Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

+ E&R

+ Evènements

+ Partager cet article

Recommander à un ami
A A A
imprimer

Conférence d’Alain Soral à Genève

(25 février 2012)

Partie 1 : la conférence


1 - Conférence 2 - Débat avec le public 3 - Et pendant ce temps...

Transcription de la conférence

  • Première partie
  • Débat avec le public
  • Bonus

Première partie

Merci à vous de venir si nombreux. On ne s’y attendait pas. On a été obligés de pousser les murs ! Je remercie aussi la puissance invitante. Ça aurait été dommage que la moitié des gens repartent. Je veux remercier Genève Non Conforme qui a organisé cette conférence. On m’avait dit d’ailleurs : « Fais attention quand même, ils ont mauvaise réputation. Tu ne devrais peut-être pas accepter. » Alors je leur ai fait remarquer quand même qu’il y a Ahmadinejad, Faurisson, Dieudonné, Soral. Je suis dans le top 5. Je suis passé maintenant devant Le Pen chez les diabolisés. Donc je n’allais quand même pas refuser de venir parler au côté de Genève Non Conforme sous prétexte qu’ils ont mauvaise réputation. Je pense que maintenant, avoir mauvaise réputation, c’est plutôt la preuve d’une réputation respectable. Donc je veux les remercier et dire que leur réputation ne me pose pas de problème. Je juge sur pièce comme on dit, je juge aux actes.

Alors je pense que les gens qui sont ici me connaissent déjà. Je pense que pas mal de gens ont lu mon bouquin Comprendre l’Empire qui justifie cette conférence. Je pense que pas mal de gens aussi suivent les vidéos, vont sur le site Égalité & Réconciliation. Ce qui veut dire que je pense que les trois-quarts de gens ici savent à peu près de quoi je vais parler, ce que je vais dire. Donc je ne vais pas faire un long monologue où je vais répéter des choses que vous avaient déjà entendues vingt fois. J’ai envie d’improviser un peu, parce qu’en fonction des évènements quotidiens. J’ai regardé par exemple à l’hôtel où j’étais, j’ai regardé France 24 ce matin, ce qui était assez intéressant. J’ai vu aussi ce qui s’était passé. C’est peut-être comme ça que je vais commencer parce que c’est bien d’aller du particulier au général.



Censure et intimidations



Au départ, nos camarades qui nous invitent et qui sont un groupe de jeunes avec peu de moyens avaient demandé et obtenu une salle à l’université de Genève. Je pense que vous êtes au courant, plus ou moins. Et bien sûr, ça avait été accepté puisqu’on a même mis d’ailleurs le papier comme quoi il avait un avis favorable. Et puis au bout d’un moment effectivement, c’est : « Non finalement c’est une erreur. Il n’y a pas de salle pour vous ». Donc, c’est des choses qui se répètent assez souvent. En France, c’est systématique. Bon je remarque qu’en Suisse, enfin à Genève, parce que Genève c’est peut-être pas toute la Suisse, je constate que c’est pareil. C’est-à-dire qu’au début, des étudiants, des jeunes m’invitent à venir parler parce que j’écris des bouquins, une raison de m’inviter, et puis assez rapidement, ça se bloque, et on n’a pas de salle. Si on est là aujourd’hui – d’ailleurs je remercie aussi l’hôtel qui nous accueille contre rémunération mais qui nous accueille quand même ; je crois que nos camarades ont beaucoup souffert pour trouver une salle –, on remarque qu’il devient très difficile de pouvoir simplement parler, s’exprimer. On en est plus au stade où on nous apporte la contradiction. En général, on nous empêche de parler sous prétexte de : en général c’est « lutte antifasciste », c’est-à-dire « antifasciste » consistant aujourd’hui à empêcher quelqu’un de parler, à le menacer. Donc ça, c’est un constat.

En fait je me suis renseigné. Il semblerait qu’au départ, on avait la salle, et puis que des associations communautaires ont fait pression pour que la salle soit refusée. Et les gens de l’université, c’est un peu toujours le même mécanisme, au lieu de dire : voilà, il y a des pressions, on vous retire la salle parce qu’on se sent un peu menacés, sur la sellette, vous disent en général que c’est une erreur administrative. Il y a toujours un mélange de mensonge et de lâcheté. C’est ça qui est très déprimant, c’est que c’est toujours la pression de tout petits groupes en général qui ne représentent qu’eux-mêmes et parfois même pas eux-mêmes. Donc pression et derrière : soumission, mensonge, lâcheté. Donc je ne vais pas rentrer dans les détails, mais je crois que le fait que je n’ai pas pu parler à l’université est dû en partie aux pressions d’une association communauté qui s’appellerait la CICAD, je crois. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais on a la même chose en France. Je suis allé voir leur site, pareil, c’est assez explicite. On voit la défense inconditionnelle d’un pays du Moyen-Orient qui démontre en permanence son antifascisme militant qui s’appelle Israël. Après on a un lien mécanique qui est fait avec une période sombre de l’histoire comme si l’un avait généré l’autre, ce qui est un peu déjà plus qu’une demi-malhonnêteté. Puis après on a un truc sur les agressions. Et on a l’impression qu’en Suisse aujourd’hui, des gens rasent les murs et sont agressés en permanence. Enfin, on a là, la démonstration, simplement par une page d’accueil d’un site, d’un système de pressions, de domination, de manipulation, par le mensonge relatif, l’abus, la pression, qui est assez pénible, assez malsain. Et je l’ai subi et nous l’avons subi une fois de plus comme nous le subissons en France.

Donc on a réussi à se replier ici. On est aussi très nombreux sans doute pour ça, parce qu’il y a eu un petit buzz grâce à ça. Parce qu’il y a eu quelque chose qui ne se serait pas passé en France. Il y a eu un élu local qui a trouvé anormal que je ne puisse pas m’exprimer.

Je vous garantis qu’en France, personne n’aurait jamais osé faire ce genre de remarque. Donc, ça prouve que la Suisse est encore un pays un peu plus indépendant et courageux que la France. Sans doute, tout ça est lié à la notion d’Empire et de position par rapport à la domination impériale.

Il y a eu d’ailleurs, je l’ai amené là – puisque je digresse sur ce sujet – un contre-article qui a été fait après puisque la presse suisse n’a pas été très méchante avec moi, je l’ai remarqué. Parce que j’ai vraiment l’habitude de traitements horribles en France. Moi, Dieudonné et d’autres, on est vraiment traités à chaque fois comme si on était des réincarnations d’Adolf Hitler. J’ai amené – est-ce que je l’ai apporté ? – parce que c’est assez intéressant. Je l’ai fait pour la prochaine vidéo du moi. C’était l’article en question. En fait, comme il y a eu des protestations et des gens qui ont trouvé que ce n’était pas très normal de ne pas me laisser m’exprimer à l’université alors que le Hamas avait eu le droit de s’exprimer à l’université quelques jours avant. Ce qui veut dire que sur l’échelle de la diabolisation et de la menace, je suis au-dessus du Hamas. C’est flatteur. Et là, on a un exemple, parce que j’aime bien rebondir sur le concret, le réel. On a finalement pour clore le débat quelqu’un, un volontaire, il s’appelle Michel Audétat – je ne sais pas s’il est là ? Non ?! – qui est comme je l’ai dit : un journaliste aujourd’hui est soit un chômeur, soit une pute. Lui, il travaille. Je n’ai pas besoin de vous dire plus loin ce que j’en pense. Et alors lui, il a fini le boulot, comme on dit.

Donc c’est : « Alain Soral, gaucho-macho à la dérive. » Alors ce qui est marrant c’est que – je ne vais pas entrer dans les détails – à aucun moment on ne parle de politique, d’idées, de concepts, de ce que j’ai pu faire ou écrire. C’est : je suis un paumé, un pauvre type. Je n’aime pas les homosexuels. Enfin on est toujours dans le psychologisme, et c’est de l’injure. C’est : je suis un paumé, un pauvre type, pas drôle. Je n’ai pas de public.  Ah ça c’est marrant aussi, c’est de dire : plus personne ne veut m’écouter et tant mieux. Alors c’est marrant, c’est : « Alain Soral ne s’exprimera donc pas à l’université de Genève qui a refusé de l’accueillir. » Ce n’est pas tout à fait vrai d’ailleurs mais :

« Les propos de cet expert en provocation sont souvent dénoncés à juste titre. »

Le type, on sent qu’il sait qu’il y a un œil qui le regarde. Et il faut qu’il fasse le travail jusqu’au bout. Et après il dit :

« Mais on devrait aussi réfléchir à ce que son itinéraire politique révèle. »

Il a fait un article de trois colonnes, mais il ne l’a pas fait, ça. On ne sait pas ce que ça révèle à part que je suis un abruti. Et donc, vous êtes tous des abrutis par conséquent pour venir écouter un abruti. Et alors le type m’insulte sur trois colonnes, et à la fin il dit :

« Mais on devrait se garder de trop diaboliser Alain Soral, ce qui revient à lui servir la soupe. »

Connard, fallait pas pondre un article de trois colonnes parce que c’est ce que tu viens de faire. Tout est comme ça. C’est pour ça, moi, je m’entends bien avec Dieudonné parce je pense qu’aujourd’hui, on est plus dans le combat politique. C’est tellement au-delà de tout ce qui est acceptable et respectable, que c’est devenu drôle. Alors des fois, ça peut même être drôle et triste.

Mais il y a quand même une dimension très, très comique aujourd’hui dans cette espèce de dernier lambeau d’effondrement de ce qu’a pu être le combat antifasciste authentique, du temps où il y avait des fascistes. Après on est passé d’un combat antifasciste sans fascistes à une combat antifasciste où les antifascistes ont tous les stigmates et les comportements des fascistes. Alors qu’en face, on a des Africains, des Métis, les militants de la cause palestinienne qu’on essaie tous de déguiser en Ordre Noir de la SS.

C’est pour ça d’ailleurs que Dieudonné a poussé l’humour jusqu’au bout en se grimant lui-même en nazi pour montrer qu’il y avait quand même quelque chose de très comique.

Et en face, on a ce système – si on veut faire un peu d’analyse – qui est une minorité agissante qui se font passer pour des minorités opprimées – ce qui est très ambigu – qui finalement passent leur temps à diaboliser et à insulter des gens qui sont plutôt de la majorité silencieuse, c’est-à-dire qui en étant le plus grand nombre, finalement ne sont rien, ne sont que des individus, par des réductions ad hitlerum de plus en plus ridicules. Parce que pour moi, c’est crédible, parce que malheureusement, je suis chauve – mais pour des raisons de testostérone : je suis viril, donc j’ai perdu mes cheveux assez jeune – et j’ai des yeux bleus. Donc moi, on peut facilement me nazifier. Mais quand on voit des camarades combattants pro-palestiniens, qui eux sont d’authentiques sémites, qui ne viennent pas d’Europe de l’Est, on les traite quand mêmes de nazis. Dieudonné est devenu aujourd’hui. C’est Bernard-Henri Lévy qui avait dit que c’était le fils naturel de Jean-Marie Le Pen. Depuis, il est montré d’un cran : c’est même pas Jean-Marie Le Pen, c’est Adolf Hitler.

On est effectivement dans des espèces de constructions totalement inversées qui sont drôles et qui, ça me rassure quand je vous vois, ne marchent plus en réalité en dehors du monde de ce que Debord appelle « spectacle », c’est-à-dire ce monde entièrement verrouillé de la domination. Puisque je vous garantis que si aujourd’hui, il y avait une conférence de Michel Audétat – je vais le redire, puisque lui – sur la lutte contre le fascisme et Alain Soral, il y aurait trois personnes qui viendraient pour lui. Et là, effectivement. S’il est là d’ailleurs, ça serait bien qu’il se montre. J’irais lui parler après en privé, lui expliquer ce que c’est que ma conception de la déontologie journalistique. Et il serait assez embêté de voir qu’il y a du monde et qu’il n’y a pas que des nazis. Les gens ont un QI en réalité plutôt supérieur à la moyenne des gens qui consomment du média de masse. Donc tout ça est assez drôle. Et si je retrouve mes notes. Pour résumer ça, pour m’amuser, j’ai trouvé ces deux citations qui résument bien la situation actuelle. Alors je vais vous lire deux citations sans vous dire de qui elles sont. Et je vous dirai après de qui elles sont. J’aime bien maintenant être dans la pédagogie amusante.

« Les blancs ont toutefois apporté quelque chose à ces peuples colonisés. Le pire qu’ils puissent leur apporter, les plaies du monde qui est le nôtre : le matérialisme, le fanatisme, l’alcoolisme et la syphilis. Pour le reste, ce que ces peuples possédaient en propre étant supérieur à ce que nous pouvions leur donner, ils sont demeurés eux-mêmes. Une seule réussite à l’actif des colonisateurs. Ils ont partout suscité la haine, cette haine qui pousse tous ces peuples réveillés par nous de leur sommeil à nous chasser. Il semble même qu’ils ne se soient réveillés que pour cela. »

Très belle phrase anticolonialiste. Après, j’en ai une autre. D’un autre genre.

« Hitler était un géni militaire inégalé. Le nazisme a fait passer l’Allemagne d’un bas niveau à un niveau physique et idéologique fantastique. Les jeunes loqueteux ont été transformés en une catégorie propre et ordonnée de la société, et l’Allemagne a disposé d’un régime exemplaire, d’un système de justice adéquat, et de l’ordre public. Hitler aimait la bonne musique. Il pouvait peindre. Les nazis n’étaient pas une bande de voyous. »

Alors, la première citation sur le colonialisme est tirée du testament politique d’Adolf Hitler noté par Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, édition Fayard, 1959. Donc ce qui veut dire d’ailleurs que cette phrase d’Hitler, très peu connue, pouvait sortir dans un livre édité chez Fayard, qui est un éditeur français qui a pignon sur rue, en 1959. Pour vous dire comme le climat s’est dégradé aujourd’hui. C’est que normalement, plus la guerre s’éloigne, plus on devrait pouvoir analyser calmement la situation. Or, plus ces temps de violence s’éloignent, plus l’hystérie augmente. C’est ça qu’il faut comprendre.

La deuxième phrase, sur le génie d’Hitler, etc., est une citation de Monsieur Moshé Feiglin, donnée au quotidien israélien Haaretz. Et ce Monsieur Feiglin a obtenu, le 31 janvier dernier, 23 % des voix, soit près d’un quart des suffrages aux élections internes pour la direction du Likoud, parti majoritaire et au pouvoir en Israël.

Donc là, vous avez deux citations qui vous situent bien l’inversion des valeurs à 180 degrés que nous vivons actuellement, et qui fait que c’est tellement énorme et violent que ça produit un effet comique certain. Et que je pense que la meilleure chose que nous devons faire, c’est d’en rire, parce qu’il serait même assez maladroit finalement et malvenu, d’en être agacés. Nous vivons une époque comique, mais au sens je pense shakespearien du terme.

Donc j’ai fini sur cette petite introduction pédagogique.



L’Empire



Tout ça s’explique quand même – si je veux me raccorder à ma conférence de base – avec quand même un processus global, qui n’est pas une succession de hasards et d’accidents, que j’appelle, moi, l’Empire, qui ne se réduit pas à l’Empire tel que le décrivent les marxistes, c’est-à-dire le processus impérialiste qui est la dérive de l’accumulation capitaliste. Ce n’est pas que ça. Ce n’est pas non plus la définition classique de l’empire qui est une nation qui s’étend et qui prend le pouvoir sur d’autres nations.

C’est quelque chose en fait d’assez spécifique, et qui correspond à ce que nos maîtres appellent eux-mêmes le nouvel ordre mondial et le désir et la volonté d’aller vers un gouvernement mondial unifié, et qui nous est présenté comme quelque chose d’inéluctable, de logique et de bénéfique pour l’ensemble de l’humanité.

C’est une question importante parce que si c’était réellement profitable à l’ensemble de l’humanité, je ne vois pas pourquoi il y aurait des raisons a priori d’être contre. Et ce processus impérial et dénoncé par des intellectuels et des gens considérés comme un peu farfelus depuis des années et qu’on traitait encore il y a quelques années de théoriciens du complot, est aujourd’hui le projet officiel et permanent de nos dirigeants. Ils en parlent tous, ils le revendiquent tous, ils nous le promettent tous. Ils disent d’ailleurs qu’ils iront à marche forcée, d’une manière ou d’une autre. Et on ne peut plus douter de cette volonté, de ce processus d’unification mondialiste sous un seul gouvernement.

Et la question est de savoir, en gros, quels sont les moteurs, la vision du monde, comment s’accomplit ce processus.

Et après, quand on comprend ce processus qui est un processus de domination impériale, ça nous donne les moyens, à mon avis, de comprendre qui résiste et qui se soumet à ce processus, et de pouvoir juger de situations très complexes, qu’on ne peut juger, à mon avis, sérieusement, qu’à partir de ce point de vue, de ce prisme ; notamment si on parle de la question syrienne actuelle, de la question libyenne il y a quelque temps, de la question très complexe des différents courants qui s’opposent à l’intérieur du monde lui-même très complexe musulman, et de la question aussi des politiques intérieures de nos propres pays et gouvernements. La Suisse étant d’ailleurs un pays dont je ne veux pas parler en spécialiste, mais qui est très à part puisque la Suisse, contrairement à la France, n’est pas dans l’Union européenne, et a encore un petit statut de nation indépendante, même si c’est rogné de manière subtile et chaque jour un peu plus, idéologiquement et techniquement. Mais c’est ce processus qu’il faut comprendre.

Donc moi, j’ai fait beaucoup de boulot déjà là-dessus. Je pense que vous connaissez pas mal de conférences sur ce sujet. Et j’essaye d’aller au plus simple. Et je me dis : à quoi peut-on résumer ce processus impérial ?

Déjà, il correspond à une vision du monde qui est en fait, je le dis aujourd’hui calmement, c’est la vision de l’Ancien Testament. C’est ce qui est promis dans l’Ancien Testament tel que le lisent, on va dire, les protestants et les juifs. Puisqu’en fait, l’Ancien Testament se lit différemment selon qu’on soit catholique ou protestant – et dans le protestantisme, sans doute avec des variations très importantes entre un luthérien stricto sensu et un néoconservateur américain, ça change énormément, c’est-à-dire que c’est une situation complexe – et aussi tel que le lit un juif sachant que c’est le Talmud qui vous dit comment vous devez lire l’Ancien Testament, qu’on appelle nous le Pentateuque, qu’eux appellent la Torah, qui est une compilation de cinq textes sur lesquels je ne digresserai pas. Certains pensent que c’est Dieu qui l’a écrit, s’ils sont religieux. D’autres pensent que c’est des hommes, que ça a été réécrit, écrit plusieurs fois, que c’est plus ou moins apocryphe, traduit, retraduit. C’est pour ça que n’étant pas religieux et sachant qu’on ne rentre pas dans les débats théologiques avec l’arme du logos – ce qui ne veut pas dire grand chose puisqu’après, c’est une question de croyance –, moi je reste un peu extérieur à tout ça et je me dis quand même, qu’il y a aujourd’hui dans le processus impérial un fondement qu’on peut aller chercher – si on va chercher au plus profond – qui est l’Ancien Testament, et qui est partagé globalement, on va dire, par les juifs et les protestants.

Ce qui veut dire que ne sont pas dans ce projet, strictement, les catholiques, qui sont plutôt sur les Évangiles.

Ça c’est une distinction que les Suisses peuvent faire facilement, puisqu’il y a des protestants et des catholiques. Mais dans d’autres sphères, les gens sont tellement aujourd’hui déchristianisés que quand on leur dit « chrétiens », ils peuvent mélanger, les lefebvristes catholiques et les néoconservateurs, les évangélistes américains. Ce qui n’a strictement pas plus de rapport que si on compare aujourd’hui le chiisme du Hezbollah et l’islam du Qatar. Voyez, c’est à peu près aussi divers. Et c’est important d’admettre la diversité du monde chrétien comme on admet la diversité du monde musulman.

Parce que dès que vous avez admis cette diversité et cette complexité, le conflit de civilisations, la stratégie du choc de civilisations, s’effondre immédiatement. Il ne peut pas y avoir un monde chrétien uni contre un monde musulman uni. Ça n’existe pas. Parce que les chrétiens n’ont jamais été unis et les musulmans non plus. Donc en réalité, c’est une partie des chrétiens alliés à une partie des musulmans contre une autre partie des chrétiens alliés à une autre partie des musulmans. Avec des juifs aussi qui sont dans tout ça, des Chinois qui regardent et qui eux sont un empire qui est très intéressant, car c’est un empire qui est en train de montrer sa puissance et qui ne fonctionne pas sur les religions.

C’est le seul empire, je crois, areligieux de la planète. Et les valeurs de la Chine sont essentiellement des sagesses. Ça ne fonctionne pas sur des religions révélées. Donc ça, ça peut marcher aussi, sans religion révélée. Il y a le monde chinois qui est un peu en dehors et le monde indien des Indes qui est un système de castes, qui est aussi un autre monde.

Donc on est quand même là dans ce combat impérial compliqué qui se situe quand même à l’intérieur de ce que j’appelle moi la sphère abrahamique post-méditerranéenne, c’est-à-dire quelque chose qui a à voir avec l’histoire de la Méditerranée, avec trois religions monothéistes qui a la fois ont le même substrat, et qui donc s’engueulent.

Et je ferai remarquer qu’on s’engueule d’autant plus fort qu’on a les mêmes bases, parce qu’on n’est pas dans l’exotisme ou l’exogène : on est dans le combat à partir des mêmes bases. Ce qui est toujours le combat le plus violent. Pour vous dire que les plus grandes haines sont dans les familles, voyez. Pour haïr quelqu’un, il faut le connaître, et finalement partager beaucoup. Il faut être d’accord sur les prémisses et s’engueuler sur les conclusions, d’une certaine manière. Ce qui fait qu’effectivement, la question à poser, c’est comment le monde chinois ou le monde indien des Indes voient cette espèce de combat interne à l’intérieur du monde monothéiste, parce qu’en réalité, ce dont nous parlons en ce moment, ce processus impérial qui est un processus de domination et de résistance, se passe essentiellement à l’intérieur du monde monothéiste abrahamique. Voilà ce qui est intéressant.

Donc, nous avons cette vision du monde effectivement qui est ce que j’appelle le monde judéo-protestant de l’Ancien Testament qui est, si on prend le messianisme, le prophétisme juif ou américain, qui est quand même une vision, comme le disait de Gaulle, de « peuple sûr de lui et dominateur », que ce soient les Américains du Mayflower ou les juifs qui sont sur leur idéologie dominante que j’appelle le judaïsme talmudo-sioniste.

Parce qu’en fait, n’étant pas essentialiste et religieux, je crois que les religions évoluent doucement selon les périodes, et s’adaptent. Et qu’il y a plusieurs judaïsmes selon les époques. Et ce qui est intéressant, c’est de juger du judaïsme d’aujourd’hui, comme de juger du protestantisme d’aujourd’hui. C’est-à-dire que le protestantisme qui est au cœur de l’idéologie de domination américaine est un certain protestantisme qui n’est pas le luthérianisme ni le calvinisme, mais ce qu’on appelle la pensée néo-évangélique américaine, et qui s’accorde très bien avec le judaïsme que j’appelle talmudo-sioniste qui est l’ancien judaïsme, qui ne peut pas se pense au XVIIIème siècle, à mon avis, et qui ne peut se comprendre qu’à partir de l’émancipation des juifs d’Europe, des juifs des Lumières et puis de la contre offensive sioniste qui est une réaction au judaïsme des Lumières. Faut bien le comprendre ; donc qui peut se comprendre géopolitiquement qu’après la déclaration Balfour, etc., et qu’après effectivement cet évènement que certains appelle magique qui est le fait qu’après deux mille ans, l’Israël rêvé, « l’année prochaine à Jérusalem » existe à nouveau.

Donc on est dans ce monde-là. Nous avons effectivement une convergence de deux groupes humains qui se fondent sur ce que j’appelle moi un système de valeurs ou une idéologie – mais qui pour eux est une religion révélée – et qui sont deux peuples qui sont messianiques et dominateurs, et qui veulent, soit par le libéralisme de marché, soit au nom d’une révélation et d’une élection, imposer leur vision au monde qui, si on creuse un peu plus – et c’est là qu’on voit que l’Empire a plusieurs articulations –, est une domination qui s’accomplit par le processus bancaire. Il faut bien le comprendre.

En travaillant et en essayant d’aller au plus simple, à force de travailler, travailler, je me dis aujourd’hui que le processus impérial est la coalition de deux alliés, une coalition judéo-protestante, qui se retrouve sur l’Ancien Testament et qui sont finalement le collage de deux puissances qui sont la puissance militaire anglo-saxonne – c’est-à-dire cette tradition de violence qui nous vient des Anglais et qui culmine aujourd’hui vers le lobby militaro-industriel américain, c’est-à-dire cette puissance militaire qu’ont les Américains ; qui est d’ailleurs le seul domaine où ils restent supérieurs au reste du monde ; d’où leur tentative d’en abuser puisque c’est la seule force réelle qui leur reste –, qui est couplée à un autre système de domination qui s’appelle le système bancaire que je définis dans mon bouquin et qui est assez difficile à définir.

Car la seule chose qu’on n’étudie pas quand on va à l’école. On ne nous apprend pas ce qui permet de comprendre la domination. Et en fait, c’est quelque chose qu’on n’apprend jamais. C’est ce que c’est que la monnaie et ce que c’est que la logique de la domination par le système du prêt à intérêt et cette espèce de fiction et d’escroquerie qui s’appelle la stratégie de la dette.

Alors là, c’est pareil, pour ceux qui vont sur Internet – parce que je pense qu’il y a très peu de gens qui sont arrivés ici par hasard en se trompant de salle… parce qu’il y a l’anniversaire d’un petit garçon à côté –, ils ont vu les vidéos de Paul Grignon sur l’argent dette, ils se sont intéressés aux travaux d’ailleurs que nous diffusons à travers notre librairie Kontre Kulture, sur le bouquin d’Eustace Mullins, sur l’histoire de la Réserve fédérale. Nous sommes assez fiers, nous et d’autres, d’avoir aidé à diffuser ces idées qui sont fondamentales, de comprendre ce que c’est que la stratégie de domination par le prêt et le prêt forcé. C’est : je te tiens parce que tu me dois de l’argent et je t’oblige à m’emprunter de l’argent. Et je veux que tu m’en doives toujours. Ce qu’il faut bien comprendre.

Ce qui veut dire que l’Empire pour arriver à une définition simple, c’est cette double pression et ce double pouvoir. C’est : tu dois absolument être endetté auprès de ma banque et si tu n’es pas d’accord pour être endetté, je te fais casser la gueule par l’armée américaine.

C’est-à-dire que si on a fait Sciences Po, normalement, et qu’on est honnête, et qu’on a un cerveau qui marche bien, au bout de trois ans, on en arrive à cette phrase très courte et limpide : la domination impériale, c’est ça. Le pouvoir mondial, c’est ça : c’est l’alliance de la Banque, c’est-à-dire Wall Street – qui renvoie selon Attali au « génie juif ». C’est pas moi qui le dit, mais par contre il n’y a que lui qui a le droit de le dire. Là je renvoie pareil aux travaux de Sombart qui ont été un peu masqués par les travaux de Weber. On a beaucoup poussé Weber et son éthique protestante du capitalisme pour cacher les travaux de Sombart qui disait qu’avant d’être protestant, le capitalisme était d’abord juif.

Et là, ça permet de faire une petite remarque. Effectivement, selon quelqu’un qui savait très bien de quoi il parlait, qui était Henry Ford, il y a à l’intérieur du capitalisme effectivement un capitalisme plutôt entrepreneurial et frugal qui serait d’inspiration protestante – et que les Suisses connaissent assez bien et qui correspond un peu à leur idiosyncrasie historique. Et puis il y aurait un capitalisme plus compradore et spéculatif qui serait juif – celui dont parle plutôt Sombart.

Ce qui est sûr, c’est que ces deux capitalismes ont marché ensemble et qu’aujourd’hui, l’un est en train de prendre le pouvoir sur l’autre pour des raisons déjà de logique interne au capital. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, le capitalisme est essentiellement financier, hautement spéculatif et anti-producteur. C’est-à-dire qu’il ne fonctionne plus sur la création de richesses, qui pouvait être l’alibi moral d’une certaine bourgeoisie entrepreneuriale qui pouvait à la limite combattre le marxisme en disant : « Oui, mais nous créons de la valeur ajoutée, de la richesse, et nous ne faisons pas qu’exploiter la plus-value. Nous aussi produisons de la valeur ajoutée. » Là on est dans un débat effectivement sur la valeur ajoutée et la plus-value qui sont finalement un débat moral d’équilibre. Quid de l’extension de la plus-value ? Quid de la création de richesses ? C’est une question intéressante qui reste posée.

Mais ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui, cette question était la question, je dirais, morale d’un capitalisme qui a cessé d’exister à mon avis depuis le virage mondialiste, et qui expliquait en gros ce qu’on a appelé la France des années soixante, des Trente Glorieuses, qui était un équilibre entre créations de richesses et extension de la plus-value, c’est-à-dire entre communistes et gaullistes, main dans la main, qu’on a appelée l’« exception française », les Trente Glorieuses, le libéralisme et la planification, et ce qu’on a appelé l’État-providence, qui était un équilibre de libéral et de social qui quelque part.

