Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Attentats de Paris, affaire Dutroux : de nombreuses pièces à convictions détruites par un commando ?

Lundi 29 août, vers 2h du matin, une camionnette a défoncé les clôtures de l’Institut national de criminalistique et de criminologie, situé en Belgique.

Trois bonbonnes contenant du gaz ou de l’essence ont été jetées dans ce bâtiment fédéral qui a pris feu. Les incendiaires n’ont pas été identifiés [1].

Six laboratoires sur dix ont été fortement endommagés, notamment ceux analysant les traces de poudre, les produits accélérateurs de feu, les fibres textiles et les microtraces biologiques tels des cheveux [2].

Les pièces à conviction concernaient des dizaines d’affaires relatives au grand banditisme, aux réseaux pédocriminels (affaire Dutroux), à des tueries non élucidées (affaire Brabant/Gladio) et des actes terroristes [3].

Exemple : le ministère de la Justice avait ainsi collecté des indices à Charleroi des terroristes présumés du « commando des terrasses » du 13 Novembre – tels Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh [4].

 

Attentats, pédocriminalité : qui a intérêt à enterrer les enquêtes ?
Des réponses chez Kontre Kulture

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants