Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Courrier des lecteurs

Soutien d’un lycéen écœuré par l’Union européenne

Bonsoir Mr Soral,

Me voilà à mes dix-sept ans, si je vous écris c’est que je rentre d’un voyage scolaire à la suite de la visite du camp du Struthof et de l’Assemblée européenne, je ne vais pas m’étendre sur l’instrumentalisation de la souffrance de pauvres personnes déportées par ma professeur d’histoire qui passe le plus clair de son temps à essayer de nous faire monter les larmes sur des images atroces, où effectivement je rejoins votre point de vue de la pornographie mémorielle, le fait le plus marquant reste la propagande quant à la soi-disant tendance de « l’extrême droite à être fasciste et menant à la guerre  », cette phrase restera gravée dans ma mémoire autant que la manière abjecte dont on s’occupe à trafiquer l’histoire des déportés, qui ayant souffert sont souillés par de tels mensonges comme celui des politiques d’extermination.

Le comble de ce voyage fut le second et dernier jour de ce voyage « citoyen  » (titre honteux et inapproprié gravement) où la rencontre et l’entretien en classe entière avec un député européen venant de ma région, la Normandie, fut horrible au sens politiques du terme.

Je m’explique : après avoir assisté à une séance à l’hémicycle où notre professeur ayant pu faire usage d’une phrase emprunte de haine véridique d’un député, lui permettant de décrédibiliser intégralement le reste des députés eurosceptique et les pointer du doigt comme des criminels, alors que tous les autres s’exprimaient poliment et tenaient un discours cohérent et dans la droite lignée de mes pensées, ce même professeur renchérit alors sur leur appartenance politique, balayant ainsi tout raisonnement et toute logique démocratique.

Puis ce fut donc le tour de ce fameux entretien avec ce député (Gilles Pargneaux) PS du groupe européen S&D (social démocrate), les arguments démagogiques et sans solutions aucunes qui furent prononcés, furent enfin suivis de la séance de questions/réponses où la question « Que serait une Europe idéale selon vous  » fut posée, question à laquelle il répondit : « une Europe fédérale, les États-Unis d’Europe si vous comprenez...  »
À ce moment j’eus des sueurs froides et un vif sentiment d’indignation, je ne pus décoller mon regard du sol et de mes chaussures pendant le reste de l’entretien, et c’est là, là que j’ai compris, j’ai compris définitivement que vous aviez raison, raison sur tout cela, je le savais déjà mais rien ne vaut la confrontation à la réalité pour le réaliser, le pire étant le regard admiratif et convaincu de mes camarades...

Ce moment de solitude me fit souffrir, moi et mon nationalisme, moi et mon patriotisme, deux notions et comportements politiques qui selon tous mes accompagnateurs présents sont le chaînon manquant menant à la guerre, si cela n’est pas la cause directe... Le coup de grâce fut enfin cette photo prise devant les emblèmes de cette Europe des 28, ou plutôt des 28 traîtres à leurs populations... Et c’est en ce moment, sur le chaud de l’événement, rentrant dans ma Normandie natale que je vous écris, pour vous faire part de mes inquiétudes phénoménales, presque physiques (je me sens vidé, fébrile) de ces discours de diffamations où ce même amalgame qui est dénoncé envers les personnes d’origines immigrée (que je condamne évidemment) est fait, accepté, même applaudi par ceux-là...

Devant toutes ces expériences troublantes, je ne peux que vous témoigner mon respect profond et humble envers vos analyses et vous-même.

J’espère que la France se réveillera avant qu’il ne soit trop tard, avant qu’elle ne soit dissoute dans cette union de tartuffes et que soient bafoués ainsi des siècles d’histoire pour assurer l’indépendance de notre pays, ce qui fut sa grandeur et sa gloire, ce n’est pas une entité supranationale légiférant à tort et à travers en fonction des intérêts économiques et non humains et moraux.

Sincèrement vôtre T. S., lycéen de première scientifique.

Je reste à votre disposition dans l’éventualité d’une réponse.

Excellente soirée Mr Soral.

