Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Arabie saoudite : derrière les réformes, le spectre de l’Iran

Un régime corrompu et illégitime face à la puissance populaire iranienne

Malgré la réticence de la fonction publique du royaume et la capacité de blocage des religieux ultraconservateurs, le prince Mohammed, fils du roi Salman, a annoncé un grand plan de réformes. De quoi mieux se mesurer à l’Iran.

 

Depuis des générations, l’Arabie saoudite utilise sa richesse pétrolière pour acheter la loyauté de ses sujets chez elle et s’assurer des amitiés à l’étranger. Mais depuis que le roi Salman a accédé au trône l’année dernière, son fils Mohammed, en charge de la politique pétrolière et économique du royaume, a injecté une certaine dose d’imprévisibilité au Moyen-Orient. Certains à Riyad le considèrent comme une tête brûlée, dont la dangereuse obsession à l’égard de l’Iran nourrit les tensions confessionnelles et dégrade les relations avec les Etats-Unis.

[...]

Le royaume s’est lui-même infligé une partie des difficultés dont il souffre. L’Arabie saoudite a cessé de soutenir le prix du brut en 2014. Elle a continué à extraire du pétrole pour éliminer ses concurrents moins rentables, parmi lesquels certains producteurs américains d’huile de schiste, et pour préserver ses parts de marché. Agir autrement, disent les Saoudiens, reviendrait à subventionner les producteurs non compétitifs. Riyad tente aussi de faire pression sur l’Iran, expliquant qu’il ne réduira pas sa production tant que l’Iran ne fera pas de même. Mais ce dernier estime qu’il est en droit de la reconstituer à la suite de la levée des sanctions occidentales.

La combativité de l’Arabie saoudite s’explique en partie par sa crainte d’être lâchée par Washington. Les Al-Saoud pensent que Barack Obama, qui a effectué récemment une visite à Riyad, penche en faveur de l’Iran. Obama a alimenté ces craintes en reprochant aux États du Golfe et à d’autres alliés de « faire cavalier seul », et en exhortant les Saoudiens à « partager leur voisinage » avec l’Iran. Cela ne fait qu’accentuer l’urgence des réformes. L’Arabie saoudite a sans doute plus de pétrole, mais l’Iran possède une économie plus diversifiée, et sait s’accommoder des difficultés.

Lire l’article complet sur challenges.fr

La difficile survie d’un régime corrompu tenu par les seuls États-Unis, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour ceux qui douteraient encore qu’un prix de pétrole élevé se fait au détriment des ricains, sachez que le ministre sodomite du pétrole al naimi a été limogé au lendemain de la visite en sodomie de barak oblabla (je me permets de saluer l’inventeur ! merci à lui / à elle).
    Tout cela au moment où le prix du pétrole a repris des couleurs et que la dynamique de la hausse se poursuit. Elle n’est pas près de se calmer contrairement à ce que pense la sodomie puisque de moins en moins de pays veulent de son pétrole, phénomène très fort déjà en Asie.

    Pour rappel, l’évolution du dollar ne peut pas être envisagée sans le prix du pétrole (balance des paiements). Actuellement, la pression sur le dollar est Kolossale :)

    - le pétrole de schiste est une grosse fumisterie comme savent nous le faire les ricains

     

    • ...comme la guerre au Yemen a été déclenchée suite à la ’’disparition’’ presque simultanée du ’’roi’’ abdallah remplacé par salman et saoud al-fayçal remplacé par le ’’prince’’ mohammed.

      L’Iran a bien compris les manœuvres ricaines pour l’entraîner dans un conflit. Evidemment, l’Iran ne tombera pas dans le piège.


  • S’il y a une guerre entre l’Iran et l’Arabie Saoudite il est évident que c’est Israël qui tirera les marrons du feu .


  • L’Arabie Saoudite va être lâché par les USA et ce qui va leur retomber sur la gueule va être énorme comme tout les allies de ce pays et on le voit actuellement.Les Iraniens peuvent remercier les Russes qui les ont pris sous leur ailes.