Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Dans les usines chinoises à smartphones, certains meurent, tous sont brisés

Yang travaille à la chaîne pour une usine de la région de Shenzhen, en Chine. Il fait partie des centaines de milliers de jeunes Chinois qui travaillent douze heures par jour pour la Silicon Valley, et dont l’existence montre le revers brutal et féroce de la prétendue économie dématérialisée.
Un petit livre paru aux militantes éditions Agone donne la parole à trois d’entre eux. Leur témoignage exprime la dure réalité du travail chez le taïwanais FoxConn, plus gros constructeur mondial de matériel informatique, qui travaille notamment pour Apple, Amazon, Nokia, Google, Microsoft, Sony, etc.
Il faut le lire pour se rappeler du coût réel de nos smartphones.

 

 

Épuisement, brimades et solitude

Yang, Tian Yu et Xu Lizhi ont un profil similaire.
Ils ont entre 16 et 25 ans, ils ont grandi dans les campagnes misérables, élevés par leurs grands-parents tandis que leurs parents travaillaient en ville. Internet leur a donné accès aux images de la société de consommation et les a fait rêver à une vie urbaine « pleine de richesse et de merveilles », comme dit Tian Yu, une jeune fille de 17 ans.
Dès qu’ils peuvent, ils prennent le train ou le bus et partent s’embaucher dans les grandes usines. Ils y découvrent épuisement, brimades et solitude. Certains en meurent, tous sont brisés.

 

« Dictateur pour le bien commun  »

Car à FoxConn, les conditions de travail sont draconiennes. Le PDG, Terry Gou, est un ancien militaire réputé pour son « cost-cutting ». Il dit :

« Un dirigeant doit avoir le courage d’être un dictateur pour le bien commun. »

D’ailleurs, son rêve, et il n’en fait pas mystère, est de remplacer ses ouvriers par des robots.

 

Tian Yu, numéro F9347140

Ce que racontent ces ouvriers, c’est bien l’expérience d’une déshumanisation ; un travail où leur humanité basique est niée et où l’aliénation à la machine et aux impératifs de productivité est totale.
Yu raconte son embauche, à peine débarquée de sa campagne :

« Au centre de recrutement de FoxConn, j’ai fait la queue toute la matinée, rempli le formulaire de candidature, pressé le bout de mes doigts contre le lecteur électronique, scanné ma carte d’identité et terminé l’examen médical par une prise de sang. Le 8 février 2011, j’étais embauchée comme ouvrière à la chaîne. FoxConn m’a attribué le numéro F9347140. »

 

 

« Good, very good ! ! ! »

Dans son usine, la chaîne de montage fonctionne jour et nuit. Les journées de travail durent douze heures, les cadences sont infernales. Chaque geste est chronométré à la seconde près, les pauses sont restreintes et les humiliations publiques, fréquentes. Isolés, exténués, les ouvriers souffrent de solitude et de dépression.
Pourtant, chaque matin, les managers crient à leurs employés : « How are you ? ? ? » Les ouvriers sont obligés de répondre : « Good, very good ! ! ! »

Pendant leurs sessions de formation, on leur raconte les hagiographies de Bill Gates ou Steve Jobs. Eux ne peuvent même pas se payer l’iPhone qu’ils ont assemblé, raconte Yu :

« Quand on travaille douze heures par jour avec un seul jour de congé toutes les deux semaines, on n’a pas de temps libre pour utiliser les piscines, ou pour faire du lèche-vitrine dans les boutiques de smartphones qu’on voit dans les centres commerciaux du complexe. »

Le reportage d’Envoyé spécial sur Foxconn en décembre 2012 :

 

Le poète-travailleur suicidé

Certains craquent et tentent de se tuer. C’est le cas de Yu, qui a sauté du quatrième étage après seulement 37 jours de travail. Elle a survécu.
Mais pas Xu Lizhi, le dernier et le plus poignant de ceux qu’on entend dans ce livre. Xu Lizhi avait 24 ans, il adorait les livres et rêvait d’être bibliothécaire. Il décrit dans des poèmes saisissants la vie à FoxConn :

« J’ai avalé une lune de fer
Qu’ils appellent une vis
J’ai avalé ces rejets industriels, ces papiers à remplir pour le chômage
Les jeunes courbés sur des machines meurent prématurément
J’ai avalé la précipitation et la dèche
Avalé les passages piétons aériens,
Avalé la vie couverte de rouille
Je ne peux plus avaler.
Tout ce que j’ai avalé s’est mis à jaillir de ma gorge comme un torrent
Et déferle sur la terre de mes ancêtres
En un poème infâme. »

Le 30 septembre 2014, Xu Lizhi s’est suicidé.