Voir aussi :

1er décembre
Courrier des lecteurs
Grand soutien d’un petit étudiant !
8
27 novembre
Courrier des lecteurs
Demande de soutien d’un infirmier
43
29 octobre
Courrier des lecteurs
Soutien d’un ancien parachutiste de l’armée française
21
19 octobre
Courrier des lecteurs
Résistance !
7
2 octobre
Courrier des lecteurs
Respect et admiration
65
24 septembre
Courrier des lecteurs
"On ne peut cacher le soleil avec un tamis"
16
17 septembre
Courrier des lecteurs
Réponse à Éric Zemmour sur l’islam
135
14 septembre
Courrier des lecteurs
Le démantèlement de La Poste vu de l’intérieur
57
12 septembre
Courrier des lecteurs
La vie d’un vaurien qui en valait plus...
20
8 septembre
Courrier des lecteurs
Soutien d’un chauffeur routier musulman et patriote
37
12 août
Courrier des lecteurs
Un Algérien parle aux Français
55
6 août
Courrier des lecteurs
"Malgré tout, il semble bien que vous êtes la seule voix d’unité et de vérité"
33
30 juillet
Courrier des lecteurs
"Je me suis engagée en devenant adhérente de E&R"
18
9 juillet
Courrier des lecteurs
"La peur doit changer de camp"
5
29 juin
Courrier des lecteurs
L’espoir renaît
11
26 juin
Courrier des lecteurs
Lettre sur le courage et la détermination
4
21 juin
Courrier des lecteurs
Soutien suisse à Dieudonné et Alain Soral
10
16 juin
Courrier des lecteurs
Faut-il émigrer ?
41
14 juin
Courrier des lecteurs
Réflexions sur la conférence d’Alain Soral à Moscou
8
12 juin
Courrier des lecteurs
Soutien d’un Franco-algérien scandinave
6
8 juin
Courrier des lecteurs
Lettre d’un juif du quotidien, inquiet
50
4 juin
Courrier des lecteurs
La cérémonie "politique" de Verdun vue de l’intérieur
44
2 juin
Courrier des lecteurs
"Je ne sais plus quoi penser de mon propre pays"
53
29 mai
Courrier des lecteurs
Lettre d’un jeune Rennais contre la "couardise" et la "rêverie" des antifas
24
26 mai
Courrier des lecteurs
Des juifs orthodoxes antisionistes d’Israël s’adressent aux Français juifs
43

Découvrir les analyses d’Alain Soral chez Kontre Kulture :

 

Vous appréciez le travail d’Alain Soral ?
Dites-le autour de vous avec la boutique E&R :

Lutter pour la réconciliation nationale avec Alain Soral et Dieudonné :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Vous pouvez aussi effectuer un don par chèque à l'ordre d'Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1418360
    le 12/03/2016 par Yves
    Courrier des lecteurs

    Bien écrit jeune homme, espérons que ton message sera lu et partagé par d’autres de ta génération.
    La mainmise des oligarques devient telle que la résistance, par un phénomène naturel action/réaction, la résistance survient. Comme des lucioles dans la nuit.
    Et puis viendra la lumière...
    Vive la France.

     

    • #1418518
      le 12/03/2016 par nico
      Courrier des lecteurs

      La flamme de la résistance ne s’éteint jamais. Il y aura toujours quelques hommes pour refuser de vivre soumis.


  • #1418369
    le 12/03/2016 par sissi
    Courrier des lecteurs

    Quelle lucidité à cet âge, c’est encourageant pour la suite car il n’est pas le seul ado à réagir de la sorte. J’ai ouvert les yeux il n’y a que 3 ans en tombant par hasard ( mais il n’y a pas de hasard lol) sur ER et j’ai dévoré pendant des mois les vidéos d’Alain, et au fonds de moi je savais déjà tout cela, je n’avais que la confirmation avec des faits, des preuves etc. Bravo à vous et gardez ce sens critique. Par contre pas très facile d’avoir ces idées dans le monde de l’Educ Nat, j’en suis et quand j’entends les profs d’histoire de boue à l’intérieur.


  • #1418398
    le 12/03/2016 par A.
    Courrier des lecteurs

    Ah ce fameux voyage ! J’ai eu le même quand j’étais en terminale ES il y a 6 ans.
    Maintenant je vis à Strasbourg et je vois souvent ces cars de lycéens.. Tout le monde y passe ?
    Contrairement à toi j’avais pas du tout l’esprit critique.. Tu es en avance ! Si je peux me permettre un conseil : choisis des études solides !

     

    • #1418617
      le 12/03/2016 par Nouma
      Courrier des lecteurs

      On m’ avait fait le même "voyage " en 19...84 ! j’ étais à l’ armée et j’ avais du mal à exercer mon esprit critique à l’ époque, j’ ai compris depuis quelques années ...


  • #1418410
    le 12/03/2016 par jughurta
    Courrier des lecteurs

    Fabuleuse lettre !


  • #1418413
    le 12/03/2016 par dede
    Courrier des lecteurs

    « les autres s’exprimaient poliment et tenaient un discours cohérent et dans la droite lignée de mes pensées, ce même professeur renchérit alors sur leur appartenance politique, balayant ainsi tout raisonnement et toute logique démocratique. »

    les mêmes à Bruxelles.


  • #1418457
    le 12/03/2016 par Antoinette
    Courrier des lecteurs

    Bravo jeune homme. Vous ensoleillez mes vieux jours car je constate que vous avez gardé votre âme pure de la propagande européïste. Il faut aimer l’Europe des peuples et des nations. L’Amérique du Nord comme vous le savez a fait sa Révolution avant nous, en 1776 alors qu’elle a été importée chez nous en 1789. L’empire protestant puis anglo-américano-sioniste s’est construit sur la souffrance des peuples indigènes A l’inverse c’est sur la souffrance des peuples indigènes que l’Europe telle qu’encensée par cet eurodéputé normand (nous sommes donc également pays comme on dit) va se défaire. Le résultat est le même me direz-vous, imposer leur loi. A savoir si on préfère mourir libre comme le firent les peuplades des indiens qui restent dans l’imaginaire collectif symbole de courage, ou vivre en esclave ?
    Comme disait un anglo-américain justement, et pour le nommer un certain Benjamin Franklin "un peuple qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre".


  • #1418474
    le 12/03/2016 par Marko
    Courrier des lecteurs

    Cher TS, s’il y a des jeunes gens clairvoyants comme vous, la France se réveillera avant qu’il ne soit trop tard. Merci pour votre lettre !


  • #1418492
    le 12/03/2016 par courage
    Courrier des lecteurs

    Très lucide pour ton âge !
    Continue à réfléchir ainsi.
    Et ne lâche pas les matières de sciences dures, les seules où, pour le moment 6-3=3.
    Car, après ce que tu as vécu, une petite déprime est vite arrivée, qui te poussera à ne plus travailler aucune matière, et qui permettra à dire à tes détracteurs que comme tu as eu un 5 en maths, ce que tu dis sur la politique est faux. (Raisonnement totalement débile, mais c’est comme ça)
    Et je suis toujours aussi étonné par le discours trotsko-gauchiste de ces profs qui s’adaptent parfaitement à l’idéologie dominante même si celle-ci tourne à 180 degrés, en trouvant à chaque fois de pseudo-arguments...
    Ces gens ont fait des années d’études et ont plus vécu que leurs élèves, et sont sensés leur expliquer le monde...


  • #1418498
    le 12/03/2016 par jason200i
    Courrier des lecteurs

    Excellent message, il en faudrait beaucoup plus de jeunes qui pensent comme lui pour que ça bouge réellement ;)


  • #1418508
    le 12/03/2016 par amejidonc
    Courrier des lecteurs

    17 ans !! punaise j’etais pas aussi futé à cet âge-là ! mais bon on avait pas internet non plus ! Bravo jeune homme !


  • #1418515
    le 12/03/2016 par The Shoavengers
    Courrier des lecteurs

    ça fait chaud au coeur.


  • #1418551
    le 12/03/2016 par Vieux
    Courrier des lecteurs

    Il est donc confirmé une nouvelle fois qu’il existe encore une "vraie" Jeunesse dans ce Pays. On le sent à travers cette belle lettre. Alors Merci mon Garçon d’avoir eu l’idée, la conviction et aussi le courage d’exprimer votre ressenti en écrivant au Président Soral (Et partant, à nous tous). .
    Vous pourriez être mon Fils voire à la limite mon Petit-Fils. Je me sens un peu penaud devant mon clavier, comme recevant une "belle leçon" au final. Comment vous dire ? L’exemple, dans notre pauvre société, ne viendrait plus d’en haut que je n’en serais pas surpris ?
    Dieu vous garde.


