Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

De Trotsky au Christ-Roi

Témoignage d’une conversion radicale

Par ce témoignage je ne souhaite ni me mettre en avant ni prétendre à une quelconque élection. Simplement démontrer que le dernier des derniers que je pensais être aux yeux de Dieu peut avoir aussi sa place auprès de Lui et recevoir ses grâces, tant sa Miséricorde est infinie.

 

Mauvais départ

Fils d’immigré portugais ayant fui le régime de Salazar par pur gauchisme, je suis né en France et j’ai suivi le parcours idéologique de mon père. Prolétaires sur plusieurs générations des deux cotés, la catholicité du pays n’a pas suffi à étouffer la peste gauchiste en son sein, malgré le régime autoritaire mais très efficace de Salazar, seul dirigeant européen (catholique, et même séminariste dans sa jeunesse !) à s’être maintenu 40 ans au pouvoir. A noter que ce n’est pas une révolution qui l’a destitué puisqu’il est mort 4 ans avant la révolution des œillets (1974).

Mon père était et est toujours anti-clérical viscéral, il s’amusait à humilier devant nous les prêtres lors de nos visites d’églises. Gauchiste il l’est toujours, lui, à 75 ans…

Dès enfant j’ai développé une vraie révolte contre toute injustice, celle des pauvres d’abord, et en vacances annuelles au pays je mettais régulièrement une piécette au tronc des pauvres, ma grande famille étant non pratiquante mais pas gauchiste pour un sou. Mais en pays républicain laïc le reste de l’année, j’ai vite transformé cette révolte de l’injustice et cette charité chrétienne naissante en lutte des classes, et après une adolescence dans la période faste de SOS Racisme sous Mitterrand dès 20 ans, je me suis lancé dans l’activité militante trotskyste par le biais de « camarades » qui faisaient la sortie des lycées/Universités.

Chez Lutte Ouvrière pour être plus précis. S’ensuit alors une culture du livre révolutionnaire, comme il se doit dans ce milieu plus sérieux que les punks à chiens alcoolisés de la CNT ou des étudiants bobos de la LCR/NPA. Après étude du dogme (Marx/Engels) vient l’expérience historique unique de la révolution russe (Lénine/Trotsky), aboutissement en quelque sorte de notre Commune de Paris et avatar (encore plus) dégénéré de notre Révolution de 1789.

Pour résumer, j’ai embrassé toutes les causes pourries et démoniaques, et j’ai battu le pavé parisien pour tout ce qui est contraire aux lois divines : lutte pour les sans-papiers, Droit au Logement (DAL), pro-avortement, féministe très zélé, pro-euthanasie, anti-FN viscéral, Liberté-Egalité-Fraternité, etc. Je ne vais pas plus détailler la vie d’un militant actif…

 

L’impasse et le lent éveil

Le souci avec ces belles idées sans aucune transcendance, c’est qu’on se retrouve face à de fortes contradictions qui ne peuvent durer toute une vie si l’on fait preuve d’un tant soit peu d’honnêteté intellectuelle et, surtout, d’un ego et un orgueil mesurés.

Après une mutation professionnelle vers l’étranger qui m’a, de fait, placé en cellule de dégrisement de ces cochonneries, je reviens en France sans aucun réseau ni obligations.

À 35 ans je me rends compte que certaines positions trotskistes sont intenables. Toutes les contradictions me sautent à la figure : défense des sans-papiers = dumping social, abolition des frontières = fin des nations = projets messianiques les plus fous, anti-cléricalisme compulsif agaçant, justification impossible des crimes et purges bolcho-soviétiques (Cronstadt, Holodomor, …), haine de soi et de l’héritage national, etc.

À ce moment je fais la connaissance d’Alain Soral et d’Égalité et Réconciliation. Son slogan « Gauche du travail, Droite des valeurs » m’interpelle. De formation marxiste (non trotskiste), il montre le trait d’union possible entre deux courants soi-disant antagonistes. Et il manie la dialectique habilement, ce qui explique en partie son succès.

