Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Daniel Cohn-Bendit, vieux pavé sioniste fêlé de Mai 68

Il raconte n’importe quoi, les médias dominants adorent

Laurent Ruquier frôle la subversion intégrale en invitant la vieille baderne soixante-huitarde, qui a visiblement perdu une roue : il voit en Nicolas Hulot le candidat idéal pour les présidentielles de 2017. Et pour quelle raison Nicolas Hulot ? Parce qu’il est le seul en qui il ne voit pas de posture idéologique majeure. Tiens, l’idéologie c’était bien pour dégommer le Général de Gaulle, mais c’est moins bien après, quand le libéralisme libertaire est au pouvoir. Seule conclusion possible : le faux écologiste continue à embrouiller le jeu politique et les malheureux Français qui sont encore sous le charme de l’agent européiste et atlantiste.

 

Cette branlette politico-politicienne ne présente aucun intérêt, mais l’intérêt de regarder ces trois minutes, c’est bien de voir que tout le monde médiatico-politique semble s’y intéresser. Les deux candidats qui pourront relever la France, selon Dany, sont Juppé et Hulot. Plus consensuel, tu meurs dans une émission politique lénifiante. On n’est pas sortis de l’auberge.

 

 

 

Cohn-Bendit fustige le système politique français qui n’arrive pas à trouver de consensus pour produire les réformes nécessaires. En langage populaire, ça donne : y en a marre de ces Français rétrogrades et fachos qui résistent à l’européisation et donc à la mondialisation de leur pays. Dany est là pour faire passer la pilule du Système, en capitalisant sur la sympathie que les Français éprouvent pour lui, le trouvant honnête, droit, direct, rentre-dedans. Preuve que le personnage est supérieurement habile, reconnaissons-lui ce talent. L’employé de l’oligarchie passe pour l’ami du peuple français !
L’agent américano-israélo-germano-français y va malgré tout de sa petite insulte aux électeurs français :

 

 

 

Mandaté par l’oligarchie au pouvoir en France, Dany a été sorti de l’oubli et du formol pour primo, lutter contre la gauche sociale et souverainiste (l’élimination de Chevènement sous Jospin), secundo, lutter contre la montée du Front national (sous Sarkozy-Hollande). Cependant, l’antifascisme d’hier a pris un coup dans l’aile : le CRS de 1968 qui frappait sauvagement les étudiants en colère s’est mué en policier qui défend les Français contre le terrorisme, un « flic » très applaudi lors des cérémonies post- attentat de Charlie Hebdo en janvier 2015. Cela fait partie des petites contradictions du Système... sur lesquelles les journalistes et les hommes politiques ne s’éternisent pas.
L’interview entière de Cohn-Bendit, dont la fonction est de trouver une solution au « problème » Marine Le Pen, est ici :

 

La fonction de cet agent mondialiste transpire de plus en plus, voir sur E&R :

Quand la « révolution » se fait l’alliée objective de la domination,
lire sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • quand est ce qu’il ira bosser celui la ?


  • S’en est un de titre : "si on arrêtait les conneries" !!


  • Les cloches sont passées...


  • Juppé et Hulot !! le repris de justice ultra sioniste et un tube de vaseline vert pâle pour faire passer le tout ,décidément la fabrication et l’imposition de candidats bidons par la propagande des maitres du système est très efficace !! Et le gang des valets du mondialisme, chargés de la faire bouffer au peuple est de plus en plus puissant dans les médias-merde !!


  • #1429953

    "si on arrétait les conneries"
    quelle bande d’hyppocrites , les mémes depuis mai 68 mais faisant semblant de ne pas en faire partis..
    et le publique gobe t il ?


  • J’ai même pas encore cliqué sur play que ma tension est déjà au maximum

     

    • #1430079

      Heureusement qu’on a un Dieudonné et ses sketchs comme soupape de sécurité... et puis un Soral à la suite, pour recadrer le débat !
      Dans d’autres pays d’Europe, ils n’ont pas ces talents, ils doivent souffrir.


  • Cohn-Bendit ou la voix qui ne mue jamais.

