Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Attentat de Berlin : entretien avec le président du NPD Frank Franz

Frank Franz est un homme politique allemand. Il est le président du Parti national-démocrate d’Allemagne (en allemand : Nationaldemokratische Partei Deutschlands, abrégé en NPD). Voici son opinion sur les récents événements qui secouent l’Allemagne...

 

Alimuddin Usmani : Le 19 décembre 2016, il y a eu un attentat au marché de Noël à Berlin, devant l’Église du Souvenir. 12 personnes sont mortes et 56 ont été blessées. Parmi les victimes de cette attaque, il y a eu des Allemands mais également une Tchèque et d’autres étrangers. Quelle est votre réaction ?

Frank Franz : C’est une terrible tragédie. Tout d’abord, selon moi, peu importe qu’il y ait aussi des étrangers parmi les victimes. Chaque victime d’une attaque, est une victime de trop. Pour mettre un peu de politique dans tout ça : la victime irakienne d’un drone américain est autant à regretter que la victime d’une attaque terroriste en Allemagne. Ce que je veux dire par là ? Il n’y a aucune excuse pour le terrorisme. Nous ne pouvons toutefois pas nous plaindre uniquement des symptômes. Nous devons éclaircir les causes de tout ceci. Et les causes sont – pas uniquement mais également – à rechercher dans l’essence de la politique étrangère et de guerre. Voilà pourquoi cette politique doit enfin changer.

 

L’auteur présumé de l’attentat a été abattu au nord de Milan. N’est-ce pas effrayant qu’il ait pu s’enfuir aussi loin ?

C’est juste. Il y a quelques jours, j’ai cependant fait une remarque à ce propos : il est aussi simple pour un criminel, malgré la mise en place de mesures conséquentes, de quitter l’Allemagne que d’y entrer. Ceci est le problème le plus grave.

 

Suite à cet épisode, pensez-vous que la Willkommenskultur (culture de l’accueil) sera rejetée ?

Les politiciens, pour diverses raisons, continuent de faire comme avant. Ils vont tenter d’apaiser les citoyens et vont peut-être même prendre quelques mesures mineures pour calmer les choses. Toutefois, les choses devraient fondamentalement continuer comme elles se sont déroulées jusqu’à présent.

Les frontières sont et restent ouvertes. Tout le monde peut venir en Allemagne, y compris les criminels. À mon avis, les plus grands criminels sont cependant assis au Bundestag. Je parle de ceux qui, non seulement n’empêchent pas tout cela de se produire, mais refusent également obstinément de protéger de manière efficace le peuple allemand. Selon moi, il faut blâmer la chancelière pour l’attentat de Berlin. Elle a également les mains pleines de sang des victimes. C’est pourquoi il faut non seulement nous débarrasser de Merkel mais également de l’ensemble du gouvernement et de ceux qui ont conduit une mauvaise politique durant ces dernières décennies.

 

Quel est le moyen le plus efficace pour combattre la politique de Merkel ?

Les Allemands doivent revenir au bon sens. Friedrich Hölderlin disait : « Là où croît le danger croît aussi ce qui sauve ».

(Traduit de l’allemand par Alimuddin Usmani)

 

Lire la suite de l’entretien sur lapravda.ch

Mondialisme, européisme et terrorisme sont liés,
lire sur Kontre Kulture

 

Derniers entretiens avec Frank Franz, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Franck Frantz : " Les allemands doivent revenir au bon sens " . Mais justement Zeus rend fous ceux qu’il veut perdre .

     

    • Ils ne pourront jamais effacer 70 ans d’intoxication droit de l’hommiste, de matraquage "démocratique", de confort matériel , d’absence d’idéal, de padamalgam, de matérialisme , de pacifisme bèlant et de respect de lois destructrices des traditions et valeurs germaniques ...Ils sont foutus !


  • L’inversion accusatoire fait que son parti est ostracisé par la classe politique allemande et menacé d’interdiction alors qu’il tient un discours mesuré et lucide. Je note qu’il cite un poète et qu’il ne met pas d’huile sur le feu. Bravo Monsieur Franz !

     

  • Ce genre d’article me débèque, et Frank Franz ne se mouille pas trop à imputer la cause des attentats à l’absence de frontières. De qui se moque t-on ?
    Un attentat assez similaire a eu lieu le 29 septembre 1980 à Munich pendant la fête de la bière (13 morts, 213 blessés).
    Daniele Ganser, relayé par Thierry Meyssan, explique qu’une bombe a explosé du fait du présumé coupable Gundolf Kohler qui portait un passeport sur lui au moment de l’attentat (Source : la guerre secrète en Allemagne, de Daniele Ganser). Dans les faits, l’arsenal utilisé appartenait à des caches d’armes du réseau stay behind du BND ou services secrets allemands.
    Quand dans de tels contextes on vient porter la faute à l’absence de frontières sans réaction aucune du public, je rage. La manipulation des crédules a encore de longues années devant elle.