Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Bassam Tahhan répond à la question : "Un islam français est-il possible ?"

L’islamologue Bassam Tahhan commente le rapport de l’Institut Montaigne sur l’islam en France, basé sur un échantillon de 15 000 Français dont 800 à 1 000 se déclarent musulmans.

 

 

L’islam, l’histoire et la politique sur Kontre Kulture

Bassam Tahhan, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Un islam français est-il possible ?"

    Je dirais qu’en soit la question ne se pose même plus. Je crois que les gens qui habitent des villes comme Roubais, Marseille, Calais,..pourraient en témoigner.

     

    • Y a bien qu’un anonyme pour représenter les témoignagnes de ceux qu’il ne connait pas.


    • @ Free

      Venant de quelqu’un qui est américanisé jusqu’à son pseudonyme, la remarque est savoureuse !
      Faites preuve d’un peu de courage : signez vos commentaires de vos noms et prénoms.


    • #1585769
      le 24/10/2016 par Elyes, alias Free le français venu d’ailleurs.
      Bassam Tahhan répond à la question : "Un islam français est-il possible (...)

      Les gens que le bien commun intéresse vraiment ne perdent pas de temps à baragouiner sur la compatibilité ou non de l’islam avec la France. Ce sujet piège, ou sujet buzz, ou sujet leurre. Ces gens là ne valent pas mieux que n’importe quel Bhl... dès qu’il s’agit de pointer du doigt cet arabe et ce noir, on oubli tout de suite que ces deux là, s’ils ont un minimum d’honneur et d’amour propre, n’ont absolument AUCUNE raison de vouloir faire un effort d’intégration depuis une bonne 50aine d’années au moins (C’est la triste réalité que beaucoup ici n’apprécient pas entendre. Pourtant s’il on veut aborder sérieusement la question des "nouveaux français", il faut poser un poing d’honneur à être clair sur ce point comme cela a été le cas aux débuts d’E&R, quand Alain Soral nous a présenter le projet). Pour la simple et bonne raison que les français (comme toutes les nations) ont perdu tout sens politique se laissant berner par des décennies de marche de l’Histoire, de propagande et de mensonges. Aujourd’hui le pays n’a pas d’âme, sinon celle d’un veau sacrificiel en promo sur l’autel du Marché. Avant de se demander si l’islam est compatible avec la France on ferait mieux de se demander si la France existe toujours et comment sauver intelligemment ce qu’il en reste. Et c’est pas en se demandant si l’islam est oui ou non compatible avec la France. Quand certains disent que la France est un pays de "kouffar"... ça me choque, ça fait presque peur, on se demande si cette personne et pas sur le point de scier la Tour Eiffel... mais c’est vrai. C’est peut être pas vrai partout, y a peut être de la résistance, mais c’est vrai globalement. Et c’est d’ailleurs ce qui nous rassemble tous ici.


    • bon évidemment au moment ou je post mon coup de gueule vous publiez ma réponse. Mea culpa. Je ne pensais vraiment pas qu’elle passerait. Oublions tout :)


  • On peut savoir pourquoi cet islamologue d’origine musulmane et qui se targue de faire des leçons sur l’islam, ne cesse de le critiquer ?

    Je comprends pas le concept... L’islam n’a pas libéré la femme... L’islam est trop ceci et pas assez cela... Et les dhimmis sont des sous-citoyens...

    Qu’il endosse clairement le statut d’islamo-critique plutôt que de se cacher derrière un titre d’islamologue.

     

  • Et les Krishnas ?!?

    Là au moins , ça serait de la vraie connaissance !!!


  • poser la question c’est admettre qu’il y un problème avec l’islam.
    Et surtout quel islam ?


  • Bien vue !! les Juifs les Chrétiens et Musulmans son trois branche d’un seul et même arbre.

     

    • Et comment s’appelle l’arbre ? l’Ancien Testament ?
      Jésus-Christ a rompu définitivement avec ce tronc commun, c’est pourquoi la notion même de judéo-christianisme est totalement dépourvue de sens.L’Islam par contre, se réfère constamment à ses origines vétéro-testamentaires, et présente beaucoup de points communs avec le judaïsme, (exemple : Dieu unique, pas de Trinité, rejet de l’Incarnation, pas de Résurrection, pas de rémission des péchés, autrement dit pas de Pardon, etc.)
      Cela dit, je ne suis pas un spécialiste des religions, j’essaie seulement de formuler quelques intuitions qui me semblent fondées.


    • Bien sûr que non !

      Juifs et Chrétiens si tu veux et encore, seulement si on parle du Judaïsme antique, pour le p’tit dernier, faut voir...


    • « Bien vue !! les Juifs les Chrétiens et Musulmans son trois branche d’un seul et même arbre. »

      C’est peut-être bien vu, mais c’est faux !
      Le christianisme est la graine de cet arbre.


    • @ JL29
      Qui a dit que dans l’islam il n’y avait pas le pardon ?
      Il ne faut pas parler de ce qu’on connaît pas, c’est une religion de pardon et de paix renseignez vous.


    • L’arbre s’appelle Abraham ( que la paix soit avec lui),père du monotheïsme.


    • @Islam
      J’ai dit que je n’étais pas spécialiste des religions, mais ça ne m’empêchera pas d’en parler pour autant.De toute façon, je m’attendais à une réaction du genre :"il ne faut pas parler de ce qu’on ne connait pas, et gna..gna..gna", ce genre d’injonction péremptoire ne m’impressionne pas plus que ça, et lorsque quelqu’un semble fortement suggérer que je ferais mieux de "la fermer", je suis d’autant plus stimulé pour "l’ouvrir" encore plus.


    • @jl29,
      il ne vous a pas dit de la fermer mais de vous renseigner un minimum avant de vous lancer dans des affirmations.. Inutile de parler mécanique quand on a jamais ouvert un coffre de voiture ou qu’on est incapable de nommer les outils les plus basiques... Autrement dit être dans le questionnement est une chose être dans l’affirmation une autre. Une fois qu’on sait se que tiennent pour vrai les musulmans c’est free-style pour diserter de vos impressions et partager votre opinion (bien informée). C’est frustrant pour certaines personnes mais c’est des règles élémentaires de courtoisie. Cdlt


    • @Peter Sellers
      Admettons.Cela étant, la comparaison avec la mécanique auto n’est pas tout à fait pertinente, tout simplement parce que la fonction de telle ou telle pièce d’un moteur ne saurait faire l’objet d’un débat : on sait à quoi sert tel appareil, ou pas.Dans le cas de la religion, il en va differemment, si vous permettez, et puisqu’on discute de l’Islam en l’occurrence, vous savez bien que chaque sourate du Coran est susceptible d’interprétations multiples.Qui dira quelle est la bonne ? il faut bien qu’à un moment ou un autre, une autorité religieuse (sunnite ou chiite ou autre..) dise :"maintenant, les mecs, la discussion est close, la bonne interprétation, c’est celle que moi, autorité, dit être telle" point barre.Toutes les branches de l’Islam sont hautement affirmatives et autoritaires, et ce jusqu’à la répression la plus impitoyable, si cela devient nécessaire.A côté de ça, mes "affirmations", comme vous dites si bien, c’est de la petite bière, et vous ne m’empêcherez pas de discuter des principes sous-jacents à la pratique d’une religion quelle qu’elle soit, même si je n’ai pas la maîtrise parfaite et une connaissance exhaustive de ses textes fondateurs.Pour finir, car je commence à avoir soif, je dois dire que je suis toujours passablement agacé par les donneurs de leçons en tous genres, qui exigent de vous que vous teniez un discours d’expert pour parler d’un sujet, faute de quoi ils vous suggèrent tout à fait cordialement certes, mais aussi tout à fait fermement, de la fermer justement..
      Je ne dis pas ça spécialement pour vous...enfin, si, un peu quand même !
      Grosses bises.