Moi, en vieillissant et qui viens du marxisme-léninisme, je me dis que c’était quelque chose de pas si mal, finalement, par rapport à ce qu’on a vécu depuis, qui s’est appelé le néolibéralisme, et qui en fait est une dérive progressive vers le capitalisme purement spéculatif et financier qui lui est un capitalisme de haut rendement à très court terme et qui ne fonctionne que par la destruction de richesses. Ce qui d’ailleurs produit un effet mécanique évident aujourd’hui qu’on constate au niveau des États-Unis : c’est que ça produit une très grande de richesse de gens de moins en moins nombreux et un appauvrissement, de plus en plus, de la masse, c’est-à-dire du prolétariat puis de la classe moyenne, parce que c’est un effondrement économique qui ne profite qu’à quelques uns. Mais aujourd’hui, le pouvoir aux États-Unis, qui est la puissance impériale dominante, étant dans les mains de Wall Street qui s’enrichit chaque jour un peu plus par le capitalisme financier ultra-spéculatif et destructeur et qui se maintient au pouvoir par la corruption – c’est-à-dire cet argent qu’elle crée en détruisant de la richesse, elle s’en sert pour corrompre les élites politiques représentatives pour qu’elles ne mettent pas un frein à leur domination – ce capitalisme produit, en termes de rapports de classes, quelque chose de très explosif où il y a – Emmanuel Todd le dit d’ailleurs très bien – de plus en plus de gens de moins en moins nombreux qui captent une énorme richesse avec de plus en plus de gens, en bas, de plus en plus pauvres.

Ce qui se traduit en ce moment par les émeutes que vous avez aux États-Unis – beaucoup moins relayées que l’affaire syrienne dans les médias mais quand même assez importantes –, ces émeutes des 99 % contre les 1 %, qui expriment exactement ce nouveau rapport de classe entre l’hyperclasse mondialisée nomade spéculative financière dont s’enorgueillit de faire partie Monsieur Attali – ce qui est bien, c’est qu’il suffit de pendre les arguments chez l’ennemi. Y’a pas de spéculation là-dedans. Il suffit de prendre leurs revendications et leurs spéculations – et en face vous avez la horde des gueux, des dominés, des nouveaux serfs du mondialisme, ceux qu’on appelait avant les « exclus de la croissance », les perdants des restructurations, enfin on avait des mots comme ça pour nous amener à ce constat. Et là, on est effectivement dans une société ultraviolente, ultra-inégalitaire tenue par des gens qui se prétendent libéraux.

Mais là aussi, petite digression : des gens [qui se prétendent des libéraux] mais qui sont, en fait, des oligarchiques intégraux. C’est-à-dire que là aussi – petite parenthèse – il faut comprendre qu’on subit un double processus croisé. C’est qu’à la fois, le monde est de plus en plus libéral au sens idéologique : c’est-à-dire l’expansion de la logique marchande qui se répand de plus en plus de la sphère marchande initiale à tout ce qui est au-delà de la marchandise. C’est-à-dire les produits culturels, puis le corps, les organes, l’air. Donc c’est l’extension de la logique marchande. Donc ça veut dire que c’est une extension de l’idéologie libérale.

Mais de l’autre côté, nous ne sommes plus du tout dans le libéralisme de marché, c’est-à-dire une société de concurrence. Nous sommes dans une dictature oligarchique de gens qui ont le pouvoir économique en ne respectant aucune loi du marché. C’est-à-dire que les États-Unis imposent leur domination économique, non pas par leurs performances économiques sur les marchés, mais par la violence militaire et, autre chose, toujours pareil, la fausse monnaie dollar.

C’est-à-dire qu’ils vous obligent finalement à acheter – d’ailleurs ce n’est même plus acheter parce qu’ils n’ont plus rien à vendre –, ils vous rachètent vos entreprises avec de la fausse monnaie et ils vous empêchent de vendre vos marchandises en interdisant la concurrence. Alors ça se voit très visiblement sur les marchés de l’armement. Mais après on peut pousser et voir que c’est pareil et que ça devient de plus en plus évident dans l’agroalimentaire. Ça s’étend de plus en plus.

Donc on est dans une société de plus en plus libérale au sens idéologique – c’est-à-dire que tout est marchandise –, qui est une société de désacralisation intégrale et donc de déshumanisation. D’où les réactions religieuses évidentes de gens qui appellent ça le satanisme. Ce qui est normal.

Une société où le sacré n’existe plus, une société d’horizontalité et de relativisme intégral – qui est une société qui a été décrite selon ces critères par toutes les sagesses du monde comme une société qui va vers sa destruction – est une société de type satanique. Donc ça c’est une évidence : l’extension de la logique marchande à tout est la définition matérialiste du satanisme.

C’est-à-dire que c’est la destruction de la morale qui nous amène à une logique, par exemple, à la fin, évidente : il n’y a plus de service public. Donc on paye pour avoir des pompiers si on a les moyens de payer. Et si vous n’avez pas payé l’assurance-pompier, les pompiers ne viennent pas arrêter l’incendie chez vous. Ce qui pose un problème même de dysfonctionnement collectif, parce que le feu peut se propager à l’immeuble d’à côté. Après la question c’est : il n’a pas payé sa cotisation, mais si on n’éteint pas l’incendie, ça va cramer l’immeuble d’à côté, qui lui a payé.

Ce qui veut dire que ce processus libéral intégral est totalement dysfonctionnel sur le plan de la gestion collective. Et ça on le vit chaque jour un peu plus. On l’a vécu avec la privatisation du ferroviaire en Angleterre.

Et là, je viens de parler avec un type de la SNCF en descendant du train. J’ai dit : « Comment ça se fait que le TGV met trois quarts d’heure de plus pour arriver qu’il mettait l’année dernière ? » Il me dit : « Parce qu’on a dû privatiser les voies. C’est une catastrophe, elles sont toutes en voie d’effondrement. On est en train de tout racheter, en douce. » C’est-à-dire que la SNCF rachète toutes les voies. Et il y a deux ans de travail à mort pour pas que les trains ne déraillent pas tellement c’est une catastrophe. Et ça, vous n’en attendez pas parler. C’est-à-dire que la SNCF est en train de racheter les voies qui avaient été privatisées.

Ce qui veut dire qu’il y a des dysfonctionnements dans le système libéral qui prouvent que c’est au niveau anthropologique quelque chose qui est une aberration quand ça devient un plein pouvoir.

Et d’un autre côté, en réalité, nous ne sommes plus du tout en situation de marché. Il est pratiquement aujourd’hui impossible de monter une PME PMI. Vous êtes étranglés par les impôts. Il suffit de regarder les statistiques de dépôts de bilan de la moyenne entreprise. La classe moyenne s’effondre et tout le système de marché aujourd’hui est oligarchique. C’est-à-dire est un privilège de castes qui fonctionne sur la dette obligatoire, le racket monétaire et le racket bancaire, avec les stratégies d’endettement, etc., et en dernière instance, si vous ne voulez pas vous soumettre, sur la menace par l’armée américaine.

Et vu comme ça, on peut comprendre, quand on voit la contradiction de ce système libéral et ce mensonge néolibéral, ce racket bancaire et cette violence, que pour aller à l’exemple : les guerres actuellement que l’Empire met en place selon un calendrier, et qui ont donné notamment l’écrasement, la destruction de la Libye – quel que soit le jugement qu’on pouvait porter sur Kadhafi – sont aussi des processus militaires pour aller intégrer de force des gens qui ont des fonds souverains parce qu’ils fonctionnaient un peu hors économie bancaire mondialisée, pour aller en fait leur voler leur argent. Parce qu’en fait, le système bancaire hautement spéculatif financier américain est en voie d’effondrement. C’est une certitude. On réinjecte de la fausse monnaie en permanence pour cacher une faillite. Mais plus on rajoute de la fausse monnaie, moins elle ne vaut quelque chose.

Donc, c’est comme quand il manque un peu de vin dans la barrique parce qu’on a picolé. On met un peu d’eau. Ça peut marcher quand il y a 5 % d’eau. Mais quand on arrive à 90 % d’eau dans une barrique de vin, c’est plus du vin.

Et aujourd’hui, on est dans ce problème-là d’une fuite en avant exponentielle de fausse monnaie dont on sait tous qu’elle aboutit à une pyramide – on dit de Ponzi ou je ne sais pas quoi – et qu’on va vers l’effondrement. Et pour ne pas admettre cet effondrement ou pour survivre à cet effondrement, qu’est-ce qu’il y a derrière ?

C’était le sujet de ma conférence de Toulon : il y a la guerre. On déclenche une guerre. Donc c’est pour ça que nous sommes dans une situation objective d’avant-guerre parce que la solution à toutes ces aberrations, c’est soit ce qu’on appelle l’atterrissage en douceur, l’aveu de ses mensonges et de ses faiblesses, et c’est les bourgeois de Calais. Ça veut dire que toute l’oligarchie mondialiste avance vers nous en pleurant avec une corde autour du cou en demandant que pour des raisons morales, on ait la gentillesse de les pendre pour qu’ils puissent accéder au paradis. On peut rêver !

Mais comme ce sont plutôt des adorateurs de Satan, je le dis de façon métaphorique et sans doute peut-être de façon moins métaphorique que ça, ils vont nous coller sans doute la Troisième Guerre mondiale parce qu’ils ont joué à un jeu qu’ils nous ont imposé. Ce jeu, ils ont triché, et ils sont en train de perdre. Et comme ils sont en train de perdre, ils vont casser le jeu comme un enfant mal élevé quand il voit qu’il est en train de perdre au Monopoly. Il donne un grand coup de pied dans le jeu de Monopoly.

On découvre finalement que ces gens qui se présentent comme le sommet de la civilisation judéo-chrétienne, – autre escroquerie inventée au XIXème siècle : il n’y a pas de civilisation judéo-chrétienne ; il y a une civilisation helléno-chrétienne mais pas de civilisation judéo-chrétienne –, ces gens-là se comportent comme des gens mal élevés et des voyous au moment où ils perdent la main, où ils perdent le contrôle.

Ça fait penser un peu aux élections françaises en ce moment. Ils ont fait monter un peu Marine le Pen comme ils avaient fait pour le père quand ils en avaient besoin. Elle monte trop haut. Ils essaient de l’empêcher d’avoir les signatures parce que même à ce jeu, pour imposer qui contrôle, quand ils voient qu’ils perdent selon les règles imposées, ils trichent. C’est un monde de tricheurs violents et d’enfants mal élevés. Et c’est ça qui est tragique.

Quand on voit un discours d’Ahmadinejad et de Sarközy, on a une espèce d’adulte qui a au fond de lui, quand il s’exprime, toute la sagesse de la civilisation perse. Et en face, on a un petit voyou immature plein de tics, bourré sans doute de bêta-bloquants. Et on nous explique, à nous qui sommes quand même le fruit d’un long processus civilisationnel, qui avons étudié les Grecs, l’humanisme français, etc., on nous explique que celui qui représente la civilisation, le bien, le progrès, c’est Nicolas Sarközy et que Ahmadinejad est un monstre qui est le nouvel Hitler ! Y’a pas que moi comme nouvel Hitler, ou Dieudonné. Y’a Ahmadinejad. Enfin, il y en a toute une série.

Et pour que ce soit crédible, on traduit, exprès, entièrement de manière fallacieuse, le discours d’Ahmadinejad. Parce que si on le traduisait correctement, si les gens lisaient le discours correctement traduit, ils adhéreraient à tout ce qui est dit, à 100%. C’est la sagesse même, c’est l’humanisme même, c’est une idéologie du partage et de la bonté. Enfin c’est ça qui est hallucinant.

Donc on est dans cette situation-là de domination impériale, par des gens qui ont comme livre de référence et de valeur l’Ancien Testament qu’il faut relire. Je vous invite à le relire. C’est un bain de sang et une purification ethnique permanente, il faut le dire. C’est le livre sans doute le plus violent et le plus dégueulasse que vous pouvez lire, à part évidemment, là c’est un autre sujet.

Il y a sans doute dans l’Ancien Testament, d’abord plusieurs façons de le lire, et sans doute quelque chose d’à la fois préchrétien et d’antichrétien. Je me base là-dessus sur mes valeurs à moi. Alors, il y a des marcionites – les anciens marcionites –, il y a des gens qui vous disent que l’Ancien testament est le contraire absolu du Nouveau Testament.

De toute façon, moi, en tant que chrétien catholique, mes valeurs, c’est le Nouveau Testament. Donc de toute façon, ça ne me pose pas de problème. Y’a des gens qui vous disent – ce qui est forcément vrai – qu’il y a quelque chose de préchrétien dans l’Ancien Testament et quelque chose d’antichrétien dans l’Ancien Testament. Alors que soit ça cohabite de manière synchronique, c’est-à-dire c’est tantôt préchrétien, tantôt antichrétien. C’est-à-dire qu’on a Jérémie qui serait préchrétien dans ses sorties, puis d’un seul coup, on a Ezéchiel qui serait très antichrétien. Isaïe qui serait tantôt préchrétien, tantôt antichrétien. Et c’est vrai qu’il y a tout ça dans l’Ancien Testament. Car je crois que dans les textes religieux, il y a souvent à boire et à manger, la chose et son contraire, ce qui permet d’ailleurs d’avoir réponse à tout, très longtemps. C’est une facilité.

Donc ce qui est sûr, c’est que le Christ est là pour nous dire comment on doit lire l’Ancien Testament. Sans doute d’ailleurs que le prophète Mohammed est là pour nous dire aussi comment on doit le lire.

Mais les juifs actuels lisent l’Ancien Testament comme le Talmud doit leur dire. Et cette lecture du Talmud de l’Ancien Testament n’amène pas vers le partage, l’amour et la fraternité. C’est un projet de domination politico-terrestre qui doit s’accomplir à partir d’une terre qui est promise. Ce qui veut dire que ce n’est pas la terre des ancêtres. C’est la terre promise. Déjà on la prend à quelqu’un d’autre. Elle est promise. Pas la terre des ancêtres. Justement, c’est pour ça qu’il faut déjà bien revenir à ça : donc terre promise. Et on règne sur l’humanité en tant que peuple élu ou choisi, ce qui veut dire la même chose. Dieu vous a choisi pour régner sur les Nations, dissoudre les Nations et les détruire.

Alors, c’est tantôt pour leur bien, tantôt pour les réduire en esclavage, parce qu’ils méritent d’être des esclaves, ça dépend de comment on nous vend la chose. Mais ce qui est évident, c’est que c’est un projet où vous, dans l’histoire, si vous ne faites pas partie de cette coalition d’élus qu’on appelle d’ailleurs la coalition des chrétiens sionistes aujourd’hui, cette coalition impériale, le destin est quand même pour vous de vous soumettre, de fermer votre gueule, d’obéir. Que ce soit pour votre bien ou pour votre mal, de toute façon, vous n’avez pas le premier rôle dans le film. Vous faites un peu de la figuration. Et dans la figuration du film, vous portez plutôt l’uniforme allemand. Vous êtes quand même là pour faire celui qui perd à la fin.

Donc ça, c’est cette question effectivement des valeurs. C’est-à-dire que nous sommes sur un projet de domination mondiale qui s’appuie sur une lecture terrestre, raciale, suprémaciste, belliqueuse, haineuse, violente de l’Ancien Testament – ce qui ne veut pas dire qu’il n’y ait pas d’autres lectures – et qui pour le moment, en tout cas, prétend soumettre la totalité du monde ayant lu le même Livre – ce qu’on appelle les « gens du Livre » – qui est le monde post-méditerranéen abrahamique, qui est ce qu’on appelle le monde occidental.

Nous sommes dans la séquence finale de cet accomplissement de ce projet biblique par deux vecteurs, par deux moyens, qui sont : le prêt bancaire obligatoire et la logique de la dette permanente – c’est-à-dire que vous devez toujours devoir de l’argent en permanence et votre soumission passe par la dette – ; et la domination militaire. C’est-à-dire l’alliance de Wall Street et du lobby militaro-industriel américain.

Et là, on a fait un résumé complet. Vous avez le programme et le projet : c’est l’Ancien Testament lu par ceux que j’ai dit. Et vous avez les moyens : la carotte qui est le prêt à intérêt, ce qui veut dire le crédit, c’est la carotte ; et le bâton, l’US Army.

Et quand vous avez été vision-là, vous comprenez à peu près tout ce qui se passe en ce moment de manière très visible parce qu’accéléré, parce qu’on est à la fin d’un cycle. Donc les choses se voient de plus en plus et vont de plus en plus vite, et sont de moins en moins cachées.

Et de ce point de vue-là, vous pouvez réfléchir à où vous, vous avez envie de vous situer. Soit en fonction d’une origine communautaire, je ne sais pas raciale, etc., soit en fonction – ce qui m’intéresse plus – de critères moraux. Parce que vous pouvez dire : moi de toute façon, je suis Américain. Je fais partie de la classe moyenne supérieure. Je suis plutôt un gagnant de la mondialisation. Je vais jouer ça. Je vais faire HEC, machin, et je vais faire un Master aux États-Unis et je vais faire ce qu’on appelle « suer le burnous » Et je vais me faire une vie agréable.

Alors après, c’est un problème. Comment peut-on avoir une vie agréable quand on est seul et qu’on jouit uniquement de faire souffrir les autres ?

Ça c’est des questions, chacun y répond comme il peut. Mais ça ressemble beaucoup au monde du coin VIP, du spa, et ça ressemble beaucoup à Genève au mois d’août.

Soit on se dit : je suis membre de la communauté élue, je suis né comme ça. Ma maman m’a dit qu’il fallait que je le fasse, et je le fais. Et on s’appelle Arno Klarsfeld. Bien que sa maman soit fille d’officier allemand, ce n’est pas grave. Là, c’est pour ça qu’il a un peu les fils qui se touchent, comme on dit. Mais bon, on peut dire : voilà je suis du peuple élu, c’est ma mission, Dieu l’exige, machin. Donc on fait son truc, on accomplit son projet de domination. C’est bien.

Et on peut aussi dire : voilà, moi je suis un humilié palestinien à qui on a volé sa terre, et je me bats pour essayer de la reconquérir.

Et puis aussi, quand on est des gens comme nous qui finalement avons le choix parce qu’on est des petits bourgeois français blancs, des petits bourgeois suisses, c’est-à-dire en conscience, en fonction de critères moraux qu’on m’a appris et qui semblent faire la distinction entre le bien et le mal, le haut et le bas, le juste et l’injuste et qui sont ce que j’appelle moi les valeurs helléno-chrétiennes, c’est-à-dire la charité, l’amour chrétien, et le logos grec, c’est-à-dire la logique, qui sont deux universaux.

C’est-à-dire les universaux de l’amour et de la charité et l’universel de la discussion possible par la pensée logique partagée, c’est-à-dire la logique d’Aristote. Parce que si on est pas dans la logique partagée, c’est-à-dire si on discute sans admettre qu’il y a des règles fondamentales de ce qui est logique et de ce qui ne l’est pas, on tombe dans des batailles de sophismes, dans ce que certains appellent le pilpoul, c’est-à-dire la casuistique dialectique, ce que Schopenhauer appelle l’« art d’avoir toujours raison », c’est-à-dire le mensonge, dont le plus grand champion actuel est Bernard-Henri Lévy, pour ceux qui veulent avoir un exemple : la guerre sans l’aimer, le mensonge sans l’aimer, le vol sans l’aimer, la mort sans l’aimer. Et ta sœur, enfin voilà ! « Sans l’aimer » mais tu le fais quand même de a à z. Qu’est-ce que ça serait si tu l’aimais ?

Donc l’escroquerie, ce qu’on appelle l’escroquerie, dont on voit les représentants en chef en France : Attali – chacun dans son secteur –, Minc, l’escroc de l’économie, l’escroc de la géostratégie.

Ce qui est très problématique actuellement, et je le dis, c’est qu’il y a beaucoup de juifs chez ces gens-là. Ce qui est très embêtant pour ce que j’appelle les juifs du quotidien, qui sans doute ne sont pas spécialement impliqués, mais qui sont entrainés là-dedans. Et c’est un des gros problèmes aujourd’hui : c’est comment faire le distinguo entrer eux et ces élites qui se réclament d’une lecture de l’Ancien Testament entièrement belliqueuse, raciale et dominatrice, et qui systématiquement dans leur vie de tous les jours, immergés chez nous, se comportent exactement à l’inverse de tout ce qui fait un honnête homme.

Comment cela ne peut-il pas avoir de conséquences sur ce qu’on appelle la question de l’antisémitisme ? Et quelles sont les causes de l’antisémitisme ?

Voyez, il y a un petit con là, qui a écrit un article. Il ne va pas bien au fond du sujet. Effectivement, il y a un gros problème en ce moment. Et on y répond en me virant de l’université de Genève en disant que je suis un « gaucho macho à la dérive ». Je pense que je suis un intellectuel honnête qui fonctionne selon les critères du logos grec et de la charité chrétienne bien comprise. Donc, je m’inscris dans la pure tradition humaniste française. Je me sens de ce point de vue-là parfaitement français.

Et au nom de ces valeurs qui sont universelles au sens où nous l’entendons, car elles sont celles au moins de l’Occident chrétien. Et elles sont, je l’ai vérifié, partagées par les musulmans, car il y a strictement les mêmes valeurs dans le Coran qu’il y a dans les Évangiles. J’ai pu le vérifier. Je l’ai encore sur moi, je le lis à chaque fois, dans le train. Voilà, c’est les mêmes valeurs. Au nom de ces valeurs-là qui condamnent l’usure d’ailleurs comme par hasard, qui condamnent le prêt à intérêt sans lequel il ne peut pas y avoir d’épopée bancaire et de logique de la dette.

Au nom de ces valeurs partagées, en mon âme et conscience, je me dis que le combat à mener est forcément du côté des résistants à l’Empire, que du côté du processus impérial.

Et c’est pour ça qu’aujourd’hui, je me retrouve dans un combat fraternel avec Dieudonné à soutenir plutôt Ahmadinejad, à espérer que le régime syrien ne s’effondre pas, non pas parce que je suis amoureux du baasisme des Assad, mais parce que je pense que le destin de l’homme moyen syrien, si ça allait jusqu’au bout, serait ce qu’ont vécu depuis quinze ans les Iraqiens et ce que sont en train de vivre aujourd’hui les pauvres Libyens. Libye qui était le pays qui avait le plus haut niveau de vie d’Afrique et qui a sombré dans un chaos permanent par la faute, je le dis bien, de Bernard-Henri Lévy, qui est quand même passé au-dessus de Juppé pour déclencher une guerre. Et donc il a bien dit à Ruth Elkrief, qui ne comprenait pas tout : « Moi qui suis un ami inconditionnel d’Israël, je te le dis Ruth, c’est bon pour Israël. »

Et là, je m’adresse à certains salafistes belges qui visiblement ne comprennent pas tout. Quand Bernard-Henri Lévy dit que de donner le pouvoir à ces soi-disant islamistes qui sodomisent et assassinent un leader politique en criant « Allah akbar ! », que « c’est bon pour Israël », le bon musulman intelligent doit se poser des questions de savoir dans quel camp il faut qu’il se batte ou au moins qu’il s’abstienne d’être sur la photo.

Parce que je pense pas que ça va l’aider beaucoup dans les temps à venir quand on comprend que la domination impériale ayant besoin pour accomplir son projet, qui est un projet de souffrance et de domination, de trouver un bouc émissaire, un responsable à tout ça, il est évident que le responsable officiel vendu par les medias ne sera pas la coalition judéo-protestante de nos dominateurs américano-sionistes. Ce n’est pas eux qui seront montrés du doigt.

Ça sera par contre certains barbus qu’on est en train de recruter et d’armer en ce moment via l’argent du Qatar dans nos banlieues parisiennes. Ceux-là, on est en train de les former pour qu’effectivement, on puisse, quand le Français qui sera transformé en Grec, « grecquisé » jusqu’au bout, cherchera où déverser sa saine colère, je pense que là, d’un seul coup, on lui sortira une petite bande de barbus qui vendaient encore du shit il y a deux ans, à qui on a vite collé une djellaba et une fausse barbe, et qui malheureusement, vu leur niveau d’éducation, de colère, et les manipulations, et l’argent – c’est-à-dire la corruption, toujours pareil – seront très contents sur des petites vidéos filmées avec des portables, comme on a très bien su le faire en Syrie et en Libye, seront très bien faire de crier « Allah akbar ! », en égorgeant un ou deux français de souche en pantoufles pour être sûr que la colère populaire bascule bien dans le camp qu’il faut, et qu’elle soit bien déviée de sa destination légitime.

Et je pense que nous sommes à l’avant-veille, peut-être même à la veille de tout ça. D’où pour moi, l’urgence effectivement de faire de la pédagogie – c’est ce que je viens de faire – et maintenant de la discussion, puisque j‘attends vos questions. Merci.



Débat avec le public genevois



Vous dénoncez la loi de 73 en France en matière de souveraineté monétaire. Qu’en est-il de la Suisse ?



Alain Soral – Alors déjà, je n’ai pas la réponse à cette question, effectivement. Je sais juste que. Bon chacun a compris l’histoire de la loi de 73. C’est Marine Le Pen d’ailleurs qui en parle, avec aussi Dupont-Aignan, un peu. Il y a beaucoup de gens qui éludent la question.

Effectivement, c’est l’interdiction aux États de financer leurs projets à long terme par des prêts faits par la banque centrale – donc par eux-mêmes – à taux zéro, sous prétexte d’ailleurs que ça produit de l’inflation. Ce qui est un mensonge puisque l’inflation est la même avant qu’après et parce qu’en fait, ces gros investissements permettent également bien sûr de produire de la valeur ajoutée. Et donc cette valeur ajoutée résorbe l’inflation.

Donc en fait, l’alibi – donc, c’est des problèmes techniques – que c’était pour juguler l’inflation est un alibi qui ne tient pas. Parce que d’abord l’inflation n’a pas bougé entre la décennie avant et la décennie après. On l’a mis en ligne, c’est la même chose. Et en plus, parce qu’il y avait d’autres moyens effectivement d’empêcher que les politiques abusent de la planche à billets que de privatiser intégralement les prêts bancaires d’État.

On pourrait aller plus loin d’ailleurs. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, c’est la banque européenne qui prête aux banques privées, qui après reprêtent aux nations. C’est-à-dire que c’est globalement un montage qui, quand on va au bout, s’appelle du racket.

En fait, ce qui est assez marrant, c’est que ces montages assez sophistiqués de la haute bourgeoisie d’argent, quand on les ramène à leur simple expression, ça ressemble beaucoup aux voyous siciliens qui rackettent en vous menaçant de vous couper l’oreille. C’est-à-dire qu’en fait, c’est ce que je dis, c’est que les mafias ne font jamais que faire ce que fait l’hyperclasse, mais au niveau du sous-prolétariat, c’est-à-dire : prostitution, trafic de drogue. Et puis quand ils montent, c’est : politique, banque, finance. C’est la même chose.

Alors ce que je sais par contre sur la Suisse, que j’ai regardé hier, c’est que la Suisse a intégré le FMI. Et dans le FMI, il y a déjà des restrictions très précises sur ce qu’elle peut faire ou pas au niveau de sa liberté monétaire. Maintenant, si quelqu’un connaît la question ici, ben à la limite… Ben le jeune homme qui est près de moi, si vous voulez répondre, parce qu’effectivement, d’instinct, je pense que la Suisse n’en est encore pas au niveau de soumission qu’est la France. Mais elle est sur le chemin, à mon avis, forcément. Répondez, si vous voulez. Approchez-vous. C’est la vraie démocratie ici.



Dans le public – Alors non, la Suisse n’est pas comme la France. C’est-à-dire que la Suisse tout d’abord a un proficit [excédent budgétaire]. Donc n’est pas obligé d’aller sur les marchés se refinancer. Et d’un autre côté, elle n’a pas cette loi, on va dire, qui obligerait le Suisse à se refinancer sur les marchés. Donc elle peut toujours s’auto-prêter à zéro pour cent. Mais elle le fait pas, parce qu’elle fait du proficit. Donc elle n’a pas besoin d’émettre. Donc il n’y pas de titres obligataires. Il y en a, mais très peu. Donc, ce n’est pas un problème pour la Suisse encore.



Alain Soral – En revanche, la Suisse a intégré le FMI. Et le FMI est aussi un moyen de contrainte subtile. Je crois qu’il y a dans les pays de l’Est qui ont récemment intégré le FMI, l’obligation notamment de mettre leurs stocks d’or en vente sur le marché.

Et il faut bien savoir, quand on lit les travaux notamment de Fekete qu’on essaie de mettre en avant aujourd’hui, que l’or est quand même le bouclier de résistance à la manipulation, à la spéculation monétaire. Et qu’en général, on demande donc aux pays qui intègrent le FMI, qui est le nouvel ordre mondial bancaire en réalité, de se défaire de ce bouclier de protection qui est leur stock d’or.

Et il faut savoir que Sarközy depuis qu’il est au pouvoir, a vendu cinq fois d’énormes quantités d’or français pour soutenir le dollar, c’est-à-dire la fausse monnaie ennemie avec laquelle l’Amérique nous rachète. C’est-à-dire que toutes nos sociétés performantes aujourd’hui sont petit à petit rachetées par les États-Unis avec de la fausse monnaie dollar. Et que cette fausse monnaie dollar, dont la sa valeur va décroissant, est soutenu notamment par les ventes de stocks d’or de la France. Donc là, c’est ce qu’on appelle de la haute trahison, à un moment donné.

Non seulement j’espère que Sarközy sera sorti dès le premier tour par Marine Le Pen – c’est mon souhait profond – et qu’il ne sera pas au deuxième tour. Mais une fois qu’il ne sera plus protégé par l’immunité présidentielle, j’espère qu’on le traduira un jour en Haute Cour et qu’on le fera extrader, et qu’il terminera comme Pétain, à l’Île d’Yeu. L’Île du Diable, c’était Dreyfus. Il mérite. C’est de la haute trahison, bien sûr.

Nous avons, j’appuie là-dessus, des élites au niveau européen – peut-être pas encore totalement en Suisse – qui sont strictement, au sens gaullien du terme, des traitres à leur nation, et qui jouent systématiquement la domination impériale, le pouvoir impérial et le pouvoir oligarchique mondiale, contre l’intérêt bien senti de leur peuple sur le plan économique comme sur le plan géostratégique. C’est une évidence.

Et le président Sarközy a été mis en place pour accélérer ce processus de soumission, en allant défaire ce que de Gaulle avait un peu fait entre 1958 et 1969 : c’est-à-dire réintégrer l’OTAN, détruire l’armée française en lui supprimant sa capacité de projection logistique, etc., etc. C’est-à-dire qu’il y a un vrai projet, il y a un calendrier.

La France est un pays important parce que c’est, quand on regarde – si on fait de la géopolitique – la domination de ce qu’on appelle le monde thalassocratique sur le nomos de la terre, c’est-à-dire le monde de la mer, sur la terre, le marchepied pour prendre le contrôle de l’Europe, c’est la France. Donc la France est un enjeu très, très important de cette domination de l’Empire thalassocratique américano-sioniste judéo-protestant – pour donner tous les qualificatifs – sur l’Europe, qui naturellement serait sur une logique qui était la logique que voulait de Gaulle : Paris, Berlin, Moscou ; on va dire même : Paris, Berlin, Belgrade, Moscou.

On voit bien qu’en fait, la soumission de l’Europe à la puissance thalassocratique est contre-nature. Parce qu’en fait, nous avons des choses à vendre aux Russes, qui ont les moyens de nous les payer. Et au lieu de faire ça, on se fait racheter nos entreprises par des Américains qui ne nous achètent rien et qui nous les rachètent avec de la fausse monnaie. C’est-à-dire qu’en réalité, nos vrais intérêts économiques sont vers la Russie. Or il est interdit pratiquement de dire que les Russes sont nos partenaires naturels et nous sommes entièrement tournés vers l’Amérique dont même Mitterrand disait à la fin de sa vie : « Les Français ne le savent pas, mais nous sommes en guerre contre l’Amérique. L’Amérique mène contre nous une guerre à mort, etc., etc. »

Ce qui est intéressant, c’est que chaque homme politique de haut niveau, une fois qu’il n’est plus au pouvoir et qu’il veut un peu sauver sa conscience – un peu comme Faust face à la mort qui approche – se met à balancer des vérités. On l’a vu avec Mitterrand dans ses mémoires. On la vu avec Raymond Barre, avant de mourir. On le voit assez systématiquement. Andreotti. Les types se mettent à balancer des trucs parce qu’ils sont. Ou Jospin : « L’antifascisme en France n’a jamais été que du théâtre. » Dès que les types sont sortis du pouvoir, ils se mettent à dire la vérité. C’est-à-dire qu’un homme politique au pouvoir est un menteur professionnel. C’est-à-dire que journaliste qui travaille égale pute. Homme politique en place égale menteur. On peut passer à une autre question.



L’emprise mondialiste sur les masses, symbole de l’illusion démocratique ?



Si la masse suit, c’est que la domination, c’est la domination de la masse. Et que donc, la domination est une technique, je dirais presque, une science empirique. C’est que la masse suit parce que tout est fait pour qu’elle suive. Ce n’est pas pour rien qu’on voit qu’à un moment donné, Rothschild rachète un journal comme Libération, alors que c’est un journal qui perd de l’argent. C’est qu’on voit bien qu’il y a des secteurs à perte dans lesquels on investit parce que c’est le moyen de contrôler les consciences.

Donc on voit bien qu’aujourd’hui, la totalité des journaux français appartiennent, soit au lobby bancaire, soit au lobby militaro-industriel. C’est vérifiable à 100 %. Et le lobby bancaire et le lobby militaro-industriel, c’est les deux lobbies qui main dans la main constituent l’Empire. Donc on voit bien que tout ça est mécanique.

Donc quelqu’un qui a été élevé à l’école républicain – on va parler de la séquence historique qui est la nôtre, c’est-à-dire après la Révolution française – à qui on a appris uniquement, finalement, l’innocence, quelque part, la naïveté : tu es un individu, tu exprimes ta volonté par ton « moi je », la société est une société de libertés, etc., etc., on en a fait un individu, c’est-à-dire déjà quelqu’un d’isolé, qui est seul – un individu, c’est quelqu’un qui est seul, donc fragile –, et on l’a éduqué à croire aux droits de l’homme. Et donc, c’est un long travail, dès l’école, d’apprentissage de soumission et d’éducation. Donc c’est le principe même de l’idéologie dominante.

Et puis derrière, on a tous les médias sous contrôle, effectivement, qui lui distillent une information, qui l’amènent…

Moi j’ai regardé ce matin, sur France 24, et hier soir, le traitement de l’affaire syrienne. C’est hallucinant, quand on est un peu initié. C’est 100 % de mensonges, avec des experts, machin, profs à Sciences Po, spécialistes en géostratégie, Madame [Martine] Laroche-Joubert. Enfin, tout est fait pour que le peuple qui a été élevé, éduqué là-dedans, ne puisse pas déchirer ce voile, et ne puisse pas accéder à la compréhension de la caverne de Platon. Donc il ne faut pas s’étonner que le peuple ne comprenne rien, quand tout est fait pour qu’il ne comprenne rien.

Et surtout que la problématique numéro un des gens du peuple, et qui s’exacerbe, c’est de gagner leur vie. C’est de survivre. C’est-à-dire trouver un travail, trouver un logement et réussir à payer leur loyer et leurs impôts. Donc plus leur domination s’exacerbe, plus se précarise la situation objective des petites gens, et plus le matraquage idéologique est violent. On voit bien d’ailleurs en ce moment qu’on est exactement dans ce processus.

Pendant les années des Trente Glorieuses, qui étaient des années de redistribution relative pour des raisons qu’il faut expliquer : Comité national de la Résistance – les gens avaient quand même vécu une guerre mondiale de 50 millions de mort et étaient près à un peu de réconciliation –, un peu d’État-providence – parce qu’effectivement, après la saignée, les gens redeviennent un peu raisonnables –, il y avait effectivement dans les médias, même dominants, une marge de contestation assez grande. Il pouvait y avoir des débats. Pour ceux qui ont regardé la télévision dans les années soixante-dix, quatre-vingt, il y avait des débats beaucoup plus ouverts, il y avait des opposants. Il suffit de regarder Apostrophe ou les émissions de Polac, encore dans les années quatre-vingt. Il y avait des opposants parce que comme il y avait encore de la richesse partagée et pas trop de la violence sociale, on pouvait discuter. Mais dès lors que la violence sociale augmente et que la souffrance du peuple augmente, en fait il faut empêcher la discussion parce que la discussion devient de plus en plus violente, et tend à désigner des coupables.

Donc en fait, finalement, la liberté de penser, la liberté de parole, est le luxe des périodes d’abondance. Et quand on rentre en crise, là c’est : tout le monde ferme sa gueule ! Et on voit qu’on a fermé les robinets de la libre discussion. Et il s’est passé ce que j’appelle moi la « centrifugeuse ». C’est-à-dire que tous les opposants et les gens qui avaient un discours un peu critique sur le système ont été progressivement chassés du débat. J’en fais partie d’ailleurs. Mais ça s’est fait très progressivement, à partir de 1985, c’est-à-dire à partir du moment où le projet néoconservateur a commencé à se mettre en place très sérieusement. On a vu l’effondrement de l’URSS qui arrivait, l’idée de la fin de l’Histoire…

Et là, en France – parce que je parle de la France – on a viré progressivement tous les gens qui pensaient, qui avaient les moyens de la critique du système et qui osaient encore l’exprimer. L’exemple le plus caractéristique étant d’ailleurs une personne avec qui j’ai travaillé et qui m’a aidé d’ailleurs dans mon éveil, qui était Jean-Edern Hallier, avec L’idiot international. Voyez, il y avait encore ce genre de truc. Aujourd’hui, ça a été remplacé par quoi ?

Par Canal +, Technikart, et au mieux Les Inrockuptibles, c’est-à-dire par les pires petits suppôts du système qui ne sont que dans des stratégies de privilège. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, il n’y a plus l’idéologie dominante avec les contestataires du système. Il y a simplement les positionnements au niveau du coin VIP des dominants. C’est-à-dire qu’il y a le coin de la droite bourgeoise classique, le coin du bling-bling juif ashkénaze ou séfarade, et puis le coin du branché Canal +. Donc vous avez Michel Gondry qui fait son petit numéro, Ariel Wizman qui fait son petit numéro et puis sinon, du côté du Figaro, c’est, je connais moins bien ces gens-là. Et en fait, il y a un consensus général. Ils adhèrent tous au néolibéralisme mondialisé. Et après, c’est de la segmentation de marché en fonction du look et du vocabulaire choisi.

Et pour pousser cette logique jusqu’au bout, aujourd’hui, il n’y a aucune différence sur le plan du fond idéologique et de la vision du monde, entre Libération et Le Figaro. Alors qu’à la fin des années soixante-dix, Libération était un journal d’extrême gauche lié aux prisons, etc., et le Figaro était le journal de la droite BCBG. Il y avait vraiment un antagonisme qui exprimait une opposition de classes, même s’il y avait déjà des pistes de libéralisme libertaire.

Mais aujourd’hui, honnêtement, à part la maquette et la clientèle à laquelle ça s’adresse, il n’y a aucune différence de contenu. Il suffit de le voir sur leurs analyses sur la question syrienne, libyenne israélo-palestinienne ; il n’y a aucune différence entre Le Figaro et Libération.

Et d’ailleurs, un des signes historiques les plus évidents a été ce moment donné où Franz-Oliver Giesbert est passé du Nouvel Observateur il était patron du Nouvel Observateur – à patron du Figaro. Donc à un moment donné, on s’est dit : finalement, la « gauche de droite » et la « droite de gauche » sont tellement proches, il y a tellement plus rien entre les deux, qu’on peut passer de l’un à l’autre.

Et après, ça s’est même généralisé avec l’« ouverture à gauche de Sarközy » qui est allé chercher Kouchner. Aujourd’hui on a Allègre qui est avec lui. C’est-à-dire qu’on a assisté à l’effondrement de la différence gauche-droite. Ça c’est une certitude.

Et tout ça a fait, qu’en fait, on a globalement des néolibéraux plus ou moins libéro-libertaires comme Cohn-Bendit, ou libéraux plus ou moins réactionnaire comme certains mecs, comme Rioufol, mais qui en fait, sont d’accord sur tout, en réalité. Simplement, il y en a un qui est plutôt no-laine et l’autre qui est plutôt pull en laine ! Mais ils ont le même niveau de revenus. Il y en a un qui a les cheveux longs un peu sale, et l’autre qui a les cheveux plus courts, plus propres.

Et d’ailleurs, mais vous voyez très bien qu’un BHL n’est plus un mec de gauche que parce qu’il a les cheveux longs. Et sa vraie terreur, c’est sa calvitie qui gagne. Maintenant, il passe beaucoup plus de temps, à mon avis, à se coiffer qu’à réfléchir. Parce que maintenant, il a ce qu’on appelle une « coupe à l’embusqué », c’est-à-dire que c’est très loin du front… et il fait une espèce de truc qui tourne voyez comme ça, pour avoir encore les cheveux longs, parce que « cheveux longs », c’est le dernier truc qui veut dire « de gauche », voyez. Il est de gauche, il a encore les cheveux longs !

Évidemment, le tragique, c’est l’ancien mec de gauche qui devient chauve comme moi. Et il est obligé de porter perruque comme d’ailleurs souvent des tas de mecs auxquels on ne pense pas, qui ont des moumoutes. Le chantre de la gauche PS qui est Guy Bedos porte moumoute en permanence, parce que comme ça, il a encore des cheveux, il est de gauche. Et on est plus que sur des trucs comme ça. C’est la gauche capillaire.

Et c’est tragique parce qu’on est quand même en France, qui est l’endroit où on était les champions du débat d’idées, jusqu’au grotesque d’ailleurs. Vous pouviez vous moquer de nous, d’ailleurs. Et même ça, qui était notre spécialité, qui est un peu comme la cuisine et l’amour – c’était des activités de loisir de haut niveau, c’était le débat politique à la française – ça s’est totalement effondré. Et nous n’avons plus effectivement, qu’on passe de France 24 à Canal +, que des gamines qui sont des hôtesses en général qui ont fait Sciences Po et qui ont des prénoms de la boboïtude évidente – on a plus jamais une Josiane et une Martine ; on a des Clémentine, des Josépha, je ne sais pas quoi. Enfin on voit très bien que c’est toute la bourgeoisie qui communie de gauche à droite et qui nous vend un commentaire totalement uniforme de l’économie politique, de la géopolitique. Et on est dans cette société finalement que décrivait Debord, du « spectacle », mais il ne pouvait pas imaginer, quand il l’a écrit, que ça arriverait à ce point-là. Je pense qu’il se suiciderait encore deux fois plus vite aujourd’hui s’il revenait. On en est là.

Donc effectivement, comment reprocher à quelqu’un dont le souci est de trouver du travail en période de chômage, de payer son loyer, alors que le salaire moyen français, qui est un des pays les plus riches d’Europe, est de 1600 euros par mois. Et traduisez ça en francs suisses et voyez ce qu’on peut faire avec 1600 euros par mois, à Genève, aujourd’hui. Vous ne tenez pas trois jours, je crois ! Pour vous loger, vous nourrir et vous habiller. Et ben ces gens-là, on ne peut pas leur reprocher de ne rien comprendre.

Le vrai problème, la vraie responsabilité, je le dis, c’est les enculés bac +5, les Sciences-potards, les fils de la moyenne bourgeoisie, ceux qui ont eu les moyens de faire des études secondaires et qui sont tous des traitres – ce qu’on appelle la trahison des clercs généralisée –, des traitres à la vérité, des traitres au bien, etc. C’est eux qu’il faut montrer du doigt.

Moi, quand je vois un mec qui ne comprend rien à ce que je lui dis, et même qui peut m’insulter, me traiter de fasciste, parce qu’en fait, il a tout gobé, je ne lui en veux pas. Ce qui m’insupporte, c’est mes anciens copains comme Beigbeder, comme Ariel Wizman, qui avaient tout pour comprendre, et qui avaient tout compris, et qui ont trahi pour uniquement ce que j’appelle moi la triplette de la trahison et de la soumission qui sont : l’argent, les honneurs et les femmes. Ou les petits garçons ça dépend. Ça évolue de ce côté-là de plus en plus. Et ça, c’est la réalité. C’est une réalité qui n’est pas très « bourdieusienne », d’un très haut niveau sociologique, mais c’est la vraie réalité que l’on vit quand on est sur le terrain. J’ai 53 ans. Je sais tout ça parce que j’ai pris tout ça en pleine gueule, année après année.

Point de vue et questions d’un musulman sur le sujet des abattages rituels : pourquoi médiatiser la seule question du halal ? Est-ce une fausse problématique ?



Moi, je ne suis pas religieux. Je ne suis pas théologien musulman. Le monde musulman est un monde compliqué, car c’est un monde sans califat et sans clergé. Il y a officiellement, je crois, rien qu’à l’intérieur du sunnisme, 73 sectes officielles de l’islam, qui en plus donnent lieu, après, à des controverses sans fin. Donc vous pourrez trouver un savant de l’islam qui vous dit : « Le halal, on peut en faire une lecture spiritualiste et métaphorique ». D’autres qui exigent une exécution absolument littérale du halal. Je ne rentre pas dans ce genre de débat sans fin dans lequel il n’y a que des ennuis à s’attirer.

Ce qui est sûr, c’est que si Marine Le Pen, à un moment donné, dit : les gens ne le savent pas mais toute la viande d’Île-de-France est halal – je crois en plus que c’est vrai pour des histoires d’abattoir en Île de France, c’est vrai. Elle met le doigt sur quoi ?

Sur le fait qu’il y a des tensions communautaires qui montent en France, qu’elle essaye de faire voter le petit peuple de France en colère parce qu’il est dépossédé, il se sent dépossédé, de son identité, etc., etc. Et comme, elle, contrairement à moi, elle ne joue pas vraiment la carte de la main tendue aux musulmans – elle est encore dans la distinction islamiste musulman ou elle ne fait pas assez bien la distinction, je ne sais pas – elle envoie ce Scud, parce qu’elle pense que ça va lui rapporter des voix. Elle est dans une logique électoraliste arithmétique.

Moi, je ne rentre pas dans ce genre de débat parce que. Je suis d’ailleurs assez choqué de découvrir effectivement que pour des raisons économiques, on nous ment et qu’effectivement, toute la viande abattue en Île-de-France est halal. Ce n’est pas très normal, et ça m’agace un peu.

Mais d’un autre côté, je vois tellement les enjeux qu’il y a derrière, que moi, je joue plutôt « égalité et réconciliation », c’est-à-dire essayer que la France échappe au conflit de civilisations, plutôt que de tomber dans le piège du conflit de civilisations qui est de trouver tous les prétextes pour que les Français dit de souche, qui sont en fait majoritairement catholiques, se battent avec les Français issus de notre ancien empire colonial et issus de l’immigration, qui pour des raisons historiques sont très souvent musulmans. J’essaye d’éviter ce piège parce que mon positionnement, comme je le dis toujours, c’est par rapport au projet impérial.

Le projet impérial veut détourner une crise sociale violente due à la spoliation de Wall Street, et qui amène à la Grèce. La Grèce ne souffre pas en ce moment de son Islam ! Elle souffre de Goldman Sachs. Donc je vois très bien que la stratégie de l’Empire est de détourner une crise qui nous vient de nos élites financières –qu’on pourrait qualifier sur le plan ethnico-religieux, je l’ai déjà fait – et qu’elle essaie de détourner ça vers le musulman, qui souvent d’ailleurs est un prolétaire ou un sous-prolétaire, un type qui effectivement est issu de l’ancien empire colonial, qui a été éduqué par les gauchistes et les trotskystes dans la haine du Français de souche, etc., etc.

Donc on voit bien qu’il y a eu une préparation à la haine. D’abord du côté des immigrés avant celui du Français de souche. Je pense que le Français de souche est très peu raciste mais effectivement, on fait en sorte maintenant qu’il le devienne en inversant les alliances. On a bien vu la cooptation de Zemmour à un moment donné. On voit bien que tout ça correspond, quand même, à un projet assez machiavélique où il y a quand même des gens qu’on fait monter. Avant, c’était des « chances pour la France ». Maintenant, c’est les « vilains rétrogrades fascistes », au nom de la laïcité. Enfin voyez. On voit très bien que le discours évolue.

Et moi, mon positionnement par rapport à l’Empire, c’est la réconciliation nationale au nom de la France telle que je l’aime, entre les patriotes de tous bords, c’est-à-dire patriotes qu’ils soient catholiques, musulmans, juifs même, etc.

Donc ce débat sur le halal, je ne veux pas l’avoir, parce que je ne suis pas théologien musulman. Et je sais que c’est forcément un piège pour que s’engueulent les Français musulmans et les Français non-musulmans. Donc je me tiens en retrait de cette question.

Mais je pense que votre explication à la fin, casher pas casher, je pense que là c’est du trop compliqué. En réalité, il semblerait qu’aujourd’hui, il y ait six ou sept millions de Français musulmans en France qui consomment du halal, parce qu’il y a une réislamisation pour des raisons de trouble identitaire des Français musulmans qui avant dans les années soixante, soixante-dix, étaient très peu islamisés. Il n’y avait pas de voile, il n’y avait pas la question du halal du temps des Sonacotra et des travailleurs immigrés français. Il y a une réislamisation parce qu’il y a une inquiétude à cause du satanisme, du matérialisme, de la perte des repères, etc. Donc c’est évident.

Et l’économie de marché, qui fonctionne au moins coûtant, se dit : on n’a qu’à pas dire que c’est halal. On fait du halal pour tout le monde parce qu’on ne va pas faire deux abattages différents ! Et c’est vrai qu’en Île-de-France où il y a un très, très fort bastion de consommateurs de viande halal, parce qu’il y a toute la sociologie de l’Île-de-France avec toutes les banlieues, beaucoup de musulmans réislamisés, le 93, etc., etc., il semblerait que ce soit un peu en douce halal pour tout le monde. À la limite, je comprends que Marine Le Pen, dans sa logique et dans ce qu’elle représente dise : ce n’est pas normal qu’on ne le sache pas.

Mais moi, vous ne m’amènerez pas sur ce terrain parce que ce terrain est typiquement un terrain glissant et un terrain piégeux. Donc là, je renverrai chacun à sa conscience et à ses responsabilités.

Je trouve qu’il n’est pas normal qu’on nous vende, sans qu’on le sache, de la viande halal. Mais je trouve qu’il est dangereux de prendre ça comme cheval de bataille en ce moment, compte tenu de la stratégie du diviser pour régner et de l’importation en France, du conflit de civilisations. Ce qui veut dire que c’est ni se soumettre en disant : « Bon ben, ce n’est pas grave, de toute façon, je n’en ai rien à foutre. » Ce qui n’est pas vrai : c’est un peu emmerdant. Mais je ne vais pas non plus en faire le substrat et le fond de mon discours politique. On a des choses bien plus importantes à évoquer, et il vaut mieux aller vers les sujets de réconciliation que d’appuyer exprès sur les sujets qui fâchent.

Et je pense, par contre, qu’il y a des gens très pervers qui eux ont intérêt et qui veulent appuyer à tous prix sur les sujets qui fâchent. C’est pour ça qu’on relaye aujourd’hui le sujet du halal alors qu’avant, on ne l’aurait pas relayé, voyez. C’est toute cette perfidie en ce moment qu’on découvre.

Dès que les élections arrivent, on nous reparle de la hausse du chiffre de la délinquance, on cherche toujours à nous remettre de l’huile sur le feu pour pousser quand même le petit peuple de France d’origine immigrée ou de souche, les uns contre les autres, qui est la stratégie d’horizontalisation des conflits, puisque la vraie tragédie finalement, c’est que là où il y a le plus de pauvres, c’est là où il y a le plus de pauvres d’origine immigrée avec le plus de pauvres d’origine française, et le plus de chômeur, le plus de souffrance, le plus de colère, et le moins d’éducation. Donc ça veut dire que c’est là où l’Empire a placé ses détonateurs pour faire péter la charge.

Voyez, c’est la métaphore du 11 septembre. Au moment où il faudra faire tomber la tour française. Et on sait déjà où sont les charges.

Donc c’est pour ça que votre question, avec un peu plus de conscience politique, vous évitiez de me la poser. J’en suis désolé, mais on fait aussi de la politique.



Mélenchon a déclaré que la première chose qu’il ferait s’il était élu serait de « prendre un avion pour Alger afin de présenter ses excuses au peuple algérien pour la colonisation. » Qu’en pensez-vous ?



Donc là, on parle de la question postcoloniale. Moi, la première chose que je ferais, si je prenais le pouvoir, ce serait d’abroger la loi de 73. Après la deuxième chose : sortir de l’OTAN. Enfin, voyez, je ferais les choses sérieuses. Je ne penserais pas aller en Algérie.

Mais comme l’autre, il vient du Maroc, je crois, il a peut-être envie de retourner sur la terre où il pouvait faire le colon avec sa famille, à l’époque. Parce que lui est un ancien colon, pas moi. Moi, je suis Savoyard, vous le savez. Soral, vous voyez où c’est, ce n’est pas loin. Je suis d’ici. Oui, je suis savoyard, mais je vous signale aussi que je suis citoyen de Genève. J’ai la nationalité suisse. Je suis chez moi ici.

Et c’est pour ça que quand on me reproche la colonisation, ce qui est marrant d’ailleurs quand on essaye de l’essentialiser ou je ne sais pas trop quoi, alors que l’autre en face de moi était dans l’essentialisation parce que pour lui, la colonisation, c’est la colonisation française de l’Algérie. Qui n’est d’ailleurs pas celle du Maghreb, parce que le protectorat sur le Maroc n’est pas la même chose que la colonisation de l’Algérie qui, elle, s’est faite vraiment par la pacification et par la force. Le protectorat du Maroc, c’est un autre processus. Lui, il est dans l’essentialisation. On ne va pas citer son nom mais bon. Parce que lui, tout ce qui l’intéresse dans l’épopée coloniale, c’est 1830-1960.

Je rappelle quand même que la colonisation est vieille comme le monde, que toute l’histoire du monde, c’est du processus colonial. Et si les Maghrébins sont musulmans, c’est aussi parce qu’à un moment donné, à la suite d’autres processus coloniaux – parce qu’il y en a eu cinq ou six différentes : les Romains, les Vandales, les Phéniciens, les Turcs, etc. –, ils sont musulmans parce qu’ils ont subi un processus colonial arabo-musulman. Il me semble bien que si on a la culture de sa propre région, les gens qui vivent au Maghreb, historiquement, sont des Berbères. Et ils n’étaient pas congénitalement et consubstantiellement et intrinsèquement arabo-musulmans. Ils le sont devenus par un processus, même si des fois ils disent qu’ils en sont contents, par un processus colonial.

Donc moi, j’admets tout à fait que la France, à un moment donné où elle a été « sure d’elle-même et dominatrice » – elle l’a été –, au nom des Lumières – je le rappelle, au nom des Lumières et de Jules Ferry, c’est-à-dire au nom de la supériorité de la civilisation des Lumières sur les peuples arriérés, c’est-à-dire que la colonisation a été faite au nom d’idées de gauche, il faut bien le savoir ; ce n’était pas du tout la volonté des catholiques, ni de Lyautey, etc. –, eh bien au nom de la supériorité de l’Encyclopédie, des Lumières et de la pensée voltairienne, on a soumis par la force, avec la collaboration des élites – faut quand même le rappeler toujours – les peuples du Maghreb, et notamment l’Algérie, violemment par la force. C’est une réalité et c’est à cause de cette réalité qu’aujourd’hui nous avons un certain nombre de Français en France qui sont d’origine maghrébine.

Donc, à un moment donné, quoi que nous fassions, c’est comme moi je suis issu de l’histoire gallo-romaine parce qu’à un moment donné, Vercingétorix a perdu face aux armées de César, et que nous nous sommes retrouvés romanisés. Je ne passe pas mon temps à demander du pognon aux Italiens. Et je me dis, finalement, les Romains nous ont apporté des choses intéressantes à nous qui étions des Celtes. Nous sommes une civilisation complexe qui est un peu celte, un peu romaine, avec une peu, en plus, derrière de Visigoth, plus de la christianisation via Paul et Pierre. Voyez, c’est la complexité des processus historique qui sont toujours dynamiques et en mouvement et qui ne sont jamais à essentialiser, justement.

Et moi, je dis simplement aujourd’hui : nous sommes tous en France des Français. Nous sommes à la troisième ou quatrième génération de Français naissant sur le sol français, issus de notre ancien empire colonial. Et qu’il y a des gens qui ont très envie, pour des raisons bizarres, d’être toujours dans la repentance ou la culpabilisation coloniale. C’est-à-dire je suis ce que je suis à cause de la colonisation. Et surtout, je suis en situation d’échec à cause de la colonisation. Je veux de la repentance et des réparations.

Je fais remarquer que cette idéologie : repentance, réparation, mémoire, qui n’est pas l’histoire, nous vient de la communauté juive. Ce n’est pas compatible avec les valeurs de l’Islam ni avec celles d’un guerrier berbère. Ça consiste à pleurnicher pour racketter. Normalement, il y a des gens qui savent très bien le faire, comme nous l’a très bien dit, en rigolant récemment, Madame Sarraute qui disait : « Ces pauvres Arméniens ! Nous on a la Shoah, etc. » Mais effectivement, un Arabo-berbère musulman, s’il est fidèle à ses valeurs où qu’il aille les chercher dans cet accolage de termes, ne peut pas être dans la séquence pleurniche, quémandage. Surtout qu’ils ne savent pas le faire.

L’Algérien est un peuple traditionnellement assez viril et belliqueux, et il ne sait pas faire du Eli Wiesel. Il insulte et il mendie. Quand on insulte et qu’on mendie, le résultat, à la fin de la journée, est très maigre. Il est exactement ce qu’a ramassé la communauté française d’origine algérienne depuis trente-cinq ans. C’est-à-dire peau de balle. C’est-à-dire tout en bas de l’échelle symbolique et économique.

Donc cette stratégie est ignoble d’un point de vue moral. Elle vous a été enseignée par quelqu’un qui n’est pas de votre monde. Et en plus ça ne vous a rien rapporté. Ça fait trois raisons de changer, d’un point de vue pratique.

Après c’est évidemment, en plus, souvent une escroquerie, parce que moi je me fais traiter de colon par Houria Bouteldja, alors que je suis Français de souche dans mon pays. Et elle, elle est Française double nationale. Elle vit très bien en France, salariée par le Qatar, voyez.

Et à un moment donné, je me dis : comment un, elle, ça lui rapporte de dire ça, parce qu’effectivement, c’est une stratégie qui la fait vivre. Mais est-ce que c’est une stratégie ? Est-ce que c’est un cadeau à faire pour que les jeunes issus de l’immigration puissent réussir leur vie dans le pays qui est le leur, qui est la France ?

À un moment donné, la bonne réponse est pour moi donnée par Kemi Seba. Si la France est un pays insupportable, il faut partir parce qu’effectivement sinon, il faut admettre qu’on est français, comme moi je suis Savoyard. La Savoie a été rattachée à la France en 1860 par une votation. Votation qui disait « français-zone » qu’on a entièrement pris dans le cul depuis.

Normalement, je pourrais être indépendantisme savoisien et gueuler en permanence contre la domination française et la trahison française. Je pense qu’un mec qui fait ça, c’est un allumé, c’est un rigolo. Le mieux quand on veut réussir sa vie, c’est de dire : bon ben voilà, je suis savoyard, maintenant je suis dans la France, il faut que j’aille de l’avant, c’est comme ça. Je suis un gallo-romain, savoyard français, etc. On va de l’avant.

Et là, c’est à peu près pareil. C’est-à-dire qu’à un moment donné, on a des jeunes gens, le projet, c’est : est-ce qu’ils veulent se maintenir en permanence dans une névrose sociale qui leur est finalement imposée par des gens qui ne sont pas de leur monde : SOS Racisme, le gouvernement algérien qui aime bien faire d’eux une cinquième colonne de déstabilisation pour faire pression sur le gouvernement français, quitte à les sacrifier ?

Ou est-ce qu’à un moment donné, on se dit : je suis né dans ce pays, c’est le mien. Et finalement, je me rends compte quand je vais en vacances au bled, que les blédards ne me prennent pas pour une Algérien. Ils me prennent pour une Français. Je me rends compte que les élites algériennes ont honte de ce que je représente en France, que je fais honte aux Algériens, c’est une vérité aussi, avec la délinquance, mon survêtement et mon « Nique ta mère ». À un moment, je dis : comment puis-je puiser dans mon histoire personnelle pour réussir ma vie ?

Et là on puise dans ce qu’il y a de meilleur dans ce qui vous fait, c’est-à-dire peut-être une structure familiale encore solide, qui est plus solide que la cellule familiale française dégradée. Peut-être une fierté qu’on peut trouver dans une histoire des peuples berbères. Mais là, il faut peut-être plus aller voir du coté de l’histoire d’Abd el-Kader plutôt que de certains leaders qui s’appuient sur l’histoire héroïque du FLN, alors qu’en fait, ils sont rentrés dans le gouvernement une fois qu’ils ont tués tous les mecs qui avaient fait la guerre et qu’ils étaient en fait d’anciens sous-officiers français, double nationaux, et que dès qu’ils sont malades, ils vont se faire soigner en France, et que tout leur pognon est en Suisse, etc.

C’est-à-dire que j’aimerais que les Franco-algériens fassent un travail de déconstruction dans leur roman national comme nous le faisons du nôtre. Car tant qu’on ne le fait pas, on est un soumis et un dominé. Malheureusement, quand je vois certains Franco-algériens croire à tout le baratin officiel de la junte militaire algérienne, ce n’est pas un moyen de comprendre d’où ils viennent et où ils peuvent aller. Je me dis, c’est ce qu’on appelle un roman national.

Le roman national, c’est très utile pour le décollage. Mais au bout d’un moment, il faut faire de l’histoire réelle. Et nous, par exemple, nous, Français, savons aujourd’hui que l’absolutisme royal n’était pas tout à fait l’absolutisme royal et que la Révolution française n’a pas été la prise du pouvoir du peuple, strictement. L’histoire de Michelet n’est pas tout à fait l’histoire réelle. Finalement, avant il y avait les corps intermédiaires et puis après, il y a eu la Loi Le Chapelier, voyez. C’est aussi le triomphe du libéralisme, c’est aussi l’explosion de la misère ouvrière, etc.

Et heureusement, je crois qu’aujourd’hui, nous sommes, après des années de domination de SOS Racisme sur les jeunes issus des quartiers, les binationaux, qui était une manière de les maintenir dans une névrose sociale et de s’en servir d’instruments contre finalement le Français de souche. Ces gens-là, ont servi d’une certaines manière de « tirailleurs sénégalais », non pas de la France coloniale qui n’existait plus, mais de l’antiracisme officiel dont je peux vous rappeler que les parrains sont toujours les mêmes : Bernard-Henri Lévy, Finkielkraut, etc., etc.

Maintenant, je dis : il y a deux stratégies. Il y a soit sortir effectivement de l’indigénat, et devenir un Français à part entière, réclamer ses droits parce qu’on accomplit aussi ses devoirs, et se faire respecter – qui est le mot préféré de ces gens-là – parce qu’on est infiniment respectable, parce qu’on réussit, parce qu’on s’impose, etc. Soit continuer à pleurnicher, à mendier et à insulter au nom d’une colonisation éternelle qui se prolongerait éternellement. Et moi, je dis : quand un jeune français originaire du Maghreb qui vit du RSA en banlieue avec un téléphone portable et les derniers modèles de basket traite de colon un Français au chômage ou un paysan français qui est au bord du suicide, il mérite de se faire botter le cul sévèrement. Voyez. Parce que c’est d’une malhonnêteté totale. Et ça, qui vend ce genre de discours ?

Toujours les mêmes. Nos éternels manipulateurs, les rentiers de l’antiracisme qui terminent comme Malek Boutih, qui terminent comme Harlem Désir, dont on découvre qu’il était juif ashkénaze alsacien par sa mère, voyez. Il n’est pas si maghrébin que ça, Harlem Désir. Etc., etc., etc. Et à ce moment-là, effectivement, on essaye de réussir sa vie en tant que Français. Et on fait ce travail.

Je pense qu’en ce moment, beaucoup de jeunes sont en train de le faire.

Et c’est pour ça que je dis que l’ennemi est pressé de faire péter la situation en France, entre les Français d’origine maghrébine et donc de confession musulmane et les Français de souche. Parce que si en fait, les choses durent tranquillement et gentiment, on va vers la réconciliation nationale.

C’est évident que le Français d’origine maghrébine, ses parents voulaient être enterrés au pays d’origine. Eux sont enterrés en France. Ils n’ont plus tellement d’attaches, parce qu’ils ont toujours vécu en France. Ils se sentent français. Ils arrivent petit à petit à réussir économiquement en France en créant des PME, etc. Ils arrivent enfin à accéder aux diplômes et aux études supérieures. Les imams commencent à être des imams nés en France et pas des imams imposés par les gouvernements autoritaires du Maghreb.

Parce que ça aussi, c’est une question que je pose. Souvent le Français double national franco-maghrébin est très, très critique sur la politique française, typique Jamel Debbouze. Mais dès qu’il traverse la Méditerranée, c’est « Sa Majesté, Mohammed VI. » C’est-à-dire que là, il est à plat ventre en train de lécher les pieds du roi. Mais en France… Je pourrais aussi parler de Tariq Ramadan qui est très soucieux de la condition sociale des Français musulmans, mais qui n’hésite pas à aller ouvrir un centre d’études islamiques au Qatar. Qatar qui est un pays, en plus d’être une base américaine, tenu par les Bédouins milliardaires incultes et traitres à l’islam, et un pays où les partis politiques sont interdits, les syndicats sont interdits, et où les travailleurs n’ont aucun droits sociaux. Voyez, ça ne le gène pas du tout.

Donc, c’est tous ces mensonges dont il faut sortir. Moi je suis pour un travail de réconciliation fait sur la vérité, et notre avenir sur la virilité. Je dis moi qu’il y a un terme pour ça : je dis qu’il faut sortir des shoahs au sens large du terme.

La logique de la Shoah, qui est la logique du communautarisme victimaire dont on a parlé au début, qui fait que nous sommes là ce soir et pas ailleurs, a, pour des raisons jurisprudentielles, généré des tas de petites shoahs. Mais des petites shoahs assez peu rentables ! Donc la shoah postcoloniale d’Houria Bouteldja et des Indigènes de la République. La shoah maintenant des Arméniens qui viennent nous parler de ça en France alors que nous n’avons aucun lien avec l’histoire arménienne ! La shoah dont est sorti d’ailleurs Dieudonné, de la repentance coloniale, effectivement, pour nos départements d’Outre-mer.

Et aujourd’hui, on est dans une espèce de « shoatisation généralisée » où au lieu de dire, on arrête avec la Shoah, on arrête avec le communautarisme victimaire, on arrête avec le racket mémoriel, etc. – c’est comme ça qu’on devrait faire : tous arrêter les shoahs –, il y a une généralisation des shoahs.

Et je dis, moi, aux maghrébins binationaux qui sont encore sur le « c’est la faute de la colonisation » : ça devient un peu louche quand j’entends dire « ça va très mal en Algérie à cause de la présence française. » Ça fait quand même un moment donné qu’il peut y avoir d’autres explications, pourquoi ça va mal. Il y a une junte militaire qui a capté tout le pognon, qui réprime dans le sang avec une police qui fait que si vous dites ce que je dis, en Algérie, immédiatement, je dors ce soir en prison et demain, je suis enterré dans la forêt. C’est une réalité.

Au Maroc, on voit aujourd’hui, qu’on peut être emprisonné pour « injure à Sa Majesté ». On l’a mis sur le site, etc.

Il faut, je dirais, s’accomplir pleinement – je parle pour les Français en tant que Français – et sortir de ces logiques du communautarisme victimaire, de ce racket mémoriel, de ce pleurnichage, dont je vous dis : il n’y a qu’une communauté qui sait très bien fait, et à qui ça rapporte. Finalement, les autres ne savent pas faire et ça ne leur rapporte rien.

Et surtout, je le dis : c’est la grande Shoah qui donne l’étiquette « petite shoah ». C’est comme pour le tampon casher. C’est la communauté des élus qui décident si vous avez le droit à une shoah ou pas.

Donc, la petite shoah de la pleurniche mémorielle anticoloniale des Maghrébins de France, elle est donnée par les élites de la grande Shoah. Donc à un moment donné, il faut sortir de tout ça parce qu’Houria Bouteldja, elle a droit d’exister que parce que toute l’organisation de domination est là. Si à un moment donné, elle gène, d’un seul coup, ça se retourne. C’est-à-dire que c’est très dangereux de n’exister que comme marionnette, par des gens qui sont vos instrumentateurs et qui en réalité profondément ne vous veulent pas du bien. Car en même temps qu’ils vous disent : « Allez emmerder le Français de souche sur la colonisation », ils ont déjà programmé aussi de se servir de vous comme bouc émissaire quand ça va chauffer, en tant qu’ignoble islamiste égorgeur, voyez.

C’est toute l’ambigüité des mouvements d’extrême gauche aujourd’hui qui chapeautent ces mouvements postcoloniaux, comme les Indigène de la République. C’est que derrière, vous avez les gens qui sont tous issus du trotskysme et de l’extrême gauche trotskyste, qui à la fois aiment l’immigré parce qu’il est immigré mais qui détestent le musulman parce que c’est une fanatique musulman anti-laïcard. Or aujourd’hui, c’est le même. C’est-à-dire que là on est dans la schizophrénie du NPA. C’est : ils protègent l’immigré d’une main, qu’ils agressent de l’autre en tant que réislamisés ! Donc en fait, à un moment donné, je dis : arrêtez de protéger celui que vous agressez parce qu’en fait, vous le protégez contre vous-mêmes. Vous êtes des dingos schizophrènes.

L’extrême gauche aujourd’hui prétend protéger les immigrés contre une agression qu’ils lui font eux-mêmes subir à travers Charlie Hebdo. Voyez, c’est Caroline Fourest. Voyez, c’est ça.

Moi, je propose la réconciliation nationale. Et je ferai remarquer que mes réunions sont l’exemple parfait. Il y a toujours dans mes réunions, un tiers de nationalistes, un tiers de gens venus de l’extrême gauche – mais qui ont d’un seul coup connecté leur deuxième hémisphère cérébral – et un tiers de gens issus de l’immigration, mais qui ont décidé de sortir de la petite rente de confort qu’on appelle la « petite shoah », qui ne rapporte rien. Si : des ballons de foot, des ghetto-blasters, et des stages de hip-hop. Voyez. Jamais des postes de ministre ou de recteurs d’université, jamais. Ou alors du Rachida Dati, voyez.

Donc, j’en reviens toujours à ce pourquoi je suis là, parce que j’ai un point de vue : égalité et réconciliation. Réconciliation nationale sur ce truc : « gauche du travail, droite des valeurs ».

« Gauche du travail » : c’est la parole à ceux qui produisent, ceux qui travaillent. Et souvent, c’est vrai, que les gens d’origine immigrée, on les a fait venir pour travailler au départ. Et ils sont plutôt dans le prolétariat et le sous-prolétariat que dans l’hyperclasse mondiale, à part Tariq Ramadan qui a été coopté récemment, qui est dans l’hyperclasse mondiale : il prend des avions, il voit ça de très haut, et tout ça, au Qatar, à Genève, mais pas dans les banlieues du 93. Il ne sait pas ce que c’est que de vivre au milieu des Français de souche en colère. Il ne suffit pas d’agiter « le texte et le contexte ». C’est à un moment donné comment gérer le vire ensemble avec 40 % de chômeurs, une situation totalement dégradée, et des gens qui sont tous sur le point de sortir pratiquement la kalachnikov ou le fusil, le fusil de chasse à pompe, voyez.

Ça aussi, c’est toutes ces questions-là. Donc moi c’est : « gauche du travail, droite des valeurs ». C’est-à-dire on se tient correctement, on a de la morale.

Et pour la droite des valeurs, il y a les Évangiles, le Coran, les valeurs chevaleresques. En fait, tous les systèmes verticaux sont basés sur la hiérarchie du bien et du mal.

Et puis le peuple du travail. Et cette alliance gauche du travail, droite des valeurs permet à mon avis la réconciliation nationale qui est ma proposition et qui est une proposition alternative à la repentance éternelle et à toutes les stratégies de shoahs élargies et multipliées. Voilà.



Merci à Genève Non Conforme.

http://www.genevenonconforme.org/



Bonus



http://www.youtube.com/watch?v=p30AR2Wy4Ho

La Suisse

Je m’amuse à étiqueter Ziegler, parce que je me dis qu’il se plaint finalement de ce mensonge Suisse de la banque. Mais il se plaindra encore plus quand ils n’auront plus les moyens.

Et il est évident que dans le processus mondialiste, la Suisse doit disparaître comme coffre-fort du monde. Ça va se déplacer ailleurs. Et que vous subirez de plus en plus des attaques, non seulement des attaques métisseuses, mais aussi des attaques sur cette exception bancaire suisse. Ça c’est une certitude.

Donc ça, je voulais finir là-dessus parce qu’effectivement, ça vous touche en tant que Suisses. C’est que la Suisse était quelque part un petit monde à part. C’est-à-dire que vous n’êtes pas dans l’Union européenne, vous êtes encore un pays qui est peut-être celui qui résiste le plus au rouleau compresseur mondialiste, qui en Europe, s’effectue par l’Union européenne. Vous n’êtes pas dedans. Moi, je souhaite que vous résistiez le plus longtemps possible à votre intégration et à votre soumission à l’Union européenne. C’est pour ça que tous les mouvements antieuropéens me sont sympathiques en Suisse. Et j’espère notamment que cette exception suisse qui est déjà très affaiblie.

Parce que moi, je me rappelle la Suisse de quand j’étais petit, dans les années soixante. C’est plus du tout celle que j’ai connue dans les années soixante, qu’on critiquait beaucoup mais qui était incroyablement admirable, où il n’y avait pas d’antivols sur les vélos, ou même quand il y avait un tag sur le mur, il était fait au pochoir – et on pouvait vérifier qu’il n’y avait pas un millimètre de déclinaison –, où il n’y avait pas de contrôleur dans le tramway parce que personne n’aurait pensé tricher, où on achetait son journal en mettant la pièce et personne ne volait le journal. Et moi qui était un petit con de Français de banlieue, je me disais : c’est vraiment des nazes ces Suisses, ils ne volent pas !

Je n’avais pas compris l’incroyable niveau du citoyen suisse, et à quel point c’était un acquis et une preuve d’élévation civilisationnelle. Et de mon point de vue de petit Français de banlieue de Meudon-la-Forêt, je prenais les Suisses pour des cons, voyez. Pour vous dire comme tout est inversé.

Et aujourd’hui, je vois que cette Suisse n’existe plus. Il suffit de se promener dans le quartier de la gare à Lausanne ou à Genève pour voir que ça ressemble malheureusement de plus en plus à la France. Et j’espère que vous tiendrez le plus longtemps possible.

Car étant double national et ayant sans doute à subir très prochainement des persécutions de plus en plus graves, j’aimerais pouvoir, comme l’a fait Lénine à une époque, me réfugier dans mon second pays qui est la Suisse.

Merci.

>>> Afficher la transcription en pleine page
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



210 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #119165
    le 17/03/2012 par Nikuspokus
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Cool,une video de Soral !
    Je commençais à me faire chier sous ce temps pluvieux !
    J’ai pas encore vu la video,mais je sens que je vais bien me marrer !


  • #119168
    le 17/03/2012 par fan de vichy
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    bravo bravo pour cette conférence !!!
    michel audétat,t’es ou ???dans ton cul !!!


  • #119173
    le 17/03/2012 par CHEMSTAXIDRIVERPARISIEN
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    CLAIR NET ET PRECIS MERCI


  • #119177
    le 17/03/2012 par Kiluche
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Ah enfin la voilà, merci je vais passer une bonne soirée !
    J’en profite pour remercier E&R pour votre remarquable travail, bonne continuation !


  • #119181
    le 17/03/2012 par Léon XIV
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Vous devez comprendre que le peuple juif de l’ancien testament n’a presque plus aucune ressemblance avec ceux qui se disent juif aujourd’hui. 2000 ans d’histoire les séparent, même la langue a changé.

    La Thora que nous présente les pseudo-juifs d’aujourd’hui ne corresponde pas à la Thora de l’ère juive qui a précédé la mort de Jésus. Les pharisiens ont réformé le canon de la Thora en l’an 70 au synode de jamnia. La question que vous devez vous poser est de savoir qu’elle Thora a plus de valeur, celle des juifs qui attendaient le messie ou celle des juifs qui on rejeté le messie. Le canon de la bible hébraïque qui précède la vie de Jésus était ouvert et incluait les livres que les protestants considèrent comme étant apocryphe. Cependant, avant Jésus, la Torah n’était pas limité à cinq livre, le canon de la bible hébraïque était ouvert tant aussi longtemps que le messie n’étaient pas arriver.

    Et savez-vous ce que disait Jésus de ces soi-disant autorités juive sur laquelle est fondé les bibles protestantes et la Thora pharisienne d’aujourd’hui.

    "Et Jésus leur répondit : N’êtes-vous pas dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu ? "Marc 12,24

    Donc, comment les protestants peuvent-ils se fier à une autorité qui ne comprenne rien aux écritures et qui n’ont même pas été capable de reconnaître Jésus comme étant le messie alors que sa venue était annoncé dans l’ancien testament. Alors, n’étant pas inspiré à reconnaître Jésus dans les écritures, ils ne seront pas plus inspiré afin de distinguer les livres inspirés de ceux qui ne le sont pas.

    Les pharisiens et les Sadducéens ont défini ensemble un nouveau canon fermé de la Thora en l’an 70 au synode de Jamnia, soit après avoir rejeté le messie . Ils ont rejeté des livres qui était considéré comme étant inspiré par leurs ancêtres. Ironiquement bien qu’ayant rejeté les livres des Maccabées, ils considèrent malgré tout la "hanoucca" comme étant une fête religieuse qui commémore la victoire militaire des Maccabées. Cette guerre serait Sainte pour eux, mais pas leur récit ce qui est plutôt contradictoire.

    La Thora relate la vie du peuple juif et le récit de la vie du peuple juif n’a pas cessé avec un livre en particulier, mais avec la venue du messie. Le peuple de Dieu c’est transformé en devenant chrétien et le nouveau testament n’est que la suite du récit de la vie du peuple de Dieu. Les juifs qui ont rejeté Jésus se sont également transformé, mais en une autre nation...

     

    • #119205
      le 17/03/2012 par machiavel1983
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Très bon commentaire ! Mais une précision, il ne faut pas essentialiser tous les protestants non plus , le protestantisme est un retour vers le christianisme originel, celui enseigné par le christ et les apôtres ! Ensuite évidemment et très tot, il y’ a eu des retournement théologiques suspects notamment avec Calvin !
      Mais il ne faut pas oublier que le protestantisme est né car l’ Eglise s’ est complètement détourné du christianisme des origines !


    • #119246
      le 17/03/2012 par Léon XIV
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @Machiavel1983

      Les protestants utilisent la bible des pharisiens comme outil de référence, une bible dont le canon fut défini par les juifs qui ont rejeté Jésus. Voilà leur incohérence. Ils ont basé leur croyance sur une autorité qui a été disqualifié par Jésus lui-même.

      Le protestantisme a pour fondateur Luther et non Jésus, donc ce n’est pas un retour au christianisme originel et cela même si Rome n’est plus catholique.

      L’Église de Dieu repose sur la succession de Saint Pierre peut importe où il trouve car c’est sur cette pierre que Jésus a bâtit son église et non sur Luther.

      Rome c’est détourné de Dieu qu’en 1950 lorsqu’elle a rejeté le véritable successeur de Pierre en la personne de Clément XV. Le concile Vatican II n’est que la conséquence de ce rejet.

      La plupart de ceux qui se disent Catholique sont en réalité les nouveaux protestants d’aujourd’hui, ils ont comme Luther rejeté l’autorité de Saint Pierre qui fut donné par Dieu.


    • #119251
      le 17/03/2012 par Gattaca
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Les Juifs n’ont-ils pas le droit de ne pas croire que Jésus est le Messie ?


    • #119286
      le 17/03/2012 par Talion
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      "Les Juifs n’ont-ils pas le droit de ne pas croire que Jésus est le Messie ?"

      Dans ce cas là ils deviennent des chrétiens... D’ailleurs la mission que se donnent nombre de chrétiens est d’ouvrir les yeux des juifs au sujet de leur messie et de leur expliquer que ça fait déjà 2000 ans qu’il est arrivé.
      Ils peuvent donc cesser de l’attendre...


    • #119319
      le 18/03/2012 par maddle
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ Gattaca

      Est ce que tuer c’ est croire ?


    • #119532
      le 18/03/2012 par machiavel1983
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @Léon XIV
      Sur la bible, il n’ a que quelques lires de l’ ancien testament qui sont différent ( les livres apocryphe ). Cette différence n’ est qu’ accessoire, il y en a de bien plus importantes et ces différences ne sont pas basé sur les apocryphes. !
      Et encore une fois le protestantisme est un retour vers le christianisme des origines tels qu’ enseigné par le christe et les apotres. Le catholicisme n’ avait déjà au temps de Luther plus rien avoir avec l’ enseignement biblique !
      Et par la suite le protestantisme avec ses obédiances a commençé à s’ en éloigné à son tour !

      Vous dites que le catholicisme ne s’ est détourné de Dieu qu’ en 1950 et bien moi je vous répond que ce détournement s’ est fait très tot , dès que de l’ Egloise des pauvres et des persécutés on est passé à l’ Eglise de l’ oppulence et de la persécution. Ce détournement on peut l’ analysé sous deux angles :

      - Les fruits du catholicisme :
      Matthieu 7 : 15-20 : " Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.Vous les reconnaîtrez à leurs fruits.(...) Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez."

      Allez vous m’ expliquer que les inquisitions avec leurs tortures et exécutions sont de bons fruits ? Que des papes qui ne connaissaient rien au christianisme , qui passaient leur temps à forniquer et qui ont accédé au pontificat que grâce à leur influence politique sont de bons fruits ? Que le luxe du Vatican est bon fruit ? Les borgias étaient ils aussi de bons fruits ?

      - Sur le plan théologique :
      1. Le pape chef de l’état du Vatican :

      - jean 18 : 36 ( Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas).

      2. Le célibat obligatoire des prêtres :

      - 1 Timothée 4 : 1-3 ( Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, PRESCRIVANT DE NE PAS SE MARIER, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité ).


    • #119540
      le 18/03/2012 par machiavel1983
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      3. Le pape qui se fait appeler le très saint père :

      - Matthieu 23:9 (Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux).

      - apocalypse 15:4 ( Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint ).

      4. Le baptême des bébés :
      - marc 16:16 ( celui qui croiras sera baptisé et sera sauvé, celui qui ne croira pas sera condamné). Il faut donc croire avant d’ être baptisé.
      - Actes 8 :36-37 ( Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l’eau. Et l’eunuque dit : Voici de l’eau ; qu’est-ce qui empêche que je ne sois baptisé ?
      Philippe dit : Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque répondit : Je crois que Jésus Christ est le Fils de Dieu...et Philippe baptisa l’eunuque) .
      - Actes 2:38 (Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit).
      Il faut donc croire avant d’ être baptisé.

      5. Prétendre que le pape et le clergé sont au dessus ds gens ordinaire du peuple :

      - Matthieu 23 :8 ( Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi ; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères).
      Nul n’est donc au dessus à un autre

      6. 7. La médiation des saint ou de marie :

      - 1 jean 2:1 ( Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. )

      - 1 Timothée 2:5 ( Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme,)

      Et on peut continuer comme ça longtemps ! Le catholicisme n’ a rien avoir avec le christianisme des origines qui était la religion des pauvres et des persécutés.

      Mais avant qu’ on ne m’ accuse de faire de la propagande protestante, je précise que je ne suis pas protestant ! Je suis juste chrétien . Si on veut absolument me caractériser, je suis chrétien fondamentaliste car j’ adhère aux principes fondamentaux et originels de la bible tel que le christ et ses apôtres nous l’ ont enseigné !Et les protestants aussi se sont très vite éloigné de ces principes !

      On me dira qu’ il ne faut pas lire la bible littéralement je répondrai :

      - Ephésien 4:5 : (il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême,)
      - Galate 1:8 : Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème !


    • #119541
      le 18/03/2012 par Gattaca
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ maddle

      Les Chrétiens et les Musulmans ne se sont pas non plus privés de tuer au nom de leurs croyances.
      Personnellement, je rejette les dogmes des trois grands monothéismes. Je fais plus confiance au bon sens et à la raison qu’aux prétendues vérités révélées.


    • #119593
      le 18/03/2012 par maddle
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ gattaca

      Les conquêtes Arabo Musulmanes date de Mathusalem ! Tu as vu des Musulmans faire la guerre aux Chrétiens dernièrement ? Ou même à n ’ importe qui ? De plus c ’ est pour la sauvegarde de leurs territoires. Ce que Vous/Nous auront aussi à faire en tant que patriotes. Soyons sérieux Camarade.


    • #119661
      le 18/03/2012 par Mwana Ya Lola
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ Machiavael1983

      Chapeau !


    • #119663
      le 18/03/2012 par machiavel1983
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @GATTACA
      Il faut faire la différence entre le dogme et ce que les hommes en font !
      Nulle part dans la doctrine chrétienne il est mentionné de tuer son prochain dans quelques conditions que ce soit !

      Mais ceux qui se prétendent chrétiens ( disciple de christ ) n’ ont eu de cesse de tuer !

      En fait il faut comprendre que ce n’ est pas nécessairement le dogme qui est en cause, pour le christianisme ça ne l’ est pas , beaucoup de théocrates ne le connaissent meme pas mais son instrumentalisation est une opportunité pour eux d’ avoir le pouvoir !


    • #119668
      le 18/03/2012 par Léon XIV
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @Machiavel1983

      Les livres que les protestant rejettent sont en réalité des livres de la Thora que les pharisien ont rejeté en l’an 70 et tout cela après avoir crucifié le messie, tout simplement. Ils ont une bible pharisienne, tout simplement.

      Le livre des macchabées justifie l’existence du purgatoire et le livre de la sagesse clarifie les dix commandement sur la dévotion des saintes images.

      Pour ce qui est de l’inquisition, il faut faire la différence entre l’inquisition religieuse et l’inquisition civile et politique, comme en Espagne par exemple. Ensuite, l’inquisiteur devait très souvent temporisé les ardeurs meurtrières de la foule, sans toujours réussir, c’était très souvent la foule en délire, soit le peuple qui réclamait la mort de la personne concernée. Sans l’inquisition, il y aurait eu beaucoup plus de bûcher.

      Pour ce qui est du célibat, vous n’avez qu’à lire ceci
      http://eglisenouvellefrance.org/?p=189
      qui se résume à ce verset que vous contredisez

      « Et quiconque aura quitté maisons, ou frères, ou sœurs, ou père, ou mère,ou femme, ou enfants, ou champs, à cause de mon nom, il recevra le centuple et aura la vie éternelle en possession. » (Matthieu 19,29)

      L’ensemble de l’ancien testament contredit cette idée que le peuple peut être gouverner par plusieurs pasteurs distinct.

      Voici quelque versets :

      "Mes brebis ont été dispersées, parce qu’elles n’avaient point de pasteur ; elles sont devenues la proie de toutes les bêtes sauvages, et elles ont été dispersées." Ézéchiel 34,5

      "Et Je susciterai sur elles un Pasteur unique pour les paître, David Mon serviteur ; Il les fera paître Lui-même, et
      Il sera leur Pasteur." Ézéchiel 34,23

      "Mon serviteur David régnera sur eux, et il y aura un seul pasteur pour eux tous ; il marcheront dans la voie de Mes ordonnances ; ils garderont Mes commandements et ils les pratiqueront." Ézéchiel 37,24

      Imaginé les juifs sans Moïse comme pasteur unique pour les guider hors du désert, ils seraient tous mort de faim et de soif.

      Les préjugés sur l’Église catholique sont nombreuse et favorise constamment à entretenir l’illusion que les protestants sont dans la vérité. Vous affirmez que vous n’êtes pas un protestant, mais vous véhiculez les mêmes erreurs qu’eux.


    • #119743
      le 18/03/2012 par machiavel1983
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @leon XIV
      1. Sur le purgatoire ou sur ce que vous appelez dévotion aux saintes images, il n’ en ai numllement fait mention dans le nouveau testament !
      Les épîtres de Paul sont très clair il faut croire pour être sauvé et celui qui ne croit pas seras jugé !

      2. L’ inquisition n’ est qu’ un exemple, on peut parler aussi des croisades et de la profonde perversion du vatican depuis déjà des millénaires avec ses papes et anti-papes , des papes et éveques fornicateurs et assassins, papes et évêques pour la plupart issus de familles riches , qui achetaient parfois la Tiare... non ces fruits là ne peuvent être le fruit du christ .

      3. Sur le célibat, le verset que je vous ai donné est très clair ! Le verset que vous me donnez peut etre en lien avec celui ci :

      - Matthieu 10 : 34 - 36 : Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.
      Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère ;et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

      Au sein même des familles, l’ adoption du christianisme clive , je suis moi meme un exemple , car né dans une famille catholique ! Il faut faire des choix entre l’ amour du christ et l’ amour de sa famille, c’est de ça qu’ il s’ agit et non du célibat car nous sommes tous appelé à suivre le christ , cela reviendrait à dire que nous devons tous etre célibataire ce qui est absurde !

      4. La question n’ est pas d’ avoir plusieurs pasteurs distinct mais les bons pasteurs !Et si celui qui est censé dirigé le troupeau s’ égare, il est du devoir des brebis de se trouver un nouveau berger selon qu’ il est écrit qu’ un aveugle ne peut conduire un autre aveugle...

      D’ ailleur l’ apotre Paul lui meme a contesté l’ autorité de Pierre lorsque celui ci était en tords :
      -  Galates 2:11 : Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était répréhensible. (paul qui résiste à céphas ( pierre )

      L’ homme est malheureusement faillible, Dieu seul est infaillible , l’ infaillibilité papale n’ est qu’ un mythe inventé par des théocrates dans le but de conservzer leur pouvoir et de ne rendre des comptes à personne.
      Dès les commencements du christianisme on nous a prévenus qu’ il y’ aurait des faux prophètes , ces derniers se sont drapé dans les draps de l’ infaillibilité pour perdre le troupeau !


    • #119850

      @Machiavel1983

      Merci de rappeler ce qu’est le Protestantisme réel.
      Le courant de Luther visait effectivement à revenir aux sources pour en finir avec un dogme chrétien qui allait à l’encontre même du message du Christ... je ne parle même pas des moeurs du clergé d’alors...

      Si le monde Protestant est vu comme un monde de domination marchande, cela est surtout lié à sa branche anglo-saxonne (GB, Etats-Unis, Pays-Bas)... mais ce protestantisme là, largement dévoyé, est bien différent du message de Luther... on pourrait même remarquer que sa genèse est tout autre :
      - Luther rompt avec Rome car la Papauté et l’Eglise tout entière baignent alors dans l’immoralité.
      - Henri VIII (si je ne m’abuse) rompt avec Rome car cette dernière le tance pour non respect des fondements chrétiens...

      ... deux mondes vous dis-je.


    • #120051
      le 19/03/2012 par Léon XIV
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @machiavel1983

      Le protestantisme disperse le peuple de Dieu, il y a autant de dénomination différente du protestantisme que de pasteur. C’est l’histoire du peuple de Dieu qui se répète aujourd’hui avec le protestantisme et qui se résume à ces deux versets de la bible.

      "Mon peuple est devenu un troupeau de brebis perdues ; leurs pasteurs les ont séduits, et les ont fait errer par les montagnes ; ils ont passé des montagnes sur les collines, ils ont oublié leur demeure." Jérémie 50,6

      "Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici, Je viens Moi-même à ces pasteurs ; Je reprendrai Mon troupeau d’entre leurs mains, et J’empêcherai désormais ces pasteurs de paître le troupeau, et aussi de se paître eux-mêmes ; Je délivrerai Mon troupeau de leur bouche, et il ne sera plus leur pâture." Ézéchiel 34,10

      Car l’unité de l’Église de Dieu ne réside qu’en un seul pasteur, ce qui est confirmé par ce verset.

      "Mon serviteur David régnera sur eux, et il y aura un seul pasteur pour eux tous ; il marcheront dans la voie de Mes ordonnances ; ils garderont Mes commandements et ils les pratiqueront." Ézéchiel 37,24

      Cette idée que nous sommes tous capable de nous guider par nous-même comme si nous étions tous des petits Moïse et des petits prophètes est le caractère propre du protestantisme. La réalité démontre que les évangélistes et les protestants suivent et se regroupent bien souvent autour d’un pasteur et chacun de ces pasteurs se contredisent entre eux dans leurs enseignements alors que la Foi est Une.

      "Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême." Ephésiens 4,5

      Dieu n’a qu’une seule église et non pas deux églises distincte, ni trois, ni quatre mais bien une seule Église car la Foi est UNE.

      "J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là aussi, il faut que Je les amène, et elles écouteront Ma voix, et il n’y aura qu’une seule bergerie et qu’un seul pasteur." Jean 10,16

      "Et Moi, Je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre Je bâtirai Mon église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle."Matthieu 16,18

      Jésus n’a pas dit qu’il bâtirai plusieurs Églises sur Pierre, mais bien une seule Église.Lorsqu’on s’éloigne de Dieu, on se divise et lorsqu’on s’approche de Dieu, on s’unit. Mais présentement, on s’éloigne, car les dénominations chrétiennes se multiplie sans cesse et se contredisent de plus en plus. Dieu n’a qu’une bergerie et dans cette bergerie, les chrétiens ont tous les même croyances.


    • #120056
      le 19/03/2012 par Léon XIV
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @machiavel1983

      Vous devez comprendre que les chrétiens ne sont pas tous des pasteurs pour eux-même et ce ne sont pas tous les chrétiens qui ont la vocation de guider les autres comme Moïse dans le désert. Il n’y a qu’un seul roi David et non deux, ou sinon le peuple de Dieu serait divisé.

      Luther c’est érigé en faux pasteur et des personnes l’on suivi, divisant ainsi l’Église. Il ne faut jamais oublier que Luther avant sa protestation était Catholique. C’est lui qui a rompu l’unité et non le contraire. C’est lui qui c’est expulsé de l’Église et non le contraire.

      Imaginé, si un seul juif avait contesté l’autorité de Moïse et qu’un groupe de juif aurait suivi ce contestataire dans le désert plutôt que Moïse.

      Voyez-vous les conséquences que peut avoir la désobéissance ?

      Si vous recherchez un autre évangile en l’interprétant sous un autre angle qui ne correspond pas à la lecture que l’esprit Saint fait de ce même livre. Vous allez suivre les élans naturelle de votre esprit d’indépendance qui ne suit que la température du temps présent qui comme une girouette se laisse guider par le vent.

      Ce que le monde recherche aujourd’hui c’est un bonheur terrestre avec des croyances complaisante. Le monde rejette tout ce qui est en contradiction avec ce qu’ils sont. Jésus reviendrait aujourd’hui et ceux qui se disent chrétiens le crucifierait comme les juifs d’autrefois qui attendait un messie fabriqué à leur mesure selon leur goût personnel, oubliant Dieu et sa volonté. Dieu a encore une opinion, il faudrait le consulter, mais pour cela il faut s’oublier et se détacher de nos propre opinion personnel.


    • #120204
      le 19/03/2012 par machiavel1983
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @mate
      Nous sommes totalement d’ accord !

      @Léon XIV
      1. Personne n’ affirme qu’ il y’ a plusieurs Église, il y’ a une seule, l’ Église qui est le corps du christ ! Je vous dit conformément à ce que j’ ai écrit plus haut que ce ne peut être l’ Église catholique dont les enseignements et dont les œuvres s’ éloignent totalement du christianisme tel qu’ enseigné par le christ et les apôtres !

      2. Luther c’est érigé en faux pasteur et des personnes l’on suivi, divisant ainsi l’Église

      R / Non l’ Église au temps de Luther n’ avait déjà plus rien de l’ Élise du christ depuis un millénaire et quelques siècles ! Luther a laissé la tradition qui est humaine et est revenu aux enseignements bibliques qui eux sont spirituels ! Luther était donc devenu le berger de la réelle Église du christ !
      Ses successeurs se sont à leur tour éloigné de cette Église,( Calvin par exemple ) !

      3. Imaginé, si un seul juif avait contesté l’autorité de Moïse et qu’un groupe de juif aurait suivi ce contestataire dans le désert plutôt que Moïse.

      Moise était celui que Dieu avait désigné pour mener Israël, il ne s’ est écarté que quelques fois que la voie du seigneur lui avait fixé ( ce qui d’ ailleurs lui a valu de ne jamais fouler de ses pieds la terre promise ).
      Mais à chaque fois que Moise a fauté, il est revenu sur le droit chemin ! Peut on en dire autant de l’ Église catholique qui a vécu des millénaires dans la luxure, qui a fait assassiner des gens , qui a mené des guerres , dont les chef achetaient la tiare et forniquaient autant que les prostituées, qui a fait subir des supplices innommables aux non chrétiens ?

      4. Ce que le monde recherche aujourd’hui c’est un bonheur terrestre avec des croyances complaisante. Dieu a encore une opinion, il faudrait le consulter, mais pour cela il faut s’oublier et se détacher de nos propre opinion personnel .

      R : Évidemment , les opinions personnelles n’ ont rien avoir ici , il faut consulter Dieu et Dieu parle encore, notamment à travers les écritures bibliques et du saint esprit pour nous aider à interpréter la bible !

      C’ est pourquoi le baptême du saint esprit et la lecture de la bible est importante, ils permettent de vérifier que celui qui nous guide est sur la bonne voie ! S’ il s’ en écarte, les brebis doivent s’ éloigner du pasteurs car un aveugle ne peut conduire un autre aveugle !


    • #120305
      le 19/03/2012 par Léon XIV
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @machiavel1983

      Si pour vous "Luther était donc devenu le berger de la réelle Église du christ !" c’est qu’il était le Pape à la place du Pape. Si pour vous, Luther était le nouveau Moïse, mais qui est donc le successeur de ce Luther ? vous ? Tous les protestants individuellement ? Le protestantisme est dispersé, il ne réunit rien, il s’étend en se dispersant dans toutes les directions car il n’est pas sous l’autorité d’un seul pasteur.

      "J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là aussi, il faut que Je les amène, et elles écouteront Ma voix, et il n’y aura qu’une seule bergerie et qu’un seul pasteur." Jean 10,16

      Pour ce qui est de votre litanie de crime qu’aurait commis l’Église, sachez à l’avance que tout ce que Dieu permet est sa volonté, même le péché. Vous n’arrivez pas à faire la distinction entre la volonté de Dieu et les instruments qu’il utilise pour l’accomplir. Les croisades ont tué certes, mais Dieu tue tous les jours et il va vous tuer un jour lorsqu’il l’aura décidé, l’instrument sera peut-être un meurtrier, un accident de voiture, mais vous allez mourir que lorsque Dieu l’aura décidé et de la manière qu’il voudra même sous la torture ou alité dans un lit en bouffant par un tube. La souffrance est un passage inévitable à notre purification et toute l’humanité doit passer par là, même s’il a besoin d’une troisième guerre mondiale pour y arriver. Dieu se soucis guère peu de votre corps, la seule chose qui lui importe c’est le salut de votre âme, alors cessez de vous apitoyer sur les crimes charnel qu’aurait commis les hommes de l’Église qui n’affecte en rien le salut de votre âme. Ayez plutôt soucis des faussetés qu’on enseigne dans le protestantisme concernant la bible qui souille votre esprit et bien plus qu’un pauvre meurtrier qui ne peut tuer que la chair.

      Le dépôt de la Foi fut préserver de toute souillure malgré les imperfections de ses porteurs à travers une seule lignée, d’Adam jusqu’à Saint Pierre et ses successeurs en passant par Moïse et le Saint Roi David. Il n’y a jamais eu deux Moïse en même temps dans l’histoire de l’humanité qui pointait deux directions différente.

      www.eglisenouvellefrance.org


    • #120582
      le 20/03/2012 par machiavel1983
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @Léon XIV
      1. il s’étend en se dispersant dans toutes les directions car il n’est pas sous l’autorité d’un seul pasteur.

      R / Il faut comprendre que le bon berger, c’ est le chrit ! Le passage que vous avez donner est très bon. Je compléterais par celui ci qui est indispensable pour le comprendre :

      -  Jean 10 : 7- 9  : Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis.
      Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés.
      Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.

      - Ephesiens 2 : 14 - 20 : Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.(... ) ;
      Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié,
      Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire.

      Le christ est le berger du troupeau ! C’ est ça l’ Eglise du christ , c’ est pas l’ Eglise des homes ! Oui nous avons des guides , des pères spirituels, comme l’ apôtre Paul n’ était un père spirituel pour Timothé ou Tite, mais ça ne veux pas dire qu’ on doivent suivre aveuglément des êtres humains par définition faillible ! Le seul que nous devons suivre aveuglément, c’ est le christ !

      Sinon, jamais l’ apôtre Paul n’ aurais contesté l’ apôtre Pierre lorsque ce derniers était en tord en se soumettant aux juifs !

      2. sachez à l’avance que tout ce que Dieu permet est sa volonté, même le péché(...) cessez de vous apitoyer sur les crimes charnel qu’aurait commis les hommes de l’Église qui n’affecte en rien le salut de votre âme.

      R / Monsieur ,ce que vous écrivez là est dangereux ! Donc que des Papes achetaient la tiare , vivaient dans la luxure et dans la fornication alors que les peuples soufraient de la faim, que au nom du christ ( alors qu’ il s’ agissait réellement de pouvoir , tout ce qu’ il y’ a de plus humain ) des hommes ont subit le supplice de la roue, les buchers, que lors des croisades des hommes et des femmes se sont fait masacer , violer , persécuté , nous devons dire que c’ est la volonté de Dieu alors qu’ il suffit de lire quelques pages du nouveau testament pour s’ aperçevoir que ces actes sont profondément sataniques ?


    • #120590
      le 20/03/2012 par machiavel1983
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @leon XIV

      3. Satan lui meme a très tot pris possession de cette Eglise qui se prétend Eglise du christ comme il a aussi pris possession du protestantisme !

      Mais les écritures en parlaient depuis déjà fort longtemps, nous avons été prévenu :
      - Matthieu 24 : 4-5 : Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise.
      Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens.

      -  1 Tmothée : 4 : 1- 3 : Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,
      par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,
      prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.

      -  1 Jean 2 : 18  : Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c’est la dernière heure.

      Satan a une capacité extraordinaire d’ infiltration ! Le problème est donc de reconnaitre ces faux prophètes et pour les reconnaitre, le christ a été clair :

      -  Matthieu 7 : 15 -17  : Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?
      Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.

      Qu’ on vienne m’ expliquer que les fruits de la papauté étaient bon ces derniers millénaires... qu’ on viennent m’ expliquer que des Papes fornicateurs qui achetent la tiare portent de bons fruits ...

      Et le pire c’ est que ces faux prophètes se sont drapés de l’ infaillibilité Papale , et quiconque revenait aux fondamentaux du christianisme était excommunié et risquait le bûcher  ! C’ est très ironique !

      4. mais Dieu tue tous les jours

      R / Bien sur, personne ne conteste ce fait ! Mais les hommes ont ils le droit de tuer en son nom dans la nouvelle alliance ? Parce que cet argument , Bush et son entourage protestant évangélique l’ expliquent aussi pour justifier les guerres qu’ il a déclenché et ses millions de morts !
      Ou est il mentionné dans la nouvelle alliance qu’ on pouvait tuer ?


    • #121058
      le 21/03/2012 par Léon XIV
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @machiavel1983

      Tout d’abord, Saint Paul n’a jamais contesté l’autorité de Saint Pierre c’est une invention de l’esprit. Une mauvaise interprétation de la bible parmi tant d’autre.

      Vous me demandez l’endroit "Ou est il mentionné dans la nouvelle alliance qu’ on pouvait tuer ?"

      « Mais celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui suspende une meule à âne autour de cou et qu’on le précipite au fond de la mer. » Matthieu 18,6

      Voici un verset mal compris des protestants

      "Alors, Jésus lui dit : " Remets ton glaive à sa place ; car toux ceux qui prennent le glaive périront par le glaive. Ou penses-tu que je ne puisse pas recourir à mon Père, qui me fournirait sur l’heure plus de douze légions d’anges ? Comment donc s’accompliraient les Écritures, d’après lesquelles il doit en être ainsi ? " Matthieu 26,52-54

      Remets ton glaive à sa place afin que s’accomplissent les Écritures. Il ne faut pas isoler un verset de son contexte. Il explique à Pierre que c’est la volonté de son Père qu’il soit arrêter. Si ce n’était pas la volonté de Dieu, les douze légions d’anges ne seraient pas venues pour faire la paix avec l’ennemi.

      De plus, c’est Jésus qui a demandé d’acheter l’épée. "Il leur dit : " Mais maintenant, que celui qui a une bourse la prenne, et de même la besace ; et que celui qui n’a pas de glaive vende son manteau et en achète un." Luc 22,36

      Jésus n’aurait pas demandé qu’on achète une épée sans qu’on est le droit de l’utiliser, sauf si vous croyez que la seule utilité d’une épée est purement décoratif.

      Voici un autre verset que plusieurs interprètent mal afin de s’opposer à la violence :

      "Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point ; mais qui tuera sera justiciable du tribunal." Matthieu 5,21

      Si vous accepté l’idée que Dieu est juste dans sa manière de tuer une personne. Alors, il faut admettre qu’on peut tuer par justice d’une manière justifiée. Qui tuera sera justiciable du tribunal, c’est-à-dire qu’il sera jugé par un tribunal. Si l’action est justifiée par de bonnes intentions au tribunal, l’action ne sera pas condamnée par ce même tribunal. Le tribunal de Dieu juge l’intention et non l’acte. Il faut comprendre qu’on peut faire le bien en apparence avec de mauvaise intention, comme on peut faire le mal en apparence sans mauvaise intention.


    • #121067
      le 21/03/2012 par Léon XIV
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @Machiavel1983

      Lorsque Jésus nous demande d’acheter une épée dans les évangiles c’est lorsque le besoin se fait sentir, selon les circonstances.

      Lorsque Dieu fait la guerre, son but n’est pas de combattre la chair et le sang, mais de combattre l’expansion du péché sur la terre. C’est lorsque la chair défend le péché, qu’il faut la tuer afin de tuer le péché. On utilise l’épée pour atteindre le péché et non la chair en soi. La mort du corps n’est qu’une conséquence de cette guerre contre le péché. On tue notre ennemi parce qu’il défend le péché et non parce qu’il est notre ennemi, c’est-à-dire que ce n’est pas lui qu’on veut atteindre, mais ce qu’il défend, soit les princes, les puissances, les dominateurs de ce monde de ténèbres et les esprits mauvais.

      "Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je suis venu apporter, non la paix, mais le glaive." Matthieu 10,34

      Les protestant d’aujourd’hui représente le glaive sous une forme symbolique, alors qu’il faut lire ce verset de façon littéral et ce verset justifie celui-ci : "Et ils dirent : Seigneur, voici deux épées. Et Il leur dit : Cela suffit. " Luc 22,38

      On a de la difficulté à comprendre le rôle que les croisades ont joué dans l’histoire de l’Église. Cependant, nous voyons que Dieu lui-même a envoyé Samson exterminé les Philistins afin de protéger la vertu des Juifs, les juifs sous l’Ancienne Alliance étaient les dépositaires de la Foi. Et sous la nouvelle alliance, c’est les catholiques qui sont les dépositaires de la Foi. Si les peuples font la guerre au royaume de Dieu sur terre, c’est normal que le peuple de Dieu se défende justement afin de préserver le dépôt de la Foi. Dans les premiers siècles, les barbares imposaient le péché et l’idolâtrie sur les peuples vaincus et Dieu pour éviter que le péché se répande partout en Europe, il décida de susciter Clovis pour les repousser.

      S’il n’y avait pas eu Sainte Jeanne d’arc pour délivrer la France, les Français seraient protestants aujourd’hui, car Henri VIII a imposé le protestantisme au clergé d’Angleterre et tous ceux qui refusaient d’apostasié leur Foi en la succession de Pierre étaient condamnés à mort pour trahison, comme Saint Thomas Moore. Lorsque l’ennemi prend les armes pour étendre un règne où on impose le péché, l’idolâtrie, la débauche au plus faible d’entre nous. La prière et la prédication ne suffisent plus par elle-même, elle doit se joindre à un effort de guerre afin de repousser cette attaque armée.


  • #119184
    le 17/03/2012 par fifty miles
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Certains internautes ou trop sectaires ou trop fondamentalistes (ou simplets pour le dire avec courtoisie) , remarqueront que Mr A.Soral, président de ce site, se déclare d’obédience Hélléno-Chrétienne, tout en étant athé. Il prend tout ce que les religions ont d’universel dans le traitement de l’humain, c’est à dire ce qui réunit les humains plutôt que ce qui les divise, ce qui tend à exclure l’intégrisme d’où qu’il vienne (religieux, laïcard, dogmatique..) Avis aux concernés..

     

    • #119186

      Où commence l’intégrisme... Là est la question. Un bon musulman, chrétien, juif se doit d’être très impliqué et respectueux de sa foi sans toutefois porter atteinte à l’intégrité et la liberté de l’autre. Mais en même temps, ce raisonnement implique que l’on laisse faire les dirigeants, aussi sataniques soient-ils. La question des valeurs et de l’éthique se pose là où tu voudrais laisser un maximum de liberté. Il y a un moment où il faut trouver un juste milieu, pour le bien commun.


    • #119217

      Soral est laïc pas athée.


    • #119249
      le 17/03/2012 par kiloutou
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Peut etre faudrait il differencier integrisme et integrité dans la pratique de sa religion ? "A trop vouloir prendre ce qui rassemble au lieu de ce qui divise les hommes" on prend le risque de tomber dans l’oecumenisme ou toutes les religions (contradictoires en bien des points) seraient denaturées et pourraient aisemment se fondre en une seul religion mondiale qui serait le volet religieux de la mondialisation.
      Avant de s’orienter sur ce qui unit les humains entre eux (ce qui relève de l’humanisme) il me semble primordial de se tourner vers le lien qui unit les hommes avec Dieu. C’est là tout le message de Christ et ses 2 commandements : dans l’ordre :
      Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force."
      "
      et ensuite "aimez votre prochain comme vous meme" Deuterome 6.5 -
      Marc 12.30 - Luc 10.27
      Remarquez que son premier commandement est une synthèse des 4 premiers commandements du decalogue car il definit le rapport de l’homme a Dieu et que le second est la synthèse des 6 derniers commandement de ce meme decalogue qui définissent les rapports des hommes entr’eux...

      Vous avez là un des nombreux liens inter-testamentaires de la Bible.


    • #119255

      http://www.youtube.com/watch?v=ga-r... Frederic Lenoir : la spiritualité, une quête personnelle (partie 1/2)
      Dites moi, svp, ce que vous pensez de cette vidéo ...
      Peut-elle réconcilier tout le monde ?


    • #119458
      le 18/03/2012 par kiloutou
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ Jean, sympa frederic lenoir, , mais il est pas tout a fait calé avec le message de Jesus, en effet quand il dit que Jesus est venu pour dire que "l’amour et au dessus de la Loi" il s’aventure en terrain inconnu. C’est inexact, Jesus dit au contraire, que l’amour (de Dieu) produit des oeuvres qui sont l’obeissance a la Loi (la Loi est ici le decalogue et non pas les rituels transmis par Moîse qu’on appelle loi ceremonielles). Car sinon il n’y aurait plus de Loi donc on pourrait tuer, voler, commettre l’adultère, mentir, etc...et tout ça par amour, donc on serait pardonné...ce qui est faux... Comme quoi les philosophe/historiens/sociologues même s’il s’expriment en public, n’ont pas toujours une vision claire...bref c pas encore lui qui reconciliera tout le monde...n’est pas Jesus qui veut ;-)


    • #119579
      le 18/03/2012 par fifty miles
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @jean
      Analyse pertinente sur le distinguo entre religions requérant un parcours personnel et celles qui exigent du collectif. Ayant abordé tout l’intérêt non fanatisant de la première démarche, une meute d’intégristes de l’internet me collent aux basques. En même temps, je suis tombé sur un filon...


    • #119615
      le 18/03/2012 par fifty miles
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @fadi
      Alain Soral spécifie bien qu’il n’est pas religieux raison pour laquelle il ne veut pas entrer dans des "débats religieux qui sont des croyances pour lesquelles le logos ne fonctionne pas". En bon Français, un non-croyant est athé.
      Précision personnelle : on peut être athé et considérer que les religions sont utiles, comme est utile un monde multi-polaire, car, derrière les religions il y a des hommes, autant qu’une religion ne l’emporte pas sur les autres. Ce qui semble à déplorer des vétéro-testamentaires et qui est un des sujets débattu.


    • #120200

      @fifty miles

      - Hélèno-chrétien, ce n’est pas une obédience, c’est un héritage culturel dont on a conscience ou non, auquel on adhère ou non ;

      - Le terme "non religieux" peut recouvrir plusieurs significations... mais en aucun cas il est synonyme de "non croyant" : on peut être non religieux car ne se pliant à aucun dogme, n’appartenant à aucune obédience, et croire profondément en Dieu... la foi étant aussi un cheminement personnel....


    • #120367
      le 20/03/2012 par FLNC38
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @kiloutou je crois que vous avez tord de dire qu’il est possible de tuer par Amour de Dieu.. C’est d’ailleurs là tout le message du Christ. Le Christ étant l’étincelle divine logée en le Cœur de chacun (fils de Dieu relié au Père par le Saint Esprit), on peut donc dire que si le Judaïsme prône la Loi comme Voie, le christianisme authentique est en rupture avec celui ci en prônant la Voie du Cœur (cf Évangile selon St Jean, très influencé par le Gnosticisme contre Judaïque). Enfin l’Islam est la synthèse des deux Voies (Loi et Cœur).


    • #121939
      le 22/03/2012 par fifty mmiles
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @mate,
      Obédience signifie également appartenance à un groupe, ce qui est donc le cas.
      Athé, car non croyant, non pratiquant, ce qui est le cas également.
      C’est une chose de pinailler sur les termes pour les faire coller à ses options , s’en est une autre d’être dans la réalité concrète.


    • #122217

      @fifty miles :

      - Tu n’as pas saisi le point le plus essentiel de mon propos :

      Soyons direct : Soral, est croyant.
      Le fait est que sa foi ne s’inscrit pas dans un dogme ni dans une pratique religieuse... elle n’en demeure pas moins une foi.
      Un athé, comme tu l’as dit justement, c’est quelqu’un qui ne croit pas en Dieu(x)...
      Or, ce n’est pas le cas de Soral, et ce n’est pas (forcément) le cas d’une personne se déclarant non religieuse  : elle fera alors référence au fait que sa vie n’est pas rythmée par le rite religieux...
      Et le rite est à distinguer de la foi, ce n’est pas Tartuffe ni même ma voisine de palier qui me contredira...

      C’est quelque chose qui me semble d’autant plus simple à comprendre que je suis dans ce cas... peut être que pour un croyant pratiquant, ce n’est pas chose évidente.

      *

      *

      - PS : surpris de ta définition de l’ obédience, j’ai fait quelque recherches...
      Bon, tu t’es raté : dans le cas où obédience renvoi à l’ appartenance à un groupe, cela implique les notions d’organisation et de hiérarchisation du dit groupe... rien qui puisse coller avec le terme Héléno-Chrétien...
      Je précise que ce n’est pas du pinaillage sur du Français —je ne fais pas dans la sémantique—... mais derrière chaque mot il y a un concept, parfois complexe, et c’est important pour chacun de l’intégrer dans sa totalité : la langue structure la pensée et non l’inverse.

      Pour le reste, ton commentaire était assez pertinent... ceux qui suivent Soral depuis longtemps, que ce soit dans ses écrits ou ses vidéos, partageront ta vision.

      Salut à toi.


    • #123660
      le 24/03/2012 par kiloutou
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      a FLNC38,

      Il est faux de dire que Christianisme est "en rupture" avec la Loi de l’ancien testament...puisque comme le dit Jesus lui même :
      «  Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la Loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. » Matthieu 5.17

      "Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous connaissons qu’il demeure en nous par l’Esprit qu’il nous a donné.
      Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde."

      1jean 3.24

      « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, »
      1 Jean 5.3

      « L’amour ne fait point de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi. » Romain 13.10

      «  Et l’amour consiste à marcher selon ses commandements. C’est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l’avez appris dès le commencement.
      Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antéchrist.
       »
      2 Jean 6

      Si ceux la ne suffisent pas, j’en ai d’autres ...


  • #119185

    J’aime bien le tee shirt du type à la fin... On dirait un générique de fin qui défile à l’écran : "La patrie ou la mort". (Bien joué de la part de celui qui est au montage ;) ).

    En tout cas, je l’attendais avec impatience et j’attends la seconde partie avec impatience parce que mes analyses de la réalité collent depuis le début avec celle de Soral. Il m’apprend énormément (car sociologue, intellectuel bien supérieur à ma propre expérience) et je suis très reconnaissant du travail porté par E&R dont je porte le discours et les valeurs au quotidien. Personnellement, je me suis mis à lire le Saint Coran il y a qq temps (avant que je ne connaisse Soral) et je dois dire que je suis subjugué par ce message d’amour et non de haine (comme le prétendent les médias dominants) écrit dans ce livre saint. Tout ça est passionnant car si cet espoir n’existait pas, je ne sais pas ce qu’il nous resterait, nous, pauvres humains, pour nous débattre face à ce rouleau compresseur capitaliste neolibéral.

    En tout cas, Respect, merci, à bientot, Peace à tous les gens conscients.

    L’amour triomphera, même s’il faut l’attendre dans l’au delà.

    L’écrit vain.

     

    • #119650

      En le lisant la première fois , sans jeu de mot ;p , je me suis dit exactement la même chose, il est parfait, précis, juste, inaltérable, émouvant ; normal quand on sais Qui la insufflé..

      Paix,


    • #119943
      le 19/03/2012 par QuenelleEpauled
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      LENOIR est un subtile rouage du système. Il nous sort toutes les ficelles de l’écuménisme mondialiste (le christianisme est judéo-chrétien, la fraternité entre toutes les religions, une sorte de relativisme ou chacun pourrait trouver chaussure à sa taille, bref, ses livres sont là pour donner une image moderne, lisse et cosmopolites des religions. Le seul bouquin bien que j’ai lu de lui c’est son étude sur le bouddhisme en occident, l’histoire de l’arrivée du bouddhisme chez nous.


  • #119189
    le 17/03/2012 par Jasmin Indien
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Comment savoir si les juifs écoutent dieu ou pas (pour certains ce serait ce qu’ils font en poursuivant leur nouvel ordre mondial). Et j’ai trouvé la réponse : celui qui écoute dieu est altruiste. et j’ai trouvé cette définition sur wikimerdia : L’altruisme est un terme employé pour décrire un comportement animal caractérisé par des actes n’ayant pas d’avantages apparent pour l’individu qui les exécute mais qui sont bénéfiques à d’autres individus. Chez l’Homme il peut désigner un amour désintéressé d’autrui, c’est-à-dire le souhait qu’autrui trouve le bonheur et la générosité n’attendant rien en retour.
    Ce terme est parfois employé dans le sens d’empathie ou plus souvent dans le simple sens de générosité. Il est peut-être décrit par l’éthique de réciprocité."
    Curieux glissement, je regarde donc la page sur l’éthique de réciprocité :
    "L’éthique de réciprocité ou « règle d’or » est une morale fondamentale dont le principe est trouvé dans pratiquement toutes les grandes religions et cultures, et qui signifie simplement : « traite les autres comme tu voudrais être traité » ou « ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse ». On peut aussi l’interpréter en tant que transaction de biens ou de services de valeurs à peu près équivalente. L’usage de la réciprocité fut la première forme d’échange économique. Elle est toujours effectuée par certaines tribus et petits groupes ethniques.
    C’est sûrement la base essentielle pour le concept moderne des droits de l’homme."
    j’ai beaucoup appris sur notre situation. Soral est sur la bonne voie.

     

    • #119254
      le 17/03/2012 par kiloutou
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Cette notion de l’amour desinteressé est appélé "Agapé" dans le christianisme. L’homme ne peut le pratiquer que par l’aneantissement de son ego et l’abandon TOTAL en la Foi en Jesus. Pour vous dire a quel point ce n’est pas un concept naturel à l’homme...
      car meme si souvent une action apparait comme "desinteressée" exterieurement, il n’en reste pas moins que l’inconscient fait en sorte que l’auteur de cette action y trouve son bénéfice soit egotiste, soit indirectement materiel... et voué on est comme ça...
      Donc on peut en deduire que les politiciens sont loins du compte, eux qui, en public, vantent sans cesse leurs programmes, leurs pensées profondemment salvatrices, leurs bienfaits, et les " c’est moi le premier qui..."


    • #119326
      le 18/03/2012 par maddle
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @Kiloutou

      L’ abnégation est un acte de foi religieuse et par sa puissance aussi de Raison .Relire le suicide de "temoignage" de Socrates.


    • #120046
      le 19/03/2012 par kiloutou
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      A maddle
      N’est-il pas possible qu’un être tire une fierté interieure et non déclarée de son abnegation ? dans ce cas il ne s’agit plus de Foi religieuse puisque l’ego se trouve satisfait. Quand à la la raison dans la Foi elle doit amener l’homme a l’acceptation et la pratique de l’Amour Agapè décrit ainsi dans la Bible : " L’amour est patient, il est plein de bonté ; il n’est point envieux ; l’amour ne se vante point, il ne s’enfle point d’orgueil,
      Il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal,
      il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ; il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout."
      1Corinthien 13.4
      Quelqu’un se reconnait dans cette description ? bref y’a du taf avant d’y arriver....j’ai jamais trouvé une definition aussi parfaite que celle-ci..
      Quand au suicide ’forcé" de Socrates, même s’il semble intellectuellement honorable et spectaculaire, je ne peux pas y trouver de valeur d’amour, d’espoir ni d’obeissance à Dieu. Normal les héllénes baignaient dans un tout autre pradigme religieux. Respect.


  • #119191
    le 17/03/2012 par maddle
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Cher Alain , enfin vous dites clairement que le projet du grand Israël n’est pas un projet voulant s’ étendre du Nil à ‘l Euphrate mais bien de la domination global de la Terre et son peuple. Sur le Protestantisme Calvino-Capitaliste et le Judaïsme une seul phrase de Calvin explique clairement cette alliance : " Si tu es riche, c’ est que Dieu t’ aime". Cela me rappelle la prière réécrite par les rabbins Sanhédrins à propos du Kol Nidre, qui est passé de : "pardon pour mes péchés commis de cette année " à "pardonnez moi ceux que je vais commettre cette année" ce qui évidemment change complètement la donne. Bravo pour cette très consciente conférence chez nos amis Helvétique.

     

    • #119240
      le 17/03/2012 par Félix Neff
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ Maddle,

      il faudrait que tu me donnes la référence exacte de cette "citation" de Calvin. Cela ressemble clairement à l’idéologie - à mon sens peu fidèle au calvinisme - mise en évidence par Max Weber dans l’Ethique Protestante... En d’autres termes, cette citation est sûrement le fait de l’évangélisme néo-conservateur américain, c’est-à-dire une dégénérescence du calvinisme (qui avait aussi ses travers). Et vouloir rapprocher la pensée de Calvin avec celle des rabbins du Sanhédrins, c’est méconnaître de manière manifeste Calvin et sa doctrine, et c’est entretenir une grande confusion.
      J’ai été particulièrement satisfait d’entendre enfin Alain Soral dire très clairement qu’au sein du protestantisme, il y avait, entre autres, le néoconservatisme fondamentaliste (dispensationaliste - comprenne qui pourra) américain, et le calvinisme et que les deux sont complètement orthogonaux : Ils n’ont rien à voir !
      Merci Alain pour cette précision salutaire !


    • #119270
      le 17/03/2012 par maddle
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      http://en.wikipedia.org/wiki/The_Pr...

      Ce n est pas une honte d’ avoir d’ avoir des biens ! Mais lorsque Luther( inventeur du schisme Catholique) nous explique le mal que cela peux causer ( en critiquant l’ usure juive), Calvin est vite adopté par le protestantisme "pilgrimiste" des futurs massacreurs d’ Indiens ! Et des futurs Negriers Juif. Un accord tacite qui donnes l alliance Rockfeller/Rothschild et finalement de la couronne d " Angleterre" William et de la jeune juive Middleton.


    • #119273
      le 17/03/2012 par la sieste
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @maddle
      le grand israel en réalité est bien le territoire du Nil à l’Euphrate, et via ce grand territoire israel contrôlerai bien le monde .il est noir sur blanc dans la torah et un autre indice au Caire toutes les ambassades du monde sont sur larive gauche du Nil sauf celle d’israel qui est sur la rive droite. ajoutant à cela le drapeau deux tris bleu (2 fleuves ) et la croix représente l’état d’israel.


    • #119287
      le 17/03/2012 par Félix Neff
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ Maddle (message du 17 mars, à 22h 55).
      OK pour Wikipedia, mais j’aurais préféré les textes originaux. Cela me parait plus fiable.
      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi : Tu dis que Calvin a été vite adopté par le protestantisme ’’pilgrimiste’’ (Je présume que tu parles des Pères pèlerins fuyant les persécutions d’Europe, débarquant aux Amériques). En fait, c’est la doctrine calviniste qui a été adoptée... mais une doctrine entachée de judéophilie vétérotestamenataire, un calvinisme dégénéré. Les calvinistes débarquant aux Amériques n’avaient de calviniste que le nom. Ils se sont pris d’emblée comme le nouveau peuple élu. Je te renvoie à trois bouquins qui l’expliquent très bien, textes à l’appui : "La société des moutons-loups" d’Emil Vlajki ; "Etats-Unis : Imposture messianiques ?" de Nicole Guétin ; "Jésus est juif en Amérique" de Célia Belin.
      Un calvinisme dégénéré est à l’origine des massacres d’Indiens, des alliances contre nature (religion, banques), etc. Et pour la suite, je te renvoie à "Comprendre l’Empire", Alain Soral l’explique très bien.


    • #119296
      le 17/03/2012 par Daniel Dunkel
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ la sieste

      Merci pour la symbolique des deux lignes bleues figurant sur le drapeau d’Israel, très explicite, j’ignorai totalement.

      Bien à Vous.


    • #119318
      le 18/03/2012 par maddle
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @La sieste

      La connaissance du monde et de son espace geographique n’ etait pas la même.Nous sommes tres avant même l’ idée d’ une terre ronde. Le monde personne n en parlais, il a fallu des fou (qui n existe helas plus) come Herodote pour temoigner d’ un monde nouveau.Pas de Naviguo mon ami, à pied plus d’ eau ? bois de la pisse de chameaux !

      Messieurs, l’ intelligence des hommes (et les vices) des hommes etaient les mêmes. Croire que la communication instantanée est un progrès est un mensonge ! La preuve ,elle ne créer pas de prise de conscience globale !

      Socrate, Jesus, Mohammed sans Ipad et sans internet , on plus diffusé de messages à travers le monde connu et inconnus que toutes cette merde avilissante de technologie qui, finalement, malgrès les efforts, n’ arrive à nous reunir même pour une cause dont tout le monde sait d’ instinct,d’ intelligence,d’ instruction,de coeur ou de culture qu’ elle est juste ! expliquez moi ! Vous croyez que les gens etaient plus cons avant ? Perso je ne crois pas, je dirais même l ’exact contraire !


    • #119325
      le 18/03/2012 par maddle
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      J ’ ajoute à nos camarades, citoyens , concitoyens, patriotes et autres assoiffés de vérités vraies ! Apprenez vite une 3 eme langue car lorsque vous faites des recherches , surtout sur wikipedia (qui se bat en ce moment pour ne pas être complètement récupéré par les nouveaux hommes invisibles). Le meilleur moyen de lire de l’ objectivité historique c’ est de la lire par un étranger ! Tant que c’ est pas Israël ! bien sûr ! qui ferait d’ un ministère Orwelien, une succursale Huxleyiene qui en ferait une cave Bernaysiene pour finalement vous faire diner dans une boite à chaussure dans un lac avec Mon seigneur Bernard Henry Levy.


    • #119367
      le 18/03/2012 par Electrochoc
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Le projet de domination mondiale et du grand Israel ne sont pas incompatible, au contre l’un est meme décisifs ! Selon l’ancien testament, le messie ou le massiah viendra après le projet du grand israel, ensuite selon l’interpretation talmudique, les juifs raigneront sur le monde.

      Ensuite pour compléter sur cette citation : " Si tu es riche, c’ est que Dieu t’ aime", en islam c’est une vision totalement opposée, dans la mesure où l’épreuve dans ce bas monde nous expient de nos péchés, les pauvres et les miséreux entreront au paradis en premier, etc, et le catholisisme se rapproche beaucoup de ce paradigme.
      Sa peut paraitre secondaire comme analyse, mais en réalité c’est central.


    • #119561

      @la sieste

      c’est l’inverse, l’ambassade d’Israël se trouve sur la rive gauche (ouest) du Nil et non à droite (est) Car cette dernière est, par "nature", déjà la propriété d’Israël, quel intérêt d’y placer son ambassade !?


    • #119649
      le 18/03/2012 par maddle
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ la sieste

      Merci la sieste pour ces références ! Un camarade a posté ceci qui va peut être dans ton sens (Je me dois de le transmettre par honnêteté ) :http://www.canalacademie.com/ida492...

      Merci à toi.


    • #121194
      le 21/03/2012 par la sieste
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @Phils
      je sais pas d’ou tu tiens tes infos mais c’est faux c’est bien rive droite . fait des recherches sur google mapp c’est simple.


  • #119194
    le 17/03/2012 par La plume
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Une version youtube ou rutube serait la bienvenue pour tout ceux qui ont un problème avec dailymotion.


  • #119197
    le 17/03/2012 par Abdlkdr de Bourgogne
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Bravo Monsieur Soral,

    Vous projetez tel Lancelot de véritables lances orales,

    Esprit chevaleresque, Aussi perçant que Perceval,

    Orateur hors-pair doté d’un grand sens moral.


  • #119198
    le 17/03/2012 par garantez
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Ce qui m’étonne toujours, c’est que Soral arrive à se renouveler, même quand on a suivi TOUTES ses conférences sur E&R ! Bravissimo !


  • #119229

    fify miles est un juif sioniste, on t’as découvert le talmudiste !

     

  • #119233
    le 17/03/2012 par Marcel
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    L’équipe technique d’E&R avait eu,il y a peu,l’amabilité de proposer des vidéos Youtube aux petites connexion.
    Les idées de Soral gagneraient grandement à être vues par le plus grand nombre.
    Dommage....

     

  • #119235
    le 17/03/2012 par pascal
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Bravo Alain !


  • #119259

    Du bon Soral, rien à jeter et bon merci à l’équipe E&R :)

    Les adeptes du « Grand Oeuvre » reconnaissent l’existence du « Grand Architecte" mais rejettent ses commandements :

    Du temps d’Adam et Ève, Satan serait venu dire au couple du paradis que Dieu ne veut pas que vous vous approchiez de cet arbre parce que vous deviendrez l’égal de Dieu.
    Donc pour ces adeptes, Satan aime les humains plus que ne les aime Dieu.
    Ce que ces aveugles ne voient pas, c’est que Satan a été aussi créé par Dieu.

    En tant que croyant, je me dis que par cette interdiction, Dieu omniscient met à l’épreuve Adam et Ève, ce que j’admets pleinement sachant que Dieu est le Créateur de toutes choses.

    Salam = Salut = Sauver
    Sois et il fut = Koun fa ya koun

    Aller j’arrête la, les satanistes sentent le roussi :)

     

    • #119278
      le 17/03/2012 par la sieste
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @rayan
      d’ou tu tiens cette version des propos de satan pour adam au sujet de l’arbre ?


    • #119468
      le 18/03/2012 par kiloutou
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Petite precision que je trouve interessante : le symbole des skull and bones (la fratrie de g w bush, kerry et autres) dont vous avez surement tous entendu parler) est un crane avec deux tibias croisés. Et sous ce symbole on peut lire le nombre 322. Bush a été interrogé par un journaliste a ce sujet qui lui demandait ce que signifiait ce nombre, et celui-ci s’est defilé en disant que c’etait un secret et qu’il ne devait pas en parler. Maintenant ouvrez la Bible a Genèse chapitre 3 verset 22, et vous comprendrez la signification de ce nombre pour cette fratrie et leur croyance...


    • #119507
      le 18/03/2012 par Yassine
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ La sieste
      Le Coran : Sourate 20 (Taha), verset 120 :
      120. Puis le Diable le tenta en disant : "Ô Adam, t’indiquerai-je l’arbre de l’éternité et un royaume impérissable ? ”


    • #119745
      le 18/03/2012 par siddartha
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @rayan
      Ce n’est pas pour devenir l’égal de Dieu mais l’égal des anges qui ne pêchent jamais et sont assurés de la vie éternelle au paradis.


    • #121535
      le 22/03/2012 par la sieste
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @yassine
      ben fait la comparaison alors avec les propos de rayan et ce verset .rien à voir


  • #119262

    Ce n’est peut être pas très important, mais je crois que Soral n’est pas tout à fait juste quand il parle de la Chine et du fait que c’est un pouvoir a-religieux.
    D’abord il exista en Chine antique autant de divinités qu’au panthéon grec ou égyptien.
    L’empereur était perçu comme divin, et les grandes figures historiques (légendaires) étaient élevée au rang de "saints" voire de divinité.
    Quant au boudhisme et au taoisme, qui sont les deux grands courant de pensée en chine, ils existent tous les deux sous forme de religion. Il existe des temples taoistes où on rend offrandes et prières. Il en va de même pour le bouddhisme.
    Lao Tseu et Bouddha sont deux figures divinisées. Le bouddhisme a beau être perçu comme athée, rien n’est aussi simple.
    Le taoisme et le bouddhisme sont des façon d’appréhender le monde, tout comme le Christianisme et l’Islam.
    D’ailleurs, pour mettre en lumière cela. La grande muraille de chine fait débat au sein de la communauté scientifiques. En effet, sont efficacité en tant que structure défensive est remise en cause (trop longue, fastidieuse,...) Il existe même des point ou la muraille est construite sur de hautes crêtes rocheuses, ce qui la rend pour ainsi dire désuète. Hors, les archéologues se demande si cette muraille n’a pas eu d’avantage un rôle religieux, en étant censé protégé la "terre du milieu" de mauvais esprit venu du Nord. De la même façon que (il me semble) les pyramides devaient permettre aux pharaon d’accéder à l’autre monde.

    Actuellement, les anciennes religion ont encore un grand écho parmi les élites chinoises, ne serait-ce qu’en matière de conception de la vie, et je ne parle même pas de la majorité de la population.
    Mais peut être que je me trompe...

     

    • #119535
      le 18/03/2012 par confusus
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      En fait tu démontres que la chine (le pays, le peuple) n’est pas a-religieux, merci mais on est au courant :). Concernant l’empire, le gouvernement (actuel bien entendu) chinois , " qui ne fonctionne pas sur des religions révélées ", rien que la formulation ouvre un débat qui dépasse très largement le point précédent et sur plusieurs aspects. Que les élites chinoises en soient inspirées est une évidence, maintenant reste à savoir si le projet impérial chinois fonctionne sur une de ces religions.
      D’ailleurs, pour mettre en lumière cela ; j’ai pas l’impression que la politique économique chinoise fonctionne sur le bouddhisme. ;)


  • #119264

    C’est dans les plus grands dangers, qu’on voit un grand courage.


  • #119280
    le 17/03/2012 par WnHtim
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    J’y étais !!!
    Je ne regrette pas.


  • #119281
    le 17/03/2012 par Julien Gunzinger
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Soral a parfaitement raison quand il dresse le mondialisme sur ses deux jambes :le protestantisme et talmudo-kabbalisme. Contrairement à ce que j’ai lu dans un précédent commentaire, le protestantisme ne fut nullement un retour au christianisme des origines. Puisque dès ses origines le christianisme a reconnu la primauté de Saint Pierre notamment à travers Saint Paul et les Pères de l’Eglise. Je tiens à votre disposition toutes les références si vous le souhaitez. De même Luther a contesté la nature sacrificielle de la messe qui est de tradition depuis Saint Paul et tous les Pères. Soral a également parfaitement raison de constater la reddition de l’Eglise sur des points fondamentaux, les orientations fausses qu’elle a prises à son sommet peu après la fin de la seconde guerre mondiale, ce qui a rendu les catholiques perméables à la domination mondialiste. J’ai analysé ces problèmes dans deux articles que j’ai consacrés au dernier livre de Soral, comprendre l’empire.
    ils sont ici :
    http://www.eschaton.ch/website/2011...
    http://www.eschaton.ch/website/2011...

    www.eschaton.ch


  • #119283
    le 17/03/2012 par abderrahim
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Excellente première partie.
    Respects.


  • #119303
    le 18/03/2012 par Karim Chavez
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Soral, à quand une conférence en Belgique ? on veut te voir ! :)

     

  • #119308
    le 18/03/2012 par mimiche
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    La pire des dictatures est celle où il est interdit de dire qui est le dictateur.
    Nous y sommes.
    (et bravo à Alain, Dieudo et cie, qui ont le courage de le dire quand-même)


  • #119316
    le 18/03/2012 par goy pride
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Le protestantisme est véritablement une judaïsation du christianisme et un alignement sur la doctrine humaniste. Une des manifestations la plus évidente de cet alignement sur l’humanisme est l’infantilisation du christianisme où l’homme, en tant qu’individu, dans une sorte de nombrilisme pathologique devient le centre de l’univers. Par exemple l’une des caractéristiques du protestantisme est de postuler que l’individu est si important que Dieu en personne intervient afin de l’aider ou le punir pour ses péchés au cours de sa vie. Ainsi quand on réussit c’est parce que l’on est forcément méritant et que Dieu en personne vous récompense pour cela. Inversement si vous êtes misérables c’est la manifestation d’une punition divine...cette caractéristique fait que les gens ne prient plus pour honorer le Créateur mais uniquement pour obtenir ses bonnes grâces. Ainsi on se retrouve avec des gens priant pour gagner un match de basket, pour réussir un examen, pour avoir l’opportunité de se taper la voisine du pallier d’en face qui est super bonne...cet égocentrisme confine à la mégalomanie où les gens s’imaginent être si importants que le moindre détail de leur vie prend des proportions d’ordre intersidéral...or notre rapport à Dieu doit être similaire à celui du sujet avec son roi. C’est à dire qu’un sujet ne va pas faire une requête auprès du Roi pour des raisons d’ordre personnel ne touchant que lui même. Pour une querelle de voisinage ce n’est pas le roi en personne qui viendra arbitrer mais un membre de la communauté local, éventuellement le maire, un notable local...
    Le plus pervers est que ce nombrilisme infantile amène inévitablement à l’athéisme. En effet si les gens partent du principe que les vicissitudes de leur petite vie sont l’expression de récompenses et punitions divines un constat fini souvent par surgir : pourquoi infligé de telles atrocités à cet enfant qui n’a même pas eu le temps de pécher ? Pourquoi des pourritures finies semblent échapper à la moindre punition divine durant leur vie terrestre ? Pourquoi ma prière pour gagner un match de foot, réussir un examen d’entrée...a-t-elle été exaucé alors que celle d’un pauvre enfant martyrisé ne le sera pas ? L’égocentrisme infantile humaniste en conclura à l’absence de Dieu.
    L’humanisme et son égocentrisme pathologique fait perdre aux gens le sens des réalités : aussi important que puisse avoir un évènement de notre vie, à l’échelle de l’univers ce n’est qu’un détail infime confinant à la non existence.

     

    • #119600
      le 18/03/2012 par kiloutou
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      "Une des manifestations la plus évidente de cet alignement sur l’humanisme est l’infantilisation du christianisme où l’homme, en tant qu’individu, dans une sorte de nombrilisme pathologique devient le centre de l’univers." ...Ben en lisant Apocalypse 21.v3, on peut remarquer que de tous les mondes crées dans l’univers infini ou règne Dieu, c’est parmi l’humanité rehabilitée qu’il choisira d’ installer sa demeure. Le nouveau testament dit le clairement .
      "Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.
      Et j’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.
      Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur..."
      - Donc sans être nombriliste, on peut aussi esperer ne pas être que de la bouse dans le vide spatial.

      "Dieu en personne intervient afin de l’aider ou le punir pour ses péchés au cours de sa vie". Faux. Le protestantisme enseigne que Dieu ne punit pas, mais que les consequences de nos actes suffisent a nous punir.

      "...Ainsi quand on réussit c’est parce que l’on est forcément méritant et que Dieu en personne vous récompense pour cela. Inversement si vous êtes misérables c’est la manifestation d’une punition divine.." Ceci est une croyance qui n’est pas exclusive au protestantisme mais que l’on retrouve dans toutes les religions ou Eglises ou les membres ne sont pas édifiés par les Ecritures..et il y en a beaucoup et partout...

      "Pourquoi des pourritures finies semblent échapper à la moindre punition divine durant leur vie terrestre " faux ! les protestants savent qu’il est ecrit que la punition divine ne surviendra qu’après le jugement, après la resurection, a la fin de l’Histoire...

      "....or notre rapport à Dieu doit être similaire à celui du sujet avec son roi" pas d’accord ! analyse humaniste ! car cela ferait d’un homme un Dieu. Mieux vaut donc prier directement Dieu, certain qu’il agira.

      "pourquoi infligé de telles atrocités à cet enfant qui n’a même pas eu le temps de pécher ?" se poser la question c’est deja se positionner en juge de Dieu : - ses voies ne sont pas nos voies - Le peché est transmis aussi par les génes. "Dieu sonde les reins et les coeurs" je rajoute qu’ il sonde aussi les gênes puisqu’il est omniscient.


    • #119670
      le 18/03/2012 par Jasmin Indien
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Le judaïsme et le protestantisme se sont fondus dans le psychologisme manipulatoire. D’où la volonté de domination hystérique des psychanalystes et des diverses psychologies basées sur le scientisme pratique. La religion et ses dictats a été jugée magique et obscure. Les personnes se retrouvaient face à elles mêmes avec leur destin à construire. d’où l’émergence des idées de développement personnel, de liberté, de jouissance, de création de sa destinée de progrès. Mais cela faisait appel à un fond plus ancien : celui de notre véritable culture européenne qui est le shamanisme, la conscience, la terre mère, les corps subtils etc. Mais cette culture a été détournée et exploitée par ces truands des âmes. Malgré leur réduction imbécile (gagner au loto par la prière, grimper la voisine), le mouvement vers la pleine conscience est un phénomène divin que rien ne peut arrêter. Ils seront défaits là comme ailleurs. cela aussi on ne peut l’arrêter.


    • #120075
      le 19/03/2012 par kiloutou
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Que d’agressivité, je pensais que les niouageux maniaient le concept d’amour du prochain dans la serenité !!!(tiens c un concept qui a été piqué ou ?). Le shamanisme est autant europeen que la pizza est peruvienne ! la conscience, la terre mère les corps subtils, les shakras, le channelling, les voyages astraux etc.....quelles formidables promesses concoctées par hollywood et le tourisme psychotropique de la beat génération soixantehuitarde. Il faut lui reconnaitre une capacité cependant c’est qu’elle a reussi a insufler une pseudo spiritualité dans la défonce...ça deculpabilise.. ;-) et ça fait vendre plein de bouquins liberateurs et instructifs que les bobos irrités par les garde-fous bénéfiques des religions traditionnelles s’empressent d’acheter. Au passage un pti billet pour un trekking dans la jungle peruvienne pour aller vomir 2ou 3 heures, voir des jaquars et des aigles voleter parmi les neurones et revenir victorieux en france metropolitaine chuchoter a qui veut l’entendre : "ça y est j’ai tout compris : Dieu c’est nous" comme quoi la manipulation est vraiment de tous bords...
      Si yasca pour faire plaisir : "“Do what thou will shall be the whole of the Law”


  • #119317

    Il y a une coupure entre Hitler et les rires, on ne sait donc pas exactement ce qui a amusé le public.

     

  • #119340
    le 18/03/2012 par Gaëtan
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Bravo,
    J’attendais avec impatience cette vidéo et la partie 2 qui va suivre...
    Je pense qu’Alain a ô combien raison sur l’instrumentalisation de la colère qui sera faite quand tout s’effondrera comme le prédit monsieur Piero San Giogio...
    A ce propos, je m’étais absolument planté sur P San Giorgio car à la télé on me l’avais montré avec son M 16 et retenu la phrase la plus alarmiste de son interview pour bien bien faire peur et juste derrière on montrait des aficionados de la Fin du monde pour que l’on commette l’amalgamme...Heureusement grâce à ER, déjà j’ai su et vu que monsieur Giorgio avait écrit un livre...Puis je me suis rendu compte qu’il posait des vraies questions et était un homme d’une lucidité incroyable...J’ai acheté son livre et je n’ai pas regretté cet achat...
    Là j’ai compris qu’on ne pouvait plus avoir aucune information réelle, valable par les médias dominants. Mêmes les micros vérités ne passent plus...
    Et la censure s’intensifie tellement vite que si on ne réagit pas bientôt, on l’aura la société Orwellienne.
    Par exemple les conférences d’Alain sont du pain béni pour ns les braves gens mais il y a des conséquences...
    Ceux qui osent inviter Alain comme à Toulon sont punis et mis hors-jeu...
    Qu’est-ce qui se passera dans 10 ans, si ce putain de Système ne c’est pas effondré ?
    Il aura fait voter les lois pour contrôler Internet, le niveau général aura encore baissé etc.
    Je prie moi qui ait la Foi pour que le Système s’effondre sous le poids de ces contradictions, ce qui est pr moi une évidence mais ça n’est que mon avis...
    Ce qui m’effraie c’est pas le Système, c’est les gens !
    Seront-ils pour la réconciliation ? Franchement ?
    Quand on voit comment la mauvaise philosophie mondialiste consumériste satanique, et j’en passe, a gangréné les âmes, on a vraiment peur de l’effondrement ! Sauf si on a la Foi.
    Je vois mal comment, si Dieu n’est pas de la partie, ns pourrons ns en sortir...
    Il ns faut cette Transcendance, ce miracle qui fera que malgré l’effondrement total ns résisterons à la folie de nous autodétruire...Ce miracle qui nous fera plutôt ns rassembler...
    Je prie également pour que quand la 3 guerre mondiale sera déclenchée les corps constitués disent : stop, ça suffit nous n’allons pas tout détruire pour sauver votre Système de merde, pour vos fantasmes de gouvernance mondiale. Nos pères, nos mères, nos frères, nos enfants, nos femmes, nos amis, font parti du Peuple...Pas vous ! Et ns ne les sacrifierons jamais pour vs !


  • #119344
    le 18/03/2012 par [email protected]
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Je réalise que je n’ai jamais laissé de commentaires aux interventions de Soral .Je me sens toujours tellement en phase avec son discours et les applaudissements sincères que j’entend à la fin que je n’avais jamais pensé à me manifester. Merci et Bravo Mr Soral.
    Analyses assorties de bonnes quenelles. Repas complet .


  • #119394
    le 18/03/2012 par Soralien
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    comme toujours, alain Soral est fidèle à lui même : précision, exactitude,fine analyse et surtout honnête intellectuelle qui manque cruellement à notre intelligentsia aux ordres du système bancaire,maçonnique et sioniste !

     

  • #119451
    le 18/03/2012 par Meowig
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Encore une excellente conférence d’Alain Soral, toujours aussi pertinent pour décrypter les manipulations.


  • #119506

    Juste une impression concernant le public (1ère Partie pour le moment),
    il me semble être plus enthousiaste que ce que l’on trouve lors des conférences en France, peut-être sont-ils moins désabusés , peut-être est-ce alors dû au fait qu’ils vivent dans un pays qui porte encore une part de démocratie (effective) en lui ... ?

     

    • #119643

      J’ai fait le même constat que toi camarade. Ce public parait plus réceptif à l’humour soralien que j’apprécie beaucoup !


    • #119766

      Ils étaient plusieurs centaines (400, je crois) donc tu entends logiquement plus de rires.

      En France, comme il y a moins de monde, les rires se font moins bruyants.


    • #119865
      le 19/03/2012 par Daniel Dunkel
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Présent à la conférence avec mon frère, nous avons évalué le nombre d’auditeurs à environ 400 personnes.


  • #119548
    le 18/03/2012 par Garfaz
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Vivement les questions, ça s’annonce vraiment intéressant !
    Sinon sur le fond bah... toujours parfait, comme à son habitude. Soral le maitre à penser !


  • #119614
    le 18/03/2012 par serviteur de la lumiere
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    les actes de provocations sont quasiment tous en France pratiquées par les milices de gauche enjuivées et les groupuscules protégées par l’état...

    quand il conclue par les barbus qui seraient payés pour faire de la provocation, ce qui est possible... je le trouve injuste de donner un exemple que dans ce sens la...

    il aurait tres bien pu dire aussi qu’un groupe islamophobe financé, protégé par les "mêmes" et entrainé par la LDJ peuvent attaquer des croyants, bruler des mosquées...

    il faut pas qu’il se plaigne soral après que les musulmans religieux se méfient de lui
    (je dis musulman religieux, car généralement ceux qui aiment Soral c’est des musulmans culturels, ce qui est non-sens meme mais bon...)

     

    • #119783
      le 18/03/2012 par Saroumane38
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Qu’est-ce que ça change, que l’acte de provocation soit effectué par des français de souche manipulés ou par des musulmans manipulés ? Encore une fois, vous ne semblez pas accepter l’idée qu’un musulman puisse agir dans des intentions obejctivement mauvaises.
      Quant au fait que Soral ne soit pas très apprécié des musulmans religieux, je ne sais pas si c’est exact, mais ça ne me surprendrait guère, puisque je le dis et je le répète que de la même façon qu’un juif authentique ne peut avoir d’attache territoriale autre que pour Israël, un musulman authentique ne saurait être nationaliste et ne peut s’intéresser qu’à la réalisation de la oumma qui transcende les frontières. Mais ça, il refuse de le comprendre, ou plutôt de l’admettre.


  • #119630
    le 18/03/2012 par roster
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    j’aime bien le père Alain mais je n’arrive pas à me faire à l’idée de son gouvernement mondial. Non pas qu’il n’y ait pas de dynamique dans ce sens là de la part de quelques nomades mondialistes mais enfin qui peut croire un seul instant qu’un truc pareil fonctionne.

    Mon père à travaillé 30 à l’ONU et rien ne marche. C’est une institution toujours en faillite chronique. L’Europe et sa commission termineront comme l’URSS mais en y mettant le temps et nos politiques se sont trouvés un nouveau créneau pour se faire réélire, les frontières...

    Le pire ennemi du gouvernement mondial ce ne sont pas les patriotes mais le système lui-même qui contient intrinsèquement sa propre destruction. Le gouvernement mondial c’est la course à l’échalotte sans pierre richard mais avec des second couteaux tout aussi performants.

     

    • #119708

      je n’arrive pas à me faire à l’idée de son gouvernement mondial. Non pas qu’il n’y ait pas de dynamique dans ce sens là de la part de quelques nomades mondialistes mais enfin qui peut croire un seul instant qu’un truc pareil fonctionne.



      Que ca fonctionne bien ou mal, la capacité de nuisance et de gouvernace est bien là ! La "communauté internationale" sévit déjà en Libye, après avoir sévi en Irak. Et je ne parle pas de la capacité de nuisance de l’UE.. et toutes ses lois et normes aberrantes que l’on subit. Et que dire de la banque mondiale et du FMI qui asservit les grecs, les africains, et demain pourquoi pas la France..

      Que le système finisse par s’écrouler c’est bien possible, c’est d’ailleurs la question posée par Soral "Vers la gouvernance globale ou la révolte des nations", il n’empêche que dans les faits ce qu’on peut appeler un gouvernement mondial prend forme.


    • #119788
      le 18/03/2012 par Saroumane38
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Vous remarquerez quand même que ce n’est pas de lui, l’idée du gouvernement mondial. C’est un concept qui existe au moins depuis 20 ans et qui est explicitement formulé depuis quelques années par des types comme Attali, Rockefeller, Bush père ou encore DSK, à l’époque où il savait encore maitriser ses pulsions. Si je pense comme vous que c’est un projet qui est irrémédiablement voué à l’échec, je note quand même que les personnes qui le promeuvent et qui ne sont pas des seconds couteaux sont tellement déterminés et tellement convaincus du bien-fondé de leur entreprise qu’ils sont prêts à tout pour que leur rêves deviennent réalité, y compris à passer par les horreurs les plus inexcusables. C’est une vision impériale, et l’impérialisme ne s’embarrasse pas des aspects pratiques ou de la faisabilité ou non du projet qu’il porte, ce projet doit être mené à bien, quelqu’en soit le coût, et il ne pourra être mis à mal que lorsque les acteurs qui portent ce projet seront balayés de la scène, que ce soit par une force étrangère ou sous le poids de leurs propres contradictions. Il en a toujours été ainsi pour tous les empires, ça n’est donc pas près de changer. La seule différence ici, ce sont les moyens qui sont mis en oeuvre et l’étendue du projet du gouvernement mondial, qui comme son nom l’indique, englobe, pour la première fois dans l’histoire, la totalité de la planète, et donc l’intégralité de l’humanité.
      La question n’est donc pas de savoir si un gouvernement mondial est possible, mais plutôt de savoir comment se prémunir contre les catastrophes que la tentative d’instauration d’un tel projet entraînera inéxorablement.


  • #119653
    le 18/03/2012 par fifty miles
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Petite précision sur la position théologique d’ Alain Soral :
    Sur la Bible (lue très jeune et qui m’avait également fait l’effet d’une boucherie) et sur les "...textes religieux, dans lesquels il y a souvent à boire et à manger, ce qui permet d’avoir réponse à tout et qui est une facilité...." Alain Soral définit sa filiation comme étant de culture hélléno-Chrétienne, adepte du logos en tant qu’intellectuel de formation marxiste, non-croyant mais attentif à ce que les religions véhiculent de valeurs universelles (dont une fondamentale contre l’usure ou riba). L’analyse de l’ancien testament interprété par le talmud, est devenue nécessaire , croyants ou non-croyants, car elle conditionne le présent et l’avenir de tous, alors qu’ une caste, issue de la prédation bancaire, est devenue dominante et menaçante, tout en se légitimant de textes qu’il nous faut donc connaitre.


  • #119654

    Bien !

    Qui est ce "Sondar ?"(connait pas) qui parle de l’éthique juive du capitalisme avant Weber et son éthique protestante ?

    D’avance Merci

     

  • #119669
    le 18/03/2012 par Ali de Montmartre
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    excellent ! Merci !


  • #119675

    Super pénible les toussoteux dans la salle !...


  • #119699
    le 18/03/2012 par stonecold
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    La partie 2 sera disponible quand SVP ?


  • #119715

    Toujours un réel plaisir à écouter les analyses pointues de Alain Soral, vivement la suite.


  • #119769

    Ah, Alain, Alain, cher Alain,

    J’aimerais tant pouvoir vous parler un peu du catholicisme, vous ouvrir peut-être, tout du moins vous faire comprendre qu’il a si peu en commun avec ce que vous en présentez dans vos écrits et vos conférences, que je sais apprécier pour le reste de ce qu’ils valent, par ailleurs ...

    Bon courage pour la suite de vos combats. Mais par pitié, cher marxiste, un peu plus de considération pour ce catholicisme que vous malmenez si rudement, particulièrement dans son assimilation aux autres religions, à l’islam en particulier, tant ce dernier en représente une sorte d’image inversée, de négativité absolue, de grimace du christianisme ...

    A vot’dispo Alain, et à celui de vos idées !

     

    • #119878
      le 19/03/2012 par pseudo
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Pour le coup, votre critique peut-être utiliser à l’identique en ce qui concerne votre description de l’islam.
      Mais bon, en ce qui concerne la foi, l’argumentation est vaine ...


    • #120064

      Vraiment cher "pseudo" ? Vous pensez que le catholicisme est la grimace de l’islam ? Il existait avant l’islam, et il ne se définit pas intrinsèquement par rapport à lui, que je sache ... "Guide-nous dans la Voie droite, non celle de ceux qui ont mérité Ta colère ni celle des égarés", cinq fois par jour, tous les jours, toute la vie .... Que serait l’islam sans ses si chers ennemis ?


    • #120079
      le 19/03/2012 par anti-traitres
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Vous pensez que le catholicisme est la grimace de l’islam ? Il existait avant l’islam, et il ne se définit pas intrinsèquement par rapport à lui, que je sache ... "Guide-nous dans la Voie droite, non celle de ceux qui ont mérité Ta colère ni celle des égarés", cinq fois par jour, tous les jours, toute la vie .... Que serait l’islam sans ses si chers ennemis ?



      L’islam était là avant le catholicisme, il était là au commencement. Pour information, Jésus et l’ensemble des prophètes ne priaient pas la vierge Marie et ne demandaient pas aux prêtres le pardon (ils savaient que seul Allah pardonne les péchés, comme tout Soumis.) Ils adoraient Allah sans rien lui associer.

      Aussi, "les égarés" ne désigne pas seulement les chrétiens ou catholiques, mais toute personne qui agit sans connaissance, de même que "ceux qui ont encouru la colère" ne désigne pas seulement les juifs, mais toute personne qui n’agit pas alors qu’elle a la connaissance.

      Voilà je remet les choses à leur place car la vérité doit être dite, pour en savoir plus les gens n’ont qu’à lire le Coran, qui est un livre sans ambiguïté et que ne rejettent que des gens destinés à l’enfer, et personne ne peut guider qui Allah égare.


    • #120134

      Mon bon pseudo, ce n’est certainement pas ici, dans ce sujet, que l’on va discourir des mérites comparés de chaque religion, l’enjeu du débat est ailleurs, ce n’est pas le thème de la conférence d’Alain. Si vous voulez causer théologie, je suis à votre entière disposition . On s’en donnera à coeur joie.

      Pour le reste, je cherchais juste à attirer l’attention d’Alain Soral sur les dimensions essentielles du catholicisme qu’il semble louper dans cette conférence. Alain n’est pas Mélenchon, certes, et heureusement (! !) et il sait reconnaître justement le catholicisme comme fait de civilisation. Mais son discours gagnerait fortement à davantage de profondeur d’analyse de ce catholicisme, il gagnerait à comprendre comment il a été et est toujours l’élément majeur, essentiel de structuration de la conscience occidentale (même celle des marxistes !), de la formation de l’homme comme personne, et de sa prise d’indépendance sur le groupe, et enfin, du développement de la rationalité et de la science. Sans parler de son interprétation propre des textes du Pentateuque, qui renvoie ces juifs et ces protestants à leur obscurantisme, à leur indignité, aux oubliettes des temps anciens. Et pour ce qui est de la foi en Dieu, ses saints et ses prophètes, nous la laisserons à la sagacité et à la conscience personnelle de chacun.

      Dans ce sens, vous contribuerez grandement, cher Alain, à cette réconciliation nationale que nous appelons tous. C’est certes moins vendeur que d’exhiber un coran par ci par là, mais, après tout, cela n’a rien d’incompatible, non ?


    • #120385
      le 20/03/2012 par anti anti-traitres
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @anti-traitres : pouvez-vous cessez vos propos abjects ? l’Islam était là avant le Catholicisme etc..... oui, pour les musulmans !! mais pas pour les Chrétiens ; vous niez l’existence du Christianisme en tant que tel et faites preuve d’une intolérance inouie. Vous insinuez que les chrétiens sont de pauvres égarés qui n’ont pas conscience d’être en fait musulmans et adherent à un dogme imparfait.
      Merci de cessez ce que certains faisaient l’année dernière déjà, cad étaler votre mépris des non-musulmans (qui sont qd même la majorité sur ce site) en les qualifiant de manière à peine voilée de mauvais croyants et d’ignorants....


    • #120417
      le 20/03/2012 par anti-traitres
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      anti anti-traitres, il n’y a pas plusieurs vérités et la vérité ne change pas selon l’époque... est-ce qu’Abraham demandait le pardon à des créatures, est-ce qu’il croyait en la trinité ? Qu’Allah nous guide sur le chemin qu’Il agrée.


    • #120500

      Par pitié, anti-traitre, si vous tenez absolument à nous parler de l’islam, parlez en en tant que tel, mais arrêtez de le définir par rapport aux autres, de le comparer, et de rabaisser par là le reste du monde, comme si l’islam ne pouvait exister que comme cela. Et je vais me répéter, mais ce forum, du moins ce sujet, n’est pas le lieu de cette discussion sur l’islam. Mettez nous plutot vos commentaires ici ...


  • #119789
    le 18/03/2012 par Ali de Montmartre
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Alain Soral pourrait introduire un thème dont il a déjà parler et expliquer en son temps, le but et les effets : c’est le troisième terme formant le triptyque : La banque/ finance - l’Armée - et enfin la Comm’/"l’Holywoodisme"/story telling ... désinformation généralisée, depuis "20 minutes" jusqu’aux "versions officielles". Ces trois éléments fonctionnent de concert.
    Encore merci à lui et à l’équipe d’ER. Votre travail est salutaire et inespéré.


  • #119803
    le 18/03/2012 par Orville
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Tellement au dessus du lot, comme d’habitude !


  • #119821
    le 18/03/2012 par Huxley
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Bah alors ?
    Les idées d’Alain Soral et de Tariq Ramadan me semblent assez proches.

    Pour l’autre con de Nabe,lui il est carrément dans les nuages !

    PS:remarquez que Tariq Ramadan a parlé des "salafistes littéralistes",type Ben Laden ou Talibans,comme d’alliées objectifs des américains.
    A ne pas confondre avec les frères musulmans(dont le hamas et ennahda font partie),qui eux se réclament de la mouvance réformiste de l’islamisme.
    Voir à ce sujet,comment les seoudiens avec l’assentiment des américains,financent aujourd’hui des mouvements rétrogrades salafistes en Egypte comme en Tunisie pour CONCURRENCER les frères musulmans.
    Il est bon d’apporter un peu de nuance dans le débat,ce que Alain Soral ne fait pas toujours.


  • #119824
    le 18/03/2012 par Musulman
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Tariq Ramadan me gonfle sérieusement
    le mec est brillant , enfin on voit que c’est autre chose que Nabe...
    il a parfaitement résumé l’absence politique des salafis mais je ne comprend pas, son besoin de s’afficher avec les Bouteldja , Nabe & Co .

     

    • #119856

      Mais quand allez-vous comprendre que Tariq Ramandan est un professeur d’université et donc ne peut se permettre de parler "cru" comme soral ou bien dieudonné.
      Soral avait dit sur Marine le Pen, qu’elle ne pouvait pas se pemettre de parler de la même façon que lui ou bien d’avoir une fréquentation spécial " genre faire du pied aux sionnistes" vu qu’elle est une politique.
      Pourquoi elle aurait le droit a cette forme d’hypocrisie et pas lui ???


    • #120126

      Ramadan est un prof d’université en peau de lapin ... Sa chaire à Oxford, celle d’où il tire toute sa légitimité en Occident, a été créée grâce à des fonds quatari, et voulue par le Quatar. Ce pays a pu alors exiger qu’Oxford nomme Ramadan à la tête de cette chaire.

      Cela fait quelque temps déjà que ce lièvre a été levé, un lièvre énorme, et l’affaire récente du CILE ne fait que le confirmer.


  • #119831
    le 18/03/2012 par Apollinien
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    J’ai bien aimé cette conférence de Soral (j’y étais), surtout la quenelle sur les différences purement esthétiques entre la gauche et la droite (différences qui ne se limitent pratiquement plus qu’aux coupes de cheveux :)
    Magistral. J’espère que cette volonté de 3ème guerre mondiale de la part des élites, ne dépassera pas le stade du fantasme. Messieurs les apprentis sorciers, qui veulent faire la guerre (sans l’aimer) et qui nous regardent, sachez qu’il y aura tôt ou tard, l’addition !
    Bref... pour ceux qui seraient intéressés pour une rencontre soralienne sur Genève, je propose ceci : http://www.doodle.com/vtqz7ps7xbd9c4h8

    Merci pour ce lien, j’attends la suite. Quant à Nabe, no comment :)


  • #119835
    le 18/03/2012 par richard
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Ahmadinejad vs sarkoleptsie, c’était énorme :) mercie Alain


  • #119836
    le 18/03/2012 par Marcus 9
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Marc Edouard, il n’est pas trop tard pour faire marche arriere et conserver un peu de crédit.


  • #119866
    le 19/03/2012 par Markovitch
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Je suis évidemment d’accord avec Alain et en plus j’apprécie son humour.
    Il a raison de parler de civilisation hélléno-chrétienne. Le grand philosophe pré-chrétien et que cite souvent Saint Thomas d’Aquin c’est Aristote et sa métaphysique. C’est sa fameuse théorie du Premier moteur. Pour que quelque chose bouge ou existe il faut qu’il y ait un Créateur. La philosophie moderne, notamment avec Kant a détruit toute métaphysique. Tout est subjectif, il n’y a plus de vérité que scientifique ...
    Saint Augustin a été plus marqué à ses débuts par Platon. A lire pour commencer les "Confessions" de Saint Augustin. Un pur chef d’oeuvre que même les athées recommandent rien que d’un point de vue philosophique.
    Je suis en train de lire un autre ouvrage merveilleux de Saint Augustin "Traité sur l’Evangile de Saint Jean" aux éditions Delacroix.

     

    • #119996
      le 19/03/2012 par franck
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Bien c est exacte in n y a de verité que scientifique, d ailleur comment pourrait il en etre autrement... Vive l atheisme...


    • #121482
      le 22/03/2012 par mouloud
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      à Franck
      La science n’a aucune vérité.
      le but de la science : reproduire ou prédire un phénomène.
      le fonctionnement de la science : imaginer des objets et les propriétés de ces objets. Si un raisonnement sur ces objets imaginés permet de prédire ou reproduire le phénomène étudié, la théorie est bonne. Sinon, il faut redéfinir les objets imaginés.
      la science n’a aucune vérité, juste un but et un fonctionnement fondé, à la fois, sur l’imagination des objets et le raisonnement rigoureux.
      exemple : la lumiére qui est définie de différentes manières selon la question à laquelle il faut répondre et toute l’histoire de la science est fondée sur la redéfinition des objets pour que la théorie colle à la réalité : électromagnétisme, l’histoire de l’éther-gravitation de Newton-espacetemps = objets différents pour expliquer le mouvement des corps.
      Remarque : quand un nouvel objet imaginé entraine une nouvelle théorie plus performante (car plus proche du réel), beaucoup de gens ont cet abus de langage (symétrique de ton abus de langage sur la vérité scientifique) que la science s’est trompée.
      La science n’a pas de vérité. Elle présente des modélisations !!!


  • #119870
    le 19/03/2012 par Daniel Dunkel
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    La conversion de Marc-Edouard Nabe en clown est impressionnante.


  • #119874
    le 19/03/2012 par polytriiique
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    De pire en pire Marc-Edouard Nabe qui va grave dans le sens du Système en se montrant hostile à la moindre idée complotiste et en tenant des discours favorables à Al-Qaïda, on est vraiment très loin de l’époque où il flinguait la LICRA chez Bernard Pivot et c’est bien pour ça qu’aujourd’hui on peut le voir dans toutes les grandes émmissions littéraires malgré ses sorties pro-iraniennes (pendant qu’Alain Soral et Thierry Meyssan se retrouvent eux blacklistés et diabolisés)...

     

  • #119892
    le 19/03/2012 par Ah Cama Sotz
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Questions à des musulmans et des juifs qui connaissent bien leur religion et le monde musulman / juif :

    Comment est perçu le satanisme dans l’Islam, dans le Judaïsme ? Si vous avez des liens vers des textes ou autres sources c’est encore mieux.

    Comment sont perçues les anciennes religions méditerranéennes, notamment le panthéon grec, égyptien et romain, les religieux celtes et pré-arabiques ?

    Merci d’avance.

     

    • #120138

      Les religions antiques et polythéiste sont considéré comme du shirk ( association) le plus grand péché de l’islam, d’aprés ce que je sais le satanisme est considéré comme du shirk.


    • #121478

      " Comment est perçu le satanisme dans l’Islam  ?"
      .
      Allah Le Tout-Puissant dans son Saint Coran, nous (l’humanité) met en garde contre Satan (= son nom est Iblis).
      En voici quelques passages :
      Coran 36-60 :
      " Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d’Adam, à ne pas adorer le Diable ? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré "
      Coran 2-208 :
      "Ô croyants ! Rangez-vous tous sous la bannière de l’islam ! Gardez-vous de suivre les traces de Satan ! Il est pour vous un ennemi déclaré."
      .
      .
      Pour ce qui est des religions (dites non révélés), il s’agit d’Associationnisme. Le pire péché que puisse commettre le croyant, d’ailleurs le seul péché qui ne sera jamais pardonné de Dieu Le Très-Haut.
      cf hadith concernant l’associationnisme (dit Shirk en arabe) ainsi que les chapitres du Coran concernés
      .
      Pour ce qui est des croyances pré-islamiques sur la péninsule arabique, je te renvoie au livre intitulé Sirat tome 1 et tome 2. Livres assez dense mais avec suffisamment de détails pour une compréhension d’ensemble.


    • #122500
      le 23/03/2012 par Ah Cama Sotz
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Merci pour vos réponses intéressantes, je n’avais jamais entendu parler de shirk, associationnisme et Iblis. A priori, les courants chrétiens et musulmans ont encore un point commun concernant l’aversion vis à vis des anciens cultes antiques, et évidemment sur la question du satanisme.


  • #120053
    le 19/03/2012 par Rom...
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Une petite halte pour dire :

    Je suis heureux de lire, de manière évidente sur cet article, tant de travail et d’intelligence dans la quête de vérité de chacun et de tous...

    Disons que l’on se rend compte ici de l’émulation que suscite ce site et de fait Alain Soral...

    C’est une réflexion collective qui nous forme tous (avec ses contradictions, ses révélations) grâce à la qualité que nous y mettons ...

    J’ai bien conscience qu’il y a toujours des hauts des bas et que l’on peut même parfois régresser dans la réflexion , mais le travail paie et j’aime ça ... !


  • #120055
    le 19/03/2012 par Romain
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Excellente conférence de Soral, autant sur le fond que sur la forme.

    Concernant Nabe, il est devenu grotesque et caricatural, c’est hallucinant, j’ai l’impression qu’il ne veut pas admettre avoir eu tort concernant Ben Laden, Al Qaeda et le Saint 11 Septembre.
    Quant à Ramadan, je le sens plus méfiant vis à vis de la propagande officielle, j’ai regardé leur conférence en entier et il a été pertinent sur plusieurs points, n’hésitant pas à contredire Nabe parfois. Il me semble qu’il veut conserver une place médiatique mais ses analyses poussent à la "conspiration".
    Ensuite pour son job au Quatar, j’en ai rien à foutre, il a bien travaillé avec Press TV et ce n’est pas pour autant qu’il soutenait l’Iran.


  • #120063
    le 19/03/2012 par Aleksi
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    J’ était à la conférence de Nabe et Ramadan et je doit dire que le montage de cette vidéo est de la pure désinformation (2’58, coupures anachroniques...), j’invite tout le monde à regarder la vidéo en entier et a ne pas appliquer les méthodes des dominants. Sur la Syrie je suis en désaccord avec Nabe, mais le reste est plausible (lisez une lueur d’espoir sur le 11 septembre bordel). Moi aussi, j’en ai marre de ces thèses sur la domination satanique-judéo-maconnique-financière-insidejobiste-complotiste et démoniaque. Moi je pense que les puissants, les journaleux,etc... n’ont pas besoin de signer un pacte (avec Satan) secret mais plutôt qu’ils savent très bien quoi dire et ne pas dire selon les jetstreams en vigueur aujourd’hui, car ce sont les pires salopes arrivistes et carriéristes qui existent, brandissant le "drapeau à coulisse" (qu’aurait voulu écrire Céline), c’est tout. Ne soyez pas plus obscurantistes que ceux que vous croyez qu’ils le sont.
    Nabe est à contre-contre courant, comme il est "anti-anti lepeniste", c’est à dire dans le courant de la vérité.
    J’espère que ce énième message sera posté, ou alors que l’on m’explique pourquoi mes doux billets ne passent pas (au travers de certaines gorges).

     

    • #120401

      En fait ça s’appelle un montage...
      Et sinon pour ton agacement je me dois de faire ce petit rappel si cela en est un.
      "Personne n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Persone ne fera partie du Nouvel Age sans recevoir une initiation Lucéférienne."
      David Spangler, directeur de l’Initiative Planétaire, un projet des Nations Unies

      Et celle-ci : “Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. […] Est-ce que j’entends par là une conspiration ? Oui, en effet. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique.”
      Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l’attaque d’un vol de la Korean Airlines, dans un message public diffusé en 1976


  • #120071

    Il semblerait qu’une opération sous faux drapeau soit menée actuellement en France. Il semble qu’il existe un lien entre les meurtres de militaires d’origine maghrébine et antillaise a Montauban et l’attaque de l’école juive de ce matin. Même calibre utilisé, même véhicule apparemment.

    Ça semble être le Anders Behring Breivik de France ! Ça ne m’étonnerais pas qu’ils finissent par nous dire qu’il s’agit d’un fou d’extrême droite, peut être même fou d’extrême droite lié a Al Qaida ou quelque chose de ce genre ... Ou peut être il sera suicidé ? Qui vivra verra.

    Je vous invite a regarder BFMTV et Itélé pour voir les réactions des associations communautaires et tout le reste ...

     

    • #120080
      le 19/03/2012 par Nagesit
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Effectivement.
      Il me semble d’ailleurs que suite à l’affaire Breivik et à un massacre raciste en Italie, AS avait prédit qu’une attaque false-flag se déroulerai aussi probablement en France un jour.

      La question est : vont-ils plutôt mettre ça sur le dos du FN (pour empêcher Marine d’aller au 2ème tour) ou plutôt sur le dos des islamistes (pour justifier le conflit de civilisation) ? Car ils ne peuvent pas faire les deux à la fois.
      Je dirai plutôt que c’est le FN qui va s’en prendre plein la tronche cette fois-ci, vu la proximité des élections et le fait que certains soldats portaient des noms musulmans.

      Ou alors ils vont nous tenter l’apothéose : le type en scooter est un ex-membre d’ER.


    • #120089

      Il commence déjà a parler d’un militaire renvoyé pour salut nazi !!! La police aurait des vus sur cet individu apparemment ...


    • #120104
      le 19/03/2012 par mathias c
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Verifions les alibis de dieudo et du pere soral au cas où...on ne sait jamais...perso moi javais piscine...


    • #120140
      le 19/03/2012 par fifty miles
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Les réactions des merdias, des ligues communautaires et de toute la nomenclature Raélienne et de leurs laquais politiques en France désignent le F.N où "si ce n’est lui c’est donc quelqu’un des siens". Le pays pue.


    • #120463
      le 20/03/2012 par un citoyen
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Tout ça pue grave. False Flag ou déséquilibre, peu importe mais ça va sentir mauvais pour le FN, ER, Dieudo,....

      De toutes les façons, faut pas rêver les gars, on va prendre des coups, d’Ailleurs AS le répète régulièrement qu’ils vont bien un jour ou l’autre s’occuper de son cas. Les quenelles artisanales c’est bien mais en face ils disposent de la quenelle atomique.

      Un conseil pour ceux qui ne le font pas encore : enregistrez les videos et les documents intéressants et sauvegardez tout ça sur des supports externes ça pourrait bien servir un jour ou l’autre. Tous ce qui est sur le web peu disparaître très vite, y compris ce site.


    • #120524
      le 20/03/2012 par Grindsel Tirédunevi
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      C’est là qu’on se dit que le FN avait peut-être bien joué le coup avec le 500ème élu juif...


  • #120099
    le 19/03/2012 par pseudonyme
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    On n’a pas le truc entier mais j’ai l’impression que Ramadan au contraire que Nabe dit des choses intéressantes. Nabe est assez pathétique, d’ailleurs je me demande pourquoi on l’invite pour parler de politique alors que manifestement ça le dépasse.


  • #120125
    le 19/03/2012 par LearningFish
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Alain Soral se transforme en devin lol, puisqu’il avait prévu, archi-prévu qu’on finirait par avoir un truc à la Anders Breivik, "un pauvre con à qui on collera une fausse barbe", le seul suspense restant à ce stade est de savoir s’ils vont nous sortir de leur chapeau un "islamiste" ou bien un "nazi"... Pendant ce temps là la république continue à être otage de personnes et mouvements qui professent "leur allégeance inconditionnelle" à l’état d’apartheid et de lumière, et même on pourrait dire que leur emprise ne fait que s’aggraver.

     

    • #120152
      le 19/03/2012 par fifty miles
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Les quelques mois décisifs avant la campagne vont être pestilentiels. "Les heures sombres", "la bête immonde", "Vichy" et Dreyfuss sorti tout droit de sa tombe, vont envahir les merdias jusqu’à ce que vote anti-FN s’en suive.
      Espérons qu’une grande majorité du peuple Français ne retombera pas encore une fois dans ces tripatouillages misérables mêlant ambition, corruption, manipulation et qui détruisent le pays pour la cupidité de quelques scélérats.


  • #120129
    le 19/03/2012 par LearningFish
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    C’est un excellent romancier et polémiste, lisez par exemple L’Enculé, son dernier roman sur DSK, c’est à mourir de rire, c’est une farce magnifique, une fantaisie en quenelle majeure... ;) bon en revanche, ce n’est pas le premier écrivain à faire une seconde carrière de clown (même involontairement)... il faut le voir et l’écouter comme ça...


  • #120168
    le 19/03/2012 par fifty miles
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    De fait, Nabe et Ramadan ne sont d’accord sur rien. Le premier affirme, péremptoire et ignorant, le deuxième réfute et s’abrite derrière une "complexité contextuelle". Certains se sont déplacés pour voir ça ?


  • #120213

    Bonjour est ce que mr Soral peut nous donner son avis éclairé avec une vidéo exceptionnel sur l’affaire de la tuerie de toulouse (le meurte d’enfant dans une maternelle juive).
    Merci

     

    • #120357
      le 20/03/2012 par yannick
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Regarde cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=zIWz... (à partir de 0:56:39) et tu verras que qu’Alain Soral donnait déjà son avis sur la tuerie de Toulouse avec 1 mois et demi d’avance. C’est fort, non ?

      Si on compare ce que dit Alain Soral dans la vidéo ci-dessus, la tuerie, les propos de Prasquier et de Goldnaden aujourdhui..ce passage vidéo est vraiment troublant, non ?


    • #120404
      le 20/03/2012 par anti-traitres
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Ça sent le Mossad... ça m’étonnerait pas qu’ils attrapent un "musulman" (un faux, car personne ne comprend l’islam comme ça, à part des "non-pratiquant" qui pensent plus à la Palestine qu’à Allah et sa sublime charia). Ils nous parlent déjà de piste islamiste privilégiée ou de piste néo-nazi (ce qu’entend le grand publique : musulman pratiquant = antisémite sanguinaire*)
      * c’est aussi ce que dit Soral (Sorkalzy ?) subtilement depuis des mois, soit dit en passant.


    • #120527

      Aura succédé au dégoût à l’énoncé des détails du mode opératoire du tueur, l’anticipation des dégats collatéraux éventuels pour E&R et Alain Soral.

      Si des liens ressortaient entre la tuerie et une composante nationaliste critique à l’égard d’Israël, très vite un piège, en France, pourrait se refermer sur E&R, la vague émotionnelle permettant enfin de qualifier d’ennemi barbare du genre humain, de révisionniste, toute personne hostilité à Israël (la boucle étant définitivement bouclée).

      Ce n’est pas de la fiction que d’imaginer un nettoyage par le vide d’Internet judiciairement ordonné à l’occasion de cette tuerie dégueulasse : imaginons après examen des disques durs du gus arrêté la divulgation dans la presse de ses habitudes de surf avec citation d’E&R et des vidéos d’Alain Soral.

      Sans aller jusqu’à imaginer des procès staliniens pour complicité par la pensée ne peut-on d’ores-et-déjà craindre une vague de censure d’Internet ?


    • #120629
      le 20/03/2012 par Will Farnaby
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @ max

      Très bien vu !


    • #120672
      le 20/03/2012 par tony13790
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      bonsoir a tous , je tenait a dire que Mr soral est trés compétent , tres bon orateur energique , je trouve ses analyses exellentes cependant la seul chose que je lui reprocherai serait le manque de solutions, j’aimerai qu’il soit plus incisif sur les changements auquels il croit ...........


    • #120684

      Oui Yannick, bien vu, mr Soral avait déja anticipé des manipulation ignoble de la sorte, c’est pour cela que j’attend avec impatience son entretien de mars qui devrait nous éclairer sur la tuerie de toulouse, même si le sujet est ultra sensible !...


    • #120689
      le 21/03/2012 par didgori
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      En effet, les propos de A.Soral dans cette vidéo interpellent ;
      Ceux qui étaient à la conférence ont intérêt d’avoir un alibi...
      En ce qui concerne les solutions proposées (tony13790) :
      Il a toujours été question de pédagogie et rien d’autre.
      Je pense que A.Soral a conscience qu’il préside un club de joueurs de dames et qu’en face c’est Kasparov.
      Dans très peu de temps, je pense, notre impuissance nous nouera le cœur.
      Pas de place pour les pacifistes.


    • #121172
      le 21/03/2012 par la sieste
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      @sam
      le syndrome soralien.


  • #120316

    Nabe, c’est grave...

    Affligeant de voir comme il est à front renversé.
    Comment peut on débiter de telles âneries avec autant d’assurance...
    Il joue un rôle ? Il touche un cachet ?

    ... Et cette mimétique à la Gérard Miller en sus : insupportable.

     

    • #121177
      le 21/03/2012 par Phalange
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Bah, c’est sûr que quand t’es un écrivain maudit des dieux pour apporter la vérité douloureuses aux hommes...


  • #120326
    le 20/03/2012 par Garfaz
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Excellent... avant hier je dis à mon père "tu va voir qu’ils vont nous faire un coup comme le cimetière de Carpentras pour casser Marine Lepen"
    Pas manquer, deux jours plus tard, tout marche comme prévu... Malheureusement j’ai l’impression qu’on est toujours aussi con qu’il y a 10 ans et que leur petit manège va marcher comme ils le souhaitent... wait and see.


  • #120412

    pourquoi la partie débat avec le public met-elle tant de temps à arriver ? ça sent l’arnaque à chaque fois, le montage idoine pour rendre soral sous le jour le plus favorable, quitte si on n’y arrive pas à squizzer carrément cette seconde partie en escomptant que les gens l’oublieront (cela s’est déjà produit je crois)
    un peu plus de simplicité et un peu moins de bidouillage et de paranoia serait bienvenus.

     

    • #120425
      le 20/03/2012 par jacques castafion
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Bonne question !

      2 fois a Bordeaux,maintenant Geneve...


    • #121239
      le 21/03/2012 par petit_poney
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      J’espère que si ils voulaient vraiment truquer, ils s’y prendraient mieux que ça.

      Je pense qu’E&R n’est pas seule à filmer ce genre d’intervention et que si quelqu’un peut prouver qu’E&R bidonne ses vidéos, il pourra bien vendre son info à des gens qui jouiraient de diffuser les preuves.


    • #121246
      le 21/03/2012 par Sébastien
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Bande de nazes paranos, peut-être que tout ça représente du travail et que les gars d’E&R n’ont pas forcement que ça à faire dans leur vie. Quand on voit le boulot abattu déjà, soit on râle pas, soit on se sort les doigts du XX et on se propose.


  • #120449

    je suis étonné : pas encore une petite quenelle d’alain soral suite à la tuerie de toulouse ? pas une petite réaction contre les sionistes, les talmudistes, le complot judéo-maçonnique ???

     

    • #120453
      le 20/03/2012 par jacques castafion
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Peut etre et il moins charognard que vous


    • #120459
      le 20/03/2012 par Julien2
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Non pas encore, par contre la vague des sermons des innombrables lobotomisés de service sur le complot "islamo-fasciste" contre la vertueuse civilisation judéo-chrétienne a déjà commencé....


    • #120464
      le 20/03/2012 par Julien2
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Un tel attentat à moins d’un mois du premier tour. Ce timing si opportun ne peut être que pure coïncidence messieurs les veaux !!
      On aura les résultats de l’enquête juste avant le scrutin, histoire de s’assurer que Marine ne passera pas le premier tour.


    • #121234
      le 21/03/2012 par petit_poney
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Pour le prix qu’on le paie !


    • #121955
      le 22/03/2012 par fifty miles
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Il y a des innocents morts dans ces tueries et aucun ne méritait un sort aussi affreux, ni les familles, une telle peine.
      Ne pas confondre la mort d’innocents et l’utilisation politique qui en est faite. Mr Soral n’utilise jamais des procédés aussi misérables.


  • #120471

    L’histoire des pompiers qui n’éteignent pas le feu si tu payes pas que AS utilise en exemple à 33:06, c’est vraiment arrivé :

    http://washington.blogs.liberation....


  • #120605
    le 20/03/2012 par Chachnaq
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Mais la raison pour laquelle Israël se sente effrayée ou menacée, sont nombreuses et très importantes, pour commencer :

    Le Pakistan est la seule puissance nucléaire islamique dans le monde, cela veut dire qu’en temps de crise, le monde islamique se tournerait vers le Pakistan pour l’aider. Il a également mis au point des armes de frappe de haute précision sous forme de missiles balistiques.

    Le Pakistan a développé la capacité de construire ses propre chars de combat, lesquels peuvent donner à un non-lieu à des sanctions qui seraient prises contre le matériel militaire des pays musulmans, en temps de guerre. Le MBT-2000, également connu sous le nom Al-Khalid, possède un canon lisse d’alésage de 125 mm. Un système de gestion de bataille pour une guerre centrée-ciblée et un poids léger pour un combat en plein désert.

    Le Pakistan est entrain d’acquérir aujourd’hui une auto-suffisance à développer ses propre avions de chasse, ce qui le rend encore plus dangereux, puisqu’il élargi ses horizons dans la région, en tant que Puissance. Le JF-17 Thunder est le premier chasseur Sino-Pak à avoir été conçu, donnant ainsi au Pakistan une totale autonomie à développer davantage et armer sa chasse de combat, fabriqué à 100% au Pakistan. Oh, et puis ce chasseur est doté de missiles BVR, contrairement aux F-16 d’Egypte !

    La frégate de missile de classe, Alamgir F-22P, est tout aussi un autre exemple de la coopération de l’alliance sino-Pak. La frégate de missile a la capacité d’abattre des avions de chasse entrants et des missiles de croisière volant à basse altitude. La Frégate peut également tirer jusqu’à (72) missiles de croisière Babur de fabrication pakistanaise.

    Le principal allié du Pakistan est la deuxième plus grande Economie du monde et s’apprête à prendre le relais des Etats-Unis comme superpuissance. La Chine reconnait l’importance stratégique du Pakistan aussi bien géographiquement que politiquement. Là, où les Etas-Unis continuent à armer jusqu’au dents le Hindoustan (l’Inde), la Chine compte faire autant, en armant le Pakistan contre le Hindoustan, réduisant ainsi toute tentative américaine d’affaiblir la Chine.

    Il n’y a pas vraiment de parti politique au Pakistan, qui peut s’arroger un pouvoir absolu, comme ceux d’Egypte, d’Arabie-Saoudite et de Jordanie. Depuis les précédents Liaquate Ali Khan, à Zulfiqar Bhutto, à Zia-Ul-Haq, à Bénazir Bhutto, à Nawaz Sharif, à Musharraf et à Zardari. Tous, sont des politiciens temporaires, corrompus et achetés, qui s


  • #120636

    Ah franchement ce fut une bonne rigolade, merci les camarades d’ER.
    Personnellement, je suis français converti à l’Islam et TR m’a rapidement (depuis quelques années, avant même qu’Alain ne le démasque) paru suspect, car il parle de l’islam, sans jamais dire "Allah, Mohamed et Coran".

     

    • #121182

      car il parle de l’islam sans jamais dire "Allah, Mohamed et Coran".

      C’est peut-être simplement car TR fait dans la politique, pas dans la religion ? :)

      Sinon Alain toujours au sommet. Espérons, comme il est dit plus haut, que l’affaire de la fusillade de Toulouse ne parte pas en délire disproportionné.


    • #121235
      le 21/03/2012 par petit_poney
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Tarik Ramadan fait aussi dans la religion, il est juste islamologue quoi.


  • #120673
    le 20/03/2012 par xavier
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    L’assurance et l’égo surdimensionnés de Nabe sont vraiment gonflants. Adversaires de la théorie du complot ? Bien évidemment...


  • Guy debord - la societe du spectacle http://www.dailymotion.com/video/x9...

     

    • l’appartenance à al Qaïda va être démenti ce n’est plus vendeur vu l’implication d’israel dans l’affaire, je sens que l’affaire va prendre le revers du chiisme pour attirer l’Iran dans le bain.


  • Sur le passage des bac+5, comme quoi ce sont des traitres car ils bénéficient de circonstances (subsistance aisée, savoir et développement intellectuel possibles grâce au temps et à l’argent) favorables à la prise de conscience et à l’action de révolte correspondante et qu’ils ne le font pas.
    ===> Je souscris à 100%.

    Je rajoute que ce sont des cons finis car les ingénieurs et cie sont mal payés relativement à leur importance dans le système de domination. Sans eux, pas de production. OK sans ouvriers pas de production non plus mais là, je fais valoir l’argument de Soral : l’ouvrier rencontre l’impossibilité physique (temps disponible ou capacité du corps fâce à l’effort) de se rebeller.

     

    • L’ouvrier d’aujourd’hui n’est plus celui du XIX ème siècle. Mon frangin est ouvrier, il n’est pas fatigué physiquement, le boulot est certes physique mais largement dans les limites de ce qui est humainement supportable.
      La soumission des ouvriers d’aujourd’hui est purement économique : les gars ont souvent une famille, un ou deux crédits sur le dos pour la voiture, éventuellement l’appartement...et faire le rebelle au boulot aurait pour conséquence inéluctable le chômage, risque de ne plus pouvoir rembourser ses crédits, risque de divorce...les mecs préfèrent les humiliations et être sous-payés plutôt que le risque de déclassement social.
      Un ouvrier, contrairement à un ingénieur, se remplace du jour au lendemain. En quelque semaines, max quelques mois la nouvelle recrue est formée à son nouveau job. Un ingénieur c’est au minimum 5 ans d’études, ce n’est pas n’importe quel loquedu qui peut faire ingénieur...


    • #121954

      @mouloud
      Quelquefois les propos d’ A.Soral manquent de nuances, non du fait qu’il n’en a pas conscience, mais par obligation de schématisation simplificatrice due au temps : les bacs +5 sont devenus des travailleurs comme les autres et peut être plus que des travailleurs moins diplômés, car sujets à une compétition et une pression intense dans laquelle ils doivent s’investir au niveau temps, par des horaires non comptabilisés, et au niveau intellectuel, car leur fonction est aussi cérébrale.


  • #121225

    les commentaires sur Yahoo info sont "bloqués" peut être pas pour tous, mais certainement pour les amateurs de quenelles soraliennes comme moi en tous cas ! ca sent déjà "big brothers" à plein tube. Ce qui est encourageant c’est de voir un nombre de plus en plus importants de commentaires sur Yahoo depuis quelques semaines " DieudonoSoraliens ", Yahoo dois être très embarrassé !

     

  • Ona aussi Arnaud Klarsfeld qui a les cheveux long mais lui c’est pour cacher ses oreilles décollées. Il est complexé par ses oreilles le pauvre. (c’est pas une blague !)


  • Les gens disent TOUJOURS "oui il y a plus grave que ça, on se fout de nous" mais ils tombent toujours dans le panneau.
    Ce n’est pas parce que ma voisine s’habille de telle ou telle façon que j’en ai moins dans ma gamelle. Ce n’est pas parce que un tel ou un autre a ses coutumes ancestrales (mange différemment, s’habille différemment...etc) que j’en ai moins dans ma gamelle.
    LE SEUL VRAI PROBLÈME EST LE PROBLÈME FINANCIER !
    Le hallal ! le voile ! la burqa (jamais vu nul part) ! On s’en fous, qu’on nous donne ce qui nous revient et tout le monde sera content !
    On se fait avoir par des manipulateurs depuis 40 ans, il faut que les gens ouvrent les yeux !!!


  • Excellent, on s’en lasse pas.
    De la part d’un ex tendance d’extrême gauche qui a reconnecté l’autre coté de son cerveau(mort de rire).


  • Du grand Soral ! Un vrai président !
    Et encore une prediction ... quand il annonce "au moment des elections pour mettre de l huile sur le feu pour pousser les francais de souches contre les francais émigrés" etc... On le voit avec la turie de TOULOUSE !

     

    • Pourtant, je ne comprend toujour pas le subtil équilibre entre, faire monter l´islamophobie mais tout en contenant le FN....FN en grosse baisse ces temps ci, et les médias semblent renverser l´interpretation pro FN de l´évenement, Marine Lepen n´a quasiment rien dit qu´elle se fait déja démonter par la bande : "Le FN va utiliser ce pain béni pour intensifier son discours de haine anti musulman na na ni na na na......"

      Je sais on peut me dire que les sondages sont totalement fake, mais, ils doivent suivre quand meme une réalité sans etre trop éloignés, si le FN atteind 25% alors qu´il est crédité a 13,5, c´est l´IFOP qui se fera anéantir.

      OU BIEN, le suffrage est truqués. J´avais demandé a AS son opinion sur cette éventualité, soit il considere que c´est une question fantaisiste qui ne mérite pas d´attention, soit il recoit 150 mails par jour et ne peut me répondre.


    • @aladin..........oui, mais une prédiction multi-récidiviste car AS l’a déjà évoqué dans des entretiens mensuels ou des conférences !........las, la réalité lui donne une fois de plus tristement raison....c’est un sale coup pour la dissidence, pour une possible réconciliation entre patriotes...mais plus encore pour l’émancipation de la France de sa tutelle talmudo-sioniste..... mais c’était à prévoir...semer le chaos, rediriger la colère légitime du peuple, et espérer en tirer un bénéfice subtanciel immédiat (réelection du nabot infâme apparemment aussi espérée par l’U.E et l’Empire en général + accélérer la mise sous contrôle des masses par des mesures liberticides et bienvenues que le peuple lui-même ne dénigre pas !) !.........dans ce bain étrange, irrationnel et dangereux, il nous faudra raison et courage garder...


    • Bonjour Amne, je te rappelle, au cas où tu ne le saurais pas, que L’IFOP appartient intégralement à Laurence Parisot (Présidente du MEDEF), qui prône un discours en faveur d’une immigration massive (pour peser à la baisse sur les salaires comme chacun sait). Les sondages sont d’après moi complètement pipés, car après une minuscule enquête pour connaitre leur appartenance politique, je me suis rendu compte que la plupart des PDG ou actionnaires de ces instituts sont membres du club « le Siècle », ou font partie de l’élite oligarchique (CSA=Bolloré par exemple).
      En ce qui concerne les accusations sur Marine Le Pen consistant à dire qu’elle profite de l’événement, je tiens surtout à montrer que c’est SOS Racisme et autre qui utilisent encore celui-ci pour cracher leur venin (raciste) sur le Front National. Il est vrai que je ne comprends pas certaines questions soulevées par le FN, par exemple sur le Hallal, mais j’imagine que c’est pour des questions d’électeurs se rendant aux urnes. En effet la banlieue ne vote pas beaucoup. Moi je suis, comme vous j’imagine pour la réconciliation. Vive la France.


    • @ fabientoz

      j´entend bien, pour la conivence des instituts de sondage, mais il n´empeche qu´en cas de haut score du FN, ils perdront toute leur crédibilité, ils ne pourront pas jouer sur l´argument de la partie immergée de l´electorat FN imprévisible. ils l´ont déja utilisé en 2002 (12% —> 17%)
      Ce n´est pas dans leur interet je pense. A moins que l´élection démocratique de 2017 ne fasse pas parti de leur plan et que la démocratie disparaisse pendant le prochain mandat...A moins que, la monté de l´islamophobie en france soit prioritaire sur la variation du potentiel FN, qui quoi qu´il arrive, n´accedera jamais a la présidence le mois prochain.....A moins que le scrutin soit truqué et qu´on calle le FN en 3eme avec un modeste 18%...Bref je suis perdu..Je ne vois plus tres bien la chaine d´interet dans cette affaire avec ce cliché ambulant qu´on nous a balancé (Mohamed, algérien, al qaida, completement névrosé...). Aidez moi !


    • Oui certes, mais je vois plutôt au-delà de leurs fausses mouvances. En fait, il s’avère qu’ils créent faussement eux même les tendances, en bidouillant les chiffres à leur sauce. Par exemple à la dernière élection, François Bayrou était, comme à son habitude, mauvais. Seulement le système ne pouvant pas se permettre que Jean-Marie Lepen soit le troisième homme de la campagne, a, par une petite manipulation dont ils ont le secret, falsifié les intentions de vote. Du coup, le con de français, voyant enfin un candidat ne faisant pas partie de « l’extrême », et soi-disant hors système, émerger s’est dit super ; enfin un vote contestataire non radical ! Et le tour était joué. Tout ça pour dire que les tendances annoncées deviennent inévitablement des réalités sordides, et les instituts ne risque donc pas grand-chose.


  • Alain Soral l’annonçait à la fin de la conférence... Ca y’est, nous avons notre barbu salafiste Mohamed Merah... On aurait aimé que tu te trompes Alain...

     

    • Barbu ! même pas. Au début j’imaginais les messes de couloir de l’élysée à base de : "c’est dommage qu’il ne portait pas de barbe", ou encore : "on a pas une photo de lui en djelaba ?". Mais je pense qu’en fait le discours est plutôt de l’orde de : "Magnifique, on a notre monsieur tout le monde, desormais chaque musulman portera sur lui un regard suspect"...


  • #121367

    Le problème n’est pas tellement la colonisation en Afrique parla France. Mais le fait que la France continue à vouloir participer à la désorganisation de ses anciennes colonies. Elle se permet d’aller bombarder des pays africains pour des raisons fallacieuses et tuer des innocents. Mais elle est aussi la 1ère à vouloir donner des leçons d’humanisme à la terre entière. Cette décence est insupportable.

     

    • @vériiité...........c’est la France-Afrique dans toute son arrogance !...ou comment tirer profit et bénéfice de chaque situation sur le continent africain, c’est insupportable et celà culmine depuis que le nabot est aux commandes !


    • #121947

      @vériité
      La France est un territoire géographique peuplé de Français gouvernés par des représentants de l’état.Votre propos est donc inepte. Prenons la supposition que vous soyez Français vivant sur le territoire, avez-vous bombardé "les pays africains" et tué" des innocents" ? Il faut différencier un peuple de ce qui est fait en son nom. ( le terme exact est "indécence", décence signifie le contraire de ce que vous souhaitiez exprimer).


  • L’idéologie victimaire si elle a bien été instrumentalisée et "rentabilisée" par la communauté juive est une forme de contrefaçon du message évangélique. Contrefaçon et inversion . En effet, et R.Girard ne me contredirait pas, le Christ est le bouc émissaire qui dévoile le phénomène du dit bouc émissaire .Après JOB, le Christ est le premier à parler en tant que victime d’un ordre social fondé, à l’origine, sur l’élimination de cette victime innocente.


  • Bonsoir, l’intervenant qui affirme au début de la vidéo questions-réponses s’est trompé : l’état suisse (Confédération Helvétique) ne peut pas emprunter à taux 0% à sa banque centrale (Banque nationale Suisse). Mais aussi, la confédération Suisse émet des obligations.

    Art. 11 de la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

    Art. 11 Opérations pour le compte de la Confédération
    1 La Banque nationale peut fournir des services bancaires à la Confédération. Ces
    services sont fournis contre une rétribution raisonnable ; ils sont gratuits s’ils facili-
    tent la mise en œuvre de la politique monétaire. Les modalités sont fixées dans des
    conventions passées entre les services fédéraux et la Banque nationale.
    2 La Banque nationale ne peut ni accorder de crédits et de facilités de découvert à la
    Confédération, ni acquérir, à l’émission, des titres de la dette publique. Elle peut
    autoriser, contre des garanties suffisantes, des découverts de compte en cours de
    journée.

    http://www.snb.ch/fr/iabout/snb/leg...


  • #122584
    le 23/03/2012 par JeanMichelB
    Conférence d’Alain Soral à Genève

    Pourquoi avez-vous tous si Peur de l’unification de l’Humanité sous une seule Gouvernance ?... Meme si cela est fait (j’ultra-shématise) par des gens mal intentionnés, dans un but d’enrichissement personnel et de domination, il est dans l’ordre Naturel des choses que l’humanité s’unifie, sur tous les plans, et se considere enfin comme un seul Peuple, au dela de ses différences ... Pensez-vous perdre "le droit a vos différences" ? ... a vos Langues, vos religions, vos opinions, etc ... Hommes de Peu de Foi ! Préférez-vous rester séparés et lutter les uns contre les autres ? ... Eh bien continuez a souffrir le temps qu’il vous faudra jusqu’a ce que vos Consciences vous élevent vers l’objectif de toutes les civilisation Avancées : L’Unification ... Vos Analyses sur les Plans en cours sont parfois pertinentes, mais vous ne percevez pas le Plan encore supérieur, qui utilise les faiblesses humaines pour réaliser un Dessein plus Grand ...

     

    • #124242
      le 25/03/2012 par mouloud
      Conférence d’Alain Soral à Genève

      Pourquoi avez-vous tous si Peur de l’unification de l’Humanité sous une seule Gouvernance ?...



      jeanMichelB n’est ni grec, ni lybien, ni afghan, ni syrien, ni irakien, ni africain (nigeria, cote d’ivoire etc...), ni argentin de la crise 2002, ni japonais de hiroshima, ni vietnamien des années 70, etc etc...
      l’unification dans la souffrance et la mort : tu aurais pu me faire rire mais, sûrement à casue de mon humeur du moment, j’ai plutôt envie d’unifier mon poing avec ta gueule : serais tu contre cette unification, mon frère ?
      pour ce qui est de rendre ton dessein plus grand, adresse toi à quelqu’un d’autre genre Frederic Mitterand mais je doute que ta conscience s’élève ou que tu percoives le plan supérieur quand lui unifiera ton plan postérieur.


  • #123561

    malheuresement ! la sonorisation n’est de bon qualité


Afficher les commentaires suivants