Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Caster Semenya, athlète "intersexué", symbole de tolérance ?

L’homme qui courait avec les femmes

Un athlète « intersexué », le Sud-Africain Caster Semenya, a été autorisé à courir avec les femmes aux J.O. de Rio. Sans utérus ni ovaires, il a des testicules internes mais le comité olympique n’a pas voulu aller contre sa perception de « genre ». C’est le triomphe de la volonté politiquement correcte.

 

Caster Semenya est devenu « championne » du monde du huit cent mètres à Berlin en 2009 le jour de ses dix-huit ans en 1 minute 55 secondes et 45 centièmes. Une bonne performance pour les femmes, un temps d’amateur chez les hommes, dont le record du monde est à ce jour de 1 minute 40 secondes 91 centièmes. Or, si on regarde la vidéo de l’événement, tout, sa silhouette, son visage, sa musculature, désignait Caster Semenya comme un mâle. Son taux de testostérone, l’hormone mâle, mesuré, était d’ailleurs trois fois supérieur à la moyenne chez les femmes. Et quand il a suivi une cure d’hormones femelles pour continuer à concourir chez les femmes, ses performances ont baissé.

 

Semenya sauveur des J.O. de Rio ?

Pourquoi donc le comité olympique l’a-t-il autorisé à concourir avec les femmes aux J.O. de Rio ? Par simple conformisme politiquement correct, et peut-être aussi pour se rabibocher avec les médias. Avec les ratés du village olympique, la lagune pleine d’eaux usées, les diverses affaires de dopage, dont celle des Russes, les J.O de Rio étaient mal partis, du point de vue de la communication. Une diversion positive côté droit de l’homme, avec application de la théorie du gender et compassion pour les états d’âme d’un athlète « intersexué » leur sauve la mise. La presse salue la chose. La grande agence Associated Press (AP) écrit, sous la plume de Gerald Imray : « Personne ne peut dicter à Semenya de quel genre elle est ».

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Que du sport aux J.O. ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1531552

    Foutaises.


  • #1531554

    Après l’équipe des réfugiés voici l’homme sans couilles...nous vivons une époque formidable

     

  • Pas de soucis au prochain JO on aura i Robot qui courra à coté de Conchita et de mon guépard (ben oui je ne vous pas pourquoi on ne ferais pas courir ce magnifique animal qui pulverisera tous les records style le 100 m en moins de 5 s...).

    Mais ce que je trouve étrange c’est que les vraies femmes athlètes aient laissé faire....

     

    • #1532014

      Votre dernière idée rejoint ma pensée.
      Et ça nous montre bien que l’émancipation est une mascarade, elles ne choississent pas mais subissent. Avec certes peut être un bon chèque pour se taire. Elles finissent instrumentalisées.
      Comment auraient elles pu accepter qu’un être gavé de testostérone participe avec elles ? C’est une forme de dopage dans le sens où elles n’en ont pas. Et que la testo joue un rôle dans les performances. (Confère les bodybuilders buildé à la seringue)


  • Nous vivons une époque de normalisation de la maladie mentale. Et prenez garde d’exprimer vos opinions car on vous considérera comme un bigot, un homophobe, un transphobe, etc... Au Canada on vous mettra même en prison pour deux ans pour avoir exprimer ce qui autrefois était le simple bon sens.

    Époque de merde ou tout est à vomir.

     

  • #1531580

    J’attends avec impatience le jour où il n’y aura plus que des transgenres dans le sport féminin, dans lequel il sera donc impossible de faire une performance lorsqu’on sera une vraie femme ! C’est inévitable à terme.

    Les mêmes qui nous vendent aujourd’hui la tolérance et mon c... sur la commode seront ceux qui pleureront demain ! Patience donc.