Je découvre alors les réseaux, les lobbys, et tout un tas d’écrits patriotes et même révisionnistes qui me passionnent car liés au réel, eux. Comme beaucoup de gens qui ont suivi Soral, on se prend une claque et on ne peut lui enlever le fait d’avoir su capter des gauchistes et les éveiller à l’imposture de leurs positions et leur avoir fait accéder à des auteurs de la Droite française, des royalistes, etc.

Son grand mérite est d’avoir aussi mis des livres de Léon Bloy, Céline ou Douglas Reed dans les mains d’une population immigrée « de banlieue » qui n’avait pas à avoir accès à ce genre de littérature, mais c’est un autre sujet. Bref se retrouver à fraterniser avec des « fachos » comme je les appelais autrefois juste avant un meeting non pas de Laguillier mais de Soral a été libérateur !

Après donc une phase de nettoyage idéologique profond, vous tombez forcément dans une dépression intellectuelle qui se traduit aussi physiquement. Et j’en viens à un point important : lorsqu’on défend des lois aussi anti-naturelles et démoniaques pendant une partie de sa vie et qu’en même temps on veut défendre le Beau et le Vrai, à moins d’être de mauvaise foi ou complètement immature, on ne peut rester trotskiste à l’approche de la quarantaine. Un vieux trotskiste est irrécupérable et il est impardonnable. C’est un ennemi à ne pas chercher à convertir. Ces positions sont intenables si l’on est authentique et dépourvu d’ego (donc fragile aussi).

A 20 ans on peut détourner le visage de la franc-maçonnerie, des loges sataniques, de la synagogue de Satan et des projets messianiques de nos dirigeants mondialistes, mais à 40 ans ne pas faire le lien entre l’Internationale Socialiste et le projet de Nouvel Ordre Mondial de nos élites nomades et apatrides c’est malhonnête ou, au mieux, pathologique. L’organigramme « ethnico-centré » des gouvernements bolcheviques successifs achève de couper le cordon ombilical avec ces idées.

 

 

Lire la suite de l’article sur bibliothequedecombat.wordpress.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1421355
    le 16/03/2016 par Joseph
    De Trotsky au Christ-Roi

    Après le retour inattendu de l’anneau de notre Sainte Jeanne d’Arc voilà maintenant que la statue de notre archange Saint-Michel s’envole dans le ciel afin d’être restaurer...

    Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.
    Vive le Christ-Roi !


  • #1421384
    le 16/03/2016 par Telecaster
    De Trotsky au Christ-Roi

    Absolument passionnant . Je ne suis pas passé par vos encartages partisans et votre militantisme actif mais j’ai partagé certaines de vos affinités idéologiques . Tout cela en étant au fond de moi un athée jaloux et malheureux . Il y a 11 ans je me suis soudain réconcilié avec mes origines gallo-romaines et avec l’identité chrétienne de mon pays que j’aime de plus en plus . Je prie le Seigneur tous les jours depuis . Merci à Alain Soral de nous permettre cette rencontre virtuelle .
    Faisons un rêve : votre parcours est placardé dans toutes les salles des profs , dans tous les locaux syndicaux , dans toutes les maisons du peuple , dans toutes les mairies .


  • #1421446
    le 16/03/2016 par Gilles
    De Trotsky au Christ-Roi

    Grand témoignage, dans lequel on peut tous, un peu se retrouver.
    Car, sans tomber dans de tels extremes, nous sommes tous, ou presque, des gauchistes, on votait PS ou RPR-UMP ; on était tous dans l´idéologie de la République, des valeurs humanistes mon cul sur la commode.

    Quand, en 2007, j´osais dire a mes amis qui votaient Sarkosy, que sans voter pour lui, j´aurais préferé manger avec Jean-Marie Le Pen, qui me semblait plus agréable ; qu´avec Sarkosy qui me faisait dégueuler, on me regardait comme un fou.

    On se retrouve dans ce texte, la claque apres la prise de conscience de la propagande des médias.

    Merci pour le lien sur Salazar que je vais regarder. Ma seule source était la semaine France Culture pour les 40 ans de la mort du Dictateur, belle référence. " Peu de culture et pas de France. "

    Comme Pinochet, Saddam, Adolf, Hugo, Bachar, le Bien et le Mal. Comme tu le dis, on entre a un certain age dans des contradictions intenables.
    J´ai bien compris que Salazar était Mal, et que la Révolution des oeillets c´était Bien, mais je ne saurais pas expliquer pourquoi, a part fascisme, dictature, pas de démocratie. NO PASARAN.

     

  • #1421653
    le 16/03/2016 par souche
    De Trotsky au Christ-Roi

    Merci de nous faire part de votre belle conversion vibrante !
    Faisant partie des "tradis de souche", si j’ose dire ! je voudrais vous dire qu’il y a chez nous de très belles choses et de très belles familles dont certaines (assez nombreuses) ont élevé des enfants qui sont rentrés dans les Ordres (filles ou garçons), ce qui signifie autre chose qu’une "routine" dans la vie chrétienne de la famille.
    Je vous fais partager une video dans laquelle la Foi des tradis est palpable https://www.youtube.com/watch?v=ono...

    Bonne continuation et bonne semaine sainte


  • #1421684
    le 16/03/2016 par JC1987
    De Trotsky au Christ-Roi

    Mouais, très simpliste. Je viens de lire quelques articles du site... L’alter ego d’un blog gauchiste, même niveau d’esprit critique. On est pas loin du con de droite comme le décrivait Soral.

     

    • #1422183
      le 17/03/2016 par FrancoisDesvignes
      De Trotsky au Christ-Roi

      Dieu est juste : il répartit la connerie également entre tous et votre post en est l’illustration.

      Néanmoins, ou en conséquence :

      - entre con de droite et con de gauche, il n’y a aucune différence puisque comme le texte l’indique avant d’être de "droite" ou de "gauche", ils sont "cons"

      - entre con athée et con croyant, il y a une différence :

      - chez l’athée la connerie est à la fois un état et une fin, il est con pour être dans les ténèbres, et le restera jusqu’à sa mort faute d’avoir cru.

      - le con croyant , c’est différent : il est né con et dans les ténèbres, mais par a lumière que lui procure sa Foi, il se détache de sa connerie et de ses ténèbres pour se rapprocher de son Dieu qui est "la Vérité, le chemin et la Vie"

      Je dois vous aider : lisez régulièrement, disons pendant un an, "Bibliothèque de combat".
      Et au bout d’un an, relisez votre post.

      Vous direz comme tous les chrétiens de la dissidence (et tous les chrétiens authentiques sont dans la dissidence) : le christianisme de combat est le fer de lance de la dissidence, et ce n’est QUE par le christianisme de combat que nous nous libérerons ou pas de nos oppresseurs.

      Spécialement, si en plus d’être chrétien authentique (donc dissident), vous êtes français

      On a inventé un mot pour ce "christianisme de combat fer de lance de la dissidence", un mot qui désigne à la fois notre ennemi, notre mission et notre programme : "La contre révolution"

      Les blancs : comme la fleur de lys du Père


  • #1421740
    le 16/03/2016 par révi-sioniste
    De Trotsky au Christ-Roi

    Oui ca secoue,peut-etre est-ce pour cela que tant de monde préfère se voiler la face plutot que de remettre en question ce qu’ils ont toujours tenu pour vrai.
    On nous présente de beaux emballages avec de belles étiquettes,comment etre contre les droits de l’homme,la démocratie,l’égalité,liberté.....on oublie seulement de nous dire leur significations maconnique


  • #1421749
    le 16/03/2016 par Sophie
    De Trotsky au Christ-Roi

    Témoignage édifiant. Moi-même j’ai eu mon "chemin de Damas"... grâce à Alain Soral ! Prophète des temps modernes ? Je discerne à présent toute la chienlit de cette société qui me débecte ! J’ai mis mes quatre enfants à l’abri, j’en ai fait des résistants... J’ai essayé, tant que j’ai pu, d’enseigner à mes élèves l’esprit d’indépendance, la méfiance envers les idéologies dominantes et mortifères, le génie de l’esprit français... J’ai tenté de semer les graines de la renaissance spirituelle.
    Aujourd’hui, je sens que les choses changent. Les gens en ont assez qu’on les prenne pour des variables d’ajustement. Les jeunes ont soif d’idéal, d’Amour et de beauté. Ce n’est plus une question de droite ou de gauche, c’est une question de survie. Ou de foi dans un monde meilleur...
    Le christianisme est une sagesse extrêmement élitiste, qui réclame des vertus aux antipodes de notre monde moderne. Mais c’est aussi un art de vivre qui rend miraculeusement heureux !
    Merci à ce témoignage de conversion qui me conforte dans le chemin que j’ai pris...


  • #1421905
    le 17/03/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    De Trotsky au Christ-Roi

    Il n’est nulle question ici de conversion. Il s’agit simplement d’un éloge de la raison, car la pensée matérialiste ne produit que des hommes amputés de l’essentiel en les réduisant à l’état d’animal intelligent (ce qui reste à démontrer pour quelques-uns...) et non d’animal spirituel.
    C’est par la transcendance devenue nécessaire à celui qui a pris conscience de sa fin ici-bas que le véritable progrès arrive, sans elle, nous produisons une armée de psychopathes qui devient autodestructrice par son asservissement à la technologie, sombre pendant d’une connaissance dont elle est parfaitement indigne car en incapacité de l’assumer.

     

    • #1421935
      le 17/03/2016 par Déjanire
      De Trotsky au Christ-Roi

      Hors de l’Eglise point de Salut.

      La transcendance implique la spiritualité.. Quoi de plus sain que la croyance, nous savons depuis longtemps qu’un homme raisonnable est avant tout un homme de croyance, le corps humain est fait pour cela.. à n’en point douter

      Cela donc est louable et raisonnable, espérons que la multitude comprennent que la suite du chemin est par-ici et non pas, comme souvent, qui s’abandonne et se dirige vers une intelligence "éclairée"... cela est bien de refuser baphomet mais encore faut-il le faire jusqu’au bout. On ne tue pas un dragon avec des armes de mortels, n’est ce pas ?

      J’espère qu’un jour ER se rapprochera de ses origines, qu’ils comprendront l’importance d’une France catholique apostolique romaine...

      Ah.. là Ils trembleraient croyez-moi.. voir des adhérents d’ER se rassembler dans une Eglise en l’honneur de N.S.J.C afin de prier le Saint Rosaire de Notre Sainte Vierge Marie... ! Ah !

      Qui sait ?

      Sainte journée à toutes et à tous.


    • #1422188
      le 17/03/2016 par FrancoisDesvignes
      De Trotsky au Christ-Roi

      @Déjanire

      Le fait pour être futur est certain

      E&R c’est comme le bon larron : il prend la défense du Christ à toutes les pages, mais n’ose pas le confesser

      Il le confessera : c’est l’étape suivante et nécessaire de la défense

      Alors, malheur aux vaincus !

      Car "in hoc signo...."


  • #1422842
    le 18/03/2016 par Jojoyoyo
    De Trotsky au Christ-Roi

    Je ne connaissais pas ce blog il est très bien !!!

    par contre j ai pas vu d endroit ou poster un message donc je poste mon interrogation ici :
    ils fournissent une liste de 200 livres piur etre un bon Catholique.
    j ai ete surpris de n y voir ni Bossuet ni Joseph de Maistre.

    une raison ou juste un choix ?

     

    • #1422985
      le 18/03/2016 par Azarias
      De Trotsky au Christ-Roi

      Bonjour,

      Bossuet est loin d’être une pointure théologique. Beau parleur certes, mais si on enlève l’enrobage de la rhétorique, sa théologie se résume à des platitudes (c’est en tout cas l’avis du Père Jean-Baptiste Aubry, prêtre missionnaire anti-libéral du XIXe siècle). Quand à Joseph de Maistre, ses ouvrages sont très bons et ont été continués d’une certaine façon pour toute l’école catholique anti-libérale.

      Bien à vous et bonnes lectures !