 

 

Lire la suite de l’article sur rue89.nouvelobs.com

Le capitalisme féodal de la Chine communiste, lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’en reviens à ma remarque sur l’article “Jacques Attali : “L’idée que tout le monde soit salarié n’a plus de sens""

    À méditer un peu plus sérieusement que via les prismes productivistes marxo-capitalistes...


  • Excusez moi, mais je ne comprend pas pourquoi ces jeunes gens ne retournent pas dans leur campagne faire pousser leurs légumes comme le font leurs parents ?

     

    • Exactement, mais en même temps, il faut culpabiliser tous les adorateurs de smartphone qui ont le nez dedans à longueur de journée.


    • Si vous ne comprenez pas cela, il y a probablement beaucoup d’autres sujets que vous ne comprenez pas.
      La vie réelle est sensiblement la même, avec plus ou moins de violence, sur presque toute la planète.
      La religion du capital et de la croissance, adoptée si ce n’est imposée, en Chine, comme ailleurs, a pour principe de nous transformer en esclaves, plus ou moins conscients, plus ou moins volontaires.
      Notre servitude, notre dépendance aux pouvoirs en place, passent par la destruction de tout ce qui peut participer à notre autonomie.
      Le retour à la terre en est un exemple.
      La réalité est que le retour à la terre devient de plus en plus difficile. Il semble même impossible dans la vision de la grande majorité.
      Comment va l’agriculture en France ? Comment vont les agriculteurs en France ?
      Les terres deviennent des supports de cultures mortifères et de nombreux agriculteurs se suicident. Les paysans sont une population en voie de disparition.
      Que faire ?
      Consommer localement, rencontrer les producteurs qui sont près de chez vous, et pourquoi pas faire le pas d’un retour à la terre, un retour vers la réappropriation de votre autonomie vitale.


    • quand tu es jeune et que l’avenir est devant toi avec les promesses d’une multinationale t’offrant un travail bien remuneré dans de bonnes conditions de travail,tu n’hesites pas,la deception vient ensuite,d’ou le renouvellement constant des effectifs de cette societé,si tu t’es mis a dos ta famille pour cela il ne reste que le suicide,il faut comprendre ca dans la societé chinoise.


    • Parce qu’ils rentrent dans un cercle vicieux dont on peut faire un peu (de loin) le parallèle avec l’esclavage à une autre époque. Ces personnes n’ont souvent même pas les ronds pour rentrer dans leurs campagnes à des journées de train. Elles ont payé cher leur trajet pour aller en ville à l’usine et c’est un projet qui était préparé de longue date dans l’espoir d’un avenir meilleur...

      Enfin, tout est fait pour les coincer (ces jeunes logent sur place, leur bouffe est décomptée idem pour tous les petits services...) C’est véritablement de l’esclavage moderne... C’était déjà décrit il y a des années avec les fabriques de fringues dans lesquelles le personnel était payé qq centimes d’Euro par jour et dont les travailleurs bossaient gratuitement souvent aussi la nuit pour faire gagner un euro de plus aux intermédiaires (souvent issus de la communauté inuit organisée) sur un jean acheté 4€ et vendu 70€ chez nous ou aux USA !

      C’est un véritable CARNAGE humain. Retrouver notre autonomie ne signifie pas s’abstenir d’empathie pour ces personnes en Asie, Indonésie, Inde, etc... Le jour ou on relocalisera notre production, les chinois et autres peuples du tiers monde ne seront plus nos esclaves (même si tout est fait pour qu’on ne se rende pas compte de notre impact de consommation sur la vie de ces personnes).


    • Parce qu’en Chine beaucoup de "campagnes" (grandes comme la France) n’ont ni électricité ni eau potable et les logements ont un sol en terre battue. Pour ces gens là partir à Shenzhen travailler dans une usine inhumaine permet d’épargner une partie de leur salaire pour permettre à leur famille de se tirer de la misère.


