Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Bolivie : Evo Morales inaugure une école militaire "anti-impérialiste"

"Pour défendre le peuple et non pas l’Empire"

Le président bolivien Evo Morales a inauguré une école militaire « anti-impérialiste » en réponse à l’ancienne École des Amériques, institution des États-Unis controversée pour avoir formé de nombreux dictateurs latino-américains.

 

Cette école, qui accueille ses 100 premiers élèves-officiers boliviens, répond à la nécessité de construire « une pensée pour affronter la domination culturelle, idéologique, politique, économique de l’empire et sa structure capitaliste », a déclaré cette figure du socialisme sud-américain.

Ces militaires auront la mission de servir « pour défendre le peuple et non pas l’empire », a ajouté le chef de l’État qui entretient des rapports tendus avec les États-Unis, depuis l’expulsion de l’ambassadeur américain en 2008.

« Les politiques militaires de l’empire visent désormais à prendre le contrôle de l’énergie, de l’eau, des matières premières stratégiques et le contrôle technologique et scientifique », a ajouté ce chantre de la gauche antilibérale en Amérique latine.

« L’impérialisme, de par ses intérêts idéologiques, politiques et économiques, a fait s’affronter les forces armées avec leur peuple durant les dictatures », a poursuivi le général Gonzalo Duran, chef des armées boliviennes, lors de la présentation de cet établissement situé à Warnes, à 35 km de Santa Cruz, dans l’est du pays.

Les nouvelles forces armées devront, selon le général, promouvoir « la décolonisation, l’égalité des genres, l’interculturalité et l’inclusion sociale ».

La Bolivie, pays de 10 millions d’habitants revenu à la démocratie en 1982, après une série de coups d’État militaires, compte quelque 46 000 militaires.

L’idée de l’école « anti-impérialiste » est née en 2001 sous l’impulsion du Venezuela d’Hugo Chávez, décédé en 2013, afin de faire un contre-poids à l’ancienne École des Amériques.

Ce centre militaire, fondé en 1946 aux prémices de la Guerre froide et géré par les États-Unis, a longtemps été un centre de formation dans le combat idéologique contre le communisme, d’où sortirent nombre des dictateurs de la région.

L’école, rebaptisée « Institut de l’hémisphère occidental pour la sécurité et la coopération », a été basée au Panama avant d’être transférée à Fort Benning en Géorgie.

La Bolivie avait également expulsé en 2008 du territoire l’agence antidrogue américaine (DEA), puis, en 2013, l’Agence américaine d’aide au développement (USAID), accusée de « comploter ».

En août 2015, le président Morales avait cependant exprimé le souhait de « renouer de bonnes relations avec le gouvernement américain », faisant ainsi écho à la nouvelle approche diplomatique de la Maison Blanche avec d’anciens ennemis, comme l’Iran et Cuba.

 


 

À ne pas manquer à la rentrée, le coffret « Hugo Chávez »
chez Kontre Kulture :

 

Ce coffret comportera un documentaire réalisé en partie au Venezuela lors des obsèques d’Hugo Chávez, ainsi que deux ouvrages écrits par Vincent Lapierre : une anthologie de discours ainsi qu’une biographie, très probablement la seule et la plus complète biographie d’Hugo Chávez en langue française.

 

Les souscripteurs qui ont, avec patience, soutenu la réalisation du documentaire, recevront prochainement par voie postale le DVD et le livre des discours qui sont en cours d’impression.

Il est à noter que le documentaire, se voulant aussi complet que le livre dont il est issu, durera plus de 3 heures ! Sa réalisation en est d’autant plus longue, mais c’est le prix à payer pour offrir un véritable document exhaustif sur l’histoire du Venezuela, la naissance, la jeunesse et la formation d’Hugo Chávez, sa prise de pouvoir, sa présidence puis sa mort.

Dès lors, le boitier DVD qui sera livré avec l’anthologie des discours ne comportera pour le moment que la première partie (histoire du Venezuela et l’ensemble de la vie d’Hugo Chávez jusqu’à son accès à la présidence). Bien entendu, dès que la 2ème partie (la présidence, la mort, les funérailles et l’héritage) du documentaire sera terminée, celle-ci sera envoyée gracieusement aux souscripteurs qui pourront ranger le deuxième DVD dans le boitier, à côté du premier.

La mise en vente se fera prochainement sur notre site partenaire Kontre Kulture. Un article sur le site Égalité & Réconciliation préviendra nos lecteurs.

 

S’inspirer des dirigeants non-alignés avec Kontre Kulture

 

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le trader Soros se sert des médias majeurs pour faire monter ou baisser tel ou tel marché, après avoir parié à la hausse ou à la baisse sur ce marché.

    C’est une honte.


  • Les nouvelles forces armées devront, selon le général, promouvoir « la décolonisation, l’égalité des genres, l’interculturalité et l’inclusion sociale ».
    L’égalité des genres ! Evo se serait-il fait grignoter le cerveau ou bien fait-il de l’oeil à Obwana ?Pas trop révolutionnaire tout ça,pourquoi pas l’avortement et la laicité tant qu’on y est ? Après il lui restera plus qu’à prendre son quota de migrants avant d’etre invité à bouffer une shakshuka à Jérusalem.

     

    • @révi-sioniste _ "égalité des genres" veut signifie dans son véritable sens l’égalité des sexes "hommes / femmes". Pas ce qu’est devenu ce terme aujourd’hui. C’est à dire donner l’égalité aux sodomites et autres dépravés. Morales comme Chavez est plutôt croyant ça m’étonnerait qu’il parlait dans le second sens. Et pour la très bonne chakchouka sache que les meilleurs tu les trouve au Maghreb et non chez ces voleurs de d’identités, de mets,, de culture etc... et quasiment tous autres chose.


    • @ Ali
      Merci,j’avoue,je n’avais pas vu les choses sous cet angle là ;quand à la chakchuka vous m’en voyez surpris mais au fond cela n’a rien d’étonnant,ils ne sont pas à une appropriation prés
      Cordialement