  • #1418556
    le 12/03/2016 par blouk
    Courrier des lecteurs

    Bien des adultes ne t’arrivent pas à la cheville, jeune homme.
    Ta lettre est émouvante et donne espoir. Confiance. Tu n’es pas seul. ER le prouve.


  • #1418582
    le 12/03/2016 par Seb
    Courrier des lecteurs

    Il me fait penser à moi mais 5 ans après le jeune. L’effroi n’est pas prêt de se dissiper. Attention à ne pas bouillir une casserole vide et cultiver comme vertu la tempérance.


  • #1418591
    le 12/03/2016 par Emmanuelle
    Courrier des lecteurs

    Au fil des lettres et des prises de position publiques, la Génération Soral est époustouflante, admirable et rassurante malgré sa solitude dans l’immense foule des charlies.


  • #1418644
    le 12/03/2016 par Zarathousthra
    Courrier des lecteurs

    Charmant voyage où les jeunes découvrent les oppresseurs d’hier et d’aujourd’hui.


  • #1418655
    le 12/03/2016 par delphin
    Courrier des lecteurs

    Rimbaud disait "on est pas sérieux quand on a 17 ans" ; ce jeune nous démontre tout le contraire ....


  • #1418664
    le 12/03/2016 par Ariane
    Courrier des lecteurs

    La relève est assurée !


  • #1418678
    le 12/03/2016 par Jean C.
    Courrier des lecteurs

    Cela fait plaisir que de voir quelqu’un d’aussi jeune (17 ans tout au plus) allier lucidité et conscience politique. Merci pour ton témoignage camarade, et bon courage pour la suite.

    Amitiés,

     

    • #1418857
      le 13/03/2016 par becalme
      Courrier des lecteurs

      Si on laisse les plus jeunes s’exprimer, le résultat sera inimaginable par ce qu’ils pensent et leur sens d’analyse. Ayant le courage de les encourager à s’exprimer.


  • #1418689
    le 12/03/2016 par anonyme
    Courrier des lecteurs

    Outre le fait de votre précoce maturité, c’est votre abandon (à la providence divine ?) qui ma profondément touché.
    Quand l’individu s’efface, mettant de coté ses intérêts particuliers afin de parler au nom du bien commun, de l’intérêt général, c’est peut être cela le nationalisme.
    C’est cet état d’abandon qui fait que votre voix s’élève. Il est alors inutile de hausser le ton pour vous faire entendre car tous se sont tus de plein gré afin de vous écouter.


  • #1418718
    le 12/03/2016 par Louis
    Courrier des lecteurs

    Ça a vraiment 17 ans ça ? Impressionnant.


  • #1418747
    le 12/03/2016 par Mikaël
    Courrier des lecteurs

    Cher jeune homme, j’ai 40 ans et j’aurais tellement aimé entendre ce type de discours lors de mes propres 17 ans. Hélas nombre de mes amis sont restés dans cette doxa, où tout ce qui n’est pas "altruisto-démocratique" est péremptoirement rejeté vers le fascisme, la ringardise, le passéisme.
    Aujourd’hui, je suis amer, écœuré et attristé. Je ne sais plus vers quelle direction me diriger. Je crois que nous allons tous au-devant de nos responsabilités pour les uns, de notre destin pour les autres. Mais assurément dans le sang et les larmes. L’aurions-nous cherché ? Est-ce ce que nous souhaitions pour nos enfants ?
    Nous ne méritons pas leur pardon, mais j’implore leur clémence.


  • #1418815
    le 13/03/2016 par Sofie
    Courrier des lecteurs

    La relève est assurée. Sois béni ! De tout coeur, merci ! Merci à tes parents !


  • #1418825
    le 13/03/2016 par Duce
    Courrier des lecteurs

    Ne pas se laisser abattre, transformer notre effroi en une force, pour porter la flamme qui éclairera l’Humanité. Alain Soral, son équipe et d’autres nous éveillent et payent le prix fort pour leur résistance. Nous devons être à la hauteur et nous joindre à eux pour nous faire entendre. Cela signifie que nous devons nous impliquer concrètement dans ce système pervers pour reprendre son controle et le changer.


