Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Attentats : la revendication de Daesh "divulguée" par un groupe israélo-américain

Info Panamza. Le communiqué de Daesh revendiquant les attentats du 13 novembre provient d’une officine dirigée par une ultra-sioniste israélo-américaine.

Dans le torrent d’informations relatives aux opérations terroristes commises le 13 novembre en région parisienne, l’une d’entre elles semble aujourd’hui aller de soi : dès le lendemain, l’État islamique – alias Daesh – aurait revendiqué les attentats.

La source de cette revendication ?

Il faut consulter les médias américains – notamment le New York Times et Time Magazine – pour découvrir l’identité exacte – curieusement omise par la presse française – de la première officine à dévoiler l’info : il s’agit de « SITE Intelligence Group.

Un lecteur confiant envers le sérieux supposé des journalistes mainstream pourrait ainsi croire, à la lecture de leur présentation de SITE, qu’il s’agit là d’un organisme de veille objectif et indépendant. Problème : c’est tout le contraire.

À l’origine – entre autres « découvertes » – de la vidéo de décapitation du journaliste israélo-américain Steven Sotloff et de la menace d’un groupuscule islamiste pakistanais contre François Hollande, le groupe SITE est plus proche d’une officine idéologique que d’un laboratoire indépendant de recherche universitaire.

Cette structure est liée au renseignement militaire américain et israélien ainsi qu’à la droite sioniste antimusulmane. Sa directrice et fondatrice se nomme Rita Katz.

Fille d’un Irakien exécuté sur la place centrale de Bagdad pour espionnage au profit de l’État hébreu, cette Israélo-Américaine est à la fois proche du FBI et de la mouvance sioniste. Après avoir collaboré (dès son arrivée aux Etats-Unis) avec une agence liée à la droite israélienne radicale et anti-islam, (« The Investigative Project on Terrorism »), elle a connu son moment de gloire en 2003, lors de la parution de son livre Terrorist Hunter, dans lequel elle relatait ses infiltrations dans les groupes islamistes (dans le style sensationnaliste et factuellement controversé de Mohamed Sifaoui). Celle qui estime que « les juifs appartiennent à Israël » est désormais réputée auprès des experts du terrorisme : la plupart des documents audiovisuels mensongèrement imputés à Oussama Ben Laden et relayés aux médias avaient été « découverts » par son « centre de surveillance des sites islamistes », parfois en tandem avec un autre groupe dénommé IntelCenter.

Lire la suite de l’article sur panamza.com

À propos de Rita Katz, sur E&R :

 

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants