Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

C’est arrivé un 17 juillet

Le sacre de Charles VII, la fin de la guerre de Cent Ans et l’assassinat de la famille Romanov

Le 17 juillet 1429 : sacre de Charles VII en la cathédrale de Reims

Après la triple donation du Royaume de France faite devant notaire, le 21 juin 1429 (voir la chronique du jour), qui fait de Jésus Christ le roi de France, et de Charles VII le lieutenant de Dieu en France (étymologiquement le Tenant lieu de…), il reste un acte indispensable à réaliser : le sacre. C’est le moment où la personne du roi devient sacrée, où il reçoit les grâces de son nouvel état. Par le sacre, le roi renouvelle en sa personne le pacte de Reims de la Noël 496.

L’évêque prononce les paroles :

« Je te sacre Roi de France au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. »

Sainte Jeanne d’Arc se jette alors aux pieds du Roi et s’écrie :

« Gentil Prince, maintenant est exécuté le plaisir de Dieu, qui voulait que vous vinssiez à Reims pour y recevoir votre digne Sacre, montrant que vous êtes le vrai Roi et celui auquel le Royaume doit appartenir ! »

Pour Geneviève Esquier, dans Ceux qui croyaient au Ciel (Ed. de l’Escalade, p. 180) : désormais la vocation spirituelle et temporelle de la nation des Francs renaît officiellement.

[...]

 

Le 17 juillet 1453 : victoire de Castillon, fin de la guerre de Cent Ans

L’armée française de Charles VII remporte une victoire décisive sur les Anglais dans le village de Castillon, en Gironde. Cette bataille marque la fin de la guerre de Cent Ans, car toute l’Aquitaine revient à la couronne de France. La reconquête de la région aquitaine est complète quand le roi de France s’empare de Bordeaux, le 19 octobre. Les Anglais sont alors définitivement boutés hors du royaume. John Talbot, connu pour avoir repris la ville de Bordeaux en 1452 alors qu’un traité avait été signé entre les deux pays, meurt au cours des combats.

Après Castillon, les Anglais ne conservent que le port de Calais. Si cette victoire marque bel et bien la fin de la puissance anglaise en France, il faut attendre le traité de Picquigny, signé entre Louis XI et Édouard IV, pour régler politiquement le vieux conflit.

[...]

 

Le 17 juillet 1918 : le tsar Nicolas II, sa famille et quatre fidèles sont assassinés

La famille impériale russe, le tsar Nicolas II, la tsarine Alexandra, les grandes-duchesses Olga, Tatiana, Maria et Anastasia, le tsarévitch Alexis et plusieurs domestiques demeurés à leur service, sont assassinés à Ekaterineburg.

Lire l’intégralité de l’article sur lesalonbeige.blogs.com

Voir aussi, sur E&R :

Découvrir l’histoire de France avec Kontre Kulture :

Sur l’assassinat de la famille Romanov, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1512906
    le 17/07/2016 par la pythie
    C’est arrivé un 17 juillet

    La légitimité de Charles VII est plus que douteuse, non ? c’est pour cela que le régime a inventé cette histoire de " vierge venue sauver le royaume de France " afin de réhabiliter le dauphin Charles...

     

    • #1513067
      le 17/07/2016 par Souch39
      C’est arrivé un 17 juillet

      Oui il faut saper notre roman national


    • #1513095
      le 17/07/2016 par herrcaptaine
      C’est arrivé un 17 juillet

      alors :

      1) La Légitimité de Charles VII n’est pas douteuse , c’est simplement que c’est le dernier fils de Charles VI le fou, donc celui qui était le moins destiné à regner, les rumeurs de batardise de Charles VII n’ont jamais été prouvées et peuvent tout aussi avoir été transmises par les Anglais pour décrédibiliser sa revendication au trône.

      2) Le parti de Charles VII avant l’arrivé de Jeanne d’Arc est extrêmement faible, et je doute qu’il aurait eu les moyens de réaliser tout ça : choisir une jeune de lorraine, lui faire croire qu’elle a une mission divine, la faire venir, lui donner une armée ? En plus de cela la jeune fille finit par gagner ? ça semble assez irréaliste

      3) Pour manipuler la religion et les croyances des gens il ne faut soit même pas être croyant, c’est une évidence, or toute l’Europe de cette époque reste extrêmement croyante et on imagine mal un souverain jouer avec la religion et les croyances de cette façon, surtout en France, il faudra attendre encore quelques décénnies pour que ce genre de choses commence.


  • #1513336
    le 17/07/2016 par anonyme
    C’est arrivé un 17 juillet

    La lettre de Jeanne d’Arc est rédigée dans un français de l’époque ...
    Je suis restée absolument subjuguée par cet ancien français qui a totalement disparu de nos jours ...
    J’aurai tant de questions à poser !
    Je me contenterai d’une seule : il est ecrit "Jhésus" dans cette lettre ...
    Quelle en est l’origine linguistique ?
    (C’est la première fois que je vois le nom du Christ écrit de cette façon ...).
    Mo’Truckin’.


  • #1513740
    le 18/07/2016 par Clio
    C’est arrivé un 17 juillet

    Henri V d’Angleterre, le vainqueur d’Azincourt, épousa la fille du roi de France Charles VI pour assurer l’union des deux couronnes . Malheureusement le roi de France Charles VI, qui régna une cinquantaine d’années, était fou, et sa folie passa à son petit-fils, le roi d’Angleterre Henri VI... La guerre de 100 ans s’explique en grande partie par la folie du roi, et ce n’est pas Castillon qui a mis fin à la Guerre de 100 ans, c’est la folie de Charles VI qui entraîna une guerre civile en Angleterre : la guerre de deux Roses . Les Anglais s’entretuant cessèrent de faire leurs "descentes" sur le continent .

     

    • #1514493
      le 19/07/2016 par Enguerrand
      C’est arrivé un 17 juillet

      La Guerre de Cent Ans a été largement provoqué par un triste sire dénommé ROBERT III D’ARTOIS. Ce n’est pas un détail, cf le procès d’Artois avec Mahaut et l’éxil en Angleterre, plus les vingt cinq années de complots et de trahisons (Jeanne de Divion, Philippe Le Bel et l’adultère des brus, son arrivée en Flandres afin de semer le chaos en France, etc.)

      C’est R. d’Artois qui va donner des renseignements extrêmement précieux à Edouard III durant son éxil en Angleterre. C’est lui encore qui va TOUT METTRE EN OEUVRE pour pousser l’Angleterre et la France à l’affrontement, à la Guerre de Cent Ans. Tout cela s’est passé à la cour anglaise, par d’habiles stratagèmes de rhétoriques et de persuasions.