Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Courrier des lecteurs

L’affaire du coiffeur homosexuel, une offensive contre les prud’hommes ?

Bonjour,

Je viens vous écrire pour rebondir sur l’actualité relative à la polémique concernant le jugement des prud’hommes sur un coiffeur homosexuel.

Tout d’abord, il n a pas été licencié. Il y a eu rupture de sa période d’essai, laquelle peut se faire par l’une ou l’autre des parties sans justificatif. Énorme différence.

Enfin, concernant le propos homophobe, ce n’est pas aux prud’hommes d’en juger mais en correctionnelle, je pense, avec un juge professionnel.

Cette affaire vise à fragiliser les prud’hommes... Et tombe à pic pour fragiliser cette institution dans le cadre de la réforme sur la loi dite « travail ».

Ils ne fondent pas leur jugement sur le propos homophobe, ils ont relevé cela en marge, et en plus ont accordé une indemnité à ce coiffeur pour seulement un mois de travail...

Être « PD » ne donne pas tous les droits... Et les prud’hommes ne doivent pas se soumettre à cette injonction... Être PD n’est pas un statut protecteur mais une orientation sexuelle personnelle.

Cette personne n’a pas été licenciée... Elle ne faisait pas l’affaire et l’essai peut être rompu avec pouvoir discrétionnaire... C’est tout.

J’ai été licencié pour avoir bien fait mon travail. L’affaire traîne depuis 2010 et n’est pas encore jugée... On est en 2016 !

Je ne suis pas PD !

En attendant votre prochaine vidéo,

Quenellement vôtre,

T.

 

Sur les prud’hommes :

Voir aussi :

24 septembre
Courrier des lecteurs
"On ne peut cacher le soleil avec un tamis"
15
17 septembre
Courrier des lecteurs
Réponse à Éric Zemmour sur l’islam
132
14 septembre
Courrier des lecteurs
Le démantèlement de La Poste vu de l’intérieur
57
12 septembre
Courrier des lecteurs
La vie d’un vaurien qui en valait plus...
20
8 septembre
Courrier des lecteurs
Soutien d’un chauffeur routier musulman et patriote
37
12 août
Courrier des lecteurs
Un Algérien parle aux Français
55
6 août
Courrier des lecteurs
"Malgré tout, il semble bien que vous êtes la seule voix d’unité et de vérité"
33
30 juillet
Courrier des lecteurs
"Je me suis engagée en devenant adhérente de E&R"
18
9 juillet
Courrier des lecteurs
"La peur doit changer de camp"
5
29 juin
Courrier des lecteurs
L’espoir renaît
11
26 juin
Courrier des lecteurs
Lettre sur le courage et la détermination
4
21 juin
Courrier des lecteurs
Soutien suisse à Dieudonné et Alain Soral
10
16 juin
Courrier des lecteurs
Faut-il émigrer ?
41
14 juin
Courrier des lecteurs
Réflexions sur la conférence d’Alain Soral à Moscou
8
12 juin
Courrier des lecteurs
Soutien d’un Franco-algérien scandinave
6
8 juin
Courrier des lecteurs
Lettre d’un juif du quotidien, inquiet
50
4 juin
Courrier des lecteurs
La cérémonie "politique" de Verdun vue de l’intérieur
44
2 juin
Courrier des lecteurs
"Je ne sais plus quoi penser de mon propre pays"
53
29 mai
Courrier des lecteurs
Lettre d’un jeune Rennais contre la "couardise" et la "rêverie" des antifas
24
26 mai
Courrier des lecteurs
Des juifs orthodoxes antisionistes d’Israël s’adressent aux Français juifs
43
24 mai
Courrier des lecteurs
Étudiants, résistez à la pensée unique
37
12 mai
Courrier des lecteurs
Où sont les autres intellectuels français ?
5
1er mai
Courrier des lecteurs
Lettre d’un futur ex-militaire
27
29 avril
Courrier des lecteurs
Face au déchaînement judiciaire, les soutiens nombreux et fidèles
4
27 avril
Courrier des lecteurs
"Cette certitude exaspérante de se faire prendre pour des cons"
15

Une pression toujours plus forte sur les travailleurs,
à lire chez Kontre Kulture :

Comprendre la justice et le droit avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1443389
    le 14/04/2016 par Pédécadence
    Courrier des lecteurs

    Oui, bien sûr, vous avez parfaitement raison Cher Ami, mais le seul couac est que l’employeur a malheureusement "commis" un texto disant "je vais me débarrasser de cette tarlouze". Et tout vient de là. Le pédéraste, se déviant jadis dans son coin, pépère, à grand coups de je ne sais quoi, est aujourd’hui une espèce protégée. Faut faire gaffe.
    J’ai eu l’occasion de répondre ici, il y a quelques temps, à un commentaire d’un pédéraste qui disait qu’on ne devient pas homosexuel, qu’on nait comme çà. J’avais indiqué que je comprenais mais qu’il fallait comprendre aussi, dés lors, que l’on puisse naître "homophobe" (c’est mon cas s’il y a outrecuidance).
    Cette "coiffeuse" a fait le buzz, notre pauvre Pays va mal.
    Aujourd’hui, dans ce Pays, il vaut mieux être "anormal" (lobbies si on voit ce que je veux dire, orientation sexuelle, et j’en passe). Vous êtes "normal", alors faites gaffe.
    Bien à vous,

     

    • #1443819
      le 15/04/2016 par JackyQuartz
      Courrier des lecteurs

      On a rarement lu un commentaire aussi stupide #Stupiditude.


    • #1444111
      le 15/04/2016 par Silence Radio
      Courrier des lecteurs

      @ JackyQuartz
      C’est que vous ne devez pas lire assez. Pédécadence donne une opinion rapide et condensée qui ne vaut pas 2 réponses mais qui a l’avantage d’ouvrir le débat, contrairement à votre condamnation.


    • #1444285
      le 15/04/2016 par Dom
      Courrier des lecteurs

      Et oui, on ne nait pas comme ça, on le deviens. Et cela ce passe entre les 4 et 6 ans quand on est enfant (le fameux complexe d’Œdipe ...) mais depuis la DSM2 (il me semble) ...


    • #1444592
      le 16/04/2016 par Nounours, Nicolas et Pimprunelle
      Courrier des lecteurs

      Selon Alice MILLER (psychanalyste Allemande), Freud a fait de sa "Théorie du traumatisme" initiale, "Le complexe d’Œdipe".

      Ses clientes : filles et épouses d’aristocrates, de gros bourgeois, de riches industriels.... avaient en commun, pour l’élaboration du "complexe", d’avoir été agressées sexuellement dans l’enfance par un père, un frère, un grand-père, un oncle, un ami de la famille du même monde.

      Pas facile pour ce bon père de famille de présenter ses conclusions attendues, à ceux-là même qui réglaient la petite note pour les consultations de leurs filles, épouses...

      Dans l’art d’inverser... faire d’une petite fille une séductrice et d’un prédateur sexuel une pauvre victime de la tentatrice...

      J’espère, en 2016, qu’on n’enseigne plus en France "Ce complexe" à l’Université. Imaginez mettre vos espoirs de guérison psychologique entre les mains de psy formés à ce concept !


    • #1444766
      le 16/04/2016 par hillary merkel
      Courrier des lecteurs

      Freud méprisait son épouse et avait un rapport ambigu avec la plupart des femmes de son entourage (le bouquin d’ Onfray est sourcé et précis sur ce point). Comment dés lors accorder du crédit à sa théorie alambiquée ?
      La psychanalyse n’est pas une science exacte, un nombre donné d’expériences concluantes n’est pas une statistique. Alors que tout scientifique intègre refuse de valider une théorie dont seul une partie est concluante, s’agissant de ce qui concerne notre psyché (excusez du peu) c’est open bar. Dingue qu’il faille rappeler ce genre d’évidence !


  • #1446044
    le 17/04/2016 par Concombre masqué
    Courrier des lecteurs

    J’ai travaillé durant des années dans une boîte du CAC 40 où les homos avaient le vent en poupe à des postes-clés pour certains (cadres). Ils pistonnaient (si j’ose dire...) les petits copains tant et si bien qu’à la fin il y avait des folles un peu partout. Ça ne dérangeait pas le directeur général hétéro bien au contraire car l’avantage des homos c’est leur disponibilité (pas de gosses malades, donc pas d’absentéisme), sans parler du mauvais esprit qu’ils faisaient régner et de leur langue de pute. Les homos sont très ambitieux et leurs dents rayent le parquet comme on dit. Pourquoi croyez-vous qu’ils tiennent le haut du pavé dans le Marais ? Avec quel pognon ? Alors franchement, cette histoire du coiffeur licencié ne mérite pas qu’on pleure sur leur sort.


  • #1451095
    le 24/04/2016 par bolivar
    Courrier des lecteurs

    Le lecteur écrit : "Tout d’abord, il n a pas été licencié. Il y a eu rupture de sa période d’essai, laquelle peut se faire par l’une ou l’autre des parties sans justificatif. Énorme différence."
    Il a raison et tort à la fois : raison, car pendant la période d’essai, chaque partie peut rompre le contrat, sans justification. Tort car, pour éviter les abus, la Cour de cassation a, depuis plusieurs années, posé quelques limites à cette liberté, principalement quand elle est exercée par l’employeur. L’idée est de ne pas dénaturer la période d’essai qui, comme son nom l’indique, est faite pour permettre à chaque partie de s’assurer que "l’autre" lui convient. Ainsi, par exemple :
    - il est interdit à l’employeur de rompre la période d’essai trop rapidement, c’est-à-dire sans avoir laissé un minimum de temps pour s’adapter au job (par exemple, j’embauche un cadre avec une période d’essai de 3 mois et je le vire au bout de deux jours... ou alors il faut vraiment une bonne raison),
    - l’employeur ne peut rompre la période d’essai pour un motif discriminatoire (le sexe, l’orientation sexuelle, la religion...). Par exemple, j’embauche un salarié portant un nom bien français et je romps sa période d’essai dès que j’apprends qu’il est musulman, alors que sur le plan professionnel je n’ai rien à lui reprocher.
    En résumé, la rupture de la période d’essai ne doit être ni abusive, ni fondée sur un motif discriminatoire.