    • @jl29,
      malheureusement votre agacement est tout à fait compréhensible... car vous avez observé les musulmans et perçu que quelque chose ne fonctionnait pas ? L’erreur que vous faites par contre c’est de venir nous indiquer comment les musulmans devraient être en appliquant une grille de lecture très chrétienne... Il n’y a pas de Vatican (magisterium ecclesiae) musulman qui donne un avis « infaillible » (implicitement infaillible), pas d’institution qui délivre la bonne doctrine.. Une autorité, des cardinaux.. L’Islam n’est pas hiérarchique dans ce sens..

      Pour être précis « l’orthodoxie » (bien qu’il faut se défaire de la vision judéo-chrétienne du terme) en Islam c’est al-sunnah al jamaha qui représente le concensus : tous les muftis, les savants, une ininterrompue conversation, faite d’arguments, d’objections, de commentaires et remarques fraternels ; une accumulation de sagesse pendant des centaines d’années..

      La diversité, cette fraternité dans la différence est une des particularité de la Oumma, c’est la volonté de Dieu.. L’authenticité est plurielle en Islam..

      Auparavant les musulmans étaient affiliés à une des quatre écoles juridiques.. Pour faire court.. ça n’a plus court.. le wahhabisme, la réforme est passée par là.. Les wahhabites ont abolis les écoles juridiques et installé l’idée d’un avis prépondérant.. finalement le leur.. L’arabie saoudite c’est l’installation d’un Vatican par les anglais.. Bien que les wahhabites soient une minorité les répercussions sont là..

      Pour vous donner un exemple avant selon une école juridique pour se marier il fallait le couple, l’imam et 2 témoins. Une autre école disait qu’un seul témoin était suffisant. Une autre école disait qu’il pouvait se passer du témoin car l’imam servirait de témoin.. Finalement la dernier école disait qu’en ultime recours il n’y avait pas besoin d’imam car Dieu était omniscient et que l’homme serais un témoin pour la femme et vice versa..

      Selon son affiliation on choisissait ce que recommandait son école où on choisissait une facilité chez une autre école.. l’Islam c’était tout ça..

      Aujourd’hui c’est celui qui aurait le meilleur avis et la diversité n’est plus de mise.. ce chaos c’est les wahhabites la cause de façon direct ou indirect..


  • L’Islam en tant que tradition d’inspiration divine ne peut être "francisée" comme le catholicisme lui-même. Faut-il rappeler que ces traditions ont existé avant la naissance des nations et la création des nationalités mais plutôt dans un contexte de seigneuries et royautés ? La religion est universelle et transcende les différences ethniques et culturelles. Si le pouvoir spirituel papal était établi à Rome,les seigneurs régionaux représentant un pouvoir temporel devaient faire allégeance à cette autorité supérieure. Ce n’est que bien plus tard que le pouvoir temporel s’est rebellé contre l’autorité spirituelle. En cela, la naissance des nations participait à ce refus d’autorité. Aussi la langue liturgique des catholiques était le latin et par là réunissait les peuples chrétiens.
    République et tradition sont incompatible dans l’absolu. Le véritable musulman ne peut être républicain comme le véritable catholique ne peut l’être.
    Mais manifestement le manque d’intellectualité de ceux qui s’expriment à propos des religions n’éclairent pas. Une étude de fond est nécessaire pour rétablir l’ordre dans les mentalités en commençant pour toutes les notions employés qui sont très souvent incomprises.
    Enfin, toute volonté d’apprivoisée,d’institutionnalisée une spiritualité d’ordre divine par un pouvoir terrestre satanique ne sera qu’amoindrissement et source d’égarement.
    L’Islam, dernière religion révélée destinée à l’humanité de la fin, est établie dans ses sources que sont le Coran et la Sounna du Prophète Muhammad -sur lui la Grâce et la Paix- et garantie par Dieu jusqu’au Jour du Jugement.

     

    • Dans leur essence l’Islam et Laïcité (la religion des Etats-Nations) sont diamétralement opposés. Son principe, soumission intégrale à Allah, est « temporellement » inaltérable et ne peut être en fonction de l’évolution des mœurs et/ou des lois sociales et politique encore moins du fait technologique. Comment peut-on croire qu’on peut réconcilier la subordination à Allah et l’obéissance à l’ordre laïc ?
      La pratique doit refléter l’intention. Se dire être musulman n’a aucun sens si par exemple on ne pratique pas les cinq prières, Se dire musulman n’a aucun sens si on essaye de s’imprégner du Coran sans la lumière de la sunna de notre prophète Mohamed ’alayhi salat wa salam’. Etre musulman n’est point envisageable dans une république laïque où chrétien, bouddhiste ou athée peuvent vivre dans le giron des mêmes lois. Etre musulman n’est pas concevable dans une démocratie où même les homosexuels ont le droit de cité…etc.

      La vérité est qu’il y a des peuples musulmans. Il n’y a plus d’Etat musulman à travers le monde aujourd’hui et depuis longtemps bien antérieurement à 1924. Notre « élite intellectuelle » toute tendance confondue et nos dirigeants politiques sont envoûtés par cet Occident à tel point qu’ils ne pourraient envisager de « salut » en dehors de « ses progrès » et de « sa machine démocratique ». Même en parodie. De par le Monde, l’Islam n’a aucun pouvoir temporel. Tous les musulmans sont sous l’attelage d’administration d’ordre laïc. L’Islam est réduit à une simple expression rituelle. Partout.
      Tous les pays musulmans sans exception utilisent des constitutions d’inspiration occidentales (française, anglaise ou américaines). Ils sont tous assujettis à la Finance Internationale et j’en passe. Plus graves encore tous sont membres de l’ONU.
      Tous à l’instar du reste du Monde, incarnent « l’idée des « Etats-Nations » inédite jusque-là dans l’Histoire et étrangère à l’esprit universaliste de notre religion.

      Le Monde s’est solidifié autour de l’idée démocratique et laïque, et ce en dépit de quelques semblants religieux ça et là, et s’est coupé irrémédiablement de l’idée spirituelle. Nous vivons à l’ère des « Etats-Nations ». L’ère de la SUPERCHERIE.
      Les habitudes mentales de ce Tahhan sont enrobées dans l’acier de la démocratie et la laïcité et ne lui permettent guère, à son insu, de comprendre

      Le Meilleur DK


    • L’Islam n’a pas vocation à former des états jusqu’au retour de Jésus mais appelle simplement l’individu a adoré son Seigneur, véritable lieu de lutte (djiaad al akbar), selon l’exemple du Messager et Prophète Muhammad. Ceci est marqué par l’absence de clergé en Islam qui comprend les conditions de cet fin de cycle humain. En cela aussi, l’Islam est plus adapté à notre époque que le christianisme qui a besoin nécessairement d’institutions pour être effectif.
      Soyons satisfait de la volonté du destin,trouvons la paix au-dessus de ce monde voué à l’extinction.Amin


    • Voilà deux contributeurs de haute voltige qui croient tenir ou détenir la vérité. C’est à peine s’ils ne se prennent pas pour l’incarnation de Dieu. Ils sont Dieu eux-mêmes et parlent à son nom. Nulle part n’a existé d’autorité spirituelle en dehors de ses fondateurs, c’est-à-dire les prophètes. Tout pouvoir est un pouvoir temporel parce que, vulgairement pour être à la hauteur de la vulgarité ambiante et de celle des spiritualistes idéologues à deux sous qui prennent leurs divagations fort peut être légitimes en tant qu’onguents à des esprits en déroute pour de l’universalisme, aucun être humain ne peut se prétendre être spirituel et au-dessus de la mêlée à partir du moment où il se rend aux toilettes et se purifie avec de la matière comme quiconque peut le faire. Se rendre aux toilettes, c’est un acte fondamentalement universel, tout le reste n’est que tromperie pour un pouvoir temporel, atrocement temporel. Je ne vise pas les personnes mais les dires. Rêver des temps anciens qui furent morbides comme ceux d’aujourd’hui, les promouvoir et croire qu’ils ont détenu des issus et des solutions à l’âpre existence de l’animal que nous sommes, cela ne peut venir que des esprits bien chagrinés et à la limite sournois en quête de justificatifs à des ressorts impulsifs où seul le mépris est roi faisant de la rengaine son trône.


    • @ Vaurien



      Se rendre aux toilettes, c’est un acte fondamentalement universel, tout le reste n’est que tromperie pour un pouvoir temporel, atrocement temporel.



      Si ton idéale en ce bas monde n’arrive même pas à "transcender" tes "latrines", cela prouve que tu es atteint d’un trouble obsessionnel compulsif de la consommation moderne. Tu vis, à ton insu, une inversion de la réalité dictée par les forces d’occupation mentale que sont les médias dominants. Il t’est impossible de comprendre l’autorité spirituelle et le pouvoir temporel encore moins la Tradition primordiale.
      "Toute action qui ne procède pas de la connaissance manque de principe et n’est plus qu’une vaine agitation ; de même, tout pouvoir temporel qui méconnaît sa subordination vis-à-vis de l’autorité spirituelle est pareillement vain et illusoire ; séparé de son principe, il ne pourra s’exercer que d’une façon désordonnée et ira fatalement à sa perte."

      Le Pire DK


  • En l’état la réponse est non, un islam maghrébin ne sera jamais français étant donné qu’il ne s’agit pas de la même civilisation, par contre un islam européen comme la version bosniaque, albanaise ou tchétchène c’est déjà beaucoup plus proche de la chrétienté et des ancienne tradition indo-européenne pour pouvoir être compatible avec le mode de vie français.

     

    • Mis à part qu’on parle français en France, qu’est-ce qui distingue d’une façon singulière "le mode de vie français" des autres pays occidentaux ?
      On n’est plus à l’époque d’Ibn Battuta où de Marco Polo où les civilisations et les mœurs n’étaient pas "interchangeables". Réveille-toi !

      Le Meilleur DK



    • Mis à part qu’on parle français en France, qu’est-ce qui distingue d’une façon singulière "le mode de vie français" des autres pays occidentaux ?




      Ce que viennent chercher les touristes en France (et qui tant à se réduire sous la pression conjointe de l’immigration extra-européenne et de l’américanisation des mœurs) : une certaine douceur de vivre, une convivialité au café, ou à la table des amis, une sensibilité et un raffinement français, la culture française.

      Mais la question que tu aurais dû poser, pour être raccord avec le commentaire auquel tu réponds aurait dû être : « qu’est-ce qui distingue d’une façon singulière "le mode de vie français" de celui des pays musulmans ? »


    • Bref,il faut s’aliéner et s’oublier pour rester dans les petits papiers de ceux qui du haut de leur vision anthropomorphiste pensent paramétrer l’altérité á leur image,un vieux rêve sans doute ?


    • @ Le Pen, vite !



      Ce que viennent chercher les touristes en France : une certaine douceur de vivre, une convivialité au café, ou à la table des amis, une sensibilité et un raffinement français, la culture française.



      Moi, je te parle des "grandes valeurs occidentales" que sont les droits de l’homme, le modèle démocratique, la liberté individuelle, l’individualisme, le culte de la réussite individuelle, le libéralisme économique… Bref, la France est un pôle d’uniformisation culturelle à l’instar des autres pays occidentaux. Ces valeurs se greffent désormais avec une réussite déconcertante sur des sociétés culturellement très différentes.

      Nous somme entrain de vivre en live le parachèvement de la standardisation du Monde, et toi tu me parles du don français de se remplir la panse.

      Le Pire DK


    • @D. Kada - Oran



      Mis à part qu’on parle français en France, qu’est-ce qui distingue d’une façon singulière "le mode de vie français" des autres pays occidentaux ?




      Un tas de petites choses très subtiles qui ne sont perceptibles que par les autres européens, par exemple en Europe du Sud l’on boit du vin, en Europe du Nord l’on boit de la bière, en Europe de l’Est de la vodka et chez les iles britanniques c’est le whisky, sinon on peut parler de la baguette et de la cuisine bien française qui est mondialement connue...

      Après bien que nous avons pratiquement les mêmes fêtes elles ne sont pas célébrés de la même manière et n’ont pas la même importance dans tout les pays, parce exemple la Toussaint c’est le 2 novembre dans les pays catholique et protestant mais elle se fête plusieurs fois dans l’année dans les pays orthodoxes.

      Après il y a la manière d’être, de se comporter, par exemple les européens du Nord et de l’Est sont plus introvertis au point que dans certains pays scandinaves il n’y a pas de mots pour dire bonjour, en comparaison les européens du Sud sont plutôt exubérants et les anglo-saxon sont du genre extravertis.

      @Ledaron



      Bref,il faut s’aliéner et s’oublier pour rester dans les petits papiers de ceux qui du haut de leur vision anthropomorphiste pensent paramétrer l’altérité á leur image,un vieux rêve sans doute ?



      Normalement lorsque l’on va chez quelqu’un on respecte ses règles, normalement...



    • Normalement lorsque l’on va chez quelqu’un on respecte ses règles, normalement...




      C’est comme dans un Club branché en faites ? Il y a un code vestimentaire ? Le problème c’est quand le nouveau tôlier est un franc-maçon de première et qu’il piétine la tradition ; ça manque de continuité, les derniers venus sont un peu perdus.. d’ici là à les laisser privâtiser un coin de la salle car opposés aux dernières tendances c’est sure que pour l’ordre générale ça va pas être possible..

      Mais pourquoi casser l’ambiance quand il suffit de faire revenir l’ancienne administration et virer les nouveaux patrons qui se comportent comme des parvenus, niant constement le bon sens ?..
      La continuité qui peut être contre ?..


  • Dans un couple le mari est le "chef de famille" et dans un couple musulman il est l’imam (c’est lui qui dirige la prière).

    Si le mari n’est pas musulman et la femme l’est, il y a un problème potentiel pour la femme si les choix du chef de famille s’opposent aux obligations de l’Islam. La mesure préserve donc la structure de la famille.

    L’explication rapportée ici (position lors de l’acte sexuel) m’apparait bizarre.


  • L’islam est différent des autres religions.
    Le principe même de l’islam c’est le témoignage de « Achhadou an lâ ilâha illa-llâh, wa ashadou ana muhammad rasûlu-llâh », ce qui veut dire « J’atteste que rien ne mérite d’être adorer sauf Allah et j’atteste que Mohammad est son messager ».

    L’islam considère qu’il n’y a qu’un Dieu, et non pas une trinité comme les chrétiens, c’est dire que les musulman ne considère pas Jesus (paix sur lui) comme Dieu ou comme "fils de Dieu" mais comme un messager, de la même manière que l’était Moise (paix sur lui).
    L’islam considère que Dieu est en dehors de Sa création et qu’Il est bien trop grand pour se mélanger à elle (il y a notamment l’histoire bien connu de Moise, paix sur lui, qui n’a pas pu voir Son Seigneur alors qu’il Lui avait demander de le voir).

    De plus, l’islam considère tous les messagers comme des envoyés de Dieu qui sont venu avec le même message de base à savoir qu’il ne faut adorer que Dieu sans rien lui associer (ni statut, ni personne physique, ni invention humaine), car l’association y est vu comme la pire injustice que l’homme peut commettre contre Son Créateur.

    En revanche, les prophètes sont venus avec des lois différentes, et c’est notamment la raison pour laquelle l’islam demande de suivre le dernier prophète, de la même manière que la loi qu’à emmener Jesus, paix sur lui, abroge la loi avec laquelle est venu Moise, paix sur lui (c’est notamment bien connu au sujet de la nourriture licite).

    Enfin l’islam considère que l’homme a été créer pour adorer Dieu, et ne l’adorer que de la manière qu’Il a décrété Lui par l’intermédiaire de Ses prophètes. L’humain n’a rien le droit d’inventer de lui même.

    Si vous voulez des preuves théologiques, je peux vous en donner, je ne l’ai pas fait pour ne pas surcharger. Je peux également développer.
    Bassam Tahhan dit des choses qui ne donne pas envie de s’intéresser à l’islam. J’aimerais discuter avec lui sur tous les points qu’il critique, notamment sur les femmes. Mais je pense avoir répondu à la chose la plus importante. S’il vous plait, ne vous faite pas une image de l’islam uniquement par le point de vue d’un chrétien. Demanderiez vous à un juif de vous expliquer le christianisme ?

     

    • Bonjour William,
      J’adorerais aussi discuter avec vous au sujet de la position de la femme dans l’humanité (et non pas forcément dans "la société".) Je suis chrétienne, et j’obéis avant tout à ce commandement : "aimez-vous les uns les autres", ce qui inclut évidemment la loi Mosaïque.
      Hormis cette place de la femme, croyez-vous vraiment que Dieu (ou Allah... qui pour moi est le même avec un vocable différent, tout comme nous n’employons pas le même mot pour désigner les choses matérielles, selon les pays) donc, croyez-vous qu’Il accorde une priorité à un quelconque habillement ou nourriture ? ... Ne pas se nourrir d’animaux morts est Halal : c’est normal, cela induit le fait d’attraper d’éventuelles maladies. Tout comme - et ceci n’engage que moi - le fait de manger du porc dans les pays du moyen-orient, où la chaleur gâte très vite cette viande qui devient alors source de maladies.
      Dans les pays européens, beaucoup plus tempérés, cette viande de porc n’a pas le même "danger" pour la santé. Qu’en pensez-vous ? Ne croyez-vous pas que le prophète Mohammed a voulu protéger les gens (peut-être incultes, alors) et leur santé, en déclarant la viande de porc comme étant Haram ?
      Beaucoup de choses sont discutables, et j’aime les échanges sur le sujet. Mais personnellement, il nous faudrait désolidariser certains rites, traditions, qui pour moi sont secondaires par rapport au fait que Dieu (Allah) nous demande avant tout de nous aimer. Et être tolérants (de quelque religion que l’on soit) envers les autres. Ce qui permettrait, par exemple, à n’importe qui de se marier quelle que soit notre religion, avec la personne qui nous convient et que nous aimons.
      Sinon, ça revient un peu à du sectarisme et non à de la spiritualité.
      Non ?
      Amitié à vous.


    • Mr Tahhan n’est pas musulman d’après toi ??


    • Les théologiens de l’Islam n’ont pas forcément adressés toutes les situations vu que ça n’était en leur temps pas nécessaire. Une femme qui se convertis à l’Islam peut rester marier avec son mari chrétien si celui-ci n’acceptes pas de la suivre dans sa nouvelle religion...

      Dans une société patriarcale (anciennement) seule la religion de l’homme peut garantir à la femme et à ses enfants tous leur droits. L’Islam c’est garantir des droits...
      Les mariages des hommes musulmans avec des croyantes chrétiennes et juives tombent donc sous le sens...

      À l’inverse une femme musulmane et ses enfants n’a aucune garantis (ou n’avait aucune garantis) que ses droits et ceux des ses enfants accordés en Islam soient garantis..

      Il y a un principe supérieur dans le Quran c’est la réciprocité homme/femme et si un homme peux marier une croyante chrétienne ou juive une musulmane devrais pouvoir faire pareil.. Les savants se sont prononcés contre sans pour autant tirer leur conclusions du qur’an ni de l’analogie.. premièrement car la question ne se posait pas... Car à l’époque l’appartenance à une communauté et une religion allait de paire...

      Et ça demeure impossible qu’une musulmane fonde un foyer dans lequel y es consommé de l’alcool par exemple... l’impossibilité est plus pragmatique qu’autre chose. Voire le sheikh francophone Islam ibn Ahmad concernant la possibilité du mariage des musulmanes avec les Juifs et les chrétiens. Pas de réforme en Islam car la meilleure époque est celle du prophète (sas) mais il faut contextualiser le Quran qui reste intemporel.


    • @Elba, les quatre écoles juridiques ont statués sur le fait que ça n’était pas possible mais il n’y a pas de clergé en Islam et en dernier recours aucune obligation en Islam.. Nous sommes libre de nous soustraire à la Loi de Dieu ou à la loi selon l’interprétation que des hommes ont pu donner (pas de clergé en Islam) faire la différence entre les deux n’est pas si facile..
      Mais bénédiction divine, en Islam tout est jugé selon l’intention... la sincérité.

      Maintenant la religion apporte des bienfaits, il suffit de voire les personnes compétentes dans la religion et sincèrement trouver un avis qui vous paraît logique et respectant la volonté de « Allah », le vocable utilisé par Jésus lorsqu’il parlait araméen. Vous n’êtes pas musulmane, en réalité ce problème ne vous concerne qu’indirectement...

      Pourriez vous vivre avec un juif qui pense que Jésus était un menteur ? Es-ce qu’une musulmane peux vivre avec un homme qui considère le dernier prophète Mohamed comme un faux prophète ? Ça ne se résumerais donc qu’à cet amour adolescent qui fait tourner la tête ? L’amour dans un couple, ne soyez pas choqué, n’est peut être pas le seul et unique critère d’un point de vue islamique..

      Si l’homme est chrétien qu’il est intelligent docile, soucieux de justice et bien intentionné.. capable de bien éduquer les enfants, d’ouvrir leur intelligence à l’existence du Créateur ça me paraît déjà plus concret comme argument....

      L’Islam à fait face à un mouvement réformateur qui s’appel le wahhabisme ou salafisme dont les figures de prou furent franc-maçonnes : Rachid Reda, Mohammed Abdou, Afgahni, mais aussi les frères musulmans dont l’idéologue du takfirisme (terrorisme anti-musulman + anti-occident) Said Qutb franc-maçon pur jus... Le wahhabisme secte saoudienne mise en place et maintenus par les anglais/occidentaux dont le pétro-dollar (il n’y a jamais trop de dollar).. La réforme en véritable retour en arrière à nier la tradition et la richesse de l’exégèse qur’anique il est parfois difficile de trouver des réponses sur des sujets marginaux qui n’ont succité l’intérêt des savants vu l’absence de cas concrets.. Je vous conseil sur ce sujet l’imam Islam ibn Ahmad ou la page Asma Lamrabet pour comprendre ou se situe l’exégèse quroranique..
      ww.asma-lamrabet.com
      =>/articles/ce-que-dit-le-coran-quant-au-mariage-des-hommes-et-des-femmes-musulmans-avec-des-non-musulmans/


    • La priorité n’est pas l’habillement ou la nourriture. La priorité n’est pas non plus de nous aimer, en tout cas pas en islam. La priorité est de ne rien Lui associer, c’est a dire de ne pas adorer une partie de Sa création en même temps que Lui. Il faut savoir que Allah peut tout pardonner sauf cela, c’est ce qu’Il dit dans le Saint Coran. C’est à dire que quelqu’un qui Lui associe quelqu’un ou quelque chose de Sa création (un ange, un prophète, un saint, le soleil, un démon, une pierre ou un arbre taillé) ne pourra pas accéder à Son paradis. Car Allah est tellement Grand et Puissant que adorer autre chose que Lui est une grande injustice vu tout ce qu’Il fait pour nous.

      La religion ce n’est pas que de la spiritualité, une philosophie de vie, une manière de trouver l’apaisement ou de vivre en harmonie avec les autres êtres humains sur Terre. La religion, c’est beaucoup plus que cela. La religion nous explique comment gagner le paradis pour l’Eternité. A côté de cela, cette vie n’est rien, ce n’est qu’un passage. Se marier avec un associateur (un non musulman) c’est prendre le risque de penser comme lui/ comme elle, et donc de se priver du paradis pour l’Eternité. C’est possible pour un musulman de le faire mais risqué. C’est interdit pour les femmes car c’est Allah qui le leur a interdit dans le Coran. Le musulman n’a pas à aller plus loin que cela. Le musulman croit au Coran comme étant la dernière Révélation d’Allah et il/elle se soumet à cela. Maintenant, on peut aisément trouver une explication mais toutes les raisons nous échappent car seul Allah en connait les réelles causes. C’est pour cela que toutes les hypothèses sont discutables mais même si vous arrivez à me prouver que mon hypothèse est mauvaise ou fausse, ça ne changera rien au fait que ça vienne d’Allah et que son ordre est indiscutable. Vous pouvez appliquer cela à la nourriture.

      Il faut savoir que chez les athées, l’homme et la femme s’influencent de plus en plus d’une force égale mais ça n’a pas toujours été le cas. En revanche chez les croyants, l’homme a beaucoup plus d’influence sur la femme que le contraire. Je ne cherche pas d’explication, c’est juste un constat, que je remarque notamment dans mon propre mariage. Allah nous a crée de deux sexes différents, Il y a une sagesse derrière cela, et des choses en découlent. La femme est plus influençable que l’homme en religion. Et c’est pour protéger la femme que Allah lui interdit de se marier avec un non musulman.


    • Vu que il y a polémique sur le fait de savoir si oui ou non l’islam interdit bien à la femme de se marier avec un non musulman ou non, je vais poster les preuves. Ce n’est pas quelque chose d’inventé par les hommes, c’est une règle qui prend directement son fondement dans le Saint Coran. Allah ta’ala à dit aussi : … si vous constatez qu’elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu’épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu’époux] pour elles... [Sourate Al-Mumtahinah].
      De plus le consensus vaut pour preuve. Le consensus, c’est lorsque tous les compagnons du prophète, paix et bénédictions sur lui, étaient d’accord sur un sujet. Et il y’a consensus sur la question.


    • Les chrétiens et les juifs (ahl al kitab/les gens du Livre) sont considérés à l’unanimité comme étant des croyants appartenant aux religions révélées et ce même s’il existe des divergences ayant trait au dogme et à la philosophie théologique.

      C’est l’union entre les musulmans, hommes et femmes, avec les polythéistes qui est formellement interdite par le Qur’an. Notez la réciprocité.

      Je suis désolé mais le verset que vous citez par rapport au contexte de la révélation, il n’a rien à voire avec le mariage avec des non-musulmans mais le respect d’un pacte. Si les chrétiens et les Juifs sont des infidèles (kufars) et même des polythéistes/associateurs/mouchrikine par rapport à la trinité vous savez bien qu’ils ont surtout le statut de croyants.

      Je ne vois aucune référence dans le Qur’an concernant le respect du consensus des compagnons du prophète (saw). Si je suis disposé à respecter un tel consensus ne présentez pas un concensus ultérieur comme preuve de ce concensus.. revenons aux hadiths et aux savants..

      Je crois plutôt que l’Islam à insisté sur l’équivalence dans les couples (al Kafâ`ah).. si vous considérez qu’il n’y a pas d’équivalence possible je comprendrais la réticence... mais étant un homme j’avoue que cette question me dépasse..

      Que vous vouliez vous conformer à la Tradition je peux le comprendre et même partager cette inclinaison mais à la question de la volonté de Dieu dans le Qur’an il est avant tout important et primordial de faire connaître la difficulté de l’exégèse qur’anique sur ce point précis.

      J’ai l’avantage de ne pas être un érudit en théologie et donc de ne pas devoir donner mon opinion, mais à ceux cherchant des réponses j’ai indiqué l’imam Islam Ibn Ahmad sur ce sujet.

      Ps : il y a des interdictions claires et des autorisations claires dans le Quran nous les connaissons... Nous connaissons également la façon de définir qui est musulman.


  • Plus compliqué : C’est une ripoublique franc-maçonne et atlantico-sionisée qui méprise son propre peuple qui se targue de traiter la place des musulmans en France alors qu’elle pratique la religion du laïcisme contre les catholiques français en premier.

    L’Islam n’est perçu qu’en tant qu’électorat de préférence socialiste, que prétexte à une immigration de masse consommatrice et d’une concurrence déloyale sur le marché du travail et la couverture sociale.

    Avec donc toutes les concessions possibles : assistanat aux frais du peuple français dont les revenus salariés ou sociaux baissent sous l’effet de cette politique de traîtres, d’ouverture des frontières, de laxisme judiciaire et d’autorisation d’un Islam communautariste revendicatif voire suprémaciste sur le plan civil, social et territorial.

    C’est d’abord la ripoublique qui n’est plus possible en France !


  • Couscous à l’aspartame, sauce ketchup et gangbang à la syrienne ? Il pense quoi Charlemagne de l’Islam français ? Et si un jour il n’y a plus que deux ou trois religions essentielles dans le monde ? Ceux qui prient, ceux qui méditent et ceux qui gueulent par exemple. Combat MMA Jesus versus Mahomet, après 40 jours de jeûne dans le désert...

     

    • haha, si c est pour comme dans les 3/4 des combats de mma ca fini avec les bellatores se reniflant les caleçons... De toute façon jésus le boufferait, il lui ferait un coup de résurrection a l ancienne !
      Quand au sujet, moi ça me donne mal a la tête.

      L islam, c est jamais ce que l on nous dit, les versets sont toujours mal interprétés, les traductions jamais précises, tout les sheiks se contredisent, et ceci et cela etc etc . Un musulman qui lis les évangiles, il aura pas besoin d autres choses pour se faire une idée relativement juste des préceptes du catholicisme.

      L islam est peut être une religion de paix (pour moi c est loin d être certifié, et c est pas le mot "paix" que l on retrouve énormément qui y change quoique ce soit) mais dans les endroits ou c est pratiqué en majorité, les gens ont une culture violente (j ai vécu 2 ans en indonésie, oui ils sont moins nerveux que des maghrébins mais allez a dans la province de Aceh, ou au nord de Kalimantan). A quoi est ce du ? Au langage ? a la nourriture ? hanouna ? a chalgouman ? goldman sucks ? le bout de chibre en moins ? jackie du club dorothée ? rachid taha ?

      Les catholiques (dont je fais parti) doivent lire le coran, c est de la culture générale. Mais de la á nous demander de lire les hadits sourates par untel mais pas l autre etc etc pour comprendre ce sur quoi ils ne sont même pas d accord entre eux, ca va 5mn.

      Ou alors que les sunnis fassent comme les chiites, qu ils aient un clergé qui fasse autorité. Le kouffar y verra peut être plus clair. Oui je suis ignorant, mais ma religion n a pas a se prouver chez elle.Et comme beaucoup, j ai fait l effort. Et je crois que les catho ont quand même bien plus tendu la main aux musulmans que dans l autre sens. Enfin, bismilla comme on dit en norvege



    • L’ islam, c est jamais ce que l on nous dit, les versets sont toujours mal interprétés, les traductions jamais précises, tout les sheiks se contredisent, et ceci et cela etc etc . Un musulman qui lis les évangiles, il aura pas besoin d autres choses pour se faire une idée relativement juste des préceptes du catholicisme.



      Vous vous n’aimez pas quand c’est compliqué.. c’est soit blanc soit noir..

      Les querelles dogmatiques et son correlaire les conciles œcuméniques c’est 21 conciles de l’histoire chrétienne à travers les siècles : vous y voyez de la simplicité vous ?

      Pourquoi dit-on que l’Islam est simple ?
      Presque tous les éléments du dogme chrétien suscitèrent des opinions contraires ou déviantes. Le monothéisme fut contredit par les cathares , adeptes du dualisme manichéen. Le mystère de la Trinité , par sa complexité, cristallisa autour de lui un grand nombre d’hérésies : Arius fut condamné en 325 par le concile de Nicée I parce qu’il faisait de la personne du Fils la première créature du Père ; Nestorius fut condamné en 431 par le concile d’Éphèse pour avoir séparé les deux natures du Christ et refusé à Marie le titre de « Mère de Dieu » ; Apollinaire de Laodicée (v. 310-v. 390) et ses successeurs monophysites furent condamnés en 451 par le concile de Chalcédoine parce qu’ils prétendaient que le Christ n’était pas un être humain ; enfin, la doctrine du monothélisme, qui cherchait pourtant à réconcilier les croyants en unissant les deux natures — humaine et divine — du Christ, fut elle aussi condamnée en 680 par le concile de Constantinople III .
      Les mouvements hérétiques au sein de l’Église se prolongèrent jusqu’à la seconde moitié du XX e siècle. En France, le traditionalisme de monseigneur Lefebvre (1905-1991) se manifesta dans son refus d’obéir au concile Vatican II. En Amérique latine et en Afrique, la théologie de la libération , qui cherche depuis les années 1970 à réconcilier la religion avec un humanisme inspiré du marxisme , fut souvent menacée d’être déclarée hérétique. Il y a depuis le début du christianinisme il y parfois jusqu’à 20 nouvelles hérésie et sectes par siècles.. je ne parle que de celles qui sont suffisement conséquentes pour en parler... Quoiqu’il en soit la liste est beaucoup trop longues...

      Vous pensez que l’Islam est compliqué alors que la secte wahhabite et le pétro-dollar il n’y a rien de plus simple à comprendre..



    • L islam est peut être une religion de paix (pour moi c est loin d être certifié, et c est pas le mot "paix" que l on retrouve énormément qui y change quoique ce soit) mais dans les endroits ou c est pratiqué en majorité, les gens ont une culture violente (j ai vécu 2 ans en indonésie, oui ils sont moins nerveux que des maghrébins mais allez a dans la province de Aceh, ou au nord de Kalimantan). A quoi est ce du ? Au langage ? a la nourriture ? hanouna ? a chalgouman ? goldman sucks ? le bout de chibre en moins ? jackie du club dorothée ? rachid taha ?




      Deux ans en Indonésie.. rassurez vous si vous aviez vécus dans les bidons villes d’Amérique du Sud ou dans les quartiers de Naples avec la gomora vous auriez peut être développé des idées préconçues concernant le catholicisme... imaginez le dilemme.. Heureusement, que c’était des musulmans.. votre paradigme est sain (Saint ?) et sauf !! Sauf que...


  • Bien sur que non. La France n’est pas une terre d’islam et n’a pas vocation à le devenir. Elle ne le sera jamais. Il faut qu’ils s’impriment ça une bonne fois pour toutes dans leurs têtes. L’islam, comme d’autres fanatisme, ne souhaite que dominer le monde, sous le prétexte fallacieux de "volonté de Dieu".
    Je n’ai rien contre l’islam en France du moment que cela reste dans la sphère privée et ne tente pas de nous imposer leur vision archaïque des choses.
    Dominer le monde est un vieux fantasme qui malheureusement n’est pas prêt de disparaitre. Et l’islam n’en a pas l’exclusivité.
    Effectivement, nous ne sommes pas sorti de l’auberge !

     

    • C’est malheureux de tenir des propos pareils qui ne font que marquer votre profonde incompréhension du fait religieux,et au delà de la réalité spirituelle des traditions et de l’Islam en particulier.
      Les musulmans n’ont pas volonté à "dominer le monde". Ce bas-monde est pour le musulman croyant un enfer. Au contraire, le musulman veut conquérir les sphères célestes en adorant son Seigneur.
      Le mot islam qui signifie soumission a la même racine que le mot salam qui signifie paix. Et ces deux notions sont étroitement liés car il ne peut y avoir de paix, dans son acception la plus large, sans soumission à l’ordre divin naturel...
      Aussi en vérité nous sommes tous musulmans, consciemment ou inconsciemment, car tous soumis à la volonté divine. Ainsi l’islam en tant que soumission de l’être individuel est une réalité universelle passée,présente et futur.
      L’islam vaincra parce que la justice et la paix vaincront,parce que Dieu Créateur est le Très-Haut,le Très-Grand et qu’Il domine les mondes et Ses créatures. D’où le tristement célèbre "Allahu Akbar" qui est une formule rituelle désignant le Dieu Tout Puissant.


    • A Ibrahim,
      La différence majeure que pose le Christ, ce n’est pas la soumission à la loi divine, mais plutôt l’aspiration à l’Etre divin. Et c’est là l’importance et la force des enseignements du Christ. Dieu n’est pas un maître qui est à craindre, Dieu est un compagnon à aimer. Le Christianisme rompt avec le caractère aliénatoire de la Loi. Je vous renvoie aux commentaires de Francis Cousin https://www.youtube.com/watch?v=V4z...


    • Salut à vous Goydrake et merci pour votre intervention pertinente.
      Vous mettez ici en évidence deux dimensions : celle religieuse et législative et l’autre spirituelle et initiatique. La tradition islamique est mise en perspective selon 3 aspects : al-islam - soumission à la loi (charia) , al-iman - la foi en les dogmes, al-ihsan - l’excellence. Ce dernier aspect est représenté par les gens du tassawouf-initiation ou soufisme, il s’agit du coeur de la tradition islamique. Et chacun de ces aspects se rapporte à un certain degré de l’existence individuelle:l’un au corps,l’autre au coeur, l’un à l’esprit...
      Vous semblez opposer la Loi à l’ Être. Or ces deux choses sont étroitement liés. Les prophètes qui ont atteint l’Etre sont venus avec la Loi. Dieu dit dans le Coran que « parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah » (Sourate 35 ; verset 28). La loi n’est pas aliénatoire pour celui qui croit,plus encore pour celui qui a vu. Aussi parfois il faut avoir craint pour pouvoir aimer. Et celui qui aime et sait, craint.
      L’Imam Malik représentant d’autorité de la tradition islamique et fondateur d’une des quatre écoles jurisprudentielles sunnites (malikite et majoritaire en France) a dit :
      « Celui qui étudie la jurisprudence (tafaqaha) et n’étudie pas le soufisme (tasawwuf) est un pervers (fasiq) ; celui qui étudie le soufisme et n’étudie pas la jurisprudence est un hérétique (zindiq) ; enfin, celui qui allie les deux, atteint la vérité (tahaqaqa). »
      Jésus ou ’issa est une figure principale en Islam et davantage encore dans le milieu initiatique ou soufisme (voir sourate Marie ou Myriam). Voici ce qu’en a dit le prophète Muhammad -sur lui la Grâce et la Paix- « De tous les prophètes, le plus proche de moi est Jésus, fils de Marie. Il n’y a entre lui et moi aucun autre prophète ». Ces paroles, rapportées par Abû Dâoûd, témoignent du respect qu’avait le prophète vis-à-vis de son prédécesseur dans la lignée prophétique.