  • #1418854
    le 13/03/2016 par TeddyTed
    Courrier des lecteurs

    Si ce jeune a 17 ans, bravo pour sa maturité.
    A son âge, j’avais compris que quelque chose clochait dans l’Education nationale, notamment dans les cours d’Histoire, les cours d’Economie, chez la plupart des jeunes embrigadés (les syndicats étudiants qui venaient porter des mots d’ordre dans les lycées), je ressentais certaines choses confusément, mais sans pouvoir mettre les bons mots dessus...


  • #1418883
    le 13/03/2016 par Sedetiam
    Courrier des lecteurs

    Autrefois était enseigné de tendre l’autre joue.
    Désormais, "je ne pus décoller mon regard du sol et de mes chaussures pendant le reste de l’entretien" , semble relever du même symbolisme pour signifier : "tape tant que tu veux, je ne capitulerai pas...
    Capitulerai ← au futur, qui est donc sans condition.


  • #1418888
    le 13/03/2016 par quidam
    Courrier des lecteurs

    Aux âmes bien nées, le discernement n’attend pas le nombre des années..

     

    • #1418965
      le 13/03/2016 par Le Cidi Brahim
      Courrier des lecteurs

      Si la Valeur du discernement changeait les maux des âmes et leurs destinées, ça se saurait...

      Y a que les gosses de riches et les Marie couche-toi là qu’on publie en nombre !


  • #1418903
    le 13/03/2016 par Kari K
    Courrier des lecteurs

    je comprends que ce que tu viens de réaliser t’anéantisse !

    moi, je suis super heureuse de voir que des jeunes de ton âge ont déjà tout compris...moi, j’ai mis 50 ans...mais il n’y avait pas le net :-)
    reste à vous de diffuser l’info, expliquer aux autres jeunes, mener des actions... militer à E&R !
    nous avons du pain sur la planche,
    la dernière fois j’ai discuté 2h au moins avec des jeunes, j’étais dépitée, de vrais Charlot !
    Courage ! et Bravo

     

    • #1418960
      le 13/03/2016 par DAKTARI
      Courrier des lecteurs

      Oui ma bonne dame.

      A bientôt soixante ans... A notre époque régnait l’insouciance, voire l’inconscience. On se renvoyait la balle comme un jeu d’innocence. Un peu opportuniste, on se cherchait dans des retournements de veste comme on changeait de slip, à l’image d’un jeu d’expériences, en dehors de la morale excessive et de la loi intempestive.

      On pouvait se permettre un peu d’égoïsme et beaucoup d’erreurs pour se former à la vie.
      On pouvait même se rabattre chez nos vieux ou chez les beaux parents en cas de grandes difficultés.

      Maintenant c’est nos gosses qui nous font bouffer ! On est devenu pour eux de vrais boulets ! Et on leur bouffe la vie. On se sent inutile et destructeur comme peut l’être un parasite. Ça nous fait perdre toute fierté.

      En se regardant dans le miroir on n’a même plus envie de se raser. Heureusement qu’on a perdu nos cheveux à force de s’en faire. On n’a pas au moins à s’en préoccuper et ça fait l’économie du champoing.

      Seulement, j’me demande... ces gosses trop tôt devenus grands qu’on pas eu l’insouciance de notre période bénie... leur devenir. Peut-être qu’à la longue vont plus supporter leur maturité ! Et alors là qui prendra soin des vieux cons comme nous, dans le 4e âge, qui se sont trop laissés vivre dans la facilité ?

      Quelle fatalité ! On a pas su rebondir à temps. On a trop fait de caca de morveux. Nos mères nous ont trop torché le cul d’avoir connu les privations de la guerre pour nous donner le meilleur qu’elles n’ont pas reçu. Va falloir vivre avec ça sur la conscience.

      Triste fin de vie.


    • #1419134
      le 13/03/2016 par AndmeA
      Courrier des lecteurs

      @Daktari,

      Je ne pense pas qu’il faille être si pessimiste ^^ Généralement, les jeunes qui "ouvrent les yeux" ont, en plus, un "package" de valeurs et de moeurs qui font qu’ils ne vous laisseront pas tomber de la sorte ;-)

      On ne peut vous en vouloir d’avoir profiter des "30 glorieuses" avec une certaine légèreté. La grande majorité des gens de la génération actuelle aurait fait pareil.

      Et les personnes âgées ont un rôle à jouer, certes pas dans le monde "mainstream" actuel, mais auprès des générations plus jeunes : transmission de savoir, de sagesse, anecdotes historiques, ... En tout cas quand je vais chez mes grands-parents, je ne m’ennuie jamais (même s’ils se répètent ^^)


    • #1419317
      le 13/03/2016 par DAKTARI
      Courrier des lecteurs

      r AndmeA

      @Daktari,

      Je ne pense pas qu’il faille être si pessimiste ^^ Généralement, les jeunes qui "ouvrent les yeux" ont, en plus, un "package" de valeurs et de moeurs qui font qu’ils ne vous laisseront pas tomber de la sorte ;-)

      On ne peut vous en vouloir d’avoir profiter des "30 glorieuses" avec une certaine légèreté. La grande majorité des gens de la génération actuelle aurait fait pareil.

      Et les personnes âgées ont un rôle à jouer, certes pas dans le monde "mainstream" actuel, mais auprès des générations plus jeunes : transmission de savoir, de sagesse, anecdotes historiques, ... En tout cas quand je vais chez mes grands-parents, je ne m’ennuie jamais (même s’ils se répètent ^^)

      Merci M. - Mme ou Melle @ AndmeA

      C’est bien plaisant de recevoir un mot. On a si vite fait de passer d’un état à l’autre. Un petit geste, ça offre un peu le sentiment de ne pas être qu’un débris quand on est plus productif dans cette société marchande.

      Merci de votre tolérance. Ça donne un peu d’élan vital (le mvt. vivant, pas l’animal).

      Ça fait la nique à "La primauté de l’égoïsme" pour citer M. Pierre de B, jeune Homme brillant.

      Sauf que, plus âgé, je sais bien que l’énergie qui anime la vie on ne la force pas, à force d’y penser, d’en parler ou de l’écrire. Elle se vit sans attendre à chaque instant. Voyez ! Le simple fait d’y réfléchir c’est déjà passer à côté. Ça perd de sa spontanéité en vérité. Même si l’idée est bien belle comme les histoires rébarbatives à Toto des vieux qu’on aime écouter... Ce qui compte c’est être présent, sur une voie à double sens, à l’instant du partage où ils les content.

      Dans leurs yeux on voit briller leurs récits comme s’ils vivaient sur une toile d’un atelier d’artiste... qu’on en oubli la curiosité.

      Je vous réitère mes remerciements pour ces quelques mots de réconfort.


  • #1418910
    le 13/03/2016 par Alien
    Courrier des lecteurs

    Rusez ! c’est le seul conseil qu’on peut vous donner à ce stade. Vous étiez probablement le seul à être conscient d’un tel décalage entre la réalité et le discours. Laissez-les twitter et essayez de trouver les 2-3 qui seront votre salut relationnel, le reste ne pourra jamais comprendre. Certes on se sent un peu seul, mais les cons n’ont jamais été une bonne compagnie.

    Votre niveau nous honore. La pente est finie !


  • #1418967
    le 13/03/2016 par Capitaine
    Courrier des lecteurs

    Bravo jeune homme !
    Et toutes mes félicitations pour votre excellent usage de la langue, de sa grammaire et de son orthographe, ce qui rassure pour l’avenir...
    Votre lucidité précoce m’impressionne : à votre âge, en Terminale C, j’étais certainement infiniment moins clairvoyant même si déjà animé par un doute raisonnable... mais c’était il y a si longtemps, un temps où la guerre froide masquait les enjeux véritables...
    Si vous êtes capable, et je pense que c’est le cas, de dominer votre légitime ressentiment et d’user d’arguments apparemment anodins de nature à induire une réflexion dévastatrice dans l’esprit de vos interlocuteurs, alors vous deviendrez un redoutable soldat au service de la cause des Peuples.
    Je vous le souhaite.


  • #1418979
    le 13/03/2016 par estoc
    Courrier des lecteurs

    Salut à toi, élève !

    Je suis enseignant.
    Parle à tes amis, il n’est pas sûr qu’ils soient tous ébahis par la novlang du député et ma collègue.

    Bravo pour cette lettre, tu as du talent (en plus tu es en S). Coupe peut-être certaines phrases pour plus de clarté ?

    Ne reste pas seul, et ne te laisse pas succomber au désespoir et à la tristesse. Ce serait leur victoire.

    Bon courage pour la suite !

     

    • #1420681
      le 15/03/2016 par louis roissard
      Courrier des lecteurs

      Vous avez raison mais il faut aussi que, sans se décourager pour autant, il intégre le fait que, comme l’écrivait Céline les c... seront toujours majoritaires.


    • #1421647
      le 16/03/2016 par milaitmichoco
      Courrier des lecteurs

      Je suis aussi prof et ça me fait plaisir de voir des élèves lire et s’informer par eux mêmes et qui ne sont pas tous des ’charlie’ qui se laissent diriger et s’indignent sélectivement sans se poser la question pourquoi la liberté d’expression ne s’applique qu’à certains.
      Bravo pense par tes propres moyens et oublie la télé si ce n’est que pour la comparer avec ce que tu liras ici par exemple ;


  • #1419025
    le 13/03/2016 par Prune Giraud
    Courrier des lecteurs

    Belle plume. Admirative suis-je.


  • #1419093
    le 13/03/2016 par ph
    Courrier des lecteurs

    Ca fait mal hein ? de déchirer le voile du mensonge. Tous les jours, tous les matins ou à chaque fois que je vais sur bvoltaire j’ai mes tripes nouées de frustration ; mais pour se sentir mieux rien ne vaut une petite dose d’exposition de paradoxe gauchiste : les feministes se plaignent de l’objectification de la femme ? parlez leur des vibros et de l’objectification des hommes tiens...Le plus simple restant toujours la remarque que les bien pensants sont des mal agissant, en prônant la liberté d’expression mais tout en devenant hostile et agressif envers ceux qui ne pensent pas comme eux.
    Si le gaucho ne veut toujours pas comprendre alors il est de la Stasi et serait prêt à vous mettre dans un camp le moment venu ; car en réalité il a seulement peur que les patriotes reprennent le pouvoir et qu’elle y soit envoyée à leur place. Ca leur fera drôle quand on enverra que les FM, sans procès, en prison.


  • #1419125
    le 13/03/2016 par JG
    Courrier des lecteurs

    Moi aussi j’ai visité le camp du Struthof lors d’un voyage scolaire en Alsace en troisième. J’ai souvenir qu’un jeune élève avait eu le malheur de rire à ce que lui avait glissé dans l’oreille un camarade alors que nous entrions dans un bâtiment du camp. Notre professeur d’histoire l’a très gravement pris à part, je ne sais pas ce qu’il lui a dit exactement, mais le soir même, à notre retour de la visite, il a eu à s’excuser devant l’ensemble des classes de troisième et des professeurs présents lors de ce voyage, soit devant une bonne centaine de personnes. Je me souviens avoir eu un grand sentiment de malaise et d’injustice, car il ne pensait vraiment pas à mal. Mais à en croire la réaction de ce prof d’histoire, c’était un crime de lâcher un petit rire lors de la visite d’un camp, nous aurions du tous être drapés de noir et avoir un visage grave.

    Pareil, par la suite, un professeur de français très sensible au génocide juif nous a fait regarder "Nuit et Brouillard" puis lire "Si c’est un homme" de Primo Levi. Je me souviens qu’il nous faisait circuler en cours des photos bien gores prises dans les camps, et il détournait le regard des photos, empreint d’une grande émotion et les larmes aux yeux... tout cela dans un lycée privé catholique. Il n’a jamais évoqué aucun autre génocide en cours à part celui-là. Un beau formatage des cerveaux Made in Education Nationale. Pas étonnant que je n’ai toujours eu qu’une seule envie : fuir ces institutions !

    Bon courage à vous jeune homme, vous êtes sur la bonne voie, il y a toujours une lumière au bout du tunnel ;)


  • #1419271
    le 13/03/2016 par BRUXIT !
    Courrier des lecteurs

    Rien de tel qu’une bonne sueur froide pour vous marquer émotionnellement et vous faire changer de cap !
    Il faut l’accepter naturellement et prendre çà comme une libération du conditionnement mental scolaire, par rapport à ceux qui sont encore assoupis... c’est là que çà devient intéressant ! En plus vous avez la vie devant vous, il y a de quoi faire !


  • #1419405
    le 13/03/2016 par Annaick
    Courrier des lecteurs

    Merci TS pour ce très beau témoignage.
    La lucidité est la blessure la plus proche du soleil disait René Char. Veillez à ne pas vous brûler ; protégez vous en allant vers ceux dont vous percevrez la fraternité de pensée. Et les autres... Aidez les avec légèreté à aller vers le discernement
    ...autant qu’il est possible.

     

    • #1419654
      le 14/03/2016 par Caltech
      Courrier des lecteurs

      @Annaick
      La phrase de René Char sur la lucidité est celle que j’utilise souvent pour me définir et pour appeler les gens de ma génération (j’ai 64 ans) à plus de courage intellectuel et moral. Donc merci de l’avoir citée ici-même...
      Quant à ce jeune TS, je le félicite pour tant de maturité. Il vient d’économiser au bas mot 30 ans d’errance idéologique, cette errance qui a touché ma génération et qui lui a fait perdre tous ses combats contre les manipulateurs de la vérité.
      Quand on tient une telle intelligence de la manipulation il ne faut pas la lâcher et aller de l’avant en recherchant la Vérité, celle seule qui peut nous rendre libre. Comprenne qui pourra...
      Encore bravo !
      Caltech


  • #1419773
    le 14/03/2016 par Paul82
    Courrier des lecteurs

    Comme beaucoup ici, je suis admiratif de la maturité de ce jeune homme. A son age, j’avais loin, très loin d’avoir le même degré de réflexion. Faut dire aussi qu’avec l’Education dite nationale....

    Si des jeunes lecteurs nous lisent, rassurez-vous : vous n’êtes pas seuls ! Je comprends votre solitude. C’est dur d’avoir raison contre tous ; j’en sais quelque chose. Gardez espoir.

    PS : j’ai 33 ans et mon "tournant" date de 2008-2009.

     

    • #1419839
      le 14/03/2016 par Fournez manège
      Courrier des lecteurs

      Tant mieux, né plus tôt... T’as pas eu à t’infuser les champs de la Terreur de 1793 (94). Quand on fait un Ti tour de manège on sait jamais quand le tour s’arrête.


  • #1420203
    le 15/03/2016 par Petrica
    Courrier des lecteurs

    Bravo jeune homme pour cet article bien torché.

    Je me suis retrouvé comme toi à 16 ans ( j’en ai maintenant 27) , à effectuer le même voyage, à ingurgiter la même salade. Malheureusement, je me sentais bien seul dans ma réaction d’indignation, toute cette surenchère de l’horreur , de l’innommable, n’avait pas l’air de poser problème à grand monde. Avec la visite du parlement qui suivait, cela faisait une bonne jonction car larmes de crocodile et vêtements de luxe font toujours bon ménage à Strasbourg.

    Dix ans après, tous sont socialistes à fond, ou de droite molle, ils ont renoncé au rêve des nations libres et émancipées, nous fûmes deux à tenter l’expatriation et à voyager ( sur 30 ), nos camarades goûtant encore aujourd’hui l’indigestion des bas salaires et de l’asservissement par la libéralisation sociétale et économique.

    Jeune homme, aie le courage de te servir de ton propre entendement comme traduirait Kant, il faut que tu oses, car en le faisant, tu susciteras certes des regards, des jugements, voire des brimades, mais saches qu’avec le recul, je n’ai jamais regretté d’avoir affiché ma couleur d’esprit, si différente soit-elle, tu gagneras aussi des amitiés, affinités, bien plus solides que le "vivre-ensemble/solitude pour tous". J’ai toujours su trancher là ou d’autres suivaient, commentaient, mais n’agissaient jamais sans la direction/autorité de l’autre.

    Après cette visite, je me posa la question : Sommes-nous vraiment tous égaux ? Je crois qu’un début de réponse est une autre question : d’où est-ce que tu penses ?

    Bien à toi,


Commentaires suivants