Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Ce soir ou jamais s’arrête : Frédéric Taddeï a-t-il trop invité Alain Soral ?

Pauvre France... Télévisions

C’est évidemment la question sans réponse... officielle. Personne n’aura jamais la preuve, à part les principaux protagonistes de cette affaire – car c’en est une – qui voit une émission de liberté d’expression sur le service public disparaître.

 

Personne n’a oublié la soirée homérique où Jakubowicz et une pasionaria du lobby ont attaqué Bricmont et la vérité, menaçant en direct l’animateur et arbitre des débats Frédéric Taddeï des foudres du ciel (sioniste) pour avoir invité Marc-Édouard Nabe (qui avait d’ailleurs cherché à se sortir de sa relégation médiatique en chargeant Soral et Dieudonné de tous les maux). Incroyable, du jamais vu, et pourtant, c’était sous nos yeux.

Mais le casier judiciaire de Taddeï était déjà bien rempli, trop bien rempli : à chaque fois qu’il était invité pour défendre son émission – régulièrement attaquée – dans ces émissions de télé sur la télé, il devait se justifier d’avoir invité Alain Soral. Programmés pour défendre le même clan (au pouvoir) et attaquer les mêmes ennemis (la réinformation), ses confrères bien soumis répercutaient la menace des Maîtres en reprochant à Taddeï sa liberté d’invitation.

Pas besoin d’avoir fait Polytechnique pour comprendre que l’étau se resserrait. Mais, alors que le boulet était passé très près de la tête de Taddeï le 10 janvier 2014, c’est seulement en mai 2016 que l’arrêt de son émission est acté. Traduction ? Le couperet antidémocratique tombe très progressivement, la marque de la censure intelligente dans ces dictatures avancées qu’on appelle démocraties. Et le 17 janvier, une semaine après le crime, France 2 envoyait une sonde sur le remplacement de CSOJ par un talk-show... d’Alessandra Sublet, ce qui se fait de plus rassurant en la matière : légère, sexy, sous-cultivée. Donc triplement contrôlable.

 

JPEG - 52.4 ko
Alessandra et son rire pré-enregistré

 

En faisant fuiter une rumeur puis en l’infirmant, un classique de la communication politique (quand on veut passer une « réforme » impopulaire) on tâte le terrain, et surtout, on mesure la réaction éventuelle du public, des médias, et de l’Internet. À l’époque, on peut dire que les Maîtres avaient reculé. On peut aussi y voir le poids médiatique non négligeable de la productrice de CSOJ, Rachel Kahn, madame Jean-François Kahn à la ville (présent au côté de Bricmont dans la fameuse émission du 10 janvier 2014), qui n’est pas soupçonnable d’antisionisme virulent.

Ainsi, peu à peu, pour des raisons d’audience (qui n’ont jamais empêché d’autres animateurs bien vus par le pouvoir de conserver des émissions qui ne marchent pas), les fenêtres de liberté éditoriale se ferment les unes après les autres sur la télévision publique qui, on le rappelle, même pour ceux qui ne la regardent pas, est financée par les impôts de TOUS les Français. Alors qu’elle sert manifestement les intérêts d’une minuscule partie d’entre eux.

La cerise véreuse sur le gâteau, c’est l’émission remplaçante sur la case du vendredi soir : elle échoit à Bangumi, la boîte de production de Yann Barthès et de son associé Laurent Bon, tous deux en recherche d’un animateur, puisque Barthès officiera sur TF1 à la rentrée. Nul doute que le présentateur de cette « grande émission culturelle », baptisée Stupéfiant ! (un titre piqué à Coluche), sera un valet de Barthès, qui est lui-même un valet de la dominance, ayant très bien intégré les contraintes communautaires (LGBT et sioniste) obligatoires. France 2 pourra enfin respirer. Michel Field, le copain de BHL, a gagné. Quant à Delphine Ernotte, sa femme de paille à la tête du groupe France Télévisions, il lui reste à avaler la couleuvre. Pauvre France... télévision.

 

Alain Soral dans Ce soir ou jamais, le 17 janvier 2011 :

 

À ne pas manquer, la prochaine émission Soral répond ! en direct sur ERTV :

 

Visionner la dernière vidéo d’Alain Soral :

Une décennie de turbulences pour CSOJ, voir sur E&R :

Sur les maîtres de la liberté d’expression, chez Kontre Kulture :

Maintenant que la télé publique est définitivement morte,
place à une télé populaire.
Pour soutenir ERTV :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • De toutes façons ,les gens qui tiennent ce pays ont attendu patiemment de posseder tous les leviers de pouvoir qui le constitue et maintenant que c’est chose faite,ils montrent a tout le monde qu’ils l’ont le pouvoir ,qu’ils ne le partage pas et qu’ils font ce qu’ils veulent sans vergogne ni justificatifs vu qu’il y’a rien en face . Quand on atteint un tel niveau d’arrogance ca s’appelle une dictature,sauf qu’elle est mondiale.


  • Comme il est dit au début de l’article, on aura sans doute jamais (ou alors dans très longtemps) "la preuve" formelle que Taddeï est viré juste avant le début de la campagne des élections présidentielles ..... Mais nous serons nombreux à penser que le fait qu’il ait invité Alain Soral à diverses reprises et qu’il a eu un comportement normal vis à vis de lui sans l’agresser sauvagement comme tant d’autres aura pesé lourd dans la décision de l’écarter ..... Souhaitons lui qu’une chaine concurrente ose lui proposer une autre émission ou règnera un maximum de liberté !!!


  • C’est vraiment terrible ; c’est l’une des rares émissions que je regardais encore sur les chaînes publiques françaises.
    Mais fort heureusement il y a encore l’opéra le samedi soir sur France 3 !


  • L’émission avait perdue de sa saveur lorsqu’on a commencé à l’attaquer à cause des invités pas très politiquement correct, mais elle restait d’un niveau bien supérieure par rapport à tout ce qui se fait aujourd’hui.
    Nul part ailleurs on peut entendre des invités s’exprimer sérieusement sans quasiment aucune coupure, sans mise en scène grand public ou humoristique(contrairement à ONPC), les gens ont le temps de développer leurs pensées... Et le choix d’invités était relativement diversifié, sans omniprésence des experts(comme on le peut voir dans C dans l’air par exemple, beurk)
    C’est tout un symbole du supprimer une émission pareille au moment où l’Etat fait reculer toujours plus la démocratie, politiquement et juridiquement.


  • Chronique d’une mort annoncée

    Cela fait plusieurs mois que Taddei s’ennuie dans son émission, il le porte sur son visage.
    La qualité et la pertinence des débats et des intervenants étaient tout autre lors des 5 premières saisons. Aujourd’hui cela ressemble plus à l’émission de Calvi qu’à un débat d’idées.
    Cette émission est sous surveillance étroite des chiens de garde depuis 4 ans, le direct est trop dangereux pour être un espace libre.
    "Ce soir ou jamais" porte bien son nom. L’émission de Taddei a su démontrer où se trouve la limite de la liberté d’expression et que le délit d’opinion existe en France.


  • « Le peuple fera la différence monsieur ! » disait Alain Soral ce 17 janvier 2011.
    Ben Alain Soral a raison.


  • C’est rigolo et triste.
    Sublet ira faire du M6, personne ne dit qu’elle tiendra 1 mois si les cultureux s’en mêlent.
    Je trouve bien que ça se produise. Cela montre la réalité des choses, comme l’illusion de nos maîtres à croire qu’ils contrôlent encore l’ambiance. Pourtant 100% intégré socialement, à un niveau plutôt ++, je ne regarde jamais la TV, même pour les images : je fais tout sur le net, et c’est mieux.
    Bref, ils ont perdu ; et là, ils affichent leur déchéance.


  • A choisir entre républicains , démocrates et populistes pour lequel des trois seriez-vous susceptible de voter ?( Sachant le populisme contient l’anti-sionisme mais celui-ci est taxé d’extrême droite)


  • " Nous ne pouvons contrôler à 100% les émissions "en direct", donc il faut les interdire "


  • Vous êtes l’auteur de...

    Vous venez de publier...

    C’est quoi toute cette comédie ? Qui lit encore de nos jours ?


  • Déjà, les élections arrivent.
    Ensuite, il s’agit d’une très bonne nouvelle. Les personnes qui regardaient cette émission, disons une partie, cherchant des réflexions et des débats inexistants par ailleurs seront amenées à se poser des questions sur sa suppression. Elles se tourneront naturellement vers le seul lieu proposant encore certaines formes de curiosité intellectuelle, c’est-à-dire Internet.
    La télévision se sclérose, se vide. Ne resteront qu’un troupeau de crétins à manipuler. Larguons les amarres et nos chaînes (de télé) !


  • Pas assez invité Alain Soral voulez-vous dire ?


  • C’est bien la seule émission que je regardais encore. Dernièrement, les débats sur les robots, la Loi Travail ou l’écologie étaient d’un bien autre niveau que tout ce qu’on trouve ailleurs.


  • les vieux meurent, les téléspectateurs sont comme la peau de chagrin, ils rétrécissent !


  • Qu’ils invitent où pas Alain, ils se font virer quand même ! Autant l’inviter !


  • Ce soir ou jamais était très critique sous la gouvernance de Sarkozy . C’était le plateau du débat d’idée . Mais depuis 2 , 3 ans c’est devenu de plus en plus mauvais , et notamment depuis que Taddeï s’est fait tappé sur les doigts pour Dieudonné . Sans se mentir les dernières émissions sont pathétiques , vraiment plus aucun esprit anti-système c’était désolant .

     

  • Celui sur le traité transatlantique était pas mal non plus. Le passage sur le TPI était assez croustillant. A voir
    Une émission intéressante, bien dommage.


  • En revoyant l’émission, quand Soral parle des réseau sionistes/maçonnique, en ne regardant pas son crane chauve et brillant, on peut voir en arrière plan des gens qui peuvent à grand peine respirer. On voit très clairement que ces gens on peur.


  • Tout ce qui affadie, musèle, abaisse, tue la télé nous libère.

    Car toute atteinte à sa culture et à sa liberté de ton discrédite le régime

    Ainsi, paradoxalement, le plus sûr allié de la dissidence est une télévision soviétoïde

    Pour être soviétoïde, elle finira par se faire mépriser et détester de tous, et avec elle le régime à qui elle doit tout , son idéologie, sa pâtée et sa survie.

    Cela n’a rien à voir avec le caractère privé ou public de la chaîne : Canal + perd autant d’abonnés ou plus que les chaines publiques, mêmes causes soviétoïdes et mêmes effets sur la dissidence.

    Ce sont les Taddéis qui sauvaient la télé, c’est la télé et le régime qui se suicident en les licenciant.


  • Un bon gars tout comme Mr Soral, on voit bien que Taddeï même si il ne prend pas parti, laisse s’exprimer ceux qui contredisent la version dit officielle comparé à d’autres plateaux télé. https://www.youtube.com/watch?v=DNz...


  • Lorsque qu ils auront tout changé et qu ils n y auront rien changé, ils changeront de peuple c est juste une question de temps plus ou moins long . A la différence dd l époque ou la technologie était basic tout les actes de guerres massacres et autres violences sur le peuple réfractaire ne ce savait que longtemps après, aujourd’hui on a lq chance d avoir le net ou il y a longtemps qu ils nous auraient liquidés.


  • Le seul qui ne parle pas pour ne rien dire c’est Alain Soral. Personne sur ce plateau n’essaye de contrer son analyse en argumentant, sinon nous rebattre les oreilles de
    leur catéchisme et analyse à deux balles mille fois entendus..


  • Eh ben, mazette. Déjà que je ne regardais plus la téloche.......

    Bien que les dernières émissions étaient beaucoup plus fades que les anciennes, c’était la dernière émission télé "regardable".

    Du coup à part Turbo et Direc Auto car je suis passionné de voitures, Ruquier pour entendre en direct les conneries de nos politiques hors discours barbants préparés à l’avance et quelques rares invités valant le coup d’être écouter, je crois que la télé ça va être définitivement fini pour moi.

    Bon en même temps je telechargeais les émissions sur le net. Bon ben voilà avec Alessandra Sublet à la place, on sera pas loin d’avoir des citoyens dignes du film " Idiocratie" !


  • Non, pas seulement à cause d’Alain Soral, même s’il est en tête de liste je crois, mais aussi Dieudo, Marc-Edouard Nabe aussi, les discussions (presque libres) sur des sujets d’actualité sensibles et aussi l’émission de vendredi dernier sur la Police...
    Problème d’assimilation mal assimilée par Frédéric Taddei ?! pas assez rentré dans les cordes ?! on pensait pourtant que si, mais non ça n’était pas assez. Éventuelles remplaçantes : Alexandra ou Caro ? l’avis des téléspectateurs ça compte pas !?



  • Et le 17 janvier, une semaine après le crime, France 2 envoyait une sonde sur le remplacement de CSOJ par un talk-show... d’Alessandra Sublet, ce qui se fait de plus rassurant en la matière : légère, sexy, sous-cultivée. Donc triplement contrôlable.



    Légère, sexy, sous-cultivée... et surtout féministe ! Quoique, la féministe (du showbiz) n’est-elle pas une synthèse de ses trois termes. Une Alessandra Sublet légère, sexy, sous-cultivée... donc féministe. Quoi qu’il en soit, contrôlable bien profond...


Commentaires suivants