Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ce que cache le foulard

Texte publié par Alain Soral en 2003

Sous l’Ancien Régime, la « mauvaise foi » désignait le non-respect du dogme de l’Église, la mauvaise compréhension de l’ordre divin. Depuis l’avènement de la Raison et de sa classe sociale, la bourgeoisie, la mauvaise foi signifie désormais le refus de suivre la Raison quand celle-ci vous met en porte à faux et vous montre du doigt.
Le contraire de la mauvaise foi étant la bonne foi, que ce soit celle des Évangiles ou de l’honnête homme, la bonne foi m’impose de constater une certaine déraison quant à la question de l’anticommunautarisme actuellement en vogue.

Depuis les années 70 jusqu’au 21 avril 2002 (pour faire simple), le discours dominant, officiel, nous interdisait de nous plaindre des délinquants nord-africains sous prétexte qu’ils étaient jeunes (argument 68), qu’ils étaient différents (argument communautaro-différentialiste), qu’ils étaient pauvres (argument marxiste) et surtout que leur ressentiment légitime leur venait de l’odieuse colonisation française.

Si le bourgeois de l’ascendance a forcé l’admiration de l’Histoire pour son sens critique (Voltaire, Rousseau…), le bourgeois de la décadence peut se définir par son conformisme. Comme nous l’a amplement démontré Flaubert, il fait là où on lui dit de faire. Ainsi, en réponse à l’insupportable délinquance nord-africaine subie par le beauf depuis qu’il fut chassé des centres-villes, le bourgeois, pourtant responsable de son sort, le traitait invariablement de « facho » comme on le lui avait appris. « On » désignant plus précisément l’intellectuel français souvent issu d’une communauté très en pointe dans le secteur des idées depuis son émancipation des ghettos au dix-neuvième siècle, et plus encore sur le terrain du discours après la défaite nazie.

Or, chose étrange, depuis que le beur de banlieue n’aboie plus « sale français » mais « sale feuj » pour cause de solidarité « imaginaire » (comme dirait Alain Finkielkraut) avec les petits Palestiniens de l’Intifada, ces mêmes intellectuels français (dont énumérer les patronymes friserait la faute de goût), eux qui nous avaient interdit de nous plaindre, eux qui exigeaient même que nous battions notre coulpe de vilains colons exploiteurs, nous intiment l’ordre, dans autant de médias à la botte, de châtier les vilains beurs, ni jeunes, ni différents, ni pauvres, ni victimes désormais ; seulement machos et antisémites.

Message on ne peut plus clair : dans la République française, être anti-français ce n’est rien, mais être anti-israélien c’est impardonnable… surtout pour des intellectuels français qui ne manquent pas une occasion d’afficher leur soutien à ce champion contemporain du fascisme colonialiste et dont le chef vient d’être démocratiquement réélu haut la main, j’ai nommé l’État d’Israël du coolissime général Sharon !

Une bouc-émissairisation des Maghrébins de France qui s’est encore accrue depuis la chute de Bagdad, qu’on peut aussi comprendre comme la victoire des intérêts américano-israélites et la défaite des non-alignés, défenseurs des petits peuples et de la cause palestinienne…

Entre la seconde Intifada et l’épopée Chirac-Villepin, certains intellectuels non-affidés tels Thierry Ardisson, Patrick Buisson et moi-même, avaient osé relever la tête, mais comme les résistants eussent été sans doute moins nombreux après 43 si les Allemands avaient gagné à Stalingrad, depuis la victoire du cercle de la Bible et du club de l’Armageddon, les candidats à l’héroïsme de la juste cause se font plus discrets, la soumission au puissant lobby et l’appel à la ratonnade atteignant des sommets.

Ainsi, le général BHL, si silencieux durant la campagne d’Irak (comme son coreligionnaire Cohn-Bendit qui préféra laisser son pote Romain Goupil aller finir de se griller en répétant sur Saddam les mêmes âneries indignées qu’il avait lui-même dégoisées sur Milosevic lors de la précédente campagne US au Kosovo), vient-il nous expliquer aujourd’hui, maintenant que le travail est fait, que l’Amérique s’est trompée de cible et, tel Beria, nous assener quinze jours durant sur les six chaînes les conclusions pakistanophobes de son « romanquète » (le nom précieux pour bidonnage), fruit d’un an de travail à Karachi entre deux publi-reportages à Marrakech, un week-end avec Arielle à la Colombe d’Or, un séjour balnéaire aux Seychelles et autres soirées pipoles sponsorisées par quelques joailliers d’Amsterdam (voir Gala, Paris-Match, Oh La ! et Voici).

Un vaste plan de ratonnade mondiale, divisée par zones et par sexes, dans lequel Madame Fitoussi de Elle se voit chargée de sauver les filles réputées « ni putes, ni soumises » pour mieux stigmatiser les garçons ; la rédactrice en chef oubliant d’un coup dix ans de complaisance envers le Franco-Antillais délinquant junkie néo-yéyé Didier Morve-vil (dit Joey Starr), pour ne plus voir dans nos futurs artistes taggeurs-rappeurs de banlieue en d’autres temps encouragés par Jack Lang, que d’ignobles violeurs arabo-musulmans profanateurs de lieux de culte.

Tout ces jeunes mâles franco-maghrébins d’origine arabo-musulmane pouvant en effet, s’ils réchappent au piège du rap et du biz, comme à la colère d’un peuple qu’on excite à dessein, constituer demain la communauté des citoyens français la plus hostile à la mainmise de la communauté qui lui fait face ici comme en Palestine, et qui, telle le roi Hérode, essaie aujourd’hui de tuer la rébellion dans l’œuf.

Pour m’opposer à la mauvaise foi comme le doit tout honnête homme, je profite donc de la tribune qui m’est offerte sur ce support minoritaire pour rappeler quelques faits têtus :

- Contrairement à ce que s’efforce de faire croire le magazine Elle aux ménagères, le foulard à l’école c’est entre 100 et 150 cas en France l’année dernière contre mille il y a dix ans. Un problème statistiquement marginal qui touche au demeurant des filles bien scolarisées et souvent en rupture avec leur environnement. Un environnement dévasté qui ne leur propose pas – contrairement à ce que feint de croire le champion du formalisme républicain Max Gallo (formalisme dénoncé en son temps par Georges Darien dans La Belle France et qui explique le parcours consternant d’un Jean-Pierre Chevênement aux dernières présidentielles) – qui ne leur propose pas, dis-je, l’alternative : « musulmane intégriste » ou « citoyenne » style Louise Michel, mais l’insoumission identitaire du foulard contre la pétasse à nombril percingué Britney Spears, en attendant de faire lofteuse ou actrice de hard.

- Quant à Daniel Pearl, cet agent américain fut logiquement tué par des services secrets pakistanais qui savent, aussi bien que les nôtres (se rappeler l’assassinat du général Audran par Action directe) instrumentaliser des terroristes pour leur faire exécuter des tâches délicates ; comme l’aurait été à coup sûr BHL s’il avait mis deux pieds à Karachi.

Comme disait le maître es-manipulation Joseph Goebbels : « plus c’est gros plus ça marche », et c’est sans doute pourquoi Bernard-Henri Lévy – dont le pouvoir est exactement inverse à l’autorité – ne se cache même plus, lorsque auto-invité à une soirée thématique Arte sur la question pakistanaise, il s’exprime carrément en duplex de Tel Aviv !

Pour en revenir au conformisme bourgeois, prétexte à cette diatribe, n’y aura-t-il bientôt plus en France que Brigitte Bardot pour oser s’offusquer que certains malins envoient des immigrés transformer les églises, symbole de notre histoire chrétienne, en lieux d’aisance ? Ces mêmes malins qui, n’en doutons pas, n’hésiteront pas demain à retourner l’opinion agacée contre les sans-papiers, si d’aventure l’idée leur vient d’aller chier dans des synagogues !

