Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Assassinat d’Ahmed al-Jaabari par Israël : une autre interprétation

Un spectateur de l’entretien du mois écrit à Alain Soral

Cher Monsieur Soral,

J’ai regardé votre tout dernier entretien mensuel avec un immense intérêt. Vos analyses économiques, politiques, sociologiques, philosophiques sont d’une grande pertinence et véracité. Cependant j’ai noté certaines approximations dans votre analyse de la situation géopolitique au Proche et au Moyen-Orient.

Je souhaite contredire la version que vous défendez concernant l’assassinat du martyr Al-Jaabari, une version véhiculée par certains médias proches de l’axe de la résistance (RT, PressTv) mais aussi et surtout par les médias ennemis (Haaretz, Ynetnews etc...).

Grosso modo cette thèse prétend qu’Al-Jaabari était en négociation avec Israël pour obtenir un cessez-le-feu durable, voire qu’il monnayait la fin de la lutte armée du Hamas en échange de la reconnaissance d’un État palestinien. Il aurait ainsi été la victime de ses propres concessions car « trop de concessions face à l’ennemi vous apportent une mort certaine ». Et comme Israël ne veut pas la paix, elle assassine son partenaire pour mieux relancer une grande guerre.

Cette thèse ne correspond pas à la réalité.

L’assassinat d’Al-Jaabari doit être interprété comme une lutte d’influence régionale en rapport avec la situation en Syrie...

Il existe, au sein même du Hamas, une division sur l’attitude à adopter vis-à-vis du conflit au pays de Cham.

Le bureau politique du Hamas incarné par Hanyeh et Meshaal (deux personnes largement corrompus par l’argent du Qatar) est clairement passé dans le camp anti-Bachar al-Assad. En revanche l’aile militaire du Hamas – les brigades Ezzedine al-Qassam – ont su conserver de bonnes relations avec l’ensemble de l’axe de la résistance, y compris avec Damas, pour des raisons assez évidentes de bon sens stratégique et logistique (approvisionnement en armes et munitions transitant via la Syrie, etc.) et sûrement aussi pour des raisons d’affinités personnelles.

La branche militaire du Hamas ne voit aucun intérêt de se brouiller avec le gouvernent syrien.

Ainsi, Al-Jaabari, une semaine avant son assassinat, se trouvait au sud du Liban auprès de ses frères résistants du pays du Cèdre pour réaffirmer que les brigades al-Qassam ne font pas dans la politique, seulement de la lutte armée et donc conservent de bonnes relations avec le président Bachar al-Assad.

L’assassinat du chef des brigades al-Qassam s’inscrit donc dans le cadre de la guerre globale contre la Syrie ; ce meurtre sert les intérêts de ceux qui veulent renverser le gouvernement du président Al-Assad.

La mort d’Al-Jaabari fait maintenant pencher très largement la balance au sein du Hamas vers les anti-Bachar, autrement dit vers la branche politisée et corrompue...

Cet assassinat n’avait donc pas pour but de déclencher une nouvelle grande guerre à Gaza – comme l’atteste la courte durée de la guerre (neuf jours seulement) et l’absence d’incursion terrestre de Tsahal, contrairement à 2009.

Chaque jour un peu plus le bureau politique du Hamas prend l’ascendant sur la faction militaire. Dès le troisième jour de la guerre, celui-ci demanda un cessez-le-feu, ce que les brigades al-Qassam, le Jihad islamique et le FPLP refusèrent catégoriquement. Au final, le cessez-le-feu a été arraché au forceps au bout de neuf jours, alors que les principales factions (Jihad islamique et FPLP en tête) y étaient opposées.

En définitive le Hamas a monnayé avec l’ennemi israélien un cessez-le-feu en échange d’une autorisation à Meshaal de se rendre « triomphant » dans la bande de Gaza. Ce marchandage du Hamas avec l’ennemi israélien se confirme lorsque l’on sait que le leader du Jihad islamique (mouvement qui conserve ses bonnes relations avec Damas) Ramadan Shallah, voulait lui aussi se rendre à Gaza. Mais Israël a catégoriquement refusé sa venue, affirmant qu’il serait assassiné aussitôt qu’il mettra un pied à Gaza.

Le chef du Hamas a pu, lui, se balader tranquillement dans Gaza et pavoiser sans être inquiété le moins du monde, ni par le Mossad, ni par l’aviation israélienne...

 

J’espère que le présent mail ne dégagera aucune animosité car il n’en est rien. Je souhaite juste apporter quelques précisions dans un domaine que je maîtrise assez bien.

J’ai un très grand respect pour votre combat.

Vous et Dieudonné êtes les leaders de cette résistance française naissante, qui tente de redonner à notre beau pays sa souveraineté confisquée depuis trop longtemps par l’emprise sioniste.

Il est temps que la France rejoigne l’axe de la résistance, avant cela, il faudra que notre pays se libère de ce qu’il convient d’appeler « l’occupation sioniste ». En cela je pense que nous sommes liés au peuple palestinien. Les peuples français comme palestinien ont une même destinée : celle de se libérer de l’occupation sioniste pour s’émanciper.

Je reste à votre disposition pour plus d’informations.

Très sincèrement,

Revolutionary Soul

Retrouvez Alain Soral sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #284016

    Merci beaucoup pour cet éclaircissement sur cette sombre affaire. C’est très cohérent.


  • Très bonne analyse !



  • L’assassinat d’Al-Jaabari doit être interprété comme une lutte d’influence régionale en rapport avec la situation en Syrie...



    Mais bien sûr !

    Je renvois les lecteurs d’ER à la dernière analyse de Chauprade Publiée sur ce site sur la situation au proche-orient.
    Il y dit clairement que si israel n’aime pas le régime syrien ce n’est pas pour autant qu’il préfère l’opposition qui n’est pas du tout composée de gens sympathisants de la cause sioniste.

    J’aimerais qu’Alain Soral nous dise ce qu’il pense de l’analyse de Chauprade.

     

    • Certes, l’opposition n’est pas pro-sioniste mais par ses agissements si elle arrive au pouvoir (isolement du hezbollah, confrontation avec l’Iran qui sont les deux adversaires les plus sérieux d’Israel) elle servira les intérêts sionistes qu’elle le sache ou non. Je suis pas sûr qu’elle ouvre un front au Golan si elle arrive au pouvoir, j’espère me tromper.


    • ce que tu devrais comprendre c’est que Israël n’aime personne. Israël ses preferences penchent souvent pour des ennemis plus facile à manipuler et qui se concorde aux objectifs voulus selon la période, entre le régime en place et les frères musulmans pas besoin d’un bac.



    • l’opposition qui n’est pas du tout composée de gens sympathisants de la cause sioniste.



      Les salafistes sont des sympathisants sionistes mais a leurs insu.
      Leurs leaders sont des agents US.
      Il ne sont que des outils qu’on utilise puis qu’on jette.
      Par exemple, les Services Algériens avait totalement prit le contrôle des groupes islamistes puis ils les ont utilisé pour qu’il s’entretue ( je precise que je soutient cette politique car je préfére que l’Algérie soit dirigé par des Salauds que par des Débiles)
      Si des amateurs en manipulation comme l’Algérie est capable d’utiliser les islamistes, alors imaginer Israel.


  • les 2 versions ne sont pas contradictoires !

    On sait que c’est Israel qui l’a tué, ils ont mis la video du tir aérien (ça m’étonnerait que le Hamas est demandé à Israel de le tuer). Il a été tué par Israel pour ce que Alain a dit + ce que vous dites (son soutien à Assad) ce qui arrangeait aussi les leader anti-Bachar du Hamas. Rien de contradictoire là-dedans, ça tombait bien pour les 2 camps, main dans la main contre la Syrie.


