Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Avec Steve Bannon, la droite extrême entre à la Maison Blanche

Le bras droit de Donald Trump est accusé d’"antisémitisme"

Donald Trump a nommé comme haut conseiller à la Maison Blanche Steve Bannon, patron du site controversé Breitbart, plaque tournante de la « droite alternative », mouvement associé aux idées nationalistes et partisan de la supériorité de la race blanche, contempteur virulent de l’establishment politique.

 

Steve Bannon, 62 ans, dirigeait le site Breitbart jusqu’à son recrutement en août par Donald Trump en tant que directeur général de sa campagne. Dimanche, le président élu a annoncé qu’il le garderait à ses côtés à la Maison Blanche, en tant que chef de la stratégie et haut conseiller, aux côtés de Reince Priebus, figure de l’establishment nommé secrétaire général, avec qui il devra travailler en tandem.

Steve Bannon a orienté les deux derniers mois et demi de campagne du candidat républicain, et on a retrouvé sa patte dans la dénonciation populiste formulée par Donald Trump d’un ordre mondial contrôlé par des élites politiques et financières contre le peuple. « Une structure mondiale du pouvoir », selon sa dernière publicité télévisée, une formule critiquée à gauche pour ses relents conspirationnistes.

Sa nomination au sommet de l’État fédéral a suscité la dénonciation des associations antiracistes et des démocrates, qui ont rappelé les innombrables articles incendiaires publiés sur Breitbart et frôlant l’antisémitisme, alimentant la nostalgie pour le drapeau confédéré ou dénonçant l’immigration et le multiculturalisme.

« Les partisans de la suprématie de la race blanche seront représentés au plus haut niveau de la Maison Blanche de Trump », a dénoncé Adam Jentleson, porte-parole du chef des démocrates du Sénat Harry Reid.

« L’extrême-droite raciste et fasciste est représentée au seuil du Bureau ovale. L’Amérique devra être très vigilante », a écrit sur Twitter John Weaver, proche du républicain modéré John Kasich.

Le candidat conservateur indépendant à la présidence Evan McMullin a également dénoncé la promotion de « l’antisémite Steve Bannon ».

Et les démocrates de citer les accusations de l’ex-femme de Steve Bannon, Mary Louise Piccard, qui dans des procédures de divorce il y a près d’une décennie a affirmé, selon le New York Daily News, que son ex-mari avait refusé d’envoyer leurs enfants dans une certaine école en raison de la présence de juifs. Des accusations qu’il réfute.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

L’isolationnisme contre l’oligarchie sur Kontre Kulture

 

La montée de Steve Bannon, voir sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1602058

    Je crois que l’élection de Trump va entrainer une grande désillusion car il a aucune marge de manœuvre.
    - Il ne pourra mettre aucune barrière douanière sur la Chine sachant que la Chine possède de la dette Américaine.
    - Concernant le mur, ce sera plutôt une barrière et payer par les américain.
    - Sur les 3 millions d’expulsion, ce sont les même chiffre qu’Obama sur un mandat.
    - A ce qu’il parait il a dit à Obama qu’il allait respecter les alliance international (OTAN, OMC ect....)
    Les prêts étudiant risque de faire écrouler l’économie américaine ainsi que les crédits automobile.
    Clinton menaçait la Chine et la Russie car il commençait à lâcher le Dollars et la confiance dans le Dollars ne tient que par la menace.

     

    Répondre à ce message

    • #1602245

      En fait, non, Obama n’expulsait que des illégaux venus travailler. Les illégaux arretés pour crimes et délits graves souvent disparaissaient dans la nature apres avoir payé leur caution. Je ne peux te révéler exactement comment je sais cela, mais j’en ai été le témoin.

       
  • #1602076

    C’est Soral conseiller de Marine à l’Elysée .

     

    Répondre à ce message

  • #1602088
    Le 15 novembre à 12:56 par marmiedoise
    Avec Steve Bannon, la droite extrême entre à la Maison Blanche

    L antisemitisme... Pour les pires crétins ca sent de suite le souffre mais pour ceux qui ont autre chose que le mainstream et les cliches les plus pourris sur ces questions c est plutot un bon indicateur !
    Pas etonnant que l intelligencia US soit montée au créneau suite a cette nomination avec tous les poncifs qui vont bien sur le racisme, le fachisme et l inévitable antisémitisme... le triplette de la bien-pensance !
    Je ne connais pas ce monsieur Bannon mais si il se retrouve a ce point agressé par le système alors il commence déja a me plaire !

     

    Répondre à ce message

  • #1602092

    Le Point, papier-toilette à texture glacée.... .

     

    Répondre à ce message

  • #1602171

    j’espère qu’avec son site il pourra continuer son travail de reinformation . La campagne anti système ne fait que commencer croire qu’avoir son entrée à la maison blanche soit suffisant est un leurre. je souhaite pour lui un rude combat cotre Soros qui organise les manifs des étudiants couche-culottes et prépare pour le jour de l’investtiture en janvier une enorme manif. Bannon pourrait mettre le paquet. La guerre est d’abord celle de l’opinion .
    En France ce sera aussi compliqué qui va le récupérer : ZEmmour et les identitaires racialistes les islamophobes de tv libertés, marion maréchal LP ? ou le courant Asselineau, Philippot, MLP. Donc il est urgent que MLP rencontre Bannon pour clarifier en exposant au mieux ce paysage politique français... de quel populisme appartient Bannon je n’ai pas encore d’opinion à ce sujet ? De toute façon le système médiatique lui n’a pas ces états d’âmes .

     

    Répondre à ce message

  • #1602254
    Le 15 novembre à 17:20 par Valls pôle emploi 2017
    Avec Steve Bannon, la droite extrême entre à la Maison Blanche

    Et bien vous n‘êtes pas au courant ? Le monde, la galaxie, l‘univers est antisémite, hier encore j‘ai croisé un extra terrestre vivant à 5 millions d‘années lumières d‘ici, et bien il m‘a dévoiler qu‘il était antisémite, dingue hein !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1602296

    Vous avez vu le CV de ce type !.

     

    Répondre à ce message

  • #1602312

    Il est important de rappeler que, comme le disait Dieudonné dans un de ses spectacles, un moustique qui pique un juif est un moustique antisémite.

     

    Répondre à ce message

    • #1604503

      Il y a piqué et piqûre ? Parfois le virus est l’anti-virus ? Quid d’un moustique philo-sémite... pro-bibi netanayouh, pro-tsahal l’armée la plus démocratique du moyen orient et du monde occidentale civilisé devant la barbarie ambiante planétaire venu du tiers monde... le risque imminent qui ne peux pas venir de chez nous ?... On n’est pas verni pour rien !

      You need to die for IsraHell : et vous ne serez pas venu pour rien... Spécial dédicace aux lémouriens... qui font l’amour (par derrière) pour rien... à défaut pour l’instant de faire la guerre sangs mêlés, ce qui est bon pour Israël dixit BHL ? Qui veut être un Steeve Bannanien ! Prenons la banane par les deux sans bouts ?..

      L’adage se révèle encore vrai : plus con qu’un goy tu meurs... « You need ? »... well you know that’s gonna hurt you.. That’s how it’s gonna be.

       
  • #1602373

    Antisémite ayant travaillé pour Goldman Sachs ?

     

    Répondre à ce message

  • #1602388
    Le 15 novembre à 22:22 par guillaume
    Avec Steve Bannon, la droite extrême entre à la Maison Blanche

    Un bel espoir de vrai changement avec Stephen Bannon.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents