Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Chroniques de la monarchie populaire – Être serf au Moyen Âge

L’élévation sociale, la vraie ?

Il était fréquent de voir au Moyen-Âge des hommes libres se faire serfs. De nombreux cas apparaissent au VIIIe siècle, alors même que des dispositions furent prises pour sa diminution.

Les nombreuses citations de cette vidéo illustrent la différence séparant la condition du serf avec celle de l’esclave antique. Par exemple, Retif de la Bretonne écrivait : « Les habitants étaient possesseurs de leur "finage" presque entier ; chacun cultivait ses terres, avait des bestiaux en proportion de ses fourrages et des engrais dont il avait besoin ». Le résultat de cette prospérité était l’épargne. L’épargne entrainant la propriété, souvent le rachat des charges et l’élévation sociale. On pouvait devenir plus riche que le seigneur où être serf de serf.

Une vidéo réalisée par SACRvideos.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si seulement aux éditions Kontre Kulture vous pouviez vous pencher sur le livre "Les préjugés ennemis de l’histoire de France" de Louis Dimier pour le rééditer, ce serait vraiment une très belle nouvelle et un magnifique cadeau pour tous les patriotes qui aiment l’histoire de France, sur laquelle on crache allègrement depuis des décennies. Louis Dimier était un historien monarchiste de l’AF et critique d’art.
    C’était aussi une magnifique plume qui mérite d’être redécouvert.

    PS. Si vous pouviez au moins faire passer le message à une personne qui s’occupe des éditions KK. Merci d’avance


  • #1488825

    Surtout de pas étudiez comment ça se passait vraiment avant.

    1) En ce centenaire de 14-18 il avait été question de publier des lettres de jeunes soldats dans les tranchées à leurs mères, fiançees ou maraine de guerre. Ils ont reculé car ces lettres étaient trop bien écrites, bien construites, informatives, sans fautes d’orthographe comparées au niveau d’aujourd’hui.

    2) Il est rigolo de comparer la vraie vies des esclaves noirs d’Atlanta en 1870 avec celles des afro-américains de Baltimore sous Obama. Plein emploi à vie, fonder une famille (l’esclave coûte cher c’est bien qu’il ait des enfants), retraite (une cabane, une mule et des poules). Certaines jeunes filles de bonne famille avaient été allaitées par des nounous noires.

     

    • Je vois ou vous voulez en venir camarade mais de la a vanter la vie d’esclave a celle du sous-prolétaire noire de Chicago, il y’a un pas. Croyez vous pouvoir vivre vraiment libre si vous souhaiter ou trouver des avantages dans l’esclavage ? Dire que l’esclave noir avait le droit a la famille, au logement ect...revient a dire que nous, le bétail moderne, eh bien nous aussi on a le droit a certains avantages ici-bas que nous concèdent nos élites. Pourtant on est pas satisfait de n’être que du bétail. Voyez vous maintenant l’indélicatesse de vanter la vie d’esclave ? Mais je pense que vous vouliez juste souligner l’hypocrisie de notre époque "moderne" qui croit avoir atteint le summum des "droits de l’homme" et du "bonheur" face a un passé dépeint uniformément comme n’étant que ténèbres et obscurantisme. La dessus je vous rejoins.


    • ...comparer la vraie vies des esclaves noirs d’Atlanta en 1870

      Qu’est-ce que vous sous-entendez, que la vie d’un esclave noir était mieux en 1870 que sous Obama ? Qu’il y eut une époque où c’était presque le pied d’être un esclave noir, comme un âge d’or pour esclaves noirs ? Moi qui ait pourtant lu des tonnes de bouquins sur le sujet c’est bien la première fois que j’entends ce genre de délire. Man, I think before you wrote this comment you must have been drinking !


    • #1488978

      @ gelindo

      Ben oui. Pourquoi on ne parle jamais des esclaves blancs avant l’abolition par Lincoln ? Ecossais, irlandais. Dans les mines il n’y avait pratquement que des esclaves blancs parcequ’ils savaient etayer les galeries et pas les africains. Les noirs ne faisaient que des travaux simples et répétitif comme cueillir du cotton.

      Ce qui a aboli l’esclave (qui a toujours existé partout sous une forme ou une autre) furent la machine à vapeur, le moteur à explosion et l’electricité. Lorsqu’un tracteur Massey Fergusson vous abât en une journée pour le prix de quelques litres d’essence le travail de 350 esclaves il n’y a plus photo.

      Il y a aujourd’hui deux fois et demi plus d’afro-américains purgeant de longues peines chez Obama qu’il n’y avait d’esclaves avant la guerre de cessession.

      Abraham Lincoln voulait les renvoyer en Afrique ou leur créer un état en Amérique latine. La gauche bien pensante américaine en a décidé autrement ce qui nous a donné le Ku Klux Klan, des décénies de ségrégation puis, suite aux droits civiques de Kennedy et son Busing, les Black Panthers avec leurs amis les Weathermen.

      Sometimes there is more that what meets the eye man. We have all been brained washed by Hollywood and manipulated by such people as the gorgeous Angela Davis : Sex, Drugs & Rock ’n’ Roll for the WASP and crack, Rap and delinquency for the afro-American.

      Written under the control of a bottle of Jack Daniel’s


    • L’abolition de l’esclavage est en bienfait pour l’humanité ! Grâce à cela le négrier touche de la part de ses nouveaux salariés fraichement libérés de l’argent pour être nourris et logés.


  • #1488859

    La verticalité nous fait défaut.
    La royauté est une idée moderne.
    Une société est harmonieuse quand chacun y tient son rang.
    L’anarchie est un ordre sans pouvoir.
    La monarchie est une anarchie plus un.

     

    • De la Rochejaquelein était monarchiste et a combattu pour feu le roi, et d’ailleurs il a passé l’arme à gauche dans ce combat.

      Il n’apprécierait pas des masses ton commentaire trop... sibyllin.


    • L’anarchie tient dans la simple idée de non propriété. En cela elle est absurde et ne tient que par un idéal primitif de communion universelle des individus (dont parle Francis Cousin) mais cet idéal ignore la société ou bien se situe à des années lumières de la condition spirituelle de l’humanité. Un bon exemple serait les elfes du roman tolkien. Et même eux ont un leader... Le corps ne tient pas sans tête. Mais un corps n’a jamais deux têtes ou plus. En ce sens l’anarchie plus un est sans doute la meilleure option à toute organisation sociale humaine.


  • Ah, tout de même !
    Un vent de fraîcheur et de vérité dans ce monde si triste et à la dérive...
    Oui, ces Messieurs-dames des loges qui nous rebattent sans arrêt les oreilles avec leur idéologie pourrie des "Lumières" (de lucifer !), nous ont trompé sur toute la ligne !
    Il convient de rétablir toute la vérité et de réhabiliter toute notre véritable Histoire.
    La France et l’Occident ont connu un passé glorieux et hautement spirituel au soit disant "Moyen-Age." Du reste, il n’y aurait pas eu autant d’églises construites dans nos campagnes !
    Il nous faut changer de paradigme ; il n’y a aucun avenir dans ce système républicain et démocratique... comment ne pas le voir aujourd’hui ?!
    Faudra-t’il encore tomber plus bas ? Etre envahi par les envahisseurs venu du monde entier ? Faudra-t’il avoir une puce sous la peau ?
    Allez debout La France ! Retrouve tes racines ancestrales et ta vraie religion du Christ-Roi !
    Vive La France Libre ! Vive Le Christ-Roi ! Vive Le Roi !


  • Mais on ne peut s’empêcher aujourd’hui de penser qu’alors des millions de chômeurs, de rémistes, de nouveaux pauvres, un nouveau moyen-âge serait accueilli comme une libération après la faillite d’une république devenant de jour en jour le pire des régimes...

    Ce nouveau moyen-âge sera-t-il de nous inculquer la permaculture...

    Redevenir Paysans, que devenir Sans Pays !

    J’ai presque fini le bouquin de Nicolas FABRE avec son « Mon Retour à la terre – Guide du néo-rural ». C’est du concret.

    Dans l’attente qu’il ouvre une boutique avec les variétés qu’il préconise...


  • Je n’ai pas encore eu le temps de voir le film et il en est peut-être question, mais je rappelle que Suger, conseiller du roi Louis VI, régent sous Louis VII, abbé de Saint-Denis et à ce titre quasi inventeur du gothique, était fils de serf. De même, sous Louis XIII et sous Louis XIV se trouvaient encore des évêques et abbés d’origine roturière. C’est au XVIIIe siècle que ça se gâte, pour la promotion sociale. Quant à notre triste époque, la nouvelle aristocratie de France Télévision et de la TNT n’a de glorieux à proposer, en fait d’ancêtres, que des vendeurs de rahat loukoums de Tanger et des usuriers et autres marchands de vin d’Europe centrale, mais mieux vaut être né dans la bonne tribu tout de même, si l’on veut un salaire à cinq ou six chiffres.

     

    • #1489165

      Le très célèbre et très admirable Jean Gerson, qui est mort l’année de l’arrivée de Jeanne d’Arc fut l’un des hommes les plus savants, les plus lettrés et les plus écoutés de son temps. Il était pourtant originaire d’une humble famille de paysans modestes des Ardennes et fut remarqué par l’Eglise pour ses grandes capacités ; ce sont les clercs qui l’éduquèrent et qui furent à l’origine de sa grandiose carrière : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_...


  • Ca donne envie d’avoir de nouveau des enfants. Les miens ont été bercés de mon ignorance. Mais aujourd’hui, on se rattrape en famille, quelle liberté ! Merci ER.