    • Parce que comme en France, si tu n’as pas un rond tu crèves de faim. Dans ces pays là la famille s’occupe des plus anciens, qui ne peuvent pas travailler. Donc ils partent à la ville tenter leurs chances. Certains vont jusqu’à se prostituer pour aider la famille ( Fait connu et assumé en Thailande par exemple ), donc non, ils n’ont pas le choix et tu ferais la même chose si ta famille était financièrement dans l’embarras ( Enfin j’espère pour toi ). On appelle ça le sacrifice, alors oui ils aimeraient aussi vivre dans plus de confort, mais ils ne vont pas bosser dans ce genre d’usine pour le plaisir d’avoir un patron. Mais si on part de ton principe, l’ouvrier maçon qui se brise le dos tous les jours n’aurait qu’à quitter son boulot pour ne plus avoir mal, tu en connais beaucoup qui le font ? Non, et pourtant la situation de la France est bien loin de la situation pro des Chinois.


    • Merci à tous d’avoir pris le temps de me répondre mais surtout à MX dont l’explication me semble bien la plus plausible...


    • Monsieur Romuald...Il arrive à la Chine depuis les années 1920 ce qui est arrivé à l’Europe - A nos parents - d’abord en Angleterre puis en Europe. L’agriculture qui se contentait de nourrir un marché qui l’environnait s’est subitement convertie au Marché mondial sous l’influence du capitalisme. Les paysans ont été expropriés car leurs terres intéressaient les entrepreneurs capitalistes.
      Tout cela a été très bien décrit par Marx et Polanyi et tant d’autres et pour la Chine par Issac Harolds ou Simons Leys et tant d’autres plus récemment.On s’étonne de votre étonnement mais peut-être êtes vous très, très jeune.
      Les communistes a voulut pour que la Chine reste indépendante - c’est son mérite - maîtriser ce que les socialistes européens nommaient faussement " l’accumulation primitive" le résultat on le connaît la petite propriété agricole a disparue non parce que les hommes n’aimaient pas l’agriculture dont pourtant ils avaient tout lieu de se plaindre mais qui leur permettaient de nourrir le monde et d’en être fier. Aujourd’hui le travail est organisé par le bourgeois et le prolétaire moderne n’a plus qu’à exécuter et se taire sauf dans son smartphone.


    • " Merci à tous d’avoir pris le temps de me répondre mais surtout à MX dont l’explication me semble bien la plus plausible... "
      Tellement plausible qu’on se demande comment vous n’y avez pas pensé vous-même :-) Qui plus est, il y a aussi des choses intéressantes et complémentaires, en termes d’explications, dans les autres commentaires.


  • A mettre en parallèle avec les 6 millions (chiffre pourtant magique) de morts au Congo pour (entre autre) le coltan , un minerai rare utilisé dans la fabrication des téléphones et ordinateurs portables.

     

  • Ça fait réfléchir.

    Perso, j’ai un vieux téléphone d’ancienne génération, ça me convient largement.

     

    • Bien dit ! Pareil pour moi, j’ai eu un seul téléphone, simple, le même depuis des années. Faites tous pareil les camarades, chiche ?



    • Ça fait réfléchir.

      Perso, j’ai un vieux téléphone d’ancienne génération, ça me convient largement.



      bah visiblement vous n’avez pas réfléchi pour dire une saloperie pareille... ou alors votre téléphone d’ancienne génération a été conçu et fabriqué par des elfes ?


    • ça c’est une évidence, un vieux portable non connectable et pas de télé, c’est le minimum vital pour ne pas se pourrir la tête. mais j’ai bien peur que peu de lecteurs d’E&R aient passé le pas.


    • Les téléphones d’anciennes générations sont 10 fois plus dangereux pour la santé. Vous faites ce que vous voulez.


    • Vous avez des sources ?


    • @Robert,

      Vous dites n’importe quoi. Les nouveaux smartphones (depuis la 3G/4G et bientôt 5G) sont bien plus dangereux pour la santé que les téléphones 2G.

      Peut être vous êtes vous concentré sur le DAS qui est une chose, mais ce qu’il faut bien avoir en tête c’est que pour faire passer du débit (internet mobile = 3G = DATA) les ondes sont envoyées de façon bien plus soutenues. Des rapports scientifiques donnent l’UMTS (3G) comme étant 10 fois plus dangereux que le GSM (2G).

