Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Comment lire

Voici le manifeste d’Ezra Pound (1885-1972) sur la prose et la poésie. Une quarantaine de pages en tout et pour tout. Nous sommes en 1927-1928. Pound s’est récemment installé en Italie (1924). Il se préoccupe surtout de deux choses : 1) Que les gens ne lisent pas n’importe quoi ; 2) et surtout qu’ils distinguent ce qui est important de ce qui l’est moins, ou ce qui ne l’est pas.

Dans cet apprentissage, Pound accorde une importance toute particulière aux grands Français du XIXe siècle : Stendhal, Flaubert, les frères Goncourt, Maupassant pour la prose, Gautier, Corbière, Laforgue, Rimbaud pour la poésie (les seconds ayant fait avancer la poésie en intégrant les progrès de la prose réalisés par les premiers).

Si, pour Pound, la poésie américaine a pu reprendre le dessus au XXe siècle, c’est parce que nos Français avaient fait le « boulot »...

Paru en 1966 aux Éditions de L’Herne, créées par Dominique de Roux, dans une version différente et abrégée, devenue depuis longtemps totalement introuvable, Comment lire est republié à l’occasion du quarantième anniversaire de la mort de Pound (novembre 1972), dans une traduction nouvelle, avec notice et notes, réalisée par Philippe Mikriammos, traducteur d’une partie des Cantos et d’une biographie de Pound (John Tytell, Le Volcan solitaire, Éditions du Rocher, 2002).