     

  • des hommes qui "sont" des femmes et alors ! après un cul de jatte monté sur ressort (depuis devenu criminel assassin ) qui concourait avec des sportifs normaux et entiers plus rien n’étonne dans le monde NORMAL du sport ,demain un champion du monde de course à pieds auquel on aura greffé une fusée dans le cul par contre le sport est pratiquement interdit aux femmes arabes " trop normales surement "selon le C I O aux ordres du nouvel ordre mondial !!!!


  • Elle/il n’a pas peut-être pas d’ovaires ni d’utérus mais elle/il a un anus ce qui n’est tout de même pas négligeable. La pudeur et ma profonde foi religieuse (je n’ai jamais regarder sous les jupes des filles) m’empêche d’en dire plus.

     

  • Prochaine étape : infirmes avec non-infirmes ou bien alors animo-trans-infirme contre tous...

    Mais malheureusement la question du profit tend vers ce schéma.


  • Allez les jeunes !!!!! plutôt que d’être au chômage ,l’avenir est à vous ,faites vous couper les couilles ,et demain c’est la gloire ,les plateaux télé,l’argent, etc etc...c’est l’avenir, sauf pour les nanas ,non ! la faut pas exagérer ,on ne peut pas tout avoir .


  • La logique sportive, l’idée du dépassement de soi, voudrait qu’il/elle se mesure à plus fort, et pas plus "faible" (niveau de testostérone, musculature).

     

  • Personne ne dit rien ? Où sont les entraineurs ? Où sont les athlètes féminines qui acceptent sans broncher de courir et se faire voler leur place et leur médaille face à un homme, diminué certes mais au final nettement plus fort qu’elles ?

    On avait déjà l’autre d’Afrique du Sud qui a tué sa femme et qui courait avec les valides sur ses deux jambes de bois si je puis dire et maintenant un niveau plus bas, l’homme qui coure au J.O avec les femmes.

    J’aurais été athlète et bien TANT PIS pour moi, j’aurais déclaré forfait et fait une déclaration aux médias. C’est à VOUS athlètes de réagir. Si plusieurs athlètes femmes avaient déclaré forfait, non je refuse de m’associer à cette mascarade, il aurait couru tout seul le mec !!!

    Je n’ai rien contre ces gens là mais bordel qu’ils ne revendiquent pas d’être femme et en plus de participer à des courses avec des femmes.

    Moi demain je vais dire que je me sens une femme, je vais me mettre des bigoudis dans les cheveux et je pourrais, à ce rythme dans quelques années courir contre les femmes ???

    Mais quelle rigolade !!!!!!

    Les J.O qui sont un repére de malades mentaux maintenant. Et personne pour dire qu’il y a un gros problème ??? Personne qui n’a une paire de couilles, que ce soit homme ou femme, pour oser dire que tout ceci est une mascarade et une honte ?

     

    • C’est pas sa première partisipation à une compétition, et la première foi ça avait fait scandal... Mais après enquête il a été décider que c’était un avantage physique... Et non de la triche car naturel...

      Même ci avec son physique d’homme elle devrait courir avec ses derniers, mais la pas de médaille possible pour elle... Alors que chez les files, elle n’a aucun mérite à faire tombé les reccords...

      C’est comme un valide qui se retrouverait dans une compétition handisport...


  • Caster semenya possède une vulve il me semble donc ce n’est pas aussi simple d’affirmer que c’est un homme , son cas est troublant il faut l’accepter.

     

  • Pour les JO de Tokyo en 2020, j’attends avec impatience le défilé de l’équipe des culs de jatte transgenres migrants enfants de déportés zoophiles


  • S’il y a de l’hermaphrodisme dans l’air, il conviendrait alors de s’interroge sur la seule question qui vaille, à savoir, que dit la réglementation concernant les athlètes hermaphrodites (genre hybride) ? Les hermaphrodites ont parfaitement le droit de choisir la discipline dans laquelle ils (elles) souhaitent concourir, et nulle autre personne détenteur ou pas d’une parcelle d’autorité ne peut leur infliger une limitation de la pratique d’un sport individuel ou collectif, et ce, quel qu’il soit.

