Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Courrier des lecteurs

Étudiants, résistez à la pensée unique

À Egalité & Réconciliation, et plus particulièrement à Alain Soral,

Cela fait bien trois ans que je suis la dissidence, et cela fait quelques mois que j’ai adhéré financièrement à E&R.

Aujourd’hui, j’ai décidé d’apporter ma pierre à l’édifice à travers un témoignage très récent : au cours du premier semestre de ma 3ème année de licence en LEA, j’avais à rendre un site Internet basique, comportant plusieurs pages et avec un sujet « libre ». J’avais décidé de réaliser une critique, sur un ton moqueur mais cohérent, de certains ministres du gouvernement, à savoir Valls, Fabius, Royal et Duflot. Comme sources, j’ai repris certains livres proposés par Kontre Kulture, certaines vidéos et autres.

Ce petit dossier m’a valu un 10/20, autant dire rien… Mais le plus surprenant a été ce que m’a dit mon prof, je cite : « […] J’en profite aussi pour vous alerter sur le fait que les travaux réalisés dans le cadre d’un cursus universitaire ne doivent en aucun cas servir de support à l’affichage d’opinions politiques », suivi de : « Dans votre intérêt, je vous déconseille en tout cas à l’avenir de renouveler l’expérience. » La messe est dite.

Cette expérience, justement, m’a permis de vérifier par la pratique ce que vous expliquiez. J’étais convaincu dans la théorie, à présent je suis persuadé de cette réalité.

J’ai vécu d’autres expériences de la sorte durant mes trois années d’université, et je peux confirmer que ma fac est idéologiquement entièrement cadenassée ; que profs et soi-disant étudiants sont très majoritairement des moutons n’ayant aucune liberté de pensée.

Je suis déçu, effaré et malade de voir à quel point la jeunesse est stupide dans sa globalité.

L’idée de quitter la France m’avait conquis, mais la vertu et l’honneur me portent à lutter pour libérer notre France de l’emprise de la communauté organisée.

Sachez que vous m’avez fait prendre conscience de tous ces problèmes, que vous m’avez donné la passion des livres, ainsi que ce qui fait de nous des Hommes : la Virilité.

Sachez que la flamme ne s’éteindra pas de sitôt.

Vive Égalité & Réconciliation !

G.

 

Voir aussi :

1er décembre
Courrier des lecteurs
Grand soutien d’un petit étudiant !
8
27 novembre
Courrier des lecteurs
Demande de soutien d’un infirmier
43
29 octobre
Courrier des lecteurs
Soutien d’un ancien parachutiste de l’armée française
21
19 octobre
Courrier des lecteurs
Résistance !
7
2 octobre
Courrier des lecteurs
Respect et admiration
65
24 septembre
Courrier des lecteurs
"On ne peut cacher le soleil avec un tamis"
16
17 septembre
Courrier des lecteurs
Réponse à Éric Zemmour sur l’islam
135
14 septembre
Courrier des lecteurs
Le démantèlement de La Poste vu de l’intérieur
57
12 septembre
Courrier des lecteurs
La vie d’un vaurien qui en valait plus...
20
8 septembre
Courrier des lecteurs
Soutien d’un chauffeur routier musulman et patriote
37
12 août
Courrier des lecteurs
Un Algérien parle aux Français
55
6 août
Courrier des lecteurs
"Malgré tout, il semble bien que vous êtes la seule voix d’unité et de vérité"
33
30 juillet
Courrier des lecteurs
"Je me suis engagée en devenant adhérente de E&R"
18
9 juillet
Courrier des lecteurs
"La peur doit changer de camp"
5
29 juin
Courrier des lecteurs
L’espoir renaît
11
26 juin
Courrier des lecteurs
Lettre sur le courage et la détermination
4
21 juin
Courrier des lecteurs
Soutien suisse à Dieudonné et Alain Soral
10
16 juin
Courrier des lecteurs
Faut-il émigrer ?
41
14 juin
Courrier des lecteurs
Réflexions sur la conférence d’Alain Soral à Moscou
8
12 juin
Courrier des lecteurs
Soutien d’un Franco-algérien scandinave
6
8 juin
Courrier des lecteurs
Lettre d’un juif du quotidien, inquiet
50
4 juin
Courrier des lecteurs
La cérémonie "politique" de Verdun vue de l’intérieur
44
2 juin
Courrier des lecteurs
"Je ne sais plus quoi penser de mon propre pays"
53
29 mai
Courrier des lecteurs
Lettre d’un jeune Rennais contre la "couardise" et la "rêverie" des antifas
24
26 mai
Courrier des lecteurs
Des juifs orthodoxes antisionistes d’Israël s’adressent aux Français juifs
43

Sur l’Éducation « nationale », chez Kontre Kulture :

Travailler sa culture politique avec Kontre Kulture :

 

Pour apporter votre pierre à l’édifice d’E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1472498
    le 24/05/2016 par Xavier57
    Courrier des lecteurs

    Préférez les métiers de l’artisanat. Vous participerez ainsi à la préservation et à la perpétuation d’un savoir-faire authentique. Cela vous permettra également de vous cultiver (librement) et de vous élever intellectuellement sans avoir à subir un entourage nocif et déprimant. L’université est un lieu remplie de décérébrés narcissiques.


  • #1472520
    le 24/05/2016 par Clara Imbert
    Courrier des lecteurs

    C’est une réalité !

    Malheureusement, nous étudiants, n’avons pas d’autres issues possibles pour avoir un bagage ! Il faut bien assurer son avenir et il est évident que pour pouvoir exercer une profession qui nécessite des études universitaires (très souvent longues), nous n’avons, hélas, pas d’autres choix.

    Gardons espoir, nous verrons bien ce que nous réserve l’avenir !

    Boualem Sansal disait : "Dans son infinie connaissance de l’artifice, le Système a tôt compris que c’était l’hypocrisie qui faisait le parfait croyant, pas la foi qui par sa nature oppressante traîne le doute dans son sillage, voire la révolte et la folie. Il a aussi compris que la vraie religion ne peut rien être d’autre que la bigoterie bien réglée, érigée en monopole et maintenue par la terreur omniprésente".


  • #1472543
    le 24/05/2016 par gorillaz
    Courrier des lecteurs

    L’idée de quitter la France m’avait conquis, mais la vertu et l’honneur me portent à lutter pour libérer notre France de l’emprise de la communauté organisée.



    De toute façon, il n’est pas dit que les jeunes soient plus intelligents ailleurs (en occident, du moins). Ne craignez-rien, la grande saignée bancaire et la méga-austérité qui arrive risque de rendre pas mal de gens brusquement plus intelligents qu’ils semblent l’être aujourd’hui ... c’est que quand l’UMPS vous prend la plus grande partie de votre retraite, le F.N. devient tout d’un coup bien moins infréquentable.

    C’est comme en Russie, 10 ans d’austérité à l’occidentale renommée Perestroïka, a contraint les russes à se choisir un Poutine.

    S’il faut que le peuple endure cela pour se mettre à voter intelligemment ... qu’il en soit ainsi !

    Pour le fric et le taf : mieux vaut être un "parasite" (le gouvernement n’a qu’à assumer) et profiter du chômage pour parfaire ses connaissances en agriculture de subsistance dans son coin, tout en envoyant un petit chèque une fois de temps en temps à la dissidence, plutôt que de se risquer à quoi que ce soit d’autre (mieux vaut laisser le "travail" (ou l’esclavage salarié, c’est selon) à ceux qui aiment ça).

    Les longues études ne servent à rien d’autre qu’à retarder l’entrée des jeunes sur le marché du travail, c’est prouvé. Je dis ça, j’ai un master 2 d’histoire...donc, mon conseil, fuyez les universités. On en apprend bien plus via wikipedia et la dissidence sur internet ou en achetant des bouquins qu’en allant écouter de la propagande entre deux fumeurs de hachich (non, c’est pas du vécu).


  • #1472562
    le 24/05/2016 par mohamed
    Courrier des lecteurs

    “”j’avais fait un mémoire de master 1 l’année du "travailler plus pour gagner plus" en prenant le contre-pied et en faisant du conseil à un cabinet dentaire où j’effectuais mon stage. Résultat, le prof, encarté au ps, m’a dit que "ça passait cette fois-ci mais que je ne devais plus jamais le refaire"...alors que tous leurs cours sont hautement politisés !


  • #1472587
    le 24/05/2016 par réGénération
    Courrier des lecteurs

    Si internet est le meilleur moyen de se ré-informer et d’aiguiser son sens critique grâce à E&R entre autres, j’ai l’impression que paradoxalement la stupidité semble l’emporter, en tout cas chez beaucoup de jeunes.

    Du fait qu’on ne maîtrise rien à cet âge, qu’il est plus facile de mater des idioties que de se prendre la tête, mais surtout que l’école devient de plus en plus une usine à crétins, ou plutôt une fabrique de citoyens new-age aux normes républicaines...

    Le fait même de coller des tablettes dans les mains d’enfants de cinq ans qui suivent la maîtresse sur un tableau numérique, on franchit là un pas radical vers l’humain 2.0 généralisé (donc vers l’Idiocratie) - ce dont Najat Vallaud-Belkacem, fidèle à la République, semble se féliciter, en tout cas çà la fait beaucoup rire !

     

    • #1472887
      le 25/05/2016 par Menu fretin
      Courrier des lecteurs

      À propos des tablettes entre les mains d’enfant de 5 ans (et moins de 5 ans) :

      toujours se rappeler les propos de Claire Séverac (conférence sur les chemtrails, entre autres) sur la progéniture des Bill Gates, Steve Jobs et consorts de la Silicon Valley, magnats de l’informatique grand public : pour leurs chère têtes blondes, à la maison pas d’écrans (tablettes, smartphones, télé tout ça) ; et des écoles primaires à 10 000 dollars par an où il n’y a surtout pas de wifi mais des vrais livres en papier ...

      Tout est dit et bien compris.

      Nous n’avons pas la télé, mais ma compagne cède parfois à la facilité de porter notre enfant de moins d’un an sur les genoux pour lui chanter devant l’ordi des comptines, regardées sur Youtube. Ça me fait un peu mal, je l’ai un peu mauvaise. Les enfants ont bien le temps de se faire bombarder d’images numériques, et le réel est déjà tellement stimulant en soi à leur âge (et y compris les livres d’images) !


  • #1472621
    le 24/05/2016 par Smuth_Smuth
    Courrier des lecteurs

    Etudiant comme vous, je rase également les murs politiquement. Par contre, la remarque que vous a faite votre professeur peut sembler raide au premier abord mais je la trouve tout à fait justifiée, si c’était moi qui vous avais corrigé, je n’aurai pas écrit autre chose, dans votre propre intérêt.


  • #1472643
    le 24/05/2016 par Le Goy
    Courrier des lecteurs

    Si vous êtes brillant (tous les profs ne sont pas des moutons cadenassés, certains s’en foutent et ils ne veulent pas mettre leur carrière en péril), on vous proposera sûrement de rentrer dans une loge ou on vous incitera à faire votre "coming out". Si vous n’êtes pas bagarreur, nos chers antifas essaieront sûrement de vous faire une tête au carré, car ce sont des lâches. Si vous êtes bagarreurs, alors ils essaieront de vous pousser à bout. Ce n’est pas facile. Mais après, vous garderez votre conscience. Le savoir français est encore très bien coté à l’étranger, ne l’oubliez pas. Ne tombez pas dans le piège carriériste ! Cela dit, une petite formation en artisanat à temps perdu (juste histoire de pas être un étudiant manchot lambda) pourra toujours servir de roue de secours...


  • #1472646
    le 24/05/2016 par anony
    Courrier des lecteurs

    Comme je vous comprends, cher G. !
    II faut dire qu’avec des facs comme tolbiac ou Paris VII (et l’inénarrable Lacroix-riz), on décroche le pompom du sectarisme ;
    Dans un autre genre illustré, cette fois, il y a ça (qu’est-ce que Chouard est allé "débattre" avec elle ?) : vers 1h, c’est un supplice
    https://youtu.be/PSkuvFJ6iUQ

     

    • #1472694
      le 24/05/2016 par Smuth_Smuth
      Courrier des lecteurs

      Vous ne croyez pas si bien dire, il s’agit ni plus ni moins de la prof qui était la directrice de recherche de notre chère Marion Sigaut et qui lui en a fait voir de toutes les couleurs !


    • #1472800
      le 24/05/2016 par anony
      Courrier des lecteurs

      Merci de la précision smuth, j’ai eu le charmant plaisir de l’avoir en DEUG d’histoire, de quoi faire une dépression nerveuse !


    • #1472939
      le 25/05/2016 par La moyennâgeuse
      Courrier des lecteurs

      Cette femme à la vivacité d’esprit et de synthèse manifestée dans la simplicité qui connait son sujet est d’une patience infinie. Cet homme fait un p’tit blocage sur Aristote ; elle lui précise s’en ficher de l’Aristote en question (c’est pas le centre du monde de la pensée ! ) et poursuit avec amabilité, lui rappelant qu’elle a déjà répondu 4 fois.

      Mais il a beau chercher... il ne voit pas. Ah état de fixation !

      Un kontre-coagulant peut-être ? Qui sait...

      Florence joli prénom.

      Bonne journée.


    • #1473044
      le 25/05/2016 par delphin
      Courrier des lecteurs

      @moyennâgeuse : parce que cette histoire de "fidei commis" est crédible, pour vous ? c’est la continuité du système !
      Nous avons affaire à une femme qui argue que Robespierre n’est "pas responsable de la terreur", que la vendée est une "fabrication" et sous-entend que olympe de gouges étant rétrograde, son sort ne fut à l’avenant ; cette personne, (crypto marxiste, maçon syndiquée, ce me semble) telle un jean-vincent Placé, aime truster les bonnes places et terroriser ses étudiants (j’en ai fait l’expérience) ; la morgue est rarement bon signe.

      Un débat Soral/Gauthier, moi, je ne demande que ça.


    • #1473185
      le 25/05/2016 par La moyennâgeuse
      Courrier des lecteurs

      @ delphin

      J’ai écouté la vidéo-conférence à partir seulement d’une heure de diffusion. Je vous réponds ainsi seulement au sujet de ce que j’ai vu.

      Que savez-vous de Robespierre ? Que vous n’ayez lu ou ouï dire. L’avez-vous rencontré dans les couloirs du temps, une unique fois, à plusieurs reprises ?

      Et, cette Dame l’a t-elle rencontré en dehors d’une bibliothèque ? Je m’en fiche. Portez lui querelle ou à qui bon vous semble.

      "La continuité du système", le temps ne suit-il pas une trajectoire... vivez-vous en dehors du temps présent, allez et revenez-vous d’une époque à l’autre ?

      Dans cette vidéo, je vois un homme questionner une femme qui répond avec sa clarté son sentiment. Et L’homme, dans la modestie de s’en remettre à elle, insiste et la fait répéter comme si il attendait d’elle qu’elle le libère de son questionnement. Elle, à tord ou à raison, ne s’écarte pas d’elle-même et ne peut se contenter de seulement s’appuyer sur un Aristote ; D’ailleurs où est-il inscrit dans l’histoire qu’elle devrait être tenue de le faire ?

      Aussi, si cette femme vous a terrorisé en tant qu’étudiant, c’est que vous avez vécu bien peu d’expériences terrifiantes et/ou, de surcroît, avez renoncé à votre puissance personnelle faisant de son pouvoir autorité. Seriez-vous de ces êtres qui font un caca nerveux de morveux à tout bout de champ, à la moindre riquiqui frustration, au premier obstacle venu ? Cette femme à la vertu de la patience, une qualité pédagogique honorable lorsqu’il s’agit d’enseigner.

      Je vous taquine vous laurez compris.

      Bien à vous.


    • #1473765
      le 26/05/2016 par delphin
      Courrier des lecteurs

      Merci moyennâgeuse ! ceci dit, votre humour est assez...désarçonnant.

      Je garde, avec le recul, de l’indulgence pour l’étudiant de 20 ans naïf et fébrile que j’étais : bien sûr, on devrait s’insurger en de pareils moments contre de tels mandarins sectaires, mais lorsqu’on est jeune, que ladite personne, par le pouvoir de vous noter, a droit de vie et de mort sur vous, et vous ballade, après 30 ans de pratique chevronnée, le combat ne peut pas être égal ; aujourd’hui, à 30 ans je serais plus stoïque et aguerri, mais j’idéalisais alors la fac (vite ramené sur la terre ferme !)

      Sinon, il y a mieux avec Annie L-R, pour qui la reconnaissance de l’holodomor est "criaillerie d’associations ukrainiennes", au choix....


  • #1472660
    le 24/05/2016 par riik
    Courrier des lecteurs

    Sans vouloir être méchant, tu découvres l’eau chaude là.
    Je veux dire, c’est EVIDENT que les universités sont verrouillées dans une certaine idéologie. Le délire "libertééé d’expression" c’est un mensonge, depuis le collège je crois l’avoir compris intuitivement (à l’époque d’ailleurs j’étais "du bon côté" et déjà très jeune j’avais parfaitement capté l’esprit qu’il fallait adopter pour plaire aux profs).

    Mon conseil : barre toi de l’université, construis un truc de tes mains (ça peut être un programme informatique, un roman, un essai, bref un truc qui sort de ta propre créativité).

    Se casser du pays ? Moi même j’hésite fortement. J’en ai fois les moyens (je bosse d’où je veux), et tout est tellement sclérosé ici que bon..c’est tentant.


  • #1472667
    le 24/05/2016 par ProtégeonslaPalestine
    Courrier des lecteurs

    L’expérience de cet étudiant atteste qu’il est vain d’attendre des instituions et des institutionnels, des gages d’indépendance d’esprit ou d’irrévérence. Cooptés par le Système, ces gens travaillent à le défendre en l’état, plus qu’à faire progresser la pensée critique.

    La meilleure forme de résistance que puisse adopter ce jeune homme serait, sans tomber dans les écueils de la prédication, d’éveiller son entourage et d’avoir lui-même 4 enfants qu’il formerait dans ce sens. On appelle cela l’action souterraine. Plus efficace que l’action frontale.

     

    • #1472743
      le 24/05/2016 par Zaphkiel
      Courrier des lecteurs

      Très bonnes idées, notamment celles des enfants que je pourrais former moi-même (j’ai la chance d’être en couple avec une fille qui me suit corps et âme, elle me sauve de la dépression).

      Cependant, pour ce qui est d’éveiller l’entourage, c’est très rude. J’ai tenté hier même, sur le groupe facebook de ma promotion, j’étais seul contre 10 hystériques (filles comme gars) qui agissaient en bons chiens de garde. C’est psychologiquement très violent : anathèmes et réduction en tout genre, ou encore dérision et insulte. On m’a même dit que j’avais dû fumé un truc pas net. J’ai fini par me faire virer du groupe quelques heures après.

      Pour beaucoup d’étudiants embrigadés, le réveil se fera quand il sera trop tard pour eux. Malheureusement.

      Merci à tous pour vos soutiens et vos idées auxquelles je n’avais pas pensé. Continuons !

      G.


    • #1473008
      le 25/05/2016 par dd
      Courrier des lecteurs

      Zaphkiel..............ne te décourage, pas parler vrai est un choque pour celui qui entend mais ne comprends pas dans l’instant. Les idées vrai on cela de terrible c’est quelle laisse une trace indélébile dans l’esprit de celui qui l’entend. Elle agira comme un remord et finalement trouvera son chemin.
      Moi, j’ai trouvé la solution, je distille à très petite doses ces vérités "homéopathiquement" et sa marche. Tu implante une phrase dans la conscience de l’autre et tu attends que ça prenne.
      Toujours sur un ton interrogateur comme cela tu ne te met pas trop en danger " ne pense tu pas que............." " c’est une question que je me pose....." "tu connait mon esprit critique.." etc.
      Faut te dire que tu est plus intelligent parce que tu à compris un peu plus.
      "L’inconscient des gens qui vivent artificiellement me perçoit comme un danger. Tout en moi les irrite : ma façon de parler, ma façon de rire ; Ils sentent la nature" CG. Yung
      Lit du Yung tu te grandira encore un peu plus.
      Bon courage camarade.


  • #1472672
    le 24/05/2016 par pragmaticus
    Courrier des lecteurs

    Bonsoir,

    Les commentaires qui te sont fait sont modérément pertinents et s’égaillent dans une "bio-diversité" tactique. Ne fuis pas la Fac, mais plutôt transcende la ( = fais son exercice dans la subversion consciente) afin que tu deviennes un jour ce beau guerrier de la dissidence qui aura su infiltrer le sytème dans l’intégralité des points de vues séparés de l’ontologie, de la pertinence critique, de la résistance, de la volonté de vivre, y compris dans l’idée de "jouir sans entrave" ...Tu me fais penser à mes gosses, mes dignes fils : et du coup, je te félicite "p’tit gars", car tu es déjà devenu un vrai homme. Gloire à toi !

     

    • #1472749
      le 24/05/2016 par Zaphkiel
      Courrier des lecteurs

      Pragmaticus,

      Merci pour tes encouragements, cela me met du baume au cœur.

      Le combat actif est vraiment dur, je m’en suis pris pas mal dans la gueule, et je comprends
      mieux Soral et Dieudo à présent. Je vais faire de mon mieux.

      Merci à E&R pour avoir relaté mon message, cela me remplit tellement d’énergie positive.


    • #1473258
      le 25/05/2016 par paramesh
      Courrier des lecteurs

      Zaphkiel,
      histoire d’enfoncer le clou, tu devrais, la prochaine fois rendre une copie ultra militante de la pensée unique, histoire de voir la réaction de ton prof.(c’est en plus un excellent exercice intellectuel)
      Après, je ne sais pas trop ce que tu cherches à l’université, mais c’est une perte de temps. déjà dans les années soixante dix j’ai fui l’université pour ne pas crever d’ennui, et je me suis fait tout seul. bien sûr pas de diplôme, mais à quoi sert réellement un diplôme ?
      Enfin bon courage et penses à utiliser ton énergie à construire ta vie plutôt qu’a combattre des fossiles de l’histoire


  • #1472684
    le 24/05/2016 par P.V.
    Courrier des lecteurs

    Bravo jeune homme pour votre témoignage, ma fille est aussi étudiante en LEA 3ieme année et elle confirme vos dires.


  • #1472739
    le 24/05/2016 par Dani
    Courrier des lecteurs

    C’est clair qu’on se croirait dans un film de sciences fiction ; des zombies ou sous contrôle extra-terrestre, ça va être dur de briser l’idéologie dans laquelle ils sont.


  • #1472871
    le 25/05/2016 par goy pride
    Courrier des lecteurs

    Ne fais pas le con ! Déjà qu’avec une filière LEA trouver du boulot après n’est pas aisé, mais si en plus tu cherches les embrouilles de ce genre... !


  • #1472894
    le 25/05/2016 par Menu fretin
    Courrier des lecteurs

    J’avoue que je n’ai pas votre courage prosélyte, G., et votre action est d’autant plus méritoire.

    Quoique convaincu du bien fondé de ce que je découvre sur E&R et ailleurs, je m’aperçois que je ne suis tout simplement pas capable de répondre efficacement aux gens que je viens parfois déranger dans leur confortable vision du monde.

    Morceaux choisis (avec un poil d’ironie, mais dans le fonds, c’est à peu près le niveau) :
    - "Les banques ont besoin d’argent, l’OTAN nous protège, Macron est beau gosse, les terroristes c’est que des grands garçons autonomes islamistes et gros méchants qui ne doivent rien à personne, le Front national c’est mal, les migrants ils sont tout petits tout mignons mais ils ne savent pas nager, Poutine il est vilain, Obama il est joli, les Américains ils ont tué le nazisme tout seuls, l’Europe c’est l’avenir, tu serais pas un peu complotiste, toi ?", etc. (et j’en oublie ;-)

    Du coup, j’essaye toujours de me rappeler mon petit séisme personnel quand j’ai vu et compris plus ou moins comment tout cela marchait et du temps que ça m’a pris pour assimiler la leçon - celle du bon vieux rapport de force et de domination jamais révélé par nos chers journalistes, protégés fiscaux.
    C’est la question de la pilule bleue ou de la pilule rouge, rester dans la matrice ou en sortir. Je ne crâne pas, je suis toujours dans la matrice, forcément. J’ai simplement sorti le nez et je hume.

    Je vous souhaite bon courage et vous encourage à la patience et l’indulgence. Vous semez des graines que vous ne verrez peut-être pas pousser. Mais il faut continuer si vous vous en sentez l’étoffe - et vous semblez l’avoir.


  • #1473087
    le 25/05/2016 par john_fru
    Courrier des lecteurs

    Bonjour, étant à Dauphine, le constat est malheureusement le même. Mais en glissant des analyses soraliennes (j’ai envie de dire "doucement") en discutant avec d’autre (sans aller au trop vite au bout, d’où le doucement) la plupart n’ont soit rien à dire soit relativise avec le fameux (y’a pire ailleurs) bref.
    Toutefois je pense qu’il y aussi des professeurs qui suivent "E&R" en cachette (comme la plupart de nous soyons honnête) - par exemple - dans un sujet de partiel du 1er semestre qui portait sur le projet "la ruche qui dit oui", un article ayant pour source E&R était dans le sujet (source citée) et je me suis dis que QUAND MÊME avec la diversité de chiens de garde qu’on trouve dans le 16e le simple fait de citer E&R dans un sujet d’exam était "porteur de couille" :)
    (après c’est peut être moi qui se fait un film)
    en tout cas courage, tu n’es pas tout seul même si ça ne se voit pas !

     

    • #1473139
      le 25/05/2016 par Gilles
      Courrier des lecteurs

      Le " y´a pire ailleurs " est sigificatif. Ancien prof, je sais que, quand on voit les parents, on est jamais surpris des élèves. Un étudiant, c´est un collégien, avec une tête d´adulte, et des désirs sexuels, vue la viriité de l´époque, rien de plus, par rapport au concret. Ne pas oublier qu´à 20 ans l´homo francus, pas obligé de lutter ne sait rien. Alors, il constate, comme son entourage, c´est `dire la télévision, qu´ailleurs, qu´il ne connaît pas, c´est pire. On parle de dizaines d´années de lobotomisation télévisuelle, de quoi faire 2 bonne générations de tarés, toute une fratrie, ou même la grand-mère `oublier ses principes pour se mettre à chatter. La disparition totale de l´intelligence dans la demeure. Là est l´objectif de l´ordinateur.
      De quoi presque faire oublier qu´il y avait autre chose avant, que la réalité est mensongère. Pierre Hillard disait que la " dissidence " c´était le grain de sable, qui pouvait peut-être faire dérailler la machine.
      Ensuite on parle ici d´étudiants en Langue Étrangères Appliquées, filière féminine, non élitiste, une double soumission donc.
      Il ne faut pas oublier non plus que les changements sont le fait d´une minorité, mieux vaut une armée de spartiates que des millions d´animaux télévisuels, qui tourneront casaques si il le faut.


  • #1473179
    le 25/05/2016 par AndmeA
    Courrier des lecteurs

    Bonjour à toi, compagnon étudiant.

    Le message que tu as écris pourrait être le miens, bien que je sois en Belgique (et pas encore adhérant, mais ça viendra :)). Le constat, pour le peu de cours où je trouve encore la force d’aller (je suis en Droit, c’est peut-être encore pire ?) est le même : un suivi jusqu’au-boutiste de la pensée dominante, sans jamais sortir des sentiers battus.

    A tout principe une exception néanmoins, mon professeur de "Philosophie du Droit", philosophe (et non juriste, ça joue certainement). A son cours, j’ai pu prendre la parole (car déjà on est 20 en classe au lieu de 500 dans un auditoire) lorsque la conversation se rapprochait de sujets plus "verticaux" (plus "globaux") et donc bien plus intéressants que ceux d’un cours de droit technique (qui l’eût cru ?)

    Et probablement que le jour où je rendrai mon "mémoire" (l’année prochaine si tout va bien ... car j’ai déjà pris beaucoup de retard dans mon cursus universitaire) j’aurai droit au mieux à une "mise en garde" similaire à la tienne, et au "pire" un échec.

    Nous sommes certainement quelques-uns, au sein des différentes universités, à avoir "compris" ne serait-ce qu’un minimum les règles du jeu, qui ne nous appartiennent pas. Espérons, à l’ère de l’internet, que nous serons capable de "créer des liens" (à l’instar de ceux d’en face) entre gens de bonne foi, car in fine c’est de cela qu’il s’agit.

    Courage pour la suite ! Le combat continue :)


  • #1473199
    le 25/05/2016 par LaitzKauRaikte
    Courrier des lecteurs

    Étonnamment bien que toujours au lycée, j’arrive à faire comprendre à mes camarades, si ce n’est même à un prof la perversion du mode de pensée actuel.
    Pour cela, il suffit de ne pas se ranger dans une case (gauche/droite) qui crée des amalgames et ferme l’esprit des interlocuteurs s’ils ne sont pas du même avis, et ensuite placer ses paroles sous le sceau de la logique implacable et incontestable : il faut insuffler une dimension scientifique à ce que l’on dit.
    Malheureusement, si l’on vous a déjà catégorisé extrême-droite, c’est fini pour vous.


  • #1473302
    le 25/05/2016 par Untel
    Courrier des lecteurs

    Pas convaincu par l’idée selon laquelle la note et le commentaire du professeur prouverait un cadenassage idéologique de l’université et des gens qui la fréquentent.
    Votre démonstration a très peu de valeur à mes yeux.

    1) C’est une règle élémentaire de ne pas divulguer d’opinions politiques lors d’un examen écrit ou oral, de rester le plus mesuré possible, tout simplement car l’examinateur est un être humain qui a ses sensibilités d’opinion. Imaginez un medley sur la Shoah corrigé par le Pr Faurisson !!!
    La construction du discours (dialectique, thèse-antithèse-synthèse) a infiniment plus de valeurs qu’un inventaire d’arguments à charge unidirectionnels comme vous l’avez fait. C’est par cette méthode que vous pourrez éventuellement dénoncer publiquement les verrous idéologiques du milieu universitaire, pas par le sarcasme.
    Par exemple, l’an dernier en école d’ingénieurs j’avais une sorte d’exposé à réaliser sur les entreprises à forte participation de l’État. En traitant les domaines des médias et de l’énergie, j’ai pu glisser subtilement quelques petites quenelles, ce qui a été apprécié comme bon esprit critique. Un autre groupe très bien noté avait traité le sujet des lobbies en abordant notamment la question de notre réseau d’anciens élèves (auto-critique) et des lois mémorielles (chaud ananas).

