Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Antibiotiques : jusqu’à 50 % de prescriptions inutiles

Un coût économique alarmant et des risques sanitaires graves

La surconsommation d’antibiotiques représente une dépense pour le système de santé français estimée entre 70 à 440 millions d’euros par an.

 

À l’occasion de la Journée mondiale d’information sur ces médicaments, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), Santé publique France et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) ont publié un communiqué commun. Leur constat est clair : 30 à 50 % des prescriptions sont inutiles, ce qui contribue à l’antibiorésistance. Pour lutter contre ce problème, la ministre de la Santé a d’ailleurs présenté jeudi une « feuille de route interministérielle », qui implique non seulement la santé humaine mais aussi animale.

En 2015, il s’est vendu 786 tonnes d’antibiotiques pour la santé humaine et 514 tonnes pour la santé animale dans notre pays (dont 96 % sont consommés par les bêtes destinées à la consommation humaine). Plus de 90 % des antibiotiques sont prescrits en médecine de ville. L’an dernier, on en a utilisé (ou plus précisément vendu) 29,9 doses pour 1 000 habitants et par jour, soit un peu plus qu’en 2013 (28,9 doses). La consommation progresse donc sur dix ans, mais le niveau actuel est inférieur à celui du début des années 2000. Avec d’importantes disparités selon les régions : 32 doses pour 1 000 habitants et par jour en Île-de-France, contre moins de 20 en outre-mer.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Approfondir les questions de santé publique, avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1606599
    Le 21 novembre à 14:02 par Louis
    Antibiotiques : jusqu’à 50 % de prescriptions inutiles

    Ce sont au moins 50% de TOUTES les prescriptions médicales et autres examens, envois chez le spécialiste etc qui sont inutiles . N’importe qui ayant un pet de travers peut aller consulter et se faire faire un tas d’examens qui s’avéreront parfaitement inutiles . Les médecins eux-mêmes poussent à la consommation médicale . Des centaines d’euros gaspillés mais qui se retrouveront dans leur poches . Ex : mon généraliste m’envoie chez un confrère urologue (j’ai des calculs rénaux) : ce dernier a pris 90 euros uniquement pour m’adresser à un labo qui me fera un scanner ! Je suis resté dix minutes dans son cabinet... où je ne remettrai plus les pieds .

     

    Répondre à ce message