    "Cette" (ben ouai à ce qu’il parait on peut tout féminiser ou pédéiser-pardon pour les/mes amis homos) homme a peur de vieillir et de mourir ; alors, il joue la carte djeun’s (à savoir que les gamins n’aiment pas cette posture même si à priori on préjugerait qu’il serait dans cette demande et qui plus est ce n’est pas de ça dont ont besoin les mômes surtout en cette période de chaos et de décadence public) et populaire afin de s’attirer la sympathie et la larme à l’oeil en entretenant le mythe du 60huitard huuuuuuuumaniste qu’il a été ... sic de sic.

    Cette pathologie est compréhensible quand on a construit sa vie sur du mensonge ; ajouté à cela l’addiction médiatique.

    Le titre de son papier imprimé sur deux cents 20 pages (broché...mdr) "Et si on arrêtait les connerie" est en vérité une auto-thérapie qui ne s’adresse avant tout qu’à lui même.

    Un peu comme un charlatant de médecin qui vous vend du poison puis qui vous met au chantage pour vous vendre un antidote à renouveler sans cesse.
    On pourrait faire la comparaison avec l’obsolescence programmée.
    Aller bon dimanche à tous et que la paix et l’amour soit dans tous les foyers.

    Vive les Hommes libre !!!


  • Daniel Cohn- Bendit est un propagandiste tel que le définit Edward Bernays dans sa bible "Propaganda" de 1928. A ce titre, il oeuvre depuis 1968 sans relâche pour le néolibéralisme et l’édification du NOM.


  • #1429991

    Je comprend la virulence de votre titre , l’émission etait insupportable !


  • De Dieu ! Il faudrait une sacrée dose de bonne volonté pour écouter les élucubrations de cet agent actif du mondialisme, et le problème c’est que nous n’en avons plus du tout envie, car nous n’avons que trop donné, et ses salades, cela ne prend plus du tout.


  • #1430014

    Il y a quelque chose de pénible et même d’un peu effrayant chez ces vieux cons qui ne veulent pas vieillir et à qui les années, si elles leur ont blanchi le poil et amollit la bandaison, ne leur ont rien appris, par le moindre fragment de sagesse : elles ont coulé sur eux comme l’eau sur le plumage du canard, c’est tout. Manifestement, l’ami Fritz se croit encore en 68 ; je suis sûr qu’il doit encore becter des clafoutis au haschich. Il faudrait qu’une âme officieuse lui enseigne qu’il n’est plus rien d’autre qu’un pitre du passé : qu’il amuse et dégoutte un peu comme un nain bossu de fête foraine.


  • Cohn-Bendit est emblématique d’une espèce de "gauche" sectaire, aspro-effervescent qui donne mal à la tête, et surtout communautaire et ghettoïdale mais en définitive essentiellement fanatiquement anti-française, héritière à la fois des protestants expulsés par Louis XIV et remâchant leur vengeance et des juifs éternellement pas contents et de vagues moldo-valaques et levantins de tous poils..

    Tout ce qui est mauvais pour la France est bon pour eux. Une fois qu’on a compris cela on a tout compris du personnage (il y en a beaucoup comme lui : Attali, Moscovici, Sapin, Ekabach, Anne Sinclair, Strauss-Kahn). Cohn-Bendit prend un ton pénétré et intelligent et follement subtil et sûr de lui pour finalement ne rien dire de fort. Il est centristo-centriste et au fond c’est un Louis-Philippard opportuniste. Il est devenu écolo parce qu’il croyait que c’était porteur électoralement (il avait eu un bon score d’ailleurs comme il a été vaguement suivi en 68 mais pas longtemps) mais il a coulé à lui tout seul et mai 68 et l’écologie quand il s’est rendu compte qu’une bonne révolution et une vraie écologie pouvaient faire du bien à la France. Alors là, on arrête tout et on se met à ricaner bêtement.

    Il est remarquable par la creuserie, la stérilité et l’insignifiance de la pensée. Les journalistes microcéphales qui l’adorent l’annoncent à son de trompe en déclarant : "attention voilà l’enragé ! On va voir ce que l’on va voir !" (rappel rituel de sa bobine de clown en 68 devant les CRS) et finalement, rien, rien, rien. "Votez pour l’Europe du centre-gauche ! Evidemment puisque l’Europe, c’est la "social-démocratie" (c’est à dire rien de franc et de net) et c’est évidemment l’anti-France !

