Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"C’est une lutte contre les ennemis de la civilisation"

Discours de Vladimir Poutine suite au retrait des forces russes de Syrie

Lors d’une réunion à la salle Saint George, au Kremlin, Vladimir Poutine a décoré des militaires et des spécialistes de l’industrie de la Défense qui se sont distingués dans la réussite des missions sur le territoire de la République arabe syrienne. Plus de 700 officiers et des personnels des Forces aérospatiales, de l’Armée de terre et de la Marine assistaient à la cérémonie, ainsi que des représentants du complexe militaro-industriel.

 

Le Président de la Russie, Vladimir Poutine :

Camarades officiers, mes amis,

Je tiens à vous souhaiter la bienvenue – et à tout le personnel qui a participé aux opérations en Syrie.

Chacun d’entre vous – pilotes, navigants, personnel des organes de contrôle et des unités spéciales, de renseignement, communication et logistique, et conseillers militaires – avez agi avec courage et efficacité.

Je remercie aussi spécialement le personnel féminin. Vous servez aux côtés des hommes, avec constance et dignité. Votre choix de vie nous inspire un respect profond.

Merci pour votre dévouement pour notre Mère Patrie.

La Russie est fière de vous, fière de ses soldats et de ses officiers qui défendent ses intérêts avec un professionnalisme et un courage très élevés.

Camarades officiers,

Rappelez-vous la situation en septembre 2015. A cette époque, une partie importante du territoire syrien était sous la coupe de groupes terroristes, et la situation continuait de se dégrader.

Dans le respect scrupuleux du droit international, à la demande du gouvernement légitime et du Président du pays, nous avons pris la décision de lancer notre intervention militaire. Depuis le tout début, nous avions des objectifs clairs : soutenir l’armée syrienne dans sa lutte légitime contre les groupes terroristes. Nos actions ont été limitées dans le temps à la période de la contre-attaque contre les terroristes. Nous avions clairement déclaré que nous ne nous impliquions pas dans un conflit interne à la Syrie. C’est aux Syriens eux-mêmes, et à eux seuls, de chercher comment sortir de ce conflit et de décider de l’avenir de leur pays.

La principale cible de notre intervention a été le terrorisme. La lutte contre le terrorisme international est une cause droite et juste. C’est une lutte contre les ennemis de la civilisation, contre ceux qui apportent la barbarie et la violence, et qui tentent de faire abandonner au monde les hautes valeurs spirituelles et humanitaires qui sont les siennes.

Je veux répéter que le principal objectif de notre intervention en Syrie était d’arrêter ce démon à l’échelle du monde et d’empêcher que le terrorisme ne s’étende à la Russie. Et notre pays a démontré son influence, sa volonté et son sens de la responsabilité incontestables.

J’en viens aux résultats que nous avons obtenus. Vos actions et votre intense effort de guerre ont renversé la situation. Nous avons empêché la tumeur terroriste de continuer à grandir, nous avons détruit les abris des terroristes et leurs dépôts de munitions, et nous avons coupé les routes de la contrebande de pétrole qui apportaient aux terroristes leur principale source de financement.

Nous avons fourni un énorme effort pour soutenir les autorités légales syriennes – c’est ce dont j’ai parlé lors de mon discours aux Nations Unies à l’occasion du 70e anniversaire de l’organisation. Nous avons renforcé leurs forces armées, qui sont capables maintenant non seulement de tenir bon face aux terroristes, mais aussi de mener des offensives contre eux. L’armée syrienne a repris l’initiative stratégique et continue de nettoyer son pays des terroristes.

L’important est que nous ayons créé les conditions pour démarrer un processus de retour à la paix. Nous avons réussi à mettre en place une coopération positive et constructive avec les États-Unis d’Amérique et avec nombre d’autres pays, aussi bien qu’avec les forces politiques responsables au sein de la Syrie qui veulent sincèrement arrêter la guerre et trouver la seule possible solution politique au conflit. C’est vous, soldats russes, qui avez ouvert la route de la paix.

Camarades officiers,

Après les accords de cessez-le-feu entre l’opposition et les forces gouvernementales, l’envergure du travail de nos forces aériennes s’est considérablement réduite. Le nombre des sorties a été divisé par trois, passant de 60-80 à 20-30 par jour.

Cela a rendu notre corps expéditionnaire trop important, en termes militaires. La décision de retirer une part significative de notre personnel et de nos équipements a été prise en coordination avec le Président de la Syrie Bachar al-Assad, qui a été tenu au courant de nos plans à l’avance et les a approuvés.

Je souhaite ajouter que dans notre déclaration commune, la Russie et les États-Unis ont souligné que la lutte contre les organisations terroristes, identifiées comme telles par les Nations Unies, va continuer. D’un autre côté, les forces gouvernementales en Syrie ne conduiront aucune action contre les groupes armés de l’opposition syrienne qui se sont engagés pour le cessez-le-feu.