    Que stipule le règlement sportif relatif aux conditions d’admission des athlètes parmi les différentes catégories existantes - homme/femme/handicapés/animaux/aliens - dans les disciplines ouvertes aux compétitions sportives ? Il ne prévoit nullement d’exclusion absolue des hermaphrodites (à la compétition sportive), mais plutôt un tempérament induisant une obligation de déclaration préalable accompagnée des certificats médicaux justifiant précisément, le cas échéant, le rapport des caractéristiques physiologiques et biologiques (d’ordre sexuel) mentionnant les éléments majoritaires tendant à conclure l’appartenance de l’athlète concerné au genre féminin ou masculin.

    A vous la rue cognac-jay.

     

    • Techniquement il devrait participer aux handisports mais une décision de ce type ne semble pas réaliste compte tenue de l’époque. Comme en plus visiblement les courses sont organisés n’importe comment pour le handisport, il n’y a pas tellement de différence...

      Par contre ca ne changerait rien à la vrai question même en handisport...concourir avec des femmes ou des hommes...

      De toutes façons les gars ont fait une équipe de réfugiés, c’est bien que dans le sport à haut niveau il n’y a plus rien à récupérer.


  • Ça me fait penser à un épisode de South Park ou Eric Cartman courrait dans la section handicapé d’Athlétisme pour se faire une médaille.
    Conclusion, c’est le borgne chez les aveugles qui gagne...


  • #1531686

    Verra-t’on un jour une femme qui se sent homme courir contre des hommes ?

     

    • Caroline Fourest.


    • Je crois que vous avez compris l’enjeu il y a du féminisme derrière tout cela. D’après leurs discours c’est bien clair , ils veulent supprimer les catégories homme-femme du sport à long terme.

      Mais à court terme, les féministes se contentent simplement de militer, pour les gens pour lesquelles on aurait un doute sur le sexe de choisir une catégorie par eux même étant donné que les catégories homme-femme sont pour eux dérisoires voire stupides. C’est juste une façon d’instaurer le doute pour remettre en question en globalité la séparation des hommes et des femmes , ce sont de véritables stratèges.


    • Peut on citer encore pour la rigolade bénéfique aux zygomatiques...... Belkacem et Laurence Rossignol ?....


  • Sans doute un / une ami(e) de "un déséquilibré" !!!


  • Ces personnes devraient être traitées et choisir le genre qui leurs convient. Malheureusement les LGBT les ont intégré dans leur mouvement qui ne conçoit pas cela comme une infirmité.


  • Les goûts et les couleurs, en tout cas personnellement, je ne la prendrais pas pour femme...

     

  • Selon la théorie du genre un lascar avec une grosse paire de balloches entre les guiboles, monté comme un étalon avec une barbe bien fournie, marié avec une femme avec 5 enfants est en droit de déclarer son genre comme féminin (dans ce cas "il" sera une lesbienne) et concourir dans la catégorie femme de n’importe quel événement sportif. Ceux qui avertissaient de l’inévitable dérive de ces théories insensées sorties tout droit du cerveau dérangé de quelques intellectuels français et américains dépressifs et suicidaires n’avaient pas été pris au sérieux, maintenant nous nous approchons des conséquences les plus ahurissantes de ces idéologies de dingos...


  • On pense à Erika Schinegger face à Marielle Goitchel. Lui on lui a retiré sa médaille car il était un homme (intersexé, sexe intérieur).


  • Testicules internes, ça doit être chaud la dedans ! Et aérodynamique pour courir.


  • Les femmes qui courent avec ce phénomène n’acceptent de le faire que parce qu’il est mauvais comme homme. Elles ont encore leur chance. Il aurait des performances à la hauteur d’un athlète masculin, il y a longtemps que cette affaire serait réglée ; pas question de courir avec cette "femme" dopée à la testostérone.


Commentaires suivants