    • Les 3 aspects de l’Islam évoqués par Ibrâhim, se retrouvent aussi dans la religion chrétienne ...mais pas dans la Révélation biblique.
      En effet, la Révélation s’oppose clairement à la Loi. Elle est une anti-Morale qui repose sur la Grâce. Le Christ n’a cessé de s’opposer aux plus moralistes des religieux de son époque (les pharisiens). Aussi bien en actes qu’en paroles. S’Il porte au paroxysme la Loi (sermon sur la montagne) en la spiritualisant, c’est pour mieux en montrer l’impasse qu’elle est en réalité pour l’homme. Et pour ensuite glisser sur le discours à la fois de la relation de service et d’amour désintéressés entre les hommes (le chemin étroit) et de la relation intime, directe (c’est-à-dire affranchie de la Loi) avec Dieu (la Foi). Il ne fait que rappeler ce que dit l’auteur de la Genèse sur l’origine de l’attirance de l’Homme pour la connaissance du Bien et du Mal (la Morale ou la Loi). En cela la religion chrétienne (avec sa morale et son droit canonique) n’est rien d’autre que la subversion de la Révélation. On peut remarquer l’ironie du Christ quant à la Loi, quand Il dit donner le « commandement » nouveau (et qui se substitue à tous les autres) à savoir l’amour. L’amour se commande t-il ? N’inclut-il pas de fait la liberté de l’Autre ? Peut-on légiférer sur l’amour ?
      La Révélation biblique s’oppose également au Dogme dans le sens où elle est révélation du Tout-Autre comme Esprit et Vie dans une relation toujours personnelle. Ainsi, lorsqu’Elle est objectivée, textualisée pour être généralisée, la Révélation n’est plus puisqu’on lui retire ce qui fait qu’Elle est (la lettre tue). Elle ne peut être manifestée nulle part ailleurs que, à la fois, dans la vie de celui qui la reçoit, et dans la relation avec l’Autre. Là aussi la religion chrétienne par son dogmatisme est une subversion de la Révélation (et on en arrive par exemple à « faire » la charité à défaut de vivre dans l’amour).
      Enfin la Mystique chrétienne (qui a ses origines dans la Gnose et qui, syncrétisme naissant, a été renforcée par l’influence de l’Islam) est la recherche d’une ascension spirituelle vers Dieu, non par orgueil, mais pour s’unir à Dieu en Lui faisant toute la place dans une totale soumission. Or la Révélation chrétienne s’oppose aussi à la Mystique chrétienne. C’est Dieu qui descend vers l’Homme, non pour le soumettre mais pour le libérer et qu’il puisse vivre concrètement ici-bas par l’amour, le pardon et la grâce (gratuité) contenus dans cette même Révélation.



  • 08:00 Pourquoi une femme musulmane ne peut-elle pas se marier avec un non-musulman ?
    B.T : Les juristes m’ont répondu que la religion musulmane étant supérieure aux autres, dans l’acte sexuel on ne peut admettre que celui qui est supérieur soit en dessous ...



    Faux, ce n’est pas la raison, il suffit d’aller sur internet et d’écouter des imams et vous constaterez que ce que dit B.T est un fantasme orientaliste.
    La raison est que l’Islam reconnait les livres saints (Bible et Torah) comme étant la parole de Dieu ainsi que tous les Prophètes. De plus la pratique religieuse de ses religions est protégée par l’Islam donc une chrétienne ou une juive pourra continuer à pratiquer sa religion en toute liberté même mariée à un musulman. Dans les religions chrétienne et juive, l’Islam est considérée comme une fausse religion voire une religion maléfique donc une musulmane ne pourra s’épanouir (ou ne pas pratiquer du tout) dans sa religion avec un chrétien ou un juif.
    C’est donc dans un soucis d’égalité. Lisez le Coran et vous constaterez que ce livre s’adresse à toute l’humanité et exige une justice égale pour tous.

    Pour les questions cultuelles, adressez-vous à un imam et non à un islamologue.
    Je trouve ce Bassam Tahhan douteux.

     

    • un musulman peut épouser une chrétienne et même elle pourra continuer à pratiquer sa religion mais qu’en est - t - il des enfants ??? ils seront musulmans.
      Par contre si une femme musulmane épouse un musulman, il y a un risque que l’enfant ne soit pas éduqué dans l’Islam. La est le vrai pb je crois....


  • Amis de E&R bonjour.
    Quand allons nous enfin avoir un musulman nous parler d’Islam ?
    Parce que après Keppel on a un alcoolique Syrien.
    Franchement.
    Y a pas moyen de trouver UN musulman Français ? ( est musulman toute personne qui pratique l’Islam c’est-à-dire pas bassam, tahan)
    Merci

     

    • Outre le fait qu’il ne me semble pas légitime de cantonner tel ou tel débat à une catégorie de personnes sur la base de tel ou tel critère, j’ajoute également que l’on peut entendre des musulmans se prononcer sur l’Islam. Ici même et pas plus tard qu’il y a quelques jours une vidéo de conférence avec Youssef Hindi traitant de ce sujet était mise en ligne.


  • Islam de France : bel exemple d’oxymore.


  • Ce monsieur à plus de légitimité que certains qui s’expriment sur ce site avec l’impression de détenir "la vérité"...
    Ce que je retiendrai, en tant que non musulman, c’est que ces propos sont à la foi clair et inquiétant !
    Mais, comme pour le reste depuis 40 ans, faisons l’autruche c’est plus simple...

     

    • La légitimité c’est ceux qui sont en accord avec vous.. intéressant comme concept..

      Vous êtes tellement moderniste dans votre approche naïve de la vérité c’est troublant.. Le vers est dans la pomme c’est sure, encore faut-il établir la nature de la pomme et la nature du vers.. J’ai bien peur qu’avec vous, des phénomènes très naturelles ou en tout cas qui ont des explications très clairs n’obtiennent pas l’attention qu’il faut et que le recourt aux pesticides soit votre solution la plus soft..


  • Il a raison Bassam en ce qui concerne le chiffre de 6% de musulmans en France ! C’est au minimum le double de personnes en France se considérant comme rattachés à l’islam sur le plan de la foi. Ce qui ne veut pas dire que se sont tous des pratiquants mais ils s’identifient comme musulmans comme beaucoup de Français de souche qui sans être pratiquants et n’allant jamais à la messe se reconnaissent toutefois comme catholiques ou chrétiens...
    Je voudrais également ajouter que ce rapport est sur le plan méthodologique une pure plaisanterie ! Les mecs ont le culot de prétendre qu’un échantillonnage bidon de quelques milliers de personnes aurait une valeur statistique sur le nombre de musulmans dans ce pays ! D’un autre côté difficile de leur en vouloir étant donné qu’officiellement les statistiques liées à l’appartenance ethnique sont interdites en France ce qui est par ailleurs bien pratique pour cacher l’ampleur de l’immigration, du moins d’un point de vue statistique mais pas sur la plan empirique, car il suffit en effet d’ouvrir les yeux pour voir la présence massive de personnes d’origine extra-européenne en France.

     

    • je connais au moins deux ou trois français de souche musulmans dans mon entourage. même si pour un musulman de naissance il s’identifie à l’islam de ses parents, il faudrait savoir que l’islam est une religion pas une ethnie. probablement les français de souche vont développer une culture islamique différente d’un maghribin par exemple même si le culte est le même. Le monde islamique est un très bon exemple pour les différences ethniques. d’ailleurs le danger de l’islamisme politique aujourd’hui est de vouloir imposer une certaine voie la seule voie et voix dont le fond religieux est la violence.


  • Sur le questionnement de l’Islam dernière religion révélée,elle est effectivement la dernière mise à jour du logiciel humain quand à sa relation avec la transcendance ( toute proportion gardée )


  • Mr Tahhan nous dit que l’islam est avant tout une loi, plus qu’une spiritualité.... Il parle comme Zemmour.
    Oui, on n’est pas sorti de l’auberge car même les musulmans ne sont pas d’accord entre eux pour nous dire ce qu’est l’islam, le véritable (si ça existe).

