c’est bien aussi, mais c’est pas ce qui manque à E&R.


    • #179278
      le 02/07/2012 par Vincent DENIS (Goldsilver.com)
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Salut,

      Je suis d’accord. Je le suis depuis des années avec grand intérêt et j’aimerais le voir aborder aussi les sujets mis en gras ci-dessus ainsi qu’un commentaire sur le climat bancaire en France. On s’habitue vite au ten hit combo. Attendons la suite, donc.

      Mes respects, chapeau bas !


    • #179309
      le 02/07/2012 par Rémy
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je suis assez d’accord , la suite permettra de dire si on a eu raison de douter =) .


    • #179436
      le 02/07/2012 par karimbaud
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      je trouve le sujet sur "la violence directe et indirecte" non seulement passionnant d’un point de vue sociologique et anthropologique mais de plus, fon-da-men-tal, car c’est l’une si ce n’est la clef de compréhension essentielle de la domination et/ou de la prise de pouvoir de plus en plus manifeste de ce qu’on appelle l’oligarchie sur les tenants du monde de la Tradition !..........alain est avant tout sociologue et c’est ce type d’analyses qu’il propose...j’attends la suite.


  • #179198
    le 02/07/2012 par Platone
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    "Dès demain...la suite ! " On patiente...


  • #179199
    le 02/07/2012 par auréli1
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    monsieur SORAL .
    merci pour vos analyses subtiles qui , au fil des mois , affutent mon sens critique et ma méthode de réflexion.
    j’aimerais , s’il vous plait , connaitre votre avis sur buchowski , étant perdu au milieu des nombreux auteurs qui me sont proposés ,et ayant aimé buchowski , j’ai trouvé un certain rapprochement entre sont style franc ,direct , honnête et sans concession et le votre .
    je ne dit pas qu’il puisse faire partie de vos inspirations , mais comme vous abordez , en marges de grands sujets , des sujet moins "grave" (cinéma , musique , ouvrages...) , s’il était possible de confirmé ou d’infirmé les rapprochements que j’ai pu faire en lisant buchowski et vos propos , comme si certaine phrases illustré les votre et inversement .

    merci .

     

    • #179247
      le 02/07/2012 par Rockefailure
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Vous voulez sans doute parler de Charles Bukowski non ?
      Auteur que j’apprécie (enfin si c’est bien de lui qu’il s’agit), sachant manier habilement poésie et humour pour décrire l’absurde de notre monde.


    • #179344
      le 02/07/2012 par Adrien Lambert
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      charles bukowski ? Je ne prétendrai pas répondre à la place de Monsieur Soral mais là il me semble que de placer les auteurs de ce que l’on appellait la "beat generation" parmi les "penseurs" du 20ème siècle c’est leur apporter une importance qu’ils ne méritent pas (peut être pas encore, question de recul historique). Burroughs, Kerouac, Selby Jr, Ginsbergh et consorts sont indissociables de l’époque 60’s et du contexte idéologique libertarien, du moins je crois. Pour le reste je laisse à nos clercs (légitimes, ils se reconnaitront) nous éclairer de leurs avis sur ces écrivains du 20ème siècle.


    • #180013
      le 03/07/2012 par Alex
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      A propos de litterature US ... si vous voulez vous regaler (en cette periode estivale ) Lisez HENRI MILLER ( dans la traduction de Georges Belmont si possible ) jubilation assuree ... vous allez tutoyer les anges
      Tropiques cancer/ capricorne/ Nexus/Sexus/ Le colosse de Marousi .... toute l’oeuvre d’Henri Miller etant auto-biographique .. le trait a peine appuye plus qu’un bouquin en lisant Miller C comme inviter un excellent ami a la maison .


  • #179200
    le 02/07/2012 par Myrddin
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’adorerai lire les écrits révisionnistes de Moix, déjà parceque le gars a une belle plume, faut l’admettre, mais en plus ce serait une belle quenelle de les diffuser et ça pourrai lui faire fermer un peu sa grande gueule de traitre soumis. Ces génuflexions répétées et quasi quotidiennes envers la communauté organisée sont pathétiques, ce gars fait vraiment pitier à voir. Il serait temps de lui mettre le nez dans sa merde.

     

    • #179355
      le 02/07/2012 par Philibert Berthelier
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Salut à toi Myrdin ! Tu as parfaitement raison, j’aimerai bien, moi aussi, mettre la main dessus. Pour nous les Suisses, Yann Moix, restera le défenseur du pédophile Polanski et celui qui, un jour de février 2010, avait craché sur notre pays par un article d’une rare violence.

      Voici le lien vers l’article pour ceux qui auraient oublié :
      http://lewesternculturel.blogs.cour...


  • #179209

    L’analyse sur Joey Starr est extraordinaire !

     

    • #179225
      le 02/07/2012 par Blitz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je dirait qu’en plus d’être extraordinaire, elle est absolument hilarante !

      J’aimerai bien voir la gueule de toutes ces vieilles racailles ex-fan de ce mec, qui le voient aujourd’hui jouer un homosexuel se faisant prendre par un blond qui fait du surf.

      L’analyse de la situation des deux gendarmettes est vraiment très importante et intéressante aussi.
      Quand Soral dit qu’une gendarmette en uniforme est ridicule, ça tombe sous la logique et le bon sens, mais nous sommes tellement abrutis par ces situations sociales débiles qu’on a du mal à s’en rendre compte par nous-mêmes.

      Heureusement qu’il nous reste un semblant d’intuition, c’est cette intuition que quelque chose ne tourne pas rond qui m’a amené jusqu’à Soral, et c’est ce que Dieudonné appelle "l’arrière gout de pisse".

      Dans la nature l’intuition des animaux les sauve parfois, ici notre intuition nous amene à des gens comme Soral et nous sauve psychologiquement, peut-etre physiquement dans un avenir proche, et c’est la preuve que nous sommes arrivés à rester des "hommes".


    • #179276
      le 02/07/2012 par Jacouille
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      T’en apprends des choses grâce à M. Soral !
      Joey comme la plupart de ses clones jouait les durs UNIQUEMENT parce que consciemment ou inconsciemment, il savait qu’il pouvait toujours rappliquer avec ses trente fiottes pour mater le petit blanc ou le petit humble un peu trop viril qui aimerait avoir sa part du gâteau viril (A trente, l’impunité est quasi garanti). Bienvenu dans la comédie humaine des faux virils au regard de démons (technique de bluff) qui confondent politesse et faiblesse et qui sans le savoir se comportent comme de véritables fiottes refoulées. (Sois trop gentil avec une femme moderne et tu verras ce qu’il t’en coutera).
      Je vais t’apprendre un autre truc : Joey la terreur ne fait qu’imiter les enfants qui jouent les durs avec les plus jeunes et qui sont prêts a tout pour avoir une sucette. Médite bien sur cette comparaison.
      Salutations à M.Soral et aussi à toi M. Nop.
      Ciao


  • #179214
    le 02/07/2012 par YHWH
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Excellentes analyses, comme toujours. Cependant je me permets d’apporter mon grain de sel dans le débat sur les penseurs philosémites d’avant-guerre. J’en connais un, et de taille, en la personne de Vladimir Soloviev. Monsieur Soral, je vous met au défit de trouver une citation anti-juive de Soloviev, qui a pourtant traité la "question juive" dans son essai "Le judaïsme et la question chrétienne".

    A part ça il m’avait semblé que, dans une vidéo précédente, vous aviez glissé des quenelles à Cantat le monstre batteur de femmes, surtout pour sa parenté avec l’autre Cantat qui "s’en fout de la France".

     

    • #179257
      le 02/07/2012 par Simslegue
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Philosémite veut dire "qui aime les sémites". Or lorsque Vladimir Soloviev dit "Négliger le judaïsme c’est folie ; se disputer avec les juifs c’est inutiles ; mieux vaut les comprendre" je ne vois pas là du philosémitisme, mais une recherche de compréhension honnête, non ?

      Ne pas être un antisémite carabiné - apparemment extrêmement rare selon Monsieur Soral - n’amène pas obligatoirement à l’envie de devenir pote avec tous les juifs du globe.

      Après je ne suis pas un connaisseur de la pensée de Soloviev, mais de ce que je vois en surface, il n’est pas antisémite, mais non plus philosémite, étant lié d’ailleurs d’une amitié profonde avec Dostoïevski (cf wikipédia), et aussi animé de la volonté de rassembler l’Eglise chrétienne, même avec les protestant, ce qui expliquerait peut-être son intérêt pour les juifs, ce n’est qu’une supposition, je répète que je ne connais pratiquement pas Soloviev.

      A creuser, mais c’est un peu frauduleux de balancer qu’il n’y a aucune preuve d’antisémitisme sans en contre-partie dévoiler des citations philosémites.

      Amicalement :)


    • #179797
      le 03/07/2012 par YHWH
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Il est vrai qu’on ne trouve pas de preuves d’amour inconditionnel pour les juifs dans l’oeuvre de Soloviev, en ce sens qu’il n’écrit jamais qu’il "aime les juifs" ou les "admire". Ce que je voulais dire c’est qu’il n’existe aucune preuve ni aucune trace d’un Soloviev évoquant le côté dominateur ou usurier des juifs. Pourtant à cette époque c’est quelque chose qui se disait facilement et ouvertement puisqu’il n’y avait pas encore la shoah pour empêcher tout débat, et surtout en Russie puisque le problème ashkénaze avait causé des pogroms.
      Soloviev est œcuménique en cela qu’il souhaite la réunification des Eglises chrétiennes sous l’autorité du pape, tout en étant lui-même orthodoxe et fidèle à l’Eglise d’orient. Jamais il ne parle d’intégrer les juifs à cette Eglise universelle, bien évidemment, mais il écrit longuement sur les raisons pourquoi les juifs et les chrétiens ne se comprennent pas. Et pour expliquer cela il s’efforce de les comprendre et de comprendre leur point de vue. D’ailleurs il parlait couramment hébreu et avait étudié la théologie juive.
      Je trouve que tout ça fait de lui un philosémite.


  • #179215
    le 02/07/2012 par nicolas
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    ça fait du bien d’entendre de tels propos exprimés aussi spontanément et si bien expliqués.
    merci


  • #179233
    le 02/07/2012 par olive
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Monsieur Soral, même si je partage l’essentiel de votre analyse sur Rousseau, j’apporte toutefois une précision à votre propos : les philosophes des Lumières inscrivent eux aussi l’homme dans l’histoire. Ils soutiennent d’ailleurs l’idée que le progrès (technique, scientifique etc...) et l’enrichissement contribueront à une amélioration de l’espèce. "Ah ! le bon temps que ce siècle de fer" écrit Voltaire dans le mondain, poème dans lequel il exalte le luxe et le bien-être de son époque.
    Si Rousseau s’oppose à eux, c’est avant tout parce qu’il propose un autre regard sur l’histoire. Selon lui, la fuite en avant proposée par les Lumières ne peut qu’aboutir à une perte des valeurs humaines. Sa pensée est contenue dans son discours sur l’inégalité, mais également dans son 1er discours, celui sur les sciences et les arts


  • #179238

    Je ne suis pas d’accord avec la ligne "petit bourgeois" gardoise (Sur le Vaucluse Alain a peut-être raison).
    Le gard rhodanien est loin d’être petit bourgeois, E&R l’avait d’ailleurs souligné dans un article ou il considérait ce couloir du rhône comme particulièrement touché par la désindustrialisation, et la Camargue est une terre de spécialité très rurale, un terroir bien à part avec un enracinement au territoire très fort.
    Je suis un peu déçu de cette analyse en tant que Beaucairois (la patrie du gros rouge, les plus grand chais d’Europe fut un temps, une ville rongé par la paupérisation, l’immigration, le maintien sous perfusion au RSA... caux qui connaissent confirmeront).
    Bref, je suis assez déçu de cette analyse... Puisse les camarguais et gardois du sud-rhodanien ne pas vous en tenir rigueur.

     

    • #179314
      le 02/07/2012 par charles durant
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Ben oui, le Gard avait comme le "Nord Pas de Calais" un bassin minier, celui d’Ales et de la Grand Combe ainsi que quelques industries, c’est un territoire où le chômage atteint près de 20% (plus que dans le Pas de Calais).
      Il y a 30, 40 ans le PCF était le 1er parti du département etc... Enfin bref, c’est un peu léger de considérer que le vote FN du Sud est un vote racialiste.


  • #179242
    le 02/07/2012 par philippe
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Une brillante analyse comme d’habitude !

    Dans quel monde vivons-nous ? On peut plus que sérieusement se poser la question :

    - Des hommes politiques qui ne décident plus de rien (Traité de Maastricht).
    - Des femmes flics qui pensent peut-être que leurs beaux yeux les protégeront ?
    - Un ex rappeur sodomite.
    - Un philosophe milliardaire qui prêche la guerre pour avoir la paix (chercher l’erreur ?!)
    - Une élite mammonique qu’"il ne faut pas nommer" qui ose donner des leçons de morale.
    - Une église catholique responsable entre autres de la traite négrière transatlantique.
    - des parlementaires esclaves du jeu politique.
    - Des banquiers qui plombent l’économie et méprisent leurs clients.
    - Des journalistes qui ne valent pas mieux que des animatrices de Minitel rose.
    - Une jeunesse formée de zombies amorphes et subissants.

    etc... etc... etc... Pour le reste il faut lire Soral.

    Finalement je suis très satisfait que la gauche soit majoritaire ! Tout ça va être une belle catastrophe qui terminera (j’espére) de convaincre les plus sceptiques de l’inutilité de nos dirigeants... Tout comme Alain j’attends avec impatience que Marine cesse son discours "anti-immigrationniste" primaire pour se concentrer sur les vrais enjeux : La survie de la FRANCE !

    merci à Alain pour son excellente synthése.


  • #179244
    le 02/07/2012 par Chaarden
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Soral est très intéressant, il dit beaucoup de choses justes. Vive SORAL !


  • #179245
    le 02/07/2012 par Blanchard
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Chapeau bas Mr Soral ! Encore une fois.
    Très belle analyse sur la virilité et les rapports homme-femme.
    Quel honneur se serait de combattre contre vous dans un combat de boxe loyal.

    VB


  • #179256
    le 02/07/2012 par L’Eternel retour à la réalité
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    On patiente fébrilement tel un Melenchon devant les éléctions, j’espere me régaler encore.. Tout le peuple te regarde Alain ;) !


  • #179277
    le 02/07/2012 par Borowic
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    La deuxième partie est sublime.
    La photo de BHL avec Yann Moix est énorme, le dompteur présente a la foule le roquet apprivoise.

    Sur la première partie, l’attaque de Soral dans le fond ne tient qu a un fil ma foi bien tenu celui de 58 électeurs musulmans qui font basculer l élection d un camp a l autre.

    La troisième partie est très audacieuse, il faut que je la revois pour me faire une opinion.


  • #179285
    le 02/07/2012 par Ivan Durak
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    A propos de la loi sur le harcèlement sexuel :
    Dans un contexte de grande précarité, une femme serait évidement plus tentée de laisser faire un patron aux mains baladeuses. Mais il est possible qu’une part non négligeable de ce que l’on nomme harcèlement est parfois tout simplement consenti voir même ardemment désiré.

    Je vis en Russie, ou trouver un emploi n’est pas super difficile. En général quand on cherche on trouve.
    Ce pays a largement été épargné par la vague grotesque des féminismes post-modernes. D’ailleurs, de façon générale, les femmes Russes sont assez féminines.
    L’image du "vrai homme" en Russie est très proche de celle que l’on avait en France il y a 30 ans. A l’ancienne, l’homme attend une certaine soumission de la femme, ou en tous cas il voit avoir l’air de décider.
    S’il y a un truc que j’ai compris en Russie, c’est que les femmes sont attirées par des Hommes, donc par une certaine forme de domination de soi et des autres en société. Le geek ne baise pas parce qu’il n’a pas de pouvoir social et pas de prestige également.

    Dans ce contexte la, il y a plein de femmes qui couchent avec leur patron. Il y a même des annonces d’emploi comprenant des mentions qui signifient bien que le patron attend plus de sa jolie secrétaire que des dossiers bien rangés et du café. Or, les femmes ont bien du choix.

    Maintenant, comme le souligne Soral, les femmes en France en ont assez des hommelettes tellement à l’écoute de leurs sentiments et qui se font épiler les fesses. Je me demande si, à l’instar des divorces de complaisance aux US, beaucoup de cas de harcèlement ne seraient tout simplement pas des regrets : une femme couche avec son patron parce que c’est un homme de pouvoir. Elle regrette et entame une procédure juridique histoire de se faire un billet.
    Quand aux laiderons hystériques qui manifestent, elles veulent tout simplement castrer les hommes. Donc retirer aux hommes de pouvoir la pratique de l’ascendant qu’ils ont sur des femmes plus belles que la féministe de base.

    Je dois être qu’un vulgaire macho rétrograde.

     

    • #179393
      le 02/07/2012 par Niet !
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Les femmes sont attirées par le "mâle alpha" non pas parce qu’elles aiment la domination, mais parce qu’elles sont au contraire épargnée de celle-ci en étant la compagne de celui qui domine les autres ; ça devient une sorte de femelle alpha.

      Croire que quiconque (et surtout une femme) aime être dominé(e) est vraiment stupide et risible....Au contraire tout le monde cherche la domination, par tout les moyens.

      хорошо выбрал псевдоним "DURAK"


    • #179515

      Les femmes aiment les hommes alphas, car ils dégagent un sentiment de puissance, de sécurité, et donc intrinsèquement un substrat de domination. Encore une remarque d’un puceau qui ne comprend rien aux femmes..


  • #179299

    Juste une petite précision par rapport à l’entretien(par ailleurs excellent).

    La France ne pratique pas le droit du sol intégral comme le dit monsieur Soral.

    Le seul pays,à ma connaissance,qui pratqiue ce droit du sol intégral(c’est à dire qu’un enfant né même dans un aéroport américain est AUTOMATIQUEMENT américain) ce sont les USA,car c’est inscrit dans leur constitution(comme pour le port d’armes).

    La France pratique un mélange du droit du sang et du droit du sol.
    Pour etre français il faut avoir au moins un parent français.
    Pour une personne née en France de parents étrangers,il faut attendre la majorité pour faire une demande de naturalisation,demande étudiée au cas par cas(et non de manière automatique).
    Ce qui veut dire qu’on peut naitre en France,y avoir vécu toute sa (courte)vie,mais qu’on peut être explusé si les parents(de l’enfant non encore majeur)sont en situation irrégulière.

    Bref,il s’agissait d’une petite précision,car j’ai remarqué que les gens ne sont pas du tout au courant des règles de la nationalité française et que souvent ils ont des idées préconçues(et fausses).

    Par ailleurs,la France pratique ces mêmes régles(quelques peu remanièes) depuis au moins la Révolution française.
    Cordialement.


  • #179307
    le 02/07/2012 par petrus
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Un très bel exposé, toujours aussi clair et évident.

    Merci de remettre les choses à leur place avec l’homosexualité. Nous sommes tellement bassinés d’informations nous disant que, d’après les sondages, les gens trouvent que les tendances homosexuelles normales, que nous commencions à nous croire des monstres qand nous trouvons qu’il flotte dans l’air comme une odeur de trou du cul dès que nous voyons Delanoé ou entendons parler de lui.

    Si l’on écoute attentivement Ardisson lui-même, il aurait été à voile et à vapeur, mais se serait rangé depuis qu’il s’est marié (?). Verrait-il donc désormais un problème dans la pédérastie ? Comme il invite de plus en plus des membres de la communauté innommable, je ne le regarde que très rarement et, quand je le fais, sa grossièreté m’étonne toujours. Cette grossièreté cache sûrement quelque chose de terrible pour lui...


  • #179315
    le 02/07/2012 par billy
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Sur le machisme et la violence,je ne vois pas en quoi deux hommes qui ont frappés une femme(gars de l’homme doré,cantat) représentent des hommes virils.Ce sont des faibles,incapable de se contrôler avec un gros problème de confiance en soi .Facile de frapper une femme pour un homme,j’en ai connu des gars dans ce genre,et bien devant un homme,ils s’écrasent comme des merdes.Personnellement si le ton monte entre moi et ma femme ,je vais taper dans mon sac ou faire un tour pour me calmer et jamais il ne me viendra à l’idée de la frapper car frapper une personne faible physiquement,c’est l’apanage des faibles d’esprit,sans rien dans le pantalon et on est très loin de la chevalerie citée par Alain.

    Sur le harcèlement sexuel,même en période de plein emploi,on peut ne pas vouloir changer d’entreprise (quitter un lieu,des collègues qu’on apprécie,sans compter la proximité du lieu de travail et de l’ habitation).Ce sont premièrement à ces patrons vicieux de garder leurs mains dans leur poches et leur bite dans leur pantalon et ils doivent être sanctionnés !

     

    • #179407
      le 02/07/2012 par Alix65
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Tu n’as pas vraiment bien écouté la vidéo ou bien tu déformes volontairement les propos d’Alain Soral ? Si oui dans quel but ? On croirait entendre le commentaire d’un journalope d’une télé impériale. Tu ne tromperas pas grand monde sur ce site.


    • #179427
      le 02/07/2012 par babykichon
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      frapper une personne faible physiquement,c’est l’apanage des faibles d’esprit,sans rien dans le pantalon et on est très loin de la chevalerie citée par Alain



      Ah bon ?
      Et manipuler les faibles d’esprit t’en penses quoi ?

      Pourtant la manipulation tu en fais tous les jours, les relations humaines sont manipulations. Rare sont les esprits supérieurs qui au contact de l’autre reste dans la recherche pure de la vérité ...

      Bien sur, la manipulation n’est pas toujours visible mais elle est de loin plus destructrice et abjecte. Se prendre une claque, on s’en relève. A l’inverse se faire manipuler et devenir l’idiot utile d’un système de non valeurs, on vit une vie d’esclave a jamais .....

      Si demain une femme naine venait tenter de me mettre en esclavage par une dialectique merdique et une série de décrets c’est avec fierté masculine que je lui en mettrait une.

      Donc le chevalier se laisse insulter et humilier par le faible et ne va uniquement au casse pipe seul a poil que contre le dragon.
      C’est beau ...


    • #179444
      le 02/07/2012 par Zeet
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @billy,

      Oui, mais l’analyse de Soral ne parle pas exactement de cela : faire appel à la violence directe - d’autant plus sur une femme, c’est vrai - est un aveu de défaite FACE A LA VIOLENCE INDIRECTE.
      C’est de cet affrontement entre la violence directe et indirecte, et de leur place respective dans notre société, dont traite Soral dans cette vidéo.
      Et non du fait que frapper une femme est signe de virilité. Réécoutez une fois, vous verrez.

      Quant au harcèlement sexuel, il existera toujours. Mais là encore, je pense que perdre son emploi dans une période de crise économique est une contrainte bien plus pressante que de ne pas vouloir changer de lieu de travail dans une période de plein emploi.
      Et non, les patrons vicieux ne garderont pas leur mains dans leur poche.

      Remarquez, votre axe de réflexion, s’il était réaliste, permettrait de régler assez vite tous les problèmes actuels :

      - C’est à la BCE d’adopter des mesures économiques qui aillent en faveur des peuples européens.
      - C’est aux hommes politiques de défendre les intérêts de leur population et non des banques.
      - C’est aux voleurs d’arrêter de voler.
      - C’est aux populations d’arrêter de se faire berner par des beaux parleurs ;)
      etc.

      Ce serait si facile ;)


    • #179663
      le 02/07/2012 par billy
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Vous cautionnez que ces deux hommes usent de leur force physique pour soumettre (car c’est bien cela la finalité de la violence) et faire taire une personne plus faible qu ’eux.On est plus dans la dialectique là,ce sont deux exemples concrets .Bertrand cantat drogué qui a frappé sa femme et l’a tuée (sans compter qu’il n’a pas appelé les secours de suite pour se protéger) et un homme qui n’a eu d’autres arguments que de frapper son adversaire politique qui se trouvait être une femme de 1,50 m.(soyez sur que s’il avait fait 2m et 110 kilos ,il n’aurait pas bougé). Ces deux hommes sont des lâches et n’auraient pas bouger face à plus fort qu’eux physiquement. le contrôle de soi et la seule chose qui nous distingue de l’animal.La violence indirecte,bien sur qu’il faut la combattre,tout comme la directe à moins que vous preferiez qu’on en revienne à la loi de la jungle. Ces deux exemples n’ont rien de valeureux.


    • #179677
      le 02/07/2012 par billy
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      j’oubliais,ne me faites pas passer pour un simplet où alors c’est vous qui ne m’avez pas compris.J’ai dit qu’il fallait sanctionner pénalement les harceleurs pour que ceux-ci gardent les mains dans leurs poches car actuellement il y a un vide juridique.on ne supprimera pas le harcèlement mais on le réduira grandement par la peur de la sanction.


    • #179842
      le 03/07/2012 par babykichon
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      je ne parlais ni de cantat ni du grecque, je ne m’interessait qu’au principe.

      Pour cantat j’etais pas avec lui dans la piece donc je n’ai rien d’intelligent a dire.

      Pour le grecque, il a craqué et a jeté un verre d’eau, selon mes critères (et en plus d’une sanction penale si il a outre passer les lois du pays dans lequel il vit) il doit quitter la politique. Un homme qui participe aux choix concernant l’avenir de la cité doit pouvoir controler ses emotions. (bon le probleme c’est que sur ce critere il ne resterait deja plus grand monde mais bon).
      Ensuite pour le principe de son action, la femme la giflé avec un dossier en papier si elle se prend une droite en retour ça ne me choque ABSOLUMENT PAS !!!
      le principe d’auto defense où la réaction doit rester de meme ampleur que l’agression est ridicule selon moi.

      Si tu commence une agression physique et que la personne en face est plus forte, il faut assumer tant pis.
      La prochaine fois elle reflechira a deux fois avant de gifler un homme (regarde bien la video !!!!)


  • #179317
    le 02/07/2012 par Jean01
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Ah celui là je l’ai guetté ! Visité le site plusieurs fois par jour le 29, 30, des refresh en pagaille le 1er...


  • #179325
    le 02/07/2012 par Zoku
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je ne rêve pas, y’a du Kyuss en ouverture de la première vidéo... Qui choisit les sons ? En tout cas respect.


  • #179328
    le 02/07/2012 par Julio de Paris
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Excellent !
    La troisième partie, c’est du grand Alain Soral, tout est dit sur le féminisme et sur l’émasculation de notre société. Un juste retour des choses est à espérer.
    Sinon, très bonne idée la réédition du livre de Blanrue, un vrai de vrai lui aussi !


  • #179334
    le 02/07/2012 par Mahalmort Inc.
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Spécial merci pour la quenelle dans la tronche de Moix, ce serait bien que certains de ses écrits antérieurs à sa soumission à bhl ressortent, histoire de rigoler...

    Bon, elle arrive cette suite de l’entretient ? :-)

    Merci à AS et E&R...

    A+


  • #179359
    le 02/07/2012 par samra
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    un cours magistral de sociologie !j’ai particulièrement apprécié le passage sur la violence directe et la violence indirecte !j’attends avec impatience la suite... !


  • #179373
    le 02/07/2012 par jean TIL
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Wahou, génial comm’ d’hab !... Joey Starr, un trouduculturo-mondain, j’adore surtout que vu les extraits proposés, n’a pas l’air de composer le Joey. Après NTM et Nique Ta Mère, voici NTP et Nique Ton Pote... Kool Shen n’a qu’à bien se tenir. Alain a un sens aigu de la synthèse et de l’analyse et ses vidéos mensuelles sont un véritable régal attendu. En quelques mots, il parvient à mettre en évidence la lâcheté de nos dirigeants qui envoient deux fliquettes à l’abattoir au prétexte de serrer un délinquant notoire sous couvert d’égalité sexuelle et l’accent sur la sélection universitaire "au pognon" contre laquelle se battent les étudiants québécois. Grand merci à la post prod pour les inserts très utiles à la cohérence de l’ensemble. Bravo à tous.


  • #179374
    le 02/07/2012 par Charles
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’ai hâte d’entendre Alain Soral commenter le livre de Schlomo Sand - "Comment le peuple juif fut inventé"...


  • #179377
    le 02/07/2012 par Zazard
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Tiens, un extrait de la marche turque interprétée par Horowitz (un juif :D) en partie 1...

     

    • #179525
      le 02/07/2012 par Janus
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Les Juifs sont des maitres de la musique et Horowitz un des plus grands pianistes de tous les temps ; accordons-leur ça.


    • #180563
      le 04/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Ici ce n’est pas un site antisémite : on fait le distinguo entre les juifs, les sionistes, entre le talmud et la torah, les marchands du temps et le rabbinisme des prophètes et évidemment que les plus grands violonistes sont juifs. Ainsi que quelques cinéastes comme Polanski ou Stanley Kubrick.


  • #179378
    le 02/07/2012 par Greg
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Un Soral en forme ce mois-ci !


  • #179381
    le 02/07/2012 par himed187
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Salut tà tous

    Les videos marche pas chez moi ,
    message " oops , we are experiencing some difficultieswith this video... please try later " error 2116
    deja hier soir , est ce qqun a une solution ?

    Ps : J arrice à lire les autres videos sur daily , y compris celle e E.R tv

    Merci

     

    • #179682

      Si tu utilises Chrome avec le greffon « HTTPS Everywhere », ça vient de là. Clique sur l’icône du greffon dans l’omnibarre et décoche « Dailymotion ».


  • #179391
    le 02/07/2012 par Sébastien
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    On est demain ! La suite ! La suite ! :-)


  • #179409
    le 02/07/2012 par Naim
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Vous devrie mettre a partir de maintenant les video sur youtube car :
    1.Ces le site le plus populaire de france.
    2.Sa marche avec n importe quel navigateur contrairement a daylimotion.
    3.Et maintenant je pense que les video son asser populaire pour etre en page d acceuil ces a dire que quand vous posterer vos video du mois sa apparaitra en page d acceuil sur youtube du coup tout le monde se demandera ce que ces comme video et sa fera gagne du public.
    4.Sa sera une quenelle de 175°d etre en page d acceuil sur le site le plus populaire de france.
    5.Il y aussi la HD sur youtube
    6.L upload de la video ce fait plus rapidement
    7.Quand on regarde la video le chargement du lecteur et plus rapide du coup il n y a quasiment pas de lag/temps attende.

     

    • #179430
      le 02/07/2012 par Lu-han
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je suis d’accord.

      POSTEZ VOS VIDEOS SUR YOUTUBE SVP.


    • #179453
      le 02/07/2012 par Cisla
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je suis d’accord aussi...


    • #179459
      le 02/07/2012 par Mehdi_à_14_Heures
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je me suis fait la même réfléction concernant Youtube... Dailymotion minimise le nombre de vue le premier jour pour que la vidéo ne remonte pas dans le top immédiatement (quand on sait à qui appartient la société). De plus youtube est beaucoup plus populaire pour " mr tout le monde " et celà permet les sous titres automatisés pour une exposition internationale. Encore merci mr Soral pour vos entretients !


    • #179468
      le 02/07/2012 par Bauvi
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Le problème avec Youtube, c’est que les vidéos sont quasiment toutes précédées de pubs plus ou moins longues mais tout aussi plus débiles et aliénantes les unes des autres.
      Je ne sais pas si on peut désactiver cette option de choisir de mettre ou non de la publicité sur les vidéos, si c’est désactivable, pourquoi pas, tout en continuant à les mettre sur Dailymotion parallèlement.

      Après, si c’est attirer du monde pour attirer du monde en faisant de la pub via un site populaire (Youtube), c’est pas intéressant. E&R est quand même un centre d’idées et de partages, c’est "ceux d’en haut" comme l’a expliqué Alain Soral dans une de ses vidéos. L’attrait de trop de monde d’un coup pourrait entraîner la chute de cette qualité de réflexion poussée au profit d’une popularité plus grande.
      A E&R de voir ça.


    • #179471
      le 02/07/2012 par Chr.LP
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Youtube pourquoi pas mais je ne sais pas si vous etiez au courant mais Dailymotion c’est français !
      Donc ERTV diffuse son contenu sur un site français, rien de plus logique...


    • #179487
      le 02/07/2012 par bristol
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      pour eviter toutes les pubs intrusives et casser ce marché malsaint de la pub, il suffit d’installer un Addon pr Mozilla appelé : ADBLOCK plus. un vrai bonheur, plus aucunes pubs !


    • #179537
      le 02/07/2012 par Blitz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Que ce soit diffusé sur un site Francais d’accord, mais si le but c’est de faire connaitre ER et Soral, rien ne t’empêche de le diffuser partout.

      Il y a énormément de Français qui n’utilisent que Youtube et pas Dailymotion, parce que Youtube est beaucoup mieux foutu que Dailymotion.

      Je trouve trés dommage aussi que ER ne s’occupe pas trop de leur chaine, ils gagneraient plusieurs milliers de vues, et donc d’esprits déniaisés.

      Heureusement certains "fans" mettent les entretiens du mois, comme sur la chaine de "comprendrelempire"


    • #179618
      le 02/07/2012 par Optop
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Moi aussi je suis d’accord, daily rame trop chez moi, depuis des années déja...
      Mettez aussi et surtout les vidéos sur Youtube, please !!!


    • #179619
      le 02/07/2012 par Philippe
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je suis d’accord sur le fait que ça peut attirer plus de monde si la vidéo apparait en page d’accueil. Cependant :
      - Quelqu’un connait la règle exacte pour qu’une vidéo apparaisse sur la page d’accueil ? C’est au nombre de visionnages ? Car en regardant rapidement je vois des vidéos vues entre 40 000 et 300 000 fois, contre 30 000 pour l’entretien, ça peut être un peu limite...
      - Je ne sais pas si c’est une coïncidence, mais je ne vois aucune vidéo traitant de politique, plutôt des vidéos de "divertissement"
      - j’aurais peur que youtube fasse un coup à la google comme dans l’histoire du mot juif dans les recherches et ne permette pas à la vidéo d’apparaitre en page d’accueil...pour cause d’antisémitisme bien sûr ! (rappel : youtube appartient à google)


    • #179626
      le 02/07/2012 par Heizen
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Dailymotion français ? Certes à la base mais enfin ce genre de trucs c’est acheté et racheté par des géants internationaux, échangé en action etc, c’est pas le terroir non plus !

      Quant à YouTube, je le trouve de meilleur qualité que Dailymotion, les vidéos se chargent plus vite, pas de blocage de chargement (ou bcp bcp moins). Dailymotion peut être très chiant parfois ! Par exemple la Partie 3 de l’Entretien du mois, la video s’arrêtait toutes les 2 minutes pour charger hier soir quand je l’ai regardé... à s’arracher les cheveux. Youtube est préfèrable, après chacun fait comme il le sent.


    • #179630
      le 02/07/2012 par julius
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je suis d’accord avec ça ! Il faut absolument balancer les videos d’E&R sur Youtube, notemment l’entretient du mois, Il y a des millions de personnes qui se balladent tout les jours sur youtube, c’est se priver d’une très très grosse audience.

      Comme un autre camarade l’a fait remarquer, il existe un addon sur firefox qui s’apelle adblock, ca s’installe en 5 secondes montre en main et vous n’aurez plus jamais une seul pub sur youtube.


    • #179691
      le 02/07/2012 par gangan
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      8 : et il y a le html5 ce qui permet de voir les vidéos même a travers un firewall d’entreprise qui les bloque si autre technologie :p


    • #179698
      le 02/07/2012 par Jean
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Vous pouvez télécharger les vidéos Dailymotion via Jdownloader, en copiant le lien de la vidéo.

      http://jdownloader.softonic.fr/tele...


    • #179708
      le 03/07/2012 par jocoltrane
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Sans parler du Sheik Imran hossein


    • #179716
      le 03/07/2012 par micka
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Les entretiens du mois sont déjà repris sur youtube, notamment par le compte "comprendrelempire" si vous cherchez bien.


    • #179717
      le 03/07/2012 par Tremah
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @Chr.LP
      "Dailymotion, c’est français"... mouais, comme l’indique le nom, d’ailleurs... Inutile de faire du zèle franco-français, on ne parle pas de délocaliser l’activité du dernier fabricant de chaussettes made in France et franchement, à ce niveau d’éloignement de la sphère productive, il n’existe aucune différence entre Youtube et Dailymotion quant à la défense de la spécificité française (ou du travailleur français).
      Ou si, une, et de taille : Youtube marche beaucoup mieux que Dailymotion, en particulier pour les personnes disposant d’un débit limité. Parfois je ne parviens même pas à lancer les vidéos sur dailymotion, et le visionnage est toujours interrompu par des lags intempestifs. Aucun problème sur youtube.
      Et comme cela a été souligné, la visibilité est beaucoup plus importante sur youtube.


    • #179720
      le 03/07/2012 par pandanlagl
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      La pub sur Youtube, c’est le programme adsense de Google et le membre choisit d’y participer en s’affiliant ou pas. S’il ne le fait pas, il n’y a pas de preroll (la pub vidéo avant de visionner la vidéo).
      Pour ce qui concerne le blocage des vues, dailymotion et youtube recalculent le nombre de vues à partir d’un certain nombre de vues atteint (le célèbre 301 de youtube en l’occurence). Ils vérifient que ce sont de vraies vues, pas le fait de bots, d’où les 24 heures qui donnent l’impression que c’est bloqué... Pas de censure là dessous...


    • #179737

      @Blitz, oui mais ces "fans", comme tu dis, découpent ce qu’ils veulent, c’est un bordel sans nom. La visibilité de Soral et ER sur Youtube est fracturée en petits bouts. Sur Youtube, avec une page d’accueil personnalisée (photos, graphisme ER), beaucoup de "tags", cela pourrait marcher du tonnerre.


    • #181757

      co-fondateur deDailymotion : Benjamin Bejbaum


  • #179446
    le 02/07/2012 par grokick
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    soral et dieudonné devraient étre décorés par escoffier pour leur apport indéniable à propos de la quenelle !
    et puis distribution sur au bon sens !
    et un prix nobel de la paix en plus ,pour sa contribution à la compréhension du fatras actuel ...ce qui nous permet de ne pas réagir comme" le gifleur d’aube dorée".
    la suite ! et merci pour ces momments de rigolade pédagogique sur certains thémes...

     

    • #179686
      le 02/07/2012 par babykichon
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Si tu es décoré c’est forcement par une institution en place.
      Il y a donc des chances que tu aies trahis

      ca fait 12 ans que je suis alain soral maintenant, si je le vois avec une décoration j’attendrais pas 1 minute pour mettre le feu a ses bouquins


  • #179461
    le 02/07/2012 par charles antoine
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    À l’humanisme illuminé de Rousseau j’oppose l’anti-humanisme Dominicain de Jérôme Savonarole, le plus virile des philosophes critiques que l’occident ait jamais connu !

    charles antoine

    n.b : aucune envie de plaisanter dans mes propos, je pense ce que je dis !

     

    • #179508

      Extrait Wikipedia : "En 1497, Savonarole et ses disciples élèvent le bûcher des Vanités. Des jeunes garçons sont envoyés de porte en porte pour collecter tous les objets liés à la corruption spirituelle : miroirs, cosmétiques, les images licencieuses, les livres non religieux, les jeux, les robes les plus splendides, les nus peints sur les couvercles des cassoni, les livres de poètes jugés immoraux, comme les livres de Boccace et de Pétrarque. Ces objets sont brûlés sur un vaste bûcher de la Piazza della Signoria. Des chefs-d’œuvre exceptionnels de l’art florentin de la Renaissance ont ainsi disparu dans le bûcher, y compris des peintures de Sandro Botticelli, que l’artiste avait lui-même apportées.

      Cependant, Florence se lasse des excès de Savonarole. Lors du sermon de l’Ascension du 4 mai 1497, des bandes de jeunes déclenchent une émeute, qui devient une révolte : les tavernes rouvrent, les jeux reprennent publiquement."

      Un homme qui interdit à son peuple les jeux, la beuverie et les ouvrages non religieux au nom de Jesus-Christ ne s’appelle pas un homme viril mais un con, auquel les rudiments de la psychologie humaine sont fondamentalement étrangers.
      Es-tu sûr d’avoir placé le qualificatif "illuminé" au bon endroit ?


  • #179481
    le 02/07/2012 par Adrien
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Encore un entretient très intéressant.

    Par contre j’ai une question pour le cadreur, pourquoi transgresser les règles du cadre (règle du regard, des 180°...). Un moyen de se démarquer du système ?

     

  • #179484
    le 02/07/2012 par charles antoine
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Le dominicain Jérôme Savonarole est beaucoup plus proche de la ligne E&R, qu’un Rousseau "collant et jarretière" adepte de la masturbation intellectuelle, au même titre que la plupart de ses contemporains du 18éme siècle..

    extrait :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%...

    "Les Médicis sont renversés par la conquête française en 1494. Savonarole rencontre le roi de France, négocie les conditions de la paix, qu’il adoucit, et évite le sac de la ville. Les Florentins sont autorisés par le roi de France à choisir leur propre mode de gouvernement. Savonarole devient alors dirigeant de la cité. Il institue un régime qu’il décrit comme une « République chrétienne et religieuse » ; il modifie le système d’imposition, abolit la torture, prend des lois contre l’usure (plus dures que celles existant déjà), établit une cour d’appel et un système de secours aux pauvres. Il rend également la sodomie, auparavant punie d’amende, passible de la peine de mort.

     

    • #179611

      Savonarole était un fanatique plus proche de pol pot que de soral.
      Ses milices religieuses pénétraient les propriétés privées pour s’assurer du "bon comportement "des citoyens.
      Ils brulaient les biens artistiques jugés non conformes.
      Ils obligeaient les recalcitrants à participer à des scéances publiques d’autocritiques comme aux pires heures du communisme.

      Je ne commente même pas la fin de ta phrase sur Rousseau et le 18eme.


    • #179742
      le 03/07/2012 par Tremah
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je ne saurais m’engager sur la ligne "officielle" E&R, mais je crois savoir que Soral a bien insisté sur "l’historicité" de la démarche de Rousseau.
      Donc la ligne qui consisterait à réfuter tout caractère historique pour aller rechercher dans un passé impermanent et idéalisé des solutions relativement simples ("peine de mort pour sodomie") à la complexité du monde moderne, n’est pas précisément la ligne soralienne (telle que je la comprends en tout cas).

      En outre, comme beaucoup de gens, vous vous laissez aller à critiquer Rousseau à coups de formules complaisantes sans visiblement en avoir lu la moindre ligne. Lisez les 30 ou 40 pages sévèrement couillues du Discours sur les sciences et les arts, première oeuvre majeure (avant le contrat) où Rousseau se livre à une exaltation on ne peut plus "virile" de la vertu antique ainsi qu’à une critique pour le moins radicale de l’idéologie des Lumières.


  • #179518

    Excellente analyse sociologique,

    la violence faite aux hommes est sous représentée, dans cette société où la femme est portée au pinacle, montée sur un piédestal, conjuguée à la violence indirecte dont elles sont les championnes (il n’y a qu’à voir un milieu salarial à dominance féminine : les unes se taillent dans le dos, les autres balancent, manipulation, racontars, etc. ça n’en finit plus). Résultat : des hommes se dévalorisent au point d’en arriver au suicide. il est temps d’épingler tout ça, parce que les abcès sociaux finissent toujours par éclater, le plus tard est toujours plus douloureux.

    c’est aussi aberrant de vendre la femme comme le super héros qu’on attendait, les femmes-flic, avec leur émission "le Juge est une femme", etc. toutes ces conneries, de reportage de femmes qui choisissent la police comme métier, etc. , voilà le résultat.

    il est clair qu’il était plus que temps qu’un intellectuel hiérarchise les luttes progressistes, séparer les idiots utiles des vrais combattants, ceux qui retournent leur veste, etc, merci AS, continuez à les épinglez tous, c’est toujours plus parlant et concret quand on a les noms et agissements des uns et des autres.


  • #179521
    le 02/07/2012 par Soralien
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Les révolutionnaires français de 1789 étaient quand meme largement philosemite sinon, il y’aurait jamais eu de citoyenneté donnée aux juifs( tout comme lors du décret crémeux)


  • #179524
    le 02/07/2012 par Kisei
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    On pourrait même ajouter que Hollande est le premier président à ne pas être marié. C’est également à mon goût une fin d’une nouvelle valeur d’une société basée sur des valeurs morales issues de la famille (Du respect, de cet aspect à la virilité en tant que marqueur social de normalité naturelle, de l’esprit communautaire "familial", le rapport au travail et tout ce que mentionne Alain Soral) ; Et donc une nouvelle perte de repère pouvant conduire à ce chaos moral, amenant même vers le repli des multiples communautés (qui devraient se rassembler autour d’une identité nationale), d’une normalisation des déviances non-naturelles, etc.
    Merci Alain pour ce brillant entretien & courage pour la suite.


  • #179538

    Pour les pubs infernales sur youtube, je vous conseille d’utiliser le navigateur mozilla. Une fois installé recherchez le module addblock. Celui ci s’installe sur mozilla ainsi vous n’aurez plus de soucis de publicités intempestives.

    Pour les erreurs dailymotion je ne peux que vous encourager à rafraîchir la page jusqu’à ce que la vidéo fonctionne.

     

    • #179711
      le 03/07/2012 par Hamdi
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je veux bien regarder la pub 5 secondes si ER décide de monétiser les videos. Ca permettra de donner un coup de pouces supplémentaire pour le fonctionnement du site des initiatives etc... Alain Soral fait ça gratuitement (sans parler des risques, procès etc...) pourquoi pas patienter quelques secondes en se sentant utile financierement à ERTV ? Pour des entretiens aussi bien fait et aussi intéressants, ça vaut le coup ! : )


  • #179578
    le 02/07/2012 par sébu
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    dailymotion c’est français... Bé oui tiens, rien que le nom déjà !! Des français comme ça on s’en passera hein, autant aller sur youtube qui fonctionne nettement mieux

     

    • #179705
      le 03/07/2012 par Marcus 9
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est sur que "Multimédia hexagone 45 tours" c’est déja plus accrocheur...
      E&R est dans une certaine logique, complétement d’accord avec les camarades et sachez que c’est du taf d’editer, monter, uploader les vidéos... C’est intéressant parce que c’est bien fait, il y a tout un boulot derriere, outre celui d’Alain, quand on sait regarder.