  • L’argumentation est saine, comme quoi, le débat courtois existe encore. Bravo à ER d’avoir eu l’honnêteté de publier cette intervention.

     

  • Excellente contribution qui semble se tenir, il est incontestable que l’entrée triomphale de khaled mechaal dans la bande de Gaza est surprenante, il a été autorisé à y entrer et ce surement à dessein, après la visite de l’émir du Qatar.

    Merci pour ce bel éclaircissement.


  • Désolé de contredire l’auteur de ce texte mais il y a des réalités à qui il semble vouloir absolument tordre le cou :

    - d’abord, en jouant ce jeu malsain de diviser le Hamas entre "politiques traitres" et branches militaires "résistantes" il ne fait en plus que simplifier le problème : les politiques sont avant tout à l’image du peuple d’où ils tirent leur légitimité, et le peuple palestinien, à l’image du reste des peuples arabes, soutien le peuple syrien dans sa révolte comme en témoignent les différentes manifestations organisées en ce sens à Gaza, en Cisjordanie et dans les territoires ainsi que les sondages d’opinion.

    - Quant à la réalité du soutien des branches armées au régime syrien, là aussi c’est loin d’être aussi simpliste : le Djihad Islamique a depuis le début des années 2000 été épinglé pour être une passerelle du Chiisme en Palestine, et désolé pour les amateurs du politiquement correct, la division sectaire est bien une réalité et la corrélation entre les vues idéologiques et les positionnements politiques est trop flagrante pour être niée. Ceci étant dit, le Djihad Islamique reste assez neutre en invitant l’Iran par la voix de son chef, je cite "à soutenir la volonté des peuples opprimés, leurs droits et leurs revendications" (à décrypter) tout en affirmant que "la solution politique est la seule issue de la crise syrienne". Or il en est tout autrement pour les Brigades Al Qassam d’Ahmad al Jaabari : certains médias avaient soulevé l’arrêt des aides iraniennes depuis plus d’un an (à confirmer) et beaucoup de partisans notables des brigades sont ouvertement contre le régime de Damas. Un d’eux, Baraa Nizar Riyan, le fils d’un martyre et ancien dirigeant des Brigades a rapporté qu’Ahmad al Jaabari "les avait remercié pour leur soutien à la révolte syrienne... et souhaité pouvoir apporter l’aide des Brigades al Qassam aux révolutionnaires" : Difficile de faire plus explicite !

    Maintenant, si l’auteur a des éléments plus factuels à mettre en avant pour soutenir ses thèses et apporter la contradicition, je serais très intéressé d’en prendre connaissance.


  • Merci pour cette précision très instructive et expliquée assez clairement pour que même ceux qui ne connaissent pas chaque protagoniste s’y retrouve.
    Et merci à l’équipe d’E&R qui prouve une fois encore son ouverture à la critique constructive.


  • Très bon article ! Vraiment passionnant ! Merci de nous avoir fait part de cette analyse..


  • Pourquoi Meyssan ne dit-il pas cela ?

     

  • Salut à tous

    Ce monsieur semble vous avoir convaincu...mais je me demande comment il explique que le site des brigades Ezzedine al Qassam fasse l’éloge de Khaled Mechaal ainsi que sa venue à Gaza....
    Voyez plutôt :http://www.qassam.ps/opinion-6393-A...

    "I don’t know Khaled Mashaal personally. But I do know, as an academic-journalist that his credentials are quite impeccable. He could have become a man of wealth, like other Palestinian "leaders" with morbid minds who used the national struggle against Zionism to swell their bank account and live luxurious lives at the expense of our people and enduring just cause."

    Pour ma part je pense que la version d’Alain Soral est plus crédible...

     

    • "Comment il explique que le site des brigades Ezzedine al Qassam fasse l’éloge de Khaled Mechaal".

      C’est ce qu’on appelle le protocole l’ami ! Ils ne vont tout de même pas lui cracher à la gueule en public même si ils savent que son exil de luxe et l’argent du Qatar ont eu des répercutions dévastatrices sur sa combativité révolutionnaire initiale. Vous devez savoir qu’il existe bel et bien de fortes dissensions au sein du Hamas entre l’aile militaire pro- syrienne et iranienne et une autre collaborationniste dont fait partie le renégat Mechaal. Ce dernier n’ayant pu entraîner dans son sion (sillon) l’ensemble des dirigeants du Hamas dans la voie du rapprochement avec le Fatah de Abbas ( et donc de la collaboration avec "Israël" ) a décidé de quitter prochainement la direction du Hamas : http://www.la-croix.com/Actualite/S...


  • avec les potes d’en bas du hall nous en sommes arrivés au meme constat . ramadhan challah chef des brigades qods devient de facto le representant légitime( juste parmis les justes ) de la cause palestinienne , c’est un sunnite qui vous parle. pour ceux et celles qui ne comprennent pas ce qui se passe revisitez les hadiths du NAJD , un exellent article sur E.R les juifs de khaybar, a lire aussi les donmehs, les maran d’espagne, le llp en parle finalement tout est simple.


  • C’est de l’analyse qui tient debout.Voir mechaal a gaza tout comme le quatar est un signe qui n’est pas encourageant.On ne doit pas oublier que mechaal a été empoisonné par israel et ce serait soit disant hussein de jordanie qui aurait imposé a israel de donner le sérum, mais personnellement je pense que mechaal ne vit que parce qu’israel le souhaite , israel a créé le hamas , qui contrairement au mouvement du fplp et au du fatah a la grande époque n’a jamais attaqué les responsables israeliens là ou ils sont faibles c’est a dire à l’étranger , j’ai vu mechaal a téhéran , il avait l air aussi a l’aise que je l’aurais été washington.
    Si j étais un service action , j’aurais filé a mechaal un virus qui ne tue pas mais qui ne serait combattu que par la prise régulière d’un serum que seul les israéliens peuvent lui prescrire , j’en aurais fais un esclave à VIE.
    Sérieusement vous pensé vraiment que l’ on donne des poisons dont peut réchapper , croyez moi les poisons du mossad vous font trépasser dans les minutes qui suivent , dans le jargon ce qui lui est arrivé s’appelle la domestication ni plus ni moins.


  • Beaux joueurs "la bande" à Soral sur ce coup là ! Courageux, d’autant plus que cet article est, disons, "intéressant et crédible". A suivre...


  • Il manque quelque chose à ce courriel : où sont les insultes et les accusations fantaisistes ? N’y a-t-il pas une tradition consistant à pousser des cris d’orfraie hystériques tout en débitant une litanie de propos insultant et accusatoires dès lors que l’on n’est pas d’accord avec quelqu’un sur quelque chose ?
    Cela fait plaisir de voir quelqu’un capable de ne pas être d’accord tout en fournissant un argumentaire cohérent et ceci en toute sérénité, en d’autres termes quelqu’un de viril.

    Ces pathétiques scandales que nous voyons sur le web, initiés par certains acteurs plus ou moins sérieux de la dissidence sont une manifestation de la féminisation de la société. C’est très féminin comme comportement que de passer des heures voire des journées entières à faire du pilpoul par ordinateurs interposés dès lors que l’on se sent en désaccord ou attaqué par quelqu’un. C’est que nous pourrions appeler de l’hystérie intellectuelle.

     


    • C’est très féminin comme comportement que de passer des heures voire des journées entières à faire du pilpoul par ordinateurs interposés dès lors que l’on se sent en désaccord ou attaqué par quelqu’un.



      C’est surtout très puéril, gamin, enfantin, stupide, mais certainement pas féminin.


    • Arrêtez avec votre obsession du "très féminin" à tout bout de champs. Certes, nous avons des défauts, tout comme vous d’ailleurs, mais en matière de pilpoul, nous sommes loin d’avoir le monopole, il n’y a qu’à regarder certaines de nos élites.
      Cessez-donc cette opposition permanente, ça tourne à la misogynie à force. Réconciliation, n’est-ce pas.