Alain Soral

Pour aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #252065
    le 01/11/2012 par gauloissauvage
    Ce que cache le foulard

    Excellent article comme toujours, continuez ainsi Monsieur Soral !

     

    • #252130
      le 01/11/2012 par thedude57
      Ce que cache le foulard

      Texte ancien, déjà, mais fondateur.


    • #252145
      le 01/11/2012 par bobforrester
      Ce que cache le foulard

      un peu de lèche ne nuit pas au moral mais à la critique constructive ! En fait la bourgeoisie joue sur tous les tableaux en permanence et le fameux lobby n est pas si puissant que ça car il n a pas pu empêcher la mort politique et la déchéance sociale partielle de DSK ! D ailleurs " la communauté arabe" est la plus puissante électoralement parlant et l’on risque davantage d être emmerdés par les musulmans extrémistes dans les municipalités que par le lobby juif . Et tous les jours les insultes , les violences et les crimes ne sont pas commis par des Juifs mais par des maghrébins et des Africains. Et en tant que "blancs" on est exposé à subir des agressions de leur part davantage que par le Bethar ! Quand à la puissance capitaliste si la bourgeoisie juive a de l avance , la bourgeoisie immigrée ne va pas tarder à s’imposer elle aussi !


    • #252203
      le 01/11/2012 par ju
      Ce que cache le foulard

      bobforrester,
      là ou l’on parle des causes tu parles des effets.
      ce n’est pas l’un ou l’autre .... le sujet est =la mécanique qui engendre ce que tu énonce.


    • #252238
      le 01/11/2012 par fr
      Ce que cache le foulard

      @ bobforrester

      D’où les critiques récentes d’A. Soral sur les riches bédouins qataris ou saoudiens, qui met à jour les rapports de force. Et d’où son combat de rassembler juifs et musulmans patriotes avec les autochtones français au nom de la France et de ses valeurs. Je ne crois pas qu’AS préfère les musulmans aux allégences anti-France aux juifs pro-Israel. Il dénote que les médias -présentement- poussent à la ratonnade indiférrenciée contre des gens (musulmans) qui ne pensaient pas à mal en immigrant ici et en conservant une partie de leurs coutumes. C’est tout. Crois-tu que quiconque ici se réjouirait de se soumettre à des médias islamistes poussant à la ratonnade antijuive et aux occupations de synagogues ? Tu n’es pas au PIR ou chez les pro-rebelles syriens/lybiens ici... Demande plutôt des comptes à tous les autres qui eux soutiennent les antijuifs/chrétiens en Lybie, en Irak, en Syire et ailleurs.


    • #252698
      le 02/11/2012 par Kal-El
      Ce que cache le foulard

      @ bob forrester

      "Les musulmans sont les plus forts électoralement"

      Parce que le vote est un pouvoir maintenant ?
      Le vote ne sert à rien quand aucun candidat ne vous représente. Or ni les musulmans, ni les français en général, ne sont représentés par qui que ce soit dans la sphère politique.


  • #252114
    le 01/11/2012 par ju
    Ce que cache le foulard

    tjrs la bonne synthése de ce que l’on sent pertinement méme si le conceptualiser est plus difficile.
    le grand momment est bien le 11 sept et l’enpressement unanime des medias à se "lacher" sur tout ce qui est "arabe et musulman" ...
    ce jour précis , le 180 degrés s’est établis .
    n’oublions pas qu’en cas (dans un sale futur...) de guerre civile en france , le français blanc sera traité de "nazi-génocidaire"(ça en jette !) par ceux là méme qui s’offusquent de "sa privation de pain aux chocolat".
    donc merci pour l’ensemble du travail conceptuel éffectué sur ce site. car face à cette illusoire tactique (miroir aux alouettes) de "chocs de civilisations" , n’oublions pas qui sont les médias qui orientent l’opinion.
    dans cette histoires les "vainqueurs" seront les futurs "nazis" ,car ceux qui se servent allégrement dans ce scénario (hollywoodien) sont tjrs les mémes qui siéges dans les médias ....comme quoi .


