Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

BHL et l’art migrant

Quand le philosophe encense un "artiste" qui travaille à partir d’empreintes de migrants

L’écrivain Bernard-Henri Lévy nous fait découvrir le travail de l’artiste italien Tindar, qui compose des triptyques à partir d’empreintes digitales collectées par les migrants.

 

 

Tindar est un artiste italien, né en 1986, à Rome, hanté par la question de la trace et de l’empreinte.

Donnez-moi un ami, semble-t-il dire.

Une rencontre de hasard.

Un galeriste, un collectionneur qui me commande une œuvre, un parent.

Ce qui m’intéresse, c’est son empreinte.

C’est, très précisément, ce marqueur d’identité qu’est supposée être, dans les sociétés modernes, son empreinte digitale.

Et, de cette empreinte saisie sur une simple feuille de papier blanc, il a pris l’habitude de faire des dizaines, parfois des centaines, de copies qu’il entreprend, ensuite, de découper ; qu’il mêle à d’autres empreintes, prises à d’autres individus ; et qu’il pique sur de minuscules tiges métalliques elles-mêmes fixées, côte à côte, sur une toile préalablement recouverte de peinture acrylique imitant la terre.

À partir de cette poussière d’empreintes, répétées de multiples fois et assemblées en une ténébreuse et distincte unité, il forme des portraits géants qui, depuis que je les ai vus, pour la première fois, l’an dernier, à Paris, me font penser au portrait imaginaire du Marquis de Sade par Man Ray – qui était formé, lui, non d’empreintes, mais de pierres de la Bastille.

Arrive la crise des migrants.

Tindar est, comme chacun, bouleversé par le spectacle de ces dizaines de milliers d’humains fuyant la Syrie, l’Afghanistan, l’Érythrée, le Soudan et, souvent, à leur arrivée, traités comme des bêtes.

Mais, plus que d’autres, il est frappé par le fait que la première chose que font, à l’entrée de l’espace Schengen, les autorités d’immigration est de ficher ces hommes qui ont réchappé de l’enfer de la famine, de la dictature et des guerres – et, pour cela, de prendre leurs empreintes.

Est-ce la vie, songe-t-il, qui imite l’art ?

Lire la suite de l’article sur bernard-henri-levy.com

De l’art patriote pour BHL, chez Kontre Kulture :

BHL alias la fabrique à migrants, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1567806
    le 29/09/2016 par alias
    BHL et l’art migrant

    Ce sont les bras terroristes d’Israël qui ont fait chasser les migrants de chez eux pour affaiblir leurs pays respectifs, à commencer par la Syrie . Et Israël a donné l’ordre aux gouvernements sionistes d’Europe de les garder surtout ! Et ces sionistes racistes particulièrement fourbes de jouer la compassion envers des gens qui sont leurs victimes !


  • #1567827
    le 29/09/2016 par Pépé le Moko
    BHL et l’art migrant

    Botul , toujours là au bon moment ...


  • #1567855
    le 29/09/2016 par Mojo Risin
    BHL et l’art migrant

    BHL ! Inspire-toi du dernier geste de Sénèque (un vrai philosophe) et fais nous des vacances...


  • #1567867
    le 29/09/2016 par La porte en bois
    BHL et l’art migrant

    Qui a fait sa fortune en pillant certaines régions du monde en bois précieux ?


  • #1567870
    le 29/09/2016 par L’étrangère
    BHL et l’art migrant

    Quand le philosophe encense un "artiste" qui travaille à partir d’empreintes de migrants



    Heureusement ent que ça reste décent. Des artistes contemporains scatologiques comme Piero Manzoni, Jacques Lanzène ou encore Wim Delvoye auraient certainement fait des œuvres à base d’etrons moulés par des migrants.


  • #1567933
    le 29/09/2016 par Thibaut_Berlin
    BHL et l’art migrant

    Le style est vraiment nul. Je n’ai jamais lu du BHL mais là, en parcourant l’article, je tombe sur : "La fable est plus belle encore. Car rien ne ressemble plus à une empreinte digitale qu’une autre empreinte digitale." Hmmm.

    À contrario, je souhaite saluer la rédaction d’ "Un jour en France" dont la plume, n’ayons pas peur des mots, est parfaite.


  • #1567939
    le 29/09/2016 par Hachichinclub
    BHL et l’art migrant

    Je propose un expo de tests ADN spermatique des Migrants ,ça peut servir qui sait ?


  • #1567970
    le 29/09/2016 par NouvelleFrance
    BHL et l’art migrant

    Toujours l’escroquerie intellectuelle.....


  • #1567990
    le 29/09/2016 par bertin
    BHL et l’art migrant

    La mayonnaise ne prend plus.

     

    • #1568226
      le 29/09/2016 par gloria lasso
      BHL et l’art migrant

      Pour qu’une mayonnaise prenne il suffit que tous les ingrédient soient à la même température... ce qui est impossible avec un BHL désormais toujours trop fiévreux.


  • #1567994
    le 29/09/2016 par Francette
    BHL et l’art migrant

    Oh putain que c’est beau... J’en ai les larmes aux yeux, le cœur étreint et les orifices dilatés... Attendez !! Je sens quelque chose venir des tréfonds de mon rectum... : Je, je, JE, JE SUIS une toile de Tindar !!!


  • #1567999
    le 29/09/2016 par H
    BHL et l’art migrant

    Ouahou, c’est vraiment génial.


  • #1568037
    le 29/09/2016 par Math
    BHL et l’art migrant

    Un travail basé sur la mise en scene facile de symbolisme simplet, ce qui tue l’Art co dans toute sa profondeur.

    Aucune nouveautée, aucune création ou innovation meme pas de style.

    Bernard


  • #1568086
    le 29/09/2016 par Bruce marine
    BHL et l’art migrant

    Oh ! C’est beau ! J’en ai la larme a l’oeil. Sinon Bernard, dans le genre beaute de la nature, moi je propose empreinte de chiasse ! Un triptyque emouvant, au parfum delicat et substil ! Dans le genre cingle, ce mec est number one !


  • #1568111
    le 29/09/2016 par The Shoavengers
    BHL et l’art migrant

    Bien entendu, l’argent que se fait ce monsieur sur le dos des migrants leur est intégralement reversé.


  • #1568232
    le 29/09/2016 par La porte en bois
    BHL et l’art migrant

    Après le pillage des bois précieux de part sa famille, heureusement aucune descendance...


  • #1568305
    le 29/09/2016 par redsniper06
    BHL et l’art migrant

    BHL est vraiment à la tête de l’art !!!...


  • #1568378
    le 29/09/2016 par Tt
    BHL et l’art migrant

    L’indécence dans toute sa splendeur !

    à vomir !

    ces gens ont fuit la guerre que BHL sème partout avec sa clique de sionistes.

    franchement c est lamentable


  • #1568389
    le 29/09/2016 par Aiguiseur de guillotines
    BHL et l’art migrant

    De la merde.... de la pure merde.


  • #1568404
    le 29/09/2016 par Edmond dantes..
    BHL et l’art migrant

    Pas étonnant qu’il se fasse entartrer sans arrêt depuis 30 ans.


  • #1568543
    le 30/09/2016 par Pifou
    BHL et l’art migrant

    Je trouve que sur la toile, on a l impression d un mouvement d invasion .


  • #1568943
    le 30/09/2016 par TaTaYoYo
    BHL et l’art migrant

    Je peux démouler une terrine sur une feuille A4 si il veut Bernard ?
    C’est une forme "d’art" en quelque sorte.


Commentaires suivants