      L’étude REFLEX menée en 2004 selon les propos de son coordinateur général :
      "Il n’y a pas de doute que les rayonnements des téléphones UMTS sont dix fois plus préjudiciables que ceux du GSM classique [...] Des coupures de brin d’ADN apparaissent à seulement 1/40e des valeurs limites. Les signaux UMTS ont un effet supérieur de presque dix fois à ceux du GSM".

      Ceci ne prend pas en considération que votre portables avec ses applications se connecte bien plus régulièrement qu’avant, jour et nuit... Avant un téléphone rechargé tenait jusque 20 jours en veille !!! Aujourd’hui avec 3G et 4G c’est quelques heures, les émissions électromagnétiques pompent beaucoup d’énergie. Que vous vous prenez dans le cerveau... et cela fait des dégats petit à petit.

      Cancers et facteurs environnementaux : L’augmentation des cancers du système nerveux ont progressé de 96% entre 1980 et 2000. C’était des cancers rares, touchant des personnes travaillant dans les faisceaux hertziens... Et les taux sont plus hauts dans les populations d’Europe du Nord qui ont été équipe plus tôt avec ces technologies mobiles.

      En deux mots : restreignez vos communications, coupez le mode DATA si vous avez un portable récent, coupez bien vos tel la nuit (mode avion) pendant que le système nerveux se repose. Evitez de téléphoner à proximité des enfants.


    • En 2003 j’ai balancé mon dernier portable.
      Depuis, je suis resté low-tech. (et je travaille pourtant dans le domaines des effets spéciaux)

      On pouvait s’en passer avant. On peut encore s’en passer, c’est une question de style de vie.


  • Se rappeler que la part de main d’oeuvre humaine sur le prix d’un de ces jouets est de 7€. La marge commerciale en quelque sorte, la promotion qu’on cherche tous..


  • La tristesse des jeunes visages sur la photo de groupe " I love Foxconn " est terrible et...terrifiante...
    Je ne possède aucun des appareils qu’ils fabriquent ni n’en ai jamais possédé, je crois bien que je suis smartplobe, pour faire dans la gage aux phobes, comme dit P. De Villiers, et tant mieux ; pour moi, c’est un acte de résistance...

     

    • Et votre texte, vous l’avez écrit sur quoi, Un grille pain ?


    • On a un gauchiste culpabilisateur parmi nous ! Vous savez ceux qui participent à créer un sentiment de résignation en soulignant de façon machiavélique les paradoxes dans lesquels nous sommes enfermés.

      @zorg

      Je crois que Yasmine sous entendait qu’elle ne participait pas à la fuite du renouvellement ininterrompu du matériel (tablettes, iphones, smartphones, pc portables...)

      Et toi [insulte autocensurée], tu en es ou ?


    • @Yasmine

      D’accord avec vous sur la photo, j’ai eu la même perception...


    • Je vois pas pourquoi il faudrait l’insulter ou le traiter de "gauchiste culpabilisateur". Il a raison de poser la question vu que Foxcon fabrique également des composants pour le compte de sociétés spécialisées dans l’informatique (je dis au pif Asus, apple... Renseignez-vous si ça vous intéresse) donc c’est la même chose quand on achète un PC, un smartphone, un lecteur mp3, etc.

      Je viens de m’acheter un smartphone milieu de gamme (apparemment excellent dans son rapport qualité/prix) pour mon anniversaire après avoir gardé le même vieux téléphone pendant 5 ans. J’arrivais plus à raccrocher car l’écran devenait noir (malin quand l’interlocuteur ne raccroche pas non plus...). Honnêtement j’en ai pas grand chose à cirer. Oui c’est triste pour ces gens mais c’est pareil quand on s’achète un pull ou n’importe quoi d’autre. J’essaie juste de pas surconsommer, en plus ça fait faire des économies.

      Moi j’ai besoin d’un téléphone pour un milliard de raisons (travail, pouvoir répondre offres d’emploi toute la journée et pas en louper, consultation des mails, multimedia tout en un, draguer les morues sur tinder...). On faisait comment avant ? La question est aussi bête que si on l’appliquait à la voiture avant qu’elle soit démocratisée et qu’il y ait toutes ces routes pour la rendre obligatoire si on veut du travail vu qu’il y en a plus près de chez soi. J’imagine qu’on POURRAIT faire sans mais étant déjà un gros asocial à 20 ans ce que je déplore, je vais attendre un peu avant d’aller vivre à poil dans une cabane.