En même temps, je veux insister sur le fait que tout groupe qui violerait le cessez-le-feu sera retiré de la liste fournie par les États-Unis, avec toutes les conséquences qui en découleront.

A ce sujet, je veux repréciser les missions que le personnel restant dans la République syrienne va devoir remplir.

Je répète que leur première tâche est de surveiller le cessez-le-feu et d’assurer les conditions pour un dialogue politique interne en Syrie.

Nos bases en Syrie sont situées à Tartous et à Khmeimim, et notre personnel là-bas est protégé depuis la terre, la mer et l’espace aérien. Toutes les composantes du système de défense aérienne déployé, y compris les Pantsir-F à courte portée et les S-400 Trionf à longue portée, seront toujours opérationnels.

Je voudrais noter que nous avons aussi restauré significativement le potentiel des forces de défense aérienne syriennes. Toutes les parties concernées en ont été averties. Nous agissons selon les normes internationales – personne n’a le droit de violer l’espace aérien d’un État souverain, la Syrie en l’occurrence.

Nous avons établi avec le partenaire américain un mécanisme efficace pour éviter tout incident aérien, mais tous nos partenaires ont été avertis que nos systèmes de défense aérienne seront utilisés contre toute cible que nous estimerons menacer les personnels russes. Je le redis – toute cible.

Nous allons bien sûr continuer d’aider le gouvernement légal syrien. Cette assistance est complète, et comprend une aide financière, des approvisionnements en équipements et en armes, de l’entraînement et de l’aide à la reconstruction des forces armées, de l’aide en termes de reconnaissance et une assistance pour la planifications des opérations par les états-majors. Et finalement une aide directe, j’entends par là, la mise à disposition de nos forces aérospatiales et de notre aviation de chasse et de bombardement. Les forces russes qui restent en Syrie sont de taille suffisante pour assurer tout cela.

Nous allons continuer à aider l’armée et les autorités syriennes dans leur combat contre le soit-disant État islamique, Jabhat al-Nusra et les autres terroristes qui ont été déclarés ainsi, comme je l’ai dit, par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Notre attitude sans compromission contre le terrorisme demeure inchangée.

Quel sera l’équilibre des forces après la réduction du corps expéditionnaire russe ? Cet équilibre sera maintenu.

Mieux encore, je suis certain qu’avec notre soutien et le renforcement de l’armée syrienne, nous verrons rapidement les forces patriotiques atteindre la victoire définitive dans leur lutte contre le terrorisme.

Comme vous le savez, de violents combats ont lieu autour de Palmyre et sur les accès à la ville. J’espère que ce joyau de la civilisation mondiale, ou ce qu’il en reste depuis que les bandits s’en sont emparés, reviendra au peuple de Syrie et à l’humanité tout entière.

Si cela s’avérait nécessaire, bien sûr, la Russie sera capable de redéployer son corps expéditionnaire dans la région en quelques heures, avec tous les moyens nécessaires pour traiter une situation précise et avoir toutes les options à sa disposition.

Nous ne le souhaitons pas. Nous n’avons pas choisi l’escalade militaire.

Lire la suite du discours sur lesakerfrancophone.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La Russie s’est impose et a gagner . Je sent la fin car l’Algérie a reçu ministre des affaires étrangères Syriens pour encore plus le légitimer .Bravo Vladimir .

     

    • L’Algérie n’a jamais boycotté la Syrie, car en Syrie, il existe une grande communauté d’Algériens qui sont devenus des Syriens. Ils ont été déportés par la France, après la défaite de l’Émir Abdelkader et certains y sont partis par peur des représailles.


  • #1431276

    C’est sûr qu’avec Poutine, on est pas dans l’inversion des valeurs .....


  • On ne prenait pas au sérieux Dostoïevski quand il prétendait que la mission de la Russie serait de sauver la Civilisation : on avait peut-être tort .

     

  • Chapeau bas Monsieur Poutine et merci.


  • #1431295

    je trouve son discours incomplet, il aurait pu rajouter a l’attention de ses amis américains, "Vous n’aurez pas le Donbass et Crimée, et je vous emmerde..."


  • Ils ont Poutine, nous avons Hollande.


  • C’est une lutte contre la créature(terrorisme internationale) d’Oceania mais bon il ne faut pas s’attendre a ce que Eurasia expose son congénère !
    Lisez 1984 de Orwell tout y est pour comprendre la géopolitique d’aujourd’hui !


  • "Merci pour votre dévouement pour notre mère Patrie".. voilà bien un vocabulaire honni par nos dirigeants mondialistes, et qu’il est bon d’entendre de la bouche de Vladimir Poutine, valeureux Président dune grande Nation souveraine.