     

    • Tahhan dit aussi que la charia est avant tout une jurisprudence (et non pas un texte de loi clair et précis), ce qui est logique vu toutes les contradictions entre le coran et les textes ultérieurs, ainsi que la quantité de variantes de l’islam dans le monde. Ce qui montre bien que la "charia" est ce qu’on décide qu’elle est, alors que zemmour prétend lui qu’il existe un islam "pur" (c’est la même rhétorique que les salafistes soit dit en passant...)


    • Quand j’ai lu le Coran, j ’ai compris que toutes les recommandations faites aux Hommes et aux musulmans sont des lois ou regles de conduite qui mènent à la salvation et le Paradis. des regles dont un musulman doit s’imposer à plusieurs échelles. d’abord à l’échelle individuelle ensuite à l’échelle de communauté, puis de l’humanité et même de l’environnement (faune et la flore). on est pas obligé d’écrire ces regles dans une constitution pour qu’un musulman les respecte. par exemple faire les 5 prières par jour, le ramadan ou le Hidjab sont des questions individuelles.
      Si par exemple dans un pays la majeure partie sont des musulmans c’est normal que les lois seraient musulmanes quelque soit le système politique (démocratique ou pas). si les musulmans sont minoritaire alors on n’impose pas sa religion on continue à pratiquer dans le respect total des lois de l’état. Si un pays impose des lois qui ne permettent plus aux musulmans de pratiquer leur religion alors on doit immigrer et aller sous d’autre cieux qui assurent la liberté religieuse.


  • Cela fait du bien de revoir Monsieur Bassam Tahhan. ( Rajoutez Monsieur au nom, pour une personne docte et âgée - c’est notre culture et la sienne )

    Le changement c’est maintenant, de Hollande, rappelle la guerre perpétuelle de Bush contre le terrorisme. Une idéologie de la peur et de la répression. C’est la gouvernance à vue de gens idiots.

    Pourquoi ne pose t’on pas la question : Pourquoi l’Islam est-il aussi attaqué maintenant ? La laïcité a t-elle jamais fleurie en France ? As t-elle des leçons à donner en terme moral, social, voire économique ( dette, crédit ) ? Cette lutte pour la laïcité ne serait-elle pas plutôt la soumission à un libéralisme ouvertement dictatorial, violent et appauvrissant ? Les chrétiens n’y sont perdus et la qataris aussi.

    Qui décide de l’intégration, des questionnements et de leur résolution ? Nous savons, au vu des niveaux de corruption et de décadence observées en France, que cette laïcité signifie athéisme de consommation. Cette laïcité s’appuie sur le code barre. A t-elle fait du bien aux hommes jusqu’ici ? Doit-on sortir les chiffres accablants de la dépendance médicale, des divorces, suicides, alcoolisme, pornographie, violences armées, etc.

    On ne propose pas de faire des musulmans des républicains, ils sont déjà intégrés au pays par le vote, le travail et l’impôt. Par glissement de sens on veut en faire des athées. Cette institutionnalisation éducationnelle de l’Islam et autre " réformes " fait partie d’un plan de dissolution de la religion. Nous voyons le danger et le comique du financement des institutions par le marché du Halal tenu par les juifs.

    On veut dépouiller l’Islam de ses valeurs et de son sens. Pour que la population des musulmans se rue vers une consommation sans limite et oublie l’idée même de Dieu. Les luttes contre l’obscurantisme et la libération de la femme arrangent le capitalisme mais derrière cela se cache l’éradication de Dieu dans le coeur des croyants. Pour le triomphe d’une république athégriste et ouvertement satanique. Malheureusement on ne dirige pas le monde par la violence et la négation. Pas longtemps.


  • Beaucoup de défenseurs de l’islam dans ce forum. L’islam de France n’existera jamais, et j’espère que ce qu’il reste de vraiment français dans ce pauvre pays obéré, dépecé, mutilé dans tout ce qui fait sa substance, autant biologique que spirituelle, se dressera contre cela. Qu’il y ait des musulmans en France, soit, mais ils le seront en privé : plus de mosquées, plus de vêtements du 7 eme siècle. Ceux parmi eux qui voudront exercer leur religion pleinement devront retourner dans leur pays ou dans un pays musulmans où ces pratiques sont séculaires.


  • Un islam de France est il possible ? La France est elle une terre chretienne ? L’arabie saoudite est elle musulmane ?
    Une terre n’appartient pas à un peuple. Elle n’appartient qu’au peuple qui développe assez de force de caractère pour se l’approprier ou pour la conserver :
    Israel n’est une terre juive que parce que son peuple est sûr de lui et dominateur.
    Le peuple français s’il persiste à s’autoflageller ne mérite pas de perdurer.

     

    • Le Christ avait-il assez de force de caractère pour s’approprier et conserver une une terre ? Non, car il est encore au-dessus de tout cela, c’est-à-dire qu’il rompt avec le caractère aliénant de loi dictée par les hommes de la terre. Au point qu’il a donné son corps pour en témoigner. Votre discours donne crédit à la loi sioniste.
      Attention à ne pas confondre l’athéisme destructeur d’âme tel que le régime républicain le promeut et trop profondément ancré dans les esprits modernes ; avec la foi enfouie dans le coeur qui n’attend que d’être révélée. Les Chrétiens vivent actuellement leur passion en quelque sorte, mais les textes sont là pour nous dire que la passion préfigure la résurrection.


  • @ Vaurien



    Se rendre aux toilettes, c’est un acte fondamentalement universel, tout le reste n’est que tromperie pour un pouvoir temporel, atrocement temporel.



    Si ton idéale en ce bas monde n’arrive même pas à "transcender" tes "latrines", cela prouve que tu es atteint d’un trouble obsessionnel compulsif de la consommation moderne. Tu vis, à ton insu, une inversion de la réalité dictée par les forces d’occupation mentale que sont les médias dominants. Il t’est impossible de comprendre l’autorité spirituelle et le pouvoir temporel encore moins la Tradition primordiale.
    "Toute action qui ne procède pas de la connaissance manque de principe et n’est plus qu’une vaine agitation ; de même, tout pouvoir temporel qui méconnaît sa subordination vis-à-vis de l’autorité spirituelle est pareillement vain et illusoire ; séparé de son principe, il ne pourra s’exercer que d’une façon désordonnée et ira fatalement à sa perte."

    Le Pire DK


  • Ce sondage n’a pas de sens à mes yeux, c’est le principe même des religions d’être exclusif. Que penser d’un religieux qui ferait passer l’amour de la République avant ces convictions religieuses ? Va t’on poser cette question aux chrétiens, à Mr Estrada par exemple ?


  • Bonjour,
    Je confirme que dans le Coran et le Hadith c’est écrit que l’Islam est la religion la plus complète et la dernière religion pour l’humanité et ce jusqu’à sa disparition sur terre. Ceci ne veut pas dire que les musulmans (ceux qui se désignent musulmans) sont tous les meilleures. Ce qui est sûr dans les écrits musulmans c’est que les vrais ’croyants’ on les trouve dans la vraie religion choisie par Dieu, après l’apparition de l’islam les vrais ’croyants’ il ne peuvent se trouver que en islam comme l’a été les juif (peuple élu) avant eux. Ceci ne veut pas dire que tous les musulmans sont des croyants à 100%.

    L’islam a interdit aux femmes de se marier aux non musulmans parce que l’islam a défini un essemble de droits pour la femme musulmane dont la seule garantit de repect de ces droit est le mariage avec un musulman. L’islam dans le Coran concidère que les droits définis pour la femme sont les plus adaptés pour elle musulmane ou pas. Un non musulman soumis à un autre jugement de valeurs ne peut arriver à ce niveau concernant le respect des droits de la femme musulmane.


Commentaires suivants