Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Autriche : le FPÖ creuse l’écart dans les sondages

Vers une leçon de démocratie ?

Norbert Hofer, candidat de la droite nationaliste autrichienne à l’élection présidentielle, est en tête des intentions de vote avec six points d’avance sur son rival, selon un sondage Gallup diffusé lundi.

 

Le candidat du Parti de la liberté (FPÖ), à l’extrême droite de l’échiquier politique, est crédité de 53 % des intentions de vote, en progression d’un point par rapport à un précédent sondage du même institut en juillet, contre 47 % pour Alexander Van der Bellen, candidat indépendant soutenu par les écologistes.

Le sondage Gallup a été diffusé lundi par le quotidien Österreich.

Une autre étude réalisée pour le quotidien Kurier crédite Hofer de 38 % des intentions de vote contre 34 % pour Van der Bellen.

 

Nouveau scrutin le 2 octobre

Les électeurs autrichiens retourneront aux urnes le 2 octobre après l’annulation du second tour remporté au mois de mai par Alexander Van der Bellen avec 31 000 voix d’avance seulement.

La Cour constitutionnelle a ordonné la tenue d’un nouveau scrutin en raison d’irrégularités qui, sans avoir été intentionnelles, ont pu influencer l’issue du vote.

 

Sur le nationalisme et la démocratie,
lire chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1545291

    Ouf...c est pas gagné mais c est bien parti


  • Bonjour si Hofer passe cela change quoi ? Il n a pas beaucoup de pouvoir ! Veut il ou peut il faire sortir de leuro l Autriche ?

     

    • #1545359

      même si ça ne change rien , c’est pas normal que c’est toujours les mêmes qui bouffent le gâteau
      Dehors les Parasites ....


    • #1545365

      Rien du tout, Hofer a dit que s’il était élu : il ne ferait sortir de l’Autriche de l’UE que si les turcs (de plus en plus rétifs à cette idée) venaient à y rentrer. Donc, c’est un nationaliste en carton-pâte et même pas un euro-sceptique.

      La seule bonne chose que l’élection du FPÖ pourrait montrer, c’est à quel point les institutions européennes sont composées de tricheurs et d’anti-démocrates.

      Ça fera un argument de plus :

      Après le traité de Lisbonne qui a fait mentir le référendum de 2005, l’odieux contournement par les eurocrates du vote grec de 2015, la volonté affichée de saper le résultat du vote anglais en faveur du brexit et maintenant ça : l’UE va avoir un joli plomb dans l’aile lorsqu’elle se mettra à parler de démocratie désormais.


    • #1545396
      le 30/08/2016 par Francois Desvignes
      Autriche : le FPÖ creuse l’écart dans les sondages

      L’establishment mondialiste qui se croit indéboulonnable ne l’est plus.

      Nulle part

      Farage peut passer, Trump aussi, MLP également

      C’est la fin "de la gauche XX siècle", modèle d’hypocrisie et de prostitution.

      Mais je vous rassure : même si l’Autriche ne sort pas du carcan pseudo socialo-européiste-vrai mondialiste, le pli est déjà pris : ils sont sur la sortie.


  • En espérant qu’il ne finisse pas comme Jörg Haider, mort dans un accident de voiture.

     

    • #1545377

      Jorg haider mort ( pour ne pas dire éliminé) )le jour de l anniversaire de sa mère, et les médias ont en plus prétendu qu il venait de frequenter un bar gay (sans preuve), avant de visiter sa maman... ...histoire de faire un maximum de mal à son entourage traditionaliste...

      le système n aime pas beaucoup ses oppposants...

      pour ceux qui se demandent qui mène la danse, où est le pouvoir, qui est humain et qui ne l’est pas, les méthodes utilisées, les droits de l homme tout ça...


    • #1545651

      Peut etre que l’empire tirera une dernière cartouche dans une députée eurobéate comme en Angleterre, histoire d’essayer de racler les 6%.


  • #1545311

    À quoi ça sert ces sondages, sinon à faire monter l’anxiété des votants et semer la panique dans tout le pas ?
    Qu’ils votent et on discutera du résultat après !

     

  • Mais non, vous avez rien pigé...la démocratie, c’est quand les partis "gentils" sont élus...quand c’est les partis "méchants/fachos/populistes (comment osent-ils ??)/réacs" c’est la démocratie en danger ou détournée, voyons !! ;-)

     

    • #1545364

      y a un bel exemple en France avec les gentils qui ont démoli Soral , Dieudo , Onfray et quelques autres .... POUR SE GOINFRER TRANQUILLE !!!!!
      en ce moment c’est au tour de Chevênement et demain les " populo- fasho " , ça sera tous les Français qui veulent foutre toutes ces vermines qui nous gouvernent , DEHORS -


  • La menace fasciste revient ! Ils devraient dire l’inverse dans leurs sondages, comme ça les Républicains de là-bas croiraient le boulot déjà fait et ne se bousculeraient pour soutenir le candidat qui s’opposait à leur parti au premier tour.


  • #1545573

    J’espère que Norbert Hofer va gagner. Pourquoi est-ce important ? Car ça va donner des idées aux électeurs un peu partout en Europe, dont en France.


  • L’Autriche depend totalement des clauses laissees a Vienne en 1955 par les Sovietiques. Et les Rouges-Verts de Vienne ne les ont jamais depuis la dissolution de l’Union Sovietique declarees obsolet. Donc ne nous faisons pas trop d’illusions sur Hofer. Comme le reste des Allemands il a pieds et poings lies depuis 1945.


  • Intéressant. Hypothèse (rien qu’ une hypothèse d’ un citoyen aussi ignorant que les autres) : la presse vendue (les européistes) change de tactique après les brillants résultats des affirmations antibrexit. Ils vont maintenant exagèrer l’ avance du candidat patriote (ou supposé tel ? ) avec l’ espoir de provoquer une réaction en faveur de leur candidat.