Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Créer une "principauté salafiste" à l’est de la Syrie : l’objectif américain

Favoriser l’instabilité et le terrorisme pour isoler Bachar el-Assad

Les deux récentes attaques contre l’Armée arabe syrienne dans l’est de la Syrie correspondent au projet américain d’éliminer toute présence du gouvernement syrien à l’est de Palmyre. Cela permettrait aux États-Unis et leurs alliés de créer une « entité sunnite » dans l’est de la Syrie et l’ouest de l’Irak, qui serait une épine permanente dans le pied de la Syrie et ses alliés.

 

Une analyse de 2012 de l’Agence du renseignement de la Défense (DIA) disait :

« Il y a la possibilité d’établir une principauté salafiste officielle ou non à l’est de la Syrie (Hasaka et Der Zor), et ceci est exactement ce que veulent les puissances qui soutiennent l’opposition, afin d’isoler le régime syrien… »

Notez que le plan mentionne précisément deux villes – Hasakah et Deir Ezzor.

Le 18 août, des unités des YPK kurdes ont soudain attaqué les positions du gouvernement syrien dans le centre de Hasakah au nord-est de la Syrie. Avant cet incident les relations entre les deux camps étaient correctes malgré quelques légers affrontements. Les Kurdes qui attaquaient étaient conseillés par des soldats des forces spéciales américaines. Lorsque la force aérienne syrienne est intervenue, les États-Unis ont menacé d’abattre ses avions. Les forces syriennes ont dû finalement se retirer des zones peuplées de Hasakah et sont maintenant confinées sur un aéroport à proximité de la ville. Elles sont coupées de tout approvisionnement et vont sans doute bientôt devoir abandonner.

(Pour les Kurdes, ces attaques se sont avérées politiquement catastrophiques. Non seulement ils ont perdu le soutien du gouvernement syrien et des Russes, mais la Turquie a utilisé ces affrontements pour justifier son invasion de la Syrie. Cela a mis fin au rêve national kurde d’un territoire continu de l’Irak à la Méditerranée.)

Samedi, les avions américains ont attaqué la plus importante position du gouvernement syrien à Deir Ezzor. Près d’une centaine de soldats syriens ont été tués et la plupart des équipements lourds que la garnison Deir Ezzor avait laissés ont été détruits. Immédiatement après l’attaque aérienne, les combattants de l’État islamique ont occupé les positions dont le gouvernement avait été chassé. Ces combattants de l’État islamique tiennent maintenant les hauteurs qui surplombent l’aéroport de Deir Ezzor. Le lendemain, l’État islamique a abattu un avion du gouvernement syrien près de Deir Ezzor.

La ville et ses 150 000 habitants sont encerclés par État islamique. Ils avaient été approvisionnés depuis Damas par des vols de nuit vers l’aéroport. Maintenant que l’aéroport est sous le feu de l’État islamique, qui a aussi des armes anti-aériennes, ces vols d’approvisionnement ne sont plus possibles. L’attaque aérienne étasunienne ne laisse pratiquement aucune possibilité au gouvernement syrien d’approvisionner la ville. Si cette situation perdure la ville tombera aux mains de l’État islamique.

Le plan américain est de prendre ensuite Raqqa en utilisant des forces par procuration turques ou kurdes. Le plan prévoit également de laisser l’armée irakienne reprendre Mossoul en Irak. La seule grande ville en territoire d’État islamique qui reste entre les deux est Deir Ezzor. Si l’État islamique la prend à la garnison isolée de l’armée syrienne, il aura une bonne base pour survivre. (Et ça tombe bien, il y a aussi de riches puits de pétrole à proximité.) Personne, à part l’État syrien affaibli, n’aurait alors un intérêt immédiat à le chasser de là.

Au nord de cette entité, il y aurait une zone kurde, sans ambition de s’étendre au sud. Au nord-ouest de l’entité de Deir Ezzor il y aurait la conviviale « Zone de sécurité » contrôlée par la Turquie qu’Erdogan envisage de créer.

Les deux dernières opérations des forces américaines dans l’est de la Syrie correspondent au plan d’une « entité sunnite » ou d’une « principauté salafiste » exposé dans le document de la DIA de 2012. Une telle entité empêchera la continuité territoriale du « croissant chiite » qui relie l’Iran, l’Irak, la Syrie et le Liban. Cela correspond à « l’isolement » de la Syrie prévu dans l’analyse de la DIA. Une « entité sunnite » dans l’est de la Syrie permettra également le passage d’un pipeline de gaz du Qatar vers l’Europe via la Turquie. Le gouvernement syrien avait rejeté la construction de ce pipeline qui allait à l’encontre des intérêts vitaux de son allié russe.

Au premier abord, cette politique américaine semble être à courte vue. On ne voit pas comment une telle « entité sunnite » pourrait se stabiliser. Elle continuerait, au contraire, d’être une source de terrorisme qui frapperait bien au-delà des frontières de la Syrie et des États voisins. Mais c’est précisément l’instabilité de cette création qui permettrait aux États-Unis de maintenir leur présence dans la région. Une source d’insécurité qu’ils pourraient stimuler ou réduire, à volonté.

Le projet américano-sioniste pour le Proche-Orient, lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un futur paradis fiscal ?


  • espérons que Poutine déverse ses bombes comme il a fait sur les convois remplis de pétrole et que l’Empire déjà affaibli , continue son agonie .....


  • Excellent article qui démontre enfin que le salafisme sert les intérêts américains. On pourrait donc penser sans se tromper que le salafisme n’est, à la base, qu’une vaste manipulation au profit de desseins géostratégiques de l’entité sioniste. En plus de créer un choc en Europe, le salafisme travaille sans le savoir au projet du Grand Israël. Tout ça vient directement des puissances étrangères et extra-arabes qui infiltrent tous les gouvernements arabes.

    J’espère que les musulmans en France, qui s’associent de plus en plus ouvertement à cette nouvelle forme de rigorisme zélé, prendront conscience qu’ils sont manipulés, ils ne sont que le balai d’Israël et de l’Amerique qui, en plus de vouloir balayer le Moyen-Orient, a décidé d’en finir également avec l’Europe et les Européens. Le salafisme est une arme de manipulation massive, il détruit l’Islam comme il détruit notre vieille Europe, communautarisée et à présent envahie. On attend toujours la main tendue des musulmans : faites un signe et montrez votre désaccord avec cette mouvance destructrice qui est intimement liée au Qatar et au Wahabbisme de l’Arabie Saoudite. Mais non,au lieu de ça, on a droit à de plus en plus de marqueurs visibles liés au salafisme...

     

    • Détrompez-vous il y a beaucoup de musulmans qui ont compris le sens du complot et ne veulent plus entendre parler de ces tristes individus qui n’ont de "musulmans" que la façade pour détruire notre belle religion, un plan qui est tout à fait en adéquation avec le mondialisme de l’Empire. Mais la complexité de la situation actuelle bien présentée par les ennemis des hommes en l’occurrence les crises successives qui ont paupérisé des masse dans le monde , en plus des guerres d’agression contre les Pays du moyen Orient et autres fourberies ont entraîne l’adhésion systématique à ceux qui corrompent par l’argent et manipulent un grand nombre de misérables qui pour quelques millier de dollars se font sauter peut-être pour faire survivre leurs familles.


  • Comment se fait-il que les Américains aient pu bombarder l’armée syrienne à Deir-Ezzor pendant plus d’une heure sans que Poutine ne réagisse ?

     

    • Car il ne veut pas d’une guerre ouverte contre les Etats-Unis et ses toutous.

      Trois missiles kalibr venant de bateaux Russes ont tiré sur un centre de commandement de l’EI en n’en tuant 30.
      Et dans ces trente morts ils y’avaient des Israéliens,des Britanniques,des Turcs des Saoudiens et Qataris !

      Voilà la vengeance et le message que Poutine vient de faire passer a ceux ayant un eu de bon sens.


    • Il a réagit et un missile Kalibr a défoncé un important lot de conseiller américain,saoudiens,qataris et israéliens....sans que cela fasse de vagues car la preuve de leur connivence serait établi !


  • Un kosovo grandeur nature ; ceci étant, ennuyer les Syriens aura d’autres conséquences que de foutre le boxon chez les Serbes ; (ce que semble évidemment ne pas comprendre les états-unis...)


  • Je comprends pas comment la perte d’une centaine de militaires serait assimilé a une perte du poste de der ezzor par l’armée syrienne .Je suis peut etre naif, mais en envoyant une escouade de bombardiers russes pilonner tout ce qui bouge je vois pas comment les combattants islamistes peuvent résister. On parle pas de la bataille de stalingrad ou des ardennes, il sagit que de quelques centaines de mecs a eliminer qui n’ont que quelques villages pour s’abriter, si tenté que l’aviation épargne les habitations..

     

  • Créer des principautés pour le Prince des ténèbres tel est l’objectif des psychopathes de la C.I.A et du Mossad pour l’avènement du Grand Israël et du Nouvel Ordre Mondial !!!.......


  • Leur projet démoniaque se retournera contre eux car tout stratèges qu’ils sont ils n’ont pas les moyens de détruire l’humanité des hommes qui leur font fassent.
    La foi, en dernier ressort, ne sert qu’à prévenir contre la dégénérescence de notre espèce : transformer les hommes en zombies, voilà comment les malfaisants parviennent à leurs fins.