  • #252229
    le 01/11/2012 par Jean Pierre
    Ce que cache le foulard

    << La mise en garde de la droite chrétienne contre la sécularisation de l’Amérique n’est pas un thème nouveau. Mais dans le contexte de l’après 11 septembre 2001, l’élection en 2008 du premier président africain-américain, et dont les polémistes de la droite conspirationniste mettent en doute la nationalité américaine, a ravivé ces peurs. Alors que l’opposition à Barack Obama et à sa réforme de la santé s’intensifie, la défense de la liberté religieuse est devenue un argument essentiel du camp républicain. Le 3 avril, Mitt Romney prononçait un virulent réquisitoire contre la sécularisation de l’Amérique : "Je pense qu’il y a dans ce pays une guerre contre la religion. Je pense qu’il y a un désir d’établir une religion en Amérique, le sécularisme."

    Des coalitions de groupes évangéliques et catholiques recourent de plus en plus à l’expression de "christianisme public" (Public Christianity), qu’ils opposent à l’idée d’un "espace public nu" (naked public square). Une déclaration conjointe de leaders évangéliques et catholiques a été publiée dans le numéro de mars 2012 du magazine conservateur First Things. Le manifeste refuse de réduire la liberté religieuse à la simple liberté de culte et de croyance. "Les défenseurs des droits de l’homme, y compris les gouvernements ont commencé à définir la liberté religieuse de manière de plus en plus réductrice, la ramenant à une simple ’liberté de culte’. Cette réduction nie le caractère essentiellement public de la religion biblique et privatise l’idée même de liberté religieuse. (...) Il n’est pas exagéré de voir dans ces développements un mouvement qui cherche à pousser la croyance religieuse, et surtout les convictions religieuses et morales chrétiennes orthodoxes, hors de la vie publique." >>

    source

    http://www.lemonde.fr/idees/article...


  • #252645
    le 02/11/2012 par anonyme
    Ce que cache le foulard

    Partie 1

    N’étant pas Français mais Belge - mais étant largement conquis par le thèses de Soral - il y a néanmoins un "petit" quelque chose qui me turlupine dans ses analyses, ou plutot dans les solutions qu’il entend apporter. Si je m’estime d’accord à plus de 90% (ce qui est exceptionnel pour moi) avec sa perception des choses qui est très souvent semblable à la mienne et n’étant pas motivé par un racisme forcené ou un suprémacisme blanc pathétique, je considère malgré tout que le fait de se définir comme "Blanc", "appartenant à la civilisation européenne" et "fier d’être de là où on est" est un élément majeur du raisonnement qui m’a poussé depuis au moins mon adolescence à penser ce que je pense aujourd’hui et donc également d’adhérer aux analyses soraliennes. Et c’est précisément là que je sens que ma conception des choses n’est pas vraiment la meme que chez E&R.

    Si le texte ci-dessus est très juste dans l’analyse, la chronologie et la décortiquation des faits - comme c’est toujours le cas avec Soral - je persiste à ne pas vouloir admettre qu’une forte présence musulmane en France ou dans tout autre pays d’Europe soit une excellent chose. Car à un moment ou un autre, cette communauté sera également poussée à suivre des sirènes exterieures qui n’ont rien à voir avec l’intéret national du pays qui les accueille et que le controle du discours de chaque imam de chaque mosquée chaque vendredi est une entreprise irréalisable dans les quantités actuelles.

    (suite)


  • #252648
    le 02/11/2012 par anonyme
    Ce que cache le foulard

    Partie 2

    L’autre raison est qu’en tant, que Belge, Blanc de tradition catholique, et appartenant à la civilisation européenne, je tiens également à repréciser que les tensions ou les rejets des "de souche" envers la communauté arabo-musulmane ne datent pas du 11/09/01 et ne sont pas exclusivement dus une manipulation américano-atlanto-sioniste à des fins de choc des civilisations (manipulation dont je ne nie en rien l’évidence). Donc quand Soral dit : "Je ne veux pas détester les Musulmans parce qu’on me dit de le faire", je suis tout à fait d’accord (personnellement il m’est d’ailleurs arrivé à plusieurs reprises au cours de ma carrière de me sentir bien plus proche sur le plan de la perception des choses qui m’entourent d’un arabe musulman "classique" que d’un "bon Belge" ayant une mentalité de grosse salope libérale qui trahirait sa mère pour être bien vu du patron) - mais du point de vue culturel je ressens cette islamisation (hallal and co) de la meme manière que je ressens l’américanisation de nos valeurs, càd comme une colonisation mentale et concrète de l’Europe (la moitié de Bruxelles étant vidée de ses belges populaires (et pas uniquement à cause des loyers croyez-moi) .

    Et donc, ma question : Pourquoi cette question est-elle totalement (ou presque) absente du discours de Soral dans ses fameuses vidéos du mois ? Le fait de ne pas vouloir suivre les recommandations de l’Empire le pousse-t-il à ce point à nier cette problématique d’islamisation agressive (qui qate de bien avant les financements du Qatar et de l’Arabie Saoudite) tellement ressentie par une part énorme de la population ? (et pas uniquement sous influence de la théorie du choc des civilisations, je le répète !!!).

    Bien à vous, un sympatisant de Belgique (malgré certaines réserves, par les temps qui courent on se doit selon moi d’admettre la bonne voie globale prise par E&R !)

    Salutations !

     

    • #255234
      le 05/11/2012 par anonyme
      Ce que cache le foulard

      Je vous rejoins là-dessus et j’aurais moi aussi aimer entendre les arguments de E. Soral sur la question, car sur le reste je suis également, la plupart du temps, d’accord avec lui.
      Je précise tout comme vous "anonyme" belge, que je ne suis en rien un suprémaciste blanc, mais un français patriote (de sang mêlé au demeurant, mais de tradition chrétienne).
      L’islamisation à marche forcée de la France (sur-représentation maghrébine et prises d’intérêts qatari) est tout aussi perturbante que la main mise sur le pays par les autres forces politiques et culturelles extérieures connues.
      Pourquoi l’occulter ?


    • #255614
      le 06/11/2012 par arkhamian
      Ce que cache le foulard

      Excellent com, ami belge, qui résume tout à fait mes prorpes questionnements.

      Je crois que, comme vous le faites justement remarquer, c’est la ligne idéologique d’ER qui empêche ce genre de débat.
      La priorité étant de faire bloc contre l’Empire, sa propagande (en partie islamophobe il est vrai) doit être renversée. En conséquence, l’islamophobie est mal venue...

      Je ne pense pas que AS soit insensible aux problèmes que posent l’immigration de masse et l’essor de l’Islam en France (et le début de ce texte en fait état). Mais je crois qu’il est avant tout vigilant quant à l’instrumentalisation qui en est faite par l’ennemi libéral qui nous détruit tous en nous jetant les uns sur les autres.
      J’ai lu récemment, dans un texte très intéressant, que sans l’immigration, le peuple français aujourd’hui n’existerait même plus, car il n’aurait même pas de quoi s’appercevoir qu’il existe encore un peu... La balkanisation de la France est un fait, et il va falloir nous débrouiller avec, mais autant que possible sans ceux qui l’ont commanditée et continuent de nous manipuler, sans cela, chrétiens comme musulmans, nous sommes cuits. Je pense que c’est le sens des propos d’AS, ainsi que de ses non-dits...

      Il est vrai, cette défense de l’Islam face à l’instrumentalisation se transforme vite (en particulier dans la bouche des musulmans) en "l’Islam ne pose aucun problème, ce sont les français qui sont racistes etc..."
      Du coup je suis à la fois triste quant j’entend dire sur ce site (où le QI moyen est quand même plutôt bon), suite aux propos de Mr Coppé, que le racisme anti-blanc est un fantasme islamophobe (parce que hein les amis, j’ai découvert le racisme en me faisant traiter de sale français régulièrement par des maghrébins pendant toute mon adolescence, et je crois pas être le seul...), mais que je vomis en même temps ce type qui se fout pas mal du sort du petit blanc de banlieue, qui a tout fait avec ses amis pour que cette situation existe, et qui maintenant veut jouer les héros, tout ça pour récolter quelques voix et avoir sa place au sommet du parti, tout en semant la discorde au sein du peuple.
      Je pense que de la priorité relative que l’on accorde à ces deux faces d’un même problème, découle le sens de notre combat. AS semble avoir pris le parti, en bon attaquant, de prioriser l’ennemi le plus immédiatement et clairement mortel, le plus clairement identifié aussi.

      Je vous conseille vivement le débat vidéo entre AS et Oskar Freysinger.


    • #260531
      le 13/11/2012 par tawenza
      Ce que cache le foulard

      ils sont super objectifs les deux points relevés de belgique. Cependant, il relèvent d’un autre sujet. Faut-il accepter la libéralisation-globalisation du monde ? En effet, si la belgique s’arabise, il faut imaginer dans quel état se trouve les pays arabes ou dits arabes ! un coup d’oeil sur le maroc et l’algérie, pays dont les ressortissants peuplent la dispora musulmane de belgique et de france, permettra de comprendre que ces pays se sont francophonisés donc belgisés ou walonnisés depuis longtemps, qu’ils assistent à un retour de flammes de la foi chrétienne etc.. Conséquence, il ne faut pas dénoncer un mal perçu ici comme inacceptable lorsque il est endémique ailleurs labàs.


  • #252743
    le 02/11/2012 par bobforrester
    Ce que cache le foulard

    la cause "en dernière instance" c est le système de rapports sociaux nommé capital financier on est tous d accord je suppose bien qu on ne mette pas tous les mêmes déterminations dans ce concept mais passons. Et le capital financier représenté par la grde bourgeoisie capitaliste constituée principalement des banquiers et de la classe des rentiers a lancé depuis les années 70 une contre offensive visant à annuler les acquis sociaux de mai 68 qui ne sont négligeables que pour les individus qui ont perdu la mémoire ou jactent sans savoir de quoi ils parlent. Ces avancées sociales avaient perturbé le rapport inégalitaire profit/salaires ce qui n arrangeait pas la tendance à la baisse du taux de profit en régime capitaliste. D’où en réaction la loi pompidou de 73 sur la banque et l’immigration de peuplement qui a précédé pour le même effet la fameuse directive "Bolkenstein" jetée par la porte en 2005 et rentrée par la fenêtre récemment cf les 250 secteurs économiques livrés aux ressortissants bulgares et roumains. Le résultat économique ? Chômage de masse permanent et baisse considérable du pouvoir d achat des Français par la réduction du salaire qui ne suit pas l’inflation , les charges diverses et l aide aux enfants frappés par le chômage de longue durée, etc. Les effets sociaux ? la violence immigrée : sifflets de l’hymne national par des dizaines de milliers d’Algériens qui refusent l’intégration et insultent l histoire de France et ses héros , terreur dans les cités, les transports et les établissements d enseignement, etc ! Bien et maintenant qu est ce qu on fait. De la politique pour inverser le cours des choses et de la résistance aux agressions non ? Vous êtes d accord pour vous laisser dépouiller dans le RER comme mon fils cadet l a été par quatre vermines mixtes négro-maghrébines ? Vous êtes ok pour que vous défendant, comme mon fils aîné la fait en mettant une raclée au voyou qui insultait sa mère gratuitement pour un regard , vous vous retrouviez au tribunal condamné à verser des dommages grâce à la municipalité PS qui soutient en loucedé les communautaires solidaires ? Moi je n ai rien à craindre des nervis de la ldj que je déteste ni mes enfants ni ma femme qui s est faite jeter à terre en tentant de s opposer à l’intrusion dans son lycée d’une bande de racailles venue pour massacrer son enfant coupable de résistance !Notre problème de proximité à nous "blancs" il est là ! pas à l’Elysée ou à la commission européenne !

     

    • #253295
      le 02/11/2012 par dédé75
      Ce que cache le foulard

      Vous êtes hors sujet. Évidemment qu’il y a un problème grave de comportement propre à l’immigration afro-maghrébine et indépendante du sionisme puisque ce qu’ils font en France aucune autre immigration qu’elle soit européenne ou extra-européenne, comme les asiatiques, ne le fait et ne l’a jamais fait. Mais ça n’est pas le sujet du propos.


    • #255423
      le 05/11/2012 par kasiar
      Ce que cache le foulard

      Cher bobforrester

      Je suis désolé en tant que musulman et maghrébin d’origine pour ce qui vous est arrivé très sincèrement. Mais croyez-moi ce n’est que le fait de petites racailles sans vertus et sans foi qui vous ont agressé de la sorte votre famille. Vous n’êtes pas le seul, beaucoup de gens sont comme vous et en plus ont une ou plusieurs filles qui mineures se font violer par des voyous. Seulement voilà, le PS se heurte à deux de ses branches pourries, le féminisme et la politique de l’immigration. (la droite est pas trop mal dans le genre mais bon passons)
      Vous êtes victime de votre naÏveté face à la situation qui a été créé de toute pièce par les politiques depuis quarante ans tout au moins, ce sont les politiques sur qui vous devez cracher votre haine, je vous y soutiendrais même.
      Vous croyez que ma mère lorsqu’elle prend un chemin vide de témoins et où des Roms rodent dans les parages prêts à voler des sacs à main même de personne très âgées et fragiles comme elle, ça ne craint pas ?
      Vous savez beaucoup de femmes de couleurs et étrangères se font volé par les mêmes et ce n’est pas la faute de l’immigration, c’est simplement le fait de faire venir des étrangers dans ce pays et les délaisser, du coup ça devient la jungle, les politiques ne veulent pas assumer leurs conneries, qui va payer pour tout ce bordel généralisé ?


  • #252955
    le 02/11/2012 par Erdoval
    Ce que cache le foulard

    On peut se demander si le harcèlement croissant des "élites" de la communauté juive française à l’égard des français musulmans ne vise justement pas à susciter une réaction extrémiste de la part des musulmans et d’autres français exaspérés par des accusations répétées et non fondées, pour disqualifier les forces qui en France résistent encore à l’alignement des positions françaises sur l’axe américano-israélien, que ce soit dans le champ des politiques étrangères (notamment le proche orient) ou celui des politiques économiques et financières. La dénonciation de ces manipulations doit être réalisée aussi souvent que nécessaire et possible. Merci à Alain Soral pour l’énergie et le talent qu’il consacre à cette tache indispensable pour préserver la paix civile en France ; il faut que chacun relaye ces dénonciations très largement sur le net (forums et réseaux sociaux). Ceci augmente les chances d’enrayer les manipulations idéologiques dont la société française est la cible au quotidien de la part du lobby américano-israélien actuellement surreprésenté dans les sphères du pouvoir français. Et cela permettra de faire barrage au racisme communautaire dans lequel les élites communautaires sionistes veulent nous enfermer pour nous diviser et nous affaiblir.


  • #254066
    le 04/11/2012 par L’hégémonie judéo-sionniste en France !
    Ce que cache le foulard

    Tout simplement déroutant pour notre génération qui avions cru que la gauche c’était fini et qu’il fallait s’aligner en obligés sur l’idéologie do-do dominante .
    Merci Alain de ces pétards .


  • #256009
    le 06/11/2012 par BonMatin
    Ce que cache le foulard

    "Un environnement dévasté qui ne leur propose pas ... l’alternative : « musulmane intégriste » ou « citoyenne » style Louise Michel, mais l’insoumission identitaire du foulard contre la pétasse à nombril percingué Britney Spears, en attendant de faire lofteuse ou actrice de hard"

    ça c’est de la belle plume pamphlétaire à la française !