      Je m’étais renseigné sur le "fairphone" mais non seulement il n’était pas si équitable que ça mais en plus il était trop cher pour mon budget. Ils l’amélioreront peut-être, c’était bien pour l’aspect modulable contre l’obsolescence programmée.

      Que les chinois se révoltent et pètent un boulon pour être mieux traités, on ira en exploiter d’autres ailleurs et ça les reposera. En tout cas la solution viendra pas des consommateurs (j’ai des amies qui changent de tel tous les 5 mois car il est "démodé" ou bien qu’elles ont pété l’écran en le faisant tomber !!) ni des constructeurs qui cherchent à maximiser le profit. Prendre un téléphone cher ne change rien pour soutenir ces gens, les marques font des marges de dingue de toute façon (en vrai un iphone coûte pas vraiment 700 euros...).

      Il reste un téléphone fabriqué en Angleterre à 8400 euros mais allez savoir s’il n’est pas qu’assemblé à partir de composants faits à Foxcon !


  • Voila vers quel modèle sociétal, in fine, leurs réformes du travail, l’actuelle et celles bien sur à venir, vont nous conduire...(du moins, tant que nous serons dans l’esprit d’un capitalisme qui s’exprime dans un cadre de ’concurrence libre et non faussée’. C’est à dire sans foi ni loi...)


  • De toutes façons ce problème sera réglé dans 2 ou 3 ans, lorsque tous ces employés seront remplacés par des machines...


  • On fait travailler des gens dans des conditions inhumaines pour permettre à la pétasse occidentale de faire des selfies toute la journée avec son smartphone.Ca illustre de façon caricaturale la dualité mise en évidence par Michel Clouscard entre la répression exercée sur le producteur et la permissivité envers le consommateur.La nouveauté par rapport à l’époque des 30 glorieuses qu’analysait Clouscard c’est que cette dualité s’accomplit de plus en plus grâce à la division internationale du travail.


  • Je dirais que même ceux qui sont accro à ces smartphones sont dans un autre genre seul et triste ( la vie urbaine, narcissisme.. ) finalement les grands gagnants sont les cols blanc de ces marques.


  • Dans la vidéo le type qui est fier que son enfant de 3 ans ait appris IPAD comme 3e mot après maman et papa est totalement à côté de la plaque.
    Le wifi qu’utilise ces appareils est terriblement nocif pour le cerveau des enfants en bas âge. Le fait de fixer des écrans est aussi très mauvais pour le développement des fonctions cognitives et casse chez ces gamins leur esprit de créativité...


  • La violence de la photo "I love foxconn" .Certains ont compris a quoi pouvaient servir les couleurs , je le remarque surtout lorsqu’elles sont mises juste devant les caisses ,et un peu partout d’ailleurs ,des supermarchés , pour que nous puissions , le moins possible , réaliser la violence des prix .


  • Et pourtant avant les années 2000 les vieux (comme moi) arrivaient à vivre sans les Mob. Maintenant on ne peut plus s’en passer. Y en a même (les vieux) qui téléphonent en conduisant, tout en contournant les ronds-points. Pour les très jeunes nés en 1990 (et plus) je peux comprendre...cette boulimie (à la limite !). "La mine radieuse" des jeunes ouvriers de la 3ème photo (I love Fox C...) fera peut-être réfléchir tout le monde. J’espère !


  • C’est le Germinal chinois...


  • Les chinois eux-mêmes en sont les premiers acheteurs. Mais on veut culpabiliser le consommateur européen. Le consommateur européen est un petit joueur à côté du géant chinois hyper matérialiste et pour le coup réellement dépourvu de toute compassion.

     

    • Commentaire très judicieux, il est vrai que le marché chinois se situe probablement pas loin du marché européen et américain réunis. Il y a la même décérébration en Chine avec Apple, les Chinois essayant de rattraper leur retard en matière de superficialité galopent à toute vitesse vers la pensée "j’ai le dernier iphone, je suis trop stylé". Sachant que ceux qui peuvent se permettre d’acheter un authentique iphone font déjà parti de la classe aisée, l’exploitation des paysans ne doit pas les empêcher de dormir... Mon ressenti personnel est que les chinois manquent cruellement de convictions, mais en est-il autrement ici ?



  • FoxConn m’a attribué le numéro F9347140.



    La magie divinatoire du Capital dans toute sa splendeur !

     

  • Ce ne sont pas nos affaires. La Chine est un allié clé de la diplomatie de la Russie de Vladimir Poutine.

     

  • Juste ma petite opinion, peut-être pertinente, peut-être nulle :
    Le peuple chinois est, depuis toujours, un peuple laborieux, à qui on a toujours demandé beaucoup d’efforts. Evidemment, avec l’ère communiste, les choses ne se sont pas améliorées, mais bon...Si je me permets de simplifier autant mon propos, c’est pour venir à ce qui est, pour moi, important. En fait, j’ai l’intime conviction que le malaise profonds vient surtout de la déchéance de la "valeur travail". Dans nos pays d’Europe de l’ouest, les mêmes sentiments existent chez des gens qui effectuent, en moyenne, 40 heures par semaines, soit beaucoup moins qu’un ouvrier chinois. Mais aussi, dans le même temps, au Japon par exemple, on dort 5 heures en moyenne par nuit, et on vit, pour partie (et très naturellement) au rythme de la respiration de son entreprise. Quoi que les choses vont aussi vers le même type de sentiments dans cette société nippone, dont l’économie est farouchement dépendante de l’économie mondiale, du fait de sa position insulaire et de ses faibles ressources en matières premières (vous voyez le rapport ? L’élément commun ?).
    Pour les plus curieux, on doit pouvoir trouver sur le net une étude effectuée par la revue "Philosophie" en 2014 sur ce sujet, qui devait s’intituler quelque chose comme "que reste -t- il de la valeur travail ?"

     

    • Je comprends tout à fait votre propos, mais pourrait-on aussi se poser la question de "qu’est-ce que le travail ?" et "pourquoi devons-nous travailler ?", car si on reprend tout à la base, le seul vrai travail qui (nous) soit nécessaire, est celui de la terre, puis par extension des métiers UTILES pour pouvoir se vêtir, faire des outils (pour le travail de la terre notamment). Nous sommes tous dépendants "malgré" nous de beaucoup de choses superflues. Perso j’adore le cinéma et manger McDo de temps en temps (ne me jetez pas de pierres s’il vous plait !) mais si demain je pouvais en appuyant sur un bouton revenir à un monde propre, éthique et moral, croyez moi je le ferais sans aucune hésitation !

      Nous sommes tous dirigés vers les mêmes "modèles" dès notre plus jeune âge, rien d’étonnant à ce que le capitalisme, le consumérisme et le travail de forçat (car quoiqu’on en dise nous ne sommes pas nés pour ça !) nous apparaissent comme autant de normalités, qui ne le sont pas du tout...


  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Foxconn

    a une usine en République Tchèque, comment ça s’y passe ? bientôt en France ??

    apprend aussi que Foxconn est taiwanais soit les chinois nationaliste qui ont perdu la guerre civile, mais il semble bien qu’il y ait des connivences oligarchiques avec le continent, quand ce n’est pas avec l’oligarchie impériale d’ici, par les maguouilles fiscales...


  • ça confirme les propos de Francis Cousin : la marchandise est la religion du monde, omnisciente et sans rivale ! c’est le lien entre tous les habitants de cette planète...


  • Capitalisme, bientôt tu t’auto-détruiras.


  • Ayons l’esprit FoxConn ... Xu Lizhi ne s’est pas suicidé, mais disons plutôt que F9487134 a, librement et en allant mieux que bien, décidé que selon ses capteurs internes il était temps de s’auto-terminer. Quand le biologique devient aussi fiable que le métallique, que peut-on espérer de mieux ? Ou comme dirait l’autre pute, what else ?

    Encore mieux, pensons dans les intérêts de Apple : humanisme et bénéfices ne doivent pas être considérés comme incompatibles, sinon le premier serait mal placé et les seconds non optimaux. Souhaitons donc, en toute collégialité avec nos actionnaires, que la cadence de la chaîne de production n’en ait pas été affectée.

    Enfin, ayant une pensée en tant qu’acheteur de ces technologies que l’on aime posséder entre nos grosses fesses de cochon-payeur, tant que ça brille et que c’est bien plat et fin, même si ça coûte un bras et qu’on ne supporte pas la vie misérable de ’connecté’ que cela procure : pourvu qu’ils consentent à une petite ristourne pour qu’on ait encore envie d’en acheter ...

