Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Appels à la violence contre le FN à Nantes : le fils d’une élue municipale impliqué ?

Dimanche 26 février 2017, alors qu’il se rendait au meeting de Marine Le Pen à Nantes, un bus de militants a été attaqué au niveau de Treillières, par une cinquantaine de « zadistes » et d’« antifas » cagoulés.

 

 

Les militants d’extrême gauche qui ont incendié des pneus sur la 2X2 voies auraient pu provoquer un dramatique accident avant de s’attaquer au bus. Ils ont ensuite pris la fuite, sans qu’aucun d’entre eux ne soit interpellé.

 

« Ils auraient dû brûler le car »

 

 

Commentant ces évènements, Jean-Baptise Ravignot-Méziane, ancien membre du bureau politique de l’UDB, l’Union démocratique bretonne, explique sur le compte Facebook public de Victor Gallou, porte-parole de l’UDB Morbihan, que les antifas « auraient dû brûler le car ».

Victor Gallou s’interrogeait en effet sur les violences commises durant la manifestation contre le Front national, en ces termes :

« Est-ce un bon moyen pour lutter contre la montée du Front National ? J’en doute fort… Très franchement, je pense même que ces actions de l’ultra gauche violente participent en réalité à renforcer le Front national. Si l’on veut empêcher Marine Le Pen d’être présidente de la République, ce n’est pas en allant caillasser le bus qu’on y parviendra, mais en allant convaincre l’opinion que son projet est désastreux, et que nous sommes en mesure d’incarner l’alternative. Mais c’est vrai que c’est un peu plus compliqué que d’aller balancer un coup de barre de fer ou de brûler un pneu… »

Jean-Baptise Ravignot-Méziane, ancien militant UDB donc, est le fils de Sonia MEZIANE, conseiller municipal à la ville de Nantes. Elle fait partie de la majorité municipale. Elle est élue à La Bottière-Doulon en charge de l’égalité hommes/femmes.

Il publie sa prose sous un anonymat très relatif, avec le pseudonyme Jules Rosko. Le lien de l’URL menant au profil est quant à lui intitulé « un flic, une balle ». Malgré ce pseudonyme, ses photos de profil publiques ne laissent planer aucun doute sur l’identité de cette ancienne personnalité politique bretonne.

 

 

Une prose dont l’élue municipale serait parfaitement au courant, puisqu’elle poste également des commentaires sur son compte Facebook (capture ci jointe, Sonia Mzn étant Sonia Méziane comme le montre sa photo de profil publique).

 

 

Le fils de l’élue de la majorité municipale revendique-t-il l’organisation de la manifestation violente ?

Sur la publication de Victor Gallou, Jean-Baptiste Ravignot-Méziane semblerait par ailleurs revendiquer – au nom de ses amis antifas ? – l’organisation des violences commises dans la manifestation. Répondant à Gaël Roblin, leader de la gauche indépendantiste bretonne qui, lui non plus, ne partageait pas le point de vue de Victor Gallou, Jean-Baptiste Ravignot-Méziane explique :

« C’est nous qui avons organisé la manif d’hier. Sans nous il n’en aurait même pas eu une contre le FN. La honte. »

Et quand Victor Gallou explique qu’il ne « dénonce pas la manif, au contraire. Je remercie les organisateurs et les participants (mes camarades y étaient). Je pense que les organisateurs sont les premières victimes de la bande de casseurs qui viennent foutre le bordel. », Jean-Batiste Méziane de poursuivre : « Bah euh . Pour celle la : Organisateur = Casseur. Donc quand vous ferez des trucs, vous aurez peut être un peu plus de légitimité que ceux comme nous qui choisissent un mode d’expression offensif. »

 

 

Selon nos informations, Jean-Baptise Ravignot-Méziane ferait en effet partie des « meneurs » antifascistes sur Nantes, ce dont sa mère aurait parfaitement connaissance.

En compagnie d’une petite dizaine de personnes, il serait à la base de la création et de l’animation de la page « Nantes Révoltée » et de ses multiples pages satellites. Ces dernières, très peu suivies, servent simplement à lancer des appels à manifester que, très habilement, « Nantes Révoltée » ne fait que relayer pour ne pas être considérée comme entité organisatrice.

Important : Suite à notre entretien lundi 27 février vers 12h avec Sonia Méziane (voir ci-dessous), Jean-Baptiste Ravignot-Méziane a effacé deux messages revendiquant, au moins à demi-mot, une responsabilité dans l’organisation de la manifestation.

 

 

Cette auto-censure a eu lieu dans l’après-midi du 27/02. C’est tout à fait visible à la réponse désormais sans objet de Victor Gallou. Ce dernier s’adresse d’ailleurs nominativement à « JB ».

Lire l’intégralité de l’article sur breizh-info.com

En lien, sur E&R :

Les « antifas » en service commandé pour le Système,
lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Plus ces idiots s’agitent, plus le FN monte. Allez-y les gars, jouez aux cons, tous les jours, cassez des vitrines toutes les nuits, montrez votre intelligence, Marine passera au premier tour. Merci.

     

    Répondre à ce message

  • " Donc quand vous ferez des trucs, vous aurez peut être un peu plus de légitimer que ceux comme nous qui choississent un mode d’expression offensif ".
    Oh putain, la forme comme le fond c’est tout pourri (mais tu es trop mimi mon fils).
    Je croyais que les élus socialistes se foutaient de nos gueules, mais apparemment non, y en a qui éduquent réellement leur propre gamin dans la connerie.
    J’oscille entre le soulagement et l’inquiétude.