  • Avec les 100 milliards d’euros de fraude fiscale par ans en France, elle aussi pourrait avoir une armée.

    Pendant un quinquennat, c’est 500 milliards d’euros En 10 ou 15 ans la France deviendrait la première puissance du monde et le pays le plus morale mondialement.

    Le pire, est que cela est facile à faire.

    Poutine là fait en emprisonnent toute la mafia qui ruinait son pays d’où la vitesse à laquelle LA RUSSIE à relevé la tête.


  • Dans la forme, c’est une vraie leçon de diplomatie, avec des messages subliminaux dont des mises en garde claires contre toute forme de velléité atlantiste à l’endroit de la Russie, fantasmée par l’Ouest.

    De plus, faut noter le soin qu’il prend à se contenter du terme "terroriste" et à ne jamais citer des mots comme "islamiste", "musulman", "djihadiste"... pour bien confisquer à ces terroristes mercenaires un quelconque lien ou légitimité avec l’Islam, et ainsi couper court à toute idée de choc de civilisation, tout le contraire de l’Occident.

    Poutine oeuvre pour la Russie, quand les Occidentaux oeuvrent pour les R&R (Rotchild et Rockfeler).

     

    • #1431909

      La Russie est une fédération de fait multi-confessionnelle puisque l’empire russe a intégré en son sein lors de son expansion des populations indigènes qui n’était pas chrétienne orthodoxe, mais notamment musulmanes en Asie centrale et dans le Caucase. C’est une situation très différente que connait l’Occident, où le fait islamique est exogène et a été importé avec l’immigration, comme l’a été le typhus ou la variole en Amérique.
      Par ailleurs ce que vous dîtes est complètement faux et absolument ridicule, nos dirigeants s’étant fait une spécialité de ne pas relier le terrorisme islamiste à l’islam en s’entourant de précautions oratoires infinies pour ne pas choquer leurs électeurs des quartiers "sensibles".
      Je rajoute que Poutine fait la guerre pour son gazoduc, comme l’otan. Ni plus ni moins que pour ses intérêts, pas plus nobles que ceux d’en face.
      En bref votre post ne saurait être plus à l’ouest...


    • @un français,

      Merci pour cette parabole assimilant l’Islam au "typhus ou la variole", c’est très fin, moi par mon éducation musulmane, je n’irais jamais comparer le Christianisme, importé par les Français en Algérie en 1830, à quelque chose d’aussi perfide qu’une épidémie, la présence française ayant pourtant laissé derrière elle 1.5 millions de morts.
      Cette insulte ne m’étonne qu’à moitié compte tenue de la véhémence à laquelle vous nous avez habitué au travers de vos commentaires précédents, c’est sûr que si Réconciliation il doit y avoir, ce ne sera certainement pas avec des gens comme vous. Parenthèse fermée.

      Sur le fond, vous dites : "...l’Occident, où le fait islamique est exogène et a été importé avec l’immigration...", phrase symptomatique d’une culture historique limitée et sélective, du concentré de "Fernand Nathan" en somme.
      Inutile de m’étendre sur les apports de l’Islam et de l’Arabe dans la civilisation dite "occidentale", les sciences, la langue, la philosophie, la sociologie, l’astronomie, les mathématiques... ou même sur la présence physique des musulmans dans le Sud de la France à partir du 8ème siècle, ou au 17ème s. suite à l’expulsion d’Espagne des Morisques qui en avait poussé certains par dizaines de milliers à s’installer en France. Votre génome en contient peut-être des traces sans que vous le sachiez...

      Un retour aux livres et à l’Histoire "authentique" serait surement douloureux pour vous mais il calmerait surement vos ardeurs anti-Islam, vous comprendrez peut-être alors que vous devez plus au monde arabo-musulman que vous ne le croyez.


    • #1432380

      Vous êtes décidément bien ridicule, dans tous les points de votre argumentation.
      Je ne voudrais pas vous faire de peine, mais le christianisme n’a pas été importé par les français en Algérie en 1830, mais s’est implanté au Maghreb vers le II ème siècle après J-C, et a été seulement supplanté par l’islam au VIIème. Je sais que c’est une constante chez les islamistes de jalousement tenter d’effacer toute trace de brillante civilisation ayant précédé leur obscurantisme ( les bouddhas de Bamian en Afghanistan, désormais rayés de la carte par les talibans, peuvent en témoigner, tout comme nombre d’autres merveilles datant des grandes cités antiques de Mésopotamie réduites en cendres par ces chiens de l’état islamique), mais j’ignorais à quel point vous autres "musulmans du quotidien" aviez intériorisé ce déni et vivez confortablement dans l’ ignorance crasse de votre propre histoire, c’est impressionnant. Les français, dans leur effort d’éducation des indigènes, ont bien essayé de dispenser quelques notions historiques élémentaires, mais bon un millénaire de prêches islamiques ça laisse des noeuds au cerveau dirait-on...
      Quant aux envahisseurs mauresques ( descendants des Vandales européens soit dit en passant ), c’est drôle, vous êtes encore malchanceux, mon sol du Languedoc est celui qu’ils avaient cru bon d’inclure dans leur Khalifat des Omeyyades, et plus que leur semence qu’ils n’ont pas eu le temps de répandre, c’est leurs os qui le fertilisent. L’histoire n’étant qu’un éternel recommencement, je serais vous je n’invoquerais qu’en sourdine la reconquête du sol européen...


    • #1432552

      Votre avis personnel sur des faits historiques établis et documentés importe peu cher ami. Tout ce que vous pouvez faire pour essayer de sortir votre petit camarade de son embarras prouvera simplement l’extraordinaire mauvaise foi dont vous êtes capables quant il s’agit de défendre un membre de votre communauté. Les français connaissent bien désormais votre solidarité ethno-confessionnelle à toute épreuve, et ne croyez surtout pas que c’est une qualité à leur yeux, ils en ont des échantillons à chaque assassinat d’innocents, et c’est l’occasion de faire grandir en eux le mépris et le dégoût qu’ils vous vouent : même s’il a massacré des enfants au couteau, les voisins interrogés par le journaliste même plus surpris diront de l’auteur des faits qu’il était un gentil garçon, un bon musulman...


    • @un français,

      Manifestement, votre recours à l’insulte est une seconde nature chez vous, vous trouver même opportun de montrer vos muscles, fier d’exactions passées et fantasmant sur une « reconquête » violente future. Rien d’étonnant, c’est là l’apanage des faibles d’esprit, lorsqu’ils atteignent leurs limites intellectuelles et se retrouvent nez à nez avec leur ignorance. N’êtes-vous pas censés revêtir le costume du "civilisé" dans cette affaire ?

      Ma référence au Christianisme importé par la France en Algérie ne visait qu’à souligner l’absurdité de votre argument d’un Islam présent en France que depuis les années 70/80, suite à l’immigration maghrébine, mais votre sectarisme limite la portée de votre regard et vous empêche de comprendre la subtilité, vous foncez tête baissée tel un sanglier languedocien.

      On dit souvent que le débat n’a de sens qu’avec ses contradicteurs, mais cela suppose un minimum de bagages et de bonne volonté, deux choses qui manifestement vous font défaut, autant prêcher dans le désert, néanmoins, à travers vous, c’est aux autres lecteurs que je m’adresse, ceux qui pourrait donner quelconque crédit à vos élucubrations.

      Désolé pour la tournure de mon discours, je ne fais que me mettre à votre niveau, il est évidemment nullement question de main tendue, même ferme, avec vous, vous ne faites qu’accentuer les clivages à coups d’essentialisme et d’amalgame, agrémentant le tout d’insultes incessantes, et vous semblez y prendre un certain plaisir, et bien soit.


    • @un français,

      Du calme cher ami, décidemment vous avez la gâchette facile, on peut dire que vous excellez dans l’art de l’insulte, c’est frappant, ça n’apporte pourtant rien à votre argumentaire, ça a même tendance à l’affaiblir. Vous essayez peut-être d’exorciser quelque chose d’enfoui…

      Concernant une supposée « solidarité ethnico-confessionnelle » des arabo-musulmans, c’est vraiment mal les connaitre car ils sont extrêmement divisés, y’a qu’à voir leurs difficultés à se faire entendre et à se faire respecter, Soral le décrit parfaitement dans une de ses vidéos, comparativement aux asiatiques ou aux juifs.

      Par ailleurs, vous soutenez que les Musulmans seraient soit disant ménagés en France, c’est juste risible, certes certains politiques font preuve de retenue dans leur discours, et c’est tout à leur honneur, mais combien d’autres s’essuient les pieds sur eux ?
      Et l’acharnement médiatique : les débats télévisés, les journalistes, les Zemmour, Calvi, Finkelcraut, Onfray, Envoyé spécial, Complément d’Enquête, Zone interdite… ça vous parles ?

      Vous avez décidemment une lecture sélective, en complet décalage d’avec la réalité qui vous entoure.


    • #1433053

      @candide



      Désolé pour la tournure de mon discours, je ne fais que me mettre à votre niveau,




      Non, si tu t’étais mis à son niveau, tu aurais élevé le tien. Or tu l’as rabaissé, et grandement, lui donnant raison sur toute la ligne. Dommage, la discusion partait bien.