      Sinon je trouve cette analyse alternative intéressante, et je suis ravie de constater encore une fois une posture ouverte à la critique de la part de E&R, pour peu qu’elle soit cohérente et respectueuse dans les termes, ce qui est le cas ici.


  • très bonne initiative d’E.R

    chacun doit contribuer, sur le site, adhérent ou pas à une meilleure compréhension et une meilleure lecture des événements, qui plus est au Moyen Orient parce que c’est là que se joue la destinée du monde en définitive.


  • Ce point de vue est très intéressant, et est corroboré par des informations publiées sur NSNBC, le site du très respectable Dr Christophe Lehman. (Le Dr Lehman fut un proche conseiller de Mr Yasser Arafat).

    Dans cet article, les assassinats de deux dirigeants de premier plan du Hamas, Mahmud Al-Mabhuh et Kamal Hussein Ghannaja sont analysées comme des opérations de nettoyage (cleanup opération) réalisées par le Mossad, pour éliminer les vrais opposants, et les remplacer par des cadres du Hamas proches du Qatar et de l’organisation internationale des Frères Musulmans, sous contrôle israélien.

    http://nsnbc.wordpress.com/2012/06/...

    Bien plus encore : l’article explique que l’attaque du Navi Marmara etait une operation sous faux drapeau.

    http://nsnbc.wordpress.com/2012/02/...

    Il decrit comment la fraction du Hamas sous obédience Israélienne, aidée par les terroristes Libyens Belhadj et Harati, a guidé les forces spéciales Israéliennes en leur indiquant qui abattre parmi les activistes turcs du Navi Marmara.
    Pour rappel, le Navi Marmara, navire principal de la flottille qui tenta de briser l’embargo sur Gaza, avait à son bord de nombreux islamistes turcs membres de l’AKP, qui par leur radicalisme et leur sincérité, s’opposaient à la politique criminelle d’ Erdogan vis-à-vis de la Syrie.

    L’attaque du Navi Marmara avait donc des implications et des ramifications bien plus profondes qu’il n’y parait : affaiblissement de l’AKP, avec la participation de traitres (du Hamas) et de mercenaires (le LIFG, la branche Libyenne d’Al Qaida), et préparation de la guerre contre la Syrie avec la complicité de dirigeants du Hamas corrompus via le Qatar.

     

  • Merci l’ami pour cet éclairage instructif qui réhabilite l’honneur du martyr al-Jaabari. A noter aussi la capacité du Président à se remettre en question lorsque certaines de ses analyses ne correspondent pas à la réalité.


  • Article beaucoup plus intéressant que les contre-vidéos de Jean Robin...


  • C’est une thèse qui se tient et je me suis moi même posé quelques questions quand j’ai vu Meshaal se rendre à Gaza mais je garde quelques réserves et je ne valide pas totalement. Que Meshaal puisse se rendre à Gaza sans risquer sa vie n’en fait en rien "un agent double" ("monnayé, marchandage avec israel"). Selon moi Israel n’a rien à gagner à exploser le Nb 1 du Hamas en plein coeur de Gaza sans risqué un sévère retour de bâton au contraire. Un conflit ne peut pas perdurer si une des 2 partie renonce à participer et israel à besoin de l’antagonisme avec le Hamas pour faire perdurer le conflit. Arafat à été discrètement écarter de l’arène par un "présumé" empoisonnement au polonium(sérieux présumé mais l’enquête est en cours). Rien ne dit que Meshaal n’est pas justement en train de dépérir doucement mais sûrement d’un empoisonnement ou qu’il n’est pas l’objet d’une mise hors d’état de nuire discrète dans l’agenda d’israel. De plus si j’ai bien compris le Hamas a dernièrement renouvelé son armement et est doté de missiles avec capacité de pénétration sur tel-aviv donc de ce point de vue là je pense que les israéliens savent que s’ils tuent le 1 du hamas leur situation risque de se précariser d’avantage.

     

  • Israël cherche à récupérer le contrôle de son ancien bébé. A jouer à Dieu sans arrêt en manipulant et créant ses propres opposants, c’est ne que jewstice que de connaître l’effet boomerang. Cela étant, il faut juste espérer que le Hamas ne renoue pas avec ses origines et reste un vrai mouvement de résistance comme il le montrait il n’y a pas très longtemps.


  • Serait-il possible de demander à l’auteur de l’article si il a quelques références littéraires à partager permettant de comprendre la sociologie ou structure du Hamas ?

    Merci


  • Analyse claire et bien explicitée. Merci à son hauteur.


  • Ouais l’ambiguité religieuse de l’alliance Hamas sunnite et Hezbollah-Bachar chiite, ça fait longtemps que les gens du livre utilise cette division et qu’il en joue, j’vous renverrai vers la vidéo soralienne "mea culpa" pour que vous compreniez le role des arabo-musulmans dans la région ; Cordialement.


  • Bonjour,
    J’ai été également surpris par l’analyse de Mr Soral pendant l’entretien du mois.
    Je partage tout à fait, l’analyse du monsieur qui a livré cette article. Il y a eu plusieurs reportages et articles arabes et libanais indépendants ou résistants qui ont parlé de cette visite au Sud Liban. Ça me parait plus crédible et logique connaissant de la nature de l’ennemi sioniste.

    Je trouve pitoyable voir dégoutant la présence de l’Emir Qatari à Gaza, terre symbole de tout homme libre dans ce monde en tout cas des dernières années. Ce cirque à répétition qu’on arrête pas de s’en bouffer depuis la guerre du Liban 2006 qui tends à médiatiser et montrer la visite de l’Emir Qatari brisant les barrières de blocus sur les peuples opprimés. Toute cette pourriture et montages que transmet la télé et les médias (A voir sa visite à la Banlieue Sud Beyrouth après la Guerre 2006)
    A noter que le chef de la résistance libanaise Nasrallah n’a jamais rencontré l’Emir du Qatar qui avait pourtant "investi généreusement dans la reconstruction de la Banlieue Sud" rasé par l’aviation israélienne, alors qu’il s’était entretenu avec Ban Ki Moon et d’autres personnalités internationales...

    Serait-il sur une liste rouge que le renseignement libanais aurait qui le rendrait infréquentable quand la sécurité est concernée ???
    Est-ce une coïncidence l’assassinat qui intervient juste après la visite de l’Emir, Grand ami historique et défenseur acharné pour la cause palestinienne ?

    Perso, je ne doute pas malheureusement que l’Israël a remporté cette guerre et si c’est très choquant, permettez moi de dire que peut être le gouvernement Netenyahou a vraiment atteint ses objectifs de cette opération, même si le résultat donnait à croire le contraire. J’expliquerai ça par la perte stratégique et surtout humaine de ce Grand Martyr et la révélation de l’arsenal de la résistance qui est un facteur très stratégique en faveur du Tsahal au moins pour mieux se préparer pour la prochaine fois.

    Finalement, Je souhaite saluer surtout le Monsieur qui a pris le temps pour nous livrer cette analyse.
    Je remercie infiniment Mr Soral pour l’ensemble de votre travail qui m’accroche au quotidien sur le site E&R, J’admire votre courage, ouverture d’esprit et objectivité sur des sujets sensibles qui méritent autant d’attention dans la quête permanente de la vérité.

    Votre combat et votre sacrifice n’est pas moins que celui d’un résistant sur les champs de batailles. Je vous salue !


  • Bonjour, je ne savais pas où poster cette information, il me semble qu’elle peut apporter de l’eau au moulin même si le texte fait part belle à Erdogan.
    http://www.counter-currents.com/201...


Afficher les commentaires suivants