  • #179588
    le 02/07/2012 par Tangérois soralien
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’étais heureux avant de vous entendre Mr. Soral... Con mais heureux
    Ca fait un peu près un an que je regarde toutes vos conférences/vidéos et ça m’a changé radicalement ma manière de voir les choses. Surtout le côté religieux vu que je vis dans une société "pseudo-musulmane" comme la tangéroise (Nord du Maroc) et en étant athée (de parents musulmans) vous m’avez aider à comprendre beaucoup des aspects, attitudes, comportements et de rapports anthropologiques basés sur le fond de la religion musulmane et que maintenant j’apprécie énormément...

    Merci et créez, s’il vous plaît, une école soralienne pour qu’on puisse avoir une référence intellectuelle le jour que celle-ci disparaîtra


  • #179627

    Effectivement, j’ai remarqué que le nombre de vues en haut à droite de la vidéo était inférieur à 1000 le 1er jour, genre 856 alors que le graphique sous la vidéo indiquait 4000 ou un truc ds le genre ... Dailymotion minimise, vous pensez ???


  • #179641
    le 02/07/2012 par gaius
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    ok le fichier montre 2 gig mais il est plus petit, 130 mega environ :)


  • #179654
    le 02/07/2012 par fifty miles
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Le distinguo que fait Monsieur Alain Soral entre la délinquance d’origine immigrée et l’islam est des plus essentielle. Les récentes affaires de meurtre des gendarmettes par un individu d’origine maghrébine, de la tuerie de Lille par un autre individu d’origine maghrébine également, du meurtre d’un lycéen par un jeune d’origine tchéchène,( pour les plus récentes), démontrent, s’il le fallait encore, aux français d’origine immigrée comme aux Français de souche, à quel point l’immigration est une attaque destructrice délibérée contre le peuple Français. Peuple jamais consulté par des accords cachés entre le grand patronat "Français" et les nouvelles élites dévoyées des ex-colonies.
    L’islam ne prédispose pas à la délinquance mais l’immigration OUI.
    Le pays est exsangue, le peuple détruit, l’immigration se poursuit sans plus aucune justification de quelque rationalité. La mère du psychopathe qui a assassiné les deux gendarmettes ,la famille de Merah (père reparti au bled, familles à vau l’eau entre deux cultures, cités pourries par le remplissage et le métissage, parcours scolaires violents dans des classes multi-ethniques où régne le caïdat) prouvent à quel point l’immigration licratisée détruit l’immigré et l’ autochtone CONCRETEMENT.


  • #179659
    le 02/07/2012 par bastien
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Cher Alain Soral, tu as raison d’épingler le gauchisme droit de l’hommiste des profs... mais s’il te plaît, si tu pouvais prochainement nuancer un peu tes propos en pensant à ceux qui te soutiennent en étant dans l’éducation nationale... j’en serais ravi !
    Et puis je pense qu’avec le bordel que devient l’école républicaine, les mentalités commencent à changer...
    Salutations chaleureuses à toi qui te bats avec courage pour mettre en lumière le pouvoir de l’ombre...


  • #179670
    le 02/07/2012 par adevernisy
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci M. Soral pour ces commentaires toujours assez lucides.

    Juste un mot concernant le corps des sapeurs pompiers volontaires en France et leurs origines :
    J’ai travaillé avec différents départements français et leur contingent de SPV et selon mes propres observations il y a un vrai brassage des origines chez les Sapeurs Pompiers Volontaires (200,000 personnes tout de même). Une large majorité de noms bien français en effet mais ce n’est pas exclusif du tout.
    Cela ne fait en revanche qu’appuyer votre point de vue, c’est-à-dire qu’il n’existe pas de vraie barrière (en tout cas pas ayant de rapport aux origines) à n’importe quelle bonne entreprise de solidarité et d’engagement national.
    Je pense même que c’est important que les SPV aient des jeunes d’origines variées qui reflètent le meilleur de notre communauté.
    En revanche d’accord avec vous sur le profil des SPV : il y a rarement des lâches ou des adaptes de la violence directe ou indirecte.
    Obéissance, discrétion et responsabilité sont plutôt les qualités recherchées dans notre métier. Lorsque sa devise est : « Sauver ou périr » on est effectivement rarement dans l’analyse sémantique du système en désuétude qui pourtant nous fait aussi très mal.


  • #179681
    le 02/07/2012 par Kaya
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonsoir Alain,
    Je commencerai en disant Merci, pour tout ce j’apprends à votre écoute...
    L’expression éveil de la conscience prend tout son sens avec vous, et si je ne suis pas forcément en accord avec tout car sans doute beaucoup trop utopiste peu importe, j’apprends et j’aime apprendre...
    Dans la partie 3, vous employez une expression qui m’a fait sourire sans doute parcequ’elle me ramène à mon enfance mais aussi parceque vous la prononcez en la déformant, alors je voudrai juste dire que : On ne dit pas gloubi-glouba mais gloubi-boulga ;)

    Au plaisir de vous écoutez encore...


  • #179688
    le 02/07/2012 par Ammonios
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain Soral, un plaisir mensuel indispensable ! Merci !

    Sinon, puisqu’on fait joyeusement coexister Nietzsche et Savonarole dans les commentaires du mois, deux petites citations du premier :
    - "je vois César Borgia pape" (contre Luther, dont Savonarole n’est que la préfiguration)
    - "Un banquier, qui a fait fortune, a une partie du caractère requis pour faire des découvertes en philosophie, c’est-à-dire pour voir clair dans ce qui est."

    Certes, Nietzsche est ambivalent. Mais ici il est clair : nous sommes au fond des idéalistes, nous avons soifs de justice, de bien, etc. Mais ce monde est fait pour les César Borgia et les banquiers. Car eux y voient plus clair ! Rien ne sert de pleurnicher ou d’attendre la vengeance.


  • #179724
    le 03/07/2012 par Seph75
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je pense que depuis que je regarde les entretiens mensuels, aucun n’a été aussi pertinent, clair et empli de vérités que celui-ci. Tout simplement merci, il y a encore des bonhommes qui portent leurs couilles en bandoulière et ça fait du bien de les entendre, même si ça n’est que mensuel.
    Bien cordialement.


  • #179725
    le 03/07/2012 par awaks51
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bon alors c’est quand la suite ?
    c’est une quenelle ?
    En tout cas respect pour ces 3 partis d’entretien ou alain analyse assez pertinement ses sujets...
    La 3eme parti est bêtement monstrueuse !
    bon vite la suite...


  • #179730
    le 03/07/2012 par Kinte
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci pour m’avoir aiguillé sur un fait que j’ignorais totalement : la ratonnade des Noirs en Israël ... Initié par le Gouvernement lui-même, encore une fois. Et cette bestiole de Fourest mal-fourrée qui va aller colporter sa merde là-bas ... Enfin bref, encore une fois, je me suis bien diverti !

    PS : Merci à E&R pour avoir relayé le travail de Marion Sigaut, qui a fait un travail d’enfer sur les Lumières, c’était passionant !

    PS2 : Petit hors-sujet, mais est-ce que Alain boxe encore ? Et j’aimerais savoir où, pour avoir le plaisir de, pourquoi pas, travailler mon sparring avec quelqu’un d’aussi original, ça pourrait être marrant ! XD.

    Bonne continuation !


  • #179735
    le 03/07/2012 par Till
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    quand on dit que l’homosexualité n’est pas normal c’est bien mais il fraudait aussi préciser que l’on doit accepté ce qui n’est pas normale quand cela ne cause aucun problème à autrui. sinon on ne vaut pas mieux que les manipulateur qui se joue de nous.


  • #179746

    Comme c’est une question de santé publique et mentale, je ne peux rester les bras croisés. Les gens doivent savoir.


  • #179796
    le 03/07/2012 par CAPITAINE ALATRISTE
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Cette histoire d’hébergement vidéo m’attriste...
    Y-a-t-il chez ceux qui se précipitent sur "les entretiens du président" (Qui mérite le respect ! comme celui qu’on doit aux grands hommes...Le pen, Ratier, Degrelle,...), une faculté à s’amuser du verbe sans en comprendre le sens ?
    Il n’aura échappé à personne (rapide tour sur wikipédia) que YouTube est un produit Google (racheter en 2006), que cette dernière (entreprise) n’est que peu recommandable quand on s’inscrit dans une démarche dissidente (Voir qui sont Larry Page et Sergey Brin...).
    Que le choix de Daylimotion est un moindre mal, le capital étant détenu à 51% par le soi-disant "fond souverain" ( FSI, contrôlé par la caisse des dépôts) français et à 49% par Orange. Si ces vidéos rapportent de l’argent, il coule maintenant dans les poches de quelques obscures personnages, affalés devant leurs écrans, et contemplatifs des redevances qui s’égrainent pour le plaisir du renflouement de la dette.

    A choisir, Viméo, Rutube, et autres plateformes d’hébergement vidéo feraient bien les affaires d’une dissidence internet tranquille (pour le utilisateurs de microsoft, google,...), mais par pitié faite preuve d’intelligence. Comme au supermarché, on s’efforcera (au moins), puisque on y va, de regarder la composition de ce qu’on achète !!

    Empire, capital apatride levantin, Démons de minuit ne sont pas vos amis !

    Bonne nuit


  • #179804
    le 03/07/2012 par Moud76
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    La blague de alain soral sur la petite fenetre en bois de la chambre a gaz daushwitz merite sa place dans un spectacle de dieudonné, jai bien ris merci alain !!

     

    • #179970
      le 03/07/2012 par Marc
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Salut à tous,

      Excellent, trop bon, énorme, quenelle épaulée avec la tête...de la part d’Alain Soral, et une sévère...c’est vrai quoi ! mais comment se fait il que personne n’ait pensé à cela avant...(hormis Mr F........) bien que ce n’était pas un centre de vacance et de remise en forme... j’en ris encore aussi.

      Paix à tous

      Salutations

      Marc


  • #179805
    le 03/07/2012 par Alamo
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour Mr Soral,

    Vos vidéos sont très intéressantes mais je me permet d’apporter quelques précisions.

    Quand vous dites que seuls les nations peuvent resister et s’opposer a l’empire et malheureusement pas la Oummah et qu’en plus vous citer le Cheikh Imran Hosein afin de valider cette thèse... Vous êtes dans l’erreur et vous décrédibiliser tout le travail de ce Cheikh.

    Car Cheikh Imran Hosein essai au contraire de sensibiliser les musulmans sur les événements de la fin des temps et rappeler les musulmans a s’unir et serrer les rang afin de fortifier cette Oummah.

    Car certes la communauté Musulmane est fébrile et a un peu de mal a interpréter les événements que nous traversons mais Cheikh Imran Hosein travail d’arrache pied afin de reveiller cette Oummah et l’eduquer aux question de ’histoire, de l’économie car il a cette espoir que la oummah se relève.

    Et si vous avez bien suivi son travail, il se base sur le coran et la tradition prophetique (sounnah) et le prophète (paix et bénédictions sur lui) a prophétisé l’avènement du Mahdi, le retour de Jesus et la victoire des musulmans.

    Donc il ne dit pas que la victoire ne viendra pas de cette oummah, bien au contraire mais il dit qu’a l’heure actuel la majorité des croyants baigne dans la confusion etc.

    Après vous pouvez avoir votre opinion sur la nation, c’est votre avis mais ne modifiez pas le message qu’essai de mettre en lumière Cheikh Imran Hosein.

    Bon travail tout de même, et analyses toujours aussi pertinenetes ;-)

     

    • #179882
      le 03/07/2012 par sfgh
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      si les musulmans sont dans la confusion, c’est que leur religion ne leur apporte pas le bonheur. Car trouver le moyen d’être dans la confusion dans un pays comme la France, et quand on a de surcroit le luxe, bien souvent, d’avoir une double nationalité, il faut vraiment le vouloir !
      Donc soit ils acceptent d’être malheureux comme effet secondaire de leur religion, soit ils abandonnent leur religion. Même remarque concernant les chrétiens


    • #179910
      le 03/07/2012 par Blios
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      En effet Alamo, c’est le problème lorsque l’on cite le travail de quelqu’un que l’on respecte, sans véritablement adhérer à ses croyances, car la lutte contre l’empire aura bien lieu, mais d’après le prophète Muhammad (pbsl), c’est bien de l’islam (avec une alliance avec les rums) que viendra la chute de l’empire.
      La communauté musulmane actuelle n’est pas soudée comme elle le devrait, mais suite à certains événements, les musulmans s’uniront derrière le Mahdi et Jésus (pbsl).
      Enfin, les événements qui ont lieu en Syrie peuvent en effet être ceux décrits en ce qui concerne la fin des temps, mais ils peuvent aussi être complétement autre chose. Le cheik Imran Hossein peut très bien s’être trompé, quelque soit l’honnêteté dont il fait preuve, il ne faut pas l’oublier.


    • #180102
      le 03/07/2012 par Markollivier
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Il ne modifie pas, il arrive à des conclusions presque similaires avec une méthodologie différente sur certains points.
      Je ne pense pas qu’il cherche à retranscrire tout le travail de ce grand Cheikh.

      Amitiés


    • #180103
      le 03/07/2012 par Blios
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ sfgh

      La confusion ici n’est pas la souffrance ou le malheur, c’est juste l’absence d’union forte, et de puissance, pour se soulever contre l’empire, mais à l’heure actuelle, la nation est dans le même état...


    • #180646
      le 04/07/2012 par Alamo
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ sfgh

      Il ne s’agit pas du fait que la religion ne nous apporte pas le bonheur, mais la société dans laquelle nous vivons ou règne inversion des valeurs, pression, déreglement complet a tous les niveaux, beaucoup de musulmans ne parvienne pas comprendre et appliquer leur religion comme il se devrait.

      Ce qui provoque des comportement contradictoire. Le fait de pratiquer son islam de façons veridique et sincère ne rend pas le musulman malheureux, bien au contraire, il se sent au dessus de tout ça car il a compris le vrai but de son existance. C’est les non musulmans qui nous voient comme malheureux etc...


  • #179807
    le 03/07/2012 par sakom
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    La chanson à la fin c’est Edith Piaf ?...si c’est la cas c’est kio le nom SVP ?

     

  • #179825
    le 03/07/2012 par [email protected]
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    JANIS JOPLIN, j’en apprends bcp.en suivant le site et vos intervention(ma famille separé, décedé.) atteint par le divorce, féminisme et d’autre chose.je retouve mes valeurs, assez seul mais cela devrais me faire grandir. merci. j’écoute tout, essaye de lire car mes années à l’école ont été fortement brisé mais je ne m’en plaindrais pas, vu toute la mer.. . qui m’ont mis dans le crâne


  • #179826
    le 03/07/2012 par granthart
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Un exemple de juif négatif au cinéma : l’avocat corrompu, cocaïnomane et traître David Kleinfeld, joué par Sean Penn dans le film L’Impasse (Carlito’s Way) de Brian de Palma. Film étrangement méprisé (au regard de sa bonne qualité) par une partie de la critique à sa sortie.

     

    • #180486
      le 03/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Très bon film en effet.
      Méprisé par la presse "tenue" mais les "Cahiers du Cinéma" l’ont quand même élu parmi les 10 meilleurs films des années 90. Après plus grand monde ne lit les Cahiers....


  • #179827
    le 03/07/2012 par Skifi
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour M. Soral,

    Je voulais vous dire que grâce à votre argumentaire (et non celui de Ramadan l’islamo conformiste), j’ai réussi à humilier Caroline Fourest lors d’un débat à Strasbourg avec Nicolas Dupont-Aignan.
    Comme quoi vos vidéos apporte un réservoir d’idées, de raisonnements et arguments construits pour démolir la bêtise ambiante de nos élites.
    Sinon je voulais vous demander votre avis sur 2 choses (qui n’ont aucun lien entre elles).
    Premièrement connaissaient vous le dessin animé satirique South park de Matt Stone (qui au passage est né de parents juifs achkénaze américains) et Trey Parker ? Je n’arrive pas à comprendre leur grande liberté de ton qui ferait passer les sketch de Dieudonné pour des sketch complaisant tant la critique de la société judéo-protestante y est telle, pourriez vous expliquer cela dans la prochaine vidéo du mois ?

    Ma deuxième question portera sur l’Algérie et votre avis sur son président Abdel Azziz Bouteflika, qui pour m’a toujours semblé être un président sincère et un véritable résistant. Quelle est votre analyse face à ce personnage ?

    Vos réponses compterez beaucoup pour moi et sachez que vos idées font des petits (j’ai 25 ans), afin de j’espère un jour contribuer à la libération de notre belle nation la France.

    Merci M. Soral et j’espère si le temps vous le permet avoir des réponses de votre part à mes questions.


  • #179841
    le 03/07/2012 par totto
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    petite devinette du jour ; qui à écrit ça, et à quelle époque ? ; son prénom c’est arthur... « -En dépit de toute la prospérité matérielle du pays, qu’y trouvons-nous comme sentiment prédominant ? Le vil utilitarisme avec sa compagne inévitable, l’ignorance, qui a frayé la voie à la stupide bigoterie anglicane, aux sots préjugés, à la grossièreté brutale associée à la niaise vénération pour les femmes. Et même des choses pires y sont à l’ordre du jour : l’esclavage révoltant des nègres, unis à la plus excessive cruauté contre les esclaves, la plus injuste oppression des Noirs libres, la loi de Lynch, les meurtres fréquents et souvent impunis, les duels d’une sauvagerie inouïe, le mépris de temps en temps affiché du droit et des lois, la répudiation des dettes publiques, l’escroquerie politique abominable d’une province voisine, suivie de raids rapaces sur son riche territoire, raids que le chef de l’Etat cherche ensuite à excuser par des mensonges que chacun dans le pays sait être tels, et dont on se moque. Ajoutez à cela l’ochlocratie toujours montante, et finalement l’influence désastreuse que la dénégation de la justice dans les hautes sphères doit exercer sur la moralité privée. Ce spécimen d’une constitution purement fondée sur le droit, du côté opposé de la planète, parle peu en faveur des républiques..."

     

  • #179849
    le 03/07/2012 par laba
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    je me joins au flot de critiques concernant dailymotion, l’upload est bcp trop lent où que l’on soit (je travaille sur long-courrier) !


  • #179855
    le 03/07/2012 par l’anarcho
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Ce n’est pas vraiment vrai, il y a du juifs négatif comme dit Soral, par exemple dans : American History X, Casino, Danny balint, SOS 117, ainsi de suite...

     

    • #179873

      Remarque à la con. Combien de films avec des juifs négatifs sur 100 ans de cinéma ? Pas beaucoup. Combien de caricatures de goys, de gens du peuple, de noir, d’asiatique, et de catholique dans l’histoire du cinéma ? des centaines, et des centaines..


    • #179900
      le 03/07/2012 par Carla
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Tu aurais presque raison sauf que par exemple dans American History X ce que l’on retient c’est un Américain bof néo-nazi, dans Casino le Juif qui est joué par "De Niro" (clin à Godfather en passant) malgré tout reste très sympathique, les personnages les moins fréquentables sont les Italo-Américains qui font le sale boulot (Joe Pesci,...)
      _ ;)


    • #179947
      le 03/07/2012 par dondontruck
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Quel juif dans American History X ? Le seul juif qu’il y a dans le film, c’est Elliott Gould, le copain de la mère d’Edward Norton, qui joue le gentil petit juif venu remplacer le papa.

      Concernant les autres juifs "négatifs", on peut encore citer le juif collabo dans Inside man ou Sir Ben Kingsley dans Lucky number slevin...Mais ce dont M. Soral parle, c’est les clichés permanents des italiens, noirs, arabes etc....en général, à Hollywood, les juifs négatifs sont toujours des "badass".


    • #179964
      le 03/07/2012 par l’anarcho
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      On nous montre aussi un juif cupide dans le film "Case départ" je crois bien.


    • #179971
      le 03/07/2012 par Edgar Detriach
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      La figure du juif négatif qui m’a le plus marquée est celle de l’avocat véreux de la série "the wire" (meilleure série de tous les temps)... L’avocat juif Levy qui reçoit des pots de vin de la part des trafiquants de drogue afro-américains est remarquablement bien joué je dois dire...

      Slate writer David Plotz describes him as "the most repulsive piece of garbage in the city of Baltimore." (source wiki)

      Je vous laisse faire la traduction...

      Sur le juif Balint (personnage inspiré d’un juif membre du ku klux klan et du parti nazi américain, Daniel Burros) :
      http://www.youtube.com/watch?v=YXIE...

      sur le VRAI Daniel Burros :

      Lors de la conférence de presse après la mort de Burros, George Lincoln Rockwell se répandit en injures contre les Juifs qu’il appelait « ..un peuple unique avec une quantité importante de malades mentaux », et attribuait le suicide et l’instabilité de Burros à « cette fâcheuse psychose juive ».

      source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel...


    • #179990
      le 03/07/2012 par nateo30
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      comme film où les juifs peuvent apparaitre de façon négative, j’en connais un seul :
      il était une fois en amérique de sergio leone
      Histoire de gangsters vivant dans un quartier juif. Un gros BIIIIIP va trahir tous ses amis d’enfance pour la réussite et le pouvoir, et une grosse BIIIIIIIP abandonnera un amour d’enfance pour suivre le gros BIIIIIIIIP précédent et ainsi devenir une star.
      cela dit le rôle principal (de niro) n’est pas un rôle de salopard.
      enfin j’imagine que quasi tout le monde a vu ce film, sinon je vous le recommande.


    • #180016
      le 03/07/2012 par RockFoucault
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Un film à analyser pour Soral :"Jewish Connection", un juif américain orthodoxe dévoyé, grisé par l’argent, les magouilles d’un israélien mafieux. Sortie discrète dans les médias (...), film très moyen au courageux sujet (comme Danny Balint), mais les affiches ont couvert Paris...
      De plus, Polanski a adapté Charles Dickens : "Oliver Twist" avec le personnage de Fagin le juif...
      Reste à savoir si ces deux films sont sorti de l’Hollywoodisme.
      Pour finir des séries US (Entourage, Boardwalk Empire) brossent quelques portraits de juifs plutôt négatifs.
      Le Walter Supchak/John Goodman de "The Big Lebowski" est un converti au Judaïsme ultra sioniste crétin (dont les antifas ont fait leur figure pour un logo...z’ont pas compris le film et la moquerie douce des frères Cohen...)


    • #180080
      le 03/07/2012 par dudu
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Ironie du sort, dans les cours d’histoire du cinéma, la figure du juif est surtout vue à travers la propagande négative, notamment celle du film "Le juif Suss", réalisé en Allemagne nazie du temps ou Goebbels était ministre de la propagande. Faut croire que la aussi, il y a une shoah de celluloïd que l’on ne finit pas de payer.

      Le meilleur contre exemple est -pour moi aussi- le personnage de l’avocat dans la série "The Wire" (même si ça n’est pas à proprement parler du cinema) : http://www.youtube.com/watch?v=RUvO...


    • #180105
      le 03/07/2012 par Markollivier
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      OSS 117 je suis d’accord mais c’est gentillet à comparer aux attaques perpétuées contre les goys.


    • #180137
      le 03/07/2012 par Harry Cow
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Le seul personnage mauvais juif de cinéma que j’ai trouvé est l’avocat David Kleinfeld joué par Sean Penn dans le film l’Impasse… Ce personnage est cocaïnomane, menteur, traitre, attiré par l’appât du gain, la luxure, voleur, etc


    • #180441
      le 03/07/2012 par Salman
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Tu veux surement dire OSS 117. Je ne l’ai pas vu, enfin juste l’extrait où Dujardin vanne les juifs devant deux juifs et il s’en suit un silence de mort ; alors que lorsqu’il se moque des arabes etc dans le même film ca se fait dans l’hilarité générale.
      Danny Balint traite de la névrose d’un juif qui a la haine de soi, d’une pathologie identitaire même donc ce n’est pas un juif négatif dans le sens où l’entend Soral pour les autres communautés qu’il a cité (je pense).
      Dans Americain History X excuse moi mais il n’y a pas de juifs négatif comme tu dit. Le professeur d’histoire, juif, du petit frère de Derek (Ed Norton) se fait virer de la maison en plein déjeuner avec un air de chien battu et une musique triste (je vous conseille la BO de ce film d’ailleurs), après la diatribe haineuse de Derek Viniard (scène mémorable).
      Dans Casino le doigt qui pointe la honte est plus porté sur Joe Pesci et la communauté italienne que sur De Niro qui est plus présenté comme un homme, juif, aimant la vie, le spectacle et essayant de faire marché droit son casino pendant que la femme dont il est amoureux le trompe .
      Le seul film où à la limite on pourrait voir des juifs sous un mauvais angle objectif est je pense IL ETAIT UNE FOIS EN AMERIQUE. Mais la encore, ca retrace l’histoire de mafieux juifs new yorkais ayant réellement existé (Bugsy Siegel, Lucky Luciano), donc c’est plutôt historique, factuel. De plus, les juifs sont les héros du film et non les méchants donc ils partent d’emblée avec la sympathie du spectateur.
      (Je m’excuse pour les éventuelles fautes- trop fatigué !)
      Que la paix t’accompagne, que la paix vous accompagne camarades


    • #180897
      le 04/07/2012 par ClemDVR
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @l’anarcho :
      Dans "Case Départ", on nous montre un gentil juif compatissant envers les esclaves noirs, qui les aident à s’enfuir parce qu’eux aussi ont beaucoup souffert. Ce qui, si on utilise le jargon de l’ennemi, pourrait être considéré comme du négationnisme dans la mesure où ça tend à dire que les juifs n’auraient pas participer à la traite négrière, ce qui est un énorme mensonge.
      Mais on préfère nous présenter un prêtre catholique menteur, manipulateur, "inhumaniste", et même pédophile, là-dessus c’est "open bar". On voit qui est derrière tout ça.
      J’avoue qu’il y a quelques passage amusant dans le film mais ça reste très mauvais.


    • #188555
      le 18/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ClemDVR :
      sur Case Départ :
      effectivement, pour ce ’négationnisme’ de la traite négrière, qui inverse le rôle majeur de Juifs, on trouve un producteur....inuit. Un Inuit, qui prépare une prochaine daube bien dans son époque : synopsis


  • #179858
    le 03/07/2012 par nicko
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci Alain pour tout et merci à ER........


  • #179859
    le 03/07/2012 par rp-ca
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    C’est beau ..

    Continuez Monsieur Soral. Toujours plus haut, toujours plus fort, toujours plus près de la vérité.

    Votre oralité, votre rhétorique et vos livres m’ont (ré)insufflé l’envie de lire, le désir d’écrire et la soif d’apprendre et de me cultiver véritablement.

    Vous êtes, je le pense, un des instigateurs (avec d’autres bien sûr, en France et ailleurs) d’une désintoxication culturelle, morale touchant à la conscience profonde d’un peuple écrasé par des élites et autres collabos que je n’ose même plus qualifier d’Hommes ..

    Je cherche aujourd’hui à élever mon niveau de conscience intellectuelle, grâce à Kontre Kulture notamment, car étant étudiant à l’université je suis en permanence confronté à cette idéologie bancale dominante servi par les professeurs. Par exemple en Anthropologie culturelle (!) on nous explique que Nietzsche bien compris se résume à "Dieu est mort", et que le point culminant de l’émancipation de l’Homme est le processus de sécularisation.

    Autre exemple, l’an dernier lorsqu’un de mes ’profs’ s’est lancé dans une explication vaseuse du pourquoi de l’exclusion de Céline du Panthéon Français, en approuvant bien entendu. Il a rapidement clôturé le débat lorsqu’un ami et moi même lui avons simplement demandé pourquoi Voltaire resterait au Panthéon ayant contribué allègrement à la traite négrière ? Sans parler de son oeuvre bien moins dense et subversive que Céline, selon moi.

    Il y a même eu cette année en cours une série de gifles échangées entre un Français "blanc" de confession catholique et une Française d’origine Tunisienne de confession musulmane. 2 étudiants dans la même classe que moi. Ce court échange musclé a eu lieu pendant un cours après publication sur facebook de messages "anti-français" pour l’une, et de paroles "anti-arabes" pour l’autre.

    Je n’ai même pas besoin de vous dire qui l’administration a défendu .. mais là n’est pas la question. Je vois le choc, le conflit de civilisations déjà arriver au sein des salles de cours. Je suis triste et très très pessimiste quant à la suite. Bref tout ça pour dire que la vie quotidienne en université, pour peu que l’on fasse l’effort d’aiguiser son regard, valide beaucoup de vos concepts. C’est un microcosme corrompu d’idéologie dominante abrutissante. Et les diplômes, en étant un peu malin, sont très simple à obtenir.
    Courage sur le chemin de la réconciliation, continuez à croire en vous et en la conscience du peuple, Chapeau bas.


  • #179863
    le 03/07/2012 par jean TIL
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Il me semble que Madonna rend hommage à Marine en l’honorant d’un Swastika blanc sénestrogyre symbole sacré d’éternité dans le bouddhisme et en le plaçant au milieu de son front, espace tout aussi symbolique réservé à l’œil de la sagesse. Hitler avait noirci "son" swastika dextrogyre en le gammant (cf la 3° lettre de l’alphabet grec en majuscule), lui donnant de ce fait une temporalité qu’il avait estimé à 1000 ans... Fallait pas massacrer cette croix en la retournant ! Donc, un swastika blanc au milieu d’un front (national blanc) est un signe de bon augure lorsqu’il est associé à un drapeau lui-même blanc en son centre. Si Madonna est réellement Kabbaliste, elle n’a pas pu faire faire ce montage par hasard ni par erreur.

     

    • #180116
      le 03/07/2012 par d’Jil
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      sVastika et non sWastika

      Orientées vers la gauche, il prend le nom de sauvastika (senestrogyre)

      Vers la droite, c’est le svastika (obligatoirement dextrogyre).
      Dire "Un svastika dextrogyre" est un pléonasme.

      La croix gammée "svastika noir incliné à 45", et n’a donc rien a voir avec ce que l’on voit sur la video de Mandonna, c’est exact.
      Ta dernière phrase est pleine de bon sens.


    • #180881
      le 04/07/2012 par jean TIL
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      "W" ou "V", les deux semblent acceptables pour ce qui reste une translitération du sanscrit. Je ne connaissais pas le sauvastika et suis donc désolé pour le pléonasme. Merci pour ces précisions.


  • #179870
    le 03/07/2012 par Feynman
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’ai vu The Dictator, et ce film est juste une merde absolue.

    Il n’y a aucune subversion, humour pipi caca à gerber tout du long, ce film n’est là que pour appuyer la vision occidentale "pays musulmans pays arriérés" qu’on nous vend depuis le 11 septembre...

    D’ailleurs gad elmaleh fait une apparition en tant que musulman du pays d’alladin, ça résume bien le niveau...

    Franchement n’allez pas payer pour ça...

    Une dernière chose : c’est comme pour les comiques pas drôles et les faux subversifs, ce film fait encore plus de mal car il donne à penser que se moquer d’un pays musulman est subversif, comme si il fallait du courage pour ça... Exactement comme quand Leb se moque des "nègres", le public rigole et personne ne se pose la question de savoir si ça va choquer.
    Les seuls rigoler dans la salle étaient des ados incultes qui ne comprenaient même pas un dixième des références et messages cachés du film.


  • #179881
    le 03/07/2012 par jean TIL
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Quel régal, tout y est... BHV (Bernard-Henri Voltaire), l’unique inique appelant permanent à la guerre au sein du Conseil d’Insécurité des nations démunies afin de trouver un scénario pour sa prochaine merde, Dieudo triomphant face à la paire "Dupeux-Lequeux" mandatée par la Crif et le philosémite Prasquier qui n’est même pas sémite, Madonna aux "Gogues oh my gode" avec les Fourest-Levy, Sacha Baron Cohen et la vulgarité aux sévices culturels du petit nombre, Tariq Ramadan qui, en vieillissant, devra changer de patronyme afin de faire moins jeûne, le futur crif d’Onfray qui va se faire rattraper par la pas-trouille lorsqu’ils sont en bande, le déshommage à Thierry Roland avec les larmes de croque Odile de Jean-Mimi (qui a réussi à chialer en direct sur toutes les chaînes du Paf) pour finir par une haie d’honneur à Messieurs Garaudy et Stevenson... Bravo Alain pour toutes ces mises au clair, au net et au point avec service de quenelles de premier choix à tous les étages. Vivement le mois prochain.


  • #179890
    le 03/07/2012 par JeanD
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    À propos de Sacha Baron Cohen et du fil conducteur de tous ses films, un excellent texte de Steve Sailer qui mériterait d’être traduit : Comedy That Never Forgets

    “Humor’s chief engine is hostility, and Jewish hostility has driven comedy forward for much of the last century.”


  • #179893
    le 03/07/2012 par LearningFish
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    C’est vrai qu’ils n’ont pas fait beaucoup de films sur les centaines de milliers de femmes et d’enfants tués et même en partie fondus(! !) dans leur sommeil à Dresde, Hamburg, Berlin... pendant la 2e guerre mondiale. Ils préfèrent nous ressortir au-delà du fétichisme pathologique Anne Frank...

    Excellentes analyses de Soral comme d’habitude.


  • #179915
    le 03/07/2012 par Blios
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    En ce qui concerne le drapeau de Hollande, ce n’est pas un drapeau mais plutôt une sorte de tenture, prise comme un drapeau, elle est bien le drapeau hollandais, mais comme une tenture, elle est bien aux couleurs de la France.
    Il faut pour cela la comparer au drapeau européen à coté, dont le cercle d’étoile se trouve tout en haut, ce qui montre que la longueur en est exagérée pour le faire tomber jusqu’au pied du mur.


  • #179923
    le 03/07/2012 par Akheloes
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour,

    Mr. Soral a compris Nietzsche, c’est suffisant pour moi. L’appel constant à une virilité intellectuelle, au courage et à l’honnêteté, l’apologie de la noblesse, des forts, des valeurs qui ont fait la civilisation avant l’avènement du Prêtre...

    Vos prônez l’esprit prophétique (celui même que Nietzsche démontrait à son époque) qui ressent le déclin du siècle et le montre du doigt.

    Et puis, et enfin, cela donne envie aux jeunes (comme moi) de puiser en eux même une volonté d’apprentissage, non seulement un apprentissage cognitif mais vivant (par l’expérience et le tâtonnement) et je me fixe comme ambition d’être, à votre âge, à la moitié de ce que vous êtes.

    Mais sinon : serez vous assez bon pour nous faire une liste de livres que vous recommanderez aux jeunes de lire ? Je sais que dans l’expérience personnelle les versants diffèrent et c’est tant mieux, mais il y aurait certainement des livres desquels on ne peut se passer (c’est difficile pour moi de chercher toujours les bonnes lectures puisque mon milieu vivant n’est pas très enthousiasmant...).

    Merci et prenez soin.

     

    • #180001
      le 03/07/2012 par dédé75
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      .
      Concernant Nietzsche je vous conseillerais les éditions "Le Livre de Poche (GLF)" pour les éclairantes, et sans blabla, préfaces et notes dans une optique historique de Marc Sautet. Il y en a trois : la généalogie..., Par-delà...et le gai savoir. La traduction de Henri Albert étant très bonne aussi.
      .
      Il ne faut pas oublier que le prêtre chez Nietzsche ce n’est pas seulement le juif (qu’il désigne parfois comme un peuple de prêtre) mais aussi et surtout le chrétien. Le christianisme étant pour lui, historiquement et moralement, dans le fond un judaïsme qui a réussi (déjà lui-même dévoyé par rapport à ses origines de peuple antique fort par les réécritures de la Bible).
      .


    • #180435
      le 03/07/2012 par Akheloes
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Salut,
      Je vous rejoins Dédé75, la volonté de puissance nietzschéenne abhorre le chrétien de base dont la vie est une vacuité couverte de prières. Mais il faut comprendre que Nietzsche n’étais pas athée au sens matérialiste, il classait les saints parmi les hommes les plus précieux de l’humanité. Donc les saints, non pas les prêtres. Car prêtre signifie : prise du pouvoir par moyens indirectes, donc dilution de la virilité d’un peuple en leur imposant des faiblards qui peuvent toutefois dominer par des fictions métaphysiques.

      Ce personnage du prêtre n’est pas propre aux juifs, les chrétiens et musulmans l’ont enfin de compte. La christianisme de Rome n’est enfin de compte qu’un judaïsme avec des tendances féminines. L’islam n’étant qu’un judaïsme virile (car guerrier). Nietzsche marque d’ailleurs l’islam comme une variante de judaïsme qui était tombé entre les mains d’hommes particulièrement viriles, l’islam exige donc des "hommes viriles", pour reprendre les mots du philosophe. Notons aussi que Nietzsche avait une admiration pour Mohammed en tant qu’homme pleinement "homme", et une admiration pour Jesus en tant que "saint" (ayant su renverser les valeurs des juifs, le marchand).

      Nietzsche, à vrai dire, était un vrai détecteur d’hommes viriles et de saints, le tout dans une analyse humaine, trop humaine...


    • #180497
      le 04/07/2012 par dédé75
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      .
      Ce que vous dites est bien compris aussi. Mais concernant Jésus, pour Nietzsche cela va beaucoup plus loin qu’un renversement des valeurs judaïques. En fait il pense même l’inverse ! Relisez juste le paragraphe VIII de la première dissertation de la généalogie. C’est surprenant et d’une grande subtilité comme souvent avec ce penseur.


    • #180792
      le 04/07/2012 par Akheloes
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Bonjour,
      Malheureusement je n’ai pas ce livre sur moi, mais sur wikisource je le trouve et j’aimerai savoir si c’est toujours le paragraphe 7 dont vous avez parlé.

      Le lien : http://fr.wikisource.org/wiki/La_G%...


  • #179924
    le 03/07/2012 par nateo30
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci à Alain Soral d’avoir parler de Coluche, et de son accident particulièrement étrange.
    (début de la vidéo5)


  • #179930
    le 03/07/2012 par Sorrende
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je rejoins ceux qui disent que Dailymotion pose trop de problèmes.

    Je n’arrive même pas à voir les vidéos, est il possible de les charger sur RUtube (à la LLP) ou même Youtube ? Je sais que Youtube censure bcp mais RUtube bcp moins et c’est bcp plus facile à lire pour nous qui n’arrivons pas à avoir Dailymotion.


  • #179931
    le 03/07/2012 par neoparadigme
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    petit complément sur la mentalité du baron sasha cohen mon frère.
    http://www.lexpress.fr/actualite/mo...
    Je sais qu’il existe un docu la dessus. (vue sur arte)
    La communauté organisée qui n’existe pas profite meme des roms


  • #179934

    Marion Le pen comme porte drapeau de la jeunesse francaise, une blonde aux yeux bleus francaise de souche, c’est la plus belle quenelle de l’année !
    Les vieux cons de l’assemblée doivent s’étouffer sur leurs bancs !
    Marion tu es la plus belle


  • #179939
    le 03/07/2012 par Snowleopard
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Soral n’arrive toujours pas à admettre que marine n’est pas du tout idiote mais joue tout simplement son rôle, on l’a vu dans la première partie sur l’affaire merah, au moment où tout le monde, même tf1 démontre des choses pas clair avec ce jeune, son voyage en Israël, la dcri, les témoignages montrant que le tueur ne lui ressemblait pas du tout, que fait marine ?

    Elle déverse des conneries sur le fondamentalisme musulmans, et ne parle donc pas du tout de la manipulation américaine qui sévit aux 4 coins du monde, en clair marine cire les pompe de la communauté dominante et du système tout entier en enfumant les français, seul les gens de mauvaise foi continueront à fermer les yeux et la suivre tête baissé.

    Le système est fermé comme Soral le dit, tellement fermé que le FN n’existe plus, ce partie sert tout juste de clown dans ce cirque démocratique.


  • #179940
    le 03/07/2012 par dédé75
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    .
    négationnisme/révisionnisme

    Je trouve qu’ A.S. en fait un peu trop lorsqu’il assène que sans la loi Gayssot le "mythe shoatique" aurait été "défoncé"...

    Les négationnistes ou révisionnistes ont publiés leurs travaux bien avant cette loi et ils ont été largement débattu (époque bénie) car pris au sérieux et commenté point par point par les autres historiens spécialisés de cette période en les réfutant (d’après ces derniers et que personnellement je trouve plutôt convaincants).

    Raison pour laquelle des historiens importants, dont de nombreux juifs par ailleurs (Vidal-Naquet, Milza, Nora, Winock par exemple) sont contre la loi Gayssot.
    .
    Je ne comprend pas au juste pourquoi cette loi stupide a été promulgué mais ce n’est certainement pas pour empêcher la vérité d’éclater ou pour protéger un mensonge.
    .

     

    • #180018
      le 03/07/2012 par Wary
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Salut dédé75

      Ce qu’il veut dire, je pense, c’est que le mythe ne tiendrais plus sans cette loi ... Même si les médias et les associations communautaires organisées, continueraient leurs abattages médiatiques contre quiconque s’attaquant au mythe, une tribune se serait ouverte et ils n’auraient probablement pas peu empêcher la propagation du savoir révisionniste. Internet nous le prouve bien.



      Les négationnistes ou révisionnistes ont publiés leurs travaux bien avant cette loi et ils ont été largement débattu



      La c’est toi qui en fait trop, il n’y a jamais eu de débat télévisé, ils ont donnés (Ivan Levaï) la parole une fois a Robert Faurisson sur la radio. et ça a durée 13 MINUTES !


    • #180124
      le 03/07/2012 par D. Kada
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Si la loi Gayssot, que tu qualifies de stupide, n’a été promulguée ni pour empêcher la vérité d’éclater ni pour protéger un mensonge selon tes dires, quelle est alors sa finalité Monsieur Dupont ou Dupond, dédé 75 fois con… ?

      Le Meilleur DK


    • #180129
      le 03/07/2012 par D. Kada
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Si la loi Gayssot, que tu qualifies de stupide, n’a été promulguée ni pour empêcher la vérité d’éclater ni pour protéger un mensonge selon tes dire, quelle est alors sa finalité Monsieur Dupont ou Dupond, dédé 75 fois con… ?

      Le Meilleur DK


    • #180443
      le 03/07/2012 par dédé75
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      .
      Demande à Gayssot, qui n’est ni juif ni sioniste. Ce communiste considère que le "négationnisme" est un discours antisémite déguisé de ses ennemis néo-fascistes. Raison pour laquelle l’article premier de cette loi rappel aussi la loi de 1972 relative à la lutte contre les discriminations et le racisme.

      De plus en tant que communiste héritier du "parti des 75.000 fusillés" par les nazis et autres miliciens, il ne veut pas laisser la parole à leurs défenseurs car ils les considèrent comme historiquement et moralement indéfendables.
      .


    • #180576
      le 04/07/2012 par farid
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      je ne sais pas pour les autres mais pour vidal naquet il ne peut y avoir débat avec " les négationnistes". il dit aussi que " il ne faut pas se demander comment téchniquement un tel meurtre a ete possible. il a ete possible téchniquement puisqu il a eu lieu" ! drole de démonstration ! il a dit aussi " il n y a pas, il ne peut y avoir de debat sur l’existance de chambre a gaz" cela denote t il qu il accepte le debat ? c vrait il etait contre cette loi mais il l a invoquer contre faurisson !!!


    • #180594
      le 04/07/2012 par Jayz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ Dédé75 : peux-tu préciser quand tu dis que cela a été largement débattu et que les thèses révisionnistes ont été réfutées facilement à chaque fois ? Ca nous intéresse !
      Autre chose : en parlant de négationnisme tu montres que tu n’as rien pigé, hors sujet...
      Enfin, pour ta culture tu devrais peut-être lire le livre de Garaudy, et lui aussi était non seulement communiste (comme Gayssot) mais résistant... Je crois pas que c’était un fan d’Hitler et du nazisme.

      Mais après tout chacun est libre de croire ce qu’il veut n’est-ce pas ? Ah merde, non pas tout à fait...


    • #180709
      le 04/07/2012 par dédé75
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      .
      Révisionniste si vous voulez je n’ai aucun intérêt dans cette histoire et ça ne change pas grand chose quant aux contenus des écrits.

      En lisant les uns et les autres je pense qu’il y a du vrai dans les deux. Avec des faux et des approximations des deux côtés, des exagérations et des arrangements aussi.

      Exemple avec Faurisson quand un témoignage le gêne : les récits de Hoos lui ont été arraché sous la torture et tout ce qu’il dit est pure invention ou lui a été dicté (comment peut on imaginer un tel récit ?), sans avancer la moindre preuve lui non plus de ce qu’il avance.

      Du côté de Hilberg, le soit disant spécialiste de "l’extermination" qui n’est pas historien de formation et qui n’a jamais mis les pieds dans l’un des "camps d’extermination" sauf une ou deux fois (!), on en trouve tout autant qui méritent bien d’être relevés comme le fait justement Faurisson.

      Qu’on ne se méprenne pas je n’ai rien contre Faurisson et les révisionnistes et leurs écrits méritent d’être connu librement.


    • #181320
      le 05/07/2012 par Janus
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ Dédé 75 :

      Ce que raconte Höss dans ses "aveux" n’est pas possible techniquement.


    • #182769
      le 07/07/2012 par roby forison
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      les gars ne vous fatiguez pas avec dédé75...vu ses reponses et ses arguments,je pense qu’il ne connait pas grand chose sur le revisionnisme.il fait partie des gens qui sont dans la croyance.dédé le rapport leuchter tu connais ?j’aimerai savoir ce que tu va repondre à ca...


  • #179948

    Quelle est cette musique en Hébreux qu’ER avait déjà utilisée quand Soral parlait de Juju Dray ?


  • #179958
    le 03/07/2012 par jorge
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je viens de voir pour la première fois cette fameuse image de Marine Lepen en image de fond de scène dans le concert de Madonna.
    Sans entrer dans les détails, le symbole sur son front est le svastika dextrogyre (tournant vers la droite). Il est par essence le symbole de l’illumination intérieure !

    Par ailleurs ici, le svastika est penché de 45°, comme pour la croix gammée (le svastika sénestrogyre , inversé). Mais Il tourne bien du côté droit, donc dans le sens de l’évolution ...

    Illustration parfaite de l’inversion des codes : “Le Diable est [bien] dans le détail. ”

     

    • #180046
      le 03/07/2012 par Samir
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      J’ai remarqué aussi qu’il était à l’envers ! ;)


    • #188093

      Alors après avoir revu la vidéo ce n’est pas un svastika dextrogyre mais levogyre, il tourne vers la gauche et non vers la droite (les branches supérieures vont vers la gauche). En plus d’être de mauvais goût, associer Marine LePen à Hitler en l’affublant d’une croix inversé relève d’une impressionnante stupidité, satanique, sur ce point nous sommes d’accord.


  • #179959
    le 03/07/2012 par zorro
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Si les Français sont antisémites, expliquez pourquoi les Français votent et élisent en grande partie des Politiciens Juifs ?


  • #179975
    le 03/07/2012 par antinazepointcom
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci infiniment pour ce travail de ré-information, pour cette vidéo ainsi que les nombreuses informations présentes sur le site.


  • #179976
    le 03/07/2012 par jojax
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Monsieur Soral,
    pour revenir à vos propos concernant le fait qu’il n’y ai pas vraiment de films, montrant un personnage juif de manière négative, j’ai peut être un exception pour vous. Je suis tombé par hasard il y’a quelques années, sur un film nommé : "The Believer" ==> http://www.imdb.com/title/tt0247199/
    Ce film se focalise sur l’histoire d’un jeune juif devenu leader d’un groupe néo nazi(pour ne pas en dévoiler trop...). Pour ma part je l’ai trouvé très intelligent,réfléchi, êxtremement bien joué, et sans l’aspect moralisateur d’un film comme "American History X" bien en deçà de ce dernier, selon moi.

     

    • #180197
      le 03/07/2012 par Enguerrand Dubh
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Danny Balint n’est pas la figure du juif telle que l’entend Soral. C’est un juif qui rejette sa communauté, alors que le stéréotype du juif négatif, c’est l’usurier à la Attali ou Shylock, et le fauteur de guerre à la BHL ou dans l’acte III de l’Eglise de Céline


    • #180239
      le 03/07/2012 par aznis
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      il y a aussi " american psycho " , c’est le film qui a entièrement inspirer luka magnotta ( le tueur du canada)
      , même la musique y est ( celle de la video du meurtre ), le personnage principale est un juif de wall street.


  • #179980
    le 03/07/2012 par petrus
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Pour faire écho à ce que dit Alain sur la majorité de malfaiteurs Franco-Israéliens, l’opinion selon laquelle le Juif est un escroc, était généralisée avant la Deuxième Guerre mondiale.

    Par exemple, voici ce qu’écrivait Hitler dans Mein Kampf, un livre historique qui permet d’entrevoir où étaient les vrais problèmes :
    http://www.angelfire.com/nb/ad_hitl...

    On trouve au chapitre 11, « Le peuple et la race », fin de page 324 et début de page 325 :
    « Car lorsque le sionisme cherche à faire croire au reste du monde que la conscience nationale des Juifs trouverait satisfaction dans la création d’un État palestinien, des Juifs dupent encore une fois les sots goïmes de la façon la plus patente. Ils n’ont pas du tout l’intention d’édifier en Palestine un État juif pour aller s’y fixer ; ils ont simplement en vue d’y établir l’organisation centrale de leur entreprise charlatanesque d’internationalisme universel ; elle serait ainsi douée de droits de souveraineté et soustraite à l’intervention des autres États ; elle serait un lieu d’asile pour tous les gredins démasqués et une école supérieure pour les futurs bateleurs. »

    Sur l’« entreprise charlatanesque d’internationalisme universel » dont parlait Hitler, Ben Gourion a lui-même dit explicitement lors d’une allocution publique, que le but de la création d’Israël était de faire de Jérusalem la capitale du monde.

    Ceux qui ne peuvent croire ce que dit Sheikh Imran Hosein sur Israël, qu’un aussi petit pays ne peut avoir la capacité de dominer la Terre entière, ne voient pas qu’il s’agit de le faire « Par la tromperie », selon la devise du Mossad. C’est-à-dire, en soudoyant les dirigeants, comme cela se pratique déjà depuis des lustres, et aussi en décimant les populations. Pour ce faire, pas besoin de guerre. Il suffit de vacciner les gens avec des poisons chimiques qui les tuent lentement et les rendent stériles, et aussi de les affamer en détruisant les cultures vivrières traditionnelles pour les remplacer par des OGM nocifs (Monsanto est une compagnie juive qui s’est distinguée à l’origine par la pratique de l’esclavage).

    Toute personne réveillée aura remarqué que ces plans démoniaques sont déjà en cours d’exécution.


  • #179992
    le 03/07/2012 par temet nosce
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain SORAL ,n’allez pas voir the DICTATOR vous allez gaspillez votre argent pour rien ,non seulement j’ai rit qu’une seule fois mais en plus ce film est la pire des propagandes que j’ai jamais vu !!
    Je suis fière de n’avoir dépenser aucun euro dans ce film ,procurez le vous autrement mais surtout ne donnez pas d’argent à ce traître de Cohen ,oui pour moi c’est un traitre d’Israel ,sachez qu’il reste malgré tout des résistants juifs qui manifestent et dont on ne parle jamais .


  • #179995
    le 03/07/2012 par Julio
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Très grand travail de Soral une fois de plus. A noter que la video nº1 de ce mois-ci dépasse déjà les 40,000 visionnages, et que la vidéo "officielle" E&R la plus vue sur Dailymotion dépasse les 100,000 vues.

    Plusieurs vidéos "sauvages" sur youtube, c-à-d coupées ou montées, dépassent déjà les 300,000 vues.

    Pourquoi ne pas mettre, disons après 1 ou 2 semaines de délais (pour laisser la primauté des vidéos à dailymotion) une copie des vidéos sur youtube ? Ca pourrait permettre de toucher une plus large audience qui navigue sur youtube.


  • #179996
    le 03/07/2012 par Macnaire
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    "Jérusalem dans le coran" existe déjà sous format PDF, donc pourquoi donc M. Soral parlez vous d’une traduction pour le mettre sous forme papier ?

     

    • #180048
      le 03/07/2012 par temet nosce
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      1.Parce que la version pdf est une traduction amateur(attention je ne dénigres pas )
      2.A moins d’avoir une tablet ,lire sur l’écran non merci ,rien de mieux qu’un livre à l’ancienne ^^


  • #179997
    le 03/07/2012 par Julio
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    PS : A quand une traduction de Comprendre L’Empire en espagnol, grec, portugais, italien ?

     

    • #180165
      le 03/07/2012 par Jayz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Et en Anglais, est-ce qu’elle existe ? Je crois qu’il y a un paquet d’américains qui aimeraient le livre ?

      Au fait, la photo d’Imran Hosein avec le bouquin à la main c’est une vraie ? J’ai trouvé ça marrant mais je suis pas sûr que ce grand monsieur lise le français. J’aimerai bien qu’on m’éclaire là dessus...


    • #180279
      le 03/07/2012 par mass
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      en arabe ou en berbères ???


  • #180033
    le 03/07/2012 par Lau974
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour et bravo pour cette vidéo géniale !
    Comme d’habitude, très drôle, très juste...

    Sauf à un moment quand AS dit qu’’’il n’y a JAMAIS de personnage de juif négatif au cinéma’’… déclaration à relativiser car il y en a !
    Peut être faudrait-il dire que les personnages de juifs négatifs au cinéma ne sont représentés que par 1% de la production hollywoodienne.

    En effet, par exemple, il me vient en mémoire un film grand public sorti en 2011, DRIVE, un film américain d’ailleurs, où l’acteur Ron Perlman joue le personnage de Nino, le mafieux juif, un personnage si je me souviens bien assez détestable et insupportable dans son rôle.
    J’en avais été assez surpris moi-même. Comment ce personnage avait-il pu passer à travers le tamis des grilles de lectures impériales ?

    Mais ma surprise a vite trouvé une réponse…
    Ces rôles sont évidemment noyés dans l’océan de propagande que l’on connait… et sont des dissonances tellement rares, il est vrai, qu’ il a semblé à une américaine que ce soit une raison suffisante pour porter plainte contre le film, en déclarant de toute bonne foi que DRIVE "est un film qui, en substance, se nourrit d’un racisme déshumanisant, diffamant, gratuit et extrême envers les personnes de confession juive"...

     

    • #183091
      le 08/07/2012 par Hezbo
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Le role de sean penn dans l’impasse aussi avec al pacino , joue le role de son avocat juif cocainé particulièrement detestable, mafieu, violent ect..
      Mais bon c’est vrai que ca doit etre assez rare, on trouvera toujours des exceptions on va dire.


  • #180036
    le 03/07/2012 par Simone Choule
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour Mr Soral

    En effet la figure du juif pas très fréquentable est très rare au Cinéma depuis 1945. Néanmoins, de temps en temps et sans verser dans la généralisation, cet archétype surgit dans de grands films :

    - "Il était une Fois en Amérique" raconte comment des Gangsters Juifs se reconvertissent dans la Politique par la manipulation de Syndicats de Travailleurs. Sergio Leone était entre autres un immense admirateur de Céline, dont il considérait le "Voyage au Bout de la nuit" comme un livre fondamental.
    - "Drive" contient une figure de Truand abominable interprété par Ron Perlman, juif complexé de ne pas être assez accepté dans la communauté italienne, mauvais manipulateur qui tombe devant un As du volant qui contrecarre ses plans.
    - "L’Impasse" de Brian De Palma dont l’avocat interprété par Sean Penn est un escroc qui manipule de manière triangulaire Al Pacino.
    - "Les Patriotes" d’Eric Rochant montre des professionnels de la manipulation du Mossad menteurs peu reluisants.
    - "Munich" de Spielberg, à travers le personnage du Mossad interprété par Geoffrey Rush montre un Talmudo-Sioniste haineux et irrrécupérable, qui fait fuir de héros de cette organisation à la fin de l’histoire.
    - "Le Pianiste" de Polanski montre un juif qui tapine pour les Nazis en aidant à l’embarquement des familles dans les trains.
    - "Le Bal des Vampires" de Polanski montre un père juif/yiddish libidineux et menteur.
    - "Casino" de Scorsese, à travers le personnage de Sam Roshtein montre un personnage assez vulgaire de dominateur par l’argent.
    - "Inglorious Basterds" montre un bande de Juifs haineux et vengeurs mais complètement "bras cassés" dans leur plan à exécuter (les nazis les devancent à chaque fois). Tarantino fut effrayé lorsqu’il montra le film en Israël lorsque la salle applaudit la scène ou Mélanie Laurent proclame le jour de la "Vengeance Juive" dans l’écran de Cinéma.
    - et pour finir un peu de Théâtre avec la Pièce de Fassbinder "les Ordures, la ville et la mort" ou se meut un personnage de Juif riche débectable.

    Bonne Journée à tous.

     

    • #180175
      le 03/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      et j’oubliais "Danny Balint" avec le même Ryan Gosling de "Drive" qui raconte l’histoire vraie d’un juif qui devient neo-nazi.


    • #180184
      le 03/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      - le personnage de Fagin le juif dans "Oliver Twist" de Polanski est très négatif (tout en étant complexe)
      Reste à savoir si ces deux films sont sorti de l’Hollywoodisme.
      - "The Big Lebowski" contient un espèce de fanatique sioniste empli d’une bêtise rare interprété par le pachydermique John Goodman tout à fait trucculent.
      - "Miller’s Crossing" des Coen contient le personnage de Bernie Bernbaum (John Turturro) escroc juif patenté qui tente de manipuler tout le monde dans cette réinterprétation libre du roman de Dashiell Hammett "La Moisson Rouge".


  • #180041
    le 03/07/2012 par alibabba
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain quand tu t,exprime tu es celui que je suis car tu es comme un grand frere que l,on ecoute et que l,on admire car tes idees sont les miennes tu dis ce que je ressens et je suis tout le temp en admiration.Les mots que tu utilises sont ceux qui expliquent avec percutions et le sont toujour avec la plus grande objectivite ,Salutation fraternel.


  • #180047
    le 03/07/2012 par france
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    The dictator est une caricature tellement énorme que c’est en fait une caricature de caricature
    (comme inglorious bastards) et ne fait pas du tout l’apologie du "système"
    j’ai eu la possibilité de le voir à sa sortie aux USA en version originale
    Je ne sais pas ce que cela donnera après traduction en français
    C’est tout sauf du politiquement correct et de la pensée unique main stream
    C’est iconoclaste et hilarant si on a un lecture à plusieurs degrés
    D’ailleurs SBC, a eu plusieurs procès à cause de ses précédents films Borat, Bruno et Ali G
    eux aussi très provocateurs..
    D’une manière générale, il est imprudent de critiquer un film qu’on a pas vu (ou pas compris)
    et un homme qu’on ne connait pas


  • #180049
    le 03/07/2012 par madani
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Comme d’hab Soral ferme des gueules, il y aura toujours des cons pour l’ouvrir sans savoir... A croire qu’ils le font volontairement.
    On peut toujours critiquer Soral sur tel ou tel truc, personne n’est parfait, mais au moins il éveil la curiosité des esprits. Et même si on est totalement à l’opposé de sa pensé il nous incite à nous renseigner. Et à constater qu’il devrait être écouter (et compris) par le plus grand nombre des français.
    Bravo et merci pour ce site extraordinairement bien fourni


  • #180050
    le 03/07/2012 par maxwel
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci à Soral pour tout le travail qu´il fait.
    Je ne suis pas un erudit du coran mais je crois que defendre l Islam comme il le fait est source de paradis dans le Coran Sublime ( Sourate 36 verset 20 á 27).
    Que dieu te donne plus de connaissance et lumière.


  • #180051
    le 03/07/2012 par Sébastien
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Concernant le film the dictator :

    Je n’étais pas mort de rire a chaque instant en regardant the dictator, cependant j’ai trouvé que même s’il caricaturait de manière grossière le dictateur ( il fait surtout référence a kadhafi)
    Il se moque également de la société américaine et de la démocratie. Prenez le personnage de zoé : elle tiens une boutique bio, elle est anti raciste, féministe, elle emploi un immigré africain, une handicapé etc. Je pense que c’est une façon de caricaturer, surtout quand elle dit : " je suis tellement antiraciste que je ne suis pas sorti avec un blanc depuis la fac)
    Ou alors je n’ai rien compris..

    Le message du film en gros : la démocratie c’est le meilleur système mais il n’est pas parfait.
    Elle fait croire aux gens qu’ils sont libre mais en faites c’est une dictature caché blablabla

    Après le film n’est pas drôle drôle mais je n’ai pas trouver que c’était non plus un film avec un véritable but a caractère politique.


  • #180060
    le 03/07/2012 par Qwerty
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain,

    Tu mentionnes souvent la possibilité d’une fin brutale et prématurée.

    Mais as-tu pensé à une "assurance accident" ?

    Je m’explique : une (ou plusieurs) énorme(s) quenelle(s) qui seraient révélées si tu devais disparaître prématurément..., des quenelles que tu ne peux te permettre de lancer de ton vivant, mais dont la divulgation à des dizaines de milliers de Français ferait tant de mal au système qu’il aurait tout intérêt à ce que tu restes vivant et en bonne santé....

     

  • #180063
    le 03/07/2012 par Christohe
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci infiniment Mr Soral de nous éclairer par vos interventions mensuel malgré les risques impliqués, il est aisé de voir l’inquiétude qui vous accompagnes mais fort de votre dignité vous continuez encore d’élever le niveau de veritée.Vos paroles et actes raisonnes déjà à travers l’espace et le temps, alors visons sur la longueur et surtout prenez et prenons nous aussi, soin de vous et de ces résistants catalyseur des valeurs Divine.


  • #180064

    Je peux également proposer un film avec un personnage juif négatif, ça s’intitule "Un taxi mauve" d’Yves Boisset.

     

    • #180169
      le 03/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      D’ailleurs c’est l’adaptation du livre de Michel Déon, ancien secrétaire particulier de Charles Maurras, par Yves Boisset, qui réalisa un peu avant "Dupont Lajoie" mais surtout "La Femme Flic" avec Miou-Miou, un des rares films traitant des réseaux Pedo-Criminels (et d’après une Histoire Vraie).
      Les Films traitant de ce sujet sont :
      - "Salo ou les 120 journées de Sodome" de Pasolini
      - "La Mémoire du Tueur" d’Erik Van Looy
      - "Les Ballets Ecarlates" de Jean Pierre Mocky
      et "Twin Peaks Fire walks with me" de David Lynch.


  • #180065
    le 03/07/2012 par Christohe
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci infiniment Mr Soral de nous éclairer par vos interventions mensuel malgré les risques impliqués, il est aisé de voir l’inquiétude qui vous accompagnes mais fort de votre dignité vous continuez encore d’élever le niveau de veritée.Vos paroles et actes raisonnes déjà à travers l’espace et le temps, alors visons sur la longueur et surtout prenez et prenons nous aussi, soin de vous et de ces résistants catalyseur des valeurs Divine.


  • #180083
    le 03/07/2012 par RienvuRienentendu
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Quelle densité, authenticité, honnêteté, à chacunes de vos vidéos mensuelles, c’est impressionnant ! Chapeau bas.

    Pour ma part je voudrais vous remercier pour le bel hommage au boxeur cubain, et surtout pour les quelques mots brefs sur Cuba post-Batista. J’ai eu la chance de me rendre dans ce beau pays et cela a changé ma perception du monde, ni plus ni moins, sans idéaliser quoi que ce soit (j’ai passé l’âge). Le parcours ne Stevenson ne m’étonne pas du tout, même si j’avais le sourire aux lèvres.

    Le sujet cubain est un des sujets les plus délicats à développer en société. Si vous voulez vous marrer essayez vous à cet exercice auprès de votre entourage, mauvaise foi et haine spontanée garanties ! C’est un sujet inépuisable, tant il dépasse toutes les limites de nos sociétés individualistes, matérialistes, sans morale.
    Pour ce qui est des quenelles envers l’Empire, le recordman du monde officiel GuinessBook du nombre d’attentat contre sa personne (Fidel Castro) se pose là.

    Salutations Kamarade Soral.


  • #180085
    le 03/07/2012 par shoananas
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Pourquoi "peut être au mois prochain" ????


  • #180110
    le 03/07/2012 par omar
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    sur sascha baron cohen, on peut rajouter qu’il avait déja fait polémique avec son personnage de borat, khazak incestueux couchant avec sa soeur, antisemite primaire qui vient d’un village d’arriérés consanguins qui pensent que les juifs sont pondus par un genre de monstre visqueux si je me rapelle bien.. les khazaks n’avaient pas apréciés.


  • #180111
    le 03/07/2012 par Johann
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Dans les clichés au cinéma Alain Soral oublie quand meme un énorme exemple, celui de Bienvenue chez les ch’tis


  • #180120
    le 03/07/2012 par Emirufio
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’ai une question :

    L’analyse d’Alain Soral sur le juif antisionniste a t’elle changé ?

    Je comprend trés bien sa position défendue à la fin de la partie 6, et je suis en phase avec ca.

    Pourtant, je suis retombé par hasard sur l’entretien du mois de mai 2011, lorsqu’il finit sa critique des antisionnistes belges. Environ à 13 min 45 sec, Il continue en prétendant que le judaïsme à tout à voir avec le sionnisme, jusque là ok, mais ensuite il prétend que le juif qui n’est pas sionniste trahit le judaïsme... un juif pratiquant est nécessairement amené au sionnisme et qu’il à raison de l’être... que les juifs antisionnistes sont à peine 1% et qu’ils sont considérés comme atypique, voir considérés comme des traitres à leur communauté...

    Dans la partie 6 ici, il semble défendre le juif qui est en désaccord avec le sionnisme, car le sionnisme actuel serait une escroquerie provenant de l’argent des Rothschild... tentant de prendre la place de Dieu lui-même pour accomplir le projet biblique... (en gros).
    Et vu comme ca, il semble évident ou du moins non reprochable qu’un bon juif ne soit pas sionniste, et voir même qu’un juif sionniste serait un traitre au judaïsme originel.
    Ainsi, le mail qu’il a reçu d’un juif et qu’il nous lit nous confirme bien que tous les juifs ne sont pas dans le délire d’Adin Steinsaltz ou du rabin Bernheim et de Rothschild, et que ces derniers ne représentent nullement leur communauté.

    PS : quelqu’un peut-il me dire rapidement la différence entre un juif orthodoxe et un juif tout court.

    Merci

     

    • #180218
      le 03/07/2012 par Le Chaton
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Mon opinion est que pour les juifs non-croyants ", l’Ancien Testament ne décrit pas des èvenements réels comme le pensent les juifs croyants mais est l’expression du "génie juif" comme la mythologie greco-romaine est l’expression du "génie greco-romaine"
      On peut aussi comparer cela au créateur chrétien du parti socialo-nationaliste arabe Baas, Michel Aflak qui pensait que le Coran était l’expression du "génie arabe"


  • #180128
    le 03/07/2012 par Pedro
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    La quenelle dans la 5eme vidéo ( à la toute fin ) est énorme ; une épaulée sans aucun doute.

     

  • #180134
    le 03/07/2012 par FaridDominique
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Encore une fois bravo, chapeau bas et merci Alain Soral. Très sincèrement.


  • #180135

    Rav Ron Chaya qualifié de très bon, très grand et sympathique ? N’ai-je pas été en mesure de cerner l’ironie ou bien... ? Fut un temps où je m’étais infligé le supplice de regarder certaines de ses vidéos et à mon sens, il n’a rien de bon, de grand, ni même de sympathique. Après, nous n’avons peut-être pas la même définition de ces termes...

    A 32:27 de la cinquième vidéo, lorsque le "grand" rabby parle du fait que lors de ses conférences, il n’y ait que 5% des "juifs" présents (probablement 5% de 100%) dont la famille vit depuis plus de 50 ans dans son lieu de résidence actuel, regardez bien son petit signe de la main droite... Comprenne qui pourra...

    Bref, nous en avons l’habitude, c’est un excellent entretien ! Un saut dans l’obscurantisme, le symbolisme et les civilisations des temps jadis pourraient s’avérer être intéressant à la compréhension des agissements de nos amis haineux, jaloux jusqu’au plus profond de leur être, usurpateurs et pervertisseurs d’identités, ainsi que de mœurs, dont l’abjection et les vices traversent les âges... Cependant, il va de soi qu’il n’est point évident d’aborder ces différents domaines et surtout de les exposer à celles et ceux n’y étant pas familiers... Peut-être un risque à prendre pour forcer l’Eveil avant qu’il ne soit trop tard ?

    Bravo et que les astres vous guident, tous...

     

    • #180219
      le 03/07/2012 par Markollivier
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      RRC est très bon en ce sens qu’il est très honnête, comme un pédophile qui s’assumerait par exemple. Sur le fond, il prêche évidemment tout l’inverse d’AS


  • #180146
    le 03/07/2012 par Victor Pierre
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’aimerais bien que Soral se frotte à des penseurs sérieux... ça me met mal à l’aise de le voir revenir toujours aux mêmes adversaires... BHL, Ramadan, Ardisson, Onfray, Elisabeth Lévy... des personnalités plus médiatiques que fécondes du point de vue de la pensée... en fait des médiocres d’une médiocrité vertigineuse... Il y a une actualité de la pensée qui est bien plus passionnante à suivre, avec l’anthropologue René Girard (qui a véritablement enterré le freudisme) et l’historien Schlomo Sand. René Girard, le plus grand penseur contemporain, un Français, dans son domaine propre, et aussi Francis Coppola (Tetro) ainsi que James Gray (Two Lovers) dans le cinéma, nous ont fait entrer dans l’ère post-freudienne... c’est beaucoup plus plus intéressant que la vie privée d’Onfray.

    Amitiés


  • #180153
    le 03/07/2012 par PoPoV
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    looool on les aime les queunelles traditionelles aux bhls et berneims

    PS : jvien de comencer a lire la bible : qqun a une idée sur la coincidence entre le fait que le moyen orient soit la terre sacrée depuis plus de 2000 ans et le fait que ce soit la terre la plus riche en ressources naturelles decouvertes beaucoup plus tard, il y a ptetre 300 ans ?

     

    • #180390
      le 03/07/2012 par Julien de Mars
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Camarade, je te conseil (après avoir lu la sainte bible) un discours du sheikh imran hosein sur la "montagne d’or" que la rivière Euphrate va laisser apparaitre à la fin des temps (= le "beaucoup plus tard" dont tu parle). Ceci pourrai peut être te servir de début de réponse dans ton questionnement si tu creuse dans ce sens. Tout ceci fait parti de la sagesse divine...


  • #180157
    le 03/07/2012 par dondontruck
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Honnêtement, j’aurais jamais pu imaginer être excité chaque mois comme une pucelle à l’idée de regarder un mec parler pendant des heures...Alain Soral, le mec qui te redonne espoir en la vie, en la science, en la lecture et en la culture générale...

    Longue vie à Alain, longue vie à E&R...Que dieu nous protège.


  • #180158
    le 03/07/2012 par MrVeeshan
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour

    Ce n’est que du détail mais au cinéma , on peut retrouver des "mauvais Juifs" dans :
    - Il était une fois l’Amérique ( Sergio Leone )
    - Le Grand Pardon ( Alexandre Arcady )

    C’est peu , mais ca ressemble un peu au Parrain dans l’esprit ...

     

    • #180282
      le 03/07/2012 par feuf82
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Exact, et je rajouterais l’excellente série "Boardwalk Empire" (réalisée par Scorcese), qui montre des gangs de truands Juifs pendant la prohibition. Et ils n’ont rien à envier aux Italiens, Irlandais et Américains de l’époque.

      D’ailleurs j’avais été plutôt surpris.


    • #180350
      le 03/07/2012 par patrick W
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Pour Il était une fois en Amérique de Leone, les gangsters sont en effet juifs mais ils ne sont jamais montrer comme juifs (on le sait uniquement par le nom de famille, jamais de scène en synagogue, kippa ou autre chose).

      C’est vrai qu’on voit des "mauvais juifs" dans ce film, mais ce n’est pas une caricature des juifs à proprement parlé.


    • #180429
      le 03/07/2012 par hadewijch
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Miller’s Crossing des frères Coen, Casino de Scorsese, la vie de Brian des Monty Python, les films sur la mafia "russe" genre Little Odessa,... Non il existe des films non pleurnichards où les personnages juifs ne sont pas exempt de défaut. Après bon l’image de la catho-crapule italienne ou irlandaise on peut se demander si ces images "romantiques" sont perçue négativement par les gens auxquels ces films sont destinés


  • #180161
    le 03/07/2012 par c-Mick23R
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci à Alain Soral et à E&R pour cet excellent entretien du mois de juin, effectivement les vidéos de ce mois ci c’est du lourd, pas seulement dans le sens figuré mais dans le sens propre, près de 2 gigas la vidéo, alors j’ai fait une version audio mp3 pour ceux qui la recherchent.

    http://cmick23r.wordpress.com/2012/...

    Au bas de la page, cliquez sur le lien vert.

     

  • #180166
    le 03/07/2012 par Pasha
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Suite à la partie de votre entretien sur la violence et à la dernière sur le judaïsme ; vous pourriez évoquer Joseph Kessel ? Lui qui a si bien magnifié la fraternité mâle, ami du Père Teilhard de Chardin et de Henry de Montfred ; mais, lui aussi, détenteur du passeport numéro un de l’état d’Israël.


  • #180171
    le 03/07/2012 par Insoumis37
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Oui juste une anecdote ici :

    J’ai demandé à ma mère ( 84 ans) ,comment elle trouvait E&R et en particuliers les entretiens mensuels de Soral..

    elle m’ répondu : j’aime bien la rubrique du mois, et la seconde de Nab..

    J’ai répliqué à ma mère "mais il n ’y a pas de "seconde Nab" sur ce site.

    Elle me dit SI ! .. CE CON DE NAB ! .. pas la seconde !

    vérique, j’espere que ce site le publiera comme une sorte d’hommage...

     

  • #180176
    le 03/07/2012 par Jonko
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Très bon entretien une fois de plus Alain.

    J’aurais une question à poser qui sauf mégarde de ma part n’a pas été totalement abordée ces derniers mois :

    La question des Roms en France : politique migratoire, sol Français ou Européen, opposition au nomadisme historique et de classe (Attali-Ramadan), tenants et aboutissants politiques et médiatiques...Une pièce essentielle du mondialisme ?

    Bon courage et bonne continuation à vous.


  • #180180
    le 03/07/2012 par Hervé
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Femme des années 80
    mais femme jusqu’au bout des seins
    ayant réussi l’amalgame
    de l’autorité et du charme

    Hervé


  • #180182
    le 03/07/2012 par pépé
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Un "juif négatif" dans le cinéma américain : l’avocat David Kleinfeld dans le film Carlito’s Way ("L’Impasse" en français)

    http://www.youtube.com/watch?v=0yeh...

     

    • #180207
      le 03/07/2012 par grokick
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      il était une fois en amérique , si je ne me trompe pas..


    • #180236
      le 03/07/2012 par bristol
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      ce film est un chef d’oeuvre


    • #180305
      le 03/07/2012 par oscar
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      dans le parrain 2, mais je ne me souviens plus de son nom.


    • #180352
      le 03/07/2012 par dédé75
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      .
      Y’en a plein aussi dans Moïse avec Charlton Heston. Y’en a même qui dansent autour du veau d’or...

      ça va je plaisante :)
      .


    • #180545
      le 04/07/2012 par awaks51
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      j’ai egalement vu ce film...

      l’avocat n’a pas un role de mechant au sens propre..

      il est meme le gentil petit intello (avocat du diable mais pas foncierement mechant) qui de par ses fréquentations, son ignorance du milieux, sa naiveté, et son manquement aux valeurs "mafieuse" en deviendra victime et sera liquider ayant pris conscience de ses erreurs bien trop tardivement....
      il ferait presque pitié a la fin... presque.


    • #180629
      le 04/07/2012 par labilbe
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Dans le Parrain 2 il y a le personnage d’Hyman Roth interprété par Lee Strasberg qui est un des plus grands si ce n’est le plus grand manipulateur dont Michael Corleone arrive à se débarasser car Israël lui refuse l’entrée au pays.

      Autre film, Casino dans lequel Robert De Niro joue le rôle de Sam ’Ace’ Rothstein.


  • #180186
    le 03/07/2012 par Alicia
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je voudrais remercier et encourager les personnes qui font les vidéos, car les montages sont très bien faits, le style des vidéos (musiques, recoupements, etc) sied parfaitement à AS, et le tout avec, certainement, peu de moyens,...bravo !

     

  • #180196
    le 03/07/2012 par Jordan
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain produit de la matière, la modèle et la roule à la main tel un chef étoilé en quête du fuselage parfait, l’enrobe d’un logos lubrifié et la distribue en un "ceci est mon corps..." asséné. Longue vie à toi, ô maître quenellier !


  • #180200
    le 03/07/2012 par H.M.
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    La vache ! Il faut bloquer un après-midi complet maintenant...
    82 000 visionnages en 3 jours pour l’entretien mensuel de AS d’un côté, TF1 qui va mal de l’autre : il y a de l’espoir !


  • #180206
    le 03/07/2012 par Fred
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Thierry Roland un vrai beauf ??
    Même pas !

    Il est né d’un père français juif et d’une mère russe, née à Saint-Pétersbourg.
    Et c’est Drucker qui le dit !

    Finissons pas cette magnifique citation : « Un Bulgare sera toujours plus con qu’un Israélien »

    Amicalement.


  • #180221
    le 03/07/2012 par Gigi
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Excellent, Soral !

    Au mois prochain, oui ! Longue vie, Soral !

    Gilles


  • #180224
    le 03/07/2012 par Zoku
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Faudra nous prévenir s’il y a un procès à Toulouse, on viendra glisser une petite quenelle de 31 !


  • #180234
    le 03/07/2012 par bristol
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    vous auriez du montrer aussi une scene de CASE DEPART pour etayer votre argumentation sur la non representation du juif negatif. La seule personne qui aide et qui considere les noirs comme humain est le personnage d’un juif commercant....


  • #180252
    le 03/07/2012 par Marcus 9
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Quenelle "Faurissonne" à la fin de la 5é vidéos. Génial...

    Alain t’es le meilleur, les critiques n’ont soit pas le cerveau pour te comprendre soit sont des émasculés (c’est à la mode en ce moment).

    Merci E&R !!


  • #180263
    le 03/07/2012 par cedric
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    dans le film LORD OF WAR nicolas cage incarne une personne qui se fait passer pour un juif pour etre bien vu dans les affaires de ventes d’armes !!!

     

    • #180331
      le 03/07/2012 par Monge
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Euh non il est juif il me semble dans le film. C’est un juif ukrainien qui a emigré dans le bronx


    • #180988
      le 04/07/2012 par cedric
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      tu fais erreur l’ami, ses parents se font bien passer pour juifs et dans le film il dit qu’a l’époque s’etait bien pour les affaires,
      citations wikipedia : Orlov (Nicolas Cage) et son frère Vitali (Jared Leto) sont nés dans l’Ukraine soviétique durant la Guerre froide ; leurs parents émigrent à cette époque aux États-Unis en se faisant passer pour des juifs persécutés


  • #180264
    le 03/07/2012 par Daguesseau
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    A.S. nous dit que le cinéma ne renvoie qu’une image positive des Juifs. C’est vrai.
    Il existe néanmoins une série, d’une grande qualité, qui n’épargne pas les Juifs : Boardwalk Empire, créée par Martin Scorsese et Terence Winter.

    La série traite des milieux mafieux américains durant la Prohibition, notamment de la Yiddish Connection et de ses membres principaux — réels — : Arnold Rothstein et Meyer Lansky. On y voit aussi un criminel — fictif —, accessoirement boucher casher, Manny Horvitz, d’une cruauté sans limite envers les goyim.

    Apparemment, pas d’attaque en antisémitisme, mais tout de même, quand on tape « Boardwalk Empire ant... », Google suggère « Boardwalk Empire anti-semitic »...


  • #180273
    le 03/07/2012 par Freeze
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Le plus bel entretien d’ Alain, tout simplement magique !

    Des quenelles par super-tanker tout en étant inattaquable sur le fond

    C’ est beau...


  • #180275
    le 03/07/2012 par feuf82
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Ahahaah il m’a tué avec le coup de la vitre de la chambre a gaz, excellente performance d’acteur !! De l’ironie digne d’un Dieudonné ;-)

     

    • #180601
      le 04/07/2012 par Jayz
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      J’ai bien aimé aussi sur Madonna : demi-boudin transgénique.

      Alain, on va vouloir un sketch avec Dieudo un de ces jours si tu continues comme ça !


  • #180288
    le 03/07/2012 par Etienne
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    A [tout] petit niveau, les juifs sont critiqués "légèrement" dans de nombreux films de Scorsese ("Les Affranchis", "Casino" etc.) ou dans "Il était une fois en Amérique" de Sergio Leone par exemple ou le héros juif passe de voyou enfant à grand gangster adulte.


  • #180290
    le 03/07/2012 par yannick
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Très intéressant comme d’habitude.

    Par contre, concernant "The Dictator" j’aurais préféré une critique de Monsieur SORAL...après qu’il ait vu le film en entier et non pas sur la base d’une simple bande annonce.

    Lequel film n’a pas grand intérêt, c’est très lourdingue, poussif et globalement pas drôle pour un film supposé comique, mais contrairement à un commentaire que j’ai pu lire ici, COHEN critique "l’empire" - à un moindre niveau mais quand même - (lors d’une conférence, le dictateur remet en cause le modèle démocratique que les américains tentent d’exporter à tout prix, et on peut également noter le personnage incarnant le bras droit du dictateur , et qui cherche à renverser celui-ci, non pas pour libérer le peuple du joug du tyran, mais pour s’enrichir en exploitant le pétrole au profit des gentils yankee libérateurs.


  • #180293
    le 03/07/2012 par Le Krueger
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Salut Alain,

    Afin de rétablir la balance de mon 1er commentaire, j’ai trouvé les parties 4 5 et 6 excellentes, rien à redire. Mes respects et chapeau bas encore une fois ! J’aurais aimé un ptit commentaire sur le mariage gay, mais tu l’as fait de façon indirecte avec le néo sodomite Joey Starr. D’ailleurs cette affaire Joey Starr jouant les gays me rappelle le parcours d’un très bon comique noir américain nommé Dave Chapelle, qui a été mis au placard façon Dieudo suite à son refus de tourner une scène où il devait jouer le rôle d’un travlo, il a alors planté le tournage du film et la prod appartenant vraisemblablement à la communauté organisée (Hollywood, you know...). Il a alors dénoncé dans l’émission d’Oprah Winfrey (la célèbre présentatrice noire américaine en extase devant la communauté dominante, d’où sa réussite) le fait que les noirs, s’il voulaient devenir stars, devaient passer par cette sorte de rituel d’humiliation. Louis Farrakhan en parle également très bien dans une vidéo trouvable sur dailymotion ou youtube. Toujours sur ce même sujet, en me baladant dans le 20eme arrondissement de Paris aujourd’hui, je tombe sur une affiche d’un spectacle dit comique où l’on voit 2 jeunes gars, 1 type "de souche" et un type "maghrebin", intitulée : Les lascars gays. Mise en scène et prod de la communauté organisée (voir le lien), les frontières passent et les procédés restent...

    http://www.leslascarsgays.fr/images...

    A+


  • #180317
    le 03/07/2012 par falbala-arverne
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’explose rire à la vidéo BHL disant que la Chine et la Russie se permettent de dire, si c’est bien ou pas bien, en gros donnent leurs avis, et s’inquiète des droits syriens. Genre y a que BHL qui a droit de l’ouvir

     

    • #180504
      le 04/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est ça qui est rigolo : que BHL découvre qu’on ait d’autres avis que lui sur le Monde ! "Mais enfin ? Le Monde ne tourne pas comme je le souhaite ?"


  • #180319
    le 03/07/2012 par Janik9713
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Pour info, dans le film drive vous pourrez voir des mafieux juifs.

     

    • #180753
      le 04/07/2012 par Le Krueger
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Il y a aussi Casino de Martin Scorcese où le personnage de Robert De Niro (Ace Rothstein) est un mafieux juif de Las Vegas, il y a aussi les personnages de Moe Green dans le parrain II (personnage faisant référence au célèbre gangster juif Bugsy Siegel de Las Vegas) et de Hyman Roth (mafia juive new-yorkaise).
      Il doit y avoir aussi un personnage de mafieux juif dans American gansgter avec le franc-maçon Denzel Washington, il faudrait que je le revoie mais j’ai la flemme car je crois que c’était plutôt un mauvais film.
      Voilà donc, à part des personnages de parrains de la mafia dans quelques films de gansgters, il est vrai qu’il faut creuser très profond pour trouver un personnage de juif negatif au cinéma mais que voulez-vous, les oscars sont la plus grande fête juive de l’année (dixit Woody Allen) et Hollywood une petite terre promise en Californie.


    • #181005
      le 04/07/2012 par jean TIL
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Exact. D’ailleurs une spectatrice américaine, Sarah Deming, porte plainte contre le film pour publicité mensongère et dénonce un « racisme gratuit, diffamatoire et déshumanisant à l’encontre des Juifs » dans le personnage joué par Ron Perlman (source wikipedia, c’est du lourd...)


  • #180320
    le 03/07/2012 par Crylovitch
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour probleme technique depuis longtemps, je telegarge les videos du mois avec download helper, je réencode en structure dvd et je grave (je pense deja a transmettre a ma descendance) sauf que ces mp4 sont dorénavant illisibles par mon encodeur vidéo alors que jusqu’ici je n’avait eu aucun probleme.Une explication SVP ?????????????????

     

  • #180321
    le 03/07/2012 par dan07
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    La quenelle vitrée à la fin de la 5ème vidéo m’a fait rêver ^^

    L’utilisation de l’ironie aura en plus le mérite de faciliter la tâche de ton avocat...


  • #180324
    le 03/07/2012 par mass
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour , salam,

    trés trés trés haut niveau que les analyses de soral ;au dessus c’est le soleil !!! comme dirai un antisémite bien aimer

    moi qui à un cursus de "sciences dures"je commence à etre accro à la science de soral et n’en pas aux "sciences mol".

    moi qui est algérien musulman j’aime cette france "d’en bas " ; la france de Louis Massignon,de Gustave Flaubert, de colluche, de l’abbé pierre, de garaudy dont je connaissait très peut de chose, de soral, de RENE VAUTIER ,et de mon professeur claude bourguignon ...

    je pense que l’empire et l’état français et leur média essaye de gommer cette france et c vrai qu’ils donne une image de français raciste, fainéant (35 heurs !!!), de colons...
    et c la même chose et les même procédé pour les arabes , les bérbéres, ...

    j’espère que tout les honnête personnes de toute les nations seront faire preuve de solidarité humaine dans ces temps satanique...

    bonne fin de journée

     

    • #180479
      le 03/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Ben écoute mon gars je prend le temps de te répondre car la réconciliation étant prônée ici, j’y souscris quand je lis ça. Tu vois je suis français depuis 10 générations et on me colle toutes les conneries de régimes pour lesquels je n’ai jamais voté pour (génocide vendéen, colonisation, collaboration...) donc quand je lis qu’un Algérien aime les trucs que ma culture peut pondre ben je suis touché comme un con. Et je rougis.
      Merci de ce pas en avant car beaucoup ici font tout pour nous faire détester mon pays, rendant l’atmosphère insupportable et pourtant le climat et la bouffe ne sont pas si mal^^


  • #180326
    le 03/07/2012 par Nabuchonodosore
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Au sujet des Juifs caricaturés dans le cinéma, il y a Guy Ritchie dans Snatch qui si essaie.
    Avec un Benicio Del Toro ,très réaliste, en voleur Juif et Flambeur.
    Très bon film que je conseil à tous le monde.

    Sinon M.Soral toujours aussi bon dans vos analyses, merci pour votre combat contre l’Empire.

     

    • #180769
      le 04/07/2012 par Thinnegan
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je me permet d’ajouter "Il était une fois en Amérique", chef-d’oeuvre de Sergio Leone, à la liste des films dépeignant des juifs salopards. Pour l’anecdote, ce film a été sabordé aux oscars de l’époque, ne recevant pas la moindre nomination...


  • #180339

    Je crois que c’est ces 3 derniers bouts de video sont les 3 meilleurs que j’ai vu. Félicitation, cet entretien fut très positif et plein d’espoir.


  • #180340
    le 03/07/2012 par JC1987
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Les films où l’on présente le juif négatif ne sont pas légions c’est vrai. Peut être peut-on relever le personnage de Kleinfeld (Sean Penn) dans l’Impasse avec Paccino. Il y’a bien longtemps que j’ai vu ce film, mais je crois que ce personnage montré comme "abject".

    Bon, je vais pas faire mon mismatcher non plus, même si c’était le cas, ça n’est qu’une infime minorité.

    Qu’en pense ceux qui auraient vu ce fil m de 1993 ?

     

    • #180416
      le 03/07/2012 par hadewijch
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Il y a aussi l’excellent au debut des années 90 Miller’s Crossing des frères Coen où John Turturro joue un juif imblairable et caricatural au possible, mais bon on me dira sans doute quil n’est qu’un personnage dans un festival de cliché (l’irlandais taiseux, l’italien mafieux, le scandinave homo,...). Franchement je pense que le cinéma "alternatif" americain possède son lot de "truands catholiques et de juifs perfides"


  • #180349

    Si Madonna fut réellement catholique un jour , je m’arrache le prépuce avec les dents du fond !

     

  • #180373
    le 03/07/2012 par karimbaud
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    petite précision,sur cuba c’était batista dont il s’agissait et non vidella général dirigeant l’argentine sous la dictature (fin 70/début 80) à l’époque où argentina fut championne du monde de football dans son pays (1978)................ce qui m’amène à thierry roland : perso sa mort m’a ému, celle de roger garaudy aussi, c’est comme çà et çà n’est pas inconciliable !.................monsieur garaudy avait une humanité et un courage rare, une vie riche et digne...le fait qu’on l’ait "frappé" d’indignité pour oeuvre de vérité est dégueulasse......thierry roland, je pense que c’était un brave garçon, volubile et potache (quand vous l’écoutez c’est encore un être humain qui parle...comparez avec l’insipide actuel), c’était ma jeunesse et les belles années, malgré tout, et il a formé avec J.M L le duo qui pour moi incarne une certaine France populaire d’échelle encore humaine...et dont en tous cas j’ai la nostalgie !..........et çà n’est pas tous ces connards ou ces connasses des JT si soumis d’ordinaire et qui ont fait son éloge (dont beaucoup à mon avis devaient le mépriser en fait..), qui me le rendront antipathique !.....donc, en définitive, sans jamais renier ni l’un ni l’autre , je salue la mémoire de messieurs garaudy et roland...


  • #180375
    le 03/07/2012 par H.M.
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Fourest mise devant des contradictions telles que j’aimerais la voir répondre. L’analyse sur la violence directe et indirecte, qui mérite d’être écoutée.
    Globalement, il faut reconnaître que ça dégage les sinus.
    Allez, je passe à la 4ème vidéo.


  • #180376
    le 03/07/2012 par juanito80
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci Monsieur Soral vous tenez un discours incroyablement vrai et réaliste il en faudrait plus des gens comme vous de vrais résistants à l’empire merci mille fois !


  • #180379
    le 03/07/2012 par L’immuable
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    ... contrat social étalait aux yeux de tous, tant sa séduction que son pouvoir à faire le mal, une vois solitaire, mais éloquente, s’éleva en de véhémente protestations, rappelant aux hommes cette Alliance éternelle que les hommes ne répudient qu’à leurs risques et périls. Cette vois était celle d’Edmond Burke, qui refusa en termes vibrants une idéologie déjà vieille de deux siècles. En effet, c’est bien ce monde de « folie, de la discorde, du vice, de la confusion, et d’affliction vaines et sans espoir » qu’à engendré cette tradition politique.

    Par ailleurs, Il est intéressant de noter à cet égard que Rousseau, orphelin de mère, a été abandonné à l’âge de 10 ans par son père, et que lui-même a abandonné à son tour ses cinq enfants aux « Enfants trouvés », faute de moyens financiers.


  • #180381
    le 03/07/2012 par gabriel ange
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Mr Soral, il y a un rôle de juif négatif dans le cinéma d’après guerre.

    Dans le chef d’oeuvre de Mr Cécil B. DeMile de 1956 "les 10 commandements", il y a le rôle de "Datan" joué par le génialissime Edward G. Robinson.

    Je vous conseil d’ailleurs de revoir 2 scènes de ce film : la première, est celle ou Ramses II (alias Yul Brynner) demande à Datan (alias Edward G. Robinson) de chercher qui est le libérateur.

    La deuxième, est celle ou Datan reçois en récompense la maison de Baka le maitre d’oeuvre, pour avoir dénoncé le libérateur à Ramses II et qu’il oblige la porteuse d’eau à devenir sa femme.

    Ces deux scènes sont très intéressantes pour qui a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre.

     

  • #180382
    le 03/07/2012 par lapis lazuli
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    je pense que que dans la partie 5 et sur le conseil "si vous êtes coincé dans une chambre a gaz" il va certainement y avoir procès, tortures, flagellation, éventrement et écartèlement, peut être même ébouillantage suivi de coulage de plomb fondu dans la gorge.


  • #180384
    le 03/07/2012 par Niglo
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Monsieur Soral, je m’appel Christophe, j’ai 28 ans, je suis un Gitan de Belgique, je regarde vos vidéos du mois ainsi que vos interventions qu’elles quelles soient, permettez moi de vous dire juste Merci avec un grand M.

    Je voudrais vous féliciter pour votre Kulture ahurissante, c’est juste énorme, mais ce qui fait le "petit" plus si j’ose l’appeler ainsi, c’est l’intelligence avec laquelle vous en jouez, merci encore à vous pour nous faire partager ça, je vous prends comme un exemple de pensée et le revendique avec fierté.

    Égalité et Réconciliation ces mots ne sont pas vains, vous les incarnés avec une vérité qui vous est propre, bravo Monsieur.

    Et pourquoi pas si vous l’envie vous en prend de parler un peu de mon Peuple (je parle ici des vrais Gitan et non des simples Rom par exemple comme d’autres, qui eux ont un Pays, mais de par le fait qu’ils vivent en caravane, les médias les associent aux Gitans, ce qu’ils ne sont pas.) et de son Histoire, je serai sincèrement ravi qu’une personne comme vous explique un peu qui nous sommes dans un but d’égalité et de réconciliation car nous Peuple Gitan sommes dans nos vies, dans notre sang, dans notre fierté ce que vous incarnez, mais cela les gens ne le savent pas et c’est bien dommage.

    Encore merci à vous.

    Un Gitan, tout simplement.

     

    • #180493
      le 03/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      @ Niglo :
      n’hésite pas à contacter E&R Nord : c’est un lobbie puissant qui t’accepteras les bras ouverts.
      Les Gitans sont français depuis Louis XIV donc viens boire un coup à Lille un de ces jours.


    • #184070
      le 10/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      pourquoi ne pas nous gratifier d’un petit article sur la question ? vous êtes peut-être mieux placé que d’autres pour en parler. Histoire d’entendre une voix légitime sans médiation !
      en espérant vous lire


  • #180386
    le 03/07/2012 par richy
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    COLUCHE
    quelqu’un sait il ce qu’est devenu le chauffeur ..... ?
    richissime ? mendiant ? disparut ?

     

    • #180510
      le 04/07/2012 par mandrake
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      On lui a retiré son permis, il avait eu un accrochage dans un tunnel avec une princesse et il a "filé à l’anglaise" !


  • #180400
    le 03/07/2012 par fifty miles
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Tout un chacun a pu se faire la même observation qu’Alain Soral sur la représentation des juifs dans le cinéma hollywoodien : s’il s’agit de la période nazie, ils sont représentés comme de futurs virtuoses dont les nazis nous ont privé s’il ne s’agissait pas de génies des sciences qui auraient fait progresser l’humanité, de grands philanthropes, des familles unies, des communautés soudées particulièrement droites et justes, "le peuple le plus sain du monde" comme disait un de leur représentant. Et s’ils sont un peu moins "sains" comme dans la "vérité si je mens", ils sont rendus éminemment sympathiques. La réalité est plus désastreuse.


  • #180408
    le 03/07/2012 par elias
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Joey Starr, notre Didier Morville national qui se fait enculer (pour de faux) dans son film, par contre les petits bisous sur la bouche, ils sont vrais, hahahaha !!!!!!!!!!!!!!
    Je ne crois que ce que je vois, il mime la sodomie et fait des smacks à des mecs !!!!
    A la fin des années 80, il devait trainer à la Gare du Nord, côté Banlieue....avec d’autres mecs de banlieue, à la recherche d’un grand moustachu.
    Pour ceux qui ne connaissent pas l’endroit, c’était un repère d’escrocs de banlieue qui avaient pour proies les homos ( à l’ancienne).....les homos de l’époque le savaient, alors je vous raconte pas le mic-mac. En tout cas, je sais qu’il y en a certains qui ont fait "le saut", hahahaha.......et tout ça pour de l’argent.
    Conclusion : les homos ( de l’époque) y gagnaient bien plus que les petits escrocs....hahahhahaa !!!!!!.........Joey Starr nostalgique ?


  • #180411
    le 03/07/2012 par Vladimir Guez
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci à toute l’équipe pour cette session passionnante.
    Tout ça m’a fait repenser à une scène du film " la valise " avec Constantin et Marielle et cette scène du partage du steack avec ce dialogue qui ne faisait rire que moi : " J’suis pas antisémite, j’aime pas le gras "


  • #180413
    le 03/07/2012 par Garfaz
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Soral devient de plus en plus drôle, en plus d’être pertinent. A la fin de la partie 5 j’ai dû faire une pose, fou rire de 5 minutes.

    Sinon, question à part, comment rejoindre l’équipe E et R .. ? Si vous avez besoin de bras ou de cerveaux, les militants sont là !

     

    • #180477
      le 03/07/2012 par Stephane
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Tu adhères via le site... et tu rencontres les membres de ta région.


    • #180498
      le 04/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Soral a toujours été drôle ! Comme tous les génies d’ailleurs....la pertinence est marrante car percutante et triviale...
      Tu peux contacter toute équipe E&R de ta région. La plus puissante reste celle de Lille, ville natale de De Gaulle....En tout cas ici nous t’accueillons les bras ouverts et la chope encore fraîche !


  • #180418
    le 03/07/2012 par lolo
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’adore le troll de fin de la partie 5 sur la porte et la vitre xD


  • #180428

    Bonsoir et merci pour vos analyses éclairantes Mr Soral.
    Vous parlez de l’Empire, mais où se trouve sa capitale ?
    A vous écouter, je la verrai à Washington, mais aussi à Tel-Aviv et à la city de Londres (avec une "superette" à Paris).
    Peut on donc la localiser ?

     

    • #180478
      le 03/07/2012 par QuoVadis
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Jérusalem.


    • #180491
      le 03/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      L’Empire est apatride, c’est pourquoi il est sataniste : pourquoi Satan perdrait du temps à se mêler et s’identifier à la création de Dieu qu’est l’Homme ? L’Empire est Anti-national.


    • #180509

      Autrefois à la City. Aujourd’hui à Wall Street.

      Demain à Tel-Aviv, selon le Sheikh Imram Hosein.

      Même sans croire à la prophétie dont parle le Sheikh Imram Hosein, on ne peut que remarquer une tendance économique et géopolitique qui tend à la confirmer. La croissance stratégique, militaire et économique d’Israël n’a d’égale que la chute économique et morale des États-désUnis.

      Il ne serait pas étonnant qu’Israël lâchent les USA dans les prochaines années, une fois obtenu avec l’aide de son pantin et par la force l’état du Grand Israël. Il suffira alors de leur couper les vivres (par la Banque et le contrôle du pétrole) pour les renvoyer à l’âge de pierre et les Ricains s’entretueront gaiement. Il n’y aura alors plus qu’à se concentrer sur la domination du moyen-orient, clef de la domination mondiale.


    • #180621
      le 04/07/2012 par Mehdi77
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je dirais qu’il s’agit d’un empire décentralisé ; l’endroit où les décisions sont prises importe peu, les moyens de communications abolissant les frontières et le temps, de toute façon.

      Un empire décentralisé est une forme moins dangereuse puisque moins sujette à un bombardement unique qui nous débarrasserait en deux temps, trois mouvements de tous ces parasites qui nous empêchent de vivre en paix et en bonne harmonie avec autrui.


  • #180436
    le 03/07/2012 par tortue geniale
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Mr Soral, nous sommes tous les jours plus nombreux derrière vous, Dieudo et les diseurs de vérités en general ! la fete va bientot commencer !


  • #180437
    le 03/07/2012 par Poman Rolanski
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour, il y a un film ou le rôle du juif n’est pas angélique et bienfaisant comme d’habitudes, mais un peu plus nuancé, c’est un film connu sur le milieu de la spéculation bancaire. Le personnage juif est jaloux, calculateur, et méprisant envers son collègue noirs. Bien sur le héros du film qui lui est un "bon" juif s’offusque de cela. Cinématographiquement c’est ce que c’est , mais bon, peut-être une tentative de micro-courage de la part du scénariste. Ou une énième manipulation. Cela dit je suis totalement d’accord avec Soral, il n’y jamais de mauvais juif au cinéma. D’ailleurs, cela constitue un excellent argument dans une discussion où l’un d’entre nous avancerais que le cinéma est entièrement sous domination juive. Dîtes à vos contradicteurs de vous énumérer les rôles négatifs de juifs. Et voyez leurs visages se décomposer et leurs cerveaux buguer.
    Merci. Bonne soirée et bravo Alain pour tout ce que vous faites.
    http://www.allocine.fr/film/fichefi...

     

    • #180481
      le 03/07/2012 par tsahalleguedin
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      shylock interprété par Alpachino dans la version du marchand de venise des années 2000 (image archétypale du juif médiéval européen : usurier, commerçant, prêteur sur gage, assoiffé de sang...), la passion du christ de mel gibson (film que tu ne peux même pas regarder... tu tombes dans les pommes c’est un snuff movie) , inglorious bastard de tarantino...,
      les caricatures de juifs peu élogieuses depuis rabbi jacob (qui tourne en dérision le judaïsme religieux) jusqu’à la vérité si je ments 1,2,3 (où on représente des juifs gras, lourds, qui parlent fort, attirés par l’argent,etc...,etc...). Y en a pleins.


  • #180440
    le 03/07/2012 par le grenoblois
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Intéréssant et éclairant, comme d’hab’...

    Néanmoins, sur l’argumentaire du cinéma, s’il est juste et amène des infos, 1% de litigieux peut f... en l’air les 99% d’argumentaires valables... Mais c’est le défaut... des qualités de Soral... qui ne fait pas dans le consensuel...

    Il sera ainsi difficile de faire passer Louis la brocante-Nataf pour un personnage antipathique...

    Sinon, toujours aussi intéréssant... et drôle.


  • #180442
    le 03/07/2012 par julien
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci encore Mr. Soral pour cette Grandiose analyse,
    J’admire votre "retenue" sur le cas bhl (sans Majuscule)...
    ce personnage me dégoute au plus haut point(me fais gerber...)
    à quand un film "L’ANTECHRIST" avec bhl en premier rôle ? il a la tête de l’emploi.
    Ce monde me dépasse.....
    Petite citation d’un scientifique français :
    "comportez-vous comme des veaux, vous finirez à la boucherie"


  • #180450
    le 03/07/2012 par Doglush
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Le tout est tres bon mais la petite fin est involontairement comique.

    Peut-on raisonnablement critiquer les petits cons qui se reclament du judaisme elitiste des genies, ou leur talent serait un phenomene purement genetique et de clan, et par la suite evoquer "Tonton Jean" le brillant resistant qui par sa relation familiale ferait d’Alain Soral un homme de la meme trempe...

    ... Faudrait pas confondre Spirou et Schubert ;)

     

    • #184083
      le 10/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      et par la suite evoquer "Tonton Jean" le brillant resistant qui par sa relation familiale ferait d’Alain Soral un homme de la meme trempe...




      qu’est-ce qui te fait dire ça ? c’est la première fois que je l’entend évoquer son grand-père. il l’évoque en passant, il vient de décéder, je pense qu’il peut lui rendre hommage sans faire de résistancialisme de pacotille.


    • #184163
      le 10/07/2012 par Titus
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est ton commentaire qui est comique, et surtout grossièrement mensonger et tordu. Soral n’a pas prétendu, comme les juifs, que les qualités morales se transmettent par le sang ! Ce qui est proprement délirant, en plus d’être fondamentalement raciste.


  • #180455
    le 03/07/2012 par berla
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Merci pour tout Alain
    Et merci aussi de nous avoir fait découvrir Marion Sigaut, Henri Guillemin et Pierre Dortiguier
    Avec vous ou ces autres personnes, on se sent dans une France comme on l’aime, comme dans une famille


  • #180458
    le 03/07/2012 par Quenellede1000
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    je rapelle auxincultes que le fait de faire tomber le régime Syrien ne fera que renforcer la domination mondial, car ca sera un obstacle en moins pour le sionisme qui ne jure que par l’oppression indirect , mais les gens sont aveugles . Syrie déchu = dictature en moins = une democratie en plus = l’empleur exponentielle du sionisme


  • #180459
    le 03/07/2012 par elias
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Gag de plus en plus rare ...

    http://www.youtube.com/watch?v=MLeu...


  • #180461

    Soral le dit lui-même : le monothéisme biblique est la matrice du racisme, du fascisme et de l’actuelle dominance mondiale, et pourtant il adore ce Dieu monothéiste, à travers le christianisme et l’islam, par exemple il fait sienne la critique de l’homosexualité qu’on trouve dans la bible la plus archaïque (passage de Sodome). Je ne comprends pas cette incohérence

     

  • #180465
    le 03/07/2012 par gainsbar75
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    toujours en forme le patron !


  • #180466

    Cela fait tellement du bien d’entendre autre chose que de la langue de bois, de l’idéologie ou de la bêtise...

    On est avec vous monsieur Soral, j’espère que vous et Dieudonné continuerez le combat.

    Merci pour votre courage !


  • #180472
    le 03/07/2012 par H.M.
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Terminé le visionnage. Pas de doute, ça secoue sacrément la paillasse.


  • #180476

    excellente la quenelle en fin de partie 5 ! Ca a du être dur de la lacher sans se marrer !

    Pour la comparaison entre thierry roland et garaudy, roland habitait en plein paris avec vue sur la tour eiffel.

    en tout cas le format a l’air de s’allonger et c’est pour mon plus grand plaisir


  • #180482
    le 03/07/2012 par elias
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Il faut absolument reprendre le pouvoir de ce "peuple" de paranos débiles....


  • #180485
    le 03/07/2012 par greg
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour Alain Soral et encore merci pour cette vidéo
    Comme disait votre caricaturiste "Alain Akbar"

    pour rebondir sur le sujet de MLP sur Merah je pense personnellement qu’elle s’est fait uniquement piégé par les médias comme 95% de la population française. On annonce en premier lieu des enfants juifs tués et des abrutis comme "Merluchon" ont crié aux nazis. Ensuite on balance l’idée que c’est un islamique "salafiste" (tiens c’est nouveau ça sort d’où ce mot là) et d’autres se sont fait avoir comme MLP !
    Curieusement dès l’annonce de l’assassinat des militaires puis des enfants j’ai dit à mon collègue marocain que les islamiques allaient être les boucs émissaires car s’ils n’avaient pas était juifs j’en n’aurais pas entendu parlé et ça n’a pas loupé ...
    Comme pour beaucoup de faits horribles de ces derniers mois et années dans ce que disent les médias entre la première minute avec une réaction quasi spontanée et le lendemain où ils ont reçu des directives on peut retrouver de nombreux points étranges qui guident les conclusions hâtives ! (exemple concret le 11/09 à NY : 2 avions qui rentrent dans 2 tours et il y en a 3 (ou 4) qui tombent de la même manière)
    Bref, vraiment beaucoup de courage A. Soral et merci encore.

     

    • #184094
      le 10/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      dans mon souvenir, MLP a tout d’abord dénoncé ’de nombreuses zones d’ombre’ dans l’évènement. C’est le moins qu’on puisse dire ! Après elle a renquillé à 100% sur l’islamoracaille (ce qui n’a pas l’air entièrement faux non plus). En même temps, elle serait allé plus loin dans sa dénonciation, elle perdait du militant ligne identitaire d’une part et se faisait taxer de complotiste d’autre part. Avec le risque de finir comme Cheminade... je ne sais pas ce qu’elle en pense dans son for intérieur mais tu crois qu’elle aurait pu être aussi explicite que Soral ??
      il est vrai que son père manie le lâcher de quenelles en toute situation avec un art inégalé, mais bon..
      bref pour moi du mauvais calcul, mais les écueils sont nombreux et la marge de manœuvre étroite...


  • #180490
    le 03/07/2012 par wong fei hong
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    vidéo conséquente en infos et analyses pertinentes, comme d’hab. bien vu la comparaison entre Garaudy et Thierry Roland qui montre bien l’inversion totale des valeurs, ça me rappelle la vidéo où M. Soral parle de Descoing suite à sa mort et son éloge funèbre unanime dans les média dominant alors que le zozo n’était qu’un amateur de rondelles masculines cocainé et qui a fait de sciences po une machine à fabriquer des peigne-cul.

    Bref dans cette logique là ça me fait penser à un sketch de dieudo où il dit qu’il a compris que Ahmaninejad était le patron à partir du moment où tout le monde s’est mis à lui cracher à la gueule.
    en gros si les media dominant vous chie dessus, c’est que vous êtes certainement un honnête homme, courageux.


  • #180492
    le 03/07/2012 par Air Climatise
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Pour le cinéma, j’ai pensé à Le Ruban blanc (cannes 2009).

    Nord de l’allemagne : société blanche traditionnelle protestante et rigoriste qui fait peur. La palme d’or, ce n’est pas pour rien.


  • #180499
    le 04/07/2012 par H.M.
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Une idée. J’apprécie depuis que je les ai découverts les entretiens du mois. J’ai tendance à trouver les propos d’AS majoritairement convaincants. Toutefois l’exercice a ses limites : personne en face pour porter la contradiction. Il y a eu il n’y a pas très longtemps une vidéo d’un débat contradictoire et parfois "musclé" entre un représentant d’un courant musulman en désaccord avec lui. Je trouve dommage que cela n’arrive pas plus souvent.
    Comme je sais qu’il ne faut plus compter sur les médias officiels pour organiser quoi que ce soit de ce genre, pourquoi ne pas lancer des invitations à débattre aux adversaires. Je rêve de voir comment se défendraient une C.Fourest, un Begbeider, voire un BHL...
    Il va de soi que la majorité d’entre eux refuseraient sous des prétextes divers et variés ( en voilà deux, courus d’avance : "je ne discute pas avec un fasciste" et "je ne veux pas leur faire de publicité, à lui et ses idées". Mais au moins, on verrait de quel côté est la bonne volonté. Et qui sait, peut-être certains accepteraient. Cela serait passionnant. Non pas que les entretiens ne le soient pas mais on peut toujours regretter l’absence de contradiction directe.


  • #180503
    le 04/07/2012 par Fred
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Toujours aussi :
    - Interessant. Quoi ? Non passionnant.
    - Instructif.
    - Encourageant.
    - Courageux.

    Il y a dans les videos d’Alain Soral en general toujours autant de critiques et d’avis passionnants, instructifs et qui font reflechir sur la politique, l’economie, la culture, des faits divers.

    Je n’ai pas encore lu un livre ou un texte de J.J.Rousseau mais je m’y mettrai un jour ou l’autre. Il semble bien que l’on ait a faire a un veritable genie de la reflection (dont Alain Soral semble etre le digne heritier).

    Appreciant aussi la musique classique, j’ai beaucoup aime le clin d’oeil d’Alain Soral concernant Richard Wagner, un veritable artiste, createur puissant et compositeur de genie. Que tous les petits cons mondains boboises qui s’extasient sur les comedies musicales qui s’entassent au peage sur les etageres commerciales ecoutent ou aillent voir un opera de Wagner. La premiere fois ils ne comprendront rien mais la deuxieme fois, c’est promis, ils commenceront a cligner des yeux et a sentir leurs oreilles bouger.

    Quant a la petite mer... de Caroline Fourest, que la vie est dure de nous imposer une telle laideur (pas physique mais pour ce quelle represente) !

    Un grand merci a M.Soral ainsi qu’a l’equipe d’Egalite et Reconciliation.

     

    • #180526
      le 04/07/2012 par Simone Choule
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Les Nibelungen (Die Nibelungen) de Fritz Lang est la meilleure adaptation de Wagner au Cinéma. N’hésitez pas : moi je me suis dit : "oh lala vieux film muet en noir et blanc" et je me suis retrouvé face à un joyau.....


  • #180520
    le 04/07/2012 par le grenoblois
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Ah...

    Dans un précédent commentaire, je disais qu’Alain Soral y allait un peu fort avec Victor Lanoux-Nataf, "Louis la brocante" serait difficile à critiquer comme caricature de beauf...

    Mais en ce qui concerne Thierry Roland, renseignez-vous aussi sur ses origines :)


  • #180523

    Je tiens à revenir sur les notions de précarité et de plein emploi.

    Le plein emploi est une notion quantitative, la précarité une notion qualitative,
    ainsi peuvent coexister contrats précaires et plein emploi. Ainsi les Etats-Unis ont connu des périodes de plein emploi sans "CDI à la française"

    Ce que vous appellez précarité, moi car je suis un libéral (assumé) dans la file de Hayek, j’appelle cela fluidité du marché de l’emploi (à l’embauche comme à la sortie de l’entreprise). Ce que vous appellez "loi de la jungle", j’appelle cela "concurrence pure et parfaite" selon les critères retenus pour cette appelation.

    Je ne pense pas que le CDI "protège" du harcelement sexuel. Pour conserver ce type de contrat une personne est davantage susceptible de taire ces agissements. L’intérimaire lui n’a "rien à perdre".

    Les gens ont peur de perdre leur emploi parce qu’ils ont peur de ne pas en retrouver, car les entreprise rechigne à embaucher des personnes dans des contrats qui les surprotègent. En conséquence, un marché de l’emploi verrouillé.

    Il y a donc des castes, les CDI, les précaires et les chomeurs. Moi aussi comme vous, je suis pour l’égalité alors tous précaires ! Nivellement par le bas certes, mais "fin des privilèges".

     

    • #180617
      le 04/07/2012 par lumpenproletariat
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      La Somalie c’est bien comme Pays ; libéral, aucun État, concurrence pure et parfaite, le paradis.
      Moi aussi je suis pour la fin des "privilèges", mais uniquement pour voir les gars qui tiennent vos propos chialer comme des madeleines dans 10 ans...
      Car attention dans la jungle, si on veut jouer au Fauve on peut trouver très costaud.


    • #180628
      le 04/07/2012 par Rocambole
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Je ne pense pas qu’il soit souhaitable de bâtir notre société uniquement à partir d’emplois précaires (enfin, c’est mon point de vue) : on passerait tout son temps à changer de métier, à s’adapter à un nouveau travail, on perdrait peut-être aussi une certaine capacité d’innovation et trop se spécialiser deviendrait dangereux. De plus, je ne suis pas sûr que le "nivellement par le bas" amène à la "fin des privilèges" : d’ailleurs, l’exemple que vous citez est celui des États-Unis, pas vraiment un modèle d’égalité...


  • #180530
    le 04/07/2012 par Melh Khan
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    De la pure bombe atomique !
    Les 3 dernières parties sont vraiment impressionnantes. Franchement c’est un travail journalistique et critique de très haut niveau.

    Merci sincèrement. :)

    ps : Pourriez vous développer à l’occasion le passage sur Marion LePen, puisque "malheureusement" dans votre intervention sur ce sujet, le mâle alpha, bien que brièvement, reprend le dessus (héhé).


  • #180544
    le 04/07/2012 par ARIEL HUMPHREY
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Autre film qui montre des figures juives sous un jour peu flatteur pour les connaisseurs et amateurs de JAZZ :

    MO BETTER BLUES de SPIKE LEE avec Denzel Washington : et les deux managers du trompetiste que Denzel incarne ;

    ce film sorti en 1990 avait cree la polemique aux USA et Spike Lee avait ete traite d’antisemite pour avoir presente le cliche "vrai" des managers juifs de musiciens noir americains dans les annees d’or du Jazz (ere Charlie Parker etc.) qui exploitaient financierement lesdits genies de la musique avec des contrat dolosifs.

    Tres bon film au demeurant

    Spike Lee s’etait bien defendu sans s’excuser de decrire une realite sociologique/historique.

    Au USA il y a de toute facon un contentieux silencieux entre les communautes noires et juives. Il existe un grand ressentiment de la part les noirs americains envers les juifs americains. Obama n’est pas noir americain mais metisse blanc et Kenyans donc il n’a pas d’ancetres esclaves et c’est pour cela qu’il a pu etre accepte par le syteme pour gagner la presidentielle. Un vrai noir americain avec une ascendance esclave ne pourrait pas gagner une telle election majeure aux USA car il serait sans doute moins controlable a mon avis.

     

  • #180549
    le 04/07/2012 par dupe
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    bravo de denoncer a vos frais car ce combat ne doit pas etre facile tous les jours, en tout cas j’espere que il ne feront peter la 3eme guerre, j’avais deja couvert tout cette depuis 5 ans environ et j’etais remonter a ce groupe avec la reine et un certain serge en france... sans mr kissinger, en tout cas j’espere qu’on ne vous feras aucun mal et que vous pourrez leur mettre une belle quenelle... de meme je ne suis un pro marine mais je ne vois vraiment qu’elle qui pourra faire comprendre aux peuples francais qu’il faut garder les nationalisations, de lutter contre les licenciements boursiers mais surtout que le peuple s’oppose si i annonce le plan martial pour aller faire la 3eme guerre...

    mettez leur une tres grosse quenelle
    ps : merci de m’avoir connaitre le conferencier de malaisie, jean georgio et surtout preciser qu’il faut abolir la monoculture et le developpement des energies comme un certain grand economiste francais Maurice allais qui a predit une revolution verte pendant les 30 prochaines annes


  • #180606
    le 04/07/2012 par billy
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain me paraît confus sur la religion. A un moment il nous cite Jean Soler qui demontre que dieu dans le livre originel du monothéisme est un dieu raciste ,suprématiste,génocidaire en citant l’exode et ensuite Alain appelle les monothéistes à écouter le message divin originel qui se trouve de facto dans la bible puisque livre originel du monothéisme .
    De plus à un moment Alain s’est dit athée de culture helleno-chretienne puis croyant catholique,on en perd son latin .

    Merci à Alain et à son équipe.


  • #180612

    Alain,

    Ta suspicion concernant Sacha Baron Cohen est légitime. Dans le film Bruno, l’une des scènes marquantes est celle où SBC, incarnant un journaliste de mode homosexuel autrichien, procède à l’interview d’un terroriste palestinien de la brigade des martyrs d’Al Aqsar. Plus tard, lors de la promotion du film, on retrouve SBC, sur le plateau de Letterman, se vantant d’avoir débusqué un "vrai terroriste" pour son film, grâce à l’aide d’un contact de la CIA, et d’avoir organisé la dangereuse interview dans un lieu secret et isolé.

    En fait, l’interview eu lieu dans un hôtel de Cisjordanie, à Bethlehem, non loin d’un check-point Israélien. Le terroriste en question était un épicier palestinien, du nom de Ayman Abu Aita, un chrétien impliqué dans des oeuvres caritatives locales et membre du parti Fatah, qui avait cordialement accepté de parler de son travail et de la condition palestinienne. A la sortie du film en 2009, Ayman, qui par le passé avait été injustement arrêté et emprisonné par l’armée israélienne, a porté plainte contre SBC. Les conséquences de la manipulation dont il fit l’objet auraient pu être catastrophiques pour lui et sa famille. Depuis, aucune information n’a été publiée sur les suites de cette affaire et les $110M réclamés a SBC...

    Voici quelques liens relatant le sujet (tout en anglais...maybe a job for Hussardelamort ?)

    http://www.youtube.com/watch?v=V5mH...
    http://www.youtube.com/watch?v=5Qqw...
    http://www.youtube.com/watch?v=NmXu...


  • #180624
    le 04/07/2012 par Air Climatisé
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Soral écrase sous sa botte tous les ces supposés intellectuels. Tous ces planqués de l’abstraction et du verbe.

    Il a la grosse tête oui

    Et puis ?


  • #180625
    le 04/07/2012 par Joel
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Pour continuer sur le sujet de l’image du juif dans le cinéma, je vous conseille l’excellentissime série américaine The Wire qui a dans son casting un avocat juif qui a tous les défauts de sa communauté.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Mauric...)

    On remarque que le réalisateur a été vivement critiqué pour cette dépiction, mais s’assume tout de même avec courage.

     

  • #180634
    le 04/07/2012 par Alain M.
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Toujours aussi intéressant et instructif. Une vision (qu’on approuve ou non ce n’est pas la question), mais qui a le mérite d’être discordant par rapport aux discours des médias.

    Merci et bon courage pour votre procès à venir !

    M. Alain


  • #180637
    le 04/07/2012 par gamel
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Cette affirmation comme quoi aucun film ne critique des juifs est complètement fausse. Citons Once upon a time in America (1984) de Sergio Leone, vécu comme une "terrible humiliation" par le gouvernement israëlien (https://fr.wikipedia.org/wiki/Il_%C...)
    Autre cas récent : le très bon Drive (2011) où Ron Pearlman joue vrai salaud de mafieux (juif).
    N’oublions pas non plus Meyer Lansky, trésorier du Syndicat de crime aux US et qui apparaît dans The Godfather 2.

     

    • #180767
      le 04/07/2012 par Stilico
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      On peut citer aussi l’excellente série Boardwalk empire ou l’on voit tout un défilé de mafieux juifs...

      l’acteur qui joue le mafieux originaire d’Odessa est fantastique, on ne peut pas faire plus juif que ça. ;)


    • #184104
      le 10/07/2012 par robert pierre
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      complètement fausse



      carrément ? tu cites 3 films et si tu regardes un peu les autres commentaires, tu verras que c’est toujours les mêmes, y’en a pas 15000. Par contre des films où les juifs sont tous merveilleux ou victimes de méchants goy impitoyables on les compte plus.
      (quelques perles ici : 1, 2)


  • #180638
    le 04/07/2012 par sorallah
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    superbe entretien, de mieux en mieux et de plus en plus intéressant, la partie sur le cinéma est tellement vraie.. à part peut être dans snatch, ou toutes les communautés sont caricaturées, un film de l’ancien mec à madonna d’ailleurs.. il est lui aussi initié à la kabbale..

    tenez, j’ai fait ça en regardant l’entretien :

    Après Django unchained de tarantino qui sortira fin 2012,

    http://www.joyana.fr/wp-content/upl...

    voici le remake Français par le très controversé Dieudonné :

    "Dieudo unchained"

    http://image.noelshack.com/fichiers...

    (après le western spaghetti voici le western ananas sauce quenelle)

    salut

     

  • #180639
    le 04/07/2012 par tamouch
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Pourquoi ne pas vendre des exemplaires de l’évangile, du coran ou de la torah dans votre boutique Kontre Kulture ?


  • #180647
    le 04/07/2012 par fraerk
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    c’est bien Alain Soral de reconnaître toutes les erreurs nombreuses, très nombreuses et très fondamentales du Front National...
    mais POURQUOI alors continuer à défendre ce parti ?
    C’est bien Marine Le Pen qui a assumée et continue de le faire, son positionnement "front du sud", accord avec UMP....
    Pourquoi ne pas envisager une AUTRE formation politique ?

     

    • #181541
      le 05/07/2012 par Titus
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Parce qu’il n’y en a pas d’autre de poids électoral équivalent. Nicolas Dupont-Aignan pèse deux pour cent des voix à tout casser. Parce que la construction d’un parti politique qui pèse demande du temps (30 ans minimum) et de l’argent. Parce que la ligne économique et sociale du FN est la meilleure. Parce que les Le Pen sont les meilleurs résistants et ont une foi inextinguible en la France depuis toujours.


  • #180655
    le 04/07/2012 par bernamej
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Casser la petite vitre de la chambre à gaz pour y survivre ! ahahaha ! Incroyable astuce et clin d’oeil !!!!!! Imbattable !
    Soral merci ! T’es un génie ! Je tiens le fil de ma prochaine animation !


  • #180661
    le 04/07/2012 par bernamej
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Question sincère : il semblerait que les juifs orthodoxes authentiques ne soient pas "sionistes" (et je ne fais pas référence au sionisme historique de Herzel et compagnie) ; mais dans les textes à la fois bibliques et talmudiques, on trouve clairement des traces de suprématisme tribal ; quelqu’un peut-il lever la confusion ?


  • #180668
    le 04/07/2012 par JFK executive order 11110
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    J’ai entendu à la radio :
    Une analyse intéressante du coureur cycliste italien CIPOLLINI MARIO qui a dit que les cyclistes anglais ne font pas du cyclisme car ce sont des suceurs de roue.
    Le vrai cyclisme est représenté par les français, italiens et belges et leur côté chevaleresque.


  • #180671
    le 04/07/2012 par Nuage Blanc
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour Alain Soral,tes analyses sont toujours impeccables et trés interessantes ;juste un point que tu as abordé s’agissant d’une future problable destabilisation de l’Algérie à la libyenne,je ne pense pas que ça se produira pour deux raisons essentielles,les algeriens ont réglé leur probleme avec l’islamisme radical,dire qu’il a de l’avenir en Algérie n’est plus d’actualité,les dernieres legislatives ont enterré cette période sombre , deuxiemement,si un conflit de haute intensité venait à éclater en Algérie,la France s’embraserait aussitot,l’empire ne pourra pas se permettre un tel risque,les algeriens vivants en France représentant plusieurs millions ;l’Algérie multiplie les partenariats avec toutes les puissances,de ce fait s’attaquer à elle compromettrait les intérets des uns et des autres,question diplomatie,l’Algérie est passée maitre.Bonne continuation à toi et à tout les potes d’E&R.

     

    • #180784
      le 04/07/2012 par Thinnegan
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      C’est pour les raison que tu viens d’évoquer que l’éclatement programmé de l’Algérie ne passera pas par l’islamisation radicale, mais par les mouvements séparatistes berbères. Il suffit de voir les visites des représentants de ces mouvements en Israël. Le fait aussi que des producteurs Qataris envisagent la mise en chantier d’un film sur Lalla Fatma, une grande guerrière berbère qui sera interprétée par nulle autre que Salma Hayek. Ce sont ces divers petits éléments, mis bout-à-bout qui dévoilent les prémices d’un plan de déstabilisation qui vise l’Algérie.


    • #180989
      le 04/07/2012 par Nuage Blanc
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Il est vrai que des tentatives et des provocations existent,mais pour ce qui est de la question berbère,cela est tout simplement impossible,malgré les sorties hillarantes de certains individus tel que Farhat Mhenni,qui va tapiner en israel,ce sont des cas isolés sans aucun soutiens en Algérie ;quant au Qatar,son activisme sioniste n’est plus à démontrer,en Algérie on se méfie d’eux comme de la peste,les algeriens sont trés observateurs et peu influençables,regarder le printemps arabes qui n’a eu aucun effet en Algérie en est bien la preuve.


  • #180688
    le 04/07/2012 par R.G.
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    La fin de la partie 5 est magique. Le reste est comme toujours passionnant. Bravo :)

     

    • #180736
      le 04/07/2012 par Nico
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Exact, dans la partie 5 nos amis intouchables en prennent pour leurs grades et Alain fini avec une quenelle hors concourt mélangeant le style Dieudo et celui de l’immonde professeur Bob.
      "Mais roule lui dessus putain ! C’est une vieille trainée !"


  • #180693
    le 04/07/2012 par tzret
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Je



    vous laisse à votre monologue et vos idées toutes faites, car vraiment votre production est le point zéro de la pensée. Vous tournez en rond autour de vos idées fixes.
    Même chez le coiffeur je ne lis pas Marie-Claire. Par contre je ne suis pas certaine que ce ne soit pas votre cas.



    Point zero de la pensée dites vous tandisque vous me faites que procès d’intention et atttaque hominem ? Je tourne plutôt autour de votre pensée tant elle est unique et médiocre.
    Je ne lis ni marie claire ni quoique ce soit, au contraire j’appuie mes réflexions sur des oeuvres beaucoup plus constructifs ce qui m’évite d’attaquer polémiquement mes adversaires

     

    • #180899
      le 04/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      AH ? Maintenant vous prenez le pseudo de tretz ou lieu de kaziar ?

      Au lieu de répondre à votre réponse ce qui est manifestement vain et peut durer aussi longtemps que l’errance de certains........je vous renvoie à nos précédents échanges qui se suffisent à eux-mêmes et ce sera ma dernière riposte car le jeu n’en vaut pas la chandelle, et il suffit de lire pour savoir.

      Choisissez donc une identité, cela vous aidera aussi à construire une pensée saine.


    • #181667
      le 05/07/2012 par rioma echizen
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Bon en effet on va arrêter là le troll du dimanche.
      A l’avenir j’ignorerais votre pseudo, et je saurais qu’ici aussi nous n’avons pas que des amis.
      J’ai mes raisons de changer de pseudo, car mes messages passent pas. Tout ça parce que j’ai donné mon opinion et que vous n’avez pas su y opposer un contre argumentaire adéquat.
      C’est vous qui m’avez mis de mauivais poil, ne venez pas parler de réconciliation avec moi, je préfère encore tendre la main à l’ennemi qu’à vous.

      Comme quoi l’injustice et l’attaque ad hominem n’est pas que chez l’ "ennemi"


  • #180710
    le 04/07/2012 par oscar
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Très bon entretien comme d’habitude.
    Quelques bémols pour ma part :
    - Effectivement il y a une violence indirecte que l’on ne voit pas te qui pour cette raison est pire que la violence directe. Mais de là à excuser la violence directe par la violence indirecte, c’est plutôt de la provocation. Il faut condamner les deux.
    - Pour l’analyse culturelle, c’est dommage qu’on en reste aux films très secondaire comme the dictator et pas aux séries télévisées comme the wire, oz, the west wing, treme, battlestar galactica ou breaking bad qui seraient plus intéressantes à analyser. Les sopranos sont mentionnés mais bon, ça n’est vraiment pas du niveau de celles que j’ai cité à mon avis.

     

    • #180905
      le 04/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Mais SORAL "n’excuse" pas cette violence directe il l’explique, il dit qu’on peut la comprendre tout en la regrettant.

      On peut comprendre comment un comportement devient possible, car incité, sans le cautionner.

      Pour ce qui est des séries là je n’ai aucune opinion car moi j’en suis resté à "Amicalement votre " , "Chapeau Melon et bottes de cuir" et ce truc super dont j’ai oublié le nom qui se passait souvent à bord d’un train dans l’ouest des pionniers...........


  • #180750
    le 04/07/2012 par arkhamian
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    KYUSS !!! Alors là je dis chapeau à la personne qui s’occupe de la bande son, qui déjà souvent m’a agréablement surpris...


  • #180766

    Excellent conseil pour échapper d’une chambre à gaz, ils le sauront pour la prochaine fois !


  • #180808
    le 04/07/2012 par kevorkian
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Parfait, et de plus en plus drôle chaque mois, la désinvolture aidant.

    J’ai littéralement explosé de rire sur : "petit conseil si jamais vous suffoquez, cassez le carreau pour prendre une bouffée d’air frais." Plié en 4 !

     

  • #180847
    le 04/07/2012 par samra
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    bonjour,
    Que du lourd comme d’habitude,ce n’est jamais assez long les entretiens du mois !un rituel que l’on attend tous avec impatience !
    concernant l’Algérie ,il est clair que l’empire va vouloir s’occuper de l’Algérie, mais il va rencontrer des difficultés !le peuple algérien ne veut pas des islamistes, ne veut plus revivre une autre décennie noire, ils préfèrent encore l’armée !l’Algérie possède une armée puissante,bien équipée !jamais les Algériens n’accepteront une guerre à la libyenne,le peuple algérien n’est pas le peuple libyen ( tribal).Même s’il existe un agitateur ( Ferhat Mehenni) qui veut créer un gouvernement kabyle sioniste ,ce mouvement est très minoritaire ,même les Kabyles dans leur grande majorité ne veut pas de ce sinistre personnage !
    Les troubles dans le Sahel a aussi pour objectif de créer des troubles dans le territoire national,mais cela s’avérera insuffisant ,ce la restera local et les conflits ne pourront "remonter" vers le Nord algérien vu l’étendue du Sahara ! Ses voisins sont potentiellement une brèche pour l’entrée de mercenaires ,brigands pour déstabiliser l’Algérie (le Maroc sioniste ,Tunisie,Libye).
    La partie 5 c’est du pur régal !


  • #180855
    le 04/07/2012 par Dupont
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Bonjour, tout d’abord je tiens à féliciter et à encourager M. Soral dans sa démarche.
    Son assiduité à être clair et accessible à tous me semble admirable, sa capacité à se répéter est remarquable. Enfin bref sa volonté à une Egalité Et une Réconciliation Nationale (voir Mondial :p) me parait prodigieuse.

    Sur ce, dans le but d’avoir un avis subversif j’aimerais avoir votre point de vue vis-à-vis de la place des puissances comme la Chine et l’Inde.
    Souvent placé en menace comme les "méchants bamboulas racistes", on me répond souvent au "danger" que représente cette Chine montante une Union Européene, par cette Union les gens espèrent faire face à l’hyper puissance de la Chine (Même argument que dans le passé pour que l’Europe ait une place dans le monde bipolaire de la Guerre Froide). Cette peur de la montée de ces pays pousse les gens à penser qu’une union est la seule solution qu’avez-vous à répondre à cela, s’il vous plaît ?

    Deuxième point, j’aimerais savoir si le judaïsme à seulement pour véritable finalité Israël ?
    Existe-t-il un nombre considérable de juifs qui trouvent illégitime l’État d’Israël ?
    La Torah est-elle aussi nuisible que certains passages que j’ai pu lire du Talmud ?
    Et pour finir s’il existe des juifs qui se référent seulement à la Torah et non au Talmud ?

    Merci de prendre compte de mes interrogations.
    Bonne continuation et bon courage à vous ainsi qu’à ceux qui vous accompagnent.

     

    • #180948
      le 04/07/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      l’encouragement le plus utile est d’adhérer à E & R...........Pour ma part je vais renouveller ma carte prochainement, dès que j’aurais trouvé un deuxième boulot pour boucler mes fins de mois.........et oui on traverse tous des hauts et des bas financiers et en ce moment les liquidités semblent me fuir.............C’est pas grave l’essentiel est la santé physique et mentale ! Et demain est un autre jour, le tout est de ne jamais baisser les bras
      Ma devise est "Persévérer".
      A tous les adhérents et sympathisants E& R sincères et de bonne foi je souhaite courage et bonheur.

      Tatiebaba


    • #181140
      le 04/07/2012 par Niels
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Pour tes questions religieuses, je repondrai en tant que chretien que le Tanakh (Torah + Ecrits prophetiques et historiques ...) que les chretiens appellent l’Ancien Testament est un long dialogue et devoilement de Dieu envers des hommes (les patriarches (Abraham...)) puis un peuple (Israel). C’est une longue et complexe preparation a la Revelation finale qui est le Verbe Fait Chair Jesus qui n’abolit pas la Loi (=Torah) mais l’accomplit. Les apotres ont conserve cette lumiere dans le Nouveau Testament (Evangiles, Epitres, Apocalypse, ...). L’humanite toute entiere adoptee en la Mort et la Resurrection de Jesus devient le peuple elu.

      Et pour etre honnete et pour ne pas se voiler la face, les positions sont multiples a E et R, ce qui n’est pas forcement un probleme vu que le site est principalement politique. Alain Soral flirte avec le Marcionisme qui fait table rase de l’Ancien Testament pour ne conserver que le Nouveau. L’Eglise catholique garde les deux en voyant le Nouveau comme accomplissement et grille de lecture de l’Ancien. L’Islam est a vocation universelle mais revient a l’Ancien Testament.

      Les juifs actuels (descendants des pharisiens) eux attendent toujours leur Nouveau Testament et ont ajoute le Talmud (la Torah orale) a leurs textes sacres. Cependant pour repondre a une de tes questions, il existe la communaute karaite qui n’a que le Tanakh et pas le Talmud comme textes sacres.

      Merci beaucoup a Alain Soral et E et R pour la qualite et le devouement.

      Fraternite,

      Niels


  • #180862
    le 04/07/2012 par vincent
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Personnages négatifs de Juifs à l’écran : les Juifs le font. Cf. l’excellent Larry David.

     

    • #181004
      le 04/07/2012 par Titus
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Les personnages de Curb your enthusiasm, de Larry David, sont tous malades mais sont sympathiques et nous font marrer. Ce ne sont pas des personnages qui suscitent le dégoût ou la détestation. Avant d’être initié, je ne m’étais pas rendu compte qu’ils étaient tous juifs. Maintenant, je ne vois pas les épisodes de la série de la même façon...


    • #181149
      le 04/07/2012 par Niels
      Alain Soral : entretien de juin 2012

      Pretty, pretty good.
      Summum de l’humour yiddish selon moi.
      Plus je regarde plus je me dis que Jeff est indispensable.
      Est-ce que c’est populaire en France ?


  • #180873
    le 04/07/2012 par fifty miles
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Monsieur Soral évoque plus fréquemment la possibilité qu’il soit assassiné, Dieudonné également. Les menaces de mort "d’anti-fa" radicalisés ou manipulés sont inquiétantes, d’autant que la justice n’est plus que l’ombre d’elle même et nous renvoie à la justice de classe moyenâgeuse.
    Nous entrons dans une ère féodale mondialisée où le monde sera dirigé par une classe d’individus dépravés et cyniques avec les moyens techniques et scientifiques du 21éme siècle.


  • #180883
    le 04/07/2012 par seber
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    Alain n’enfonce pas des portes ouvertes, mais des portes en bois avec carreaux. "Gonflé" le mec (on te connait va !).
    Nos minables minuscules et mesquines associations de vieilles rombières sont totalement dépassés par la Shoa-Pride Dieudo-Soralienne.
    D’ailleurs, il serait parfait logique que par solidarité avec les persécutions subies par les minorités, la prochaine Gay-Pride se déroule à Auschwitz. Accompagnée par les "Bleus" (l’équipe des Schtroumpfs ?).
    Comme pourrait le dire haut et fort (Faurrison !) : de l’air, de l’air !


  • #180895
    le 04/07/2012 par samra
    Alain Soral : entretien de juin 2012

    A propos de cinéma, complétant les propos de Alain Soral,un film les" kairas" vient de sortir ,c’est la honte totale :
    Mousten, Abdelkrim et Momo sont trois potes d’enfance qui ont toujours vécu dans leur cité de Melun. Casquettes enfoncées sur la tête et baskets aux pieds, tous les trois ont le même problème : désespérément célibataires, ils passent leurs journées à laisser s’écouler leurs vies, sans motivation ni ambition. Jusqu’au jour où ils découvrent une annonce dans un magazine porno qui propose un casting pour devenir une « Star du X ». En galère de filles et d’argent, la quête de ce qui leur semble être alors le meilleur métier du monde va se transformer en un parcours initiatique et devenir la plus importante aventure de leurs vies.

    Qui sont les principaux producteurs de cette m...e un certain Nicolas et Eric Altmayer !


  • #180909
    le 04/07/2012 par Aldo