    2) Vous êtes en LEA, donc pas en sciences politiques ni en histoire, donc aucune raison de développer des théories politiques dans le cadre d’un examen. Ne pas divulguer d’opinions politiques tranchées dans le cadre scolaire n’empêche pas d’en avoir de bonnes.

    3) En quoi suivre un courant majoritaire c’est ne pas avoir de liberté de penser ? Qui nous dit que tous ces gens ne sont pas réellement convaincus de ce qu’ils pensent ? Parce qu’il est mal vu de penser rouge-brun, penser rouge-brun relève de la liberté, donc ceux qui ne pensent pas rouge-brun ne saisissent pas cette liberté et alors sont forcément des moutons ? Je crains que vous ne mélangiez certaines choses.

    "La jeunesse est stupide dans sa globalité" dites-vous... vous en démarquez-vous réellement ou avez-vous un compte facebook comme les autres ?

     

    • #1473927
      le 26/05/2016 par slimane lambert
      Courrier des lecteurs

      Qu’est ce que ca peut faire qu’il ait un compte facebook ou pas ?

      C’est un moyen de com. C’est comment on l’utilise qui importe.
      Si c’est juste pour rester en contact facilement avec 40 amis, pour discuter avec son frangin à 5000 km, ou pour voir rapidement les dernières infos sur Dieudo, Soral ou de d’autres sites d’infos pas mainstream, ca reste bien pratique non ? je vois pas en quoi ca définit si l’utilisateur sort de la matrice ou pas.
      Au contraire, on peut même se servir de facebook pour planter des idées chez les autres, façon "inception"


    • #1474068
      le 26/05/2016 par Untel
      Courrier des lecteurs

      Slimane Lambert.

      Je rappellerai juste que facebook est une compagnie privée basée en Californie.
      Ni plus, ni moins.

      Pour le reste, cherchez "Eben Moglen" sur internet.
      Bonne lecture.


  • #1473440
    le 25/05/2016 par Louis
    Courrier des lecteurs

    Il vaut toujours mieux éviter de rendre un travail politisé quand on peut facilement l’éviter, tout simplement parce que chacun a ses propres opinions.

    On ne peut pas donner entièrement tort au prof et il ne vous veut sans doute pas de mal. J’aurais sans doute fait pareil que lui. Il y a des profs avec qui vous pouvez vous attendre à des sanctions autrement plus graves parce que eux n’hésiteront pas à mêler vraiment leurs opinions politiques à leur boulot. Et alors dans cette situation apprêtez vous à déguster parce que le prof de fac a tous les droits et vous aucun !


  • #1473443
    le 25/05/2016 par Montcalme
    Courrier des lecteurs

    La seule réponse à lui poser est alors :"pourquoi m’avez vous sanctionné pour mes idées politiques, n’est ce pas faire vous même de la politique que de me sanctionner pour le contenu et non le contenant ? "

    J’ose imaginer son enthousiasme sur la mise en place d’un site sur la diverité et le multiculturalisme qui vous aurait valu une 15/20 à minima et un début de franche camaraderie avec votre enseignant.

    La reproduction de l’idéologie se fait de manière très ouverte à l’université, et l’idéal du pluralisme et de l’esprit critique sert surtout de paravent à une sélection très sévère qui repoussent celles-et-ceux qui ne pensent pas dans le moule.

    Sans compter les problèmes d’égo des enseignants chercheurs qui fautent d’avoir des salaires correspondant à leur niveau d’études se retranchent dans la recherche perpétuelle au flattage d’égo qui pousse ainsi à faire monter les plus lèche-cul des étudiants.

    Les autres passant vites fait leur chemins pour aller rejoindre la réalité c’est à dire le monde du travail.

     

    • #1473535
      le 25/05/2016 par Untel
      Courrier des lecteurs

      Il y a une différence entre promouvoir des concepts (en l’occurrence, tradition, identité, loyauté) et s’en prendre directement à des personnalités politiques...


  • #1473632
    le 26/05/2016 par Alessandro
    Courrier des lecteurs

    Lorsque j’étais en IUT il m’a semblait que c’était plus libre j’imagine qu’entre les lettres et les sciences c’est différent et entre cursus général et cursus pro autant. J’espère que les étudiant en fac de droit sont moins conditionné à voter UMPPS ou FG ou NPA ou écologistes. Dans l’avenir il nous faudra des avocats et des juges de notre côté.


Commentaires suivants