Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Colombie : manifestations massives contre la théorie du genre à l’école

L’Amérique latine face au lobby LGBT international

Des manifestations regroupant des milliers de personnes contre l’instauration par le ministère de l’Éducation de la théorie du genre à l’école ont eu lieu hier en Colombie. « Non à l’idéologie du genre. Mr le président, Mme la ministre, écoutez-nous ! » ont notamment clamé les intervenants devant la foule à Bucaramanga.

 

Les protestataires ont appelé à la démission la ministre Gina Parody, qui demande aux écoles privées comme publiques de modifier les manuels pour protéger les élèves de la « discrimination » en raison de leur « identité de genre »… Parody, lesbienne ayant publiquement admis avoir des relations sexuelles avec la ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme Cecilia Alvarez-Correa, entend mettre en pratique une décision de 2015 de la Cour constitutionnelle favorable aux « droits » LGBT des élèves.

Ces deux dernières semaines, la Cour constitutionnelle a décidé par deux fois que les étudiants « transgenres » de deux écoles différentes devaient avoir le droit de porter les vêtements du sexe opposé à leur sexe biologique.

 

La brochure sur le genre émanant du ministère a provoqué les manifestations de parents

Le plan « parodique » pour modifier les manuels inclut une brochure que la ministre a voulu en concordance avec le Fonds des Nations Unies pour la population et d’autres agences onusiennes. Intitulée Orientations sexuelles non-hégémoniques et identités de genre à l’école : éléments de réflexion, elle a entraîné une telle répulsion que la ministre a dû commencer à s’en distancer.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Une problématique mondiale, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.