Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Angela Merkel veut endiguer la "haine anti-immigrés" sur Internet

Contrôler les algorithmes plutôt que les flux de migrants

La chancelière allemande et son gouvernement reprochent aux grandes entreprises d’internet de permettre la diffusion d’opinions anti-immigrés sur les réseaux sociaux. Angela Merkel leur a demandé de révéler leurs algorithmes.

 

« Les algorithmes doivent être rendus publics, afin que chacun puisse s’informer en tant que citoyen intéressé par des questions telles que : qu’est ce qui influence mon comportement, et celui des autres, sur Internet ? », a déclaré Angela Merkel lors d’une conférence de presse à Berlin le mardi 25 octobre avant d’indiquer : « Ces algorithmes, quand ils ne sont pas transparents, peuvent conduire à une distorsion de notre perception, ils rétrécissent l’étendue de l’information à laquelle nous avons accès ».

La chancelière a prévenu : « Avec leurs algorithmes, les grandes plateformes informatiques sont devenus le trou de souris au travers duquel les autres médias sont obligés de passer pour obtenir de nouveaux utilisateurs ». Angela Merkel a également précisé : « Nous devons prêter une attention particulière à ce développement ».

Google utilise un algorithme pour décider des résultats de recherche qui seront montrés en premier à ses utilisateurs. De son côté, l’algorithme de Facebook permet au réseau social d’organiser l’ordre du flux d’informations ainsi que de décider des posts de pages et de profils qui seront insérés sur le compte d’un utilisateur de Facebook au détriment d’autres posts. Les deux géants du Web se basent également sur les centres d’intérêts propres à chaque utilisateur pour faire la promotion d’articles d’informations.

La chancelière allemande n’a pas nommé Facebook, Google ou Twitter en particulier mais a sous-entendu que les grandes plateformes médiatiques sur internet créent des « bulles » d’informations qui s’auto-fortifient et évincent les petits fournisseurs d’informations.

Le 26 octobre, le ministre de la Justice, Heiko Maas – qui avait indiqué une hausse de 77 % des crimes racistes en Allemagne après l’arrivée des 900 000 demandeurs d’asiles – a soumis un ultimatum aux réseaux sociaux. Ces derniers ont jusqu’au mois de février 2017 pour se soumettre aux directives européennes qui concernent la xénophobie et le racisme.

Le 14 octobre, le chef de la fraction parlementaire de la CDU, Volker Kauder, avait déclaré que les réseaux sociaux devraient être condamnés à 50 000 euros d’amende s’ils ne parvenaient pas à retirer les « discours de haine ». Il a affirmé qu’une « épée de Damoclès » devait être brandie au dessus des réseaux sociaux.

Ce n’est pas la première fois qu’Angela Merkel et son gouvernement partent en croisade contre les réseaux sociaux. Le mois dernier, la chancelière avait accusé les partisans de l’AfD – le parti anti-immigration et anti-euro qui a le vent en poupe – de « diffuser leurs mensonges » à travers les réseaux sociaux.

Les algorithmes sont au cœur de la propriété intellectuelle de n’importe quel réseau social ou moteur de recherche. Il s’agit de secrets commerciaux parmi les plus protégés au monde. La valeur financière de ces algorithmes représente potentiellement des milliards d’euros. À ce jour, aucun géant du Web n’a révélé ses algorithmes.

L’utilité de l’immigration pour les élites mondialistes, lire chez Kontre Kulture :

L’Allemagne et les migrants, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • on va casser le thermomètre pour ne pas montrer que la fièvre monte...


  • Elle est en train de tourner fada Mémère là !
    Si la Clinton passe, on va avoir un duo de tarées, ça va envoyer sévère.....

    Il ne manquerait plus qu’on ait NKM chez noous, et v’la le trio de barjots mondialistes !

    Que Dieu nous en préserve !

    Adishatz

    H/


  • #1588069
    le 27/10/2016 par insoumis de la dissidence
    Angela Merkel veut endiguer la "haine anti-immigrés" sur Internet

    Il faut être très culotté pour affirmer d’Internet que « Ces algorithmes, quand ils ne sont pas transparents, peuvent conduire à une distorsion de notre perception, ils rétrécissent l’étendue de l’information à laquelle nous avons accès »... en passant évidemment sous silence les mass-médias, télé en particulier.

    Que la Malchancelière lise ou relise "Le Meilleur des Mondes" de Huxley, "L’obsolescence de l’homme" de Günther Anders ou la prosopopée (leçon 163 : "Sagesse et révolte") de Serge Carfantan...


  • Dire que dans 50 ans il faudra, encore en plus, s’excuser d’avoir détruit leur pays d’origine.


  • La saucisse s’agite non sans raison : cette Angela Makrel à toute sa place devant un tribunal pénal international pour tentative de génocide et crime contre l’humanité. Les preuves sont grosses comme des rangées de panzers alignés sur la Potsdamer Platz. La France avait déjà initié le procès de la dictature chilienne de 1970-80 en faisant condamner Manuel Contreras, l’ex-numéro un de la Dina qui purge déjà au Chili une peine de 400 ans de prison, et Pedro Octavio Espinoza. A quand le tour de cet ignoble tromblon qui dirige l’Allemagne ?

     

  • Encore une preuve que la liberté d’internet leur fout la trouille et qu’ils chercheront par tous les moyens à le contrôler, et quelle hypocrisie, car lorsqu’ils nous manipulent par des fausses informations ou des informations biaisées diffusées sur le net et correspondant à leur idéologie ou à leur agenda politique, ils ne réclament pas les algorithmes et ne menacent pas les sociétés du Web.


  • #1588348

    " Apprenez à aimer que vos femmes se fassent violer et tabasser par cette horde d’envahisseurs " , tel est le message que mutti envoie ...

    Qui l’eu crû possible , après des années de baratin ?!?

    Et finalement , c’est ça le bouquet ... après des années et des années de grands discours interminables , ils vous le foutent dans l’os ... quand même !!!


  • L’important pour ces représentants politiques autant que les médias mainstream n’est pas tant d’être crédibles sur un prétendu racisme ou manipulation de sites dissidents, mais de se focaliser ainsi sur la critique xénophobe afin de taire systématiquement la légitime angoisse d’une partie des peuples européens : comment intégrer autant de clandestins avec de tels taux de chômage ?
    Je remarque que nos médias français utilisent le même artifice en permanence, ravis de voir que la mayonnaise prend à tous les coups (il suffit de lire les réactions des internautes). Et "oublient" de donner la parole à tous ceux qui refusent simplement le dumping migratoire.


  • Sur le darkweb les chiens de merkel auront beaucoup de mal à faire la chasse à la liberté d’expression et d’opinion.


  • Elle n’endiguera rien du tout. La haine est là et bien là. Ce sera une vague, une déferlante, puis un tsunami.


  • Ce qui perturbe l’étendue de la perception ce ne sont pas les algorithmes c’est le journal de 20 h


  • La migrantphobie virtuelle dénoncée, pourquoi faut-il toujours tourner autour du pot même au second degré


Commentaires suivants