    Pas étonnant qu’il soit "européen" puisqu’il incarne assez bien cette chose merdique qu’est l’Europe : des discours maçonniques et futurologiques qui aboutissent immanquablement à la catastrophe qui se profile. Une fois celle-là arrivée par la faute des siens, il foutra le camp à Tel-Aviv avec ses airs de pseudo-artiste illuminé. Incapable de penser et d’agir fort. Du bougli-boulga. Du mou dans la cervelle.

     

    • Tous les protestants ne sont pas des huguenots revanchards comme vous l’affirmez avec votre assurance inébranlable, certains sont restés humblement attachés à leur terre dans les Cevennes et ont subi les foudres du pouvoir royal (guerre des camisards si ça vous dit quelque chose)


    • Réponse à Gob : oui je sais. Il y a des protestants très bien, très patriotes. Mais il n’empêche qu’il y en a certains qui ont le tête plutôt près du bonnet. Que cherchent-ils donc dans leur "Bible" que l’Eglise avait astucieusement mise à l’index ? Mais je suis partisan d’une vaste amphictyonie des protestants et catholiques. L’important, c’est la sincérité. Cela dit, depuis Vatican 2, les catholiques sont devenus pires que les plus bornés de protestants. Alors... On en sort plus. Rendez-nous nos bonnes petites guerres de religion. Au moins on ne s’ennuiera plus.


  • #1430039

    J’adore le sous titre de l’article " vieux pavé sioniste fêlé de Mai 68" ; c’est tout ce qu’il mérite comme nécrologie. J’aurais ajouté : " adore quand les enfants jouent avec sa braguette".


  • #1430074

    Dans un sens il a raison Dany-la-braguette, pas besoin d’être large épaule pour faire président en 2017 :
    - suffit de répéter le discours qu’on te susurre dans l’oreillette,
    - de filer des médailles aux escrocs,
    - d’aller aux salons entouré d’une armée de gardes du corps,
    - et de participer aux commémorations et inaugurations diverses,
    le tout avec un salaire à trois zéros.

    Jusqu’où devra-t-on descendre pour que le peuple remarque qu’on se fout de sa gueule ?

     

  • #1430090

    Cohn Bendit...
    L’avachissement en chair et en os.
    Encore un Francais "de papier"


  • Les blagues de Ruquier...


  • #1430128
    le 27/03/2016 par yéti déporté au Benêtland
    Daniel Cohn-Bendit, vieux pavé sioniste fêlé de Mai 68

    Il est facile de critiquer le Tripoté (qui a gagné il faut noter, bien que ce soit plutôt le plan Marshall le vrai vainqueur) apôtre du bac à sable consumériste ("la société de la jouissance sans contrainte" slogan 68), du purinement sociétal pour qu’y nagent les requins du mondialisme, fin des holismes, des mœurs communs, de l’Histoire, féminisation, multiacculturation, crétinisation des élites, nanification des états etc ...
    Mais il est difficile de proposer un contre modèle d’envergure, capable de catalyser un électorat au cas où le Caddie chuterait.
    Et encore plus pour une "réconciliation" qui ne peut utiliser l’aliénation du grand remplacement.

     

    • Multiacculturation : excellent !
      Des contre-modèles d’envergure existent, la difficulté résidant dans leur capacité à catalyser un électorat.
      Là réside la force de la démocratie élective promue comme le moins mauvais des systèmes, ou plus exactement comme le seul à prendre en considération. Et tant que nous n’aurons pas fait, ici même, la démarche intellectuelle d’envisager des alternatives...


    • #1430852

      @Yéti déporté en Hinterland
      Cet apatride n’a rien gagné. A part peut-être un bon quintal de graisse. Quant aux victoires du plan Marshall... vous me rappelez les étudiants en sociologie et alter-mondialistes des années 90 qui voulaient faire les finauds avant d’aller bosser dans le "consulting". La question du "contre-modèle"... Seuls ceux qui adorent le modèle la pose. Ceux qui le vomissent s’engagent.

      Mais si le caddie chute, là, on réglera les comptes à l’ancienne.


  • #1430137

    Un "écologiste anti-raciste".
    C’est un oxymore ?


  • Et oui, on disait qu’ils nous font chier, mais maintenant, le syndrome est physique pour de bon, mieux qu’un laxatif. Et pendant qu’ils se répandent dans les merdias, on continue d’avoir les huissiers et autres pauvres âmes damnées à nos portes, nos enfants meurent de misère intellectuelle, puis morale, puis tout court, nous nous sentons gâchés et perdus parce qu’il n’y a plus de chemin à arpenter....mais ce n’est pas grave, puisque nous recevons toujours leur lumière quotidienne, et qu’à défaut de celà, d’autres, mieux servis, nous soumettent à leurs paroles pour construire leur fondation sur nos cranes.
    Et pendant ce temps là, les schadoks pompent...


  • Dany le rouquin , pas dire " le rouge ", pas rouge Dany jamais été mais très centriste déjà 1968 mais très anti - De Gaulle et anti - France ça OK ! et pro OTAN et pro Israel , à mort même :pas changé ; Dany le " gentil" quoi qui faisait risettes aux CRS ,et encore bien plus que ça aux petites filles ,pas déconner .


  • #1430218
    le 27/03/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Daniel Cohn-Bendit, vieux pavé sioniste fêlé de Mai 68

    Ceux qui ne sont pas Charlie pourront toujours s’intéresser à la "carrière" de sa mère dont les fréquentations nous renvoient immédiatement aux premières loges pour filmer la scène de crime...
    On la refait ? Non, c’est bon chef !


  • J’ai vu l’émission avec mon père. Il ne savait pas ce qu’est le talmud. Il est donc allé se renseigner sur le net. Merci Dany !


  • Je sais pas... Est-ce que ce n’est pas le parcours classique du type Révolutionnaire à 20 ans, et, confort acquis passé 60 ans, veut que son épargne capitalise et qu’on ne foute pas le bordel.

    J’ai l’impression d’avoir vu ça 100 fois... La droitisation et le conformisme idéologique de l’ancien chevelu...


  • Je ne suis pas personnellement certain que Cohn-Bendit soit "sioniste". Ce serait trop franc, trop simple, trop clair et il semble assez intelligent pour éviter ce piège. Car lui-même appartient en fait à la culture du yiddish (à approfondir celle-là malgré de dégoût qui vous étreint) et il n’est pas prêt à se laisser enfermer dans un soutien naïf et sans lendemain à l’Etat d’Israël qui est condamné, à un état nation qui est inspiré par la théorie étatique française. Il se réserve le droit de cracher sur Israël comme celui de cracher sur la France. C’est une sorte de franchise yiddish : insulter quoiqu’il en coûte tout ce qui est sacré. On est prévenu.


  • cette emission est exécrable, un défilé de gens qui donne leurs avis sur tout et rien. De plus ces avis sont politiquement engagés, j’aimerai une TV, une presse objective et impartiale . Ils distribuent les bons points, expliquent qui est bon qui ne l’est pas. Mais je n’en fout de votre avis messieurs les mondains, mon opinion est faite et ne changera pas pour 2017 !


  • L’opportuniste (chanté par Dutronc, vécu par Cohn-Bendit)

    Je suis pour le communisme
    Je suis pour le socialisme
    Et pour le capitalisme
    Parce que je suis opportuniste

    Il y en a qui contestent
    Qui revendiquent et qui protestent
    Moi je ne fais qu’un seul geste
    Je retourne ma veste, je retourne ma veste
    Toujours du bon côté

    Je n’ai pas peur des profiteurs
    Ni même des agitateurs
    Je fais confiance aux électeurs
    Et j’en profite pour faire mon beurre

    Il y en a qui contestent
    Qui revendiquent et qui protestent
    Moi je ne fais qu’un seul geste
    Je retourne ma veste, je retourne ma veste
    Toujours du bon côté

    Je suis de tous les partis
    Je suis de toutes les patries
    Je suis de toutes les coteries
    Je suis le roi des convertis

    Il y en a qui contestent
    Qui revendiquent et qui protestent
    Moi je ne fais qu’un seul geste
    Je retourne ma veste, je retourne ma veste
    Toujours du bon côté

    Je crie vive la révolution
    Je crie vive les institutions
    Je crie vive les manifestations
    Je crie vive la collaboration

    Non jamais je ne conteste
    Ni revendique ni ne proteste
    Je ne sais faire qu’un seul geste
    Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste
    Toujours du bon côté

    Je l’ai tellement retournée
    Qu’elle craque de tous côtés
    A la prochaine révolution
    Je retourne mon pantalon


Commentaires suivants