  • Fier d’être le descendant d’un chevalier banneret sous Charles d’Albret et de paysans.


  • #1489175

    Mille mercis monsieur Frédéric Winkler (Sacr TV | GAR :Groupe d’Action Royaliste)
    Pour que vive la France vive le Roi....


  • Vers 6:48 : "Les paysans ne touchaient pas aux ecclésiastiques et se battaient aux couleurs du roi."

    Francis Cousin ment donc lorsqu’il nous dit que les jacqueries étaient des mouvements anticléricaux et antiroyalistes. Ces paysans révoltés ne réclamaient pas davantage l’abolition de l’Etat et celle du système monétaire.

     

    • Ouais, bof...les paysans se battaient pour eux-mêmes , voilà tout ! À cet époque,l’idée de nation était fort peu répandue : les paysans étaient surtout attachés à, leur village , leurs champs, leur clocher et à leur seigneur, cela et rien d’autre...je les imagine mal risquer leur peau pour la monarchie ou pour lutter pour l’abolition de l’Etat vu que c’est tout un ! Sur le coup, Francis Cousin se trompe, autant que les thuriféraires de Jeanne d’Arc


    • Cousin prend beaucoup trop de libertés avec l’histoire c’est évident, mais la pythie se trompe aussi lourdement, son posivitiisme étriqué l’empêche de comprendre la complexité des cultures humaines.
      Oui dans une monarchie traditionnelle le roi est le père du peuple, il a une onction divine (qu’il soit bon ou mauvais roi) . il représente la justice et la protection ultime du peuple. c’est dans les tripes du peuple c’est une culture totalisante, Y échapper est inconcevable tout comme ne pas avoir de religion.
      il était donc normal pour un paysan de se battre au nom du roi
      c’est vrai que ça nous change de la démocratie où 51% du peuple se contrefout des 49% restants


    • Je ne crois pas que Francis Cousin ai dit que les paysans se battaient contre les clercs et royalistes. Ce qu’il voulait dire, je crois, c’est que les payans se battaient pour un idéal universel dans leur condition humaine. Ce qu’il ne dit pas, en revanche, c’est que pour les paysans le Roi était la condition de cet idéal.


    • #1491110

      @Eric
      « Francis Cousin ment donc... »
      Oui il ment !
      Alors le fait-il exprès (nul ne sait ,mais par-contre c’est un mépris pour notre histoire ...c’est très certainement son logiciel communiste)
      Il faut voir sa critique sans trop non plus y attacher d’importance (même si beaucoup de choses sont vrai il s’agit d’un constat d’un petit bourgeois très sympathique au demeurant, c’est sûr , très intéressant aussi, mais la critique d’un prof privilégié bourgeois à qui rien ne manque, rien de plus... et tant mieux pour lui sauf que l’on vit dans le réel et pas sur son divan de psy...)
      Monsieur Cousin est un farfelu, très intelligent , sorte d’excentrique de la pensé pas un mauvais gars (mais un utopiste excessif, aucun combat ne pourra être mené sur ses utopies de dance avec les loups et les indiens, on est pas dans Walt Disney et le vice, l’argent, le confort, le consumérisme, le sexe, les perversions, est trop ancré dans nos peuples, nations, familles, pour que l’on s’en sépare sans heurt, sans violence, de nos civilisations perverties)
      Et peut-être aussi que beaucoup ne voient pas ses solutions (les siennes ou celles qu’il croit être celle de son Dieu Marx) comme l’aboutissement de l’homme !
      Ce serait l’homme devenu bête sauvage à terme , je ne vois pas cela comme ça, mais j’apprécie beaucoup ses interventions, toujours très surprenantes et très intéressantes !
      Mais comme il dit lui-même il n’est pas sur un logiciel ,un ligne Nationaliste, donc je lui rétorque, je ne suis pas sur un logiciel communiste utopiste moi non plus !
      Mais beaucoup de choses sont intéressante à retenir pour la lutte !
      Merci donc monsieur Cousin !
      Pour que vive la France vive le Roi


  • Les chaînes de l’économie (épargne, possessions, attachements) et la banalisation de l’esclavagisme, nourris par les peurs que le pouvoir seigneurial implanta dans les mentalités avec l’aide du clergé, voici ce que cet article révèle. A l’inverse ça donne quoi ?

    On se demande aujourd’hui comment les chevaliers de l’Apocalypse vont-ils bien pouvoir s’y prendre pour faire entendre la voix de l’Oraison et faire taire enfin celle de la raison patriarcale... ?


  • Est ce que quelqu’un a le nom des chansons qu’on entend dans cete vidéo et dans les autres ? Elles me plaisent beaucoup mais pas moyen de les identifier. Elles ne font pas partie du carnet de chant.


Commentaires suivants