     

    Répondre à ce message

  • "Ils auraient du brûler le car " ...Apologie de terrorisme...le même niveau que Ruquier et Foresti.
    Ont-ils seulement un cerveau ou sont-ils lobotomisés et devenus des automates ?? C’est impressionnant de bêtise et de haine.

     

    Répondre à ce message

  • #1675076
    Le 28 février à 20:59 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Appels à la violence contre le FN à Nantes : le fils d’une élue municipale (...)

    "Et nous subissons un deuil terrible avec la mort de son frère !"

    lol, la goy qui tente de se bricoler une mini "shoah" perso...
    Quels paumés !

     

    Répondre à ce message

  • Meziane c’est berbere. Ça veut dire "jeune". Il doit etre juif Algerien. Suffit de regarder d’autres qui commentent, ils ont des surnoms hebraïk

     

    Répondre à ce message

  • L’antifa, fils à maman, à PLOUCLAND S/BREIZH.

    "il faut se venger des keufs ! Que la peur change de camp"

    Ah la blague ! Le gamin qui croit dur comme fer a ses conneries.

     

    Répondre à ce message

  • Bon, je suis TOTALEMENT contre la violence mais là on atteint de tels niveaux de gravité que c’est plus possible honnêtement ! Leurs noms visages et adresses sont connus ? Bon que quelqu’un du coin ou un des militants présents dans le bus aille leur mettre des baffes dans la gueule ! Rien de plus, mais juste leur montrer ce qu’est la vie réelle... Parce que là ils sont sur les réseaux sociaux dans leurs milieux gauchistes où ils peuvent dire toutes les pires crasses, où alors ils se déplacent à 500 avec barres de fer et cocktails molotov ! Et bien il serait bon d’aller leur rappeler qu’il y a aussi une vie réelle où ils sont seuls et sans batte de base-Ball, et bien dans cette vie là ce sont des fiotes... donc il leur faudrait un petit coup de pression en un contre un pour les faire redescendre sur terre ! Non mais sérieusement quand tu vois leur dégaine, même mon petit cousin est plus virile qu’eux... donc ils devraient arrêter de jouer les gangsters avant de tomber sur quelqu’un de bien décidé à leur faire payer tout ça ! Attention ça sent une seconde affaire Meric d’ici les présidentielles pour faire descendre le FN ! Sauf que ça ne fera rien car les gens n’en peuvent plus des ces tâches d’extrême gauche...

     

    Répondre à ce message

  • Gael Roblin , un nom que j’ai déjà vu, il avait repris un bar à Rennes de suite après la fermeture très douteuse de l’ancienne enseigne. "le troll farceur " si il y a des Rennais ? C’était je crois l’un des rares bar de France à ambiance médiévale fantastique. Les patron ont fermés le bar en disant qu’ils l’avaient ouvert pour se marrer au départ et que maintenant qu’ils connaissaient l’envers du décor, ils en avaient raz le bol. Je me suis un peu renseigné de mon coté parce que je me suis toujours demandé ce qu’ils voulaient dire par là, et d’après plusieurs témoignages d’anciens clients du troll farceur je me suis rendu compte que les antifas avaient pris en grippe ce bar car ils estimaient que c’était un recueil de "fachos" ?. Apparemment tous les six mois pendant sept années les patrons du bar devaient subir une descente d’antifas qui rentraient dans le bar en posant une question " alors il y a des fachos ici ce soir ?" Ils faisaient leur ronde si ils y en avaient qui osaient ouvrir leur gueule ça montait en pression, puis ils s’en allaient. Et voilà que derrière l’autre énergumène récupère l’établissement. Si on se renseigne sur le type c’est un ancien repris de justice enfermé quatres ans pour association de malfaiteurs avec une entreprise terroriste qui ont commis un attentat mortel dans un macdonald ( lui n’a pas été inculpé pour l’attentat). Bref je soupçonne lui et ses potes antifas d’avoir volontairement mis des coups de pression à ce bar pour le pousser à mettre la clé sous la porte et le récupérer derrière pour en faire un nouveau bar militant. L’emplacement de cet établissement se trouve d’ailleurs non loin d’un autre bar s’appelant "le papier timbré" , ce bar est tenu par un député écolo de la mairie de Rennes qui s’appelle Jean Marie Goater. Le bar est aussi une librairie de propagande d’extreme gauche et d’ailleurs le patron y vend ses propres bouquins sous sa propre maison d’édition, "les éditions Goater" . C’est ce monsieur qui a essayé de soudoyer les patrons du bar "le fleurte" pour empêcher la tenu d’une conférence de Laurent James en 2011, Ils ont refusé son argent et il les a menacé physiquement. Et si l’on s’amuse à regarder sur Facebook, tout ce petit monde est en contact , y compris un certain Pierre Chapa ( qui était moniteur aux éclaireurs de France étant plus jeune) qui a été cadre du NPA Bretagne. Bref la mafia gauchiste antifas Rennaise ...

     

    Répondre à ce message

  • Ce type, Gaël Roblin, continue d’entretenir et de légitimer la violence... Moi, j’ai une pensée pour Laurence Turbec, 28 ans, assassinée dans l’attentat du Mac Do de Quevert.
    Roblin qui naviguait dans la mouvance des assassins avait fait de la taule...
    Plus de quinze ans après, il continue de jargonner à vide... Jusqu’à ce que d’autres innocents perdent la vie ?

     

    Répondre à ce message

  • #1675392

    Et dire que tous ces gens-là traite le FN de fascistes.... ?

    C’est l’inversion des valeurs...... ?

    Et cette élue de gauche.....pour sa complicité à de telles agissements ,
    elle devrait être déchue de son poste à responsabilité....elle sali
    la République !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents