Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

De la destruction du père – Conférence de Damien Viguier à Lille

L’équipe d’E&R Nord-Pas-de-Calais recevra maître Damien Viguier le samedi 25 juin 2016 à 15h à Lille pour une conférence intitulée « De la destruction du père ».

Notre libraire proposera à cette occasion la série des « Leçons de droit » de Damien Viguier, éditée aux éditions Kontre Kulture, que vous pourrez vous faire dédicacer après la conférence.

Entrée : 5 euros.

Réservations : reservation.erlille@outlook.fr

 

La bande-annonce :

 

Damien Viguier sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il s’agit de détruire le père GOY afin que le sioniste puisse se ravitailler en viande fraîche dans le poulailler familial d’où le chien de garde a disparu .

     

  • Disparition du père : la mère, incurablement infantile, seul modèle, d’où infantilisation A VIE de la progéniture : on voit ce que ça a donné à Verdun où les filles, très majoritaires, gambadaient au milieu des tombes des martyrs .


  • C’est vrai qu’ils détruisent les pères, c’est un vrai jeu de massacre, mais il nous restera toujours "le père Soral" qui, comme "le Menhir", est indestructible .


  • Sionisme et féminisme sont les deux mamelles de la France - et elles font de nous tous des orphelins de père .


  • De la destruction de Dieu par la mère laïcité.


  • Une bonne Constitution pour la France consiste à développer chacun des dix commandements de Dieu.
    Il faut une résurrection du Père pour la résurrection de la France.


  • Ca fait depuis les années 70 qu’il n’y a plus de pere, Mai 68 oblige.

    Pour example, la premiere chanson de Renaud (tout un symbole) commencait par :

    Je v´nais de manifester au Quartier
    J´arrive chez moi, fatigué, épuisé,
    Mon père me dit : bonsoir fiston, comment ça va ?
    J´lui réponds : ta gueule, sale con, ça t´regarde pas !
    Et j´ui ai dit : crève salope !
    Et j´ui ai dit : crève charogne !
    Et j´ui ai dit : crève poubelle !
    Vlan ! Une beigne !

    L’étape actuelle consiste d’avantage a la tapettisation du male.

    Je parlais avec un homo il y a peu, qui me disait qu’il ne jugeait pas les pédophiles car ceux-ci ne font que ce qu’ils sont. Interessant ce tribalisme entre sexualité déviante. J’ai également remarqué une inculture généralisée chez les gay en ce qui concerne la sphere politique. Donc voici une nouvelle tranche a qui l’on donne du pouvoir politique (de représentation) et qui, comme les femmes sont majoritairement apolitisés car trop occupé a chasser le fric, s’envoyer en l’air ou tenter de former une famille unicellulaire.

    Donc la disparition du male, c’est également la disparition du politique (culture Historique et Economique) victime du grand remplacement par les jeunes, femmes et gay ne lisant que les magazines people.

    La couleur de peau et origine ne me dérangerait guerre si ces nouvelles génération s’abreuvaient de ce qu’était la France, mais ce grand remplacement intellectuel la, consacre la disparition de l’esprit Francais. Et ca c’est un crime majeur.

     

  • En région parisienne, 1 divorce pour deux mariages . Comme 9 fois sur 10 la garde est donnée à la mère, près de la moitié des enfants de la région parisienne sont pratiquement orphelins de père, qu’ils voient en réalité très peu . Le père ne peut plus rien leur transmettre .


  • Sujet très intéressant, sur lequel on pourrait dire beaucoup.

    L’exemple récent qui symbolise le mieux la volonté de destruction du père par les élites "progressistes", c’est le lobbying intensif en faveur de la PMA généralisée (donc la consécration du droit pour toute femme de faire des enfants sans père). Vous pouvez être sûr qu’on y viendra bientôt.


  • Qu’elle soit réelle (familles monoparentales) ou symbolique (renoncement à incarner l’autorité), cette disparition voulue et programmé d’une figure centrale - le Père, qui faisait traditionnellement le lien entre la cellule familiale et le reste de la société, n’est pas anodine. Comment se construire en tant que fils quand le père n’existe pas ?

    Il faut ressortir ce sujet central et fondamental de toute société civilisée, n’en déplaise aux féministes et à ceux qui croient aux "nouvelles valeurs" post modernes pour qui l’Homme est devenu une béance indistincte et sans fond.

    Des femmes qui manipulent des flingues sont devenues "une norme" dans les films hollywoodiens - c’est les amis d’Attali qui approvisionnent nos filles avec leurs valeurs pervers. Comment, alors, ne pas tuer son ( le ) père ?

    Le gouvernement américain a levé l’interdiction qui s’imposait aux forces armées de placer les femmes soldats dans des situations de combat. Jusqu’à présent, il était en effet interdit aux femmes de servir dans les unités de l’infanterie, des blindés ou des forces spéciales destinées à participer aux combats en première ligne. Tel n’est plus le cas désormais et les femmes vont donc pouvoir, en principe, accéder à ces postes qui leur étaient jusqu’alors fermés.

    Comment sera possible, pour une petite fille qui regarde l’image d’une de ces combattantes , de préserver l’autorité paternelle et construire son psychisme dans la bonne direction traditionnelle ? ( Solution : L’adulte doit toujours contrecarrer l’idéologie sioniste en expliquant que la femme = maternité et l’homme = combat, et que la femme et l’homme ne sont pas interchangeables )

    Ce sujet ne doit pas intéresser seulement les spécialistes des questions militaires, il nous intéresse tous car il n’est qu’un exemple supplémentaire de cet égalitarisme radical qui tue le père et qui ronge nos démocraties dans tous les domaines, mais peut-être dans un aucun autre avec des conséquences plus dommageables que dans celui des rapports entre les hommes et les femmes. La permission accordée aux femmes américaines de servir dans les unités combattantes est une nouvelle victoire de ce féminisme nihiliste qui a déjà tant fait pour détruire la famille et pour empoisonner les relations entre les sexes.

     

  • Les capacités cognitifs prennent leur essor au moment du bas ages entre 0 et 6 ans
    C’est en écoutant et en voyant ces parents inter-changer-communiquer dans la vie de tout les jours que l’enfant acquière ces capacités

    Quand la mère ou le père manque ,le parent ne peut qu’inter-changer avec l’enfant
    Ce parent pour se faire comprendre se met alors au niveau intellectuelle de l’enfant.
    Dans ce cas l’enfant ne peut pas progresser convenablement

    Arriver à la maternelle ,il est confronter à la même configuration que dans une situation monoparental
    En plus de cette lacune l’enfant s’identifie à un seul parent
    Dans la plupart des cas le mono-parent est la mère qui elle même a demander le divorce
    Et si le père veut récupérer l’enfant il risque des déboire avec la police et la justice.

    Il y a deux responsable à l’échec des enfants :la justice avec la police et la mère

    Il y a un moyen de s’en prévenir c’est de ne pas ce marier par amour car par ce biais ,les époux finissent par se lasser l’un de l’autre alors que par le biais du mariage par raison ,grâce aux enfants , l’amour vient de fait et le divorce devient nul et non avenue

    IL FAUT PRENDRE LE TEMPS DE S’AIMER

     

    • J’ai effectué ce que vous appelez « un mariage de raison ». Résultat : divorce au bout de quelques mois.
      La seule solution est de chercher les points sur lesquelles il y a divergence et de les accepter ou pas. Mais la confiance est bien difficile à conquérir dans un couple ...


    • J’ai effectué ce que vous appelez « un mariage de raison ». Résultat : divorce au bout de quelques mois.
      La seule solution est de chercher les points sur lesquelles il y a divergence et de les accepter ou pas. Mais la confiance est bien difficile à conquérir dans un couple ...


    • #1488010

      Il y a un moyen de s’en prévenir c’est de ne pas ce marier par amour car par ce biais ,les époux finissent par se lasser l’un de l’autre.

      S’ils se lassent l’un de l’autre c’est a priori pour d’autres raisons que l’amour qui permet en fait de sauver les meubles jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à sauver.
      Et puis il y a des raisons de se séparer autrement plus substantielles que "la lassitude".


    • Durain, dont on parle apparemment pas mal dans les commentaires, parlent de ce manque de possibilité mimétique entre parents et enfants à cause des écrans. Il ajoute un point qui me semble central "visionner des écrans avant 3 ans c’est confondre l’autorité du père avec celle de la publicité." Sa conférence était d’ailleurs passer sur ER il me semble. Merci de la découverte.


  • Sur ce sujet voir l’excellent documentaire de Sylvain Durain , "le sang du père" qui explique parfaitement la notion spirituelle mais aussi concrète de cette question .


  • Sylvain Durain traite de cette question dans ses livres, films et conférences. En voici une qui ne manque pas d’intérêt. Sans nul doute un travail à découvrir : https://www.youtube.com/watch?v=Ulw...


  • Le thème rappel beaucoup le travail de Sylvain Durain qui a produit livre, documentaire et articles divers sur le sujet (Pour approfondir, voir son site : http://www.sylvaindurain.fr/le-sang...)

    À ce propos, ça pourrait être intéressant qu’E&R l’invite aussi pour une conf. Il est déjà passé dans quelques ville et ses interventions son plutôt sympa (Exemple : https://www.youtube.com/watch?v=Ulw...)

     

    • Merci pour la découverte son documentaire éclaire de nombreux points. Son émission méridien zéro particulièrement remarquable. Le véritable rôle du Père est au fondement de la création civilisationnelle. Le rapport entre les attentats et une nouvelle mythologie est aussi percutante et lu nul part ailleurs. Je conseille son site et ses articles car tout est lié ! Daniel G


  • Le père était - est encore parfois - le protecteur du foyer, c’est celui qui, la porte fermée, mettait en garde ses enfants contre le danger sioniste, leur demandait d’être extrêmement prudents, de ne jamais parler des maîtres-imposteurs sionistes pour ne pas s’attirer de graves ennuis . C’est lui qui démontait les énormes mensonges propagés par d’infâmes "professeurs" d’histoire qui ne sont plus que de répugnants agents de propagande sioniste . Il disait aussi à ses filles de se méfier du queutard sioniste pour lequel elles ne sont au mieux que des juments avec lesquelles on peut s’amuser . Le père passé par dessus bord par une mère malhonnête et écervelée, le foyer jusque là fermé s’est ouvert à tous les prédateurs, à toutes les conneries et à toutes les imprudences .


  • Je ne pense absolument pas comme vous, concernant le père.
    Une famille n’a pas besoin d’un père, mais d’un mâle, ce qui n’est absolument pas la même chose. Et ce rôle peut être porter par un oncle, un grand-père, un grand frère ou un autre membre de la famille.
    Le problème avec votre vision de la famille idéale, c’est qu’elle est trop restrictive et ne correspond pas à toutes les réalités familiale.

    J’ajouterais aussi que vous vous plaignez de la féminisation de la société, mais la première féminisation de la société c’est celle que vous défendez. La famille patriarcal c’est justement d’enfermer le mâle dans le rôle de maman.
    L’homme moderne veut être père, mais il ne peut ni donner naissance à un enfant, ni lui donner le sein. A croire que l’homme moderne à passer son enfance à jouer à la poupée.
    L’homme moderne veut une jolie petite maison, mais les maisons c’est bon pour les femmes, un homme n’a pas besoin de maison. "On" a même été jusqu’à inventer une nouvelle catégorie de décoration intérieure pour homme que l’on appel "le bricolage".
    L’homme moderne veut de l’argent sur son compte, mais l’argent c’est pour les femmes. Il y a moins d’un siècle, c’est les femmes qui tenaient les cordons de la bourse. L’homme, lui, quand il recevait sa quinzaine, il buvait la moitié avec ses potes, tout simplement parce que pour lui l’argent n’avait aucune valeur.

    La première féminisation de la société, c’est la structure familiale patriarcal. Elle est tellement importante pour le système qu’elle a tout fait pour vous obligez à penser le patriarcat comme le seul modèle familiale universel. Un modèle qui vous lie à une maison comme le paysan est lier à son champ. Mais on ne peut pas être un paysan et un soldat en même temps, on ne peut pas garder sa maison et faire la révolution en même temps.

    Le problème pour l’homme moderne avec la structure familiale matriarcal, (je parle de la famille qui est placé sous l’autorité des mamans et non pas de la société dirigée uniquement par des femmes), c’est qu’il faut que vous acceptiez que votre mère, votre soeur, votre fille, peut coucher avec qui elle veut et quand elle veut. (Ce qu’elles ne font pas puisqu’elles ont choisi la promesse de fidélité par le mariage) Et ça, ce n’est pas pour demain.

    Une mère à une autorité naturelle sur ses enfants, tandis que l’homme ne peut être père que sur papier. C’est la nature qui garanti la maternité, alors que la paternité ne peut être garantie que par des lois.


  • La destruction du mâle s’inscrit dans le long processus de civilisation occidentale. En effet, le mâle étant par essence moins égalitaire, compassionnel, amoureux et pacifique que la femme tout en étant plus violent, dominateur et concupiscent, il est normal qu’il devienne la cible à abattre. En fait, qu’il ne le soit pas devenu plus tôt (ça fait quand même près de 2000ans que le processus en question est enclenché !) est étonnant.

     

    • Haha merci monsieur cela illumine ma fin de journée...

      Peut être que votre interrogation nait du fait que vous êtes anti-chrétien par principe et que la réalité des faits vous donne tort....
      Puisque la destruction du christianisme en Europe, est concomitante avec cette guerre incessante contre la virilité et la paternité, que pouvons nous en déduire ?

      Que votre raisonnement tombe à l’eau.

      L’homme moins amoureux que la femme ? Il n’y a qu’a regarder des pans entiers de la culture qui sont des poèmes, des statues, des tableaux des romans... dédiés à des femmes aimées ou perdues. L’histoire de l’art est masuline car elle est la sublimation de la passion amoureuse.


  • Oui, mais si la maman est là, elle peut remplacer le papa, non ?
    De tous temps, les enfants (car il s’agit bien sûr d’eux, de leur futur), sont élevés d’abord par leur maman. Et le papa, qui partait faire la guerre, n’en revenait souvent pas, ou alors avec une autre femme. Et la maman a élevé ses enfants toute seule (et avec l’aide de ses sœurs), cela depuis la nuit des temps. Ce n’est donc pas d’aujourd’hui que le "père" disparaît.


  • Casser les repères, les traditions, les murs porteurs, les fondations, racketter le contribuable, surendetter les ménages et tout donner aux plus riches : voilà le projet de l’oligarchie mondialiste pour faire de nous des pantins déracinés puis des esclaves, uniquement bons à engraisser leurs maitres.


  • Malheureusement pas pu venir à la conférence, trop loin pour moi. En revanche j’ai suivi les conseils de certains commentaires et j’ai visionné le film "Le Sang du Père". Marion Sigaut y est notamment excellente ! La conférence donnée par le jeune Durain est assez surprenante car elle montre une histoire du père de sa création à nos jours. Une question soulevée par le réalisateur : Tout ne vient-il pas d’une donation de notre souveraineté à une déesse ou à Dieu le Père ? Ces jeunes talents touchent à mon avis très juste dans leurs analyses et vont assurer une belle relève aux Soral Hillard ou Sigaut. Merci à eux !


Commentaires suivants