    Signé : un individu qui a toujours refusé cette merde, des tablettes aux smartphones, non seulement pour la nocivité à tout point de vue qui entoure ces technologies, mais également à cause des pseudo-génies mais vrais dictateurs-collabos que cela engraisse.


  • Il y a aussi une sorte de spécificité chinoise qu’il conviendrait d’évoquer : la nullité totale de l’individu par rapport au groupe. Les conditions dans lesquels s’échinaient les bâtisseurs de la grande muraille, dont on retrouve, épars, les ossements, étaient d’une dureté inouïes. Que les grands groupes, les connaissant, profitent de ces spécificités, rien d’étonnant.


  • Voilà où les robots seraient bien utiles...
    L’humain est un être spirituel, pas une machine !


  • La rentabilité est l’œuvre de Satan.

     

  • « D’ailleurs, son rêve, et il n’en fait pas mystère, est de remplacer ses ouvriers par des robots. »

    Tant mieux ! Et vendre la production à des robots !


  • La pause

    languissant,
    les yeux rivés sur l’horloge,
    impatient d’atteindre cet instant de répit,
    qui vous fait oublier des heures d’asservissement.


  • Est-ce que c’est vraiment de la faute de l’acheteur, ou plutot d’Apple qui il y à quelques années à fait + de 100 milliards de bénéfices ?
    A 100 milliards de bénéfs on peut largement payer ses employés plus cher et leur offrir 2 jours de congé supplémentaire par quinzaine...

     

  • Le comble du bobo : "envoyer un texto avec son iPhone pour pleurnicher sur l’esclavage"...

    Triste monde.


  • Mao aurait mieux faire de rester dans sa bibliothèque, tous les sacrifices qu’il a imposés au peuple chinois n’ont servi à rien.


  • C est la même chose aux Philippines clône asiatique des USA sauf qu en Chine les salaires augmentent tous les ans.


  • C’est beau la mondialisation !!!!
    On connait la combine ,faire fabriquer des produits dans des pays sous développer ou développé en faisant travailler à la chaine des personnes dans le besoin ,donc soumis sans trop les payer pourqu’ils ne puissent pas prendre leur liberté ou leur indépendance.
    Et comme çà ,on vend la marchandise à des pays développé en faisant des marges énormes ,en leur racontant de belles histoires ,çà c’est le 2ème effet qui s ’cool .
    La boucle est bouclée et les baisés se trouve des 2 coté de la barrière .
    Je fait parti d’une génération ou leur Apple il peuvent se le carrer au ... !!

     

  • Ça me fait penser à « c’est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe », dans Candide. Ben oui, si on produit ailleurs, c’est parce que c’est moins cher. [La comparaison s’arrête là, la canne à sucre ne pousse pas en Europe, par contre, le téléphone portable pourrait très bien s’y fabriquer.] Et si c’est moins cher, c’est qu’il y a une raison, c’est qu’on économise sur quelque chose, et ce n’est jamais l’intermédiaire ou le gros Ricain patron de la grosse boîte esclavagiste de type Apple/Microsoft/Amazon & Cie qui donne de sa poche. L’économie se fait sur le dos du maillon présenté comme le plus faible ; et pourtant, ô paradoxe, le plus nombreux et potentiellement le plus fort si le système ne le réduisait pas au silence et à l’obéissance servile par des tours de passe-passe et des artifices.


  • Quelqu’un pour expliqué que les grand parents de ces gens la et leurs ancêtre avant eux subissaient des périodes de famine chronique, pas de médecine moderne non plus, ni de bien de consommation....

    Alors oui 12h par jour tout les jours avec 2j de pause par mois c’est dur....
    Mais il ne connaissent plus ni la faim ni le froid, ils ont accès à des bien de consommation, à la médecine, leurs enfants pourront aller à l’école, faire des étude et améliorer leurs niveau de vie.

    On a rien sans rien....

    Si ces gens la accepte malgré tout ce genre de travail c’est parce qu’ils savent ce qu’est la misère des campagnes chinoise.
    Quoi qu’on en pense leurs niveau de vie c’est amélioré, et ça c’est la realité.

     

  • Mais que fait la médecine du travail ? Elle n’existe pas c’est vrai comme maintenant en France !


Commentaires suivants